Les Verts s'inquiètent du recul des crédits budgétaires pour l'écologie

 |   |  322  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Regrettant le recul des crédits budgétaires pour l'écologie, le sénateur EELV, Jean-Vincent Placé demande au chef de l'État de prendre son parti plus en considération. Faute de quoi les ministres EELV pourraient sortir du gouvernement.

Le chef de file des sénateurs EELV, Jean-Vincent Placé, qualifie de "signal désastreux vis-à-vis de la politique environnementale" le recul des crédits budgétaires pour l'écologie, dans une interview publiée dans le Journal du Dimanche.
"Nous sommes extrêmement loin de l'affichage de la campagne présidentielle du Président qui voulait faire de la France le pays de l'excellence environnementale. Cela confirme, s'il en était encore besoin, que des questions comme le dérèglement climatique, la biodiversité ou la politique de l'eau sont très secondaires pour ce gouvernement", déclare-t-il.

Hollande devrait "être plus attentif à ses partenaires"

Le président de la République, que Jean-Vincent Placé doit "voir dans une dizaine de jours", devrait, selon lui, "envisager d'être plus attentif à ses partenaires".
"Il est dans une situation désastreuse vis-à-vis de l'opinion. La réforme de la retraite va l'enfoncer davantage. Il ferait une énorme erreur en perdant son dernier allié. De Hollande à Désir, il y a une vraie difficulté à gérer l'ensemble de la majorité. Dans la tempête que nous vivons, c'est plutôt Jean-Marc Ayrault le rocher", estime le sénateur écologiste.

Trois lignes rouges à ne pas franchir pour rester au gouvernement

Pour rester au gouvernement, prévient-il, "nous avons trois lignes rouges : les gaz de schiste, la transition énergétique avec en particulier la fermeture de Fessenheim et la fiscalité écologique dès 2014".
Enfin, tout en jugeant "sérieuse et compétente" la ministre de l'Ecologie, Delphine Batho (PS), M. Placé juge que François Hollande et EELV ont fait "une erreur dans la constitution du gouvernement en ne faisant pas en sorte que ce soit un écologiste au ministère de l'Écologie".
"Ce n'est pas une question de qualités personnelles. Mais dans un gouvernement socialiste et productiviste, le problème de ce ministère est celui du rapport de force politique", explique-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/07/2013 à 21:13 :
Les élucubrations des verts ont du mal à s'imposer face à la vraie vie, si on écoutait les recommandations de ces doux rêveurs on serait vite largués. Ces pauvres pseudos intellectuels nous ont déjà coûté assez cher en délire de tous ordres. Qu'ils aillent au Larzac avec leur ami Bovet pour mettre en pratique leurs préceptes et qu'ils nous laissent en paix, ils seront vite fatigués de s'éclairer avec les éoliennes, de manger du fromage de chèvre, de circuler en vêlo à voile...
a écrit le 01/07/2013 à 19:14 :
ils sont ou les verts , surement pas sur le terrain en train de mettre les mains dans la m.., la ou il devrait être sur le terrain ,monsieur et mesdames les écolo (d ailleurs que je n'aiment pas , ils sont tous faux) allez vous frotter avec les orties , les chardons , et quitter vos beaux bureaux ou vous touchez des euros à rien foutre et à emmerder le monde , revenez à vos amours , la bouse de vache , il parait que c est très bon pour la peau.
a écrit le 01/07/2013 à 18:23 :
Sortir du gouvernement vous n'y pensez pas ! Dehors il fait froid, les vents glacés de la mondialisation soufflent en tempête! Résistez au chaud et continuez à livrer bataille à ceux qui sacrifieraient père et mère (et la planète entière s'il le fallait) au dieu Croissance !
a écrit le 01/07/2013 à 16:50 :
Encore un qui n'a pas compris l'état catastrophique des finances publiques de ce pays.
On peut réduire les gaz à effet de serres, la plupart des déchets sans avoir besoin d'un parti pour le rappeler aux entreprises et à la population; Donc que les inutiles quittent rapidement le gouvernements
a écrit le 01/07/2013 à 16:01 :
Je tiens a vous rappeler tous que EEVL n'a pas fait 2% des voix ! Mais 2,31% !!!
Ca change tout, cela lui donne donc beaucoup plus de légitimité et .... A non merde, attendez 2,31% pour Eva Joly c'est tout pourri, pourquoi ont-ils autant de députés dans ce cas ? Ne me dites pas que FH a respecté l'accord PS-EELV passé du temps de la mère Aubry !! Il est pas bête à ce point là ? Si... ?
a écrit le 01/07/2013 à 13:26 :
Mefiez vous Place va vous faire un coup de karate.
a écrit le 01/07/2013 à 12:41 :
Placé l'homme "politique" qui ne sert à rien si ce n'est à entretenir son confort personnel d'émargeur de la nation et son carrièrisme, peut effectivement s'inquièter, il peut essayer de manifester pour justifier son inexistence mais à la différence de son comparse Désir, il ne repésente plus guère que moins de 2% d el'éléctorat Français, au moins il partage avec lui, cynisme, incompétence, et art de se faire décorer... inutilement.
a écrit le 01/07/2013 à 12:01 :
Le Vert est dans le fruit, se complaît dans les palais de la république, se gave de fonds publics et grossit à vue d??il. La crise il ne connaît pas. Il est bien placé pour donner des leçons au PS avec 2% des voix.
a écrit le 01/07/2013 à 10:49 :
Cela relève du "retenez moi sinon je fais un malheur" mais le PS n' a pas intérêt à les retenir ils resteront d'eux mêmes (ils sont surreprésntés au gouvernement et au Parlement et c'est peut être là une des explications de la déception des électeurs de FH)! Les écolos plombent le PS et la gauche par leur européanisme et leur revendications pro émigrés et roms. Le citoyen qui a d'autres préoccupations: chômage, pouvoir d'achat est las des discours roboratifs sur le développement durable. Le seul pouvoir des écolos c'est leur pouvoir de nuisance!
Il serait intéressant que la cour des comptes analyse le coût des politiques qui ont été menées au nom de l'écologie et leurs résultats.
a écrit le 01/07/2013 à 9:35 :
Bouffi au sens propre et au sens figuré.
a écrit le 01/07/2013 à 9:23 :
Si JM R.O est le rocher, les verts sont les berniques, Hollande le radeau et le FN la marée montante. L'UMP fait son footing sur la plage et cherche son coach.
Réponse de le 01/07/2013 à 12:35 :
Pas mal, belle image!
a écrit le 01/07/2013 à 9:06 :
Et moi je m'inquiète que quelqu'un ait la saugrenue idée de voter pour ses bouffons...
a écrit le 01/07/2013 à 3:41 :
Les Verts c'est quoi??? une nouvelle race de profiteurs de la République bananière qui avec moins de 2 pour cent de voix a réussi le vol d'élus et un groupe inutile. Les Verts un truc pour toucher le pactole mais pas la planète il y belle lurette que pour eux la planète est devenue une affaire gros sous politique pas une vision de demain. Mais nous sommes en France donc rien de plus normal qu' un parti sans valeur en dehors de profiter de l'argent du citoyen et de nous pondre des taxes en permanence. A ce jeu je pense que nos champêtres sont les plus forts avec un autre acquis la "gueule" pour ne rien dire.
a écrit le 01/07/2013 à 0:02 :
Placé, bien au chaud sous les lambris du sénat ne semble pas aussi regardant avec ses potes du PS quand il s'agit de se placer. Chevalier de l'ordre du mérite national, on se demande toujours pour lequel d'ailleurs. Allez, bientôt la légion d'honneur.....
a écrit le 30/06/2013 à 21:47 :
La Duflot, elle s'en fout avec + de 20 000 eur/mois, sans compter le reste !
a écrit le 30/06/2013 à 21:43 :
L'ecologie?? c'est tout leur souci à ces pantins ? ils ont fait 2% , et ils ont pléthore de députés, sénateurs grassement payés ! ELLES SONT OU, LES PRIORITES DANS CE PAYS?? on marche sur la tête! les années noires, sont DEVANT NOUS!
Réponse de le 30/06/2013 à 23:50 :
Effectivement ! Elle est belle la démocratie en France ...
2% au législatives et des députes plus des groupes parlementaires, alors que d'autres à 20% rien du tout !
a écrit le 30/06/2013 à 20:41 :
On s'en fout de l'écologie quand nos concitoyens souffrent de la crise. Le peuple d'abord, les fanfreluches écolo après, s'il reste de l'argent.
Réponse de le 01/07/2013 à 6:38 :
C'est une vision à courte vue. Bien que je n'aime pas les pastèques d'EELV, la nature est bien plus fondamentale que le reste dans l'ordre des priorités. Quand on n'aura plus rien à respirer, à boire ou à manger, on fera quoi ? On mangera des billets ?
Réponse de le 01/07/2013 à 9:37 :
Bien sur que c'est à courte vue, et bien entendu on ne peut plus se permettre n'importe quoi. Mais l'écologie politique que nous connaissons, c'est du n'importe quoi. Par ailleurs quel serait l'intérêt pour nous, d'une terre parfaite sans nous, aucun, donc il faut composer dans notre intérêt.
a écrit le 30/06/2013 à 20:34 :
Ils feraient mieux de s'inquiéter de leur score de la dernière législative partielle. Ces charlots qui ne font pas 3% ont pourtant de nombreux députés et sénateurs.
Réponse de le 01/07/2013 à 10:08 :
C vrai
Et ça choque personne noter bien!
À l'assemble c'est le même résultat...
a écrit le 30/06/2013 à 18:59 :
Faut pas rêver, Jamais ils ne lâcheront leurs postes ministériels.... Encore et toujours du vent, mais celui là ne produit pas d'énergie, il en gaspille...
a écrit le 30/06/2013 à 18:12 :
Facture énergétique de la France entre 2008 et 2012 : 282,5 milliards d'euros (euros corrigés de l'inflation). 282,5 milliards d'euros partis, principalement, vers la Russie et les pays du Moyen Orient. Visiblement, réduire cette facture n'est pas la priorité pour la Gauche comme pour la Droite.
Réponse de le 30/06/2013 à 20:18 :
Les seuls qui ont aboli le crédit d'impôt pour la rénovation de l'habitat sont dans un gouvernement de coalition... Socialo-écologistes! Une mesure qui permettait aux plus modestes d'envisager de changer leurs radiateurs grille-pains pour des systèmes plus performants. Désormais, grâce à nos champions du monde, seuls ceux qui en ont les moyens peuvent investir et faire des économies. Une bonne augmentation du diesel là dessus et on en aura fini d'assommer les plus fragiles obligés de s'expatrier loin des villes pour des raisons de coût du logement. Heureusement qu'ils se prétendent de gauche...
a écrit le 30/06/2013 à 17:04 :
Si F. Hollande prend de moins en moins de gants avec les "partenaires" d'EELV c'est que ceux-ci pèsent de moins en moins politiquement, si les écolos ont des élus c'est seulement parce que le PS leur a laissé des places ce que Jean-Vincent Placé semble avoir oublier. Plus un pays est pauvre et moins les gens sont sensibles à l'environnement.
Réponse de le 30/06/2013 à 21:45 :
Exact, 3 fois exact! il faudrait pourtant y songer, mais nous avons d'autres préoccupations actuellement, beaucoup plus graves !
a écrit le 30/06/2013 à 16:05 :
Ils resteront. Les places sont trop bonnes. Sans le PS ils sont totalement inexistants.
a écrit le 30/06/2013 à 13:09 :
Avec duflot qui veut bétonner la france on dirait une représentante des bétonneurs. Drole d'écologiste !
Réponse de le 01/07/2013 à 8:59 :
Au moins, elle sait manier le béton à la tonne...
Réponse de le 01/07/2013 à 10:36 :
Mon vieux peut être serez-vous d'accord pour faire cadeau de vos biens immobiliers aux jeunes ? Car dans le cas contraire, le bétonnage est une nécessité.
a écrit le 30/06/2013 à 12:59 :
Ils sont forts nos écolos et leur fiscalité, tu payes et t'est écolos.Augmenter les taxes le gouvernement n'arrête pas donc il est écolo... de quoi se plaignent-ils!
a écrit le 30/06/2013 à 12:28 :
Les écologistes et leurs moulins à vent nous emmerdent, car ils sont là pour ramasser le fric que les socialistes leur ont donnés !!!!
Réponse de le 30/06/2013 à 13:21 :
Tout a fait d'accord, ils sont les spécialistes à faire augmenter les taxes ! Tout le monde
doit participer à l'effort national, sont-ils aussi con pour ne pas avoir compris !
TOUT LE MONDE C EST TOUT LE MONDE;
a écrit le 30/06/2013 à 12:11 :
Les écolos "de gauche", parce qu'il faut évidemment être de gauche lorsque l'on a des convictions environnementales (?), ont fait moins de 3% aux dernières législatives partielles. Ils n'existent pas sans le PS et sont trop accros au pouvoir pour mettre leur menace à exécution (Duflot est accroché à son marocain comme un bernique à son rocher et sera prête à tous les grands écarts). Donc ce monsieur Placé, dont les motivations écologiques sont inversement proportionnelles à son goût pour les coups tordus et les dorures du palais Bourbon devrait arrêter de brandir régulièrement sa menace de "quitter le gouvernement". Ça devient récurrent, inefficace, et surtout tout le monde s'en fout...
Réponse de le 01/07/2013 à 9:03 :
@ Pitcho: un maroquin n'est pas forcément marocain...Placé est bien au chaud au Sénat, palais du Luxembourg et non palais Bourbon.
Réponse de le 01/07/2013 à 12:38 :
Correct cher ami correct (toujours relire avant d'envoyer...).
a écrit le 30/06/2013 à 12:06 :
Nous sommes le seul pays a avoir un parti écolo qui ne parle pas d'écologie ! Mdr... Les verts ne sont que roses finalement. Je vous prédis que Duflot va bientôt prendre la carte du PS et quitter le navire vert pour divergence d'opinion.
a écrit le 30/06/2013 à 11:51 :
de quoi ils se plaignent? c'est de la decroissance, c'est ce qu'ils veulent, non? ;-)))))))))))))
Réponse de le 30/06/2013 à 20:09 :
+ 100000
Bah c vrai ça!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :