Jean-Marc Ayrault : "La progressivité de la CSG n'est pas envisagée"

 |   |  323  mots
Jean-Marc Ayrault a dit non à la proposition de députés socialistes de rendre la CSG progressive (Photo Reuters)
Jean-Marc Ayrault a dit non à la proposition de députés socialistes de rendre la CSG progressive (Photo Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Il n'y aura pas de progressivité de la CSG, a répondu Jean-Marc Ayrault aux députés de l'aile gauche du PS qui y verraient pourtant un moyen de financer les déficits sans peser trop sur les classes populaires et les classes moyennes. Problème : Jean-Marc Ayrault invoque lui aussi la défense des classes moyennes.

Depuis quelques jours, une cinquantaine de députés de la majorité jouent les dissidents au sujet de la hausse de la CSG prévue dans la Loi de finances 2014. Ces proches, pour la plupart, de l'aile gauche du parti socialiste (PS), envisagent en effet de déposer deux amendements visant à instituer une CSG progressive. Réponse sans équivoque du Premier ministre Jean-Marc Ayrault dans un entretien à Sud-Ouest ce mardi:

"La progressivité de la CSG n'est pas envisagée dans le loi de finances 2014."

A qui défendra le mieux la classe moyenne

Car elle aurait des "effets compliqués", s'est justifié le chef du gouvernement, qui participe jusqu'à ce mardi aux journées parlementaires du PS à Bordeaux.

"Attention à ne pas trop mettre à contribution les classes moyennes", a-t-il par ailleurs mis en garde.

Problème: la protection des classes les plus modestes, mais aussi des classes moyennes sont aussi invoquées par la cinquantaine de députés socialistes qui souhaitent la progressivité de la CSG. Selon eux, celle-ci permettrait même de "rendre du pouvoir d'achat" aux classes populaires et moyennes "sans accroître le déficit".

La hausse de la CSG un temps évoquée

La hausse de la CSG a fait un temps partie des pistes de travail évoquées par le gouvernement début août en vue de financer une partie du déficit de la caisse des retraites, en cas de hausse peu élevée, mais aussi de l'assurance maladie ou de la Caisse d'amortissement de la dette sociale (Cades), si l'hypothèse d'une hausse plus élevée avait été retenue.

Mais cette décision de rehausser la CSG ne plaisait pas à tout le monde, pas même du côté des alliés traditionnels de la majorité, comme par exemple la CFDT.  Les "débats" sont "légitimes", a estimé Jean-Marc Ayrault. A condition qu'ils aboutissent à une solution satisfaisante sans mettre à feu et à sang la majorité...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/09/2013 à 11:33 :
Chaque jours une dose de blabla de nos ir "responsables" pour masquer l'incompétence et endormir le peuple.
J'espère que le jour où le peuple exaspéré forcera les changements, les cibles choisies seront bien celles qui aujourd'hui se "servent sur la bête" (qui se retrouve, elle, de plus en plus acculé à trouver des solutions extrêmes.)
a écrit le 26/09/2013 à 10:14 :
la gauche du ps et mr Ayrault ferait mieux de réduire le cout de notre démocratie en supprimant 1 député sur 2, 4 sénateurs sur 5, les membres du conseil économique et social, les 342 sous prefets, les 100 diplomates sans affectation, les conseils généraux, les 36 000 communes remplacées par 6000 communautés de communes ou canton.
La il ferait des économies, et il trouverait des logements sociaux rapidement.
a écrit le 26/09/2013 à 10:00 :
l'aile gauche du PS et Mr Ayrault ferait mieux de réfléchir aux économies que représenterait la division par 2 du nbre de députés, par 5 du nombre de sénateurs, la suppression du conseil économique et social, la suppression des inutiles sous prefets, la regroupement du département et de la région et la suppression des conseils généraux, le remplacement des 36000 communes par les communautés de communes etc...
On
a écrit le 26/09/2013 à 9:10 :
Il nous conte une fois de plus des sornettes, en bon socialiste il partage tout ce que vous avez et il garde ce qu'il a . C'est la nouvelle répartition sociale
a écrit le 25/09/2013 à 13:54 :
Est e qu'il dit pour une fois la vérité ?
a écrit le 25/09/2013 à 6:55 :
la revolte fiscale est en marche, on a les memes gripsous qu en 1788 , tondant tout ce qui passe afin de financer privilèges de cour et un ancien régime en lamabeaux
Réponse de le 25/09/2013 à 8:35 :
En marche mais à pas lents : ça doit être à cause des déambulateurs et hanches artificielles des "révolutionnaires"...
a écrit le 24/09/2013 à 22:48 :
CSG , une hausse pas envisagée, en tout cas pas avant les élections de 2014, malheureusement il reste le second semestre 2014 et toute l'année 2015 !
Leurs promesses de femmes saoules, on les connaît !
a écrit le 24/09/2013 à 21:39 :
son nez s'allonge......il ressemble de plus en ^lus à son patron.Les municipals arrivent messieurs.....et juste apres......La fin de votre regne arrive a sa fin!!!! Oui votre regne car vous etes des rois!!!! seul erreur de votre part nous ne vivons plus à cette époque....
ADIEU PINOCHIO!!!!!!!
a écrit le 24/09/2013 à 21:32 :
N oubliez pas que la parole d un homme politique ne vaut rien du tout Un peu de vent et la girouette dira le contraire avec le même aplomb
Réponse de le 24/09/2013 à 21:42 :
Cela me fait penser a Harlem Desir concernant les roms!!! Bizarre on ne l'entend pas...Aurait il retourner sa veste....Lui est le roi des pinochios et des girouettes!!!!!
Un vrai costumier....
a écrit le 24/09/2013 à 21:09 :
Nouvelle règle du jeu : Tout député qui veut voter en faveur d'une nouvelle taxe, d'un nouvel impôt, ou l'augmentation de taxe ou impôt existant doit payer 10 euros de sa poche. Sur leur revenus indécents, ce n'est vraiment pas grand chose. Peut-être que comme ca, ils hésiteront à toujours vouloir plus d'impôts...

Bon, d'accord, je rêve, mais ca fait tellement du bien !
a écrit le 24/09/2013 à 20:11 :
Les générations futures étudieront l'histoire de France, dans les livres on retiendra du couple Hollande - Ayrault celui avec qui la France a basculé dans l'appauvrissement par le pillage systématique de la population et des entreprises par des taxes, les professeurs feront un parallèle avec les taxes qui servaient au 12ième siècle pour financer la croisade. Hollande lui sa croisade au Mali c'est surtout pour qu'on oubli son incompétence et son inconséquence il a voulu remettre ça en Syrie pour remonter dans les sondages avant de devenir la risée de tous. Pathétique.
Réponse de le 24/09/2013 à 20:55 :
Quelle arrogance ,que faites vous des minerais maliens?
a écrit le 24/09/2013 à 19:59 :
Faire partie des classes moyennes est vraiment une chance. Défendues par la gauche, mais aussi la gauche de la gauche et meme la droite et la droite de la droite. Un vrai petit paradis fiscal méconnu.
a écrit le 24/09/2013 à 19:53 :
un coup j'pédale dans la semoule, un coup j'pédale dans le couscous...
a écrit le 24/09/2013 à 19:30 :
moi je dirais tout simplement que c'est un menteur , un mensonge de plus pour ce personnage de pacottille
a écrit le 24/09/2013 à 16:41 :
Si c'est Zéro qui le dit c'est que le contraire va arriver.
a écrit le 24/09/2013 à 14:19 :
Elle n'est pas engagée mais comme vous en parlez, nous allons nous occuper d'elle!
a écrit le 24/09/2013 à 14:09 :
La phrase n'est pas terminée. Au prochain couac, vous aurez la suite. "La progressivité de la CSG n'est pas envisagée.... PAR LE CONCIERGE DE L'ELYSEE. M. Zero pensait que ce qu'il disait, il y avait des chances certaines mais pas entières, d'être prévues dans le prochain budget revu mais pas corrigé, mais qui cependant aurait dû l'être si certaines conditions étaient avérées et patati et patata.....
Réponse de le 24/09/2013 à 22:51 :
Pas de hausse de la CSG, sauf si le besoin se fait sentir, comme l'a déjà dit un certain bourrin pour les impôts !
a écrit le 24/09/2013 à 13:47 :
On annonce pour 2013 un cinquième d IS en plus et plus de 70 milliards d IR? et même chose pour 2014, qui passe à la caisse ? On parle de hausses de cotisations, ainsi on tire sur la population au lieu de s occuper des riches évadés, on parle de 2 millions de foyers nouvellement imposables. Combien reste-t-il de déficit ? Voila qui devrait faire un gros chèque ! Seulement cela ne règle pas notre problème de chômage, de croissance et de précarité ! Ne doit-on pas rembourser une partie de la dette pour retrouver la croissance ? Peut-être faudrait-il cesser d envoyer en formation les diplômés qu on sort des écoles pour faire autre chose ? Ou bien décréter un plan de restructuration ?
a écrit le 24/09/2013 à 13:00 :
Ce qui veut dire , en clair , que cette progressivité n'est pas envisagée aujourd'hui , sauf information disant l'inverse le lendemain : je crois avoir lu que sous le gouvernement Gambetta , après une assemblée parlementaire , une déclaration était faite à la presse concernant les décisions prises , et que c'était l'inverse de ce qui avait été décidé à l'assemblée , par exemple , la liberté de chaque citoyen serait assurée , cela voulait dire au contraire que le controle policier serait renforcé , etc...: j'espère que je ne me trompe pas de chef d'Etat !
a écrit le 24/09/2013 à 12:41 :
Rien n'a changé en fait depuis le moyen âge.. Les impôts de l?époque: gabelle, taille, corvées, champart et bien d'autres, imposées par les seigneurs de l'époque aux paysans, ressemblent à s'y méprendre à l'incroyable amoncellement d?impôts que le citoyen d 'aujourd?hui est contraint de payer à son gouvernement. Seule différence: alors qu'à l'époque le paysan n'avait pas son mot à dire pour le choix du seigneur, le citoyen de maintenant est assez bête pour l'élire au suffrage universel...
a écrit le 24/09/2013 à 12:39 :
Qui dit mieux ? Mieux ! J'ai gagné.
a écrit le 24/09/2013 à 12:14 :
Lors d?un examen sportif ou intellectuel un résultat moyen est en fait quelque chose de pas terrible? Alors s?il vous plait, merci de ne plus qualifier de moyenne la classe qui supporte et fait vivre à elle seule le bazar. Les moyens en ont plein le C?
a écrit le 24/09/2013 à 11:46 :
Le titre est faux ( volontairement? ) :" le progressivité de la csg n est pas envisagée " ..mais pour 2014 !! La progressivité de la csg sera mise en place dans la réforme de la fusion ir et csg et rien de plus logique dans la conception de la fiscalité socialiste : je ne vois aucune raison de s étonner .
a écrit le 24/09/2013 à 11:44 :
La progressivité est non seulement compliquée, mais INJUSTE, car il ne faut pas croire que tout le monde déclare correctement ses revenus !...
a écrit le 24/09/2013 à 11:11 :
Attendons une nouvelle lecture après les municipales.
a écrit le 24/09/2013 à 11:06 :
Nous sommes revenus aux temps féodaux sous la coupe de petits seigneurs ne relevant pas des lois communes...
a écrit le 24/09/2013 à 10:57 :
Quand un politique fait une promesse, vous pouvez être certain qu'il n'entend pas la tenir. Il est plus que temps de quitter le navire France pour une destination moins spoliatrice et plus respectueuse des libertés individuelles.
a écrit le 24/09/2013 à 10:54 :
petite info "Le Figaro" madame zero s'est vue affublée d'une conseillere en communication,
cette "Repoublique" est une honte !
a écrit le 24/09/2013 à 10:52 :
En agissant de la sorte cela fait de la CSG un peu la flat tax chère aux libéraux. on pouvait attendre autre chose d'un gouvernement qui se dit de gauche. en taxant ainsi se sont tout compte fait les petits et les moyens revenus qui payent plus pour que les riches soient ménagés. Soit le contarire de ce qui avait été annoncé. vivement la déculottée des municipales et surtout des européennes pour que le PS reviennet peut être aux fondamentaux de la gauche
a écrit le 24/09/2013 à 10:40 :
Il ne manquerait plus qu'une CSG progressive qui toucherait encore une fois les classes moyennes. Les socialistes devraient se calmer car la coupe est pleine. S'ils veulent utiliser la CSG, qu'ils réforment l'impôt sur le revenu. On le supprime et on le remplace par la CGS, imposition à la source prélevée chaque mois. Avec cette réforme, tous les Français paieraient l'IR alors qu?actuellement 1 sur 2 paye l'impôt et seulement 10 % des contribuables payent 90 % du montant de cet impôt.
a écrit le 24/09/2013 à 10:37 :
Monseigneur zero est trop bon :toujours des cadeaux fictifs et de nouvelles ponctions bien réelles.Par contre les dépenses de l'état ne diminuent pas quoiqu'il en dise .
a écrit le 24/09/2013 à 10:33 :
C'aurait été pourtant la seule réforme fiscale intelligente et juste de ce quinquennat. Et ça nous aurait changé du bricolage et des couacs permanents qu'on subit maintenant depuis un an, d'une majorité, qui n'a aucune vision d'avenir sur le sujet...
a écrit le 24/09/2013 à 10:18 :
les petits contribuables c'est qui ?à partir de combien ?
a écrit le 24/09/2013 à 9:58 :
Pas envisagé pour 2014 mais 2015, rien n'est moins sur. Encore une bonne raison de quitter le pays, la liste s'allonge, les raisons de rester elles s'amenuisent...
a écrit le 24/09/2013 à 9:53 :
Malgré, la régressivité du gouvernement est flagrante!
a écrit le 24/09/2013 à 9:35 :
"La progressivité de la CSG n'est pas envisagée dans le loi de finances 2014." Serait-elle déjà validée?
a écrit le 24/09/2013 à 9:34 :
Tout ceci démontre deux choses: (1) la pause fiscale est un autre mensonge et de toute façon une pause suggère encore des augmentations après les échéances électorales (2) les socialistes ne savent faire qu'une chose, c'est combler les trous créés par leur politique en dehors de toute réalité économique avec des nouveaux impôts. Hollande avait dit lors de sa campagne que sa politique favorisait le prélèvement sur la diminution des services publics mais que ces prélèvements ne concerneraient que les riches.Ceux qui jalousant ceux qui réussissent ont voté pour lui en sont pour leurs frais car il est évident que toute la classe moyenne doit être ponctionnée. Et que dire du service public, temple de l'inefficacité où on pourrait faire mieux avec beaucoup moins d'argent si une gestion professionnelle était appliquée! Il est vrai que le droit aux soins pour tous met le système sous tension. Nous pouvons être content que nos impôts aide à soigner les clandestins!
a écrit le 24/09/2013 à 9:30 :
A quand le rectificatif de mou-mou pour contredire son 1er ministre ?
Ah pardon, j'ai mal lu ... Il précise que ce n'est pas dans la loi des finances de 2014...
Donc, ce sera pour 2015 ...
a écrit le 24/09/2013 à 9:25 :
Jean-Marc Ayrault : "La progressivité de la CSG n'est pas envisagée".... 100 contre 1 qu'elle va augmentée !
a écrit le 24/09/2013 à 9:24 :
A partir de combien et jusqu à combien fait on parti des classes moyennes , à cette question aucun politique répond précisément ?
Pourquoi ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :