Hollande et les entrepreneurs : trois mesures pour tenter une réconciliation

 |   |  877  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Pacte de croissance n'ayant pas réussi à réconcilier le chef de l'Etat et le monde patronal, l'exécutif a présenté de nouvelles mesures ce lundi pour essayer de tourner définitivement la page « Pigeons ». La fiscalits sur les plus values de cession est allégée, un "PEA PME" est crée, et l'inscription sur la lsite noire de la Banque de France des entrepreneurs faillis supprimée. Des dispositions complémentaires sont attendues à la fin de l'été.

Le Pacte de croissance dévoilé en novembre par Jean-Marc Ayrault ayant raté l?un de ses principaux objectifs - restaurer la confiance des chefs d?entreprises - François Hollande a dû se résoudre à lancer une nouvelle série de mesures lundi, en conclusion des Assises de l?entrepreneuriat devant un parterre de représentant du monde des entreprises. Lancées en janvier par Fleur Pellerin, la ministre des PME, ces Assises auraient « coûté » aux 350 participants des neufs groupes de travail 6.000 heures de travail, enrichies d?un millier de suggestions postées sur Internet. Résultat : 44 propositions, mais une poignée seulement a pour l?instant été retenue.

=>  le site des Assise de l'entrepreneuriat

Une poignée de mesures, pour l?instant

La plus symbolique porte sur le régime fiscal des plus-values de cessions qui, durci par la loi de finances 2013, avait mis en émoi le monde patronal et provoqué le mouvement des Pigeons. Précisément, les cinq régimes existants sont remplacés par deux régimes simples. La mise au barème de l'impôt sur le revenu des plus-values de cession n?est pas supprimée mais elle est allégée via des abattements en fonction de la durée de détention.

Le premier régime, de droit commun, prévoit que lorsque la cession intervient moins de deux ans après l?achat de titres, les plus-values seront soumises au barème de l?impôt sur le revenu. Au-delà de deux ans, un abattement de 50% sera appliqué et sera porté à 65% après 8 ans de détention des titres cédés. Le second régime intéresse les investisseurs dans des entreprises âgées de moins de dix ans ainsi que tous les bénéficiaires des exonérations actuelles (départ à la retraite, reclassements familiaux...),  et divisera par deux les délais définis dans le régime de droit commun. Un abattement majoré à 85% sera instauré après la huitième année. Pour apaiser les chefs d'entreprises qui partiront à la retraite, un abattement complémentaire de 500.000 euros sera pratiqué sur le montant de la plus-value. Le coût de cette réforme est évalué entre 200 et 300 millions d?euros en année pleine. Intégrée au projet de loi de finances 2014, elle devrait entrer en vigueur le 1er janvier prochain.

Autre annonce faite par le chef de l?Etat : le PEA voit son plafond passer de 132.000 à 150.000 euros. Un compartiment supplémentaire dans la limite de 75.000 euros est créé pour mobiliser davantage l?épargne des ménages vers les PME et les ETI. « La France ne manque pas d?épargne, mais cette épargne n?est pas correctement orientée vers les besoins de notre économie », expliqué le chef de l?Etat

Le fer rouge de la Banque de France est supprimé

Autre annonce d?importance, l?indicateur dirigeant « 040 » qui marquait au fer rouge les chefs d?entreprises ayant connu l?échec est supprimé. Attribuée par la Banque de France, cette note attirait l?attention des réseaux bancaires sur le fait que l?entrepreneur avait connu une liquidation judiciaire sans nécessairement avoir commis de faute.
Enfin, comme envisageait de le faire un temps Nicolas Sarkozy, François Hollande annonce la création d?un visa entrepreneur pour les étrangers envisageant de s?implanter en France dans le sillage de ses déclarations lors de son séjour en Chine la semaine dernière au cours duquel il avait assuré à son homologue Xi Jinping que « tous les obstacles, tous les freins » aux investissements chinois en France « seront levés ». Délivré sous condition d?investissement minimal et d?une expertise préalable, ce titre de séjour bénéficiera d?une procédure accélérée avec des justificatifs simplifiés en préfecture ou dans les consulats.

Les entreprises françaises sont les plus taxées d?Europe

Ces mesures seront-elles suffisantes pour redresser le moral des chefs d?entreprises et leur redonner l?énergie nécessaire pour créer des emplois, embaucher et exporter?.. Les chefs d?entreprises peuvent-ils espérer d?autres mesures de soutien à la croissance alors qu?un rapport de la Commission européenne sur la fiscalité en Europe paru ce lundi place la France en tête des pays où les entreprises sont le plus imposées ?

« Tous les participants aux Assises en conviennent, leur action ne doit pas s?arrêter là car il y a encore beaucoup de travail. Un suivi des mesures déjà décidées doit être mis en place », explique David Pouyanne, le président du Réseau Entreprendre, chef de file du groupe de travail numéro 7 chargé de réfléchir aux solutions permettant d?offrir à l?entrepreneur un accompagnement global et sur-mesure.
Sur ce point, le monde des entreprises peut être rassuré. Les Assises semblent n?être qu?une première étape. D?ici la fin de l?été, d?autres mesures devraient être annoncées tous azimuts, notamment pour simplifier l?accompagnement des entreprises, pour mobilier l'épargne place dans les contrats d'assurance-vie, pour éduquer les élèves à l?esprit entrepreneurial de la sixième à la terminale, pour développer le financement participatif?

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2013 à 19:12 :
« La France ne manque pas d?épargne, mais cette épargne n?est pas correctement orientée vers les besoins de notre économie »
De qui se f...-il ce pitre ? C'est lui et toute sa clique qui n'ont, selon leur propre déclaration, pas un kopeck investi dans notre économie, et il a le toupet de se la ramener ? Du balai !
a écrit le 30/04/2013 à 15:09 :
Cette prise de conscience est salutaire. Mais il faut malgré tout noter que avec les politiques précédentes (droite+gauche) et la crise, il n'y a plus que 5% de français qui investissent encore en bourse (et encore une bonne partie juste à travers de SICAV). Une piste à suivre serait d'associer automatiquement l'ouverture d'un compte titre ordinaire et un PEA à toute ouverture de compte chèque. Ils serait près à l'emplois sans nécessiter d'autres démarches et inciterait peut-être plus facilement à franchir le pas pour sortir des livrets A et de l'assurance vie en euros. De même autoriser un minimum de transactions hors prélèvements pour les 1eres tentatives pour ses "nouveaux traders", faciliterait aussi la prise de risque et le passage à l'acte: ex 200 euros de dividendes annuels net d'impôts et taxes, vente annuelle de 4000 euros net d'impôts et taxes.
Ca inciterait peut-être les 95% de français hors du marché de s'y intéresser et d'y investir en ayant un coup de boost pour le départ.
Réponse de le 30/04/2013 à 15:51 :
Comment voulez vous que les français investissent quand on les encourage à investir dans l'immobilier et qu'on subventionne l'investissement dans les petites surfaces à coup d'APL? Accessoirement, il manque à la plupart des français une part de formation pour être en mesure d'investir en bourse en maîtrisant les risques : Tant qu'ils auront une solution de simplicité, ils ne feront pas l'effort d'apprendre...

Réponse de le 30/04/2013 à 18:43 :
Oui je suis bien d'accord avec toi. Mais déjà éviter de les décourager c'est déjà un bon début.
a écrit le 30/04/2013 à 14:56 :
J'ais cru voir que le PEA passerait de 132000 euros à 150000 et un complément de 75000 euros destiné aux PME. La droite ne l'avait même pas fait. Au contraire Sarko avait supprimé l'avoir fiscal (=double taxation) et avait mis de la CSG-CRDS sur le PEA. Donc bravo d'avoir compris que "le sang" e l'économie c'est l'investissement et que la BPI seule n'y suffirait pas. Je suis habituellement critique mais pour une fois que ça va dans le bon sens sans amputer gravement les finances publiques, on ne peux que se réjouir de cette très bonne nouvelle.
a écrit le 30/04/2013 à 12:05 :
Une partie du chemin est fait. Monsieur Hollande doit s'occuper maintenant des classes moyennes. Baisser les impôts sur le revenu et sur les plus -values concernant les valeurs mobilières(les plus taxées du monde) et l'immobilier notamment concernant les résidences secondaires ou il faut attendre 30 ans pour être exonéré de l'impôt.
Réponse de le 30/04/2013 à 15:54 :
Rêvez! L'investissement subventionné dans l'immobilier qui a permis l'enrichissement sans cause des propriétaires est justement ce qui plombe l'économie! Vos plus-values sont peut-être les plus taxées, elles sont aussi les plus subventionnées : Combien de pays payent une partie du loyer via des APL? Si on veut relancer l'économie, il faut dissuader l'investissement stérile dans l'immobilier : Des propriétaires occupants effectueront même plus de travaux qu'un investisseur louant une ruine à prix d'or.
a écrit le 30/04/2013 à 11:08 :
n'oublier mes cher compatriote , Grêce et en (Espagne sont 10% de déficits budgétaire ) manque a gagner et surement au moins de 200 milliards de manque chaque années??, en France 4,2% peut être en ce moment a peut prés dans les 65 milliards de manque?? (en 2010 ont été 7,5% avec 150 Milliards de manque) les données en parenthèse sont juste, les autres données sont approximatives celle avec point d?interrogation. mais j'ai écrit ceci pour faire comprendre le poids des dettes , il faut absolument arriver a proche de zéro déficits pour alléger la dette, mais peu de gens le comprennent.
peu être une personne de plus spécialiser en tout indépendance pourra apporter sa lumière ce serait intéressant.
a écrit le 30/04/2013 à 10:33 :
Désolé mais la boucherie fiscale et sociale vôtée fin 2012 et qui nous tombe dessus en 2013 n'arrive pas à passer . Les pigeons ont eu droit à une marche AR car ils sont dans le village parisien , bien visibles et audibles mais nous ...nous avons droit juste au mépris !
a écrit le 30/04/2013 à 10:02 :
Comment croire et faire confiance à ce ramassis de scribouillards qui n'ont aucune idée de l'entreprise et de l'économie. Ce pays est totalement sclérosé depuis des décennies car empêtré dans une réglementation ubuesque mise en place par un état toujours plus interventionniste et rapace.
Nous sommes gouvernés par des fonctionnaires et on constate le désastre dans lequel ils ont mis ce pays.
Vive l'ENA, machine à fabriquer les ennemis de ceux qui entreprennent..!
Réponse de le 30/04/2013 à 11:10 :
+1000
a écrit le 30/04/2013 à 9:58 :
La seule chose à faire, c'est de supporter et d'aider ce gouvernement, mais cette navigation à vue est vraiment triste; une entreprise se crée et se développe dans la durée, comment accepter que les règles du jeu changent tous les 6 mois. Quand le gouvernement détricote ce qu'a fait le précédent, c'est pour moi un déni de démocratie et cela marque un manque complet d'idées; quand au nouveau virage vers les entrepreneurs, à mon avis cela n'empêchera pas tout ce que ceux-ci ont engagé depuis huit mois afin d'éviter le matraquage fiscal. Espérons un peu plus de sagesse, de pragmatisme et de stabilité dans les choix politiques de notre gouvernement.
a écrit le 30/04/2013 à 9:40 :
D'Assise en Grenelle, de rapport en Livre Blanc, les Enarques créent ce qu'ils savent le mieux faire : du papier et du blabla. Sur le fond, des mesurettes annoncées, pas forcemment apppliquées en l'état, au mieux pour l'année prochaine. Hollande essaye de gagner du temps, mais son objectif ne sera pas atteind (baisse du déficit), au moins à moyen terme, car, à part l'augmentation des impôts, rien n'a été fait sur les administrations nationales et locales. Personnellement, je pense qu Sarkozy a fait pire en dilapidant l'argent du contribuable et en ne modernisant pas les administrations. Inversement, je ne pense pas que l'electeur français, âgé (donc protégé par un filet social très avantageux) et conservateur, qui a pourtant abondamment profité de l'accroissement de la dette, va apporter sa voix à un véritable changement. Les politiciens au pouvoir, à droite comme à gauche, jeune et vieux, attendent que la crise passe. Regardons en Italie par exemple où en 2 décennies, le personnel politique a presque été renouvellé 2 fois. Nous, on vote toujours pour des canassons bons pour la boite de raviolis. Au lieu de se défouler sur les réseaux sociaux, utiliser votre droit de vote !
Réponse de le 30/04/2013 à 11:14 :
Toledo, ce n'est pas "l'électeur français vieux" qui a profité de l'accroissement de la dette mais les nombreuses aides votées par la gauche et la droite pendant plus de 30 ans et sans aucun contrôle qui ont fini par créer un déficit chronique. Ajouter 150 à200 000 immigrés de plus par an et vous avez l'explication. Demandez au resto du coeur combien de personnes en plus ils soutiennent par an et vous avez les réponses. Non, nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde sans au moins nous ruiner.
Réponse de le 30/04/2013 à 11:28 :
Non c'est bien les vieux, les baby boomers en particulier qui ont profité de l'accroissement de la dette lequel a financé la gabegie d'un système par répartition devenu mathématiquement improbable, sans parler de régimes spéciaux simplement indécents. Ce sont bien les vieux que je vois sortir de la pharmacie avec des caddies de médicaments de là à penser qu'ils participent au fait que la France soit le premier consommateur au monde de neuroleptiques en volume brut il n'y a qu'un pas que je franchis.. Les aides dont vous parlez sont à la marge dans le budget de l'état rapportées à la gabegie structurelle du budget de la France. Ce n'est pas une raison pour ne pas y faire le ménage simplement ce n'est pas la priorité comptable. vous êtes (presque) tous les mêmes de toute façon ce qui vous intéresse ce sont des solutions à la petite semaine pour être surs de toucher vos pensions jusqu'à votre dernier souffle et après moi le déluge!
Réponse de le 30/04/2013 à 11:56 :
Et bien, quelle agressivité envers les "vieux"! Réflexions complètement stupides. On ne peut rien faire sans les vieux, et on ne peut rien faire sans les jeunes. Toute autre vision tendant à opposer les uns aux autres est stupide et stérile, ne faisant qu'augmenter les inégalités au lieu de les réduire.
L'intolérance est source d'aveuglement, et ne mène qu'à des situations extrêmes, donc conflictuelles. Revoyez votre point de vue, vous êtes complètement à côté de la plaque.
Réponse de le 30/04/2013 à 12:13 :
J'avance quelques arguments contrairement à vous qui vous contentez de juger mes propos de façon stérile. Vous avez des éléments à avancer au lieu de brandir votre morale éculée et vos lapalissades "on ne peut rien faire sans les vieux.. rien faire sans les jeunes.."? Discours de bobo oisif, ou de vieux à voir.. pas une once de reflexion, juste de la morale bien pensante, le mal français.. regardez les choses en face, allumez l'autre hémisphère de votre cerveau, celui qui sert à penser au lieu de vivre sur vos vieux réflexes politiquement corrects, analysez... Vous souhaitez que je revoie mon point de vue mais n'avancez rien d'autre qu'une prose égalitaire médiocre pour m'y inciter.. j'attends..
Réponse de le 30/04/2013 à 12:50 :
Tout le monde a profité de la dette sans chercher à comprendre qu'un jour nous serions appelés à la rembourser.
Mais la véritable origine de cette dette remonte à 1981 avec l'arrivée de tonton. Lui et ses sbires ont fait des réformes destructrices pour notre économie : retraite à 60 ans, 5ème semaine de congés payés, régularisation de centaines de milliers de sans papiers, CMU, puis les 35 heures,et j'en passe.
Toutes ces réformes purement électoralistes, ont été payées par des emprunts car les caisses étaient vides ( 3 dévaluations entre 1981 et 1983) et depuis nous n'avons cessé d'emprunter pour colmater les pertes colossales.
Chirac et Sarko n'ont pas fait mieux et le bidochon ne fera pas mieux non plus. C'est une vraie tare française que de dépenser l'argent que l'on a pas, mais ce n'est pas grave puisque le brave peuple est là pour payer.
Réponse de le 30/04/2013 à 16:10 :
"Tout le monde a profité de la dette sans chercher à comprendre qu'un jour nous serions appelés à la rembourser." : Foutaise! Les aides de l'état aux pauvres ont été captées par ceux qui détenaient un patrimoine! Vous passez votre temps à critiquer l'assistanat, vous êtes nombreux à en vivre! Combien de locataire trouverait-on pour des studios à 700 euros en l'absence d'APL qui permettent à nos braves pré-retraités et retraités d'augmenter les tarifs? Quand aux 35h : On sent bien le discours de ceux qui n'ont pas vu ce qu'il s'est passé. En 35h, on a fait le boulot des 39h. Accessoirement, je suis aux 35h, mais i je compte les heures que je passe à m'auto-former, à me tenir au jus sur ce qui se fait dans mon domaine hors site : On dépasse les 70h et c'est loin d'être sans retombée pour ma boite. Pour la retraite à 60 ans : Elle concerne les seules personnes qui ont commencé à travailler tôt. En quelle honneur les maçons ayant commencé à travailler à 15/16 ans devaient cotiser plus longtemps que les ingénieurs ayant débuté vers 22 ans? "C'est une vraie tare française que de dépenser l'argent que l'on a pas, mais ce n'est pas grave puisque le brave peuple est là pour payer." : Le brave peuple qui paye pour ces cochonneries, ce ne sont pas nos pauvres bailleurs qui se plaignent des taxes sur leurs loyers et leurs plus-values, mais leurs jeunes locataires. N'ayant rien, ils ne peuvent espérer des réductions fiscales pendant qu'on fait des petites ristournes à nos braves investisseurs dans l'immobilier locatif. Donc arrêtez de vous moquez du monde : On sait où est passé le pognon! Ajoutez à ça que le transfert de richesse des 25/35 ans vers les plus anciens n'a jamais été aussi important depuis la dernière guerre grâce à la bulle immobilière que vous avez défendu à coup de milliard : La France est malade de ses vieux et du poids électoral qu'ils représentent.
Réponse de le 30/04/2013 à 18:11 :
Réponse à regarder les choses en face. Oui, vous avancez des arguments, mais fallacieux et faux. Oui, je suis un baby boomer, et absolument pas sûr de pouvoir profiter d'une retraite à la hauteur de mes cotisations. Alors quand vous prétendez que nous avons profité du système, c'est que vous avez encore beaucoup de chose à apprendre. Le bobo, c'est pas moi, c'est vous. Avec vos vues étroites et vos jugements à l'emporte pièces; Alors, non, je ne cherrcherais pas d'arguments pour vous convaincre de quoi que ce soi. Votre simple agressivité décourage tout idée même de discussion. En clair, ce n'est certainement pas avec des gens de votre acabit que l'on pourra faire avancer les choses. Ne seriez vous pas d'extrême droite? Car ce sont tout à fait leurs methodes: stigmatiser une frange de la population pour mieux faire passre un discours. Quant à vos soi disant arguments, je n'en vois personnellement aucun. Rien qu'un ramassis d'idées préconçues et de stéréotypes. Vous pouvez bien penser ce que vous voulez, je ne perdrai de toute façon plus de temps à vous répondre. Mais je persiste et signe: vous êtes à côté de vos pompes, tant pis pour vous.
Réponse de le 01/05/2013 à 5:56 :
Bien vrai. Les jeunes ne savent mettre que des phrases bout à bout sans comprendre le sens de leurs écrits.
a écrit le 30/04/2013 à 8:43 :
Consultez le patrimoine de nos ministres, vous comprendrez leur implication dans la vie économique!
Alors M. le Président, charité bien ordonnée....
a écrit le 30/04/2013 à 8:37 :
Tweet d'un entrepreneur sur le discours d'hollande d'hier soir "j'ai l'impression que le mec qui m'a cassé la gueule la semaine dernière m'invite au resto parce qu'il a besoin de moi pour payer l'addition"....... tout est dit !
Réponse de le 30/04/2013 à 10:35 :
il fait le meme genre de discours aux riches, aux financiers et aux investisseurs qu'il souhaite attirer apres les avoir injurier. Suivra les propriétaires: pour l'instant il laisse duflot faire joujou, mais comme c'est la catastrophe et que la construction est en chute libre, pas de doute qu'il louera les qualités des investisseurs de l'immobilier petits ou grands
Réponse de le 26/05/2013 à 12:46 :
Je dirais plutôt le mec qu'il ma cassé la gueule la semaine dernière m'invite au resto parce qu'il n'a pas l'intention de payer l'addition . Loi de finances 2013 mes actionnaires n'acceptent pas de ne pas être rémunérés au risque.Résultat on ferme la SARL. Vous trouverez de la croissance et de l'emploi ailleurs M Hollande.
a écrit le 30/04/2013 à 8:23 :
mais la semaine derniere,avec seulement 70 députés presents il leur a fait voter pour 1,2 milliards de taxes supplémentaires via la taxe eco sur les camions plus peage sur un tronçon de la N10
a écrit le 30/04/2013 à 8:17 :
Après nous avoir spolié,trompé,vous voudriez que l'on vous remercie,non Mr Hollande,c'est regrettable mais nous n'avons plus confiance.
Réponse de le 30/04/2013 à 10:41 :
Il n'a trompé personne puisque toutes ses mesures de taxation supplémentaire ont été annoncées et soumises au suffrage universel.
Réponse de le 30/04/2013 à 11:12 :
Il a annoncé ses mesures ... et les entrepreneurs lui ont annoncés les conséquences !!!
a écrit le 30/04/2013 à 8:02 :
Le pitch : Après tenté une approche confiscatoire, François teste le gavage des oies. Les pigeons restent des pigeons.
a écrit le 30/04/2013 à 7:47 :
réconciliation impossible... ,le peu de confiance affichée n'existe plus ...! entre les hommes qui se battent dans l'économie réelle et les politiciens socialistes caviar qui naviguent à vue dans le virtuel néo-marxiste...
a écrit le 30/04/2013 à 7:16 :
Pourquoi FH lorsqu'il propose ses mesurettes aux entrepreneurs terminent ils ses phrases par : Rouuuhh Rouhhhh ?
Réponse de le 30/04/2013 à 8:22 :
parce que, lorsqu'il joue à l'autruche ...le pigeon c'est lui...
a écrit le 30/04/2013 à 7:16 :
L'epargne est orientee vers le...fisc. Vaut mieux en avoir devant soi pour faire face aux soubresauts permanents de notre legislation fiscale. Si les regles etaient connues ce serait plus facile. Mais comme ils passent leur temps a detricoter ce que les autres ont fait avant et ainsi de suite quel que soit leur bord politique, celui qui investit est pris au piege. Demander aux gens d'assumer le risque en totalite et s'approprier leurs gains si ils reussissent en leur crachant dessus ne fera jamais avancer le pays.
a écrit le 30/04/2013 à 7:07 :
Il faut être fou pour aller placer de l'argent dans un PEA. Vu la rentabilité et la fiscalité, à part faire preuve de philanthropie, le particulier a plutôt intérêt à investir dans sa retraite en mettant de l'argent de côté (dans son coffre perso).
Réponse de le 30/04/2013 à 8:05 :
Vous avez mille fois raison. L'arnaque est trop grosse.
Réponse de le 30/04/2013 à 8:33 :
Je garde mon argent je n'ai aucune confiance dans l'état, hollande et les patrons. Regardez la bourse un plan de licenciement et les actions de l'entreprise montent. Donc le peu d'argent qu'il me reste je le garde et j'achète quand je je peux des pièces d'or comme ça je ne fais pas de cadeau à ces pourris. Regardez votre patron ce qui l'intéresse ces son porte monnaie, l'intérêt général il n'en a rien a foutre moi je fais pareil.
Réponse de le 30/04/2013 à 10:44 :
C'est vous le pigeon, car "garder son argent" c'est se faire naturellement spolier par l'inflation. Concernant le PEA, renseignez-vous donc un peu avant d'écrire des bêtises ! La taxation des plus value dans le cadre d'un PEA sont très faibles.
Réponse de le 30/04/2013 à 11:41 :
Vous avez raison placez votre argent dans les entreprises, regarder la variation de l'once d'or depuis 20 ans, alors le cocu c'est peut être vous. À vous le PEA à moi l'or peut que je reste modeste contrairement à vous,le donneur de leçon, le pigeon c'est certainement vous.
a écrit le 30/04/2013 à 0:16 :
On caresse dans le sen du poil, ceux que l'on a tant taxés la veille et insultés l'avant-veille. Il ne doute vraiment de rien. Que croit-il ? Que les PME/PMI et autres entrepreneurs nouvellement installés vont venir lui manger dans la main ? Quand on a aussi peu de respect pour ceux qui travaillent, pour ceux qui permettent encore à la France de briller dans le monde par l'innovation et la technologie, on fait profil bas. Pendant qu'il nous toise par son mépris et son indifférence, qu'il dépense sans compter, l'argent que les français on durement gagné, qu'il emprunte pour pallier à des dépenses somptuaires, pour embaucher des fonctionnaires ou entretenir des gens qui n'ont jamais travaillé, en rabotant salaires et retraites, la France continue de saigner. Un jour viendra ou on fera les comptes, et il faudra bien alors, assumez vos actes. Et nous, nous ferons un recours en spoliation d'héritage. La note risque d'être salée.
Réponse de le 30/04/2013 à 9:57 :
JPMULTIMED. Votre analyse et très juste elle est bien cadrée dans le bon sens de la réalité actuelle. Ces gens qui nous gruge sans aucun scrupule avec autant de mépris, est à bannir de notre espace éconnomique et de responsabilités d'un pays. Ils sont à classer dans les espèces nuisibles à la prospérité d'une nation. Dehors,dehors à tous ces incapables et profiteurs sans scrupules!
a écrit le 29/04/2013 à 23:28 :
tous les ronchonneurs et les y a qu'a, allés vivre en Grèce ou en Espagne,( et vous reviendrez vite vous faire soigner France.) et ont payeras pour vous tous les mois sur notre petit salaire.
Réponse de le 29/04/2013 à 23:46 :
C'est pourtant bien ce que le PS français demande en ce moment aux Allemands !!!!!! Finalement, on est toujours le CON d'un autre ....
Réponse de le 30/04/2013 à 0:23 :
Pas besoin de faire l'effort d'aller en Grèce ou en Espagne, ils viennent à nous. D'ici peu de temps, la France sera dans le même état que ces pays
Réponse de le 30/04/2013 à 1:51 :
Même le président algérien vient se faire soigner en France, c'est dire si on est généreux avec les riches!
Réponse de le 30/04/2013 à 8:36 :
@ le pigeon voyageur vous avez raison ce sont nos cotisations de la sécu qui payent l'hospitalisation des riches et en plus avec la complicité que ces BOBOS de gauche et de leur chef hollande.
Réponse de le 30/04/2013 à 10:46 :
Je dirais même que c'est les cotisations des bobos de gauche qui paient la sécu des fainéants comme vous, qui croient représenter le peuple mais qui ne représentent qu'eux même.
Réponse de le 30/04/2013 à 18:58 :
Tous ceux qui ne sont pas de son bord ils sont pigeonés!
a écrit le 29/04/2013 à 23:03 :
Le violon est ressorti. Le blabla on connait souvenez vous de la campagne électoral. Il faut être bien naïf pour croire à un discours d un homme politique
a écrit le 29/04/2013 à 22:45 :
Bonnes mesures a poursuivre
Réponse de le 30/04/2013 à 7:01 :
Oui, il faut continuer à prendre les entrepreneurs pour des pigeons.
a écrit le 29/04/2013 à 22:36 :
T?a n'est que foutaise !!!
Et l'imposition des dividendes !!!
Tt ?n'est que baratin ...
a écrit le 29/04/2013 à 21:52 :
Les promesses n'engagent que ceux qui les croient. Je ne crois pas que l'on puisse changer sa façon de penser et sa logique anti-entrepreneurs du jour au lendemain. Le problème de la France est le manque de stabilité en matière fiscale donc de visibilité pour ceux qui entreprennent ou investissent. Pauvre de lui, s'il croit manger du pigeon au petits "poids".
a écrit le 29/04/2013 à 21:38 :
Enfin des décisions qui vont dans le bon sens, mais il faut aller plus loin .....
Réponse de le 30/04/2013 à 6:59 :
... l'horizon est infinie
a écrit le 29/04/2013 à 20:54 :
Sinon ça veut dire quoi : "mobiliser l'épargne placée su les contrat d'assurance vie" ?
Réponse de le 29/04/2013 à 21:12 :
Cela veut dire "piquer le fric des petits épargants" mais dans la langue apprise à l'ENA!
Réponse de le 29/04/2013 à 21:39 :
Si c'est le cas, là, ça risque de devenir compliqué...Des règles fiscale qui changent tous les 6 mois...Ça va pu être possible longtemps... Je crains même fort que cela ne soit la dernière fois.
Réponse de le 29/04/2013 à 21:52 :
Rien de compliqué là dedans. Le but est simplement de prendre l'argent partout où il y en a. Le gouvernement de Hollande changera les règles toutes les semaines si il le faut: mais le pigeon ( = le pauvre citoyen qui bosse et qui croit encore pouvoir s'en sortir) finira par être plumé. Et Dieu sait que le pigeon, c'est pas bien gras, mais qu'importe ce sera toujours cela de pris afin de payer les retraites des politiques de l'ensemblée et des fonctionnaires qui partent en retraite à 52 ans
Réponse de le 30/04/2013 à 6:57 :
@Douce tristesse : Je serais curieux de savoir où vous avez péché que des fonctionnaires partent en retraite à 52 ans. Si vous pouviez citer quelques corporations de la fonction publique qui en bénéficieraient, je serais curieux de les connaitre.
Réponse de le 30/04/2013 à 12:50 :
Les malheureux travailleurs qui font du travail de bureau dans des locaux sans fenêtre de la RATP à Paris. Oui cher Momo, travailler devant un ordinateur dans un local situé dans les locaux administratifs du métro parisien en sous-sol est UN TRAVAIL PENIBLE qui nécessite un départ à la retraite plus tôt. Comme les fonctionnaires de police d'ailleurs: Les gars du GIGN on les vire pour les remercier des services rendus à la nation et les planqués des bureaux peuvent prévaloir d'un départ à la retraite privilégié à cause d'UN TRAVAIL PENIBLE. Ce pays marche sur la tête depuis trop longtemps, vivement que tout s'écroule comme en Grèce, cela permettre peut-être de remettre les pendules à l'heure
a écrit le 29/04/2013 à 20:41 :
"un abattement de 50% sera appliqué et sera porté à 65% après 8 ans de détention des titres cédés" : Il est malin le bougre. Les pigeons vont encore se faire avoir. Quand on voit la fiscalité bouger au jour le jour, et par ailleurs dans 8 ans, donc après les élections de 2017 après lesquels notre FH ne sera responsable de plus rien du tout, il y a de grande chance que les pigeons n'auront plus que les yeux pour pleurer.
Réponse de le 29/04/2013 à 21:13 :
"un abattement de 50% sera appliqué et sera porté à 65% après 8 ans de détention des titres cédés" = Le retour de l'éternelle promesse "Demain on rase gratis!"
a écrit le 29/04/2013 à 20:33 :
Dites au président que son plan est bidon, ce n'est pas avec des mesurettes que la confiance des entrepreneurs va revenir
LA FRANCE SOUFFRE LIBÉREZ LES ÉNERGIES Monsieur le president
a écrit le 29/04/2013 à 20:21 :
on dirait que qqun lui a dit que ca allait etre le bain de sang dans pas longtemps..... il sera juge aux actes, pas aux mots... de gvt n'inspire aucune confiance a aucun chef d'entreprise; a voir donc...
a écrit le 29/04/2013 à 20:11 :
http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20130429trib000762220/la-france-championne-d-europe-de-la-taxation-des-entreprises.html ... VOILA ! Tout est dit dans l'article: "la France championne d'europe de la taxation des entreprises" !!! Ce n'est certainement pas avec 2 ou 3 mesurettes que la confiance va être rétablie .. Quid des baisses de charges, quid de la simplification administrative, quid de la simplification du code du travail et des conventions collectives, etc etc ...
a écrit le 29/04/2013 à 19:59 :
Sauf que tous les entrepreneurs de TPE/PME et les artisans n'ont pas envie de vendre leur affaire.

Et qu'en est-il pour eux ? Que devient l'imposition de 15% pour les TPE,30% pour les PME et 45% pour les PMI ? Pour l'instant, oublié. Bref, les artisans, TPE et PME seront taxés autant, voir même plus que les PMI. Quelle belle logique. Quelle belle justoce !

Pourtant, ce sont de telles mesures, pragmatiques et efficaces que les artisans, TPE et PME attendent. Et non pas les réduction valables 1 an plus tard lorsque il y a embauche d'un jeune. Ce n'est pas cela qui va aider la trésorerie de l'entreprise.

Pourquoi faire simple lorsque l'on peut faire compliqué. Pourtant, c'est ce que cela donne quand les mesures sont pondues par des technocrates et politiciens déconnectés des réalités !
a écrit le 29/04/2013 à 19:35 :
J'attends rien de Hollande donc je ne suis pas décu. Si j'attends quand même une chose, c'est que Hollande rendent les clefs et se fasse oublier dans un monastere loin très loin.
a écrit le 29/04/2013 à 19:27 :
Il dit l'épargne n'est pas bien orientée vers les besoins de l'économie ça c'est clair c'est une lapalissade car on l'a bien vu avec les déclarations des ministres, économie ils n'ont jamais même du en entendre parler puisqu'ils n'y investissent pas
a écrit le 29/04/2013 à 19:27 :
Moi entrepreneur je suis parti quand j'ai vu sa tête a la tele le soir du second tour
Réponse de le 29/04/2013 à 20:07 :
Courageux et sage...
Réponse de le 29/04/2013 à 20:17 :
J'ai anticipé et suis parti avant !!!! J'en suis fort content aujourd'hui.
Réponse de le 29/04/2013 à 21:10 :
Uniquement par curiosité. Parti ou?
Réponse de le 29/04/2013 à 23:22 :
Dans un autre pays où on aide les entrepreneurs (pas des meurettes à la Française type CIR qui ne sert strictement à rien quand on commence) et où les gens qui réussissent ne sont pas montrés du doigt ! En France, seuls les fonctionnaires sont rois et les grandes entreprises car on peut y placer les copains (de l'ENA ans Co). Quand on va voir ailleurs on trouve que c'est bien mieux ailleurs même si la France est un très beau pays. Malheureusement, cette oligarchie est en train de tuer le pays à petit feu.
Réponse de le 30/04/2013 à 2:47 :
@@ Quentin ,
Je crois que je devine ou vous etes ! He he, j y suis aussi !!!
MDR, j avais jamais pense ;monter une entreprise en france, ici j y pense de plus en plus !!!
Réponse de le 30/04/2013 à 7:54 :
Quentin : D'après votre adresse IP, vous êtes toujours en France;
Réponse de le 30/04/2013 à 8:26 :
Bien sûr, je suis en France, je n'ai jamais dit le contraire! J'avais posé une question à @Moa pour savoir ou il était parti et il m'a répondu sous le pseudo @quentin. C'est vrai que cela porte à confusion; Mais @Quentin c'est simplement @moa qui a répondu.
a écrit le 29/04/2013 à 19:24 :
Le président socialiste qui n' aime pas ceux qui réussissent, les entrepreneurs,les créateurs de richesses et préfère les fonctionnaires et le service public à tous les étages est maintenant devant sa réalité au bout d' un an de pouvoir : un chômage qui grimpe, qui grimpe, et qui grimpera encore jusqu'en 2015 à 17% environ. Il a voulu taxer et matraquer d' impôts tous ceux qui gagnaient plus de 4000 euros et décourager tout le monde : qu' il boive ses erreurs jusqu'à s' étouffer maintenant !!!! On ne le regrettera pas du tout.
a écrit le 29/04/2013 à 19:08 :
Moi entrepreneur, je partirai a l'etranger
a écrit le 29/04/2013 à 19:08 :
chat échaudé craint l'eau froide !
a écrit le 29/04/2013 à 19:06 :
C'est bien lui qui a dit :" a + de 4 000 euros par mois on est riche." et " j'aime pas les riches"
Réponse de le 29/04/2013 à 19:15 :
et?
Réponse de le 29/04/2013 à 19:16 :
C'est lui aussi qui a un placement financier au Luxembourg
Réponse de le 29/04/2013 à 20:42 :
et?
Réponse de le 29/04/2013 à 21:07 :
Et bien, il ne manquera jamais de rien. C'est un rentier sans capital. Un rentier dans la définition la plus pure du terme. Je ne connais pas l?étendu des revenus de FH mais prend uniquement un député. Le mandant est de 5 ans et la retraite est de 1200 euros (par comparaison la retraite médiane des français et de 1300 euros ... mais pour 40 ans de cotisation) Si notre bon député fait 2 mandats (10 ans) alors la retraite est de 2400euros.. Bien sûr avant il a été aussi maire...Alors, avec un président de la république, je n'ose même pas imaginer... Ils n'ont pas besoin d'épargner, l'argent du peuple est leur rente. Et?
Réponse de le 29/04/2013 à 21:24 :
Chirac ,Fabius,juppe ,mauroy et les autres ont des retraites entre 20000 et 40000 euros par mois ,il faut absolument que les politiques publient leurs revenus ,ce sont des rentiers de la république ,il est temps de mettre fin à tous ces cumuls ,melenchon et le pen ne valent pas mieux ,ils veulent juste la place.
Réponse de le 29/04/2013 à 21:41 :
A mes yeux, Mélenchon est le pire...Encore plus destructeur que les autres pour assouvir sa soif de pouvoir.
Réponse de le 30/04/2013 à 7:13 :
Et ? Quel est le rapport avec l'article ???
Réponse de le 30/04/2013 à 8:49 :
C'est peut être que ce monsieur a fait fortune avec son PEA!
C'est pourquoi, qu'il n'ose la publier!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :