Marché du travail : la fièvre retombe, mais la convalescence s'annonce fragile

 |   |  893  mots
Le chômage des jeunes aurait reculé en août. Une lueur d'espoir pour le gouvernement (c) Reuters
Le chômage des jeunes aurait reculé en août. Une lueur d'espoir pour le gouvernement (c) Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon l'Insee, au deuxième trimestre, le taux de chômage a progressé de 0,1 point à 10,9%. En revanche, le chômage des jeunes aurait reculé. Le gouvernement y voit des signes encourageants même si ce n'est pas sur les données de l'Insee mais plutôt sur celles de Pôle emploi qu'il se fondera pour apprécier s'il a tenu son objectif d'inverser la courbe du chômage

Ca freine… mais ça augmente quand même ! Au deuxième trimestre, selon les statistiques fournies par l'Insee (L'institut national de la statistique), le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) a progressé de 0,1 point pour attendre 10,9% au deuxième trimestre. Pour la seule France métropolitaine (hors les Dom), ce taux s'établit maintenant à 10,5%, soit très proche du record de 10,8% atteint fin 1997.Un niveau qui pourrait bien être dépassé à la fin de l'année.

Le taux de chômage des jeunes diminue

Mais cette donnée cache des réalités différentes selon les catégories d'âge. Ainsi, bonne nouvelle, le chômage des jeunes de 15 à 24 ans connait un léger reflux après avoir atteint un sommet à 25,5% à la fin 2012. En juin 2013 il repassait sous la barre des 25% pour s'établir à 24,6%.

>> Lire aussi : Jean Charest "Avec un taux de chômage élevé, c'est une bonne idée d'encourager nos jeunes à voyager"

Le ministère du Travail s'est félicité de cette baisse, confirmée d'ailleurs par les propres statistiques (basées sur des données différentes) de Pôle emploi. Manifestement, les mesures contracycliques décidées par le gouvernement (augmentations des contrats aidés et montée en puissance des emplois d'avenir) commencent à porter leurs fruits. D'aucuns pensent qu'il ne s'agit pas de vrais emplois et qu'il s'agit surtout d'une politique couteuse mais, en attendant la reprise, c'est toujours mieux qu'une situation de chômage.

L'écart des taux de chômage des hommes et des femmes tend à se resserrer

A l'autre bout de l'échelle, chez les « seniors » de 50 ans et plus, le taux de chômage semble se stabiliser avec un taux étale depuis le début de l'année à 7,3%. En revanche, pas de miracle, le « cœur » de la population active, c'est-à-dire les 25-49 ans, connait une nouvelle hausse de son taux de chômage qui passe de 9,4% au premier trimestre à 9,5% au deuxième.

>> Lire aussi : Oui, la courbe du chômage commence à s'inverser... Seulement chez les jeunes hommes

Une hausse plus modérée que les trimestres précédents cependant. A noter que l'écart entre les taux de chômage des hommes et les femmes tend à se resserrer alors que traditionnellement celui des femmes est plus élevé. Mais les suppressions massives d'emplois dans la construction et l'industrie - métiers davantage masculins - ont eu pour effet de combler cet écart.

Des taux d'emploi stables

Les taux d'emploi (rapport entre le nombre de personnes ayant un emploi et la population totale de la tranche d'âge) suivant les tranches d'âge varient considérablement. Il est ainsi notamment de 28,2% pour les 15-24 ans, de 80,6% pour les 25-49 ans et de 57,4% pour les plus de 50 ans.

Globalement, l'ensemble de ces données montre que le marché du travail est encore malade. La fièvre est certes retombée mais la convalescence va être encore longue et fragile. Pas de quoi crier encore victoire ou de parler d'un retournement de tendance. D'ailleurs, ce n'est pas sur ses donnée fournies par l'Insee que le gouvernement se fondera pour apprécier s'il a réussi ou non à inverser la courbe du chômage mais plutôt sur celles communiquées par Pôle emploi.

Chômeur au sens du BIT ou de Pôle emploi

En effet, c'est le nombre des inscriptions dans les catégories « A,B et C » de Pôle emploi qui sera pris en compte. Et la différence est de taille car le mode de comptage de Pôle emploi du nombre des chômeurs diffère quelque peu de celui utilisé par le BIT. Ainsi, pour ce dernier organisme, est considéré comme chômeur une personne de plus de 15 ans à la recherche active d'un emploi qui n'a pas du tout travaillé la semaine de référence et qui se trouve immédiatement disponible pour exercer un métier.Sont ainsi par exemple comptabilisés les jeunes à la recherche d'un premier emploi qui ne sont pas inscrits à Pôle emploi faute de pouvoir percevoir une indemnisation.

A l'inverse, le BIT ne considère pas comme chômeur un demandeur d'emploi qui aurait exercé une activité réduite. Alors que Pôle emploi, dans certains circonstances, le fera. Quant au taux de chômage du BIT,  il est calculé par enquête (effectuée par l'Insee qui vient d'ailleurs de modifier son questionnaire, ce qui aura une incidence d'environ 0,3 point à la baisse sur les futurs taux de chômage) trimestrielles auprès d'un échantillon de 100.000 personnes, priées de déclarer leur situation. Pôle emploi, lui, se base sur les personnes qui se présentent à ses guichets.

Au final donc, les données diffèrent et le gouvernement a plus intérêt à se baser sur celles de Pôle emploi qui ont le mérite d'être mensuelles et surtout plus volatiles. Il est en effet plus aisé de faire passer un demandeur d'emploi d'une catégorie à une autre. Alors qu'avec l'enquête Insee/BIT, soit on est chômeur, soit on ne l'est pas. Il n'y a pas de subtilités du style : « chômeurs dispensés de recherche d'emploi » ou « chômeur en formation non immédiatement disponibles »… qui peuvent être bien utiles.  

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2013 à 10:49 :
LaFIEVRE retombe....." heu, mais QUELLE FIEVRE, bon sang!! j'ai manqué un épisode?????oh! que je m'en veux..!!!!!!!!
a écrit le 05/09/2013 à 19:05 :
Le concept unique de <a href="http://wikimploi.wordpress.com/">Wikimploi </a> pourrait, à la fois, résoudre le problème du chômage et répondre à la question pressante ?quoi faire de bureaux vides à Paris?. A consulter: <a href="http://wikimploi.wordpress.com/pilot-project/pilot-example/">Cas Paris</a>.
a écrit le 05/09/2013 à 18:39 :
avec l' l'écotaxe (reportée) poids lourds ... je reporte de 3 mois la fermeture ... ce sera sans doute des "écho-chomeurs" que l?état souhaite !!!!!!!! ?... j'y serai aussi !
a écrit le 05/09/2013 à 18:35 :
En modifiant ses questionnaires, l'Insee fait virtuellement baisser le chômage
LE MONDE | 05.09.2013
http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/09/05/en-modifiant-ses-questionnaires-l-insee-fait-virtuellement-baisser-le-chomage_3471383_823448.html?google_editors_picks=true
a écrit le 05/09/2013 à 18:31 :
il faut sortir de vos bureaux mesdames, messieurs les journalistes .... la réalité n'est pas les stats de l'insee d'y il y' a 3 mois !
a écrit le 05/09/2013 à 17:09 :
entre le titre qui file la métaphore au point de laisser croire que le chômage baisse, alors qu'il continue de progresser, les analyses et les annonces qui se focalisent sur un segment auxquelles sont spécifiquement destinées (à coups de milliards, faut-il le rappeler) les dépenses idoines, les statistiques dont les modalités de calcul ont été changées et la manie de ne vouloir retenir que le thermomètre qui va bien... tout ça est bien laborieux pour accréditer que nos amis politiques et le chef de l'état en premier, prennent les mesures qui conviennent...
a écrit le 05/09/2013 à 16:16 :
Notre très Cher Leader Kim Jong Hollande est en passe de l?emporter sur le front du chômage ! Honte à ceux qui le critiquent, alors qu'ils sont à l'origine du désastre actuel ! Les ennemis de la révolution socialiste ne passeront pas !
Réponse de le 06/09/2013 à 10:37 :
Je suis content de voir que la lucidité et la crédibilité finissent pas l'emporter sur les minables et les petites b...
Réponse de le 06/09/2013 à 19:51 :
@ Mécatroid vus savez que les gens qui sont au ps ne sont bien vu spécialement sur le site car vous prônez l'efficacité de votre président et de ses performances qui entre nous on va dire quelque peu douteuse car on ne sait pas du jour au lendemain quelle nouvelle va il annoncer Hollande Sarkozy était pas mal pour ces genres de chose pour annoncer que des mauvaises nouvelles c'est à Hollande qui à repris le flambeau, ne vous plaignez pas si on vous traîne dans la boue par vos commentaires valorisant Hollande, je serais de vous je serais comme les 3 petits singe un qui ne voit rien, un qui se bouche les oreilles et un qui à la main sur sa bouche si pour chaque commentaires vous faites le jeu de vos idées qui pour moi et en ce moment même pas trop recommandable.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :