François Hollande ou le social-démocrate (enfin) assumé

 |   |  927  mots
François Hollande lors de sa conférence de presse à l'Elysée. Copyright Reuters
François Hollande lors de sa conférence de presse à l'Elysée. Copyright Reuters
Lors de sa seconde conférence de presse, François Hollande s'est employé à confirmer son cap : la priorité des priorités demeure le redressement de l'économie et de la compétitivité de la France et donc la lutte contre le chômage. Il s'est félicité des réformes struturelles engagées (réforme du marché du travail, frein mis à la dépense publique). Il a aussi longument insisté sur le besoin de diriger l'épargne vers l'investissement productif. Carressant ainsi les entrepreneurs dans le sens du poil. Sans oublier d'insister sur le rôle que doit jouer la France au sein de l'Europe. Un positionement plus social-démocrate que jamais.

Ceux qui attendaient des annonces fracassantes de François Hollande lors de sa seconde conférence de presse ont dû ont été déçus. Pas de remaniement, pas de nouvelles lois, pas d'inflexion majeure dans la politique menée depuis un an. Non, mais sur un ton plus convaincu et convainquant qu'à l'ordinaire, le président de la République - plus social-démocrate que jamais - s'est attaché à expliquer son action et à fixer un cap : celui du redressement du pays. Pour lui, ce redressement s'effectue par étape successive. Ainsi, l'An 1 de son quinquennat a été consacré à stopper l'hémorragie dans les finances publiques ; à parer au plus pressé ; à relancer la machine France ; à donner des gages sur le sérieux budgétaire du pays et sa volonté d'amorcer des réformes structurelles. D'où le pacte de compétitivité à 20 milliards d'euros, d'où l'accord sur le marché du travail du 11 janvier 2013 devenu une loi, d'où la stabilisation des dépenses publiques après dix ans de hausse. Au passage, le Président le reconnaît, cette maîtrise des dépenses publiques a dû passer par une hausse des prélèvements et « il le regrette ».

La nouvelle frontière : l'Europe

Mais, surtout, en réponse à ces détracteurs qui lui reprochent de n'avoir aucune vision pour la France ou l'Europe, François Hollande s'est employé à évoquer l'avenir. Un avenir immédiat, d'abord, avec la volonté de placer l'An 2 du quinquennat sous le signe de « l'offensive ». Une offensive qu'il place d'abord au niveau européen. Il s'est à cet égard félicité que la Commission européenne ait enfin compris que les politiques d'austérité provoquaient de la récession. Il salue ainsi le délai de deux ans accordé à la France pour revenir à la règle du déficit public limité à 3% du PIB. Pour le président, ce délai doit être utilisé pour « sortir l'Europe de sa langueur ».
Il propose donc une « initiative » en quatre points prévoyant notamment d'instituer une gouvernement économique européen et de doter la zone euro d'une capacité budgétaire. Une façon très claire d'affirmer que l'Allemagne, malgré sa puissance économique, n'a pas le leadership en Europe. Autrement dit, sans la France, l'intégration européenne n'avancera pas. Manifestement, François Hollande veut incarner l'homme qui saura relancer l'Europe...

Un social démocrate assumé

L'offensive, elle, passe également par le besoin de s'inscrire dans la durée. François Hollande l'a dit : tous ses prédécesseurs à la présidence de la République ont su proposer de grands projets à long terme. D'où sa demande à Jean-Marc Ayrault de lui présenter pour l'été un grand plan d' investissements à 10 ans dans les domaines du numérique, de la transition énergétique, la santé et les infrastructures de transports.
Et, faute de moyens suffisants de la part de l'Etat, tous les leviers seront utiles pour financer ces investissements : partenariat avec le secteur privé, capitaux extérieurs, fonds d'investissements... voire appel à des Etats étrangers. Il est loin le discours de campagne sur « l'ennemi c'est la finance ». Avec de tels propos, François Hollande assume maintenant totalement sa ligne « social-démocrate ». D'ailleurs, histoire d'enfoncer le clou, toute une autre partie de son intervention a dû satisfaire le Medef et les autres organisations patronales.

François Hollande s'est en effet appliqué à montrer que le financement des entreprises était maintenant privilégié, via un nouveau fléchage des encours de l'assurance vie, l'instauration d'un plan d'épargne en actions « incitatif » pour les PME, la révision de l'imposition des plus values mobilières, etc. Aucune taxe nouvelle évoquée, rien sur l'imposition à 75% des revenus supérieurs à un million d'euros.

Même sur les retraites, François Hollande a vendu la mèche

Aucune allusion à la proposition de loi d'amnistie sociale, aucun propos sur la nécessaire défense du pouvoir d'achat, rien sur la proposition de loi du Front de gauche sur l'obligation de vente d'un site industriel... Bref plus rien qui risquerait de fâcher le monde économique. Au contraire, il appelle l'administration à simplifier au maximum les démarches imposées aux entreprises.

Tout juste si le président a renouvelé son objectif de parvenir à stabiliser la progression du chômage à la fin de l'année. Même sur les retraites, François Hollande a largement vendu la mèche en expliquant que les Français devraient travailler plus longtemps puisque l'espérance de vie s'allonge. Bref, la durée de cotisation va être allongée mais dans un souci de « justice » a tout de même précisé le président.

En résumé, il ressort de cette conférence de presse que François Hollande a voulu s'affirmer dans le rôle du capitaine suivant un cap avec détermination. Et ses choix sont faits. Manifestement, ils ne satisferont pas les électeurs du Front de Gauche... Le président s'affirme davantage encore comme un social démocrate européen dont la volonté est de redresser l'économie française. Les réformes sociales devront attendre.

- - -

Retrouvez notre dossier complet sur cette conférence de presse (résumée ici)

>> Europe : un François Hollande ni ambitieux, ni réaliste

>> Le président n'annonce rien de nouveau en faveur des entreprises

>> Hollande confirme la réforme de l'assurance vie

>> Hollande botte en touche sur la réforme fiscale

>> L'Etat veut réformer sa politique immobilière

>> Hollande veut stabiliser le taux de prélèvements obligatoires sur les ménages

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/05/2013 à 18:18 :
Il est impossible pour tout les chefs d'Etat pour savoir précisément ce qui se passe dans leur pays. Ce rôle doit être attribué à son entourage. Si ils sont incapables d'assurer leur fonctions, alors commence la Révolution. Le chômage augmente, le pouvoir d'achat a baissé, et il y a encore des usines au bord de la faillite. En ce moment là, nous n'avions pas besoin d'adopter une loi qui va avantager seulement 0,0002% de la population . Après avoir adopté cette loi, on avait l'impression d'avoir parcouru l'Océan Atlantique à la nage et d'avoir trouvé de cet autre côté 10% ou plus de la population active qui était au chômage. Nous n'avons rien fait pour le diminuer, à part parler. C'est vrai que c'est plus facile à dire qu'a faire. Les syndicats accusent les dirigeants de la MEDEF. Après avoir entendu un responsable, d'une usine fabriquant des camouflages pour PSA, en France, et avec toutes ses autres expériences acquises au cours de cette responsabilité, nous avons compris que, toutes les industries Françaises (petites ou grandes) qui ferment ou qui sont sur le point de fermer, qui ont été délocalisées ou qui vont l'être, tout est de la faute de la plupart des syndicats C'est la même chose pour le chômage. La plupart des syndicats, ressemblent à des alligators.. Pour les petits poissons ils ne restent rien à mange. Quand il faut aller voir cet alligator, ils ont besoin d'un escabeau. Puis quand ils vont les voir, les alligators vous disent « si tu veux obtenir ton droit, tu dois me donner un gros poisson ». Si ils ne peuvent pas le leur donner, ils sont privés de leurs droit. Si ils en sont capables, il reste encore un problème. Si le propriétaire de la rivière donne 10x plus que la demande, alors tout est fini. D'autre part, quand ces syndicats appellent le mouvement social (Leurs droits n'est pas seulement d'appeler les grèves, il pouvait aussi appeler la solidarité. C'est une valeur de la République. Les syndicats peuvent amener un dialogue avec le gouvernement, au lieu de faire grève, on devient solidaire pour deux ans pour développer les industries, augmenter les productions avec qualité, ce qui pourrait sécuriser les ventes au marché international. Bien sûr, on a droit de faire grève, mais la solidarité est aussi un devoir à accomplir pour le pays), souvent, les médias font de la discrimination. Ils prennent sont en faveur des syndicats. Les syndicats ne représentent que 4% de la population, et le reste, à cause de mouvement social est privée d'aller travailler. Donc, 1) Les salariés perdent leur salaire et 2) Les dirigeants des Industries sont privés de faire marcher leur machines. Donc globalement on pousse les industries vers la fermeture. Il reste encore le système de bureaucratie. Cette fois aussi les médias affichent en gros titres que les employés de Pôle Emploi ont été agressé par des chômeurs. Il ne montrent pas la raison de cet agressivité. Le rôle d'un agent de Pôle Emploi est d'accueillir des chômeurs, mais cet accueil est souvent agressive. Ils n'écoutent aucune paroles des chômeurs. Ils les provoquent à la dispute, donc la situation s'aggrave. (Tout le monde condamne les aggravations) Et pour ce genre d'incident, c'est les agents de PE qui sont les responsables, il y a plusieurs témoins, Ils oublient (agents de Pôle Emploi) que leur salaire dépend du chômeur, car les chômeurs qui travaillent cotisent leur droits et sécurisent leur salaire. Nous devons diminuer le chômage,(tout d'abord, il faut stopper les licenciements) réformer le marché du travail, attirer les investisseurs étrangers, pour préserver les industries de France en fonction durable avec qualité au marché International. C'est un rôle d'État. Les États doivent gérer personnellement le système de syndicats et de partenariats, même s'il faut pour cela adopter une loi. Avec ça on pourrait développer davantage notre économie et industrie. C'est une grande responsabilité. Mais il faut du courage !



a écrit le 17/05/2013 à 18:08 :
[La France] a toujours cru qu'une chose dite était une chose faite.Henri Frédéric Amiel, Journal intime, 23 mai 1873
a écrit le 17/05/2013 à 18:00 :
Pépère montre son poing,ça va saigner (peut-être)..
a écrit le 17/05/2013 à 17:30 :
Oui, il s'est enfin assumé en reconnaissant qu'il n'avait pas la stature pour cette fonction. La France n'a pas besoin d'un stagiaire. Il a répété ce qu'il nous a déjà asséné plusieurs fois mais sans nous expliquer comment. Soutenir que la courbe du chômage va s'inverser avant la fin 2013 sans dire comment, ce n'est pas satisfaisant. Carton rouge!
a écrit le 17/05/2013 à 14:53 :
Hollande serait-il plus courageux que Sarkozy en voulant s'attaquer aux réformes structurelles de la fonction publique et territoriales ainsi que leurs privilèges en commençant par réformer les 35 retraites spécifiques comme annoncé lors de son dernier discours. La France n'a jamais été aussi inégalitaire entre le public très favorisés et le privé qui a fait des efforts pour adapter notre pays à la mondialisation et à sa compétitivité. Hollande a dit justice pour tous les français alors le changement c'est maintenant pour la fonction publique et collectivités territoriales ?
Réponse de le 17/05/2013 à 15:55 :
et oui le cancer de la France vient des administrations publiques et territoriales en doublons ou sans utilités, des agents pléthoriques sans taches de travail, des semaines en moins de 35 heures, congés à rallonges au-dessus du légal, éducation nationale inefficace bon dernier dans les classements internationaux avec des enseignants publiques paresseux champion de l?absentéisme ( 7% public contre 2,9% privé) Police, CHU calcul d'heures supplémentaires irréalistes tout bonnement scandaleux etc... Il faut une thérapie de choc, il faut ramené l'état français à des fonction régalienne !!!
a écrit le 17/05/2013 à 14:01 :
On parle compétitivité, ne peut-on parler du nombre d?entreprises qu?on vend parce que les employés n?ont pas le droit d?être propriétaires de leurs entreprises. Et les obligations ? Dans les commentaires, vous inculpez NS pour la crise financière mondiale qui vient des Etats-Unis et qui est en réalité immobilière, les fameux 500 milliards de dette recensés jusqu?à présent. Ces bulles qu?on a observé ces dernières années dans de nombreux pays ravagent les sociétés de manière systématique. Seule l?Allemagne n?a pas donné dans cette inflation des prix. En France, elle a commencé début 2000 à devenir déraisonnable. On sait qu?il y a une pénurie de logement. On ne construit pas assez c?est une évidence, nous avons un problème d?offre. On parle de régulite. C?est une immobiliomania. N?y aurait-il pas un petit complot afin de démolir la société ? Si l?on prend l?exemple suédois, la société a dû rembourse massivement 60% de la dette? De la même manière en Franc, on laisse se déliter le tissu économique au point qu?on parle de ré-industrialisation. Troisième faute de notre pays, on parle de dépassement technologique? et de sur-administration le tout à crédit ! Si le gouvernement annonce un plan de compétitivité de 20 milliards, c?est une somme qui correspond à 15% de TVA en plus ! Des experts disent que c?est 50 milliards qu?il faut donner à l?entrepris et 30 milliards d?investissements annuels ! C?est une baisse de pouvoir d?achat supplémentaire ! Aux actualités on parle de la baisse du yen de 20%, Shinzo Abe est un escroc qui réduit le niveau de vie de la population d?autant ! On annonce en France +6 à 7 milliards de TVA, mais on réduit le niveau d?activité en augmentant le chômage, c?est une honte ! On pénalise les jeunes actifs avec l?histoire des allocations, on pourrait réduire les retraites ! On augmente la durée du travail, mais en récession permanente, cela spolie les jeunes dans l?emploi, 800 000 par an qui arrivent dans la vie active ! Ainsi on relève que la moitié des -35 ans veulent quitter le pays ! C?est une spoliation des jeunes générations par les boomers. C?est un régime de bourreaux d?enfants ! Et que voit-on ? Des jeunes qui annoncent des massacres comme on ne leur offre aucun avenir ! La croissance est dans le rouge, c?est une arnaque que de faire des dettes qui plombent le pays à payer du public sur des déficits et à faire fermer les usines de production ! On sape la base productive, c?est une logique de destruction, de maltraitance et d?appauvrissement ! Dans la presse on note que Merkel souhaite qu?on relâche le carcan qu?est l?Etat, mais c?est un régime totalitaire qui ruine le travail ! La jeunesse en détresse, l?industrie au tapis, l?avenir, c?est le pire et les salariés opprimés ! Nous avons là un bon bourreau du peuple ! Un apparatchick de l?appareil d?Etat qui ne raconte que des mensonges, détruit la société et s?en fourre plein les poches ! Si le pape dénonce un système pervers, alors nous devons nous insurger ! L?histoire des retraites, c?est un détournement de démocratie, on ne respecte pas ses engagements, il n?y a pas de contrat social ! Les prélèvements sur l?entreprise qui crée la richesse sont trop élevés par rapport à l?OCDE de 10 points? plus le déficit qui va s?aggraver puisque 60% des recettes de l?Etat c?est des impôts sur l?activité. C?est une logique de sauterelles sur un champ de blé qui décrète que la France n?a pas d?avenir dans le siècle ! Nous avons affaire à des petits de l?Etat qui dévastent la société comme on voit certains soutenir la casse du pays ! Les engagements de retraite du public sont en 2011 de 1192 milliards, un trou de 50 en 2020, où trouvera-t-on cet argent, 25% de la masse des retraites actuelles ! On paye des fonctionnaires à ne rien faire sur le dos des salariés en précarité ! C?est un système qui n?a aucun sens commun, qui est contraire à l?humanisme et à l?entendement ! Bienvenu à hypocriteland le pays où la vie est pire de jour en jour, où le paresseux est roi ! Il faut LIBERER LES FORCES VIVES et employer correctement nos diplômés ! On n?est pas sorti de la baisse du PIB ! On va sur un déficit d?un tiers de la dépense? c?est funeste !
a écrit le 17/05/2013 à 12:15 :
Hollande: instauration d'un "président d'un gouvernement économique" de la zone euro ?
Réponse de l'Allemagne: Oui, si la France remplit le critère de 3% de déficit budgétaire.
Nous vous souhaitons bonne chance!
a écrit le 17/05/2013 à 11:49 :
On en crève de la social démocratie, des technocrate, du principe de précaution, et des énarques sclérosés. Il faut a la France de l'air libre, et l'envie de s'investir pour réussir, il faut faire confiance a l'initiative privée. il faut croire au futur et au progrès humain. croire a la capacité de l'Homme a résoudre les problèmes que sont développement engendre. Il faut changer les mentalités et supprimer les avantages acquis dans ce vieux pays qui coule et qui n'ose pas envisager sur futur dans le monde d'aujourd'hui
Réponse de le 17/05/2013 à 12:12 :
+1 bien dit.
Réponse de le 17/05/2013 à 16:48 :
+1, sauf que c'est pas très socialiste tout cela ! Ce qui est socialiste, c'est l'égalité, c'est à dire le nivellement par le bas pour ceux qui ne peuvent pas partir.
a écrit le 17/05/2013 à 11:34 :
Il essaie de lisser sa politique auprès des journalistes qui ne sont pas des experts en économie , mais la vérité c'est qu'il n'y a aucune politique digne de se nom qui permette au pays d'aller dans une direction en espérant s'en sortir. On assiste plutôt à des interventions tout azimut sans savoir ce qui en résultera . Et la réunion à Bruxelles l'a bien démontré et n'a dupé personne , malgré sa tentative télévisée de montrer la satisfaction d'une reconnaissance éventuelle de sa politique par Bruxelles ce qui nous a semblé pas être le cas.
Réponse de le 17/05/2013 à 13:24 :
Si vous connaissez un gars qui ferait une politique digne de ce nom pour permettre au pays d'aller dans la bonne direction, dites-le nous svp (ps : épargnez-moi les messieurs yakafokon d'usage on parle de gens qui font, pas de gens qui disent qu'ils font ou qui disent ce qu'ils auraient du faire quand ils étaient eux-mêmes aux affaires)
a écrit le 17/05/2013 à 11:32 :
va t-il atteindre l'incompétence de son homologue il y a 32 ans?
Réponse de le 17/05/2013 à 13:25 :
Ben il a déjà égalé l'incompétence arrogante de son homologue d'il y a 1 an, et celle paresseuse de celui d'il y a 6 ans. Pas mal non ?
a écrit le 17/05/2013 à 11:32 :
Social-libéral plutôt que social-démocrate.. Les contreparties au capital sont nombreuses, tellement nombreuses que même la droite applaudie (ANI, TVA, Traité budgétaire, baisses des allocations, bientôt les retraites etc...) celle aux travailleurs on peut attendre encore longtemps...
Réponse de le 17/05/2013 à 16:32 :
applaudir est un verbe du 2ieme groupe, me semble-t-il.
Je ne comprends pas la fin du commentaire. Sans doute écrit par un fonctionnaire, voire un enseignant !
a écrit le 17/05/2013 à 11:20 :
Qu'est ce que c'est que ces façons de parler du quinquennat de Hollande : l'An 1. Hollande n'est ni un roi, ni un empereur ni le nouveau messie, c'est un simple énarque sans imagination et sans grande envergure arrivé au pouvoir par le plus grand des hasards.
Réponse de le 17/05/2013 à 11:39 :
Ah ouais ? On est élu président de la république avec 40 millions d'électeurs par le "plus grand des hasards" ? Je m'en fous de Hollande mais là ce commentaire c'est n'importe quoi !
Réponse de le 17/05/2013 à 11:40 :
+ 1
Réponse de le 17/05/2013 à 12:27 :
ah bon 40 millions de personnes ont voté pour hollande ? lol c'est vous qui dites n'importe quoi mon brave ..
Réponse de le 17/05/2013 à 12:51 :
Vous devriez relire, ce n'est pas ce qu'il dit...
Réponse de le 17/05/2013 à 12:55 :
encore un qui ne sait pas compter
Réponse de le 17/05/2013 à 13:14 :
Enjoy et Céline sont bien entendu aussi d'accord avec le fait que Sarkozy est arrivé président par le plus grand des hasards (pensez donc à ses études un peu laborieuses...)
Réponse de le 17/05/2013 à 13:19 :
Battu par quelqu'un qui passait là par hasard, lui qui a tant travaillé : visites à Mamy Gaga, coups de fil à Mouammar...
Réponse de le 17/05/2013 à 13:31 :

Si ce n'est qu'aujourd'hui, le pb, ce n'est plus sarco, c'est pépère et sa clique.
Réponse de le 17/05/2013 à 13:43 :
Une chose à la fois : primo se débarrasser de nico et son clan, deuxio se débarrasser de pépère et sa clique... ça prend du temps de faire le grand ménage avec 15 millions de rentiers électeurs et 6 millions de fonctionnaires électeurs... le temps que tout ça laisse la place...
Réponse de le 17/05/2013 à 14:18 :
@@@ et sarko ?, Tercio mettre Marine à la tête de la France et lancer le grand ménage de printemps.
Réponse de le 17/05/2013 à 16:49 :
pour ce qui serait du MENAGE, ce serait du ménage!! le REVE !! oui!oui! le rêve!
a écrit le 17/05/2013 à 10:47 :
Ses décisions sont très sages, cela se voit tout de suite.... Il est gentil, il est bon, c'est le meilleur, c'est un as!
Réponse de le 17/05/2013 à 11:15 :
Un as mais bien sûr ... et à l'UMP c'est quoi ? Des valets ! Des valets de chambre !
a écrit le 17/05/2013 à 10:15 :
Allez François fait nous voir ton vrai visage!! Encore un effort et tu ressembleras à Nicolas.
Réponse de le 17/05/2013 à 11:22 :
pour ça, il suffira de très peu...encore un petit effort et on y est !!
a écrit le 17/05/2013 à 9:23 :
Pour être populaire il suffirait qu'il fasse comme son prédécesseur 600 milliards de dette supplémentaire.Il ne choisi pas cette voie Bravo!!!
Réponse de le 17/05/2013 à 9:46 :
non, c'est vrai on est à + 96 milliard depuis qu'il est là + presque 250 000 chomeurs et -0.9 sur le pouvoir d'achat et tout ça en 1 an => patience il reste encore 4 ans!
Réponse de le 17/05/2013 à 10:06 :
Avec ses 96 milliards il est encore loin du compte ! il faut qu'il passe le turbo. Pour les chomeurs, pareil, il ne suit même pas la courbe de Sarkozy. Il est vraiment à la ramasse. Ah si Sarko était encore là on aurait déjà dépassé l'Italie !
Réponse de le 17/05/2013 à 10:40 :
Arrêtez avec ces 600 milliards de dettes supplémentaires. Sur un quinquennat on en a pour 250 milliars rien qu en intérêts de la dette contractée auparavant. Ensuite 5 ans de budget en déficit ce qui n a pas été l apanage de Sarkozy ... A cela on ajoute encore la dette contractée pour lutter contre la crise et nous voilà déjà à 500 milliards.

Il suffit pourtant de consulter les travaux de la Cour des Comptes. Mais il est sans doute plus confortable de répéter ce que l on entend ou qu on lit
Réponse de le 17/05/2013 à 10:42 :
J Bond...... jean ou james rassures-moi, si on reste sur le même trade multipli par 5 et les resultats seront superieurs..... malheureusement!
Réponse de le 17/05/2013 à 10:57 :
Non 500 milliards pas pour lutter contre la crise mais pour contribuer à sauver les banques européennes plombées par des bilans pourris. Un jour les historiens raconteront la mascarade du capitalisme financier et l'escroquerie du Reagano-Thatchérisme.
Réponse de le 17/05/2013 à 12:10 :
A 500 milliards et J Bond, Vous l'avez encore en travers de la gorge les 20 milliards preté par le gouvernement aux banques Française en 2008 (jaloux, vous les auriez bien voulu sur votre compte), sachez que 6 mois plus tard, l'Etat Français à récupéré 23 milliards avec les intérêts mais ça personne n'en parle. Pour vous il aurait mieux valu que les banques ferment, qu'elle mettent tout le monde au chomage? Heureusement qu'on ne vous écoute pas avec vos poncifs (voir dans le dico), c'est souvent ceux qui en connaissent le moins qui en parlent le plus, n'est ce pas Jac, c'est bien de connaitre le chiffre de 600 milliards mais après il faut le comprendre et l'expliquer plutôt que de répéter comme un mouton que c'est la faute d'un seul homme.
Réponse de le 17/05/2013 à 13:05 :
Je ne vais pas vous refaire le récit des raisons de la crise des subprimes mon cher "la cigale et la fourmi" (visiblement les fables de la fontaine, ce sont vos références en matière économique), ni celui de l'explication des créances pourries des banques espagnoles, irlandaises, britanniques, néerlandaises, chypriotes, allemandes, françaises etc.. Vous n'avez visiblement pas envie de comprendre que le système est complétement miné par l'endettement généralisé, lui même généré par des politiques monétaristes fort accommodantes et une absence de contrôle des grands acteurs de la finance et de leurs méthodes plus que douteuses (shadow banking, dark pools, HFT etc;). En plus vous nous assénez des propos simplistes mais semblez ignorer que l'ensemble du système est surendetté : les Etats mais aussi les ménages, entreprises, banques... et que c'est reparti de plus belle avec des pratiques de nouveau fort accommodantes de la part des grands argentiers et des gouvernements qui ne font rien, contrairement aux belles déclarations publiques comme le fameux discours de Toulon de votre idole, pour empêcher les banques de refaire n'importe quoi. Et qui a dit qu'il fallait laisser tomber les banques ? Vous êtes le seul à le dire avec monsieur Paulson (qui lui l'a fait tomber Lehman B pour le coup) ! C'est une raison pour ne pas contrôler les financiers et faire en sorte que les banques ne soient pas ou plus "systémiques" ? La loi bancaire française à cet égard est pleine d'hypocrisie et le propos des socialistes parfaitement cynique... je vous laisse à vos lectures et vous recommande à ce propos la fable de la grenouille qui se croyait aussi grosse que le boeuf...
Réponse de le 17/05/2013 à 13:11 :
Vous vous énervez toute seule ma chère cigale : "500 milliards" dit juste les faits ! Les banques ont des créances pourries, les états et les ménages sont surendettés, c'est partout pareil en Occident. Au fait , ça vous semble normal que rien ne soit fait pour diminuer le bilan des 4 grandes banques françaises qui pèse 400% du PIB de la France ? Et ils sont où les actes après les beaux discours de Nicolas Sarkozy sur la "moralisation de la finance et le contrôle des banques qui font n'importe quoi" (et qui continuent) ? Les socialistes ne font pas mieux d'ailleurs !
a écrit le 17/05/2013 à 9:05 :
c est un comble ont est dans une panade par leurs fautes après avoir fait des cadeaux aux banques sous prétexte de faillite , alors que des milliards sont partis en fumé genre scandale du libor et j en passe , et monsieur hollande parle et remet en cause les retraites comme si c était la cause de tout les maux j espère qu il vivra assez longtemps pour profiter de sa retraite car beaucoup de travailleurs eux ne connaitrons pas ou peut de leurs jours restant sur terre . un peu d humanité monsieur hollande
Réponse de le 17/05/2013 à 11:32 :
ne vous en faites pas, sa retraite sera AUTRE que la notre !! LUI, n'aura pas droit à "la peau de chagrin, au comptage de ses sous jour après jour, à la peur qui taraude de pouvoir payer ce que l'on doit pour ne pas voir arriver les huissiers, ou demander quoi que ce soit, surtout pas ! aux enfants, qui eux aussi sont dans la fange..NON, lui ne connaitra pas tout ce marasme avec ses gardes du corps, même en retraite, évidemment, ses avantages, ses émoluments bien grassouillets, ses voyages , le confort, le luxe et j'en passe sur le dos de "la princesse"... ! un peu d'humanité, dites vous? cet homme là, comme tous les autres, sont à mille lieux de notre petite vie , étroite et dure, ils ne se rendent pas compte "volontairement" de la souffrance des individus, et PIRE! ils s'en fichent..!..et c'est nous qui les élisons pour nous représenter ! la bonne blague ! plus personne ne devrait voter! c'est un devoir, certes durement acquis, mais il faudrait cela, car nous sommes arrivés à un point de non retour...délaissons les! leur politique et leur façon de faire nous écoeure !!!
Réponse de le 17/05/2013 à 11:41 :
sans compter, il n'y a pas longtemps des cadeaux à l'Afrique, cadeau de la dette...mais bon.....
a écrit le 17/05/2013 à 9:03 :
Moi quand je vai voire madame Irma. Je perd 100 euros lui hollande quand il voie Merkel Il perd x millon d euros et sa culotte et il repart en golf décapotable notre président aime la pluie.
a écrit le 17/05/2013 à 8:39 :
A 18 heures sur la 2 d'habitude il y a ON NE DEMANDE QU'A EN RIRE .......Ont ils revus l'émission pour On ne demande qu' a EN PLEURER ..?? De toute manière les journaux ce matin BUZZENT .!!!!
a écrit le 17/05/2013 à 8:33 :
Je viens de passer devant la banque, tous les ministres font la queue....pour modifier leur patrimoine en actions!
Un bel exemple de solidarité... avec les propos du Président!
Réponse de le 17/05/2013 à 8:57 :
et les banquiers n'ont pas réussi à leur vendre leurs derniers "produits" 100% sûrs ?
a écrit le 17/05/2013 à 8:30 :
Hollande fait son show habituel, rien de nouveau donc, les résultats ne seront jamais au rendez-vous avec lui car il n' influe sur rien et le chômage , les taxes et les impôts continueront de pleuvoir sur les contribuables français.
L' avenir pour les plus jeunes est ailleurs qu' en France, et pour les retraités aussi.
Réponse de le 17/05/2013 à 8:59 :
Oui on sait, l'avenir des retraités, c'est de toucher des pensions indexées payées par les français et d'aller les dépenser dans des pays à bas salaires comme le Maroc ou en grosses automobiles allemandes en compensation de ses ennuis prostatiques...
Réponse de le 17/05/2013 à 9:40 :
En réponse : Je suis pas retraité, et je roule pas en grosse voiture allemande, je suis en activité salarié et mes enfants tous diplômés travaillent aux Etats-Unis et gagnent bien mieux leurs vies qu' en France.
Réponse de le 17/05/2013 à 10:03 :
Pour les retraites qui vont vivre à l étranger qui reviennent se faire soigner en France
Je propose une franchise médicale plus élevée
Ou une décote sur le montant de la retraite
Réponse de le 17/05/2013 à 10:49 :
@ppa3775am
OUi mais vos enfants ont fait des études presque gratuites en France
Les jeunes diplomés américain qui arrivent sur le marché du travail sont presque tous endettés et pour longtemps. Et certains n'arriveront jamais à rembourser leurs emprunts pour payer leurs études. A quoi cela sert de bien gagner sa vie si le remboursement d'un emprunt ampute trop votre revenu? Exception pour ceux qui ont eu la chance de naitre dans une famille fortunée,
Réponse de le 17/05/2013 à 11:00 :
Après le krach des subprimes, bientôt le krach des crédits étudiants aux USA. Comme les ménages surendettés qui n'ont jamais pu rembourser leurs crédits, de nombreux étudiants appauvris ne pourront pas rembourser leurs prêts étudiant. Mais les gens à courte vue effectivement "bénissent" le système américain qui a mis la planète dans la panade !
Réponse de le 17/05/2013 à 11:38 :
je suis retraité et j'ai bien moins de 900 eur/mois, risque pas que je m'achète de grosses berlines et que j'aille me faire dorer au Maroc! hier à la télé, on a fait une interview sur un couple de retraités qui n'y arrivaient plus avec 3000 eur de retraites à 2 ! pour leur nourriture il leur fallait plus de 800 eur/mois.....je suis tombé sur les fesses, je n'ai pas du être le seul...de plus, ils étaient chez eux...je ne veux pas critiquer, mais bon, comment en arriver là, alors qu'énormément de personnes âgées doivent faire face avec moins de 900, et moins /mois....c'est un mystère pour moi......
Réponse de le 17/05/2013 à 12:18 :
et que dites vous, parce qu'il faut essayer d'être un peu objectifs, de ces étrangers, richissimes Qatar et autres, ainsi que le Président actuel de l'Algérie, qui viennent se faire soigner "GRATOS", en France? vous vous en prenez aux retraités, mais ces gens là vous les oubliez..sciemment ?.. ils s'edn vont SANS PAYER LA NOTE, car il en va du 'prestige de la France" a dit le gouvernement, sauf que, à présent les grands hôpitaux parisiens commencent à montrer les dents, parce que eux aussi ont de gros problèmes de trésorerie.......Que répondez vous à ça ?.... !
a écrit le 17/05/2013 à 8:06 :
Hollande ne sera pas reelu sur son bilan ni sa competence.
Sa strategie est de faire grossir le fn pour qu il depasse l ump et etre reelu comme chirac.
Réponse de le 17/05/2013 à 8:35 :
réponse à Objectif 21 avril inversé : Vous avez raison, de toute façon les français n' ont pas encore compris qu' en votant F.N. ils aident le P.S.à se maintenir au pouvoir !
Réponse de le 17/05/2013 à 9:00 :
Et l'UMP, en dix ans, elle a fait quoi ? Préparer le retour de la gauche.
Réponse de le 17/05/2013 à 11:07 :
C'est certain que la Dream Team UMP (Morano, Lefèvre, Dati, Guéant, Coppé...) ça donne vachement envie de continuer à voter à droite : des bonnes têtes d'hommes d'état !!! Moi à chaque élection, j'ai sport : c'est ballot j'ai plus le temps de voter !!
Réponse de le 17/05/2013 à 12:49 :
si le Fn progresse c'est un fait qu'il y'a plus qu'une pensée unique dans de nombreux pays en zone euro , finalement tous les élus une fois au pouvoir n'osent pas claquer la porte européenne , meme mr cameron qui aboie contre l'EU mais qui finalement ne le fera pas car il sait bien ce qu'il y perdrait , chez nous c'est pareil on caresse les râleurs dans le sens du poil , l'erreur dramatique de l'euro c'était de faire croire qu'une monnaie unique resolverait tous les problèmes économiques et sociaux , il en est rien , l'euro a été pour mr Trichet alors président de la BCE un moyen pour limiter les hausses salariales , le but est dépassé a présent , les salaires stagnent , meme les syndicats n'osent plus demander 1 a 2% de hausses de salaires depuis l'euro , rappelez vous mr krazuki qui faisait des grèves pour 1 a 2% par an , de là on le voit comme un certain melenchon qui a compris qu'en surfant contre la pensée unique européenne ce serait bon electoralement , le vrai problème c'est que la BCE a l'oeil que sur l'inflation qui rogne les salaires c'est vrai mais aussi la rente et donc la dette , mais finalement ce système nous mène fatalement a la japonaise , une inflation maitrisée ' trop meme ' qui paralyse toute reprise durable , c'est comme les prix régulés ou indexés qui pénalisent les entreprises qui sont obligés de s'endetter pour pouvoir faire face aux vrai prix du marché d'ou la privatisation de GDF a suez , aujourd'hui on râle devant les prix du gaz mais on oublie que la facture c'est l'entreprise qui la paie cash et pas étonnant que les actionnaires soient contre les prix régulés , l'indexation meme chose , on reporte les baisses et hausses sur un prix médian , finalement le prix ne baisse jamais , ce système est biaisé et il est désormais bien visible , d'ou finalement les partis démagogues qui montent et qui veulent faire croire qu'ils arriveraient a nous faire sortir du système , a moins d'être dans une économie communiste ? , le marché reste et restera l'offre et la demande , meme sous l'antiquité il en était ainsi , seulement les citoyens sont toujours fâchés avec l'économie malgré le progrès technologique et de scolarisation ..
Réponse de le 17/05/2013 à 12:49 :
si le Fn progresse c'est un fait qu'il y'a plus qu'une pensée unique dans de nombreux pays en zone euro , finalement tous les élus une fois au pouvoir n'osent pas claquer la porte européenne , meme mr cameron qui aboie contre l'EU mais qui finalement ne le fera pas car il sait bien ce qu'il y perdrait , chez nous c'est pareil on caresse les râleurs dans le sens du poil , l'erreur dramatique de l'euro c'était de faire croire qu'une monnaie unique resolverait tous les problèmes économiques et sociaux , il en est rien , l'euro a été pour mr Trichet alors président de la BCE un moyen pour limiter les hausses salariales , le but est dépassé a présent , les salaires stagnent , meme les syndicats n'osent plus demander 1 a 2% de hausses de salaires depuis l'euro , rappelez vous mr krazuki qui faisait des grèves pour 1 a 2% par an , de là on le voit comme un certain melenchon qui a compris qu'en surfant contre la pensée unique européenne ce serait bon electoralement , le vrai problème c'est que la BCE a l'oeil que sur l'inflation qui rogne les salaires c'est vrai mais aussi la rente et donc la dette , mais finalement ce système nous mène fatalement a la japonaise , une inflation maitrisée ' trop meme ' qui paralyse toute reprise durable , c'est comme les prix régulés ou indexés qui pénalisent les entreprises qui sont obligés de s'endetter pour pouvoir faire face aux vrai prix du marché d'ou la privatisation de GDF a suez , aujourd'hui on râle devant les prix du gaz mais on oublie que la facture c'est l'entreprise qui la paie cash et pas étonnant que les actionnaires soient contre les prix régulés , l'indexation meme chose , on reporte les baisses et hausses sur un prix médian , finalement le prix ne baisse jamais , ce système est biaisé et il est désormais bien visible , d'ou finalement les partis démagogues qui montent et qui veulent faire croire qu'ils arriveraient a nous faire sortir du système , a moins d'être dans une économie communiste ? , le marché reste et restera l'offre et la demande , meme sous l'antiquité il en était ainsi , seulement les citoyens sont toujours fâchés avec l'économie malgré le progrès technologique et de scolarisation ..
a écrit le 17/05/2013 à 7:58 :
Mais qu'est-ce qu'il attend notre bien aimé Président pour rétablir de toute urgence la vignette automobile avec un coût deux fois plus élevé qu'elle ne fut (compte tenu de l'inflation). Cela rétablirait en grande partie les finances publiques. Et cela serait une bien sage décision volontiers acceptée par tous. (Les grosses cylindrées - donc les riches - paient beaucoup plus)
Réponse de le 17/05/2013 à 9:14 :
oui tout a fait comme ça on arrête la production d automobile cela permet de respirer mieux et en plus des milliers de chômeurs la plaisanterie a des limite
il ni a pas que les riches qui on de belles voitures combien s endettent pour en avoir une plus belle que sont voisin
les prélèvement cela suffit ne remettez pas la vignette sur le plat car il vont nous pondre un sondage sur elle et cela ce fera
Réponse de le 17/05/2013 à 10:03 :
Et il ne faut pas oublier la gabelle. Le retour de l'impôt sur le sel serait aussi bienvenu, ça permettrait d'alléger les charges de la sécu.
Réponse de le 17/05/2013 à 10:34 :
A Montpellier, le seul travail (même avec 1 bac scientifique) est 1 travail chez Carrefour (heureusemet en CDI et à temps complet, mais plus maintenant), payé au SMIC qui dure ...... Nous les parents nous leur disons qu'il vaut mieux aller travailler, que de vivre d'aides sociales. Mais le fait qu'ils gagnent le SMIC, cela ne leur donne droit à rien : pas d'allocation logement ou autres allocations, mais de l'impôt sur le revenu à payer (taxe d'habitation ?).
Mais quant ils ont payé LOYER, MUTUELLE, EDF, GAZ, CHARGES de COPROPRIETE, etc et que vient l'heure de la REPARATION de LEUR VOITURE, sachez Mr qu'heureusement que SON PERE a été là pour la payer ! Donc avec ce qu'ils gagnent, ils n'arrivent plus à pouvoir payer le remplacement de leur voiture !
J'ajoute qu'à CARREFOUR, cette année on leur A DIT qu'ils n'avaient pas fait de bénéfices et ils leur ont COUPE en 2 la prime qu'ils leur attribuait habituellement ! Je ne dis pas ce qui suit à ma JF, mais je l'écris ici : ILS ONT encore DE LA CHANCE chez CARREFOUR de TROUVER des JEUNES qui ACCEPTENT d'être ENCORE DANS LEURS MAGASINS (pour travailler) à 10 H 30 du SOIR
Je voulais dire combien il est dur pour certains parents, de motiver les jeunes d'aller "bosser" au SMIC, quant ils nous disent combien leurs copains (AUX AIDES SOCIALES) s'en sortent aussi bien qu'eux, et sans avoir besoin de se lever !
Réponse de le 17/05/2013 à 11:46 :
Vous avez ENTIEREMENT RAISON ! à présent, et il y en a beaucoup, beaucoup pour vous dire qu'il faut aller bosser MEME pour des prunes !! évidemment, vu sous cet angle, on a pas fini de se faire N.QUER , et avec notre assentiment, en plus !!!!(ceux qui ont des enfants, comprendront ce que vous voulez dire.....quant aux autres, faut y être pour se rendre compte, c'est tout....
a écrit le 17/05/2013 à 7:44 :
un peu de lecture qui sors de l'ordinaire ..sans langue de bois

http://www.contrepoints.org/2013/05/17/124642-conference-de-presse-hollande-tourne-en-rond
Réponse de le 17/05/2013 à 9:01 :
Excellent article, à lire impérativement.
Réponse de le 17/05/2013 à 11:00 :
D'ailleurs à l'UMP, on a envoyé les éléments de langage au journaliste.
Réponse de le 17/05/2013 à 12:29 :
cet article n'est ni UMP (parti gocho) ni ps (parti rouge) , c'est simple à comprendre pourtant ..
Réponse de le 17/05/2013 à 13:16 :
Ben et alors ? On a le droit de donner des éléments de langage à des journalistes paresseux intellectuellement, non ? Vous qui êtes un camarade de l'UMP, vous en donnez bien ici !
a écrit le 17/05/2013 à 7:35 :
Le problème des politiques s'appelle la suffisance. Ils sont persuades pouvoir donner une impulsion dans des métiers très techniques, persuades qu'il suffit de vouloir et dégager des fonds pour le faire. Ce sont évidemment des conditions nécessaires mais pas suffisantes (nous y voila encore). A chaque fois que j'entends le mot investissement, grand projet, d'un politique, je ne peux m'empêcher de penser que cet argent est déjà perdu! Incapable de faire fonctionner les grands groupes publics, mais persuadés de pouvoir faire des miracles dans le numérique! Il y a des mots ou concepts déifies dans nos sociétés; je cite: numérique, biodiversité, virage énergétique...que les politiques gèrent l'éducation nationale, la justice et la police..et qu'ils ne s'occupent surtout de rien d'autrecar cela ne marche pas et coute cher!
Réponse de le 17/05/2013 à 9:34 :
oui c'est d'autant plus inquietant quand on voit les propos de royal qui explique sans rire que la bpi sera une banque qui fera des investissements mais pas rentables, genre heuliez?.... quand un politique a des grands projets avec l'argent des autres on sait ce que ca donne!
a écrit le 17/05/2013 à 7:01 :
c'est qui ,! qu'est ce qui nous dit !! y veut quoi !!!! j?étais au GOLF!!!!!
a écrit le 17/05/2013 à 6:55 :
François Hollande ou l'art de travailler la mie de pain.
Réponse de le 17/05/2013 à 17:01 :
Bien !
a écrit le 17/05/2013 à 6:30 :
Surréaliste cet article en 3D..., alors que F.Hollande nous a fait la démonstration en 2D ...de son allégeance au sophisme érigé en pensée socialiste ...! L'inconvénient, c'est que l'Europe n'a pas confiance ! ni dans F.Hollande ,ni dans le dernier gouvernement en UE totalement aux mains des socialistes... , de surcroît plus personne ne souhaite au 21 siècle ...financer du socialisme improductif ...même et surtout pas Made In France ...
Réponse de le 17/05/2013 à 7:43 :
Les sophistes étaient les savants de l' époque, itinérants entre ilots-cités aux usages et coutumes hétérogènes , le conflit comme état de base de toute relation, le temps lui même était "accidenté ": celui de l' opportunité (kairos), et non pas ce temps ideal et linéaire ou chaque instant est égal.
Il existe un Que-sais-je concernant cette question (auteur G. Romeyer Dherbey)
Réponse de le 17/05/2013 à 9:55 :
Union des Republicains Socialistes Sophistes. Ces initiales me rapellent quelque chose, mais quoi ?
a écrit le 17/05/2013 à 6:25 :
têtu,buté,faisant la sourde oreille, n'écoutant aucune recommandation,persuadé qu'un retournement de croissance de l'Europe suffira à redresser l'économie de la France,bref,il compte sur les autres.
Réponse de le 17/05/2013 à 8:59 :
ben ouais, ça s'appelle un politique : vous ne saviez pas ?
a écrit le 17/05/2013 à 3:26 :
Surtout mettre en place de toute urgence aux postes clés les compétences reconnues des uns ou des autres. Ainsi un jeune fils de ministre capable de s'acheter un appartement de 7 millions d'euros à 31 ans devrait se voir attribuer illico presto le poste de ministre des finances eu égard à sa réussite spectaculaire. Qu'il n'ait pas payé d'impôts c'est une autre histoire. C'est tout de même un garçon très brillant qui devrait vite fait bien fait remettre nos finances à flots. Un tel talent ne devrait pas rester plus longtemps dans l'ombre.
Réponse de le 17/05/2013 à 7:44 :
Concernant les impôts non-payés ou pas, il s'agit d'un oubli regrettable et rien d'autre. Chacun comprend bien que pour acquérir une telle somme en si peu de temps il faut un travail acharné qui ne laisse pas une seule minute aux détails administratifs. La réussite de ce garçon est effectivement admirable. Elle fait rêver. Bravo.
Réponse de le 17/05/2013 à 9:01 :
Zut ! Je me suis encore cassé la voix : mon ami le jeune Fabius est comme moi un winner au poker : vous êtes envieux hein ?
a écrit le 17/05/2013 à 1:43 :
Qu?on fasse payer les riches c?est une chose, mais dévaster le pays, faire de l?incitation à la violence, bousiller l?école, l?industrie, l?avenir en terme de technologie, qu?on fasse des comptes et de l?évasion dans le dos de la population, qu?on mente sur les retraites et qu?on empêche de nombreux diplômés de travailler, qu?on détruise l?épargne salariale, qu?on vende le pays à l?étranger, qu?on baisse le pouvoir d?achat, qu?on fasse une croissance sur des dettes, une pénurie de logement, une suradministration et qu?on paye la population sur du déficit, c?est contraire au but de l?humanité !
Réponse de le 17/05/2013 à 11:49 :
+++++++ !!
a écrit le 17/05/2013 à 1:06 :
Énarque typique : très bon dans le discours, l'analyse synthèse habile et la proposition pour le moyen terme facile, mais il n'a jamais eu à passer au concret de toute sa vie (ce qui ne doit sans doute absolument pas l?intéresser ) et ne sait donc pas transcrire les idées en objectifs concrets et étapes rapprochées. C'est ainsi que les discours séduisants se transforment en promesses non tenues. Ceci étant, Hollande a besoin d'une situation catastrophique pour faire accepter des changements profonds aux français et cela va bientôt etre possible. Il est en train de mettre en place les pions sur l'échiquier et pourrait en surprendre plus d'un en accélérant d'un coup le rythme. La fenêtre de tir sera étroite et l'opposition des français toujours demandeurs de réformes ne touchant que "les autres ", difficile à vaincre. Heureusement pour lui il a en face de lui une opposition encore moins crédible. Avec de la chance , et une fois les élections allemandes passées, il est probable que toute l'Europe ira dans le sens d'aides à la croissance et notre Hollande pourrait ramasser le jackpot : il a toujours réussi par l'échec des autres et les Européens devront vite passer de l'austérité à la relance inflationniste, ne serait ce que pour faire baisser l'Euro !
Réponse de le 18/05/2013 à 20:09 :
Cet Oracle serait le bienvenu ET j'ai entendu une phrase (révélatrice ???) à propos des retraites et de la quantité de régimes différents : les régimes ""spéciaux"" sont donc visés ??? Vous aurez peut-être raison ! Qu'il nous fasse du bon boulot et le pays lui donnera 5 ans de plus Mais il lui faut le Courage (je dirais la lucidité !) !!!
a écrit le 17/05/2013 à 0:52 :
Dans le genre bourreau de l?humanité, c?est pas mal ! Et on en a d?autres en Europe ! Ils font tout ce qu?ils peuvent pour fabriquer du chômage, du désespoir et de la précarité ! C?est comme Papandréou, trop occupé à faire des comptes et de l?évasion ! Quand on sort des études on nous demande de faire la caisse? un tel système ne peut pas fonctionner et c?est ce que l?on constate. C?est du plumitif contre la création de richesses ! On va au tapis!
Réponse de le 17/05/2013 à 11:56 :
ça s'apparente à un "génocide" contre l'HUMAIN, le traiter de la sorte, le priver de son travail, de son avenir,jeter aux orties la jeunesse, malmener les "vieux et leurs retraites, priver les individus de soins (certains ne le peuvent plus !), tout ces actes criminels seront à rendre des COMPTES !! tout ça pour des poignées d'arrivistes, de banksters, de politiques, faut pas les oublier non plus, c'est un véritable SCANDALE !
a écrit le 17/05/2013 à 0:45 :
Le PIB par tête classé 20ème est entrain de plonger, comme le pouvoir d?achat alors que le chômage explose. Mais si l?on tient compte du déficit, c?est la catastrophe, le paupérisme ! Les allemands eux sont à l?équilibre ! Ce sont des politiques funestes !
Réponse de le 17/05/2013 à 9:03 :
Oui enfin le taux de pauvreté est plus élevé en Allemagne : faut savoir ce qu'on veut, des chômeurs pauvres ou des pauvres qui travaillent pour les rentiers
Réponse de le 17/05/2013 à 9:36 :
vus pensez aux rmistes et aux fonctionnaires qui sont des rentiers de la republique, c'est ca?
Réponse de le 17/05/2013 à 11:04 :
Les rentiers sont tous les planqués du système : fonctionnaires, élus, notables, assistés de la défiscalisation, avocats d'affaire, trusts, administrateurs du CAC40, actionnaires d'oligopoles etc. Si vous pensez qu'une vieille abonnée aux minimas sociaux est une rentière, je vous souhaite de bénéficier de sa "rente" si elle si juteuse que ça
Réponse de le 17/05/2013 à 12:57 :
le Pib est une chose , le PNB lui est dans un état catastrophique mais cela commence a dater , mais les élus ces 30 années passées sont bien aise a dire le PIB , PIB , PIB , mais le PNB est bien plus important il explique aussi l'explosion de nos charges et de donc de nos systèmes sociaux asphyxiés , quand a nulles vous avez raison , ne parlons meme pas des abaissements de charges sur les bas salaires ou là sans contrôle on peut gagner a tous les coups et des sommes bien supérieures a un minima social qui lui doit survivre avec le peu qu'il a
a écrit le 17/05/2013 à 0:26 :
Sous nos yeux ébahis, l?effondrement de la France ! On titre dans la presse la Bérézina, on peut rajouter la déroute de 40, les français au chômage sur les chemins ! On nous annonce 3,2 millions de chômeurs, mais ce n?est que la catégorie A, on va jusqu?à E, soit 6 millions et on annonce encore 1 million cette année ! C?est un système foireux, anti social, anti humaniste, anti progressiste, totalitaire et sans avenir, qui empêche nos diplômés de travailler, on se demande bien pourquoi. On finance une pseudo croissance à crédit, sur la dette qui tombe sur la société, voyez la chute du pouvoir d?achat qui commence en 2012. Ce n?est que le début de nos malheurs ! Nous sommes un peuple persécuté, le bonheur et le bien-être lui est refusé par des vampires trop occupés à leurs comptes dans un système pseudo démocratique dans lequel les riches font de l?évasion fiscale ! La zone euro est en récession officielle au T1, seule l?Allemagne fait de la croissance. En France, la confiance est perdue, les investissements, l?export et la consommation sont tous dans le rouge. On fait de l?appauvrissement de la nation et on appelle cela du développement. Qui dira que c?est du bien public dont il s?agit. Il faut remettre l?intérêt général et le salut de la France au centre de nos politiques ! On parle des dépenses, mais le déficit est un abyme qui pousse la population dans les ténèbres. Comment paiera-t-on les fonctionnaires ? On note une forte défiance vis-à-vis de cette Europe qui conduit des politiques de catastrophe à l?échelle humaine, on voit les ravages de la sous-compétitivité en monnaie forte associée au laxisme budgétaire et aux bulles immobilières. On parle de social-démocratie, mais les allemands en sont sortie il y a de cela une bonne dizaine d?années. Quand à la réforme de l?Etat l?Italie a commencé dans les années 90. Eliminer les chômeurs est une politique criminelle en particulier quand il s?agit d?une génération, on ne parle pas de la France comme d?un pays humaniste ! C?est un régime de bourreaux ! Le pape est intervenu pour défendre l?humanité contre les persécutions, les violences, la précarité, la désespérance, et dénonce une dictature sans respect de l?être humain. Il demande aux politiciens de changer d?attitude ! Voyez dans quelle barbarie on tombe alors qu?un enfant est tué avec un marteau et que l?Etat a financé des ong qui font du trafic d?enfant. Ne parlons pas du niveau de l?éducation comparé à nos voisins. A l?heure où la casse est en passe d?être légalisée, c?est la Terreur contre la population qu?il faut dénoncer et les maltraitances au travail. Sommes-nous des moutons de Panurge qui vont à la falaise parce qu?un despote papiétomane en pantoufle a décrété le totalitarisme ? Comment paiera-t-on les fonctionnaires avec le déficit. C?est un système qui déraille, une aberration sur la Terre ! Une clique de bureaucrates se paye des prébendes par subreption et démolit l?activité ce qui nous précipite dans le chaos, en parlant retraite, 76% ne fait pas confiance au gouvernement pour rétablir l?équité privé public. C?est un régime qui fonctionne sans l?assentiment de la population. Pourquoi ne pas manifester CONTRE LA FIN DE LA FRANCE afin que ce pays ait encore un avenir dans le siècle ! Vie ou misère du citoyen, voila ce dont il faut parler ! L?Etat Moloch dévore les forces vives. On nous invente une monstruosité digne de la guerre mondiale, une apocalypse ! Rejetons les institutions perverses qui nous oppriment ! Si on employait nos diplômés correctement, on n?irait pas dans ce fossé?
a écrit le 17/05/2013 à 0:22 :
Le manque d'argent fait travailler l'imagination, c'est bien, peut-être que l'état va enfin se rendre compte qu'il n'a pas besoin de plus de dette ou de fonctionnaires pour diriger ce pays, mais simplement de bien user de la loi et de la raison. Imaginez donc que Hollande fasse chaque année 2 fois plus de réformes que l'année précédente. Il fait déjà en 1 an ce que ses prédécesseurs auraient fait en un mandat, sans manifs, sans se la jouer dans les médias, mais il avance, imperturbable comme la tortue en compétition avec le lièvre.
A quoi donc ressemblera la France de 2017 ?
a écrit le 16/05/2013 à 23:50 :
@aka à 21:19
Beaucoup d'humour au 2ème degré... En tant que vrai provincial....
Ancien de l'enseignement privé. Ramener les subventions du privé au niveau de celles du public.. Vite je retourne à mon ancien job !
Actuellement commerçant. Fin du régime de retraite des indépendants. Si j'ai le choix, je choisis EDF pour remplacer. Puis-je demander aussi la même durée de travail pendant qu'on y est ?
Allez, on continue à rigoler.... Cela dit, je pense que vous ne faites pas d'humour car beaucoup de propositions que vous formulez sont excellentes.
Et j'en ai plein d'autres du bistrot du commerce, pleines de sagesse. Puisse nos politiques vraiment les écouter...
Et là, je déprime !

a écrit le 16/05/2013 à 23:07 :
ll veut que les fourmis paient pour les cigales. Pendant ce temps les cheminots continueront a prendre leur retraite a 50 ans.
Réponse de le 16/05/2013 à 23:37 :
Les fourmis étant les jeunes et les cigales la génération de 68 qui lègue ses dettes.
Réponse de le 17/05/2013 à 0:38 :
@Gilles2: rappelle-nous ta contribution ?
Réponse de le 17/05/2013 à 9:05 :
@Gilles3 : bravo pour la tienne !
a écrit le 16/05/2013 à 23:06 :
Il "Assume"..? mais il assume QUOI? au fait ..? ! Pauvres, mais pauvres de nous !
a écrit le 16/05/2013 à 23:05 :
Enfin un article qui exprime le sens de cette conférence de presse. C'est ce que j'ai aussi retenu : une affirmation dans le sens social-démocrate.
a écrit le 16/05/2013 à 22:38 :
Pour les retraites c'est vraiment du foutage de gueule car seul le privé va payer. Pendant combien de temps va-t-on continuer ainsi ?
Réponse de le 16/05/2013 à 23:07 :
Fastoche : ça va durer 45 ans de cotisations. Une autre question ?
Réponse de le 16/05/2013 à 23:08 :
On COULE;;;On COULE.....coule...! Aïe!Aïe!Aïe !!!!!
a écrit le 16/05/2013 à 22:35 :
Le privé n'a pas fini d'en ..... pendant que le public va continuer à se la couler douce. Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se ...
Réponse de le 17/05/2013 à 8:48 :
Un peu de privatisation leur fera du bien...
a écrit le 16/05/2013 à 22:19 :
Un point (parmi d'autres ?) particulièrement inquiétant pour l'avenir : le budget n'était déjà pas équilibré avec les 0.8 point de croissance claironnés par le gouvernement ...on est tombé en récession !! Le trésor public devra donc trouver une bonne dizaine de milliards en plus ... Hollande rappelle qu'il ne peut pas s'endetter encore plus, et précise qu'il ne veut pas augmenter les impots des ménages ... Quand François Hollande "s'est en effet appliqué à montrer que le financement des entreprises était maintenant privilégié", je me pose (et lui pose !) la question piège : A-t-il une cagnotte en Suisse à nous sortir pour financer ce déficit nouveau et imprévu par ce gouvernement, (parce que les économistes, eux, le disais depuis longtemps, que les prévisions du gouvernement étaient suréalistes !) .. ou y aura t-il des COCUS DE SERVICE à tondre allégrement ??!!!
Réponse de le 16/05/2013 à 22:32 :
T'inquiètes les cocus à tondre c'est nous et si il n'y avait que 10 milliards à trouver ça serait un vrai bonheur.
Réponse de le 17/05/2013 à 8:12 :
Le fils de fabius a la solution, il va sauver la france en appliquant sa technique de creation de valeur
Réponse de le 17/05/2013 à 11:10 :
D'ailleurs on remercie Sarkozy d'avoir permis à ses potes Partouche et Barrère de développer le business du Poker en France !!
a écrit le 16/05/2013 à 22:16 :
Sérillon est passé par là ! Malheureusement l' habit ne fait pas le moine et il ne suffit pas de nous rabattre les oreilles du triomphe Malien avec des godillots qui baîllent pour nous rassurer sur l' avenir . Nous ne croyons pas que le Mali c'est fini et encore moins à la reprise .Tant que les vraies réformes ne se ferons pas on s'enfoncera , et ces réformes touchent la clientèle du roi donc ....
a écrit le 16/05/2013 à 22:11 :
On aurait dit un sous-chef de bureau excédé que les usagers osent lui poser des questions aussi évidentes !
a écrit le 16/05/2013 à 22:07 :
Le President Hollande attend l'application de sa reforme phare du marche du travail (flexibilité/sécurité) pour faire reculer le nombre de chômeurs, en l'espèce c'est du foutage de gueules, c'est juste une reforme pour les grosses entreprises, pour l'emploi c'est quasiment proche du zéro pointé !
On fera le bilan fin 2014 du nombre d'emplois créés ! Encore une reforme de quartier qui n'est pas a la hauteur des enjeux économiques actuelles.
Clairement nos politiques sont vraiment dans un monde complètement en décalage de la réalité, la cause est certainement liée à leurs revenus automatiques et les dorures des palais !


Réponse de le 16/05/2013 à 22:55 :
Vous avez raison, il est persuadé que son "accord pour l'emploi et la compétitivité" est une avancée historique dans la réforme du marché du travail et que son crédit d'impôt CIE et la banque de son ex-compte des créances sur l'état ouvertes par le CIE vont sauver l'emploi. Il suffit d'attendre...
a écrit le 16/05/2013 à 22:00 :
Rien, rien, rien, rien, rien, rien, rien, et rien. Toujours les mêmes banalités, toujours le même faux courage, toujours pas de cap, ni de réforme, ni de réduction des déficits, de la bouillie pour les chats, pauvres bêtes.
a écrit le 16/05/2013 à 21:48 :
un président n'est jamais que l'incarnation de la population d'un pays .Il n'est donc pas très étonnant (sauf dans la forme) de ne voir aucune différence entre le discours de Sarkozy et celui de Hollande .Présidents de pays en déclin,Ils n'ont aucun pouvoir pour faire évoluer quoi que ce soit Puisque ,économiquement ,nous ne représentons pas grand chose,on ne voit vraiment pas comment ,on pourrait faire autrement que de se ranger derrière un Grand mas lequel ? Obama ,la Chine, .
a écrit le 16/05/2013 à 21:47 :
Déçu très déçu . je regrette mon vote . D'autres part ce n'est pas un président ; c'est un comptable. Il n'est pas à sa place pour parler de la droite et de la gauche !! il est président au dessus des partis... Mais non il veut camper socialiste bien ancré..un cauchemar ce président . Président de la gauche mais pas des français...
a écrit le 16/05/2013 à 21:45 :
Il s'est décerné un satisfecit, avec des incantations, il va réformer la France et sortir l'Europe de sa langueur!!
a écrit le 16/05/2013 à 21:35 :
Après avoir "vendu la moto" aux Français, il refait la même aux Européens !!!!!! Il est vraiment trop fort cet homme.
a écrit le 16/05/2013 à 21:27 :
Je pense que le vrai challenge fut.... Fut ces pauvres journalistes obligés de rester devant un discours aussi somnolent. Il en fallait du courage.
a écrit le 16/05/2013 à 21:19 :
Incapable de réformer la France, il propose maintenant de réformer l'Europe ....... Au terme de cette conférence, on retiendra que Hollande fait partie des 26 % de Français satisfaits de sa politique.
a écrit le 16/05/2013 à 21:19 :
Apparemment Hollande manque d'idées pour faire des économies, c'est lui même qui à lancé en gros: si vous avez des idées d'économies budgétaires je prend. Ben j'en suis pas avare pèle mêle : une responsabilisation face à la sécu et aux médicaments : fin du tout gratuit, au moins 1 euro à la charge du malade par acte ou boite de médocs (j'avais moi même un service gratos pour mes clients pour rendre un meilleur service mais au final 80% y avait systématiquement recourt à partir du moment ou j'y est appliqué une participation symbolique c'est retombé à 4%). Pour les retraites on peut envisager un plafond max en fonction de se qui à dans les caisses ex : 1500 euros. 1 député par département idem pour les sénateurs globalement baisse des effectifs. suppression de l'IRSN qui à déjà démontré sa totale incompétence. Et plus globalement remise à plat des 800 officines d'états dont la plupart sont inutiles. Garder la commune la région comme entité administrative de base. suppression des départements. Là où il y a une communauté de communes supprimé les communes qui la compose (regroupement). Suppression des sous préfecture, gestion en ligne des formalités administratives (toutes comme pour les banques en lignes par exemple). réafecter les fonctionnaires qui font les 2 mois d'IR à d'autre tâches les 10 mois restants, ou confier se traitement à un cabinet d'expert comptables assermenté. Arrêter de subventionner des associations (hors zone difficiles) dont une bonne partie font de l'enrichissement personnel (une assos se financerait sur ses adhérents, et ses évènements payants). Fin des aventures militaires type Mali ou alors les boites concernées en l'occurrence Areva payent l'addition. Plus globalement fin des effectifs militaires hors de France, pays indépendant démerdez vous ou redevenez un département français. Toujours dans le militaire, mutualisation au niveau européen et même avec les USA (puisque l'on est dans l'OTAN), et que se sont nos alliés historiques. Mise au rencard des équipements trop couteux : porte avions et sous marins nucléaires, remplacement par des équipements dimensionnés à l'économie française (Ex sous marins allemands silencieux et plus compacts). Arrêts des subventions au CERN au CEA, Iter, ils fonctionnent sur les royalties de leur brevets ou des financements privés. Voir si l'école privée rend un service en prenant à moindre coût des élèves si c'set pas le cas baisse des subventions au même niveau que le public. Fin des PPP à plus de 4%. Remboursement à l'état des contrats indu : ex vaccin/H5N1, EPR à 8,5 milliards,etc... Fin des régimes de retraites pour les indépendants, remplacement par un livret Abis déplafonné et bloqué avec obligation d'un versement minimum. Et j'en ai d'autre c'est pas ça qui manque, si les "post-man" veulent y contribuer poster à là suite aussi....
Réponse de le 16/05/2013 à 22:16 :
Bravo ! A l'heure où il faudrait que les DOM-TOM prennent leur indépendance, vous voulez rattacher le Mali à la France ! C'est génial !!!
Réponse de le 16/05/2013 à 22:37 :
@Argh, non, mais je ne veux pas financer la "guéguerre" d'Areva (même si c'est à 90% l'état), ni financer le Mali si c'est un état indépendant. fini les cadeaux sur le dos du contribuable rincé.
Réponse de le 17/05/2013 à 8:20 :
Tres bonnes sugestions
Ajoutez gel du recrutement des fonctionnaires pour en reduire le nombre de 10 pct a court terme. Gel des salaires de la fonction publique tant que nous somment en crise et indexation des salaires sur la croissance du pib/hab

Réponse de le 17/05/2013 à 13:06 :
la france ne manque pas de démagogues , dommage qu'on puisse pas en vendre , cela nous soulagerait un peu , car coté fourre tout on a plus que l'utopie , le délire aussi , cela ressemble plus a une anarchie qu'un état stratège ou meme en chine ils font plus fort que nous en matière de démagogie sous un parti unique eux
a écrit le 16/05/2013 à 21:15 :
Moi, Président, je veux réformer la vie des français mais surtout pas l'état ni ses institutions surdimensionnées. Les français doivent s'adapter à la France que je veux. Je veux un gouvernement économique européen et un contrôle budgétaire européen. L'Europe devra s'adapter aux institutions que je veux. Je veux jouer l'épargne privilégiée des français, leur assurance vie/pauvreté, à la bourse pour redresser l'économie de la France. Je veux que les français travaillent plus longtemps même s'il n'ont plus la qualification pour le faire. etc. Où est donc la démocratie-sociale?
a écrit le 16/05/2013 à 20:48 :
"Les Français doivent travailler plus longtemps pcq l'espérance de vie s'allonge"
Lorsque Sarko (un autre menteur/incompétent soit dit en passant) a dit ça, il s'est fait massacrer par l'opposition....
Réponse de le 16/05/2013 à 21:20 :
D'autant que le derniers chiffres montre que ça stagne, aux USA ça baisse, donc l'augmentation de la durée de vie n'est pas un acquis.
Réponse de le 16/05/2013 à 21:52 :
Demander à un type qui travaille depuis 30 ans si il n'est pas rincé.. Il devrait tous les 2 ans faire une journée de moins remplacée par un jeune chômeur .. On respecte les 50 ans et 20 ans pour le même prix!! .. des idées personne n'en maque sauf lui ......un vrai désastre
Réponse de le 16/05/2013 à 22:56 :
il est même reconnu, actuellement que l'on ne demeure "en bonne santé" que jusqu'à environ 63 ans.....on finira sur les genoux..!!!!
a écrit le 16/05/2013 à 20:45 :
Il n a parlé que du passe
Nous sommes toujours dans l attente d un cap
Allons nous continuer a plonger sans rien faire
Ce que je remarque c est que sur les chaînes de télévision ont donné la parole presque exclusivement aux PS
Donc tout va bien
J ai beaucoup voyage ces derniers temps et c est pas l impression que nous donnons à l étranger

Attendons la presse écrite
Réponse de le 16/05/2013 à 23:12 :
Quand on compare la France aux pays limitrophes on se croirait encore en ex URSS. Par rapport a Paris Londres est une megapole en plein mouvement. Les Anglais sont plus tournes vers l'Asie que le continent. Et ils sortiront tot ou tard de l'UE.
a écrit le 16/05/2013 à 20:44 :
On reste dans le flou, on aura encore une nouvelle couche d impôt supplémentaire en 2014, il ne veut pas réorganiser la fonction publique
L ÉTAT PROVIDENCE EST MORT MONSIEUR LE PRÉSIDENT? OUVREZ LES YEUX
Réponse de le 16/05/2013 à 22:58 :
VIREZ les! mais VIREZ LES EN 2014 : municipales, législatives , ALLEZ ! boxon pour boxon, faut faire quelque chose !
a écrit le 16/05/2013 à 20:40 :
Il faut cultiver son jardin
a écrit le 16/05/2013 à 20:40 :
Le problème de la France, c'est le manque de compétitivité de son économie qui crée du chômage.
Les voies :
-fin du gaspillage de l'argent public
-diminution drastique du nombre de fonctionnaires surpayés à en faire un peu
-retraite à 65 au moins
-allocations familiales réservées aux plus démunis
-fin du smic
-baisse des coup du travail (charges sociales...)
-fiscalité qui fait fuir les jeunes talents et les plus riches
.........................etc
Il ne parle rien de tout cela. Juste attendez la fin de l'année et ça ira mieux.
Le passage du Père Noël je suppose !
Réponse de le 16/05/2013 à 20:54 :
3 semaines max sans compter la suppression d'un bon nombre de jours fériés.

a écrit le 16/05/2013 à 20:28 :
Paroles, paroles et encore des paroles !!!
a écrit le 16/05/2013 à 20:22 :
A sa décharge la gestion calamiteuse depuis 50 ans de la France ne peut pas se résorber en 1 an. Déjà perdre pleinement conscience du problème c'est pas mal. Il semble encore minimiser la situation sans doute pour éviter d'affoler l'opinion (il dit lui même que ça nuirait encore plus à la consommation). Il faut noter les avancées sur la taxation du capital,et du risque qui on changé dans le bon sens enfin. Mais après avoir franchement affolé tout le monde, du coup il n'y a pas de stabilité. Aligné la fiscalité du travail et du capital c'était débile un travailleur ne peut pas être payé en négatif alors que lors de la prise de risque la perte peut être totale. Or l'état taxait à 80% en cas de succès mais laissait 100% de la perte en cas de gamelle... ça donnait vraiment envie d'investir!!
Réponse de le 16/05/2013 à 21:33 :
Il n'a aucune conscience claire de la situation réelle de la France. Au lieu de continuer la politique de rupture de son prédécesseur qui souhaitait réformer l'état dinausaure, il passe la serpillière. Il ne voit pas comment il a plombé la France qui était si fragile. Il ne respecte pas la France, ses valeurs républicaine, son esprit de justice. Il roule les français en toute justice.
Réponse de le 16/05/2013 à 22:29 :
Politique de rupture? +20% de dépenses publiques, 35 milliards d'emprunts en plus, une dette à 90% du PIB, des projets de pharaon (pentagone à la française, sarko one, Guerre en Lybie etc...). Il n'y a eu 0 politiques du rupture depuis 60 ans juste des gros dépensiers qui font plaisir à leur électorat de base.
Réponse de le 16/05/2013 à 23:01 :
...de la France et des Français, IL S' EN TAPE !! il s'en fout et contre fout ! Bonne Mère, mais qui c'est qui nous a flanqué un individu pareil ? !!
Réponse de le 17/05/2013 à 6:03 :
@Aka. +1
a écrit le 16/05/2013 à 20:16 :
Comment faire confiance à cet apparatchik de la pire espèce
a écrit le 16/05/2013 à 20:08 :
Quoi attendre de quelqu'un qui declarait la finance donc l'investisseur son ennemi No 1 ?
Réponse de le 16/05/2013 à 20:25 :
@lemans : Il à mis 1 an, mais il semble avoir changé d'avis (heureusement). Sans financement il n'y a tout simplement pas d'économie, pas d'entreprises, pas d'emplois.
a écrit le 16/05/2013 à 20:07 :
Promesses et objectifs comme d'habitude mais rien de concret pour le moment
Réponse de le 16/05/2013 à 20:35 :
Il y a un peut de concert quand même : PEA +18000 euros, +75000 euros/PME , taxes sur PV redevenues plus raisonnable. Arrêt de l'augmentation de la dépense publique (a défaut d'une baisse), même si les dépenses publiques allemandes sont inférieures de 200 milliards annuels. Accords sur la flexi-sécurité. Pour le reste j'attend de voir la suite (transition énergétique, états unis d'Europe, relance, simplification de l'état et des textes etc...).
Réponse de le 16/05/2013 à 23:03 :
C'est "PLANPLAN et RENTEMPLAN ", dans toute sa SPLENDEUR !
a écrit le 16/05/2013 à 19:58 :
Du coup j'ai regardé le clip de Katerine http://www.youtube.com/watch?v=cYfNDHSqrEA
c'est d'actualité.
a écrit le 16/05/2013 à 19:46 :
Mis à part les chômeurs dont seule la population se préoccupe, les fonctionnaires sont en nombre sur le dos de la population. Ainsi au lieu de produire du PIB, on fait de la dette. 31 milliards de déficit, on va dans les 6 points de pib. Comment le gouvernement compte-t-il payer la fonction publique ? Nous avons le syndrôme suédois, il s?est traité comment ? Remboursement de 60% de la dette et suppression de la fonction publique? Quel politique soutien la casse et le terrorisme ou les syndicats mafia comme chez sea France ?
a écrit le 16/05/2013 à 19:45 :
parole parole parole on n a pas eu le droit c est de la faute a sarko ca change
navrant .
Réponse de le 16/05/2013 à 20:09 :
Le second prénom de Sarko c'est "innocent" ? Ah bon !
a écrit le 16/05/2013 à 19:35 :
F. Hollande ne sait pas quoi faire, juste des mots, c'est creux.
Réponse de le 16/05/2013 à 19:42 :
Personne ne sait quoi faire : tous gagnent du temps en espérant que ça va s'arranger tout seul...
Réponse de le 16/05/2013 à 19:52 :
+100000000000.... c'est la seule chose qu'ils apprennent à l'ENA: aligner des mots !
Réponse de le 16/05/2013 à 22:22 :
Il ne sait pas où il va, il ignore où il se trouve? et il fait tout ça aux frais des contribuables.
Réponse de le 16/05/2013 à 23:12 :
en somme, un vrai "petit ravi ", quoi!
a écrit le 16/05/2013 à 19:31 :
Un pleutre incompétent qui fraude le fisc et qui se la joue "oeil du tigre" non mais lol quoi ...
Réponse de le 16/05/2013 à 19:42 :
Votre autoportrait ? Réussi ...
a écrit le 16/05/2013 à 19:28 :
C'EST LA FIN,PAUVRE FRANCE
Réponse de le 16/05/2013 à 20:10 :
Fallait pas ...
a écrit le 16/05/2013 à 19:23 :
C'est beau la démagogie... ou comment masquer son incompétence.
a écrit le 16/05/2013 à 19:20 :
Capitaine ? Je dirai plutôt lieutenant aux ordres de la capitainerie bruxelloise. Et s'il vous plait, cessez de galvauder le sens des mots social et démocrate, il n'est ni l'un ni l'autre comme tous ses homologues européistes.
Réponse de le 16/05/2013 à 23:04 :
+ UN !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :