Réforme des retraites : la contestation en 2013 n’est pas la même qu’en 2010

 |   |  815  mots
En 2010, année de la précédente réforme des retraites, les premières « manifs » organisées le 23 mars avaient rassemblé 800.000 personnes selon la CGT et 395.000 selon le ministère de l'Intérieur.
En 2010, année de la précédente réforme des retraites, les premières « manifs » organisées le 23 mars avaient rassemblé 800.000 personnes selon la CGT et 395.000 selon le ministère de l'Intérieur. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Mardi 10 septembre les syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires organisent une journée d'action contre la réforme Ayrault des retraites. Elle devrait être d'une portée limitée. En effet, à la différence de 2010, année de la précédente réforme, les syndicats sont cette fois divisés puisque CFDT, CFTC et Unsa soutiennent en partie le projet. Tout comme une majorité des sympathisants de gauche.

Demain mardi 10 septembre, les syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires appellent les salariés du public, du privé et les retraités à se mobiliser contre la réforme Ayrault des retraites dévoilée fin août. Ce mouvement est rejoint par le collectif « La retraite, une affaire de jeunes », qui regroupe des associations de jeunesse dont l'Unef (étudiants) et les Jeunesses communistes.

>> Lire aussi : Même les jeunes (futurs retraités) défileront dans la rue le 10 septembre

Du côté politique, cette action est notamment soutenue par le Front de gauche. Selon la CGT, plus de 180 défilés sont déjà prévus dans la France entière, même si le syndicat est bien conscient qu'il ne « mettra pas des millions de gens dans la rue » pour cette première journée. Des perturbations sont cependant à attendre, notamment dans les transports collectifs.

 Des syndicats divisés

Il n'en reste pas moins que l'on ne sent pas souffler actuellement le même vent de mécontentement qu'en 2010, lorsque le ministre du Travail Eric Woerth (UMP) avait présenté sa réforme relevant de 60 à 62 ans l'âge légal pour prendre sa retraite. Dès mars 2010, les huit principaux syndicats français (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC, Unsa, Solidaires et la FSU) ont dit « non » à cette réforme, formant même une intersyndicale (FO fera pourtant un peu bande à part). Tout de suite, les huit organisations ont demandé le retrait du texte. Et les premières « manifs » organisées le 23 mars avaient rassemblé 800.000 personnes selon la CGT et 395.000 selon le ministère de l'Intérieur.

>> Lire aussi : Les syndicats en partie opposés à la nouvelle réforme des retraites

En cette rentrée 2013, la donne est un peu différente. Le front syndical est divisé. Les organisations, CFDT, CFTC, CFE-CGC et Unsa, n'appellent pas à descendre dans la rue. Certes, elle ne sont pas satisfaites de la totalité du texte. Mais, comme l'a expliqué Laurent Berger, le numéro 1 de la CFDT, elles comptent pouvoir le modifier en suggérant des amendements lors de la discussion parlementaire qui débutera en octobre.

La CGT ne demande pas l'annulation de la réforme Ayrault

Autres différence avec 2010, la CGT, bien qu'opposée à la réforme Ayrault, ne demande pas l'annulation de la réforme mais simplement des modifications. Elle refuse notamment l'allongement progressif à 43 ans de la durée nécessaire de cotisation et souhaite que soient repensés les modes de financement des régime des retraites, via, notamment, une taxation plus importante du capital et des revenus financiers. Enfin, à la différence de 2010, le projet socialiste sur les retraites prend soin de ne pas s'attaquer au très symbolique âge de départ à la retraite. Celui-ci reste, sur le papier du moins, fixé à 62 ans. En 2010, la réforme Woerth/Sarkozy avait touché à ce totem, en remontant l'âge de la retraite de 60 à 62 ans. Or, Nicolas Sarkozy n'avait pas formellement parlé d'un relèvement de l'âge du départ à la retraite durant sa campagne électorale de 2007… Un motif d'énervement supplémentaire pour les syndicats.

La réforme Ayrault "tolérée" par les sympathisants de gauche

Autre différence de taille entre 2013 et 2010 : les « soutiens » apportés à la réforme. Certes, comme en 2010, tous les sondages publiés ces derniers jours montrent que les Français sont globalement majoritairement opposés aux préconisations Ayrault. Mais quand l'on regarde dans le détail, notamment le dernier sondage BVA, on remarque que les « sympathisants de gauche » sont environ 6 sur 10 à trouver « juste » la nouvelle réforme. Or c'est essentiellement ce public qui est normalement le plus apte à participer à des manifestations. D'ailleurs, en 2010, les gros bataillons des militants PS étaient dans la rue, sa Première secrétaire Martine Aubry en tête. Cette année, on n'imagine pas l'UMP appeler à manifester derrière les syndicalistes !

C'est toute l'astuce du Premier ministre d'avoir glissé dans son projet des sujets « de gauche », comme la prise en compte de la pénibilité ou la réduction des inégalités dont souffrent les femmes face à la retraite.

>> Lire aussi : Retraites, le projet sur la pénibilité fait hurler le patronat

En réalité, cette journée du 10 septembre va surtout permettre aux syndicats de tester l'état de mobilisation du pays. Même si Solidaires (les syndicats Sud) entretient la flamme en espérant que « ce doit être le début d'un processus de mobilisation sociale et citoyenne pour mettre un coup d'arrêt à cette nouvelle attaque de nos droits à la retraite ».

Ceci dit, le gouvernement ne doit surtout pas crier victoire. Sans résultats probants sur le front économique, le mécontentement se traduira dans les urnes… à défaut de s'exprimer dans la rue.

Pour aller plus loin : 

>>  Les 12 mesures phares du projet de réforme des retraites

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/09/2013 à 12:48 :
Effectivement cette réforme est partisane et anti sociale et ceux qui l'ont fait se disent de gauche. mais lorsque ce gouvernement à des ministres dont les enfants sont en prison ou achetent des biens pour 7 millions d'euros et ne sont pas imposables. La place de ces ministres est la démission immédiate ou la destitution par le Président de la République qui se comporte comme le roi UBU. Beau gouvernement dont l'honneteté est mise en péril. Il les voulait blancs ses ministres une majorité est noire
a écrit le 10/09/2013 à 22:52 :
Notre flanby qu'on a mis au pouvoir -Que votre règne se poursuive longtemps - Que votre injustice à ne gérer que le clan soit faite -Donnez nous aujourd'hui nos privilèges, caisses noires, régimes spéciaux, effectifs et dépenses publics à l?infini - Pardonnez nous nos gréves comme nous vous pardonnons de saigner le privé qui nous finance - Ne vous laisser pas aller à la tentation de la démocratie et de la baisse de la dépense publique inutile qui pourrait financer la relance ?- mais délivrez nous du mal de la mauvaise conscience par vos discours idéologiques ? Amen (le fric du privé)
a écrit le 10/09/2013 à 22:49 :
pas facile de faire le tri, il y a ceux qui sont contre parce qu'on touche à un petit bout de leurs privilèges exorbitants, et ceux qui crient à l'injustice et veulent suprimer les régimes spéciaux, privilèges... pour avoir la justice d'un seul régime et de grosses économies (20 milliards rien que sur les régimes spéciaux) qui permettraient de bien augmenter les minimas. difficile de manisfester ensemble, les nantis du public et politique pour le le maintien de l'injustice et le privé contre l'injustice et le matraquage qui finance les premiers
a écrit le 10/09/2013 à 17:47 :
La fin du régime de retraite par répartition(du privé et public)est actée pour le long terme.La future retraite aura trois étages:niveau1 la répartition qui va en s'amenuisant,la retraite complémentaire avec une valeur du point sur une pente descendante,une retraite par capitalisation soit individuelle,soit de groupes,soit d'entreprises,soit publiques type Préfonds de plus en plus prégnante.Un conseil aux jeunes:révoltez-vous!
Réponse de le 10/09/2013 à 19:09 :
Après vous....
a écrit le 10/09/2013 à 14:26 :
mettre de l argent de coté pour sa retraite qui pourrai a moins d avoir 3000 e de revenus.
un routier me disait j avais réussi a mettre 30.000 e pour ma retraite je demande au banquier combien cela rapporter et bien 0 la crise est passer par la . il faut rester avec la retraite par répartition sinon ce sera la politique américaine . une seul caisse de retraite et que ce soit la même pour tous , pas de poids deux mesures, il ne doit pas avoir de privilèges
Réponse de le 10/09/2013 à 14:51 :
La retraite par répartition c'est l'arnaque du siècle: ceux qui en auront profité le plus seront en même temps ceux qui auront cotisé le moins et auront eu la durée de retraite la plus longue. Tout le contraire de ce que peut attendre un jeune aujourd'hui, alors qu'il doit continuer à soutenir le système comme si de rien n'était. Je ne comprends même pas comment on peut encore défendre ce système pyramidal. Ce n'est pas une réforme, c'est un tour de passe-passe pour embrouiller tout le monde, au final rien n'est réformé sur le fond. Comme d'habitude en France on ne change pas une équipe qui perd.
Réponse de le 10/09/2013 à 17:00 :
quelle stupidité , si aujourd'hui vous étiez dans la rue comme en 2010 on l'avait demandé ce système pyramidale comme vous dites serait défendu et le pouvoir reculerait en 2010 ils ont eu peur mais malheureusement la manif du samdi n'a pas permis d'avoir plus de monde que les précédentes tout cela parce qu'on est incapable de se sortir de son petit confort tant qu'ils ne vous auront pas tout repris vous ne bougerez pas le petit doigt ,ce pourquoi d'autres sont morts en son temps pour avoir ( de la fin du 19 e au milieu du 20 e siècle) .est ce que vous vous rendez compte que ce pouvoir " socialiste " et la droite précédente au service de la finance internationale , sont en train de démolir tous les acquis sociaux pour que nous soyons au niveau des pays émergents qui eux sont "rentables"
a écrit le 10/09/2013 à 13:39 :
il parait que la manif pour les retraites est moins suivie et pour cause les fonctionnaires et assimilés ne sont pas dans les rangs étant toujours très protégés ah quand une vraie justice ???. ON A BESOIN DE TOUS POUR OFFRIR UN MONDE MEILLEUR A NOS PETITS alors les concessions les efforts doivent être fait par tous ,
il n'y a que le privé qui dérouille actuellement , jusqu'à quand
je crois que ça ne sert plus à rien de créer son entreprise en France et de travailler dans le privé si vous le pouvez expatriez ce qui se fait de plus en plus
quand il n 'y aura plus de rentrée pour payer tous ces privilégiés l'état sera bien obligé de refaire sa copie pour devenir un bon élève
ce que je trouve de très grave , c'est la division des Français et malheureusement c'est ce que l'on sait diviser pour mieux régner
tout ceux qui se tuent au travail et qui ne sont en rien récompenser de leurs efforts, alors le malheureux constat est qu'en France il faut être fonctionnaires ou venant d'ailleurs pour être soutenu par toutes les aides que l'état prodigue sans voir que les Français depuis des générations sont entrain d'aller vers la misère
je ne peux juste qu'encourager mes descendants de trouver une terre d'asile plus compréhensive tout en respectant les coutumes de ce pays
Réponse de le 10/09/2013 à 14:16 :
C'est aussi parce que ceux qui disent "il faut y aller" "tous dans la rue" n'y vont pas...
Réponse de le 10/09/2013 à 16:17 :
Ai participé à la manifestation de Marseille . Nous étions nombreux .Cependant peu de jeunes . Ont ils pris la mesure de ce qui se passe ? Souhaitent ils bénéficier d'une retraite le moment venu ?Pourquoi ne se prennent ils pas en charge ?
Réponse de le 11/09/2013 à 10:27 :
les jeunes ont compris que les discours toujours plus en ne touchnat à rien, en creusant la dette parqu'on ne veut pas faire d'économies de la dépense publique, ne mêne nulle part si ce n'est quils vont devoir payer notre dette ! parce qu'il faut que les comptes bouclent et le discrours aveugle et égoiste qui creuse le déficit est débile, cgt, gauche, fonctionnaires...tous totalement irresponsables à garder leurs avantages et à creuser les déficits, marre de cette dictature des privilèges au détriment du privé
a écrit le 10/09/2013 à 12:45 :
Les fonctionnaires, les régimes spéciaux, les élus et députés, sénateurs, ministres sont tous contents car rien ne change pour eux et ils restent bien au chaud dans leurs planques payées par les contribuables. Reste les dindons de la farce, comme d' habitude les salariés du privé, les artisans ceux qui travaillent vraiment et sont exposés à la conjoncture et à la crise : ceux-là devraient tous cesser le travail et manifester, car les sectaires socialistes s' en foutent : ils ne votent pas à gauche : vive la république égalitaire !!
Réponse de le 11/09/2013 à 10:27 :
+ 10000
a écrit le 10/09/2013 à 11:44 :
Toute reforme des retraites n'est acceptable que si elle touche tous les actifs, fonctionnaires compris. Mais Hollande ne veut pas se tirer une balle dans le pied.....ne respectant pas ainsi le sacro-saint principe d'égalité, que l'on érige en dogme par ailleurs !
Réponse de le 10/09/2013 à 14:01 :
madame la ministre TAUBIRA ..sur lui . il y aura non lieu. .comme DSK et les affaires des caisses noires des syndicats
Réponse de le 10/09/2013 à 17:58 :
merci pour ce scoop...heureux pour lui d être enfant de gauche ..les journalistes protègent mieux ...le fils de sarko a vite été mediatise..
a écrit le 10/09/2013 à 11:32 :
Le fils de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a été incarcéré au début du mois à la prison de la Santé. Il a été condamné en mars dernier à une peine de trois ans de prison ferme pour « extorsion de fonds » et « séquestration ».alors la bravo
Réponse de le 10/09/2013 à 11:56 :
....et le fils de Becassine n'a pas le bac. Certes, c'est moins grave...
Réponse de le 10/09/2013 à 14:08 :
totalement idiot votre propos
Réponse de le 10/09/2013 à 14:35 :
J'admets. Mille excuses et merci de recadrer les choses. Heureusement que vous êtes là. Je vous laisse car je pars à la manif "tous dans la rue", qu'on m'a dit... et je suis déjà en retard...
Réponse de le 10/09/2013 à 15:04 :
quel rapport avec l'article?
a écrit le 10/09/2013 à 10:55 :
On a plutôt interêt , même si ça ne servira pas à grand chose, hélas, mais au moins le gouvernement et ses sbires pourront constater le mécontentement grandissant, qu'en bons" autistes", ils ne veulent surtout pas tenir compte ! quand on voit toutes ces casseroles qu'ils se trimballent, il y a de quoi être ulcérés ! le fils de notre chère ministre de la santé vient d'être incarcéré pour extorsion de fonds et séquestration : 3 ans fermes...on demande à voir !.......Délinquance en forte hausse en 1 an :violences, agressions sexuelles, cambriolages...TOUS les CHIFFRES sont dans le ROUGE...et Valls dénonce une TROMPERIE"..! des fois, que nous ne nous en soyons pas rendus compte !! il est beau ce gouvernement !! on parlait de l'autre", celui ci, est loin d'être mieux!!! Pauvre France...
a écrit le 10/09/2013 à 10:42 :
cette manif ... c'est pour l'égalité privé / public ????
Réponse de le 10/09/2013 à 10:57 :
Pour les Miracles, allez à Lourdes.....et encore, c'est loin d'être garanti !
a écrit le 10/09/2013 à 9:57 :
mes ainés, bienvenue dans le monde moderne. celui dans lequel on fait face aux réalités et on devient un peu moins égoïste et un peu plus pragmatique.
vous avez profité de la plus belle période de croissance, nous sommes nés avec le sida, le chômage et le pessimisme.
merci de nous aider à redresser la barre en faisant quelques concessions.
a écrit le 10/09/2013 à 9:47 :
Comme il n'y a pas de réforme Ayrault des retraites, juste une augmentation d'impôts (encore une!), on se demande si les syndicats ne protestent pas contre le fait qu'on n'a pas allongé l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans, ni aligné tous les régimes sur le régime général. Si c'était cela (on peut rêver), je me joindrais volontiers à cette manifestation.
a écrit le 10/09/2013 à 9:36 :
Ce qu'il nous faut c'est un minimum et même montant de retraite pour tous ceux qui ont leurs annuités et que le complément soit de l' ordre de l'assurance privée!
a écrit le 10/09/2013 à 9:28 :
moi président je reunirai tous les francais pourtant plus que jamais nous avons vraiment deux frances
Réponse de le 10/09/2013 à 10:59 :
comme vous dites ! "2 Frances " s'iou plait ! la pauvre, est déjà bien abimée , si en plus on ne lui met même plus une Majuscule....!
a écrit le 10/09/2013 à 9:25 :
C'est quand meme pas compliqué la retraite, c'est une substitution future au salaire qui est fnancée par des cotisations de l'employeur et du salarié : de l'argent mis de coté pour plus tard. Si ces cotisations sontinsuffisantes il faut soit les augmenter, soit mettre soit meme de l'argent de coté pour compléter. Que ignominie que de voulir faire payer sa retraite future par les autres qui eux ont eu l'intelligence de se priver un peu durant leur vie pour avoir une retraite plus agréable.
Réponse de le 10/09/2013 à 10:45 :
Bien vu.
J'ajouterai que nous sommes déjà en train de cotiser "aujourd'hui" pour payer les retraites de "Aujourd'hui", et que de ce point de vue, il n'y a pas d'argent mis de côté pour plus tard... J'ai assisté dans le bus à une scène qui m'a amusé: une personne agée agacée par un jeune lui dit qu'il lui doit le respect, ce dernier de rétorquer 'c'est vous qui me devez le respect, c'est moi qui paie votre retraite'.
Réponse de le 10/09/2013 à 11:01 :
et cette réplique, vous a amusé..????? pauvre de nous! ça démontre votre belle bêtise, mon pauvre ami.........et votre façon stérile de voir la vérité...
Réponse de le 10/09/2013 à 11:32 :
@NON @ oui ce n'est pas amusant! effectivement, ce n est pas drole pas parce que cela s adresse a une personne agées mais parce que c est un manque de savoir vivre en societe!
Neanmoins l assertion selon laquelle les cottisations "sont de l argent mis de cote" est fausse, pour plusieurs raisons, la plus important etant que si cela etait le cas, les caisses de retraites ne seraient pas vides. Nous ne sommes pas dans un systeme de capitalisation mais de repartitions: les cotisations des actifs sont censees payees les revenus des inactifs.... Or les generation d avant 75 ne peuvent nier qu elles ont contribués moins que les suivantes au systeme, il y avait moins de retraites a financer et l esperance de vie etait moindre on ne peut pas le nier... Et au lieu d anticiper ces memes generations, pourtant parents des suivantes, n'ont rien prepare, au contraire ils n ont eu de cesse de "gagner de nouveaux acquis sociaux" finances par la dette sur le dos des generations suivantes. Aujourd hui on atteind une limite qu on ne peut plus depasser, les actifs ne peuvent plus servir de base financiere aux regimes de retraites et on ne continue qu a appliquer des rustines...... Va t on attendre d etre dans la meme situation que la Grece, au point que ce soit une Troika de l UE qui nous applique un traitement de cheval, qui achevera surement le patient, ou va t on avoir le courage d une reforme globale de tous les regimes existant?????
Réponse de le 10/09/2013 à 11:52 :
Je suis d'accord. C'est pas bien de rire de cette scène, mais il y aura toujours des gens pour s'amuser ou se nourrir de la violence faite aux autres, surtout si elle peut diviser...

Plus généralement, cette dynamique d'aujourd'hui entre les vieux et les jeunes illustre un profond malaise de notre société, qui dépasse très largement la question de savoir qui paye la douloureuse... Cela fait longtemps que les "vieux" n'apportent plus rien aux jeunes. De leur coté, les jeunes se retrouvent sans modèle, sans fondamentaux de réflexion (on vous apprend à procéder pour bien "délivrer" plus tard, plutôt qu'à réfléchir) et sans sensibilté (littérature pauvre, musique creuse, internet déshumanisant, idoles de synthèse interchangeables...), deviennent capables du pire, certes sans forcément l'avoir voulu.... à leur décharge.
Réponse de le 10/09/2013 à 12:20 :
+1.... disons que les vieux, c'est souvent "faites ce que je dis, mais faites pas ce que je fais"... et après ils angoissent... ^_^
Réponse de le 10/09/2013 à 12:48 :
"ça fait longtemps que les vieux n'apportent plus rien aux jeunes ".....C'est ahurissant ce que vous dites! les "vieux aujourd'hui sont la pierre angulaire de leur famille ! eh! oui! même avec une retraire modeste, on essaie d'aider nos enfants dans la mouise, ainsi que nos petits enfants par truchement ! beaucoup de gens sont touchés : chômage, divorces...c'est une sacré société que la nôtre, mais dans le sens péjoratif, malheureusement....vous n'avez pas dans votre entourage de personnes âgées se coupant "en 4" pour leurs enfants, on peut comprendre.....mais essayez de vous renseigner, vous en reviendrez....Quant aux caisses de retraites, Mr Jospin avait laissé de quoi......sous Mr Sarkozy, tout s'est envolé....les caisses du privé ont été aussi dilapidées pour celles du public...Je dis ceci, mais, bon je ne dis rien......
Réponse de le 10/09/2013 à 12:51 :
Vous deviendrez vieux, aussi....vous vous rendrez compte de ce qui pour l'instant vous passe au dessus", et c'est un peu normal....
Réponse de le 10/09/2013 à 14:16 :
" Ah! si jeunesse SAVAIT......Ah! si vieillesse POUVAIT .. ! " .....
Réponse de le 10/09/2013 à 14:30 :
Hou la la, mais l'incompréhension est totale aujourd'hui, ma parole! Ne vous fâchez pas, c'était juste pour dire qu'il n'est pas facile pour un jeune de s'orienter face à l'incohérence des parents qui sans être vieux seront toujours trop vieux pour leurs enfants, sauf à être dans la séduction au point de chercher à séduire ses mômes et il y en là encore...
A part ça, vous faites très bien le vieux.... sans même avoir eu à dire ""tu verras quand tu auras mon âge"...
Réponse de le 10/09/2013 à 14:50 :
On rencontre pourtant souvent des jeunes qui ont la science infuse et des vieux qui n'ont rien appris de la vie...sinon c'était quoi le thème là déjà parce qu'on va pas tarder à se faire recadrer par Constat je sens
Réponse de le 10/09/2013 à 15:31 :
Bon j'ai été censurée là, je le vois, je le sens. En substance je répondais : (i) ca dépend ce qu'on met derrière le mot "apporter"; (ii) que je distinguer entre le soutien financier désabusé et la véritable transmission intergénérationnelle; (iii) que les vieux devraient être la clé de voute des famille mais que tel n'était plus le cas, comme un phénomène de société.
Je crois aussi que je moquais mon interlocuteur mais sans me souvenir de laquelle.
a écrit le 10/09/2013 à 9:07 :
Et si nous choisissions d'autres solutions pour sauver nos retraites...pourquoi pas une dose de capitalisation : http://bit.ly/18KUbJg
a écrit le 10/09/2013 à 9:05 :
1) En 2010, tous les leaders politiques de gauche défilaient sous la pancarte "ne touche pas à ma retraite à 60 ans"....Thème largement repris lors de la campagne électorale. FH s'est absous de son mensonge... Comme d'hab. Les manifs contre les mensonges commencent, elles vont se développer.
2) La gauche ne touche pas aux régimes spéciaux dont les bénéficiaires vont ainsi continuer de voter PS.
a écrit le 10/09/2013 à 8:29 :
Il faut arrêter de faire croire qu'il suffit de la demander pour avoir une retraite. Dis-moi combien tu as cotisé et a quel âge tu veut la retraite, calcul facile a faire il suffit d'appliquer le barème du viager, la rente est fonction du capital ( cumul des cotisations), de l'âge, du sexe, de l'espérance de vie. Pourquoi les calculs que personne ne conteste pour le viager ne peuvent-ils s'appliquer pour les retraites.
Réponse de le 10/09/2013 à 8:57 :
ce sont les nantis dans la rue , ceux qui n'ont rien perdu qui ont la securite de l'emploi , qui ont des retraites basées sur 90 % du dernier salaire ( sur les 6 derniers mois ) ils cotisent a 7,5 % quand le privé cotise a 10,5 % pour moins de 50 % du dernier salaire c'est ce qu'on appelle etre juste ..............................?.
Réponse de le 10/09/2013 à 12:55 :
il y en a aussi qui obtiennent un minimum retraite, et qui n'ont jamais cotisé, ni travaillé....Comment ça se fait, ça?? hein ! (les étrangers qui ont vécu un peu en France, et qui en font la demande !)
a écrit le 10/09/2013 à 8:14 :
la seule solution, travailler plus longtemps, se constituer un savoir-faire que l'on valorisera au cours de sa vie.
Réponse de le 10/09/2013 à 11:09 :
Il faut être jeune ou idéaliste pour écrire une chose pareille... vous pensez raisonnablement qu'on va vous recruter ou vous faire travailler quand vous serez vieux?
Réponse de le 10/09/2013 à 12:57 :
lorsque l'on est "vieux", on a ENFIN !!!! le droit de se reposer! NON????? ! avant le cimetière!
Réponse de le 10/09/2013 à 14:17 :
.......ah! si on y arrive....en tous cas !
Réponse de le 10/09/2013 à 16:09 :
lorsque l'on est "vieux", on a ENFIN !!!! le droit de se reposer! NON????? ! avant le cimetière!
>>>> Vous vous rendez bien compte que dans les pays occidentaux, a fortiori en Europe les "anciens" a ce titre sont des privilegies, que ce soit en Afrique, en Amerique du Sud, dans nombres de pays d Asie la retraite n existe simplement pas, on travaille aux champs, a l usine jusqu'à ne vraiment plus pouvoir et apres on vit chez ses enfants.... La retraite à "l occidentale" est somme toute recente, au temps jadis dans les campagnes de Frances il en allait de meme...... Si on veut preserver "cette chance" va peut etre falloir a un moment accepter tous des sacrifices n est ce pas?
a écrit le 10/09/2013 à 6:35 :
Non-reforme. Sans alignement de tous les régimes, il n'y a pas de reforme. Sans parler des montants extravagants des pensions mettant la pression sur les salariés......
Réponse de le 10/09/2013 à 9:05 :
+1
Réponse de le 10/09/2013 à 10:46 :
+1000
Réponse de le 10/09/2013 à 20:40 :
-1001
a écrit le 09/09/2013 à 20:32 :
Vu le courage affiché par Hollande pour sa réforme des retraites ce n'est pas une surprise. Il a bien pris soin de ne pas mettre les fonctionnaires dans la rue et de heurter les syndicats. Réforme à minima...contestation à minima !
Réponse de le 10/09/2013 à 7:49 :
Ce n'est pas le seul président, les précédents n'ont pas osés également car ils font partis des privilégiés. Encore une fois comment demander à un président et aux députés de s'auto-réguler.
a écrit le 09/09/2013 à 19:15 :
Etudiants , ne rejoignez pas cette manif. Votre combat est avec nous. Cette manif ne sera constituée que d'un quarteron de papy-boomers aigris et revendicatifs opposés au parti qui , lui , vous soutient.
Réponse de le 10/09/2013 à 3:30 :
Etudiants rejoignez cette manif. Il faut des centaines de milliers de personnes dans les rues pour que le gouvernement sache qu'une République exemplaire exige l'égalité dans les retraites comme dans le reste. (En finir avec les régimes spéciaux pour certains, les privilèges d'un autre âge pour les mêmes, les indemnités non-imposables pour ceux qui votent les lois pour les autres etc.) En finir avec ce cynisme insupportable.
Réponse de le 10/09/2013 à 8:08 :
@credo et vous pensez, une seconde, que le gouvernement vous écoutera ???
une république exemplaire, c'est un pléonasme, c'est absolument impossible !!!
car l'élection représente trop d'avantages pour ne pas faire du clientélisme !!
Réponse de le 10/09/2013 à 8:32 :
Et si un million de personnes descendent les Champs-Elysées et quelques centaines de milliers partout en France, vous croyez que le gouvernement restera sourd ?
Réponse de le 10/09/2013 à 10:36 :
Je suis entièrement d'accord avec vous mais y serez vous?
a écrit le 09/09/2013 à 18:59 :
"Le Monde" titre "En France, le choix d'une retraite par capitalisation reste marginal".

Ce qui est entièrement faux. Nombreux sont ceux qui ont acheté leur appartement parce qu'il constitue la meilleure retraite possible. Seulement dommage que les pouvoirs public ne le considèrent pas ainsi, preuve les impôts à acquitter chaque année quand on est propriétaire.

Réponse de le 09/09/2013 à 20:01 :
Moi aussi je pense serieusement à ma retraite et je capitalise, dernierement j'ai achete un gaufrier electrique et par chance il n'y a pas de taxes sur les gaufres maisons.
Réponse de le 10/09/2013 à 8:12 :
acheter un appartement pour financer sa retraite est d'une parfaite stupidité car les lois vont toutes contre le propriétaire et le locataire en profite à fonds. D'autre part, les loyers ne suivent pas et de loin l'inflation. Donc si on ne peut revendre le bien immobilier (au moins au niveau du prix d'achat) alors on a tout perdu !!!
Parfois, même, le fait d'avoir acheté sa résidence personnelle peut se révéler stupide quand on voit le coût de remise en état (electricité, toiture etc...)
l'achat d'une bien immobilier est une idée bien française mais une idée vraiment stupide.
a écrit le 09/09/2013 à 18:49 :
François Hollande , ou la muerte... Viva Zapata...
Réponse de le 09/09/2013 à 19:11 :
Oui , avec François Hollande , tous avec Toi...
a écrit le 09/09/2013 à 18:35 :
Avec François Hollande et CONTRE la Manif.
Réponse de le 09/09/2013 à 19:45 :
Ne vous inquiétez pas. Ceci n'est pas une véritable réforme et comme le texte est porté par le ps cela passera. La droite gouverne rarement par la rue... nous avons une démocratie à deux vitesses selon qui est au pouvoir.
Réponse de le 10/09/2013 à 7:45 :
avec, le chômage, la retraite , la mise a l?écart EUROPÉEN , LA SYRIE UN CAMOUFLET SANS PRÉCÉDENT il va partir par la petite porte, et la c'est MAINTENANT je crois qu'il posséde un gros problème clinique,
a écrit le 09/09/2013 à 18:12 :
Toujours les mêmes qui vont défiler dans les rues : la caste de nababs de fonctionnaires. ALIGNEMENTS D'URGENCE DES FONCTIONS PUBLIQUES, TERRITORIALES, CHU, ENTREPRISES PUBLIQUES SUR LE DROIT PRIVE SALAIRE, HEURES DE TRAVAIL RETRAITE, ASSURANCE MALADIE, ETC; Une fois aligné sur le privé connaitrons la réalité de la société civile et arrêterons de se plaindre. MONSIEUR HOLLANDE VOUS AVEZ DIT JUSTICE POUR TOUS LES FRANÇAIS ALORS FAITES LES REFORMES STRUCTURELLES DES AGENTS ET ADMINISTRATIONS PUBLIQUES QUI RUINENT LES CONTRIBUABLES ET NOTRE PAYS; AINSI VOGUE LA FRANCE VERS SON DÉCLIN...
Réponse de le 09/09/2013 à 18:37 :
@ République
Ces gens ne sont pas impactés par les réformes....pourquoi défileraient ils ? Toi oui , alors
Réponse de le 09/09/2013 à 19:04 :
Le slogan de la France "Liberté, Egalité, Fraternité". Notamment l'égalité. Le fait d'avoir une multitude de régimes de retraite, en est le déni la plus flagrante. En 1789 on appelait cela les "privilèges". Aboli en 1789, rétabli depuis mais cela n'en reste pas moins anti-constitutionnelle. Malheureusement, il me semble que le seul parti politique qui ose le dénoncer est le FN et cela montre bien la teneur de notre "démocratie".
Réponse de le 10/09/2013 à 9:30 :
Tu ferais preuve d'un peu plus d'intelligence si tu demandais l'inverse: alignement du privé sur le public,mais bon si tu préfères toucher des clopinettes à 70 ans.....
Réponse de le 10/09/2013 à 10:00 :
Génial : taxons les fonctionnaires et autre clientèle du PS !
a écrit le 09/09/2013 à 17:52 :
C'est encore une opportunité de louper par la gauche, celle de faire de vrai réforme, sans que le pays soit bloqué. Il est certain que la contestation est différente en 2013...vous connaissez des syndicats de droite?
une petite réformette qui ne froisse pas ses électeurs, et hop tout le monde est heureux, quand à l'avenir du pays, là c'est une autre histoire, dont nos gouvernants passés et présents,se moquent complètement.
a écrit le 09/09/2013 à 17:37 :
"la contestation en 2013 n'est pas la même qu'en 2010" mais les comportements de nos ainés égoïstes restent les mêmes depuis 25 ans.
j'ai déjà eu du mal à trouver un travail et à me loger, je ne pourrai pas supporter le financement de vos retraites...
Réponse de le 09/09/2013 à 18:30 :
Ouais , j'ai pas à payer les retraites des cadres , des crabes et des crabesses hyper favorisées par le système. Depuis toujours. Vas-y Hollande , les loupe pas. Moi , j'compterai les points.
Réponse de le 09/09/2013 à 18:35 :
couple retraite 6578 euros moi + 12345 euros mois immobilier (location), avec vousles jeunes vous etes par votre comportement devant le travail occupe a scier la branche sur laquelle vous etes assis, vous etes entrain de faire plonger le pays, en clair vous n'etes pas des leves tot pour aller bosser les politiques et le patronat on un sacret boulet a trainer avec vous
Réponse de le 09/09/2013 à 18:38 :
Avec François Hollande jusqu'au bout .
Réponse de le 09/09/2013 à 19:48 :
Avec Hollande jusqu'au bout... et surtout jusqu'à la fin. Avec une politique pareille le pays va avoir du mal à s' en remettre.!
Réponse de le 09/09/2013 à 20:01 :
La comète de Halley ne fait que passer , en avant les POUR François Hollande. Lui nous apporte quelque chose. Halley queue dalle...
Réponse de le 10/09/2013 à 9:37 :
Renseignez-vous ! Ce projet de loi contrairement à ce que vous dites est très défavorable au jeunes. On est loin d'une véritable réforme. Quelle tristesse de voir tant de jeunes embourbés comme vous l'êtes dans des idéologies d'un passé révolu. Il n'est même plus question de gauche ou de droite, de Hollande ou de Sarkozy, mais de comment faire entrer la France dans le XXI e siècle. Avec vos parti pris politique, on est loin du compte ! Soutenir Hollande, c'est soutenir le conservatisme social français. ça n'est pas être jeune, c'est être vieux avant l'âge.
Réponse de le 10/09/2013 à 11:05 :
Vous feriez mieux d'aller faire joujou où vous voulez, on ne vous retient pas! au lieu de cracher un fiel envers les personnes retraités, et sûrement aussi vos parents puisque vous êtes" un jeune", vous devez être dans la vie quelqu'un de "très attachant "........
Réponse de le 10/09/2013 à 13:33 :
Tout ceci est de l'agitation pour une non-réforme.
Renseignez-vous ici par exemple : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1092

Il apparait évident que ce n'est ni en augmentant les cotisations, ni en allongeant l'age pour une retraite à taux plein, ni une capitalisation ni un mélange des 3 qui résoudra un problème démographique et donc mathématique. Pour ceux qui croient à la capitalisation, j'aimerais qu'ils m'expliquent qui parmi les actifs des générations précaires-stagiaires-bulle immo historique depuis le 13ème siècle (cf. http://www.cgedd.fr/auguste-hollande-prix-immobilier-paris.pdf) qui peut "capitaliser". A n'en pas douter, les actifs qui sont en mesure de capitaliser sont certainement les héritiers de la génération précédente (voir à ce sujet : http://www.inegalites.fr/spip.php?article1357 ) qui a bénéficié d'un prix historiquement bas de l'immobilier au 20ème siècle (les courbes du cgedd parlent d'elles-même).

La croissance ne reviendra pas, ceux qui nous gouvernent le savent très bien mais leur discours est rodé pour que la fête dure chez ceux qui tiennent réellement les rênes du pouvoir d'asservir les peuples par la dette.
Le travail et le plein emploi ne reviendra pas non plus dans nos contrées et nous l'avons voulu par la mécanisation, l'automatisation bref tout un tas de technologies "libérant l'homme du travail pénible.

Il s'agit d'une crise structurelle qui si l'on était sérieux et rationnel exige une réforme d'ordre structurelle de grande ampleur c'est-à-dire en arrêtant de mettre des emplâtres sur les jambes de bois d'un passé qui ne reveindra pas.


Une fraction croissante du revenu disponible n'est pas issue d'une activité professionnelle voir : http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATTEF04266 concernant uniquement la part croissante des prestations sociales mais il y a tout le reste, les retraites, les rentes, les revenus de placements financiers et etc.
La seule manière raisonnable et honorable de s'en sortir est de mettre en place le revenu de base inconditionnel et de supprimer conjointement l'héritage au profit d'une redistribution dans un premier temps vers ceux (toutes générations confondus) qui n'ont jamais hérités de quoique ce soit (retraités pauvres, actifs sans patrimoine à terme etc) et dans un second temps vers les jeunes générations uniquement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :