Manpower prévoit une évolution du marché de l'emploi de... 0%

 |   |  599  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon le baromètre trimestriel publié par l'entreprise de travail temporaire, le solde net des créations d'emplois s'établirait à...0% au quatrième trimestre. 86% des entreprises n’envisageraient aucune évolution de leurs effectifs.

Selon le baromètre trimestriel réalisé par le groupe Manpower auprès d'un échantillon de 1.000 entreprises, la reprise des embauches n'est pas pour aujourd'hui malgré le frémissement à la hausse sur la croissance. Il va falloir attendre la confirmation de l'embellie. Pour le 4e trimestre 2013, les entreprises interrogées en France par ManpowerGroup ne voient pas d'évolution de leurs perspectives d'emploi. Le solde net d'emploi corrigé des variations saisonnières (rapport entre le pourcentage d'entreprises envisageant des créer des emplois et celles songeant à en supprimer) s'établit à 0%. Ce chiffre reste relativement stable par rapport au trimestre précédent (3e trimestre 2013) et à l'année dernière à la même période (4e trimestre 2012).

Pour la période comprise entre octobre et décembre 2013, 6 % des employeurs anticipent une augmentation de leurs effectifs, 6% prévoient une diminution de leur masse salariale, et 86% n'envisagent aucune évolution de leurs effectifs.

Seule la région Nord enregistre un solde positif

Sur les cinq régions étudiées, seuls les employeurs de la région Nord affichent un solde net d'emploi positif de + 5% pour le dernier trimestre 2013. Les employeurs des régions Ile-de-France et Ouest n'anticipent en revanche aucune évolution de leurs effectifs (0%). Dans le même temps, les régions Est (-1%) et Sud (-2%) enregistrent les seuls soldes négatifs.

En comparaison trimestrielle et annuelle, c'est à nouveau la région Nord qui voit ses prévisions d'emploi progresser le plus significativement (+ 4 points d'un trimestre sur l'autre, + 9 points d'une année sur l'autre). A l'inverse, si le solde net de la région Ouest reste relativement stable par rapport au trimestre précédent, il perd 12 points d'une année sur l'autre.

Les secteurs de la Finance et de l'Immobilier les plus optimistes

Pour le 4e trimestre 2013, les employeurs de six secteurs sur les dix étudiées par le baromètre anticipent une diminution de leurs effectifs. Les employeurs les plus optimistes sont ceux du secteur de la Finance, de l'Immobilier et des Services aux Entreprises avec une prévision nette d'emploi de +8%. Les employeurs du secteur de l'Agriculture, de la Chasse et de la Pêche font état du même optimisme, avec une prévision nette de +8%. Les employeurs du secteur du Construction affichent également leur enthousiasme, avec une prévision nette de +5%. Les perspectives d'emploi les plus moroses sont observées dans les secteurs de la Production et Distribution d'Electricité, de Gaz et d'Eau. La prévision nette de -11% est le résultat le plus faible enregistré par ce secteur depuis le lancement du Baromètre en France il y a 10 ans. Les employeurs du secteur du Transport et de la Logistique prévoient également de réduire considérablement leurs effectifs, avec un solde net d'emploi de -10%. En comparaisons trimestrielle et annuelle, les employeurs du secteur de la Production et Distribution d'Electricité, de Gaz et d'Eau sont les plus pessimistes, la prévision nette d'emploi du secteur diminuant le plus fortement (-10 points par rapport au trimestre précédent et -15 points par rapport à l'année précédente).

A l'inverse, les employeurs du secteur de l'Agriculture, de la Chasse et de la Pêche retrouvent un optimisme certain, avec une progression significative de leur solde net d'emploi de 11 points par rapport au 3e trimestre 2013 et de 9 points par rapport au 4e trimestre 2012observe également un regain d'optimisme parmi les employeurs du secteur de l'Industrie Manufacturière, qui anticipaient leurs perspectives d'emploi les plus pessimistes au trimestre précédent. En comparaison trimestrielle, le solde net d'emploi du secteur fait un bond de 7 points.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/09/2013 à 21:31 :
Voila, nous la tenons notre reprise citée plus haut...
a écrit le 10/09/2013 à 18:51 :
Zut alors ! Mr Lenglet nous disait hier soir au JT de France 2 que l'interim repart !!!
Réponse de le 11/09/2013 à 2:32 :
L'article parle t'il de l'emploi intérimaire uniquement ? Ou est-ce vous qui faites un hors sujet ?
a écrit le 10/09/2013 à 17:15 :
Selon le dico socialiste en vigueur, est ce une récession positive ou un croissance négative...?
a écrit le 10/09/2013 à 16:42 :
C'est un 0% positif ou négatif ? La nuance est très important pour Bercy :)
a écrit le 10/09/2013 à 16:27 :
une évaluation ... du privé enfin .... je peux la croire !
a écrit le 10/09/2013 à 16:21 :
lol !!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 10/09/2013 à 16:11 :
Et émanant de MANPOWER qui, surtout, fait de l'intérim c'est carrément catastrophique.
Je suppose tout de même qu'il y aura une activité soutenue en intérim et CDD avec une nette augmentation de ces derniers comme cela a été le cas au 2ème trimestre. Par contre je pense qu'effectivement que ce soient les grands groupes: automobile ou immobilier ou les PME ou TPE ils n'embaucheront pas faute de visibilité des charges sociales avec des promesses de MOSCOVICI à concrétiser, et des carnets de commandes au plus bas.
a écrit le 10/09/2013 à 15:38 :
Comparez l'assertion "Les secteurs de la Finance et de l'Immobilier les plus optimistes" et l'évolution de la bourse (à son plus haut niveau depuis des lustres) cette après-midi même : Eloquent !
LA TRIBUNE BOURSE
CAC 40
4 106,63 Pts +1,64 %
a écrit le 10/09/2013 à 15:23 :
Heureusement qu'aux US, ils en sont à 110% d'entreprises qui pensent embaucher et à - 3% de chômeurs. Nous devrions suivre leur exemple...
Réponse de le 10/09/2013 à 16:24 :
C'est exact! Quand les statistiques ne sont pas bonnes il faut en modifier les règles de calcul (cf. PIB des USA et chiffres de la délinquance en France).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :