Retraites : 3,3 millions de personnes potentiellement concernées par le dispositif pénibilité.

Selon une note d'impact du gouvernement sur la réforme des retraites, 3,3 millions de personnes sont potentiellement concernées par le dispositif pénibilité, soit 18,2% des salariés du privé
18,2% des salariés du privé concernés par des emplois pénibles
18,2% des salariés du privé concernés par des emplois pénibles (Crédits : Reuters)

Environ 3,3 millions de salariés du privé seraient concernés par le compte individuel de pénibilité qui va être mis en place dans le cadre de la réforme des retraite, selon une note d'impact du gouvernement transmise à l'Assemblée Nationale, selon le quotidien "Les Echos".

Ce nombre représente 18,2% des salariés du privé. Environ 55% des bénéficiaires seraient des hommes et 45% des femmes.

10 critères de pénibilité

Les métiers pénibles peuvent être liés à des contraintes physiques (manutention de charges, postures pénibles), à un rythme de travail fatiguant (travail de nuit, travail répétitif) ou à un environnement agressif (bruit, agents chimiques).

Les jeunes salariés sont les plus concernés: 20,4% des moins de 25 ans sont exposés à au moins un de ces critères, au nombre de dix. A l'inverse, les salariés de 60 ans et plus ne sont "que" 12,29% à être concernés. Il faut dire qu'à cette âge là, il devient très difficile de subir de telles contraintes. Donc,en général, soit ces salariés ont été changés de poste, soit.... Ils ne sont plus en emploi.

Un coût de 500 millions d'euros

Ce compte doit permettre aux salariés d'acquérir des points en fonction de leur temps passé en situation de pénibilité, qu'ils peuvent ensuite utiliser pour se reconvertir ou travailler à temps partiel ou encore partir plus tôt à la retraite dans la limite de deux ans avant l'âge légal de 62 ans.

Le coût du dispositif est estimé à environ 500 millions d'euros en 2020, et 2,5 milliards en 2040. Il sera financé en partie par deux  cotisations sur les entreprises, ce qui déplait  fortement au Medef. La première cotisation, dont le taux "au maximum de 0,2%" sera fixé par décret, concernera toutes les entreprises.  la seconde  cotisation  concernera uniquement celles ayant au moins un salarié exposé à la pénibilité. Le taux de cette dernière, également fixé par décret, variera entre 0,3% et 0,8% pour les salariés exposés à un seul critère, et entre 0,6% et 1,6% pour ceux exposés à plusieurs facteurs.

Le reste du financement sera assuré "par toute autre recette autorisée par la loi et les règlements", prévoit le projet de loi sur les retraites.

Critiques patronales

A l'unanimité, les organisations patronales Medef, CGPME et UPA (artisans employeurs) ont condamné le dispositif sur la pénibilité, trouvant son coût prohibitif. Elles dénoncent aussi le côté "usine à gaz" du compte personnel. Enfin, elles estiment que la lutte contre la pénibilité doit surtout passer par la prévention.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 41
à écrit le 21/09/2013 à 11:24
Signaler
a 60 ans on n a pas la meme force qua 20ans ceux qui n on pas travaille dans les chantier dans les usines ou meme ouvrier dans l amistration ne connaissent pas ce que veut dire la penibilites ,? si en plus en fin de carrierre vous avais une mala...

à écrit le 20/09/2013 à 18:44
Signaler
Mon père est mort à 59 ans, mon oncle à 62 ans, ma soeur à 55 ans....mais j aurais droit à la retraite (minimum vieillesse) qu'à .......67 ans. Cherchez la Justice sociale !

à écrit le 20/09/2013 à 16:00
Signaler
Cette estimation du nombre de salariés concernés par la pénibilité repose certainement sur une extrapolation des données de l?enquête SUMER réalisée par... des médecins du travail ! Le décompte des salariés exposés devant être confié aux employeurs ...

à écrit le 20/09/2013 à 15:21
Signaler
étant donné que les fonctionnaires sont au chaud, 35h max, pas d'objectifs, pas de pression (si ce n'est le demi!), et que les travaux très pénibles sont dans le privé, il est juste que ce soient les fonctionnaires qui payent une cotisation de solida...

le 01/10/2013 à 18:36
Signaler
parce que vous pensez que le personnel hospitalier par exemple ne travaille pas autant que des ouvriers du privé??? Vous racontez n'importe quoi!!!!!

à écrit le 20/09/2013 à 12:03
Signaler
une dizaine d'attaques à main armée avec la hantise d'en subir une nouvelle, lorsqu'on est salarié, est-ce pénible?

le 20/09/2013 à 13:08
Signaler
Changez de job ...

le 20/09/2013 à 13:55
Signaler
tous ceux qui ont un job pénible n'ont qu'à en faire autant, d'après vous. mais peut-être est-ce de l'humour mal venu?

à écrit le 20/09/2013 à 11:58
Signaler
Ce qui est pénible, c'est de voir tous ces politiques brasser de l'air qui nous rafraichit que le porte-monnaie!

à écrit le 20/09/2013 à 9:44
Signaler
Se colter des gamins bruyants , c est penible , je dois en faire partie

à écrit le 20/09/2013 à 9:29
Signaler
et voilà la poudrière, comme prévu. comment va t-on maintenant définir la pénibilité , pour 7 millions de personnes,,,????????? bonne question ! belle usine à gaz, bel avenir pour les journaux car il faudra des années pour clarifier qui est plus fa...

à écrit le 20/09/2013 à 7:09
Signaler
Ne pas oublier de mentionner dans les métiers pénibles les fonctions de député et de sénateur.

à écrit le 19/09/2013 à 23:53
Signaler
C'est 60 millions de francais qui sont en état de pénibilité.a cause de qui?

le 20/09/2013 à 7:52
Signaler
A cause d'eux mêmes...

à écrit le 19/09/2013 à 22:55
Signaler
De toute façon c'est assez simple : doit être considéré comme pénible un métier où les gens auraient davantage intérêt à épargner pour eux-mêmes qu'à adhérer à un système de répartition du fait de l'espérance de vie....et ces métiers là existent vrai...

le 19/09/2013 à 23:42
Signaler
@théophile: et tu proposes quoi une fois que tu as fini de jalouser ???

le 20/09/2013 à 20:26
Signaler
Je ne jalouse personne puisque je n'ai jamais exercé de métier pénible. Par contre je propose simplement de simuler la capitalisation réelle en redonnant aux gens pendant leur vie de retraités l'équivalent de ce qu'ils auront cotisé. Si cette espéran...

à écrit le 19/09/2013 à 21:49
Signaler
comment ouvrir la boite de pandore...autant de nouveaux regimes speciaux ,cela va faire fureur chez les fonctionnaires ,dans le prive c'est moins sur.......

le 20/09/2013 à 10:47
Signaler
Étant donné que cela doit être négocié avec les syndicats (principalement fonctionnaires) je parie pour les métiers pénibles : SNCF, RATP, EDF, Politiques (à non pas eux, parce que la soupe est tellement bonne qu'ils travaillent jusqu'à la mort : d'a...

à écrit le 19/09/2013 à 21:32
Signaler
Le plus pénible au début du 21ème siècle ...c'est de vivre sous le joug du dernier gouvernement socialiste en Europe..., j'espère que cette pénibilité sera prise en compte pour le calcul de ma retraite....

le 20/09/2013 à 7:51
Signaler
Votre retraite de commentateur à temps plein sur internet ?

à écrit le 19/09/2013 à 21:13
Signaler
de nouvelles injustices se projettent ..... specialite de gauche

le 20/09/2013 à 18:42
Signaler
NON, les injustices sociales c'est al Droite et Sarkozy...les chiffres sont là

à écrit le 19/09/2013 à 20:37
Signaler
Le plus pénible c'est quand même de chercher du boulot ... la preuve on est 5 millions et on y arrive pas !!!

le 19/09/2013 à 23:48
Signaler
@Chômeur: tout à fait d'accord, chercher du boulot est pénible psychologiquement et je crois que la priorité devrait être la mise en place d'un environnement économique permettant à tout un chacun de créer son propre emploi sans contraintes au lieu d...

à écrit le 19/09/2013 à 20:36
Signaler
Pour info la photo et une Grue Liebherr! marque allemande qui prend des par de marché face a la marque francaise Potain! Même sur un sujet qui parle de la retraite on nous montre les allemand

à écrit le 19/09/2013 à 20:23
Signaler
Et rien pour le stress, ni le harcèlement ? Ce sont pourtant des sources lourdes de maladies psychologiques et de suicides !...

à écrit le 19/09/2013 à 20:03
Signaler
Je suis balayeur à šParis 15ème. Est-ce que je suis concerné par le dispositif pénibilité.

le 19/09/2013 à 20:36
Signaler
Et moi, mon métier n'est il pas pénible. J'ai 65 ans, et bien que le client se fasse rare depuis la crise et vu mon age, je suis usée jusqu'au fond du grenier.

le 21/09/2013 à 6:27
Signaler
Non, seuls ceux du 7ème et du 16ème y ont droit. Pas de bol !

à écrit le 19/09/2013 à 19:50
Signaler
dites moi poiliticien c est un metier penible , en tout cas ils sont penible avec leur idée à la c.. et très casse c......

à écrit le 19/09/2013 à 19:45
Signaler
du grand n importe quoi , encore une usine à gaz inventer par la bande à picsou

à écrit le 19/09/2013 à 19:42
Signaler
Je travail assis toute la journée devant un ordinateur et mon corps se disloque par manque de mouvements, je suis stressé toute la journée afin de remplir mes objectifs de plus en plus difficiles à atteindre en temps de crise. Je commence à souffrir ...

le 19/09/2013 à 20:15
Signaler
A Fukushima ils embauchent des décontaminateurs : envoyez un CV, on ne sait jamais ...

à écrit le 19/09/2013 à 19:42
Signaler
Avec ce genre de règlementation bien pensante, il ne faut pas s'étonner que les entreprises s'en vont ailleurs. Les jeunes maintenant suivent cette même tendance, ils s'en vont pour ne pas avoir à payer nos dettes ! A ce rythme là, qui va payer la sé...

à écrit le 19/09/2013 à 19:05
Signaler
Et sur le poste étiquetté "pénible", si la personne prévue est déléguée du personnel, en formation, en maladie, en congé maternité ou parental, que se passe t il ? va t on encore payer même si elle n'occupe pas son poste ?

à écrit le 19/09/2013 à 18:31
Signaler
Et on va encore créer une niche ! ce n'est pas à la collectivité à rémunérer les "travaux pénibles", mais aux employeurs à payer leurs salariés en conséquence !!!

le 19/09/2013 à 23:54
Signaler
tout à fait d'accord, pour ce qui est de cette niche, les employés des entreprises publiques vont y trouver un boulevard en priorité.

à écrit le 19/09/2013 à 18:27
Signaler
On est partis pour augmenter encore le coût des différents systèmes de retraite. Y'en pas un qui sait compter dans ce gouvernement.

à écrit le 19/09/2013 à 18:13
Signaler
18,2% des métiers du privé seraient pénible? donc 82% du publique le serait?. Ce n'est pas le métier qui est pénible mais le milieu dans lequel il est pratiqué. Un maçon travaillant chez un artisan ,montant des moellons 80/ jours c'est peut être péni...

le 20/09/2013 à 1:39
Signaler
allez messieurs travailler dans le BTP une trentaines d'années , après ont pourra parler ensemble

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.