Retraites : Marisol Touraine prévient que tout le monde devra faire des efforts

 |   |  428  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Dans un entretien au Parisien Dimanche, la ministre des Affaires sociales laisse entendre que la durée de cotisation va être allongée. Elle suggère également que le mode de calcul de la pension des fonctionnaires va être revu. La commission d'experts chargée de présenter des pistes pour la réforme des retraites remettra son rapport vendredi 14 juin.

 Les choses se précisent sur la réforme des retraites, alors que la commission d'experts, présidée par Yannick Moreau, remettra son rapport vendredi 14 juin au Premier ministre. Dans un entretien au Parisien Dimanche, Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales,  prévient: .«Nous savons que des efforts sont nécessaires, mais ils devront être partagés par tous. Et c'est cela une réforme juste».
La ministre confirme qu'un allongement de la durée de cotisation est à l'étude: «quand on vit plus longtemps, on peut travailler plus longtemps. C'est une mesure plus juste que d'autres. Cette option sera sur la table de la concertation avec les partenaires sociaux".  L'on sait que le gouvernement réfléchit à porter la durée de cotisation de 41,5 ans aujourd'hui à 43 ou 44 ans (comme le réclame le Medef). Elle indique aussi que les questions de la pénibilité et des femmes seront aussi examinées 


Les retraites des fonctionnaires concernées par la réforme

S'agissant de la délicate question de la modification du mode de calcul des pensions des fonctionnaires (basé sur les six derniers mois de salaire, hors primes) , Marisol Touraine s'est montrée franche: «disons-le clairement: pour sauver le système des retraites, des efforts seront nécessaires et chacun devra y participer». Ce qui laisse entendre, comme le prévoit le rapport Moreau, d'après les syndicats, que le mode de calcul de la pension des fonctionnaires va évoluer. Ce qui va faire monter la tension, même si Marisol Touraine a pris soin de préciser que «les fonctionnaires ne sont pas des privilégiés. Ils cotisent le même nombre d'années que dans le privé. De même la moyenne des retraites versées dans le public est équivalente à celle du privé». 


Pas de capitalisation

Dans ce même entretien, Marisol Touraine indique qu'elle ne veut pas entendre parler de retraite par capitalisation: «c'est l'injustice par excellence. Ceux qui peuvent épargner le font et les autres sont renvoyés à eux-mêmes. Le système français, c'est celui de la répartition et de la solidarité entre les générations. Ce n'est pas négociable. C'est ce système là qu'il faut adapter pour garantir une retraite à nos enfants». 
En revanche, La ministre ne se prononce pas  sur une éventuelle hausse des taux de cotisation des entreprises ou sur l'alignement du taux réduit de CSG des retraités aisés sur celui des actifs, mesures qui devraient pourtant figurer dans le rapport Moreau, toujours d'après des syndicalistes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/06/2013 à 14:30 :
Est-ce qu'elle a parlé de faire des efforts elle même !
a écrit le 11/06/2013 à 19:51 :
Ce qu'il ne faut pas lire... Mon père est fonctionnaire, pourtant il ne touche pas 10000? de prime et il touche a peine plus de 1200? par mois de salaire (soit dit en passant, ça s'appelle un traitement, pas un salaire). C'est assez facile de les cataloguer, mais il peut être bon de vérifier un minimum ce que l'on avancd. A bon entendeur.
Réponse de le 12/06/2013 à 12:38 :
Vous n'êtes pas dans la vrai. Vous êtes un communistes. Régime de dictateur, vous vous sentez visées de tout ce que l'on dit envers les fonctionnaires. Et la réalité vous a touché, j'en suis heureux. J'ai réussi à dire une vérité. Il y a des preuves si vous en souhaitez. On peut vous les montrer.
Réponse de le 12/06/2013 à 15:59 :
C'est vrai ce que vous avez dit MissK. Il ne faut pas lire, Il ne faut pas écouter ce que racontent les étrangers sur les fonctionnaires qui sont très susceptibles. Ils vont suivre cette famille Chardon, ou cette famille va disparaître, un jour, dans le vent. Le(La) monsieur ou madame qui a fait son commentaire sur les fonctionnaires a fait une grosse erreur ? Il a mis sa famille en danger. Mais je voudrais juste terminer mon récit, la dernière aventure de la famille Chardon. Un matin, heureux, disant au revoir à sa famille, Mr. Chardon s'en alla travailler. En milieu de chemin , à un rond-point, il prit la direction de la ville du travail. Mais alors qu'il en sortait, une voiture arriva et le bouscula, négligeant le feu passé au rouge. Il arriva à une vitesse incroyable et percuta la cycliste. Aujourd'hui, ce cycliste est un chômeur handicapé, ayant perdu son travail et son commerce. Sa famille porta plainte. Quand on convoqua l'accusé et la victime, l'accusé fit une fausse déclaration. Son point d?impact à lui se trouvant à des kilomètres de celui de MR. Chardon, le vrai. Le lieu ne correspond pas à la direction de son lieu de travail. Celui que l'accusé à déclaré comme point d?impact, Chardon ne l'a jamais pris, ce chemin, comme d'ailleurs aucun cycliste ne l'a pris. Le rond-point était constitué de deux voies, mais le point d'impact de chardon se trouvait à l?extérieur, comme ça doit l'être, alors que celui de Accusé se trouvait à l'intérieur, ce qui est louche. Les cyclistes n'ont pas le droit de circuler dans la voie intérieur du rond-point. L'intérieur du rond point correspond à la direction du lieu de travail de l'accusé.Il a de plus déclaré que ce n'était pas lui qui avait écrasé Chardon, mais que c'était Chardon qui l'avait percuté à l'arrière de son véhicule. Mais l'officier de police n'a jamais demandé à l'accusé. Pourquoi lui était venu ici, son lieu de travail ne se trouvant pas dans cette direction. C'était une question simple que devrait poser tout officier de police « censé ». l'accusé a aussi déclaré qu'il y avait une voiture de police à côté de lui, raison pour laquelle il n'aurait pu griller le feu rouge. Il a déclaré qu'il avait appelé la police. Mais pour quelle raison, s'il y avait déjà la police sur les lieux ? La police ne lui a pas demandé. Chaque fois que Chardon disait une chose, lui, par rapport à la déclaration de Chardon, corrigeait sa première version pour la faire correspondre, même si ça restait toujours un mensonge. Cela s'est produit une trentaine de fois. Et jamais la police ne s'est opposé à lui. MR. Chardon n'a demandé qu'une fois d'ajouter quelque chose à sa version, mais la première fois déjà, la police n'a même pas enregistré ce qu'il a dit. Puis la police a refusé. Ensuite monsieur Chardon a été obligé de se soumettre aux paroles de Accusé. Chardon et sa femme ont compris que Accusé profitai et prenait l?avantage. Puis la police a demandé à accusé et victime de signer la déclaration. Puis, au revoir ! Chardon est sorti, ils ont attendu au moins un quart d'heure pour le taxi. Pendant ce temps, MME. Chardon s'est rappelé qu'elle avait oublié une feuille au commissariat. Elle est retourné là-bas et s'est aperçu que l'officier parlait toujours avec l'accusé. Vous trouvez ça normal ? Même les avocats aussi sont racistes. Après avoir raconté cette histoire aux avocats, les avocats n'ont rien fait. Quelques semaines après, la famille Chardon a reçu un courrier du Tribunal à côté de leur domicile, disant que le dossier était classé, il n'y a pas de témoins. Donc, ça signifie que ce que disent les étrangers n'ont aucune valeur, cela ne vaut pas la peine d'être écouté. Il n'y a pas de justice. C'est vrai ce que vous avez dit MissK. Il ne faut pas écouter ce que racontent les étrangers sur les fonctionnaires qui sont très susceptibles. Ils vont suivre cette famille Chardon, ou cette famille va disparaître, un jour, dans le vent. C'est difficile d'échapper aux yeux des fonctionnaires pour une famille d'origine étrangère. Sûrement, un jour, on trouvera cette famille qui sera résilié. Ça vous le savez mieux que moi car votre père était un fonctionnaire.
a écrit le 11/06/2013 à 17:54 :
Quand la vérité blesse, ça me fait de la peine. Mais quand la vérité touche, ça me donne du courage pour avancer. Vous n'avez pas suivi les infos ? Vous, les fonctionnaires touchez 10 000,00 euros/mois, qui est seulement la prime. Sans compter le salaire. Hier dans mon commentaire, j'ai dit que les syndicats étaient des cannibales. Je n'ai pas trouvé de 2nd gens à mettre dans cette catégorie. Oui ce sont vous, les fonctionnaires. Vous m'avez finalement aidé. Les fonctionnaires sont les 2nd cannibales. Vous nous prenez pour vous jouets et nous faites faire n'importe quoi. Parfois vous nous emmerdez, nous énervez, nous provoquer... or vous touchez vos salaires, vos vacances, votre putain de prime par nos cotisations, par notre TVA, notre taxe foncière, taxe d'habitation, taxe d'audiovisuel, nos impôts, cotisations foncière, impôts à la société, taxes professionnels, taxes de frais de chambres de commerce et d'industrie, taxes pour frais de chambre de métiers et de l'artisanat, etc... quand nous avons besoin de vos services, vous et votre boss, vous foutez de nous. Parfois vous n'avez même pas envie de nous recevoir. Vous restez sourd à tout dans votre bulle. Ce matin, j'ai voulu parler seulement 5 mins au sujet de mon cambriolage du 10 Mars 2013 et pour ajouter des compléments à ma plainte, mais vous ne m'avez pas accordé ce temps. Puis j'ai trouvé un autre officier qui lui m'a reçu avec un de ses collègues. Mais son collègue est venu avec 30 mins de retard et m'a refait la même scène que je vais donner tout à l'heure. A vrai dire elle a fait la même chose que les fonctionnaires font tout le temps. Elle nous a jaugé par rapport à ma racine, ma couleur, mon origine, et ma religion. Sans connaître la vraie vérité. Comme nous disons; du racisme. Vous nous suivez partout. Où nous allons, avec qui nous parlons, vous vous mêlez de notre vie privé et alors seulement, votre boulot commence. Voici le déroulement de votre travail. Nous, qui travaillons au privé travaillons 8h/jour, pas une minute de moins, pour payer vos RTT, TDD (Taxe De Décès). Et vous n'êtes toujours pas contents, vous me foutez à la porte, or, à la main, j'avais un courrier venant de MR. le Ministre de l'Intérieur. Vous m'avez demandé : « C'quoi c'te merde ? J'tez- la à la p'belle et rentre ch'toi ! ». vous m'avez aussi indiqué que vous ne m'avez pas dit de rentrer dans mon chez-moi ici, mais de retourner dans mon pays d'origine. A ce moment là, quand j'ai voulu vous répondre, vous chouchous, les médias, arrivèrent et commencèrent à filmer. Mais ils n'étaient pas là quand vous m'avez harcelé, insulté et provoqué. Voilà ce qui s'est passé ce matin. Vous êtes fonctionnaire ? l'heure de travail, c'était à 9h. Or vous êtes arrivés à 9h20. Jusqu'à 10h, vous avez fait la bise à tout vos collègues. Ensuite vous avez bu un café en compagnie de stagiaires qui sont venus pour apprendre. Jusqu'à 10h30. De 9h à 10h30 vous vous êtes baladé dans le bâtiment et même dans la rue. Vous même n'avez pas travaillé, pas plus que vous n'avez laissé travailler vos collègues. C'est ça le putain de travail de fonctionnaire ? « Les médias provoquent les étrangers agressifs, mais ils ne dévoilent pas la vérité originale. Qui est à l'origine de la bagarre, l'étranger ou le fonctionnaire ? Les fonctionnaires se foutent des courriers ministériels. S'ils s'en foutent d'eux, que peut faire un étranger ? Les étrangers n'ont pas le droit de répondre. Les fonctionnaires disent directement « si vous voulez faire la loi, rentrez chez vous ». Les fonctionnaires peuvent directement dire qu'il n'existe aucune égalité, fraternité, liberté, envers les étrangers. On peut partir. Dans ma main, j'avais un courrier ministériels, les fonctionnaires m'ont dit « F'tez l'camp ! » J'appelle les médias à essayer de découvrir la vérité. Maintenant, les étrangers victimes ont des moyens de s'exprimer par les réseaux sociaux. Les étrangers sont victimes jour après jours. Même s'ils expriment, il n'y a pas de justice en France. Même si les étrangers avertissent la justice, la justice se retournent contre eux. » voilà la manière de vivre des étrangers français. « C'est la couleur qui fait que vous soyez français ou non, pas la carte d?identité française ». C'est comme ceci que l'on traite les personnes de couleur
On m'a refuse refusé mon complément de plainte. Par un mensonge, la fonctionnaire me l'a refusé. J'avais à la main un courrier de MR. le Ministre.
L'heure de travail est à 9h mais elle est arrivé à 9h20. Jusqu'à 10h elle a papoté refusant ma plainte par un autre mensonge bidon. Ah! les fonctionnaires !
Elle à dit que notre dossier de plainte a été envoyé ailleurs. Or, on a téléphoné aux archives du commissariat et ils nous ont affirmé que le dossier était encore là. Les fonctionnaires sont des gros menteurs cupides. Je sais qu'après avoir publié ce commentaire, les fonctionnaires me charrieront, mais là est tout la vérité, la vraie vérité. Pas celle d'un fonctionnaire.
a écrit le 11/06/2013 à 1:57 :
Tout le monde, elle a vraiment dit tout le monde ?

Même les ministres et les parlementaires, y compris ceux qui émargent à l'ISF ? et même sa collègue qui se dévoue pour les personnes âgées et les petites retraites ( j'ai encore oublié son nom, à cette dame, dont le seul haut fait jusqu'à présent a été la révélation de son patrimoine).
Cette Mme Touraine,elle aussi visiblement se prend pour Napoléon à Austerlitz, langage martial et posture guerrière.
Avec un gouvernement aussi énergique, pourquoi continuons-nous à plonger en vrille ?
Il y a un mystère. Aucun doute.
Réponse de le 19/06/2015 à 20:27 :
oui, ce serait bien si nos chers ministres , deputes, senateurs etc, faisaient eux aussi des efforts, car beaucoup n en foutent pas une rame, et nous coutent la peau des fesses.Qu ils commençent à donner l exemple!!!!
a écrit le 10/06/2013 à 23:44 :
Et les privilèges scandaleux dont bénéficient les députés et les sénateurs, vont-ils être supprimés ?
Est-ce que ce ne serait pas le travail d'un journaliste que de préciser toutes les inégalités qui existent dans le système de retraite, plutôt que de se contenter de répéter servilement le pia-pia "langue de bois" de nos "Elus" ?
Réponse de le 20/06/2015 à 17:31 :
Ils feraient bien de faire des efforts eux-mêmes qui touchent des " indemnités " et traitements toujours en hausse et regarder aussi par la même occasion, les régimes fiscaux dont-ils bénéficient. La liste des 110 professions autorisées à déduire un certain pourcentage de leurs revenus n'est pas exhaustives.
a écrit le 10/06/2013 à 22:34 :
en fait hollande voit lui arriver sur les bras ce lourd paquet des retraites. Mai pleutre comme il est c'est Jean Marc A..qui va se coltiner le travail lui le JMA qui avait tant décrié Fillon. C'est quand même hilarant la politique. Les mecs de droite doivent rire, ils vont devoir faire les socialo des textes anti sociaux! quand donc un homme politique digne de ce nom, viendra regarder les français un soir à la télé au fond des yeux et leur dire en face simplement l'état calamiteux de tous nos comptes, et les montrer.Les français sont moins bêtes que ces énarques le pensent.
a écrit le 10/06/2013 à 21:37 :
Ils en n'ont qu'à vos retraites( privé et public) ne vous laissez pas faire car l'argent qu'ils auront pris sur vous de toute façon il sera mal dépensé. Faites confiance uniquement à la CGT et FO cela sont de vrais syndicats qui défendent depuis des lustres les avantages de la classe laborieuse. ET, s'ils appellent à se mobiliser, alors il faudra y aller aussi bien privé que public , car là c'est un combat.
a écrit le 10/06/2013 à 21:20 :
«les fonctionnaires ne sont pas des privilégiés. Ils cotisent le même nombre d'années que dans le privé. De même la moyenne des retraites versées dans le public est équivalente à celle du privé». C'est complètement faux ! Bien sûr les fonctionnaires sont beaucoup plus avantagés, sur une base de salaire de 2435 euros brut. Les salariés privés cotisent 525,49 euros ( la fiche de paie qui est sur ma main ), or un fonctionnaire cotise la base du même salaire presque 2 tires de moins. Peut être que la durée de cotisation est la même. D'autre part pour les fonctionnaires, on compte 6 mois de leur derniers salaires pour leur retraite. Donc démolir ce système ce n'est pas seulement délicat, ça va aussi toucher les murs porteurs (vous pouvez ne jamais le faire c'est juste une façon de convaincre le peuple, vous tous , gauche et droite savez comment calmer le peuple ? Vos intermédiaires attendent de remplir leur porte monnaies) si un fonctionnaires a eu une promotion 7 mois avant sa retraite et que son salaire augmente de 2000 à 4000 euros , il va toucher une pension de retraite équivalent 4000 euros, ils ont aussi beaucoup d'avantage social. Or un salarié privé 12 ans avant sa retraite ayant touché 1200 euros et ayant eu une promotion 7 mois avant sa retraite ainsi qu'une augmentation de salaire à 4000 euros va toucher sa pension de retraite équivalent de 1433 euros, voilà le chiffre définitif de la différence entre fonctionnaire et privé. Pour un salarié privé, la pension de retraite compte avec ses 12 dernières année de travail ( pas 12 mois) vous vous rendez compte de la différence entre fonctionnaire et privé ? Il faudrait équilibrer cette différence si vous ne pouvez pas le faire, le « pauvre » va dire : « quelle est la différence entre droite et gauche ? » La gauche profite bien quand ils ont besoin d' aller au pouvoir, ils font alliance avec l?extrême gauche et ils ont le droit, mais quand la droite a besoin de faire alliance avec l?extrême droite, la gauche ne leur laisse pas ce droit. Ah ! Quelle est cette démocratie ? On laisse tomber la retraite, si on peut vivre avec les médicaments génériques jusqu'à la retraite ? Hier la télé a annoncé 1 mort a la prise de ces médocs, même les enfants n'arrivent pas a se lever le matin a cause de ces médocs, qui donnent sommeil, même si le médecins marquent sur l'ordonnance « non substituable ». La décision du pharmacien ne change pas. Même si on insiste, ils disent qu'il faut payer ; après quand en envoyer pour le payement la feuille ou sécu pour payement,la sécu renvoi la feuille en disant « il faut saisir le cour amiable » vous voyez la démarche qu'il y a a faire ? Le peuple ne vous pense pas mauvais, en échange vous devez vous tourner vers eux, ne restez pas toujours derrière le PC , EELV et il est le temps de laisser les syndicats cannibales. Le peuple le comprend aujourd'hui.
Réponse de le 10/06/2013 à 22:34 :
Vous êtes fâchés avec les maths ? Vous avez déjà vu dans la fonction publique une promotion qui permet une augmentation du simple au double (2 000 à 4 000) ? Depuis quand les fonctionnaires touchent 100 % de leur traitement quand ils sont à la retraite ?
Réponse de le 10/06/2013 à 23:15 :
le fonctionnaire part avec 70% de son dernier salaire environ , le privé cela est variable cela va de 50 % et pour d'autres 60, 65, 70, 75% selon la règle des trimestres et des pénalités et certaines fois les règles de calcul doivent être contestées car ils ont tendance à vouloir faire des économies sur vos droits. Donc ne pas faire confiance, car ils ne fournissent jamais les chiffres et leurs calculs , donc contestez par lettre recommandées.
Réponse de le 12/06/2013 à 12:33 :
@ Harpagnon: Vous avez raison, je suis fâché avec les maths mais pas seulement fâché, je suis en colère après avoir vu leur pouvoir, ils torturent les gens. Pour eux, tout est possible. Vos avez vous aux infos un fonctionnaire touchant 10 000,00 euros/mois, ce qui n'est que la prime, de 2002 à 2004. C'est quelque chose de juste. J'ai connu une famille, la manière dont ils ont vécu leur vie quotidienne depuis 1996. Par la barbarie de notre société et de différentes administrations, vous ne pouvez imaginer la torture à laquelle n'a pu échapper une femme. Or, c'est nous qui critiquons le continent Africain et Asiatique, là où les femmes sont le plus victimes. Si MR. le rédacteur me l?accorde, je vais donner quelques détails.
Tout commence (discrimination et racisme) par les voisins et voisines. Même le syndique de l'immeuble a fait le choix d'aller vers le camp de la mauvaise personne. Même s'il est en tort, il sera quand même de son côté. Exemple : une famille isolé demande au syndicat : « Pourquoi sommes-nous inégales à d'autres familles à vos yeux ? C'est du racisme ! ». Cette question a été posé devant une assemblé général, et, suite à cette question, la famille s'est retrouvé menacé par le syndique, qui lui a répondu : « Je vais vous virer de l'Assemblé ! ». Il a voulu montrer son pouvoir, genre : j'ai le droit de m'attaquer à l?État, moi, et pas les autres ! Il y avait, dans la salle, d'autres copropriétaires qui n'ont rien dit pour le contredire. La famille menacé avait entendu dire que le syndique était à l'époque un huissier de justice. Que doit faire la famille face à ce discours provoquant l?État ? Une fois, la famille est amener à rencontrer l'association du problème de voisinage. La responsable lui répond : « Si tu veux vivre tranquille, déménage à la campagne ! » autre exemple : cette même famille se trouve face à un problème de chéquier (le chèque a été détourné par les syndique de l'immeuble) et se tourne vers une autre association pour régler ce détail. (Maison de justice.) la représentante de la maison ne daigne même pas accorder un simple entretien pour régler le problème et ignore même les plusieurs appels téléphoniques et courriers. La banque, de son côté, refuse de donner le nom de la personne ayant encaissé le chèque. Alors que si la banque aurait apporté de l'aide à cette personne, celle-ci ne se serait pas vu obligé d'accomplir toutes ces démarches. Voilà comment est présenté l'infériorité des personnes étrangères. Pendant presque trois ans, dans plusieurs écoles publiques différents, la mère des enfants s'est fait insulté et harcelé. Suite à un goûter à l'école, la directrice de l'établissement, au lieu de contacter la mère, a contacté directement la mairie ? la mairie ! ? pour leur parler d'un « problème ». après cela, les parents ont été convoqué par la P.M.I. C'était une honte totale pour les parents ! De plus, le règlement de l'école ont fait signer aux parents un règlement imposant 26 heures par semaine, alors que l?enfant n'avait droit qu'à 13 heures par semaine. Suite à ce problème, la famille fut obligé d'adresser un courrier au Ministre de l?Éducation Nationale. Pour combien d'autres incidents encore la famille a-t-elle été obligé d'envoyer des courriers par-ci, par-là ? Cela en fait en tout cas beaucoup. Chaque jour un nouvel accident, combien de temps encore cela va-t-il durer? Certains gynécologues accusent les maris (de famille musulmanes), disant qu'ils ne laissent pas leur femmes aller chez les gynécologues hommes. Ce qui, bien sûr, est totalement faux. Il y a certains médecins qui ne respectent pas les personnes ayant des cultures, religions, couleurs de peau différentes de la leur. Ils incitent certaines femmes à avorter au septième mois de leur grossesse sans la présence ni du mari, ni de la famille, et sans aucune raison valable. Imaginez ce 7 eme mois de grossesse. Les médecins transmettent les échographies dans une salle où sont réunis les stagiaires, sans l'autorisation de personne. Dans une hôpital de Paris. Que feriez-vous si vous étiez à leur places ? Suite à ces actes racistes et discriminatoires, on ne peut même pas se défendre. Ni réclamer quoi que ce soit. Tout ce que les gens peuvent, c'est regarder les choses se passer, et ressentir de la tristesse. Mais pour combien de temps encore ? Combien de temps encore vont-ils tolérer ces souffrances ? Nous n'avons ni preuves ni témoins pour pouvoir passer devant les juges. Je ne suis ni contre les Ministres , ni contre les Juge, ni contre vous. Tout ce que je veux, c'est ouvrir les yeux de tout le monde, pour que les gens puissent voire le spectacle qui se cache derrière le rideau. J'aimerais que ce système discret soit dévoilé aux yeux de tous, pour que chacun puisse juger et que chacun puisse donner son opinion. Personne n'accuserait personne, si tout le monde se respectait.
Nous sommes en 2013, cette famille est pourtant toujours la victimes de la justice et des fonctionnaires.
a écrit le 10/06/2013 à 18:29 :
Incroyable il y a 2 ans tout les ténors du PS était de toutes les manifs contre la soi disant injustice de la reforme Sarkozy/ Fillon
Et si peut de temps après on fait la même chose ou pire
Messieurs du PS nous sommes nombreux a nous être fait berner par vos promesses mensongère mais c'est fini, bien fini
a écrit le 10/06/2013 à 16:36 :
tout le monde sauf elle!
a écrit le 10/06/2013 à 16:36 :
tout le monde sauf elle!
a écrit le 10/06/2013 à 14:41 :
Marisol Touraine prépare le terrain et les syndicats grincent des dents.
http://soyons-serieux.fr/marisol-touraine-lance-sa-reforme-des-retraites/
a écrit le 10/06/2013 à 14:20 :
Cette dame "prévient"...Bien ! nous comptons bien, qu'elle aussi participe à l'effort national comme tous ces "chers" collègues du gouvernement...Non?.....comme d'hab, un nouveau scandale, nous avons l'habitude...on ne les compte même plus...!
Réponse de le 10/06/2013 à 16:05 :
C'est évident. Tous ces gens vont rejoindre d'un seul bloc le régime général, supprimer leurs multi-cotisation cumulatives abjectes, et de fait seront vraiment impliqué dans le régime qui deviendra le leur... ha bon ? Je rêve ? mince alors...
Réponse de le 10/06/2013 à 17:25 :
Harro sur les enseignats comme d'hab. Pas grave on a l'habitude : et bien parlons en ...Alignons ! Alignons aussi les salaires ! et on verra.
Quand on a bac + 5 (enseignats professeur des écoles, certifiés, agrégés avec un concours sélectif et très dur) on a le niveau ingénieur : pas plus de bac + 5 mais leur salaires sont le double voire le triple !
Quand on est professeur des Universités classe 1 (soit 11 ans minimum d'études ...et concours sur concours) on finit à 4000 euros par mois (4500 euros pour classe exceptionnelle) : un médecin spécialiste qui n'a pas plus d'études = X par combien ? (voir Cahuzac ou le frère de Mme Touraine) ...
Continuez ! ce sont des métiers tellement formidable (comme vous dites "à ne rien faire, avec des élèves et étudiants toujours agréables, plein de congés etc.) que ni vos enfants ni nos enfants ne veulent devenir enseignants. Et ils ont bien raison ! Il y a de la place pour être enseignants : ne vous gênez surtout pas seulement il faut passer les concours et là il n'y a aucun passe droit grâce à l'anonymat. ce n'est pas comme dans le privé !à qui vous trouvez toutes les vertus. Ces réactions ignobles sont le fait de gens jaloux qui trouvent que l'herbe est plus belle et grasse dans les près d'à côté !
Je ne souhaite maintenant qu'une chose : que l'enseignement public, que les Universités françaises qui ne coûte quasi rien aux familles, se cassent la figure : les français feront comme les américains ils paierons 15 000/20 000 euros par an pour les études de leurs enfants; Vous allez répondre que nous sommes si nuls comme système d'enseignement que ce serait la meilleure des choses. Sauf que nos étudiants qui ne trouvent pas de boulot en France à cause d'employeurs irresponsables, sont employés à l'étranger très facilement. Que nous avons des prix Nobel des médailles Field etc.
Ainsi nous payons les études des étudiants et ce sont les pays étrangers qui récoltes les fruits. Très bien tout çà : continuez votre campagne de dénigrement !
Les agriculteurs quand ils étaient nombreux avaient leur régime et ne voulaient pas être mélangés aux autres des fois qu'ils seraient obligés de payer pour les autres. Maintenait tout le monde paie pour eux. Idem pour les commerçants artisans (mes parents étaient artisans commerçants ) : ils ne prenaient pas d'assurance retraite en tous cas pas pour leurs femmes : mais l'âge de la retraite venue c'est la communauté qui paie pour eux...etc. Et les femmes qui n'ont jamais travaillé etc. etc.
Et je ne parle pas des politiques : on entretient grassement 3 présidents à la retraite, nombre de parlementaires et de sénateurs....
Alors balayez devant votre porte !
Réponse de le 10/06/2013 à 18:46 :
Vous qui aimez les comparaisons, c'est bien de comparer les salaires mais pour combien d' heures de travail ? Car pour un salaire de cadre à mi-temps sans objectifs ni évaluations, vous êtes très bien payés.
Réponse de le 10/06/2013 à 18:46 :
@grassement payée: ne mélangez pas tout, qu'est-ce qu'un bac+quelque chose obtenu dans une fac reconnue seulement en France (les niveaux universitaires ne valent pas tripette dès que vous quittez l'hexagone) ? La fac et ses diplômes au rabais est une machine à faire du chômeur, à part le professorat où la plupart se réfugient faute de pouvoir rentrer dans le monde de l'entreprise, qu'y a-t-il comme débouché (hormis quelques niches) ? Alors c'est peut-être dur à entendre mais même à bac+5, il vaut mieux avoir fait x ou polytechnique qu'un master en histoire de l'art ou aucune sélection n'est exigée à l'entrée.
Réponse de le 10/06/2013 à 20:21 :
"Ces réactions ignobles sont le fait de gens jaloux qui trouvent que l'herbe est plus belle et grasse dans les près d'à côté !" : Vous en êtes où avec vos comparaisons avec les revenus d'un médecin, d'un ingénieur? S'il est triste que les profs soient si mal payés, il est encore plus délirant de les voir jalouser des ingénieurs qui peinent ces temps à passer la barre des 2500 euros dans le privé!
a écrit le 10/06/2013 à 13:44 :
Les enseignants du public ne veulent pas participer aux réformes des retraites. On les comprend avec 3 mois de congés par an, 28 heures de travail, absentéisme record, sans obligation d'objectif et résultat, sécurité de l'emploi donc surpayés contrairement à leurs collègues européens qui travaillent plus pour gagner plus (Hé ! oui sa se mérite) avec contrat de droit privé donc peuvent être licenciés et sont dans le haut du classement internationaux pour l'éducation. ALIGNEMENT SANS POSER DE QUESTION DES RETRAITES SPÉCIFIQUES SUR LE PRIVE D'URGENCE !
Réponse de le 10/06/2013 à 13:53 :
on ne peut pas dégraisser le mammouth!!!!c'est bien connu !!!!!!de plus les enseignants c'est l'ETAT dans l'ETAT.
a écrit le 10/06/2013 à 12:59 :
Elle a raison, continuons de flinguer les fonctionnaires....................autant de consommateurs et d'emploi stables en moins au final.
Baisse de consommation; hausse du chômage et de la précarité à la clef !!.
Réponse de le 10/06/2013 à 13:31 :
Le problème n'est pas là !!! Ce n'est pas de fabriquer un max de fonctionnaires mais de faire le bien de TOUS ou alors que TOUT le MONDE soit ""fonctionnaire"" avec les mêmes droits ( ET LES MEMES DEVOIRS !!!) JUSTICE pour TOUS !!! pourquoi certains seraient-ils voués à devoir se contenter d'être chômeurs(à l'occasion ?) et d'autres la garantie de ne JAMAIS pouvoir seulement y prétendre ???(même à l'occasion ???)
Réponse de le 10/06/2013 à 21:03 :
Il n'est pas interdit à un chômeur de passer des concours, pas plus qu'il n'est pas interdit à ceux qui ne sont pas satisfait du privé de tenter leur chance. J'ai travaillé dans le privé avant d'être au chômage puis de passer le concours de la FPT. Faites en autant, à moins que vous préfériez le RSA;
a écrit le 10/06/2013 à 12:04 :
"Retraites: Marisol Touraine prévient que tout le monde devra faire des efforts"

À commencer par eux!! CouP de Balai!
a écrit le 10/06/2013 à 11:55 :
Avant de fustiger les fonctionnaires, un grand nombre de commentateurs devraient faire l'effort de s'informer sur la réalité des régimes et ainsi d'éviter des comparatifs biaisés car basés sur des données incomplètes. Comparons ce qui est comparable notamment régime de base + retraites complémentaires vs retraite de la fonction publique dans son ensemble ( Etat, territoriale et hospitalière).
Réponse de le 10/06/2013 à 12:40 :
Vous connaissez le lectorat de la Tribune ? Beaucoup de retraités qui craignent de perdre leurs avantages, d'où débordements systématiques sur les fonctionnaires... Les cocus au final seront les actifs du privé...
Réponse de le 10/06/2013 à 14:35 :
Les comparaisons existent; il suffit d'aller les chercher. Tout tourne autour de 3 questions.
1- quel est le montant moyen des retraites touchées. Réponse public 1.757 euros par mois et salarié du privé 1 166 euros. 2 - à quel âge part-on en retraite ? réponse fonctionnaire d'état 58.4 ans et salarié du privé 62.2 ans. 3 - combien de temps profite-t'on de la retraite? réponse fonctionnaire public d'état 22.3 ans (SNCF 24.8 ans) et salariés du privé 17.7 ans. Et pour les agriculteurs, commerçants et artisans les différences sont encore plus marquées. Je ne fustige pas, il y a des différences il faut les résorber intelligemment. Les pensions vont être réduites, c'est inéluctable. Le gouvernement et les partenaires sociaux prônent l'égalité pour tous. Passons aux actes! Notre ministre prétend que public privé c'est équivalent. Je ne suis pas d'accord.
Réponse de le 10/06/2013 à 15:03 :
@Paysan lorrain : + 10000 Je confirme ce que vous dites..!
Bubu est probablement un fonctionnaire qui vit dans son monde, ne se rendant même pas compte de ce qu'il se passe autour de lui. Il ne sait pas qu'il y a 5 millions de chômeurs alors que lui a un emploi garanti à vie, il ne sait pas que dans le privé, même ceux qui ont un emploi ne sont pas sûr de le conserver, il ne connaît pas le stress, la peur du lendemain. Il fait partie de ces nombreux Français égoïstes que les pouvoirs caressent dans le sens du poil pour ne pas les offusquer, il peut faire grève quand il veut, il aura une retraite équivalant à son dernier salaire, les banques lui prêtent de l'argent sans trop pinailler, bref un malheureux de notre société.!
Réponse de le 10/06/2013 à 15:31 :
@ nanar2: votre tirade tombe à plat ! Je suis un salarié du secteur privé ayant fait l'essentiel de ma carrière dans des filiales de sociétés américaines. Le stress je connais bien, et là où il était le plus difficile à supporter c'était dans un grand groupe français (Vivendi/SFR). J'ai aussi créé une entreprise que j'ai revendu et qui existe toujours. Et pour la comparaison public/privé, je peux juger sur pièces avec ma femme enseignante. Et pour conclure, je suis au chômage en attendant ma retraite qui a été décalée de 1,5 ans suite à la dernière réforme. Cordialement et bonne journée...
a écrit le 10/06/2013 à 11:39 :
Le vrai problème actuel est que nous n'avons pas un système de retraites par répartition, mais un système de retraite par prestidigitation. Et que là, les tours de Garcimore, ils ne font plus rire personne...
a écrit le 10/06/2013 à 11:29 :
Participez à l'effort mesdames et messieurs!
a écrit le 10/06/2013 à 10:57 :
D'après le Conseil d'orientation des retraites, un ancien fonctionnaire d'État touche en moyenne une pension un tiers supérieure à celle d'un ex-salarié du privé, soit 1932 euros en moyenne par mois pour le premier, contre 1281 euros pour le second.
Avec çela, les fonctionnaires avec les syndicats commencent à annoncer leurs grèves sans aucune honte, c'est époustouflant et grotesque !
Réponse de le 10/06/2013 à 11:40 :
@ 9asuffit : Faites le comparatif entre le privé et l'ensemble de la fonction publique ( d'Etat, territoriale et hospitalière) et venez nous donner les écarts véritables. Votre post, c'est équivalent à comparer le niveau de retraites des cadres du privé à celui des catégories C de la fonction publique !
Réponse de le 10/06/2013 à 11:58 :
La comparaison globale a du sens car la fonction publique se gave de cadre... Faut bien placer les copains.
Réponse de le 10/06/2013 à 12:03 :
La comparaison est ici... toute prête a digérer, pour ceux qui le veulent vraiment... http://www.lefigaro.fr/retraite/2013/03/26/05004-20130326ARTFIG00592-retraites-l-ecart-persistera-entre-public-et-prive.php
Réponse de le 10/06/2013 à 13:59 :
@ Servez chaud: je parle de comparatif sur les écarts actuels privé/public et non sur des prévisions 2030/2050 qui sont aussi sure que des prévisions météo à 1 an.
Réponse de le 10/06/2013 à 14:19 :
Si vous aviez regardé une demi-seconde la courbe d'écart, vous auriez peut-être pu observer qu'elle commence en 2011... Donc vous avez les valeurs des écarts actuels... Mais peut-etre que cela vous g^ne, donc vous n'en voulez pas ;-)
a écrit le 10/06/2013 à 10:43 :
a lire toutes vos réactions, on a l'impression que vous vivez dans une bulle depuis au moins 40 ans. Il faut vite vous secouer et réagir autrement que sur un blog, car le tempS des seigneurs est revenu et ca risque de s'amplifier. Tout est fait pour mettre les Francais les uns contre les autres, et derrière tout cela, l'Europe, nos dirigeants de tout poil, les actionnaires, nos élus qui ne veulent surtout, eux, pas partager et perdrent leurs privilèges.
A quand la prochaine révolution car eux passeront une belle retraite à l'ombre des palmiers avec votre argent !!!!
Réponse de le 10/06/2013 à 15:34 :
Enfin une remarque objective et intelligente. Les médias sont bel et bien en traine de monter une population contre une autre. C'est diviser pour mieux régner. Le problème de fond est qu'il est anormal d'avoir des retraite sous le seuil de pauvreté. Et ce n'est pas en piquant l'argent aux nantis des caisses particulières ou aux fonctionnaires que vous réglerez le problème. Commençons par rendre l'argent du salaire différé des ouvtiés, devenus charges sociales qui se monte à 250 milliard d'euro depuis le traioté de maastricht en 1992 et le régime des retraites sera sauvé pour tout le monde.
a écrit le 10/06/2013 à 10:32 :
On vit plus longtemps, avec des études plus longues (à financer), ainsi que des périodes d'inactivité subies (chômage) . Rien n'est dit pour ceux qui sont déjà à la retraite, ni ceux qui bénéficie de la préretraite ; les préretraites devait être arrêtées, car trop couteuses, mais cela reste un moyen d'adoucir les plans sociaux. Je me demande qui paye pour ces préretraite : les employeurs ou les régimes de retraite par répartition ? Je remarque qu'on continue à parler de restriction pour le particuliers, mais pas pour la dépense publique. On cherche visiblement à monter des populations dites privilégiées, contre les autres(public/ privé, vieux/ jeunes, salarié / indépendant, employé / dirigeant, riche/ pauvre , etc ... Quand au droit du travail, il n'est toujours pas dépoussiéré. Dans tous les pays de plein emploi que j'ai visité, il n'y a avait aucun frein ni à l'embauche, ni à l'arrêt du contrat de travail par l'employeur ou le salarié (mais des indemnités). C'est peut être trop simple. Evidemment, il faudrait passer par un moment de licenciements plus importants. Mais cela aurait pu être fait avant. Bien sûr, il faudrait du courage (un peu) et faire preuve de pédagogie. Les politiques devraient parler plus, plus simple et plus souvent. C'est d'ailleurs leur métiers(ce n'est pas eux qui font les dossiers) : bien décider et bien communiquer. C'est tout. La aussi, cela doit être trop simple (sans être simpliste).
Réponse de le 10/06/2013 à 10:59 :
@ Toledo: +1, vous pointez bien cette anomalie des préretraites qui durent depuis près de 20 ans. Qui les financent, combien elles ont coûté, combien de salariés en ont bénéficié, quel est l'âge moyen de départ à la retraite,...Et pendant ce temps, les commentaires se déchaînent à propos des régimes spéciaux !
Réponse de le 10/06/2013 à 11:28 :
Il y a deux en effet deux sujets mélangés a dessein par la classe politique, histoire de monter les gens les uns contre les autres, pour éviter d'avoir un peuple uni pour résoudre le vrai problème. Il faut faire converger les régimes entre eux, parce que c'est une question d'équité dans la nation. On ne peut pas avoir des gens qui se foutent du système d'a coté, sous pretexte que le leur marche (en apparence) puisque compensé par l'impot en cas de problème. Par contre, si on prend le vrai problème global, il réside dans le fait que les générations d'avant ont concu un système sur la base de 10% de cotisations, et on garanti la valeur de la retraite la dessus. On doit maintenant taper sur la gueule des actifs du moment pour assurer ce montant. Ce n'est pas comme ca que cela doit marcher : on décide globalement du taux fixe de cotisation 10, 15 ou meme 20, et on s'y tient. Ensuite , on regarde ce que cela fait a distribuer. Et si les pensions sont trop faibles, c'est la masse des retraités (qui a justement voté pour ce modèle en son temps) qui va devoir choisir quelle nouvelle répartition s'appliquera. Aujourd'hui, ils ne sont pas concernés par les réformes liées a leur inconscience d'alors. Donc une seule solution pour en finir avec ce serpent de mer : RE-PAR-TI-TION !
Réponse de le 10/06/2013 à 11:41 :
"Le système français, c'est celui de la répartition et de la solidarité entre les générations."
C'est joli mais encore une fois cela ne s'applique pas à tous : il faut quand même savoir que la retraite par capitalisation est interdite pour le privé mais utilisée pour le public (Ircantec, Rafp,..)
LA JUSTICE = MEME DROIT A LA RETRAITE POUR TOUS => ABOLIR LES REGIMES SPECIAUX DE TOUTE SORTE !!!
a écrit le 10/06/2013 à 10:20 :
Cherchez l'erreur !
DEPUTE, 5 ans = 1500 euros de retraite net mensuel, CUMULABLE, à partir de 55 ans ---
TRAVAILLEUR au SMIC, pendant 45 ans, 620 euros net mensuel ---
Réponse de le 10/06/2013 à 10:25 :
Bah si encore ils étaient efficaces, ce serait le coût légitime de la démocratie mais comme ils sont les godillots cumulards de partis qui ne sont plus que les porte parole des lobbys...
Réponse de le 10/06/2013 à 10:30 :
et avec ces 620 euros, il faut payer une maison de retraite qui coute 2200 euros. Hollande a fait l'ENA et pas Mathsup !
Réponse de le 10/06/2013 à 10:56 :
Il est clair que les années de mandat d'élus quelconques devraient être traité comme tout job. 5 années, ca fait 20 trimestres a mettre sur leur compteur, et pas un de plus. Le reste, c'est encore une magouille scélérate qui fait qu'ils n'ont aucun intérêt a résoudre les problèmes du peuple, puisqu'ils ne sont pas concernés. Donc merci de remettre tout ceci dans le droit chemin. Elu est un métier comme un autre, et doit être comptabilisé comme les autres.
a écrit le 10/06/2013 à 10:16 :
Est-ce que la retraite allouée aux ETRANGERS n'ayant JAMAIS ni travaillé, ni cotisé en France, ni habité en France sera reconsidérée ? Et de plus son montant accordé est supérieur à ce que touchent les épouses des agriculteurs !
Réponse de le 10/06/2013 à 10:26 :
Citez-nous donc vos sources, en évitant svp la propagande de Marine...
Réponse de le 10/06/2013 à 10:57 :
Puisqu'on est dans la grande décennie des vérités, évitez aussi votre désinformation en l'appelant Marine, alors qu'elle s'appelle Marion.
Réponse de le 10/06/2013 à 11:04 :
Les sources ? ces informations peuvent être consultées dans le livret d'accueil "Vivre en France" délivré par le Ministère de l'IMMIGRATION en page 54 sous le titre "Vieillir en France".
Réponse de le 10/06/2013 à 12:42 :
Marine, Marion... peu importe, ce sont deux héritières- rentières de la PME familiale fondée par le Menhir Le Pen...
Réponse de le 10/06/2013 à 13:32 :
Je confirme ce qu'avance Mtp, faits vérifiés et avérés auprès de qui de droit, que les sources citées juste ci-dessus sont fiables... Tout comme, et là pour en avoir été confortée directement auprès des personnes concernées, que bon nombre d'étrangers n'ayant jamais cotisé bénéficient de notre système se sécurité sociale sans avoir à débourser un Kopeck (ou devrais-je dire un dinar)... Cela peut aller des traitements lourds de maladies longue durée, aux cures thermales ou soins en maison de repos, à des interventions chirurgicales aussi diverses que variées (voire l'appareillage de lunettes, ou autres, sans avoir à mettre la main au porte monnaie).
Moi et mes 174 trimestres de modeste retraitée, ayant élevé 3 enfants qui ont toujours bossé sans jamais profiter du système, une fois réglées mes factures et assurances aussi diverses que variées (ben oui, même handicapée et en invalidité depuis près de 30 ans, je dois m'y soumettre)... il ne me reste que dalle pour me nourrir ou peu s'en faut.
Alors je dis STOP !!!!! Je sais qu'en France on prône volontiers la politique du chacun pour soi mais y'a des limites à la connerie. Afin de "rassurer" "Vos Sources", précisons : Je ne suis en aucune façon extrémiste, mais pour l'égalité des droits dans le respect, et souhaiterais juste qu'on m'explique à quel titre, et de quel droit, devrais-je être taxée plus encore sous prétexte que TOUT du peu que je perçois est déclaré, estampillé, décortiqué et même montré du doigt.
Je préfère m'arrêter ici car je bous intérieurement à lire certain qui pourrait, pour nous éviter de mourir idiots, nous indiquer à combien se montent ses revenus, sa retraite, ses rentes ou que sais-je. Pourquoi pas son âge et sa nationalité au besoin, de même que les raisons qui le poussent à refuser à son prochain le droit de défendre son propre bifteck (s'il ce denier a les moyens de s'en payer, ça va de soi).
Je ne suis qu'une dame honorable, qui aimerait tout simplement pouvoir enfin se reposer un peu, après des décennies de dur labeur, ayant donné lieu à des salaires on ne saurait plus mérités. Peu exigeante je me passe de vacances, les seules que je m'octroie étant un séjour par an chez ma fille... un pur délice de partage familial point barre, par le train c'est peu couteux et pour l'instant encore à ma portée.
Je vous salue tous, merci de m'avoir lue car la seule richesse que je possède est de penser être en droit de m'exprimer en toute liberté ;-)
Réponse de le 10/06/2013 à 15:27 :
Tout cela est bien triste si c'est exact mais de là à généraliser en prétendant que tout n'est qu'abus et que tout étranger présent sur le sol français a droit à la totalité des prestations sociales à titre gratuit, expliquez-moi donc pourquoi certains travailleurs immigrés s'échignent à travailler dans des emplois plus ou moins déclarés et plus ou moins précaires et sous payés alors qu'il leur suffirait d'après les propos des lepénistes de vivre aux crochets des "bons" français de "souche" ? C'est peut-être un tout petit peu plus compliqué que ça, non ?
Réponse de le 10/06/2013 à 18:59 :
tout ceci est exact.on encourage meme les nouveaux arrivants a faire jouer tous leurs droits,on leur distribue une brochure.pas besoin d'etre pro-marine pour etre révolté.penchez vous aussi sur les dépenses en hotel payées par l'état pour les réfugiés soit disant politiques.penchez vous sur les allocations logement royales payées en liquide par l'aide a la petite enfance de la mairie de PAris
a écrit le 10/06/2013 à 10:10 :
Hollande tient sa promesse d'une France de fonctionnaires assistés et protégés par l'état et pour la majorité des français de la société civile bas salaire, chômage et larmes... !!!!!!!
Réponse de le 10/06/2013 à 10:19 :
Ne tombez pas dans la caricature : tous les fonctionnaires ne sont pas des privilégiés. C'est aussi stupide de l'affirmer que de dire par exemple que tous les retraités sont des rentiers, assistés fiscaux et bénéficiaires des APL... Disons que certaines catégories de fonctionnaires sont privilégiées par Hollande de la même façon que Sarkozy a donné des gages à certaines catégories d'électeurs (les héritiers, les bénéficiaires des régimes spéciaux à GDF ou à la SNCF par exemple)
a écrit le 10/06/2013 à 10:08 :
Une retraite par capitalisation est plus juste, il donne une valeur au travail. Ceux qui se font naturaliser français pour toucher un minimum retraite sont de plus en plus nombreux. Quand on ne veut pas voir la réalité, on ne résout pas le problème. La droite a éviter aussi alors je ne vois pas les choses changer en ce sens.

Sinon pour les fonctionnaires leur tour est venu même si au final un politicien est un fonctionnaire et ils ne devraient pas trop scier la branche d'arbre sur laquelle ils sont maintenus.

La prochaine étape ce sera le même régime fiscal pour les retraités que pour les salariés, et des recettes en moins pour le commerce mais de l'argent frais pour la dépense publique et emprunter toujours plus.
a écrit le 10/06/2013 à 10:06 :
méconnaissance totale de la fonction publiques ou plutôt des fonctions publiques dans les commentaires...



Réponse de le 10/06/2013 à 11:18 :
C'est pas pire que les fonctionnaires qui vivent sur le dos de la société, et qui n'ont aucune considération pour le peuple qui les nourrit ;-)
Réponse de le 11/06/2013 à 1:08 :
Vous avez quelle considération pour les professeurs qui éduquent vos enfants, pour les chirurgiens qui vous opèrent, pour les pompiers qui vous viennent en aide, pour les militaires qui défendent votre pays,...? Ils coûtent trop cher? Ils ne produisent pas des biens et des services? Comparez vos impôts au prix pour louer 30m² à leurs détracteurs qui se plaignent de payer trop de taxe sur les PV et leurs rentes locatives (dire que la valeur de leurs biens dépend des transports et des écoles) et revenez nous expliquez qui nourrit qui dans ce pays! Vous êtes aveuglé par votre jalousie et le pire dans tout ça, c'est que si votre rêve était de devenir "fonctionnaire", c'était possible. Sachez aussi que les impôts ne sont pas les seules sources de financement des services publics. On y tend seulement depuis qu'on privatise les activités rentables et qu'on laisse à la charge de la collectivité les seules missions non rentable. Enfin, si vous pensez vous en tirer à meilleur prix avec des sociétés qui vivent à maximiser les bénéfices plutôt qu'avec des entreprises publiques qui vivent la stabilité financière : Vous êtes tout simplement naïf. Continuez bien dans votre lancée, il ne vous restera que les meilleurs.
a écrit le 10/06/2013 à 10:06 :
Madame Marisol Touraine quoi que vous dites les agents publique et territoriaux sont privilégiés, surpayés, etc. Il est inadmissible que 5,3 millions de salariés soient assistés et protégés contre 27 millions de salariés du secteur marchand qui ont participé aux restructurations et à la compétitivité pourvoyeur de la richesse de notre pays continuent à supporter les efforts suffisamment laminés par des conditions travaillés plus pour gagner moins, par la hausse continue des taxes, impôts. HOLLANDE A DIT JUSTICE POUR TOUS LES FRANÇAIS ALORS FAITE LES REFORME STRUCTURELLES DE LA FONCTION PUBLIQUE ET TERRITORIALES EN COMMENÇANT PAR CETTE INJUSTICE DES 35 RETRAITES SPÉCIFIQUES Y COMPRIS SÉNATEURS, DÉPUTÉS; NOTAIRE, CLERCS? ETC...
a écrit le 10/06/2013 à 9:54 :
"JUSTICE SOCIALE POUR TOUS" Voilà ce que veulent les Français !!!!
Une seule caisse pour tous avec les mêmes systèmes de cotisations et les mêmes bases de calcul.
Abolition des privilèges concernant les régimes spéciaux ainsi que ceux de tous les hommes politiques.
Si les politiques ont peur de faire ces réformes, ils n'ont qu'à demander au peuple de trancher par référendum.!
Et si cela n'est pas fait, il faut descendre dans la rue et balayer cette oligarchie.
Réponse de le 10/06/2013 à 10:10 :
Notre monarchie est totalement autiste en ce domaine, et ne changera strictement rien qui puisse nuire a son confort bien moelleux. Et s'il y en a qui doute encore de cette inégalité flagrante, une petite courbe toute sympathique s'offre a eux : http://www.lefigaro.fr/medias/2013/03/26/PHO6f836c72-9631-11e2-819a-0195ed6cd72c-300x350.jpg
Réponse de le 10/06/2013 à 10:14 :
OUI les salariés du privé doivent descendre dans la rue pour se soulever contre cette république bananière des petits camarades minoritaire qui envoie notre pays dans la faillite.
Réponse de le 10/06/2013 à 10:23 :
J'espère que vous en profiterez pour inventer quelques slogans contre les rentiers qui ne payent pas d'impôt ou si peu alors que vous en payez à leur place...
a écrit le 10/06/2013 à 9:51 :
pourquoi cette agressivité et cette haine qui ressort de la majorité des messages....ne peut-on s'exprimer sereinenment et objectivement entre français...respectons les anciens qui sont à la retraite aujourd'hui mais qui ont aussi donné en leur temps, encourageaons et supportons les jeunes qui auront certainement un avenir plus sombre....mais arretons de stigmatiser quique ce soit....ceci fait le jeu de l'extreme droite !!!!
Réponse de le 10/06/2013 à 10:07 :
Vous êtes candide ou quoi ? Chacun cherche à refiler la patate chaude à l'autre : les retraités aux actifs, le privé au public, le public au privé etc. Il n'y a aucun espèce de solidarité à attendre des français car notre système social soit disant égalitaire est miné par ses niches, ses exceptions, ses exemptions etc. plus personne n'y comprend rien et personne ne s'accorde sur les chiffres. Chaque catégorie veut tellement sauver ses petits privilèges et entretenir la confusion et l'enfumage général que je suis très pessimiste : le système par répartition va finir par imploser.
Réponse de le 10/06/2013 à 10:36 :
Oui, arrêtons de stigmatiser l'extrême droite, merci
a écrit le 10/06/2013 à 9:47 :
Des efforts partagés par tous, dites-vous? Certainement pas par les fonctionnaires! Ils sont 33% à l'Assemblée Nationale et ne vont pas se tirer un balle dans le pieds. Quant aux autres, attendez qu'ils se mettent en grève....et on aura encore et toujours une reculade de plus dans la gestion du pays.
Réponse de le 10/06/2013 à 10:02 :
Vous n'avez pas saisi, me semble-t-il, que nous ne sommes plus au temps où les créanciers très généreusement payaient nos fins de mois et les retraites de nos fonctionnaires... Et comme le secteur privé est en souffrance (marge des PME/TPE qui s'effondrent, 1000 chômeurs de plus chaque jour etc.) une nouvelle ponction est juste inconcevable car fatale (de plus en plus de faillites d'entreprises et de chômage par augmentation des charges sur les salaires déjà peu compétitifs, même les plus bas malheureusement). Très probablement le secteur public va tenter un blocage sur le dossier des retraites mais il ne sera que temporaire car nous serons rattrapé par la dureté des chiffres : quand plus personne ne pourra (secteur privé) ou voudra (créanciers étrangers), financer les retraites, le système Ponzi s'effondrera pour tout le monde.
Réponse de le 18/06/2013 à 19:57 :
savez vous que le trou de la sécu ne vient pas des arrêts maladies trop nombreux mais des infirmiers en prof libérale, des médecins et chirurgiens véreux qui font des faux actes.......
a écrit le 10/06/2013 à 9:46 :
Fonctionnaires :
Garantie de l'emploi
Calcul des retraites
Convention collectives avantageuse
Cheques restauration
Cheques vacances
Caisses de retraite, fonds sociaux... on ne va pas comparer la cnracl, les ministères et le RG !!!!
Les primes de rentrée scolaire, les tarifs vacances, les prets....

C'est vraiment se fouttre de la gueule du monde !

Allez bosser chez carrefour, si votre regime est si degueulasse !

J'allais oublier, le pouvoir de fouttre le bordel dans la rue ...

Par consequent, Masdames, Messieurs les politiques... taper sur le privé et le pauvre retraité,,, ils n ont aucun soutien !
Ensuite, commencez donc par penser à vos regimes spéciaux... ! Qui coute une fortune au pays !
Réponse de le 10/06/2013 à 10:10 :
Pour les chèques-restaurant, les fonctionnaires de l'Etat n'y ont pas droit. Les fonctionnaires territoriaux, oui
Réponse de le 11/06/2013 à 8:30 :
"Allez bosser chez carrefour, si votre regime est si degueulasse !" : Tout le monde ne bosse pas aux caisses dans la grande distribution dans le privé. Comparez ce qui est comparable!
a écrit le 10/06/2013 à 9:39 :
Comme à Chypres ! Préparez-vous, à Bruxelles ils ont votés dans le dos des peuples la saisie des comptes pour tous les citoyens Européens, et DEPARDIEU rigole... La dictature des banquiers est en marche...
Réponse de le 10/06/2013 à 9:51 :
La dictature des banquiers ?
Réponse de le 10/06/2013 à 10:08 :
A la banque, on gagne toujours : pile je gagne, face tu perds ! Vous n'avez rien suivi depuis la crise des subprimes ?
Réponse de le 10/06/2013 à 10:39 :
Les banques jouent avec les règles du jeu mises en place par les politiques... Le socialisme a un prix.
Réponse de le 10/06/2013 à 10:50 :
Disons plutôt que les socialistes jouent avec les règles mises en place par les banquiers, ce sera plus proche de la réalité ...
Réponse de le 10/06/2013 à 12:01 :
Pas d'accord. Ce ne sont pas les banques qui fixent les cadres légaux mais bien les politiques. La crise des subprimes est l'oeuvre de Clinton.
Réponse de le 10/06/2013 à 12:48 :
Il suffit de regarder le CV de ceux qui sont à la tête de la commission ou anciennement de l'Italie, et de l'entourage des présidents des USA pour savoir qui sont les vrais "maîtres"... Il suffit de constater ce qu'on permet aux financiers (comme acheter à découvert des CDS) et qui est formellement interdit au commun des mortels sous peine de prison (tentez pour voir d'acheter à découvert des titres spéculatifs sur l'incendie de la maison de votre voisin...) Tout le reste, c'est de la justification (au mieux) des employés de banques qui se sentent obligés de défendre leurs employeurs ou de la manipulation (très probablement) du style : les 600 milliards de dettes publiques contractées par la France depuis 2007 sont de la faute d'un état dispendieux - et je ne dis pas qu'il ne l'est pas, mais certainement pas à hauteur de 600 milliards d'un coup !
a écrit le 10/06/2013 à 9:21 :
Commençons par regarder la réalité en face : les caisses de retraite ont sauté.
Si tout le monde doit faire des efforts, alors les retraités aussi : emprunter comme on le fait maintenant pour servir les rentes des ex cadres ex soixante-huitards partis à 55 ans, c'est de la folie furieuse.
a écrit le 10/06/2013 à 9:20 :
Puisque on n'arrête pas de nous gaver avec le principe d'égalité, qu'on applique celui-ci aux retraites.
a écrit le 10/06/2013 à 9:17 :
je suis d'accord, surtout à commencer par les retraites des parlementaires qu'ils se sont empressés de revaloriser il n'y a pas longtemps
a écrit le 10/06/2013 à 9:14 :
Les français ont vraiment la mémoire courte, ce gouvernement qui était vent debout contre la réforme Fillon se rend compte, une fois arrivé au pouvoir, qu'il est nécessaire de mettre un tour de vis supplémentaire. L'arrivée sur terre est douloureuse: avant la crise n'existait pas et tout était la faute à Sarko, maintenant c'est la faute à Merkel, demain qui d'autre? En attendant l'insécurité explose, le chômage bat record sur record quand notre bon Président annonce fièrement le bout du tunnel! mais sur quelle planète vit-il?
Réponse de le 10/06/2013 à 9:42 :
Mais c'est toujours la faute de Sarko ! ça fait un an que flanby ne fait rien : donc on ne peut pas dire que c'est de sa faute !!!
Réponse de le 10/06/2013 à 9:54 :
Arrêtez de croire qu'on va vous suivre sur la fausse dialectique UMP- PS ! Le quinquennat Sarkozy a un bilan aussi désastreux que celui du début du quinquennat de Hollande...
Réponse de le 10/06/2013 à 10:03 :
A l'UMP, nous avons la chance d'avoir en face le PS : nos lâchetés, compromissions et la tristesse de notre bilan catastrophique sont relativisés par la nullitude des socialistes.
a écrit le 10/06/2013 à 8:57 :
A lire toutes les précautions oratoires qui sont prises, on voit bien que les fonctionnaires sont chouchoutés par ce gouvernement. C'ets çà la "justice" socialiste. Ils n'ont que ce mot à la bouche comme ces dictatures qui ont besoin de mettre le mot "populaire" ou "démocratique" dans leur nom tant on peut douter qu'elles le soient
a écrit le 10/06/2013 à 8:37 :
Les rentiers (ceux du public en l'occurrence) pompent chaque année la branche famille de 8 milliards d'euros pour abonder leurs pensions. Et ils trouvent encore que les actifs et les entreprises ne payent pas assez de cotisations retraites ?
a écrit le 10/06/2013 à 8:28 :
Il faut remettre tout le monde (privé, public, régimes spéciaux) aux meme règles de calcul des 25 année de salaire et comme avant : 37,5 années de cotisations et age de départ minimum obligatoire à 65 ans. Nous pouvons le faire puisque nous vivons plus vieux et nous aurons d'avantage de temps de retraite que nos parents et nos grands parents qui l'ont fait, mais ils vivaient moins vieux. Maintenant, il faut interdire tous les licenciements des personnes entre 50 et 65 ans. Il faut que les fonctionnaires et les gens des régimes spéciaux comprennent qu'ils ne sont pas spéciaux mais bien comme tout le monde.
Réponse de le 10/06/2013 à 10:00 :
Il faut donner aux fonctionnaires une retraite complémentaire, ils cotisent pour cela depuis 2003 sur leurs primes à la RAFP et lorsqu'ils partent à la retraite, ils n'ont pas le choix que de se voir rembourser les cotisations versées ! Pour les fonctionnaires, 1 enfant = 1 an. Pour le privé 1 enfant = 2 ans, pour la retraite !
a écrit le 10/06/2013 à 8:28 :
Des efforts ,j en ai fait avec d autres retraités toute ma vie pour me construire une retraite correcte et sans compter mon temps !!!alors que ce gouvernement de gauche ne s amuse pas à toucher aux retraitres des seniors!!!!ce serait vraiment lamentable et piteux de s attaquer aux anciens!!!
Réponse de le 10/06/2013 à 9:50 :
S'attaquer aux jeunes est sans doute plus noble ?
Réponse de le 10/06/2013 à 10:15 :
Cher patou, vous avez "construit" votre retraite en vous faisant prélever une moyenne d'une dizaine de % de votre salaire. Aujourd'hui, pour justement payer votre retraite, nous nous faisons prélever 20% de nos salaires. Combien faudra-t-il prélever sur nos descendants pour payer nos retraites ? Avec la tendance démographique actuelle une trentaine de %. Mais vous vous en tapez, tant que ca marche... après moi le déluge...
Réponse de le 10/06/2013 à 10:27 :
Ca coûte cher une croisière aux antilles et une nouvelle berline allemande tous les trois ans...
a écrit le 10/06/2013 à 8:27 :
La retraite par répartition est une arnaque pour les jeunes générations car on ne cotise pas pour soi-même mais pour les retraités du moment dont on n'est responsable ni du nombre ni de leur espérance de vie.
Si, comme aujourd'hui durablement, la masse des retraites augmente plus vite que la masse des salaires, pour des raisons de démographie et d'espérance de vie, on ne peut qu'imposer des efforts permanents par augmentation des cotisations des actifs, diminution des retraites et augmentation continue de l'âge de départ.
Il n'y a pas égalité entre ses propres cotisations pendant sa période d'activité et sa propre retraite.
Il y a égalité entre la somme des cotisations des actifs du moment et la somme des retraites payées du moment. C'est une injustice organisée entre générations.
La seule solution équitable qui laisse une liberté est un système par capitalisation ou chacun gagne ce qu'il cotise par son travail avec mise en rente viagère du capital épargné à l'âge qu'il veut.
L'argument du risque de la capitalisation n'est pas nul, mais celui de perdre par rapport à ses cotisations dans la répartition est déjà certain et proche de 100 %.
Il est à noter que le fond de réserve des retraites qui procède par capitalisation est arrivé, malgré la très grave crise financière des pays développés qui dure depuis 2008, à une progression depuis 2004 de 2,7 % par an pour une inflation de 1,7 % par an.
Aujourd'hui, les cotisations retraites des actifs sont dépensées immédiatement pour les retraités actuels alors qu'elles pourraient être revalorisées pour chacun par capitalisation pendant plus de 40 ans avant d'être dépensées.
Au moins, dans un souci de diversification et de justice envers les jeunes générations, une capitalisation partielle individualisée des cotisations de chacun dans le fond de réserve des retraites à la place d'une dépense immédiate, apparaît indispensable.
Réponse de le 10/06/2013 à 10:19 :
La repartition serait juste, si elle était vraiment une RE-PAR-TI-TION ! Hors ce n'est pas le cas, puisqu'on garanti la valeur de la retraite, et on tape sur la gueule des cotisants pour équilibrer. NON ! La répartition, c'est un taux de pression des cotisations stable tout le temps, et on regarde ce que cela fait a distribuer. Et si les retraités sont trop nombreux, c'est eux qui devront choisir les règles de répartition, soit en acceptant moins plus longtemps, soit plus, moins longtemps, soit différemment. Aujourd'hui, il ne sont absolument pas concernés, puisque ce n'est pas eux qui sont impactés sur les règles qu'on invente dans tous les coins. Mais évidemment, les retraités votent, donc faut pas y toucher quand on est un gros politique paresseux sur son trone. Une seule réponse a tout ce bordel RE-PAR-TI-TION...
a écrit le 10/06/2013 à 8:27 :
Moi, je suis pour l'égalité. Partir à 51 ans en retraite (confortable) comme Anne Hidalgo me va très bien.
Réponse de le 10/06/2013 à 8:39 :
D'ailleurs ça conserve : vous avez vu la belle peau que j'ai ?
Réponse de le 10/06/2013 à 9:55 :
Peau de vache..!
a écrit le 10/06/2013 à 8:22 :
Oui pour tout le monde le même calcul et même pour les fonctionnaires (secteur public , la défense,les élus ) bref tout le monde.mais aussi ce qui est bon des uns doit l'être pour les autres , 70% dans la privé avec primes au lieu de 55% sur le salaire du public sans primes (25 % du salaire voir plus ) et le droit à une complémentaire comme le privé .
Passur que cela ne revienne pas plus cher bref tout le monde pareil.
a écrit le 10/06/2013 à 8:19 :
Les médias soulignent le calcul des retraites entre le public et le privé ,mais silence sur les pensions de reconversion ( 50% de la retraite sans plafond de ressource pour le public ) .de plus l'on entend qu'il n'y a pas d'écart de retraite entre privé -public.prenez un enseignant sous contrat ,même niveau entre public et privé ,même qualification , et comparez la retraite ! ..y compris la pension de reconversion ...
a écrit le 10/06/2013 à 8:13 :
En 2012 vous aviez des raisons d'espérer,...en 2013 vous aurez des raisons de pleurer.
Réponse de le 10/06/2013 à 8:31 :
On verra si Normalito1er sera plus ou moins lâche que Nabot1er...
a écrit le 10/06/2013 à 7:59 :
Beau courage du gouvernement qui a attendu que les partenaire sociaux décident de désindexer les retraites complémentaires du privé (AGIRC & ARCOO : inflation - 1% approuvé par FO/CFDT/CFTC) pour parler du sujet..
a écrit le 10/06/2013 à 7:55 :
Eh oui, c'est ça le socialisme...Souvenez-vous en !
Réponse de le 11/06/2013 à 8:40 :
Revoter vite pour vous verser des pensions sans compter et pour doper la bulle immobilière pour vos complémentaires par capitalisation... Les enfants des autres payeront! La moitié du brut pour les retraités et le tiers du net pour vous loger dans 30m² : Fuyez jeunesse!
a écrit le 10/06/2013 à 7:51 :
"Travailler plus pour gagner plus" ; "Le changement c'est maintenant" ; le prochain "Beurre ou Ordinaire"
a écrit le 10/06/2013 à 7:49 :
retraite par capitalisation: «c'est l'injustice par excellence. dit elle. Et la PREFON, c'est quoi ?
Réponse de le 10/06/2013 à 8:03 :
une arnaque si elle fait faillite !!!
a écrit le 10/06/2013 à 7:40 :
Ce qui est bien avec la gauche, c'est qu'elle peut faire passer des mesures que la droite ne peut prendre en raison de leur impopularité.....
a écrit le 10/06/2013 à 7:23 :
Il est finalement plus facile d'alimenter les caisses de l'Europe (19 Mds avec un retour de 13) plutôt que de s'occuper du peuple.
a écrit le 10/06/2013 à 7:20 :
Rassurez vous les jeunes. Vous faites parties de la génération élevée aux produits alimentaires bourrés de conservateurs et autres douceurs chimiques. Il y a peu de chance que vous atteignez l'age de la retraite. D'ailleurs, l'espérance de vie est en baisse, alors dans 30 à 40 ans ...
Réponse de le 10/06/2013 à 9:13 :
Et encore, vous oubliez les cosmétiques, les micro-particules des moteurs, les antennes relais de forte puissance, le nuage de Tchernobyl, .... Oui nous les jeunes vivrons moins bien et moins longtemps que nos (très égoistes) ainés.
Réponse de le 10/06/2013 à 9:47 :
Voici le choeur de la gauche qui s'exprime ! Erreurs, mensonges et hypocrisie s'y expriment à plein !
Réponse de le 10/06/2013 à 10:10 :
Vous avez statistiquement 25% de risques de finir Alzheimer et 25% de chopper un cancer. Après vous pouvez tout nier, mais bon...
a écrit le 10/06/2013 à 7:06 :
Dire que la retraite par capitalisation c'est l'injustice par excellence c'est encourager les gens à être des cigales plutôt que des fourmis. a chacun selon ses efforts c'est ce qui me parait le plus juste. laisser les gens se prendre en charges eux-mêmes, ils n'ont pas besoin de fonctionnaires pour s'occuper d'eux.
a écrit le 10/06/2013 à 7:00 :
Seule la rue calmera les ardeurs de notre gouvernement. Ils vont bientôt s'en rendre compte.
Réponse de le 10/06/2013 à 7:27 :
Oui, c'est dans la rue que FH rendra les armes
Réponse de le 10/06/2013 à 8:32 :
Quel spectacle délicieux que celui des soixantehuitards remontant leurs barricades pour défendre leurs rentes Ponzi ...
Réponse de le 10/06/2013 à 11:52 :
Je rêve de voir des manifs de déambulateurs au 20h :-)
a écrit le 10/06/2013 à 6:55 :
ça c'est la réforme 2013 en vue de la prochaine prévue en 2016.
Réponse de le 10/06/2013 à 7:25 :
Appliquer le programme Sarkozy, c'est le crédo de Hollande...
a écrit le 10/06/2013 à 6:41 :
Bah, il nous reste toujours la solution des jeunes. Se faire virer à partir de 60 ans.et vivre aux crochets de la société
Réponse de le 10/06/2013 à 8:33 :
Vous voulez dire la retraite des soixanthuitards ? Spolier ses vieux et endetter ses descendants ?
a écrit le 10/06/2013 à 6:34 :
Ce qu'à dit FH sur les retraites lors de sa campagne présidentielle : http://www.toutsurlaretraite.com/retraites-les-propositions-de-francois-hollande-pour-l-election-presidentielle-2012.html
a écrit le 10/06/2013 à 5:59 :
j'ai 65 ans et je touche aucune retraite bien que j'ai cotisé, j'ai choisi que le travail c'est la santé et surtout ne jamais faire de plan quand je serai en retraite je ferai ci ou ca, au diable vos systèmes de retraite.
Réponse de le 10/06/2013 à 6:35 :
Nous n'avons qu'une vie. Si c'est votre choix, ne l'imposait pas aux autres.
Réponse de le 10/06/2013 à 12:01 :
Vous confondez congés et retraite cher ami... Et c'est bien là tout notre problème de société. Dans l'histoire, la retraite était la phase finale de vie où l'on ne pouvait plus rien faire pour les autres, parce que "techniquement" fini, usé... Aujourd'hui, on a transformé ca en congés de 20 ans, souvent en forme, payés par les autres... Faut pas s'étonner que ca finisse par coincer...
Réponse de le 10/06/2013 à 13:36 :
@Spolius Maximus. Je n'impose rien mais tout simplement une autre vision de la vie qu'un grand nombre de gaulois nationaux ne comprenent pas. Si vous faites confiance aux politiciens c'est votre choix.
a écrit le 10/06/2013 à 5:30 :
çà fait des décennies que ce problème des retraites et des déficits divers est évoqué. Peu de choses a été fait pour rétablir la situation en raison des oppositions diverses. Aujourd'hui un gouvernement a enfin décidé de s'attaquer à ces maux de notre société et les opposants de tous poils font entendre leur point de vue pour '"faire avancer le chmilblick" pour pour défendre des intérêts personnels. Il faut faire un effort pour sauvegarder notre système c'est le prix à payer dans d'autres pays européens les solutions ont été encore plus terribles. Il y a des choix à faire qui ne font pas toujours plaisir dans notre vie quotidienne et on les accepte par obligation. Nous nous comportons comme des enfants gâtés et beaucoup à l'étranger envient notre situation car elle n'est pas comparable à ce qu'ils vivent.
a écrit le 10/06/2013 à 5:28 :
Je n'arrive pas a comprendre les jeunes tels que JH25ans. Ils on tleur part d'inquietude mais avant meme d'avoir fait quoi que ce soit ils reclament leur du et si possible au detriment de leurs aines. A 25 ans ils ne supportent pas que quelqu'un qui a 70 ans aient un patrimoine (et/ou des revenus) superieur au leur. Au nom de quoi ? Ce rejet mutuel sur l'autre generation est une absurdite et le discours politique n'aide pas a le pacifier. Peut on reprocher aux gens d'avoir vecu a leur epoque ? Certains devraient se rappeler aussi que si ils ont le droit de s'exprimer et vivre librement aujourd'hui, ca n'a pas toujours ete le cas.
Réponse de le 10/06/2013 à 6:46 :
D'avoir vecu a une autre epoque n'est pas le probleme. Le probleme est le deficit actuel de ces retraites et de la dette enorme qui va etre leguee aux plus jeunes. Il y a une attitude "Apres moi le deluge : ne touchons pas aux retraites" qui est assez incroyable.
Réponse de le 10/06/2013 à 7:07 :
Encore une affirmation fausse et reductrice. Et vous continuez de fait d'entretenir cette polemique intergenerationnelle qui ne fait aucun sens. Il y a de nouveaux equilibres a trouver et l'effort devra etre equitablement reparti. Mais la je reve sans doute, le souci electoral aura sans doute raison de la logique societale.
Réponse de le 10/06/2013 à 7:26 :
Vous en oubliez: ne touchons pas a ma duree de travail, ne touchons pas a mon age de depart a la retraite, ne touchons pas a mes cotisations, ne touchons pas a mes 6 mois de reference, ne touchons pas ... a mes avantages et chargez les autres et apres moi le deluge.
Réponse de le 10/06/2013 à 8:25 :
la caisse de retraite est bien largement déficitaire malgré les rallonges confisquées a la branche famille par exemple, après que les retraités ont un patrimoine plus important que les actifs est tout a fait normal et compréhensible, maintenant qu' ils aient un revenue moyens de 1256 euros quand je connais 10%de chômeurs et la paupérisation des emploies a mi-temps sa me parais discutable du moins débattable
a écrit le 10/06/2013 à 5:23 :
Ouais tout le monde SAUF EUX !
a écrit le 10/06/2013 à 4:42 :
c'est drole qu'on ne s'attaque aux pensions de reversion.il faut mettre un plafond comme pour le privé.ce serai une justice sociale messieurs les socialistes.
Réponse de le 10/06/2013 à 7:30 :
Il faut carrément la supprimer. Chacun ne doit bénéficier que de la retraite qu'il a mérité et pas de celle de son conjoint.
Réponse de le 10/06/2013 à 10:58 :
La notion de mérite est discutable. Il faut raisonner en terme de foyer fiscal. Un couple qui fait le choix qu'un des conjoints s'arrête de travailler pour s'occuper des enfants et de la bonne marche de la maison (permettant à l'autre de se reposer d'avantage en dehors de son travail ou de profiter d'avantage de sa famille) est un choix de vie. Si le survivant est celui qui s'est arrêté, doit il se retrouver à la rue sans ressources?
a écrit le 10/06/2013 à 4:20 :
elle qui paye l'isf qu'elle le double puisqu'il faut faire des efforts et qu'elle divise son salaire par quatre
a écrit le 10/06/2013 à 2:10 :
JEAN-CHRISTOPHE CHANUT
Elle suggère également que le mode de calcul de la pension des fonctionnaires va être revu.
CE N'EST PAS FRANCAIS
Elle suggère également que le mode de calcul de la pension des fonctionnaires SOIT revu.
a écrit le 10/06/2013 à 2:07 :
Je ne crois pas Mme Touraine quand elle prévient que tout le monde devra faire des efforts. C'est bien elle qui a supprimé le jour de carence des fonctionnaires mais n'a supprimer aucun jour de carence dans le privé. C'est une fonctionnaire qui essaiera de privilégier sa caste comme d'habitude!
a écrit le 09/06/2013 à 23:34 :
Continuez à payer, bonnes gens! Vos enfants n'auront pas de retraite, mais les clandestins auront une dentition parfaite! Faut faire des choix!
Réponse de le 10/06/2013 à 3:56 :
Dis dont le facho ( Ben dis donc) du coin tu vas gentiment aller dire tes conneries ailleurs et ne pas emmerder les bonnes gens.
Réponse de le 10/06/2013 à 6:02 :
Facho, rien que ça ! Dis DONC l'antifacho, t'as pas d'arguments à lui opposer ?
Origine du fascisme : http://www.clubdelhorloge.fr/socialisme_et_fascisme_p.php
Réponse de le 10/06/2013 à 13:20 :
bien envoyé , le fascisme et le nazisme sont des mouvements socialistes à la base mais les incultes n'en savent rien et n'aiment pas qu'on leur apprenne ...
a écrit le 09/06/2013 à 23:30 :
Lebranscu ? La ministre de l?Est on lui envoie une balle. Vit-on en démocratie ou en dictature de l'est?
a écrit le 09/06/2013 à 23:04 :
et je suis pour un retraite par capitalisation mais obligatoire....
Réponse de le 10/06/2013 à 1:07 :
Et vous croyez que vous capitaliserez quoi si votre revenu augmente et que nos braves retraités peuvent ainsi augmenter le prix du logement, que les commerçants augmentent le prix de la bouffe,etc... ? Il y a un petit "t" dans les équations que vous êtes nombreux à ignorer dans vos savants calcul : Si vos revenus ne décollent pas par rapport aux plus bas revenus, vous cramerez très vite le gain dans les dépenses incontournables (logement, nourriture, énergie, etc...) tant que vous ne serez parmi ceux qui gagnent le mieux leurs vies. Vos systèmes par capitalisation, vous seriez alors nombreux à en revenir, car vous capitaliseriez trop peu pour en vivre! Au passage, en France nos retraités sont trop nombreux à se dire qu'ils peuvent siphonner le tiers des revenus des jeunes pour des studios et leur demander une solidarité à toute épreuve (la crise) sur les cotisations. Il faut juste une bonne dose de courage politique pour ne pas servir la soupe au plus grand nombre d'électeur. En outre, indexer les pensions sur les performances économiques (i.e. les cotisations effectivement perçues) résoudrait le problème d'équilibre des caisses. Qu'ils se battent par la suite entre retraités pour savoir s'ils rabotent les grosses retraites ou s'ils font de la proportionnelle quand il manque du fric, qu'ils cessent de se jeter la patate chaude pour faire payer les enfants des autres et continuer à aider les leurs...
Réponse de le 10/06/2013 à 3:26 :
@ @30ans
C'est quoi une retraite basée sur les performances économiques? Sinon quelque chose basée sur la performance du capital?
Capital dont vous voulez récupérer les bénéfices (une partie mais combien?) sans en prendre le risque?
Votre idée est saugrenue. Autant passer à la capitalisation.
Une répartition basée sur l?impôt (et plus sur les entreprises et les salaires) identique pour tout le monde qui a cotisé le nombre d'années ad hoc égale à 2/3 du SMIC complétée par ce que vous voulez (retraite complémentaire type chaîne de Ponzi ou capitalisation mais au choix). L'argent ainsi libéré par la suppression des prélèvements ira soit dans la capitalisation (fond de pension, au syndicats d'être intelligents, je sais c'est peine perdue, et de faire leur CALPERS) soit la consommation (si possible pas seulement chinoise!). Le plus difficile c'est de gérer la transition mais c'est faisable avec plus de 1300 milliards d'assurance vie!
Réponse de le 10/06/2013 à 20:04 :
Si ne pas donner plus d'argent qu'on en récolte est une idée saugrenue, je comprend mieux les 1800 milliards d'euros de dette!!! "C'est quoi une retraite basée sur les performances économiques?" : On fixe le taux de cotisation, on redistribue en fonction de ce qu'on récolte. Ainsi, on indexe les pensions des retraités sur les revenus des actifs, on ne creuse pas des dettes pour gagner leurs voies! Pour du Ponzi, il faut espérer des revenus supérieur chez les nouveaux entrant ou des nouveaux entrant plus nombreux : c'est le cas dans l'immobilier où "il faut commencer petit pour acheter plus grand", le problème des retraites est différent. Au fait, subprime et fond de pension, on en est où?
a écrit le 09/06/2013 à 22:58 :
Quelle est mon avenir?Avoir payer pour les anciens avec ce problème de baby-boom et quand j arrive a mon tour en retraite j ai 80ans nous sommes revenu a l équilibre,je me suis bien fais bai.... toute ma vie comme j ai cotisé je n ai pu acheter et par récompense pour mon sacrifice je laisse le soins ou le choix a mes enfants( vu ma pension) de payer la maison de retraite ou de vivre dans l un de leur logement pour prendre soin de mes couches..
vive les politiques.
Réponse de le 10/06/2013 à 0:21 :
Moi aussi je m'interroge. Solidarité entre générations, oui, mais un pays ne peut demander à sa jeunesse d'assumer toujours plus le financement des retraites. Un pays qui pense à ses vieux d'abord au détriment des jeunes est un pays condamné!
Réponse de le 10/06/2013 à 3:28 :
Petit rappel effectivement le système fonctionnait bien quand l'ouvrier partait en retraite à 65 ans et que son espérance de vie était de 68 ans.
Réponse de le 10/06/2013 à 6:55 :
Et lorsque l'on travaille jusqu'a 67 ans ou 70 ans, de combien diminue l'esperance de vie par rapport a aujourd' hui ?
Réponse de le 10/06/2013 à 8:45 :
Je m'en fiche de travailler plus longtemps, je dis juste stop à la hausse des cotisations. Comment je vais pouvoir fonder une famille si tous mon salaire passe en loyers et taxes et cotisations??
a écrit le 09/06/2013 à 22:57 :
Les syndicats s'opposent semble t-il, à une refonte des retraites dans la fonction publique. Mais quels syndicats ? Ceux qui sont chargés de défendre les intérêts de tous les travailleurs ou ceux qui au détriment de l'intérêt général, défendent des intérêts particuliers ? N'oublions pas 2 choses. D'une part nos contributions fiscales quel qu'en soient leurs formes, payent tous les salaires des salariés de l'état ou assimilés, ainsi que les charges patronales et avantages y afférant. Ces mêmes contributions allouent chaque année à tous les syndicats de France, qui auraient bien du mal à survivre sans nos subsides, si ils devaient compter uniquement sur leurs cotisants, des allocations d'un montant non négligeable. Tous les français de par leurs versements sont donc "syndiqués". Ils sera difficile dès lors, à ces mêmes syndicats de nous expliquer sans tomber dans la discrimination, pourquoi un salarié du public devrait avoir des avantages financés par le privé, sans que le privé puisse en bénéficier lui-même. Il est grand temps d'aligner tous les travailleurs sur un mode égalitaire, que ce soit en durée de cotisation, en durée de travail ou dans le calcul du montant de la pension. N'en déplaise aux syndicats, c'est aussi ça la justice sociale. Et c'est la que nous allons voir, si cette expression a encore un sens pour eux, comme pour le gouvernement.
Réponse de le 10/06/2013 à 6:42 :
T'occupes, on va te foutre un bordel dans la rue...
Réponse de le 10/06/2013 à 10:01 :
7 millions de salariés et retraités de la fonctions publique d'un côté et 36 millions de salariés et retraités du prive de l'autre. Si on dépose une pétition auprès du parlement européen (article 227 de la constitution européenne) et que l'on impose au gouvernement, la mise en place d'un référendum, vous ne ferez sans doute pas le poids. Dites vous bien aussi, qu'en cas de recours à la violence ou à la déprédation, vous ne vaudrez pas beaucoup mieux que les extrêmes de tous bords qui s'expriment aujourd'hui dans la rue. Nous sommes encore en démocratie, et l'on ne voit vraiment pas pourquoi une catégories de personnes, devrait conserver privilèges et avantages financés par tous, au détriment du plus grand nombre. C'est inéquitable et discriminatoire. C'est surtout révélateur au travers de vos propos des valeurs partisanes que vous défendez. Ce n'est pas très glorieux, et surtout loin d'être en ligne avec l'esprit syndical qui est censé défendre les intérêts de TOUS les travailleurs. Vous atteignez la les limites de votre crédibilité au yeux du peuple français.
Réponse de le 10/06/2013 à 13:22 :
Avez-vous vu un seul syndicat ,une seule fois, défendre uniquement l'"""intérêt général""" ??? Ce fut TOUJOURS pour un cas ou une profession ou pour un régime ...toujours pour UN et JAMAIS pour le <<< SEUL>>> Intérêt Général !!! Ce matin encore le patron de F O m'a fait pitié (sur A2 !)
a écrit le 09/06/2013 à 22:56 :
Que les politiques commencent par montrer l'exemple...malheureusement tous ces privilégiés qui nous gouvernent ne le feront pas. Facile de taper sur les autres.
Réponse de le 10/06/2013 à 1:12 :
Et hop, débarrassons nous de la patate chaude... Nous allons nous retrouvez à 2 retraités face à 1 actif. Nos pensions sont indexés sur l'inflation, les salaires ne suivent plus. Jouons les autruches, planquons nous derrière les abus des politiciens, tout va bien! C'est pas comme si nos menaces aux urnes incitaient les politiciens à sacrifier la jeunesse pour maintenir nos acquis! Notre génération est raisonnable, elle ne demande pas des loyers ou PV délirante sur le logement : Les jeunes peuvent payer!
a écrit le 09/06/2013 à 22:55 :
Allez donc demander à la finance de faire des efforts, ils en ont des sous eux, ils perçoivent leur retraites dans leur berceaux, nous de notre côté, nous n'avons plus rien à vous donner.
a écrit le 09/06/2013 à 22:55 :
c'est navrant il n'y a pas d'autre mot car la crise est politiquement voulue et les régimes sociaux ont été volontairement mis en déficit et maintenant on s'en prend aux retraites en créant des taxes en supprimant le 10 pour cent fiscal, en désindexant les pensions en alignant la csg sur les actifs et les gens ne bougent pas et les politiques sont content Ah si les vieux de 36 revenaient et ne dites surtout pas que s?était une autre époque .Enfin rdv aux élections!
a écrit le 09/06/2013 à 22:54 :
De l?entreprise ou de la mort de la France, voila ce dont nous devons parler. Debout les morts !
a écrit le 09/06/2013 à 22:50 :
Quelle est l'influence, sur la retraite d'un fonctionnaire, de passer de 6 mois à 10 ans ?
Réponse de le 10/06/2013 à 6:47 :
Une retraite inférieure au seuil de pauvreté pour les catégories C (majoritaires) si les primes ne sont pas prises en compte rétroactivement dans le calcul. Donc non imposition sur le revenu à terme = moins de rentrée pour les caisses de l'Etat ; demandes d'aides sociales (payées par tous les contribuables) ; bref, ...Intérêt nul.
Réponse de le 10/06/2013 à 8:57 :
Quand je regarde la "grille indiciaire Etat" la somme des durées de l'échelon est de 30 ans environ (ex : Adjoint administratif 2ème classe (E3), mais je me trompe sûrement !
a écrit le 09/06/2013 à 22:43 :
Madame la ministre de la paupérisation générale, quand partez-vous ? Allez vous en ! On vous envoie des cartons, dormez-y sous les ponts !
Réponse de le 10/06/2013 à 1:44 :
Vos congénères, grands défenseurs de la solidarité entre génération, louent des caves à des prix raisonnables sinon... La paupérisation, c'est marrant, ça les choque moins quand ils en sont les acteurs. Chaque fois qu'un politique s'attaque au sujet des retraites, ils menacent aux urnes! Continuez ainsi, jouez les pauvres quand la crise vous a épargné pour la plupart, vous sciez la branche sur laquelle vous êtes assis.
a écrit le 09/06/2013 à 22:31 :
Bien fait pour les 51,3% des Français qui les ont mis au pouvoir. Et en plus j'espère qu'ils vont encore vous augmenter les impôts.
Réponse de le 09/06/2013 à 22:57 :
c''est trés intelligent et démocratique!
Réponse de le 10/06/2013 à 12:00 :
25 pour cent les ont mis au pouvoir (abstentions en masse)
a écrit le 09/06/2013 à 22:30 :
C'est tout à fait effrayant la retraite, tout d'abord, on est vieux, ensuite il semblerait qu'on ait moins de sous, et il parait même qu'on finit par mourir!
En ce qui me concerne, je ne veux absolument pas être à la retraite!
Réponse de le 09/06/2013 à 23:09 :
ça tombe bien, Tu as toutes les chances de travailler très très longtemps.
a écrit le 09/06/2013 à 22:30 :
Madame Touraine affirme que la moyenne des retraites versées dans le public est équivalente à celle du privé. Equivalent ça veut dire quoi?
Retraites du public en 2011 en moyenne par an pour les fonctionnaires d'état 22 983 euros et pour la SNCF 22.769 euros (source ministère des affaires sociales). Retraites des salariés du privé 10 756 euros pour les non-cadres et 20 000 euros pour les cadres. Quant aux artisans, commerçants et artisans c'est bien-en dessous. La moyenne générale est de 15 070 euros par an.
A qui doit-on demander les efforts les plus importants? La réforme sera t'elle juste?
Réponse de le 09/06/2013 à 22:58 :
Elle prépare juste le terrain, et il n'y aura pas de "rattrapage" du public sur le privé. Il fallait réfléchir avant de voter pour eux ! D'un autre côté la droite n'a rien fait.
a écrit le 09/06/2013 à 22:15 :
Elle aussi alors ....Ah cette gauche caramel mou m'exaspère!!
Réponse de le 09/06/2013 à 22:57 :
elle aussi ..... mais ce sera sûrement moins difficile pour elle !
a écrit le 09/06/2013 à 22:15 :
"Tout le monde devra faire des efforts"; cela comprend aussi les ministres, les députés...?
Réponse de le 09/06/2013 à 22:21 :
mangent nos economies c'est tout
a écrit le 09/06/2013 à 22:04 :
Je préfére ce que disait Bastiat sur les caisses de sécu sur tout ce qui touche à l'interventionnisme de Etat.

Les ouvriers ne verront plus dans la caisse commune une propriété qu'ils administrent, qu'ils alimentent et dont les limites bornent leurs droits. Peu à peu, ils s'accoutumeront à regarder le secours en cas de maladie ou de chômage, non comme provenant d'un fond limité, préparé par leur propre prévoyance, mais comme une dette de la Société. Ils n'admettront pas pour elle l'impossibilité de payer, et ne seront jamais contents des répartitions. L'État se verra contraint de demander sans cesse des subventions au budget. Là, rencontrant l'opposition des commissions de finances, il se trouvera engagé dans des difficultés inextricables. Les abus iront toujours croissants et on en recalculera le redressement d'année en année, comme c'est l'usage jusqu'à ce que vienne le jour d'une explosion. Mais alors, on s'apercevra qu'on est réduit à compter avec une population qui ne sait plus agir par elle-même, qui attend tout d'un ministre ou d'un préfet, même la subsistance, et dont les idées sont perverties au point d'avoir perdu jusqu'à la notion du Droit, de la Propriété, de la Liberté et de la Justice
Réponse de le 09/06/2013 à 22:20 :
Votre intervention est tout est à fait pertinente, si vous me permettez, mais pourquoi employer le futur en ce qui concerne votre analyse?
N'est ce pas déja le cas?
Réponse de le 09/06/2013 à 22:44 :
analyse malheureusement éclairée .... la seule solution ..... le poujadisme
a écrit le 09/06/2013 à 21:58 :
6 mois de ministre;
a écrit le 09/06/2013 à 21:57 :
A quand une augmentation des cotisations des artisans et commerçants qui payent moins que les autres et qui se font subventionner par le privé !!
a écrit le 09/06/2013 à 21:48 :
impression de déjà vu...
a écrit le 09/06/2013 à 21:31 :
Moi président, je remettrais la retraite à 60 ans, par contre , pour sauver la sécu, je prévois 50 ans de cotisations!!Comment ça il y a un problème??? Ben non, je change l'âge légal de travail (et donc de cotisation) à 10 ans et tout le monde est content et sécu et retraite sauvées, et moi plein d'électeurs, car de toute façon, à 10 ans, ils n'ont pas le droit de vote!!
Réponse de le 09/06/2013 à 22:17 :
Il serait utile aussi qu'il surveille la tracabilité et le sérieux des génériques car , ce jour, on en voit le resultat ; pour l'instant un homme decede et ce n'est pas fini ........................................ qu'en pensez-vous ???
Réponse de le 09/06/2013 à 22:35 :
nous empoisonner pour faire des economies - un peu de responsabilités je vous prie ; faites fermer ce vendeur tesa pour toutttttttttttttttttttttt ses medic
a écrit le 09/06/2013 à 21:07 :
Blah blah blah !!!! c'est encore le privé qui va trinquer...
Réponse de le 10/06/2013 à 6:58 :
Elle représente la majorité des travailleurs. Normal.
a écrit le 09/06/2013 à 21:06 :
Que tout le monde contribue, c'est bien !
Qu'on limite les dépenses de l'état à tout ce qui est nécessaire, évitons le superflu et surtout limitons les générosités trop faciles sur des sujets qui n'apportent rien au mieux, des ennuis au pire, c'est mieux !
Que tout le monde contribue au vue de ses revenus passés et aussi (surtout?) futurs.... pour tous ceux qui ont trouvé une rente de situation, qu'elle soit parlementaire française ou européenne, associative, sociale et bien d'autres planquées, encore ! c'est un rêve !

a écrit le 09/06/2013 à 20:57 :
1.La pléthore de personnel des caisses de retraite continuera de bien vivre sur la bête. 2.La retraite restera toujours aussi opaque pour les cotisants qui ne peuvent suivre l'évolution de leurs droits. 3.Les régimes spéciaux et les fonctionnaires sont préservés. 4.Une commission bureaucratique sur la pénibilité du travail va distribuer des privilèges.
a écrit le 09/06/2013 à 20:56 :
Les retraites coûtent déjà 14 points de PIB et avec le papy boom, ça ne va pas s'arranger, d'autant que la masse des cotisants diminue avec 1000 chômeurs de plus par jour (le Chomdu boom). Mesdames et messieurs les retraités du public comme du privé, étant donné que les jeunes et les entreprises foutent le camp, j'espère que vous avez compris que les temps vont être difficiles ...
Réponse de le 09/06/2013 à 21:18 :
Plus que difficiles...Le même sort que la Grèce, en bout de course! SAUVE qui PEUT !
Réponse de le 10/06/2013 à 8:53 :
avec un plein emplois (5% de chomage ) le problème des retraites disparaitrait (plus de cotisations)
au lieu de monter les gens l' un contre l'autre trouvons des solutions au problème du travail pour tous.
Réponse de le 10/06/2013 à 9:55 :
et c'est quoi votre recette la jacotte, qu'on rigole ?
Réponse de le 10/06/2013 à 13:54 :
La recette existe : il suffit de faire de chaque "français" un fonctionnaire ! et pourquoi pas ??? On n'a eu de cesse d'en augmenter le nombre ( on est champion en la demeure !) et avec encore un petit effort nous y sommes !!! On donnerait à chacun une mission dans la société ! MAIS , sans plaisanterie , on pourrait ""réellement"" beaucoup mieux faire ET ce n'est pas si difficile mais il faut le vouloir ET des responsables (que je n'ose appeler des ""politiques"" !)capables et assez LUCIDES pour enfin assumer la charge de gérer notre BEAU PAYS !!! On pourrait faire encore mieux qu'en 1958 - 59 !!!
a écrit le 09/06/2013 à 20:48 :
cette brave marisol est membre de la french american foundation ... comme hollande, montebourg, moscovici et belkacem !!! Donc nous courrons vers une dissolution de notre système social et il n'y a que des "socialistes" pour y arriver.
Réponse de le 09/06/2013 à 21:05 :
Papy, vous avez de sacrés arguments. ça doit être le fruit d'études très poussées.
Réponse de le 09/06/2013 à 22:06 :
Elle est aussi membre du "siècle" mon cher jeannot, ce qui n'est pas un argument non plus ... pour la simple et bonne raison qu'il n'y a rien à argumenter. Je souligne simplement l'appartenance de nos élus et gouvernants, à des officines et des réseaux d'obédiences plus ou moins douteuses alors que la seule légitimité des ces gens provient du peuple et qu'ils ne devraient avoir à consulter ou à rendre comptes qu'au peuple !!!

Réponse de le 10/06/2013 à 0:49 :
a papy fait de la Résistance : Rien d'obscur dans ses associations : elle réunissent des personnalités de droite comme de gauche aussi bien la French American Foundation que Le Siècle, d'ailleurs crée à la fin de la guerre par d'anciens résistants et regroupants des personnalités de tous horizons. Rassurez-vous, dormez tranquille. Il n'y a pas de complot.
a écrit le 09/06/2013 à 20:46 :
Des efforts ? Les retraites en-dessous du seuil de pauvreté sont déjà soumises aux prélèvements sociaux au nom de la solidarité !
Réponse de le 10/06/2013 à 1:23 :
De même que les jobs alimentaires à 12h par semaine... Ça vous dérange moins n'est-ce pas?
a écrit le 09/06/2013 à 20:34 :
Quand un Ministre de la République socialiste parle de réforme "juste" il veut dire que tous ceux qui ont des retraites importantes au dessus de 2 000 euros vont passer à la caisse. . Attention on oubliera les reformes pour les très nombreux socialistes qui cumulent retraite de la fonction publique, et retraite d'élus cumulards. Un oubli sans doute
a écrit le 09/06/2013 à 20:32 :
Public, Privé, il n'y aura jamais égalité, car les contraintes ne sont pas de même nature.
La masse des retraites augmente beaucoup plus vite que la masse des salaires compte tenu de la démographie et de l'espérance de vie, aussi bien dans le Public que dans le Privé.
Mais, il y a une pression sur le financement des retraites du Privé car les cotisations employeurs payées par les entreprises sont bloquées à 15 % sans possibilité des les augmenter pour des raisons de compétitivité et donc de niveau du chômage.
Dans le Public au contraire, il n'y a que très peu de pression et aucun problème de financement, car on peut toujours augmenter les cotisations employeurs.
L'Etat employeur, c'est à dire les contribuables, peuvent toujours payer.
C'est d'ailleurs ce qui s'est passé dans la fonction civile d'Etat ces dernières années, le taux employeur de l'Etat s'adaptant chaque année à l'augmentation de la masse des retraites, dépassant très largement les 15 % du Privé.
Taux de cotisation de l'Etat employeur  (fonction civile d'Etat):
2006 : 49,90 %
2007 : 50,74 %
2008 : 55,71 %
2009 : 58,47 %
2010 : 62,14 %
2011 : 65,39 %
2012 : 68,59 %
2013 : 74,28 %
a écrit le 09/06/2013 à 20:28 :
tout le monde sauf les banquiers et leur usure sur l'argent crée à partir de rien!
a écrit le 09/06/2013 à 20:15 :
Si nos gouvernements arrêteraient de distribuer notre argent aux étrangers, il n'y aurait plus de souci de financement.
Réponse de le 09/06/2013 à 20:43 :
Juste ! + 1000
a écrit le 09/06/2013 à 20:14 :
Fonctionnaire, je viens de quitter definitivement l.etat. Dans ma specialite on gagne plus dans le prive. Je croyais que j.allais stresser, mais meme pas. En fait au boulot de l.etat c.etait devenu mega agressif type france telecom. L.etat m.avait plus pour la securite. Mais mon poste etait remis en question chaque annee. J.ai plus de visibilite sur les aides a la creation d.entreprises sans le prive. Avec le coup de la retraite je me serais fait arnaquer.
Aussi je dis aux fonctionnaires barrez vous dans le prive c.est bien mieux.
Réponse de le 09/06/2013 à 20:25 :
Bienvenue à toi dans le monde où tu n'es qu'une marchandise obsolète à 40 ans / 45 ans ...

Si tu peux encore revenir sur ta décision ... fais le vite ... sinon rdv à Pole Emploi dans 10 ans max ... çà dépend de ton âge (au mieux) au pire çà dépendra de ton boss ...
Réponse de le 09/06/2013 à 20:40 :
En réalité les écarts existent surtout entre les petites et les grandes structures et on trouve toutes les situations dans le public comme dans le privé...C'est pourquoi il ne faut pas généraliser...
Réponse de le 09/06/2013 à 20:44 :
affirmatif:je me suis sauvé du fonctionnarat en 81 pour etre gérant de station service j ai fait 9 régions de France pour "monter" en grade et finir sur autoroute se fut dur (les heures) mais je ne regrette pas je serais resté a se jour je "créverais" de faim !!!
par contre se que dit Kn2z je suis d accord avec vous car j ai vu des choses avec des employés que je n ose dire ici,car demain c est MAI 68
a écrit le 09/06/2013 à 20:13 :
Le gouvernement cherche de l'argent pour les retraites, voici des pistes à exploiter :
1) réduire de moitié le salaire de tous les hommes politiques (un député n'a pas besoin de gagner 7100 ?/mois)
2) supprimer le sénat qui ne sert à rien (sauf à payer des gens pour dormir...)
3) supprimer la moitié des députés, d'autres pays l'on fait et ne s'en portent pas plus mal...au contraire.
Et en cherchant bien on pourrait en trouver beaucoup d'autres !
Réponse de le 09/06/2013 à 20:47 :
Des économies également sur le nombre de fonctionnaires, suppressions des comités théodules, suppression du gâchis et des fraudes dans la sécu (la cour des comptes a pointé les retraites versées à des algériens rentrés au pays?tous plus que centenaires !), suppression des subventions versées aux syndicats, à la presse, etc.
a écrit le 09/06/2013 à 20:07 :
Hou! la menteuse !!
a écrit le 09/06/2013 à 20:03 :
TOUT LE MONDE .......TOUT LE MONDE ..,,,y a un problème

Le monde qui les gens qui se lèvent le matin pour payer des impôts qui serviront a nourrir ces gros glandeurs 'français' ......!!!

Je n aurais pas d enfants je me barrerais de la FRANCE

J en ai honte carrément

Réponse de le 09/06/2013 à 20:23 :
Je doutes que vous soyez française mais sans doute européenne, voilà la raison de votre mécontentement, la France n'a plus sa souveraineté sur les décisions!
Réponse de le 09/06/2013 à 21:31 :
Si la France n'a plus sa souveraineté sur les décisions, pourquoi MENTIR, CAMOUFLER, ENFUMER, PROMETTRE constamment? pourquoi ne pas promettre ce que l'on ne peut tenir, parce que en fait "ils ne sont que marionnettes , "pourquoi ne pas jouer la franchise, l'honneteté...je suppose que ce n'est évidemment pas leur interêt, c'est leur politiques à tous, donc tous des hypocrites, des voleurs, des arrivistes, des banksters , des empileurs" de casseroles "! on ne devrait plus voter pour ces individus, qui même ne prenant plus , soi disant de décisions, savent encore tout de même etre solidaires pour nous tromper et nous faire une vie de merde, pendant qu'eux ne se privent de rien ! On a qu'une vie, n'est ce pas ? on a le droit d'essayer de la vivre le mieux que l'on peut...en cela, on devrait être égaux! (ou presque ), et c'est bien loin d'être le cas !!
a écrit le 09/06/2013 à 19:55 :
J?espère que tous les élus en commençant par le Président et les ministres suivis par les conseillers généraux vont déclarer maintenant la totalité de ce qu'ils gagnent et non plus comme la loi le leurs permettait 50% de leurs émoluments Ceci serait un effort vers l?égalité Mais j'en doutes Cette pratique pour des gens qui sont nourris logés au frais de la République est une honte
Réponse de le 09/06/2013 à 20:44 :
+ 1 ! Sans compter la reversion de la retraite à 100 % pour la veuve ou le veuf, alors que dans le privé c'est 50 % !
a écrit le 09/06/2013 à 19:54 :
C'est le grand truc de monter les gens les uns contre les autres et une de fois de plus les fonctionnaires vs le privé tout ça pour grapiller combien... chargez-vous donc de récupérer ces milliards dans les paradis fiscaux !
Réponse de le 09/06/2013 à 23:01 :
quel dommage que l'ile callot n'en soit pas un, je viendrai m'y installer avec ma petite retraite ! au moins il y fait bon vivre !
a écrit le 09/06/2013 à 19:46 :
Bon sang! Il serai temps de sortir de cette Europe qui nous impose ses réformes au nom d'un dogme qui s'appelle "euro" mais, il faut dire, nous remet sur les rails du "réalisme" de notre société!
Réponse de le 09/06/2013 à 20:52 :
Laissez nous creuser la dette pour maintenir nos pensions quand les revenus des actifs s'effondrent! C'est ça l'idée? Vous voulez du réalisme : On divise les cotisations par le nombre de retraité, vous pondérez si vous voulez, vous n'imposez à la jeunesse le maintient de vos trains de vie en allumant cette dernière sur les cotisations et le logement.
Réponse de le 09/06/2013 à 20:54 :
Depuis 1971, il y a eu des réformes successives visant l'allongement des cotisations. La loi Boulin 1971 fait passer de 30 ans à 37,5 avec les dix meilleurs années, avant c'était les 10 dernières années. Dans les années 90, avec la loi Balladur, (Ministre du budget NS pour ceux qui ne savent pas) c'est passé à 25 ans au lieu 10 et de 37,5 à 40 ans. Et puis vous connaissez la suite en 2003 passage à 42 ans. La question des retraites et de l'allongement des cotisations, ne vient pas de sortir en 2013!!!! La population vieillit et il a moins d'actifs et les jeunes sortent plus tard de l'école, et les périodes de chômage n'arrangent rien. Vous n'allez quand même pas dire que c'est la faute à l'Euro. C'est ineductable que les retraites vont encore baisser, si quelqu'un est surpris, c'est qu'il vient juste de sortir d'une grotte depuis 40 ans.
a écrit le 09/06/2013 à 19:42 :
pour l'effort je ne doute pas ,au contraire ce type de sauvetage mérite,une attention certaine ' mais moi je me pose une question en cas de conflit important la MOBILISATION des GAY ce sont les deux ????
a écrit le 09/06/2013 à 19:42 :
Il faut quand même redire que le système de retraite le plus juste est celui qui pourrait garantir que l'argent distribué pendant la retraite est celui qui a été cotisé pendant le travail. Je pense d'ailleurs que si les jeunes travailleurs manuels effectuant des travaux pénibles dès 18 ans avaient le choix, ils opteraient pour la capitalisation contrairement à ce que les gens racontent....A condition bien entendu que le fond de pension ne joue pas en bourse. Hélas, je crains que faute de bien partager la compréhension du système, on leurre un peu les gens en leur laissant croire qu'avec une simple mesure de durée de cotisation et d'unification des régimes on s'en sortira. Prenons l'exemple des retraités de l'automobile française : si seul Toyota s'en sort avec plus de robots et plus de productivité que naguère chez Renault ou PSA et si les français inciviques continuent d'acheter des voitures allemandes, croyez-vour vraiment qu'on pourra indéfiniment payer les retraités de l'automobile ayant acquis leurs droits avec les salaires d'hier en France en ponctionnant les salariés de l'automobile aujourd'hui ? Même en durcissant l'âge et la durée...Moi j'invite le gouvernement et l'ensemble des français à réfléchir un peu plus en profondeur avant de mettre en oeuvre la n+1ème réforme paramétrique qui ne résoudra rien durablement...
Réponse de le 09/06/2013 à 20:03 :
@Théophile : Votre exemple est faux. Nous sommes dans un système (régime général) où tout le monde contribue au pot commun qui distribue à tous les retraités du régime.Les mécanos ne contribuent pas que pour les mécanos etc.
Réponse de le 09/06/2013 à 20:37 :
Sans doute mais il faudra alors trouver des contributeurs pour les retraités de l'automobile et ce ne seront pas non plus les vendeurs en boutique car eux ne seront pas payés non plus une fois en retraite par les salariés d'Amazon...Si vous trouvez que le système actuel est rassurant alors qu'on sait parfaitement que la part des salaires dans la valeur ajoutée décroît sur le long terme, tant mieux pour vous...Le fait est qu'il faut constater des déficits tous les 2 ou 3 ans après avoir à chaque fois durci les conditions d'âge ou de durée. Tout ça parce qu'on ne veut pas changer l'assiette avec une réforme systémique...Pour une raison que j'ignore.
Réponse de le 09/06/2013 à 21:27 :
Théophile, pouvez vous nous préciser votre pensée sur le changement d'assiette que vous préconisez. Sans cela on ne sait quoi en penser.
Réponse de le 09/06/2013 à 22:12 :
A Theophile, les fonds de pension, le cas des Etats-Unis ont fait plouf avec la crise et les retraités américains ont perdus leurs économies. Les fonds de pensions sont des institutionnels qui investissent en bourse. Maintenant, les retraités survivent avec la retraite publique d'état, donc ont moins d'argent pour aller passer la retraite à Miami.
Réponse de le 10/06/2013 à 19:56 :
La question n'est pas de revenir à la capitalisation non pas parce que c'est injuste ou inefficace mais parce que c'est techniquement impossible de réinitialiser le système (du moins pour le régime général)...En réalité si on avait fait dès l'origine des retraités les créanciers de l'état (système japonais) on aurait moins de pb aujourd'hui mais le passé est le passé. La question est de REPARTIR à partir d'une assiette plus large et moins risquée que les salaires. La valeur ajoutée est une bonne cible : on reste dans la valeur produite (ce n'est pas de la solidarité : le consommateur paye dans ce qu'il achète le salaire différé du travailleur qui l'a livré ou qui avait livré un consommateur équivalent dans le passé). Aujourd'hui la TVA rapporte 130 à 140 Geuros. Jean Arthuis propose un transfert de 50 Geuros des charges vers la TVA (ce qui je le rappelle ne fait pas augmenter les prix des produits fabriqués en France). Si on refinance 130 Geuros par un impôt sur le free cash flow (à fusionner avec l'IS), les entreprises pourraient cesser de payer les 180 Geuros de cotisation sur les régimes de base ce qui favoriserait les arbitrages en faveur de l'embauche (baisse du coût du travail). Dans le même temps ça sécuriserait les rentrées pour les retraites (un pourcentage de la consommation des français toujours réservé aux seniors même quand les français consomment des produits importés avec des allocations)
a écrit le 09/06/2013 à 19:39 :
Alain JUPPÉ à déjà pris sa retraite il me semble .... tous ces politiques de droite comme de gauche se foutent de nous !!!!!!!!!!!!
a écrit le 09/06/2013 à 19:37 :
Après le mariage pour tous, il faut une loi égalité pour tous.
a écrit le 09/06/2013 à 19:35 :
Marisol Touraine prévient que tout le monde devra faire des efforts... surtout les fonctionnaires j?espère !!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 09/06/2013 à 21:03 :
Eh oui, les fonctionnaires c'est bien ça. C'est bien ce qui a été dit. Dans le passé, les réformes d'allongement de la durée de retraite des fonctionnaire ont été faites, mais la règle des 6 mois à toujours été conservée. Je sens que ça va couiner!!!
a écrit le 09/06/2013 à 19:20 :
Tout le monde sur un pied d'égalité et après on commence à parler. Vous croyez vraiment que le gouvernement va le faire ? Bien sûr que non car ils n'en ont pas plus que la droite.
a écrit le 09/06/2013 à 19:06 :
POur plus de justice il faut s'attaquer aux régimes spéciaux SNCF, EDF etc...et le calcul de la retraite doit se faire sur la méme durée pour tous soit les 25 meilleures années.Il semble aussi que les conditions de retraite de reversion devraient étre revues.
a écrit le 09/06/2013 à 18:59 :
elle a interet a pas "touche" a ceux qui ont commencé a bosser a l age de 15 ans,je suis fatigué et usé comment je vais finir ????
Réponse de le 09/06/2013 à 19:16 :
ouai comme dab ! le dos courbé plein de rhumatismes . Une mine d'or pour les médecins et les pharmaciens, faudra mettre la carte vital à jour !
a écrit le 09/06/2013 à 18:56 :
On met EN PRIORITÉ TOUT LE MONDE SUR LE MÊME PIED D?ÉGALITÉ, même régime pour tout le monde puis on module tout de suite après de handicap et la pénibilité. Et terminé les niches fiscales aussi pour un retour à la normale sans privilège !... Ça c'est la vraie EGALITE EN DROIT avec laquelle tous les acolytes de la gauche ont su nous bassiner à longueur de journée pour le mariage gay et qui ont excellé pour diviser le pays....

La Marisol et tous ses copains doivent commencer par donner le grand exemple, mais j'en doute malheureusement !...
Réponse de le 09/06/2013 à 20:07 :
I agree ...
Mais ils n'en auront pas le courage ...
Réponse de le 11/06/2013 à 9:23 :
Il faudrait commencer par avoir le sens de l'HONNETETE puis du COURAGE .....OUI !
a écrit le 09/06/2013 à 18:51 :
A la retraite il n'y a plus aucune raison de hiérarchiser les revenus
Il serait inconvenant de prendre pour base les 10 dernières années de travail des fonctionnaires. Un fonctionnaire a une carrière rectiligne sans aucun trou (excepté les quelques rares qui quittent la fonction publique). Il faut donc strictement les mêmes règles et le même taux de reversement que dans le privé. Ceci également pour les régimes spéciaux qui doivent tous se fondre dans un seul et même régime de retraite (cultivateurs inclus). En gros la nation décide de dépenser tel montant pour ses 12 ou 15 millions de retraités et on divise en parts égales. A la retraite il n'y a aucune raison de hiérarchiser les revenus
Réponse de le 09/06/2013 à 20:32 :
Il serait juste qu?après 40 ans de travail un forfait soit alloué et que le supplément vienne de l'effort d'épargne! Une cotisation proportionnelle pour une pension forfaitaire! Mais pas d'âge pour la retraite...!
a écrit le 09/06/2013 à 18:51 :
je ne suis pas fonctionnaire et ne tien pas a le devenir ,encore une reforme juste a bon parce que ils font aussi des réformes injustent. parlons un peu chiffre puisque l on peut leurs faire dire deux choses différentes savez vous que un homme sur deux n arrivent pas à l age de soixante ans? que 80 pour des personnes de plus de soixante dix ans sont dans un états de santé qui ne leur permettent pas de vivre de façon totalement indépandante. et puisque que l on va devoir cotisé pendant 44 ans cela donne une moyenne générale de départ a la retraite a 70 ans. autre choses la rétraite mediane d un fonctionnaire cadre c c est a dire la plus grosse partie des fonctionnaires est de moins de 900 euros par contre les député n ont besoins que d un mandat pour prétendre a une retraite a 100 pour cent et si on commençais par réformé leur système
Réponse de le 09/06/2013 à 19:11 :
C'est bien les chiffres, mais avec les sources c'est plus crédible !
Réponse de le 09/06/2013 à 19:33 :
non non il a raison
tous vont payer mais eux c politicars de M il participe a quoi a part a RIEN il faut donc la 6eme république pour redonner la parole au peuple sa cela ont revient en arriere sauf pour ceux de la sncf et autres privilégier
vive la REVOLUTION
Réponse de le 09/06/2013 à 19:51 :
Juste pour le fun (je ne voudrais pas donner trop mal à la tête à ceux qui ont les idées simples), je signale que de nombreux cadres A ont quitté la fonction publique à cause de la retraite (pas d'intégration des primes)...
Réponse de le 09/06/2013 à 22:49 :
a bon et alors??????????????????????????
Réponse de le 10/06/2013 à 7:14 :
pour les chiffres c est le ministere de la santé qui les donnenet pour la première partie et la seconde l insee. et si il y a un doute il existe toujours les moteurs de recherches lol bien venue dans le troisième millenaire .
a écrit le 09/06/2013 à 18:36 :
Tous ça c'est du bricolage comme les emploi d avenir et contrat de génération si on trouve pas une solution pour les 9 millions de chômeurs rmiste eyc ... On va avoir une révolution le système va s ecrouler
a écrit le 09/06/2013 à 18:36 :
La solution, c'est alléger le coût des retraites en PLAFONNANT toutes les retraites à 1 800 euro MAXI par mois... 1 800 euro pour ne rien faire c'est déjà beaucoup !!! les smicard qui se lèvent tôt pour travailler dur ne gagnent que la moité 900 euro .. VOILA LA SOLUTION RADICALE.
Réponse de le 09/06/2013 à 19:50 :
Les idées simple sont pas pour nos gouvernant Les énarques du gouvernement et leurs conseillers énarques vont nous pondre une usine à gaz comme d habitude en nous disant que c est la dernière fois que tout est régler.
Réponse de le 09/06/2013 à 20:05 :
Je suppose que vous gagnez moins de 1800 euros , ce qui fait que votre raisonnement simpliste est pardonné . Regardez ce que vous cotisés et ce que cotise un salarié ou cadre à disons 3000 ouros /4000 euros/ mois et vous trouverez l' erreur
Réponse de le 09/06/2013 à 20:16 :
Vous savez que le maximum de la retraite de la sécurité sociale est d'environ 1500 Euros.Votre idée "géniale" est donc déjà la réalité d'aujourd'hui. Tout le reste de la retraite vient des complémentaires.Dans ce cas pour supprimer la retraite complémentaire, il faudrait aussi supprimer les cotisations complémentaires et laisser libre choix au salarié. Celui qui épargnerait aurait plus et celui qui consommerait aurait moins.
a écrit le 09/06/2013 à 18:29 :
elle doit avoir l'âge de la retraite, est-ce qu'elle y pense !
Réponse de le 09/06/2013 à 18:52 :
Bof, on gouvernement on s'accroche, ça rapporte , y a qu'à voir les députés ou sénateurs, vieillards vermoulus qui s'accrochent encore, faut dire que la pénibilité...et puis sont guère assidus pour venir "travailler", quand ils le font, ça se passe tranquille, tranquille...Alors, la retraite , bof ..
Réponse de le 09/06/2013 à 18:56 :
Elle pense surtout à l'améliorer en augmentant son cumul ! C'est de l'optimisation retraitale...
Réponse de le 09/06/2013 à 19:01 :
... puisqu'elle cumule déjà ses anciennes !... Avec les lois actuelles, elles ne risque rien et s'arrangera pour que cela continue !...
Réponse de le 09/06/2013 à 19:12 :
elle placera tout en SCI certainement .
Réponse de le 09/06/2013 à 19:13 :
Tous les matins en se rasant...
Réponse de le 09/06/2013 à 19:21 :
si je ne me trompe, Magali était au rez de chaussée et Aurélie au 4ème à Roc....
a écrit le 09/06/2013 à 18:27 :
Il faut en finir avec les régimes spéciaux. Il est plus que temps que l'on arrête ces systèmes iniques financés par nos cotisations ou nos impôts.On ne pourra jamais faire admettre des efforts à tous si une partie des salariés continuent à bénéficier des avantages anachroniques.
a écrit le 09/06/2013 à 18:22 :
J'ai 57 ans.
Je suis en retraite depuis 6 mois. Ma pension équivaut pratiquement à mon dernier salaire. Je paye 10% de ma consommation de gaz et d'électricité. Mais j'ai travaillé dur dans une centrale pour l'obtenir: 2 jours de travail/3jours de récupération (mais les conditions de sécurité sont drastiques, vous comprenez ?).
Réponse de le 09/06/2013 à 18:43 :
Moi c'est encore mieux : je suis parti en préretraite à 56 ans et je touche ma pension au Maroc avec un gros avantage fiscal. Je n'ai pas beaucoup travaillé pendant ma courte carrière mais qu'est ce que je me suis marré en déjeuners d'affaires et en 5 à 7. Mamy c'est pareil, c'est pour ça qu'on s'aime : on a gardé notre esprit de 68 !!
Réponse de le 09/06/2013 à 18:48 :
Nous compatissons ! ô combien, bonne continuation !
Réponse de le 09/06/2013 à 18:54 :
Tous ces râleurs du privé ne peuvent pas comprendre pourquoi on doit s'arrêter tôt. C'est qu'on est très fatigués; C'est normal qu'ils ne comprennent pas. Eux, ils ne sont pas chez EDF, donc ils ne sont pas au courant. Je les vois d'ailleurs plutôt à la masse.
Réponse de le 09/06/2013 à 19:05 :
57 ans eh! bien dites donc,pourquoi je paie mon electricité et mon gaz,vous avez travaillé dur
donc ,moi,j ai commencé a 15 ans j ai "bossé" 7/7 jours;365 /365 éh!oui 16 h par jours et se jusque 61 ans j ai 50 % de mon salaire ou est l erreur? le drapeau dit "......... égalité,fraternité
je comprends pas? POUVEZ VOUS "M ECLAIRE"
Réponse de le 09/06/2013 à 19:23 :
de toute façon vous etes des nantis;il faut équilibrer tout cela se n est pas normal,POURQUOI VOUS ET PAS LES AUTRES????
a écrit le 09/06/2013 à 18:00 :
37 ans de travail à l'hopital avec 1 dimanche sur 2 un noel sur 2 un jour de l'an sur 2 sans compter la souffrance la mort cotoyées journellement et au bout 1314 euros mensuels de pension !!! suis je une privilégiée ? moi je dis non! on ne parle bien que de ce que l'on connait et arrêtons de guerroyer entre salariés ! un autre monde est possible
réfléchissons-y !! en d'autres temps (44) certains ont dans un pays en ruine créé des services publics que les politicards saignent aujourd'hui, les rendent inefficaces et après les bradent au privé ! quand on veut tuer son chien....
a écrit le 09/06/2013 à 18:00 :
C'EST FAUX !!! La commission Moreau était composée de 10 membres, tous fonctionnaires. Et les retraites des fonctionnaires sont plus élevées que celles des salariés du privé . Vous ne croyez quand même pas qu' ils vont se faire hara-kiri !!! Tout cela c' est de la poudre aux yeux et les salariés du privé, seront "baisés" comme d' habitude par les fonctionnaires et les régimes spéciaux votant tous à gauche et qui veulent garder tous leurs avantages. Il faut que les salariés du privé fassent de grandes manifestations !!!!!
Réponse de le 09/06/2013 à 18:27 :
ils ne font que ça : soit mentir, enfumer, tromper...+ UN !
Réponse de le 09/06/2013 à 18:41 :
@ ppa: Et voilà, on critique les fonctionnaires et salariés des entreprises nationalisées qui savent défendre leur pouvoir d'achat en manifestant et en faisant grève et maintenant on veut faire la même chose ?
Réponse de le 09/06/2013 à 19:07 :
Il faut avoir des c.....s pour faire grève, et c'est pas un travail d'amateur, toute une organisation avec des années d'expériences !
a écrit le 09/06/2013 à 17:59 :
Merci de ne pas oublier les régimes spéciaux ! http://www.ifrap.org/Reforme-2013-des-retraites-merci-de-ne-pas-oublier-les-regimes-speciaux,13194.html
a écrit le 09/06/2013 à 17:59 :
Y Compris les Députés et Sénateurs ????????
Réponse de le 09/06/2013 à 18:26 :
a non pas eux , vous connaissez le dicton donne moi ta montre et je te dirai l heure
Réponse de le 09/06/2013 à 19:06 :
Le dicton dit plutôt « donne moi ta montre et je te prêterai l'heure », Ce n'est pas pareil car il faut toujours que ce que l'on a prêté soit RENDU !...
a écrit le 09/06/2013 à 17:59 :
Avant de penser aux retraites , regardons le statuts de certains "serviteurs de l'état":pas de limite d' age , logement gratuit, peu ou pas de mutations...qui de nos jours peut sa vanter d' avoir la certitude de l' emploi et en même Temps la gratuité du logement?
Oui il y a un effort à faire mais pas pour touts les retraites ceux qui ont des petites retraites et y arrive juste après tout une vie de cotisations vont se faire flouer par les socialistes ....
QU'une liste des niches fiscales soient établies et soumises aux Français ..puisque tout le monde doit faire des efforts , laissons les Français en juger .
Regardons tous les statuts de la fonctions publique ou assimilé , ou est la justice , garantie de l' emploi , logement gratuit pour certains , et retraite outrageusement avantageuse.
Il suffit de tracer une ligne et de dire qu' à partir d 'une date déterminée on applique le principe d' égalité .
C 'est drôle de voir un même syndicat s 'opposer selon qu'il soit du privé ou de la fonction publique...
Réponse de le 09/06/2013 à 18:29 :
à 100% avec vous !!
a écrit le 09/06/2013 à 17:58 :
pour information la retraite complémentaire du privé c'est que pour les cadre et plus, donc ...
Réponse de le 09/06/2013 à 18:35 :
C'est à se demander si vous avez déjà regardé votre bulletin de paie. Tous les salariés du privé ont une complémentaire. C'est géré par l'ARRCO et vous y contribuez.
Réponse de le 09/06/2013 à 19:09 :
Faux, la retraite complémentaire est obligatoire pour les employés-ouvriers, il y a une caisse cadres et une caisse employé l?Arrco. L'employeur remet tous les ans au salarié un récapitulatif des points dans les deux cas.
Réponse de le 09/06/2013 à 23:25 :
Les cadres cotisent à l'Arrco ET l'agirc. L'agirc étant la complémentaire des cadres, je doute donc que les ouvriers y ait accès.
a écrit le 09/06/2013 à 17:58 :
J'ignorais qu'elle était au Front de Gauche (cf écharpe rouge) !
a écrit le 09/06/2013 à 17:51 :
6000 Euros pour la retraite d'un député, n'est-ce pas exagéré ??? ne faudrait-pas plafonner les retraites au plafond SS par exemple ?
Réponse de le 09/06/2013 à 20:48 :
vous oubliez, encore certains avantages", même en retraite....
a écrit le 09/06/2013 à 17:50 :
Oui, il y aura bien un rapprochement formel entre les retraites du Public et les retraites du Privé.
Mais, il s'agira d'un enfumage, car après la réforme, vous vous apercevrez que les agents du Public toucheront plus qu'avant, seule condition d'acceptation par les syndicats.
Réponse de le 09/06/2013 à 18:31 :
@ Lucianno de toute façon tout va vers le bas, alors pas se leurrer en croyant que le privé va remonter vers le public.
a écrit le 09/06/2013 à 17:48 :
tout le monde . Politiques compris ?
Non bien sur . Je reve
a écrit le 09/06/2013 à 17:42 :
Tout le monde, sauf les parlementaires et les ministres. On ne mélange pas la soie rose ou bleue claire avec le tout venant du troupeau !
a écrit le 09/06/2013 à 17:38 :
pour information,les fonctionnaires ne percoivent pas de retraite complémentaire comme dans le privé.
Réponse de le 09/06/2013 à 17:57 :
@ titi Les agents de la fonction publique disposent d?une alternative au Perp pour se constituer une retraite complémentaire : le régime Préfon-Retraite. Ce dispositif permet, à partir d?une vingtaine d?euros par mois, de réduire ses impôts pendant la phase d?épargne et de bénéficier d?une rente à vie à l?heure de la retraite. si ce n'est pas une complémentaire , vous appelez ça comment ???? cordialement
Réponse de le 09/06/2013 à 18:02 :
Et le prefond, déductible des impôts, c'est quoi ?
Réponse de le 09/06/2013 à 18:03 :
vrai et faux en fonction du régime et du type de fonctionnaire il existe bien des" système de retraite complémentaire..."
Jouer sur les :mots pour masquer une réalité...tsst tss .
Réponse de le 09/06/2013 à 18:06 :
La solution est assez simple, comme ce sont les salariés du privé les privilégiés, alignons les fonctionnaires sur le privé et tout le monde est content !
Réponse de le 09/06/2013 à 19:19 :
Et pour l'équité alignons les salaires des cadres sur ceux des fonctionnaires de la catégorie A. (environ 1000? mensuel de moins d'après l'INSEE). Tout le monde sera content et la compétitivité de la France sera restaurée !
a écrit le 09/06/2013 à 17:32 :
que tous nous soyons égaux devant cette réforme serait la moindre des choses , mais il y a tellement de régimes différents que c'est encore les petites retraites qui vont trinquer !!!!!
car il va falloir ne pas froisser toute cette gente politique , fonction publique etc............
@ retraité ratp , les petites retraites ne sont pas à 2200£ , loin s'en faut ............... c'est presque un luxe votre retraite !!!!!!!! mais je suis d'accord pour ne pas imposer les petites retraites !!!!
a écrit le 09/06/2013 à 17:04 :
non:tout le monde ne doit pas faire les memes efforts.nous avons cotisé un bon nombre d'annuités,que les jeunes actifs en fassent autant et après on pourra discuter.sinon il nous faudra des compensations:pourquoi ne pas rendre les petites retraites(moins de 2200 euros)non imposables?
Réponse de le 09/06/2013 à 17:33 :
Cher confrère retraité RATP : c'est surtout qu'on l'a mérité notre retraite précoce ! On a lutté pour l'avoir et on est des malins en exigeant que les jeunes continuent à la financer !
Réponse de le 09/06/2013 à 17:33 :
Provoc"! ouais !
a écrit le 09/06/2013 à 17:00 :
Mme Touraine a oublié de préciser que "tout le monde" veut dire "tous ceux qui ne votent pas socialiste", soit le privé, les professions libérales, les indépendants, les retraités et les entreprises. C'est plus clair comme ça, et cela correspond à la réalité de ce qui sera décidé.
Réponse de le 09/06/2013 à 17:45 :
Vous avez bien compris le sens de ses propos mais je vous signale qu'elle a bien précisé que ce sera une réforme JUSTE ! Ce seul mot se substitue à votre longue énumération. La novlangue socialiste est plus concise que la langue française !
Réponse de le 09/06/2013 à 18:35 :
Avez vous remarqué comme ce gouvernement emploie à toutes les sauces ce mot "JUSTE"? Mouais! égalité, justice etc, etc.... pas POUR TOUS! l'oligarchie ne fait pas partie du pauvre troupeau" des Français"....la France d'en bas : beeuurrrkkk, et celle d'en haut : oh!oh! mon cher ami(e)....Français! réveillez vous !!!!
a écrit le 09/06/2013 à 16:44 :
Tous sauf les ministres, les députés et les sénateurs. Faut quand même pas exagérer.
Réponse de le 09/06/2013 à 17:11 :
Ca c est sûr ! Les redistributeurs UMPS fournissent quand même le gros du boulot !
Une retraite de ministre au bout de 6 mois de travail : qui dit mieux ?

Les Français ne travaillent pas pour eux mais pour leurs politiques. Il serait temps d ouvrir les yeux... et d'arreter de voter pour eux.
Réponse de le 09/06/2013 à 17:32 :
Eux n'ont pas se soumettre. Ils savent ce qui est bon pour nous, et se sacrifient avec leur système ultra précaire.
Réponse de le 09/06/2013 à 17:34 :
EXCACT + 1000
a écrit le 09/06/2013 à 16:43 :
Vous faites pas d'illusion les jeunots : vous allez raquer ! Nous les boomers on est nombreux, trèèès nombreux et comme ce n'est pas le courage qui étouffe les socialos, ils ne s'attaqueront pas aux 15 millions d'électeurs assidus que nous sommes : ils n'ont pas envie de perdre toutes leurs jolies mairies aux prochaines élections ! Bref les djeun's : vous allez morfler bien plus que nous et la retraite pour vous,ce sera walou ! Fallait naître à la bonne époque ...
Réponse de le 09/06/2013 à 17:13 :
A moins que les OGM, le minerais de viande, la pollution des voitures au mazout et la radioactivité ne finissent par réduire de nouveau l'espérance de vie...
Réponse de le 09/06/2013 à 18:05 :
@Papi Ponzi: commentaire idiot parce qu'il est évident que tous les boomers ne votent pas de la même façon !!!
Réponse de le 09/06/2013 à 18:37 :
Allez vous rhabillez ! c'est de la provoc !
Réponse de le 09/06/2013 à 18:40 :
Mon cher Patou : ne t'inquiètes pas, si les socialos touchent à nos retraites, on saura pour qui ne pas voter, toi le premier !
Réponse de le 09/06/2013 à 18:56 :
Tu as raison : on vote Mitterrand en 81 pour la retraite à 60 ans, Jospin pour les 35 heures en 97 puis on vire à droite pour chopper la défiscalisation immobilière et se faire des c.uilles en or sur le dos des jeunes. On ne vote pas toujours pareil nous les 68tards, on vote en fonction de nos intérêts !!
a écrit le 09/06/2013 à 16:37 :
"Marisol Touraine indique qu'elle ne veut pas entendre parler de retraite par capitalisation" : et la PREFON, c'est quoi ???