Le Medef juge insuffisant le plan d'investissements du gouvernement

 |   |  247  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Dans une interview donnée, ce mercredi 10 juillet, à RMC/BFMTV, le nouveau président du Medef considère le nouveau plan d'investissements du gouvernement "intéressant", mais "pas suffisant". Pierre Gattaz appelle également François Hollande à réduire les charges patronales pour baisser le chômage.

Un plan "intéressant", mais "pas suffisant". Voilà la critique émise par Pierre Gattaz, ce mercredi 10 juillet au matin, à propos du plan d'investissements de 12 milliards d'euros sur 10 ans, dévoilé mardi parJean-Marc Ayrault.

"Ce n'est largement pas suffisant mais c'est déjà une bonne façon de dire "On s'intéresse à l'avenir" (...) donc j'apprécie cette réflexion", a commenté le nouveau patron du Medef au micro de RMC/ BFMTV

"Laissons aux entreprises et à leurs équipes le soin de définir les filières d'avenir (...), faisons attention à ce que l'Etat ne devienne pas colbertiste et ne nous impose pas les filières", a mis en garde le patron de Radiall.

Baisser les charges des entreprises

Pour faire passer le taux de chômage en dessous de la barre des 7% d'ici 2020, Pierre Gattaz défend une solution : baisser les charges patronales. Il a également réclamé une réouverture du dossier du travail le dimanche, notamment dans le secteur du tourisme. "Je demande au président de la République de nous faire confiance. Il n'y a que l'entreprise qui peut régler le problème de l'emploi, du chômage", a insisté le successeur de Laurence Parisot.

Pierre Gattaz a également critiqué les dépenses de la fonction publique : "Il y a trop de fonctionnaires en France, donc il faut régler le problème de la dépense publique. Sinon, nous allons avoir des impôts qui vont continuer d'augmenter pour les salariés, les entreprises".

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/07/2013 à 13:10 :
De deux choses l'une:
- Ou bien l'endettement perpétuel (QE illimités) est une nouvelle donne mondiale légale et je ne vois pas pourquoi les particuliers ne pourraient pas imprimer de faux billets de monopoly dans leur cave, comme le font la FED, la BOJ et d'autres...
- Ou bien le monde court à la catastrophe parce que 1+1 ne font plus 2.
Il va bien falloir que les autorités mondiales qui pilotent la finance choisissent une bonne fois pour toute en confirmant ou en infirmant leur position.
J'ai tendance à douter que l'on puisse éternellement s'asseoir sur des dettes mais sans doute suis-je devenu débile...?!.
Réponse de le 11/07/2013 à 19:32 :
VOUS AVEZ TOUS CONPRIS UN MOMENT DONNE IL DEVRONTS SOIT ANNULE LA DETTE.... SOIT LA RENEGOSIER AVEC DES ECHEANCES PLUS LONGUES SIL NE SONT PAS TROP GOURMAND SOIT IL FERONS UN CRAK BOURSIER ET ALORS CE SERAS UNE CRISSE PLUS CRAVE QUE 1936 LES ROIS DU MONDE ONT NOTRE AVENIR ENTRE LEURS MAINS
Réponse de le 01/01/2017 à 19:09 :
La france va mieux : + 500 Kchomeurs, 2 100 miliards d'E de dette, des migrants et des pauvres partout, une violence exponentielle, des accidents de la route en augmentation, des divorces idem, des drogués idem, des consommateurs d'antidepresseurs idem, le FN au plus haut, le racisme anti blanc dissimulé, l'immigration musulmane incontrolee, l'integrisme musulman idem, le terrorisme, la pollution qui n'en finit plus de grimper, les blocages gaucho-syndicaux en hausse exponentielle, la haine de gauche anti liberte d'expression devenue la norme, le mariage pour tous, PMA et GPA officieusement admises, faillites d'entreprises au plus haut, armees en faillite, crimes et delits de rigueur, jeunesse au bichdrinking, perte d'influence de la france qui est la risee du monde, etc etc etc...

Voila la situation reelle apres 48 ans de gaucho-socialisme non contredit par la droite !

Hollande, les socialistes et leur ideologie ne sont bons qu'a etre effacés...
a écrit le 10/07/2013 à 20:46 :
Les entrepreneurs qui se gavent aujourd'hui en France, il va falloir les trouver car ils sont une espèce en voie de disparition. Soit ils sont partis à l'étranger, soit ils ont fait faillite, soit ils sont en attente et essaient de tenir les 4 ans qui restent en attendant que l'orage passe.
Réponse de le 10/07/2013 à 21:22 :
Ils ne tiendront pas .C'est une tornade, alicia, qui ne laissera rien debout, croyez-moi.
a écrit le 10/07/2013 à 19:46 :
les charges social sont de la retibution des richsses faite par tous... depuis que les patrons pleurent en d emandant la baisse des charges qu ils nous dissent par quoi les renplace pour ne penalisse personne ni l economie ni les francais qui travaillent?????;;
a écrit le 10/07/2013 à 19:11 :
Les entrepreneurs seraient ils dépendant de l?État au point de critiquer sa dépense a leur égard?Veulent ils l'argent le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière? Tout cela au dépend des contribuables et l'exploitation d'une main-d'oeuvre plus docile pour cause de chômage élevé?
Réponse de le 10/07/2013 à 19:51 :
Ben tiens! se gavent jamais assez !
a écrit le 10/07/2013 à 15:51 :
Je ne comprends pas, ce n'est pas aux entrepreneurs de creer de la richesse? D'investir? D'embaucher quand c neccessaire?
Si les boys du medef ont besoin de mains d'oeuvre(ca signifie que leurs activitees marchent),les charges francaises(quasi similaire a celles allemandes) ne devraient pas etre un frein a leurs intentions d'investissements.
Ce mr critique d'eventuelles hausses d'impots, mais augmenter la depense public fera augmenter les impots, peut etre devrait il preciser que ce mr veut voir ses impots diminuer et l'argent public donne augmente. C assez cocasse, la meme semaine on apprend que les 500 francais les plus riches ont vu leur richesse augmenter de 25%, et detiennent 10% de la totalite de la richesse des menages francais.

Un entrepreneur qui ne veut pas entreprendre sans perfusions de l'etat, qu'il condamne a chaques occasions.... La lutte des classes n'est pas morte
a écrit le 10/07/2013 à 14:21 :
Et j'ajouterais;cette taxe doit permettre de financer les retraites et aussi d'assurer le choc de compétitivité de M.Gallois.C'est possible,comme à la SNCF.
a écrit le 10/07/2013 à 14:20 :
le medef reclame...reclame encore et encore et trouvera toujours qu il paye trop ses ouvriers pourtant aux portes de la misère, au détriments de ses actionnaires qui ne savent même plus comment dépenser leur fortune.
a écrit le 10/07/2013 à 13:35 :
Non M.Gattaz,la solution consiste à financer les retraites par une taxe sur l'énergie.Si vous ne le comprenez pas vous même,alors lisez attentivement la note n°6 du conseil d'analyse économique,"énergie et compétitivité", remise récemment au premier ministre.Mais qui va le dire à M.Gattaz!
a écrit le 10/07/2013 à 13:22 :
Les patrons du MEDEF sont accros aux subventions sans contreparties... sale mentalité d'assistés. Et en plus, ils n'hésitent pas à faire du chantage à l'emploi. Ils ont bien fait de choisir Gattaz, Parisot en comparaison était légère comme un papillon.
a écrit le 10/07/2013 à 13:07 :
Mais Bon Dieu, LE MEDEF se trompe, une fois de plus de combat. Pour redresser la France, IL FAUT BAISSER LES PRELEVEMENTS OBLIGATOIRES, LES CHARGES, DONC BAISSER MASSIVEMENT LES DÉPENSES PUBLIQUES ET ARRETER DE JETER LES MILLIARDS PAR LA FENETRE. L'on sait très bien que tout ce qui est confié à l'état SE TERMINE EN FAILLITE. Nous allons d'emprunts en emprunts pour quel résultat ? Désespérant..!
Réponse de le 10/07/2013 à 13:54 :
aux usa il y a peu d'état et l'on voit le résultat .
Réponse de le 10/07/2013 à 13:55 :
Ben, c'est pas ce qui est écrit dans la seconde partie de l'article ?
Réponse de le 10/07/2013 à 19:54 :
le Medef comme l'état, veut lui aussi s'en mettre dans les poches le plus possible sur le dos des ouvriers, l'état fait de même sur le dos de ces concitoyens! on est doublement N..QUES !
a écrit le 10/07/2013 à 12:04 :
Tous les escrocs réclament la confiance !!!
Réponse de le 10/07/2013 à 19:55 :
On ne peut mieux dire !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :