Les dépenses publiques atteindront 57,1% du PIB en 2013, un record

Les dépenses publiques vont augmenter plus que prévu en 2013 pour atteindre 57,1% du PIB en raison d'un conjoncture dégradée et d'une inflation moins forte que prévue, selon les Echos.

3 mn

Les dépenses publiques devraient atteindre un niveau record de 57,1% du PIB en 2013 avant de refluer.
Les dépenses publiques devraient atteindre un niveau record de 57,1% du PIB en 2013 avant de refluer. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

L'heure est à vouloir réduire les dépenses au gouvernement, qui a annoncé que l'année 2014 serait marqué par des réductions de dépenses qui représenteront 80% des 18 milliards d'euros d'effort budgétaire. Il faut dire que malgré les hausses d'impôts décidées ces dernières années, le niveau des dépenses publiques devrait atteindre un record cette année en représentant 57,1% du produit intérieur brut (PIB), selon le quotidien Les Echos citant Bercy.

Lire aussi : Idée reçue : pour faire des économies il est préférable de couper dans les dépenses publiques

Les dépenses ont augmenté plus vite que le PIB

C'est un petit peu plus que les 56,9% qui étaient attendus par Paris dans son plan de stabilité communiqué à Bruxelles pour cette année. Et c'est tout juste en deçà du Danemark, dont les dépenses publiques devraient représenter 57,9% du PIB à la fin de l'année. La dernière fois que les dépenses publiques de la France avaient atteint un niveau avoisinant les 56,8% du PIB, c'était en 2009. Cette année là, le pays avait connu sa pire récession depuis 1945 avec un recul de 2,2% de la richesse nationale, ce qui avait fait monter mécaniquement le ratio dépenses publiques / PIB. En 2012, la croissance avait été nulle.

Lire aussi : La Cour des comptes suggère des économies qui vont faire hurler

Dépenses imprévues et inflation au ralenti

Cette fois-ci, selon le quotidien économique, l'écart entre la prévision fournie à Bruxelles et le résultat à la fin de l'année s'explique par quatre facteurs différents. L'État a du faire face au paiement au printemps de 1,8 milliards d'euros de financement exceptionnel, à 600 millions d'euros de reprise d'une dette d'EDF et à l'annulation d'une créance détenue sur la Nouvelle-Calédonie de 200 millions d'euros. Mais le plus douloureux provient d'une inflation moins forte que prévu à 0,8% contre 1,2% qui a tiré les dépenses à la hausse. La tendance devrait s'inverser dés 2014 avec un taux de dépenses publiques équivalent à 56,7% l'année prochaine.

Lire aussi : Dépenses publiques, une drogue dure depuis 1974

Recettes moins élevées que prévu faut de croissance

En revanche, du côté des prélèvements obligatoires, cela devrait être un peu moins fort que prévu. En effet, selon les dernières prévisions, ceux-ci ne devraient pas dépasser les 46%, contre 46,3% initialement prévu. Cette nouvelle ne signifie toutefois pas que les contribuables ont payé moins d'impôts relativement à ce qu'ils ont gagné ou dépensé, mais simplement que les recettes fiscales ont été moins importantes que prévu à cause d'une conjoncture dégradée.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 87
à écrit le 21/09/2013 à 10:01
Signaler
Notre Président Francois le roi des illusionnistes et des exagérations en tous genres meme pour le PIB il est incapable de gerer ou de comprendre quoi que ce soit. Il nous entraine dans la spirale des depenses publiques et dans la betise.

à écrit le 19/09/2013 à 16:28
Signaler
la France malade de sa démocratie, et de ses palais de la république. Etat des lieux On prête à James buchanan le texte ci-dessous : Même dans les meilleures conditions, le fonctionnement du processus démocratique engendre des excès budgétaire. Les d...

à écrit le 18/09/2013 à 19:10
Signaler
Normal,gestion socialo.

à écrit le 18/09/2013 à 16:29
Signaler
Beaucoup de commentaires vont dans le même sens : contre les impôts. Ce que vous voulez ? : - Baisser les fonds de l?éducation et nos entreprises ne trouveront plus de salariés à la hauteur de leurs besoins."la culture est chère essayez l'ignorance"...

le 18/09/2013 à 16:59
Signaler
désinformation insupportable ! lisez tous les rapports ocde, cour des comptes : des gisements énormes de gains de mauvaise dépense, et donc la possibilité au contraire d'avoir plus des services, tout en dépensant moins !! 30% de gains possibles !! et...

le 18/09/2013 à 17:08
Signaler
propos délirant surement de fonctionnaire au chaud et qui n'a pas envie qu'on touche à ses priviléges, d'où la démagogie de diversion par intérêt personnel ! et toujours la stigmatisation des entreprises, de ceux qui prennent des risques pour créer d...

le 18/09/2013 à 17:15
Signaler
+1, les économes dans le domaine public et politique c'est entre 20 et 30% de gains liés à l'inefficacité, les investissements non maitrisés, le mille feuille... et tout ça ne touche en rien aux service set prestations redues, au contraire, grâce à c...

le 18/09/2013 à 17:37
Signaler
Votre propos n'est pas contradictoire avec le mien; Bien gérer (voir mon texte) les services publics ne veut pas dire qu'il ne faut pas faire tomber certains privilèges dans la fonction publique. Mais attention une gestion comptable (le mot comptable...

le 18/09/2013 à 20:52
Signaler
Hiiiiii Hannnnnnn !!!

le 18/09/2013 à 21:13
Signaler
une entreprise qui a des dépenses débridées, trop de personnel et ne fait rien dépose rapidement le bilan. Il ne s'agit pas de jalousie mais de dire les vérités de fond que la gauche camoufle pour maintenir les privilèges de son électorat, et donc de...

à écrit le 18/09/2013 à 16:03
Signaler
Qui peut imaginer une inflation plus forte que prévue alors que la ponction est quotidiennement en hausse! Les futures tva affaibliront la consommation et donc l'économie en générale; la troïka nous enverra en enfer pour satisfaire le remboursement d...

à écrit le 18/09/2013 à 15:31
Signaler
sans limite, sans cohérence ,sans état d'âme, on nous dirige pour nous mettre à genoux

à écrit le 18/09/2013 à 15:04
Signaler
Achile Tournier a dit : Grâce à la bureaucratie et au socialisme, il n'y aura bientot que deux partis en france : ceux qui vivent de l'impot, et ceux qui en meurent. On est en train de vérifier que trop d'impot tue l'impot faute de cobatants. La rela...

le 18/09/2013 à 17:07
Signaler
EXACT

à écrit le 18/09/2013 à 15:02
Signaler
Un mensonge de plus: pas de quoi en faire un plat, on est vacciné.

à écrit le 18/09/2013 à 14:16
Signaler
La France est en faillite. Mais ce qui est intéressant, c'est que huit autres pays européens sont en faillite. La Grèce, l?Italie, le Portugal, l?Irlande, la Belgique, la France, l?Espagne, le Royaume-Uni, Chypre sont en faillite. Prenons un exemple ...

le 18/09/2013 à 14:52
Signaler
Bravo, cher ami l'union européenne est un suicide collectif. Des particans de cette idée se regroupent sous la bannière du mouvement de françois ASSELINEAU : l'UNION POPULAIRE REPUBLICAINE, et nous relayons des analyses précises, conscientes, equilib...

le 18/09/2013 à 15:50
Signaler
les causes par pays sont multiples : investissements délirants sur l'immobilier en espagne, retournement et rien de solide pour épauler, absence totale de gestion en gréce, pas de cadastre, les riches ne paient pas, les capitaux s'en vont...ils sont ...

à écrit le 18/09/2013 à 13:26
Signaler
A-t-on au moins remarqué la parfaite corrélation de l'évolution des chiffres du chômage et de celle de la dépense publique ? Et après, on crie " vive l'impôt !!" c'est comme si on criait "vive le chômage" !!

le 18/09/2013 à 13:37
Signaler
Ou vive la paupérisation !

le 18/09/2013 à 13:42
Signaler
Les banquiers crient bien : vive la dette, vive la planche à billets !

à écrit le 18/09/2013 à 13:19
Signaler
Si on prélevait les 60 milliards qui partent chaques annees dans des paradis fiscaux, tout irait beaucoup mieux

le 18/09/2013 à 13:53
Signaler
Pourquoi les 60 milliards partent dans des paradis fiscaux ? 1ère, car l?état montre l?exemple avec la majeur partie des Holding financière des groupes ou l?état est actionnaire sont dans des pays à avantage fiscal (paradis fiscaux par rapport à la...

le 18/09/2013 à 15:36
Signaler
helas, totalement d'accord, les riches ont raison de mettre leur argent dans les paradis fiscaux, car à quoi ça sert de donner son argent si c'est pour maintenir les régimes spéciaux, les caisses noires, tous les privilèges insoutenables, et la gabeg...

le 18/09/2013 à 15:54
Signaler
Un paradis comme Chypre par exemple ? Hé hé hé...

le 18/09/2013 à 16:17
Signaler
Les regimes spéciaux a votre avis qui en profitent un max, et je dit bien un max....Si ce ne sont les memes qui font de l'evasion fisacle,a travers les niches fiscales ;) Finance par des moutons comme vous.Demandez une boite de chocolat pour noel vou...

le 18/09/2013 à 17:12
Signaler
arrétez la démagogie, relisez les rapports de la cour des comptes, ocde, les économies sont dans la dépense publique, le mille feuille, les régimes spéciaux des fonctionnaires = 22 millairds de gains !!!!! de quoi améliorer les petites retraites plut...

à écrit le 18/09/2013 à 12:51
Signaler
la raison de cette débâcle est simple, les ministres, le président se positionnent trés clairement comme les représentants de défense des intérêts du monde public et politique, uniquement de leur électorat. Sapin affirme sans vergogne que face à la d...

à écrit le 18/09/2013 à 12:34
Signaler
Hé bien en voila un, enfin un record que nous battons tous les ans.

à écrit le 18/09/2013 à 12:33
Signaler
La sécu + les retraites = 1,5 fois le budget de l'Etat... Continuez à nier la réalité, les rentiers ...

à écrit le 18/09/2013 à 12:30
Signaler
Vous êtes communistes en début de mois quand vous touchez votre pension indexée et faites votre "ravitaillement" médical à coups de cartes vitales et anti communistes quand il s'agit de payer des impôts trois jours plus tard ! Le résultat de cette be...

à écrit le 18/09/2013 à 12:25
Signaler
il serait extrement efficace de prendre le modéle suédois : réduction drastique des mauvaises dépenses, réformes structurelles, amaigrissement du sytème public et politique pour le rendre moins coûteux, plus efficace, avec de meilleurs services rendu...

à écrit le 18/09/2013 à 12:24
Signaler
on nous fait croire que la reprise est proche ..soit ce sont des incompétents ou des menteurs une chose est sur eux et les copains..se gavent d

à écrit le 18/09/2013 à 12:12
Signaler
Ils leurs restent de la marge avant d'atteindre les 100%. Mais bon, ils sont sur le bonne voie.

le 18/09/2013 à 17:50
Signaler
Les socialistes francais n ont pas tire les lecons de l echec de l URSS et autres sociaol-communistes. Ils revent effectivement d un pays socialiste c-a-d 100 % de depenses publique ( d ou la chasse aux capitalistes )

à écrit le 18/09/2013 à 12:07
Signaler
La dépense publique constitue l'électorat des présidents socialistes.....il faut être fou pour continuer à les élire !

le 18/09/2013 à 12:26
Signaler
Vous oubliez leurs cousins de l'UMP et leurs propres clientèles de petits rentiers immobiliers ...

à écrit le 18/09/2013 à 12:06
Signaler
quel gachis, j'en suis écoeuré, nous sommes gouvernés depuis 30 ans par des incapables qui sont bien assis derrière leur bureau, et ne veulent même pas supprimer le cumul des mandats, diminuer le nombre de fonctionnaires et réduire le nombres de repr...

le 18/09/2013 à 12:15
Signaler
Vous supprimez des postes d'élus et vous gagnez un centième au mieux sur les dépenses. La seule solution consiste à tailler dans les dépenses sociales qui sont, rien que pour la sécu, supérieures au budget de l'état ...

le 18/09/2013 à 12:19
Signaler
+ 1000, c'est le comble de l'anti gestion, pas de réduction des mauvaises dépenses qui atteignent des sommets, et on tue l'emploi par les impôts pour compenser la dépense sans aucun contrôle

le 18/09/2013 à 12:26
Signaler
elle aura du boulot MARINE ....

le 18/09/2013 à 13:40
Signaler
Marine est une incapable

à écrit le 18/09/2013 à 11:58
Signaler
Bravo l'équipe Hollande a enfin réussit un objectif. Si ça continue, nous allons très vite dépasser le Portugal et la Grèce. Encore un effort, nous étions au bord du gouffre, nous avons fait un grand pas en avant.

le 18/09/2013 à 12:11
Signaler
Vous inquiètes pas : on sautera tous ensemble grâce à nos amis banquiers...

à écrit le 18/09/2013 à 11:56
Signaler
4.000 milliards de vos dettes en 30 ans et il faut encore dépenser 57 points de PIB en dépenses de votre état providence ! Vous avez tout réussi ! Bravo !

le 18/09/2013 à 12:00
Signaler
c'est le debut du communisme ...................

le 18/09/2013 à 12:09
Signaler
Ce n'est pas le début mais la continuation d'un communisme bien ancré dans les mentalités françaises depuis la seconde guerre mondiale....

à écrit le 18/09/2013 à 11:14
Signaler
Je ne peux que féliciter le modèle du communisme moderne : La République Démocratique Française, qui détruit le capitalisme libéral à jamais !

le 18/09/2013 à 11:52
Signaler
Le capitalisme financier se charge de sa propre autodestruction...et vous finirez probablement ruiné...

le 18/09/2013 à 12:02
Signaler
Là, on ne parle pas du capitalisme financier, mais uniquement du poids astronomique de l'Etat dans l'économie française. En ceci, il est aussi dangereux que le capitalisme financier que vous dénoncez.

le 18/09/2013 à 12:24
Signaler
La vraie question est : qui s'effondrera en premier ? Les états endettés ou la finance folle ? Les gesticulations des petits rentiers sur la menace communiste sont cocasses : dans un cas comme dans l'autre, ils seront ruinés ...

le 18/09/2013 à 12:28
Signaler
arrétez de fuir la réalité et chercher des boucs émissaires : la france créve de l'obésité de son système public et politique, le record d'impôts, de dépenses, d'inefficacité, qui étouffe tout. Et il suffit de traiter ces énormes dépenses inutiles po...

le 18/09/2013 à 13:43
Signaler
Quand vous aurez compris que l'UMPS et la clique financière mondialiste sont cul et chemise, vous aurez fait un grand pas ...

à écrit le 18/09/2013 à 11:13
Signaler
un mensonge de plus , la démonstration de plus que rien n'est contrôlé déficit qui passe de 3% en janvier 2013 à 4,1 % en septembre 2013 la pause fiscale en 2014 le 17-09-2013 qui passe en 2015 le 18-09-2013 les milliards d'économie de notre lamentab...

le 18/09/2013 à 11:25
Signaler
...il ne se passera rien avant le défaut effectif de notre Etat communiste...

le 18/09/2013 à 11:57
Signaler
En effet on est condamné à payer toujours plus de cotisations, entre autres pour la retraite des papys, communistes pour leurs pensions et libéraux pour se faire défiscaliser leur rente immo ...

à écrit le 18/09/2013 à 11:04
Signaler
Comment avait dit Monsieur ALLEGRE déjà ? Hummmm Ah oui! :" IL FAUT DEGRAISSER LE MAMMOUTH"

à écrit le 18/09/2013 à 11:01
Signaler
En 2012, les dépenses publiques ont été de 1151,1 milliards d?euros. Dont 267,7 milliards d?euros pour la rémunération de la fonction publique et 528,7 milliards d?euros pour les prestations sociales. Les seules dépenses de fonctionnement des collec...

à écrit le 18/09/2013 à 10:37
Signaler
Reduire les depenses de l'état: 1> mettre en place une loi qui engage penalement ( et pendant 15 ans) ces gens qui nous gouvernent (quels qu'ils soient) car c'est un peu trop facile de conduire son pays a la faillite sans avoir jamais a en payer les ...

le 18/09/2013 à 11:04
Signaler
Bravo! mais bienvenue en Utopie

à écrit le 18/09/2013 à 10:37
Signaler
Sauf que le Danemark est un pays qui fonctionne, qui n'a pas d'ordures dans les rues et économiquement ça va très bien aussi .....

à écrit le 18/09/2013 à 10:37
Signaler
Deux commentaires: 1. les économies de 18 milliards sont un mensonge d'état. En réalité, c'est une moindre croissance que si on avait laissé filer. On nous enfume depuis longtemps 2. seule la croissance peut sauver le pays..Qui génère de la croissanc...

le 18/09/2013 à 14:09
Signaler
Nous sommes dans un monde fini, la croissance ne peut être infinie. Il faut donc mettre en place des solutions ne dépendant pas d'une hypothétique croissance.

à écrit le 18/09/2013 à 10:33
Signaler
La génération des jouisseurs sans entraves lègue à ses descendants le fardeau de son surendettement. Dans le déni le plus total, les cigales accusent les jeunes et les étrangers d'être responsables de leurs propres turpitudes, alors qu'ils sont aux m...

le 18/09/2013 à 10:51
Signaler
eh, faut pas se tromper de cible! les responsables, ce sont les politiques de tout bord depuis des décennies qui n'ont aucun courage, n'ont que des impôts comme solutions à présenter... je sais bien que les responsables sont aussi les électeurs; mai...

le 18/09/2013 à 11:10
Signaler
Dites-nous : ils sont élus par qui les politiques, hmmmm ? Par des extra terrestres ? Voter pour les plus inféodés aux clientèles des rentiers et des fonctionnaires, ça ne va pas dans le sens de l'intérêt de la France !

le 18/09/2013 à 13:59
Signaler
Vous avez raison mais les électeurs votent dans un système mis en place par des générations de politiciens... Juste une remarque, les élections pour les députés à deux tours est une invitation à toutes les magouilles, l'absence de prise en compte d'u...

à écrit le 18/09/2013 à 10:09
Signaler
Allez les bleus, on va être champion d'Europe ! Pour l'instant on est mené par le Danemark, mais on va remonter : 60-pour-ceeeennnnt-de-dépense-puuuublique, oooOOOooo !!! Allez allez allez !

le 18/09/2013 à 10:42
Signaler
J'aurai plutôt dit Allez les Roses. Mais bon... on va pas chipoter!

le 18/09/2013 à 11:15
Signaler
Roses, bleus, ils ont exactement la même politique dépensière !

à écrit le 18/09/2013 à 10:05
Signaler
premièrement réduisons le nombre de députés (re découpage des circonscriptions), de ministres, ou énarques à la tête des principales administrations et leurs budgets pour engager secrétaires, assistants, ou se loger dans des appartements de fonction ...

à écrit le 18/09/2013 à 9:47
Signaler
Mais non! La France n'est pas si dépensière! Nous ne sommes situé dans le monde qu'au rang de la 7eme nation avec un état aussi dépensier. Nos rivals sont : les îles Kiribati, Tuvalu (Polynésie), la Micronésie, les îles Marshall et le Lesotho qui pre...

le 18/09/2013 à 10:45
Signaler
Les deux tiers de la dépense publique sont des dépenses sociales : pensions "Ponzi" indexées, "droit de tirage" illimité d'une certaine catégorie de la population sur l'assurance maladie, politique familiale détournée pour alimenter la bulle immobili...

le 18/09/2013 à 10:49
Signaler
en réalité, je voulais écrire: nos principales nations rivales...

le 18/09/2013 à 11:13
Signaler
@ déni: en réalité les dépenses publiques sont partout essentiellement destinées à la redistribution des richesses. Je ne connaît pas votre chiffre. Ce give & take incessant est facilement criticable. Pourtant, le monde ne fonctionnerait pas sans ce ...

le 18/09/2013 à 11:46
Signaler
Je confirme les chiffes de l'état providence : rien que les pensions de retraite pèsent 14 points de PIB (record du monde). Les dépenses de l'état à proprement parler (régaliennes) sont dans la moyenne de l'OCDE, celles qui dérapent sont les dépenses...

le 18/09/2013 à 12:27
Signaler
@ déni: le vieillissement de la population et son besoin de financement en matière de retraite est calculé en forme de dette implicite qui dépasserait en 2012 en France la barre des 355 % du PIB. La dette publique (donc explicite) s'élevera à 95 % du...

à écrit le 18/09/2013 à 9:44
Signaler
Comme dirait JC Convenant :"jusqu'où s'arrêteront ils?"

à écrit le 18/09/2013 à 9:28
Signaler
enfin un record ! ils vont réussir ...............................................................

à écrit le 18/09/2013 à 9:27
Signaler
A REFORMER D'URGENCE : qu'ils fassent les réformes structurelles en taillant dans les dépenses de la fonction état, publique, territoriales, CHU, entreprises publiques avec ses agents en surnombres ou sans tâches de travail (agences banque de France,...

à écrit le 18/09/2013 à 9:24
Signaler
faire comme en angleterre si on n'a pas la nationalité française depuis x années aucune aide et aucune alloc- rmi ou rsa en echange d'heurs au collectivité -fin des priveléges des cummuls des grands fonctionnaires (plafonnement de leurs retraites...

à écrit le 18/09/2013 à 9:14
Signaler
Donc, la dfette augmentera ou a deja augmente en 2013 de pres de 10% du PIB (depenses 57.1%-recettes46,3%=10,8%). A cette allure, c´est pour quand le defaut de remboursement de la dette publique, avec au prelable une explosion des taux d´interets d...

à écrit le 18/09/2013 à 9:13
Signaler
LES CHARLOTS AU GOUVERNEMENT ;et tous les cadeaux qu'en ce moment ils distribuent pour acheter des voiX aux elections de 2014

à écrit le 18/09/2013 à 9:12
Signaler
Messieurs les journalistes S?il vous plait remontez a la root cause on apprend cela dans l?industrie ou la médecine ! Raison d?une conjoncture dégradée = parce que matraquage fiscal. Inflation moins forte = dépenses de l?état pas contrôlées, consomm...

à écrit le 18/09/2013 à 9:12
Signaler
il y a un problème dans les chiffres car dans ce cas là : dépense (57,1%) - recette (46%) ca ferait bien plus de 10% de déficit public, est-ce possible ou alors j'ai loupé qqchose !!

le 18/09/2013 à 9:49
Signaler
Je pense que les 46 % correspondent aux prélèvements obligatoires. Cela n'inclut pas les dividendes des sociétés dont l'état est actionnaire, le paiement des amendes ,...

à écrit le 18/09/2013 à 9:07
Signaler
Mais on est sur la bonne voie! Une "grande economiste US" vantée par LaTribune a pondu un article "Comment les inégalités sont en train de briser le rêve américain", dans lequel est appelle de ses voeux a instaurer une republique a redistribution d...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.