Travail le dimanche et travail de nuit : ce qu'il faut savoir pour comprendre la polémique

 |   |  1116  mots
Leroy Merlin et Castorama condamnés à fermer 15 magasins le dimanche, une centaine de salariés du Sephora des Champs Elysées qui attaquent en justice le syndicat qui a fait condamné leur employeur pour travail de nuit : débats et polémiques ont repris de plus belle cette semaine sur le travail dominical et le travail de nuit.
Leroy Merlin et Castorama condamnés à fermer 15 magasins le dimanche, une centaine de salariés du Sephora des Champs Elysées qui attaquent en justice le syndicat qui a fait condamné leur employeur pour travail de nuit : débats et polémiques ont repris de plus belle cette semaine sur le travail dominical et le travail de nuit.
Les débats font rage concernant la justification économique du travail de nuit et du travail le dimanche après les décision judiciares concernant Sephora et Castorama... Mais combien de salariés sont vraiment concernés ? Et quelles sont les marges de manoeuvre réelle des entreprises ? Décryptage.

Leroy Merlin et Castorama condamnés à fermer 15 magasins le dimanche (les deux ont décidé de braver l'interdiction ce dimanche), une centaine de salariés du Sephora des Champs Elysées qui attaquent en justice le syndicat qui a fait condamner leur employeur pour travail de nuit : débats et polémiques ont repris de plus belle cette semaine concernant le travail dominical et le travail de nuit.

Mais à l'heure actuelle, quelles sont les marges réelles et légales des entreprises ? Ces dernières ont-elles toutes les mêmes obligations à respecter en la matière ? Combien de salariés cela concerne-t-il vraiment ? Etat des lieux.

Le travail dominical

  • Le repos du dimanche est-il obligatoire ?

Un salarié ne peut pas travailler plus de six jours par semaine. Chaque semaine, il a donc droit à un repos de 24 heures (ainsi que 11 heures de repos quotidien). Par ailleurs, comme le précise l'article L. 3132-3 du Code du travail : "Dans l'intérêt des salariés, le repos hebdomadaire est donné le dimanche." Mais qui dit règle, dit également exceptions et dérogations.

  • Certains secteurs d'activité n'ont pas à demander d'autorisation préalable

Certaines entreprises, employant des salariés, sont en droit d'ouvrir le dimanche en raison de leurs secteurs d'activités, et notamment des "besoins du public" et/ou de leurs "contraintes de production."

La liste est longue : hôtels, cafés, restaurants et débits de tabac, distributeurs de carburant (stations-service), magasins de meubles, commerces de fleurs naturelles (fleuristes) et de marée (poissonneries), établissements de santé et sociaux, entreprises de transport et d'expédition, entreprises de presse et d'information...

Par ailleurs, les commerces alimentaires peuvent également ouvrir le dimanche, sans autorisation préalable. Mais seulement jusqu'à 13 heures.

  • Pourquoi les magasins des Champs-Elysées peuvent ouvrir le dimanche et pas ceux situés sur le boulevard Haussmann ?

Selon l'administration française, " les commerces de détail non alimentaires situés dans une commune touristique ou thermale, ou dans une zone touristique d'affluence exceptionnelle ou d'animation culturelle permanente", sont en droit d'ouvrir le dimanche. Il faut cependant que le caractère touristique de la zone soit validé par un arrêté préfectoral.

Ainsi à Paris, seules sept zones ont été définies : rue de Rivoli, place des Vosges, les Champs-Elysées, le viaduc des Arts, le boulevard Saint-Germain, rue d'Arcole, et Montmartre. D'autres secteurs de la capitale souhaiteraient être intégrés à cette liste, à l'image des grands magasins qui ont leurs quartiers boulevard Haussmann et qui réclament de pouvoir ouvrir le dimanche depuis plusieurs années.

Et les lignes pourraient bouger. Selon une enquête Ipsos publiée il y a quelques mois, 80% des Franciliens se seraient prononcés pour l'ouverture des magasins le dimanche.

Fin 2011, un rapport de Pierre Méhaignerie, Richard Mallié et Christian Eckert, recensait 575 communes dans la liste des zones d'intérêts touristiques, ainsi que 41 communes ayant une zone touristique d'affluence exceptionnelle ou d'animation culturelle permanente.

  • Des dérogations conventionnelles pour le travail en continu

Si des raisons économiques le justifient, une entreprise industrielle peut mettre en place les 3x8. "L'inspecteur du travail autorise la nouvelle organisation du travail (et du repos hebdomadaire) si elle améliore l'utilisation des équipements de production et maintient (ou augmente) le nombre d'emplois", précise l'administration française. 

  • Toutes les entreprises ont le droit d'ouvrir cinq dimanches par an 

"Les commerces de détail non alimentaires peuvent ouvrir, dans la limite de 5 dimanches par an, sur autorisation préalable du maire (ou du préfet de police à Paris)", précise l'administration française. Des ouvertures qui sont généralement demandées à proximité des fêtes de Noël ou durant les périodes de soldes. 

  •  PUCE : L'exemple de Plan de campagne

Les magasins de la plus grande zone commerciale de France, située entre Aix-en-Provence et Marseille, ont la possibilité d'être ouverts tous les dimanches. Une pratique possible pour ce type de zone depuis l'entrée en vigueur de la loi Maillé en 2009. Celle-ci a instauré des périmètres d'usage de consommation exceptionnel (Puce) dans les agglomérations de plus d'1 million d'habitants (Paris, Lille et Aix-Marseille, mais pas Lyon). "Ces périmètres se caractérisent par des habitudes de consommation dominicale, l'importance de la clientèle et/ou l'étendue de la zone de chalandise", précise l'administration française.

Fin 2011, un rapport de Pierre Méhaignerie, Richard Mallié et Christian Eckert recensait ainsi 31 Puce dans l'Hexagone.

  •  Combien de salariés sont concernés par le travail dominical ?

Selon l'Insee, 6,5 millions de salariés travaillaient le dimanche en 2011 (dont 3 millions de manière habituelle). Ce qui représente 29 % des personnes en emploi contre 20 % en 1990. Et l'Insee de préciser :

Travailler le dimanche va souvent de pair avec le travail du samedi et des horaires tardifs ou variables. Plus des deux tiers des salariés qui travaillent habituellement le dimanche exercent une profession dans les domaines de la sécurité des personnes et des biens, de la continuité de la vie sociale et de la permanence des soins. Une grande partie de ces activités relève du secteur public.

Le travail de nuit

  • Quelles circonstances justifient qu'une entreprise ait le droit d'ouvrir de nuit ?

"Le recours au travail de nuit est en principe exceptionnel. Il doit prendre en compte les impératifs de protection de la sécurité et de la santé des travailleurs et doit être justifié par la nécessité d'assurer la continuité de l'activité économique ou des services d'utilité social", note l'administration française.

  • Quels types d'entreprises ouvrent de nuit ?

Les restaurants, stations-services, pharmacies, discothèques entrent, de par leur nature, dans le champ de cette définition. Néanmoins, des dérogations peuvent également être accordées à certains commerces, à titre exceptionnel, comme par exemple la veille de Noël.

  • Combien de salariés sont concernés par le travail de nuit ?

En 2011, l'Insee soulignait  :

16 % des salariés, soit 3,6 millions de personnes, travaillent la nuit habituellement ou occasionnellement. La proportion de salariés travaillant la nuit a augmenté de façon modérée mais continue de 1990 à 2003, puis s'est stabilisée depuis.

Pour rappel, le travail est jugé de nuit lorsqu'il se situe entre 21 heures et 6 heures du matin. Dans certains secteurs d'activités, la période  s'étale de minuit à sept heures du matin. C'est le cas dans les discothèques, les activités de production rédactionnelle et industrielle de presse, la télévision, la radio, les spectacles vivants et la production et l'exploitation cinématographiques.

Pour aller plus loin :

>> Pourquoi Sephora doit baisser le rideau à 21h et d'autres non ?

>> Travail le dimanche : la réforme de 2009 a fait chou blanc

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/09/2015 à 9:28 :
Je travaille le dimanche de temps en temps mais à quoi bon puisque vous les rendez aux impôts. Travailler plus pour gagner moins, nombre de gens qui travaille n'arrive plus à s'en sortir, n'ont plus rien bien avant la fin du mois, alors comment désormais voulez vous consommer en travaillant. C'est devenu impossible. Trop de taxes, d'impôts, la taxe d'habitation, le loyer, les charges, vous ne pouvez même plus vous soigner, les gens en ont marre de travailler pour rien.
a écrit le 02/10/2013 à 13:19 :
Pourquoi interdire le travail le dimanche et la nuit, le taux de chômage pourrait diminuer. Bien évidemment être vigilant, que le travail autorise hors horaires normales, soit un travaille rémunéré avec pourcentage horaire, et que les salariés ne soient pas obliges, s'ils préfèrent rester en famille.
a écrit le 30/09/2013 à 11:55 :
Bonjour, le collectif des Bricoleurs du Dimanche a déposé une pétition en ligne. lls demandent l'ouverture des magasins le dimanche sur la base du volontariat. Signons la pétition pour leur apporter notre soutien.
http://www.mesopinions.com/petition/social/laissez-travailler/10703
a écrit le 29/09/2013 à 23:35 :
Pour mémoire, le tribunal de commerce de Bobigny a interdit jeudi à Castorama et Leroy Merlin d'ouvrir leurs magasins d'Ile-de-France le dimanche suite à une plainte déposée par leur concurrent Bricorama, lui même interdit d'ouverture ce jour là.
CONCURRENCE ILLEGALE DES 2 AUTRES
Réponse de le 30/09/2013 à 0:51 :
Parce que cette loi mal fichu permet toutes les interprétations et donc les concurrences déloyales, il est tend de faire là aussi un choc de simplification: travail possible le dimanche et le soir jusqu'à minuit pour tous et partout ! Par contre le volontariat doit être la règle actuelle: soit le contrat initial le prévoit explicitement, soit un inspecteur du travail doit donner son aval après entretien individuel avec le ou les salariés concernés. Les conditions de récupération ou de compensation financière devront être négociés !! Ouf, Ayrault semble avoir compris que le statu quo n'était pas viable !!!
Réponse de le 12/02/2014 à 23:21 :
Je cherche à travail le dimanche
a écrit le 29/09/2013 à 12:33 :
En tant que garde d'enfant au domicile des parents, je travaille régulièrement en horaire de nuit ou le dimanche. Mon travail n'étant pas un impératif sanitaire, ni meme apparemment dans les entreprises qui possèdent une dérogation, je dois arrêter? Selon les anti-travail le dimanche et nuit, la fois ou une maman m'a appeler une nuit de dimanche pour venir garder son grand alors qu'elle partait accoucher du second, je la laisse se débrouiller? Je suis pour le travail de nuit et le dimanche, je fais tres bien mon boulot, du coup je choisis ceux ou je travail ou non, je ne laisse pas le choix à mon patron.
Réponse de le 29/09/2013 à 13:05 :
Bien sur que oui et si vous êtes pris pour excès de vitesse par des policiers ou des gendarmes même tarif l'amende à la poubelle... Et si vous tuez votre compagnon pareil il est mort ca peut attendre lundi matin... Le pb tourne toujours en ronds ce problème c'est juste une jalousie entre enseigne ne l'oublions pas.
a écrit le 29/09/2013 à 10:11 :
Déjà, moi, je m'interroge, un peu bêtement sûrement : en quoi le sens du mot "nuit" devrait-il être différent pour un salarié de Sephora et un salarié de... La Tribune ?
Si vous voulez bien m'expliquer... pourquoi le travail "de nuit" commencerait à 21 heures quand on vend des cosmétiques, et à minuit quand on écrit un article ?
Etant entendu que distinguer les horaires "de nuit" de ceux "du jour", c'est penser, bien sûr, d'abord à préserver chez chacun l'équilibre du rythme du sommeil tel que le définit la chronobiologie, et pas l'équilibre des comptes bancaires d'une entreprise, quelle qu'elle soit, et fût-elle "de presse". Non ?
Les deux, le vendeur de CD chez le défunt Virgin et le journaliste n'auraient-ils pas le même rythme biologique, le même besoin de préserver leur équilibre psychologique ou leur vie de famille ?
Chose à éclaircir, déjà, à l'heure où on nous parle de la retraite "selon la pénibilité"... Serait-il moins pénible de vendre une crème pour le visage à 22 h 30 (travail de nuit dans le secteur de la vente) que d'écrire un papier ou de le mettre en page à 23 h 50 (travail "de jour" dans le secteur de la presse, donc) ?

Par ailleurs, pour avoir travaillé moi-même dans ces deux secteurs ? dans les Drugstore parisiens du temps où j'étais soit "étudiante", soit "précaire"..., et dans un hebdo "national" plus tard, je confirme que j'ai largement apprécié la liberté qui m'était ainsi offerte d'organiser ma vie comme je le voulais, en fonction de mes contraintes et besoins personnels ? n'est-ce pas cela qu'on appelle "liberté de choix" ?
Les Drugstore employaient toutes sortes de personnes : les mamans pressées de retourner chez la nounou récupérer leur enfant, en horaires de jour "normaux", des étudiants en mal de financer leurs études, le soir ou le week-end, voire des "précaires" remettant ainsi le pied à l'étrier par la petite porte, et tout le monde s'y retrouvait, avec des contrats stipulant clairement les choses en amont, de sorte qu'aucune pression malvenue n'était possible.
Tout se peut, il suffit de bien vouloir 1/ ne pas refuser tout en bloc d'office, et 2/ que le législateur, au lieu de décider à notre place de ce qui serait "notre intérêt", veille à nous donner les moyens de faire respecter nos droits, plutôt que de nous enlever ces droits.

Et, si le Code du travail "décide" à notre place de ce qui serait "notre intérêt" de salariés, eh bien... ne devrait-on pas réformer ce Code, qui avoue ainsi que... ce ne sont pas les salariés eux-mêmes, majeurs et supposément éduqués par l'école de la République, qui décident de ce qui serait "leur intérêt", bien plus que le législateur qui ne leur demande pas leur avis ?

Le législateur ? et les syndicats ? devraient s'intéresser surtout à prévoir de réglementer les droits de chacun, et les obligations qui en découlent, du fait que le voisin, l'employeur ou le salarié de cet employeur ont, chacun, eux aussi, des droits également importants, à faire respecter, donc.
Dans les pays anglo-saxons, c'est ce qu'on appelle, je crois, la "culture contractuelle"...

En quoi permettre le travail de nuit ou le travail dominical restreindrait-il les droits des autres, ceux qui n'ont envie de travailler ni de nuit ni le dimanche ?

Ici, on voit qu'il ne s'agit pas de "l'intérêt des salariés", mais d'une logique macro-économique, ou plutôt "nationalo-économique", soit centrée sur notre nombril de Français à l'heure de la mondialisation, dont le salarié, en tant que personne, est, au contraire, exclu, et transformé, au contraire, en "variable d'ajustement" ? euh...tiens ! il me semble que cette expression est souvent employée par nos syndicats, du reste, dans d'autres contextes thématiques,et pour mieux la fustiger ?

Quant à distinguer les "zones touristiques" des zones, disons, où toute ville de province, actuellement, se meurt ? les centres-ville, en particulier, vu qu'on s'acharne à les vider de leurs petits commerces pour peupler les "zones de commerciales" en périphérie, eh bien... ne pourrait-on pas chausser d'autres lunettes et penser que, s'il y avait des commerces ouverts partout, il y aurait, peut-être, aussi, plus de "touristes" dans leurs rues désertées, et même des résidents locaux acheteurs, un peu partout aussi ?

Reste à savoir si... la ville, en tant que telle, doit demeurer une "zone d'activités", ou simplement un vaste "centre de loisirs" avec loisirs "proposés" par les municipalités, aux promeneurs... ou chômeurs...
Réponse de le 29/09/2013 à 10:40 :
Je n'ai qu'un qualificatif, tant au point des arguments, du bon sens, lucidité, pertinence et....orthographe irréprochable : EXCELLENT! EXCELLENT Merci pour ce commentaire!
Réponse de le 29/09/2013 à 10:51 :
Au départ cette loi était faites pour permettre au commerce de proximité de "survivre" comme les boucherie de quartier et autres... Mais ça fait belle lurette que cette interdiction n'a plus lieu d'exister pour cette raison car la plupart de ces commerces ont fermé. Aujourd'hui c'est devenu un bras de fer entre de très gros commerce tel que "bricorama" qui ne possède soit disant pas assez de fond pour ouvrir en payant l'amende et les très très gros commerce tel que "leroy merlin et castorama" qui possède assez de fond pour ouvrir en payant l'amende... Encore une dérive du système finalement et personne qu bouge bien sûr de peur d'en créer d'autres...
Réponse de le 29/09/2013 à 11:06 :
+++ 1000000
Réponse de le 29/09/2013 à 19:45 :
j'ai bien apprécié votre commentaire ! + 1000
a écrit le 29/09/2013 à 9:47 :
Avec cette contravention y reste plus que 59 semaines et la dette est payé...
a écrit le 29/09/2013 à 9:14 :
Dimanche 9h petit déjeuner avec croissants chauds achetés chez mon boulanger à proximité de mon domicile puis petit jogging d'une heure dans le parc histoire de s'entretenir, ce midi déjeuner en famille avec les enfants
du bon temps tout simple nous ne parlerons pas des dernières polémiques en cours les roms, le travail du dimanche où des impôts taxes nous évoquerons les prochaines vacances de la Toussaint....
Réponse de le 29/09/2013 à 11:10 :
et vous avez bien raison! + UN se laisser un peu "vivre"......si déjà faut travailler (bientôt!) jusqu'à 70 ans et plus (si!si! ça viendra, si on est pas mort, bien sûr !), on travaille aussi de dimanche(même avec 1 jour de récup) , on est juste venu au monde pour travailler, quoi ! ? Non, mais certains déraillent actuellement, faut se faire soigner! c'est grave, franchement!!
Réponse de le 29/09/2013 à 12:38 :
+ UN
Réponse de le 29/09/2013 à 12:56 :
Obliger un pauvre boulanger privé de vie de famille pour vous approvisionner en croissants chauds, c'est pas égoïste, ca ?? Ah oui mais non, mais là c'est pas pareil !!! Ca me touche personnellement là !!
Réponse de le 29/09/2013 à 13:39 :
Oui le boulanger existait avant 'casto' et la boulangerie pâtisserie rapporte largement plus qu'un dimanche rémunéré à 50e pour un salarié de castorama.....boulanger un métier d'avenir!!
Réponse de le 29/09/2013 à 19:13 :
50 euro chez castor...sachant que le dimanche est payé double, s'ils travaillent 8h ds la journée, ca fait 6,25 euro de l'Eure ...je crois que vous avez d'autres combat à mener si c'est la réalité... malheureusement, comme souvent, je crains que vous n'affabuliez sans connaissance aucune sur le sujet : attendez donc lundi que la permanence syndicale réouvre et vous souffle les phrases à écrire !!!
Réponse de le 29/09/2013 à 19:47 :
le boulanger ne travaille que le dimanche matin.....
Réponse de le 30/09/2013 à 0:54 :
... C'est vrai que le reste de la semaine, c'est grasse mat' jusqu'à 11h chez les boulangers : c'est bien connu !!!
Réponse de le 30/09/2013 à 1:24 :
ça n'existe plus les vrais boulangers qui fabriquent le pain eux mêmes (sauf exceptions), maintenant le pain est industriel, arrêtez de nous prendre pour des ... car les français sont pas nés de la dernière pluie, votre propagande ne tient plus.
Réponse de le 30/09/2013 à 11:26 :
Majoration de 50e par dimanche travaillé chez castorama soit 200e de plus par mois pour 4 dimanche .....merci
oh mon seigneur!
a écrit le 29/09/2013 à 7:26 :
La seule solution c'est de donner l'équivalent congé pour les dimanches, soit 52 jours supplémentaires. Comme cela, chacun choisi le jour où il souhaite se reposer. Moi je prendrais le dimanche.
a écrit le 28/09/2013 à 22:41 :
Que dit le code du travail suisse sur le sujet ??
a écrit le 28/09/2013 à 21:11 :
On croule sous le chômage et on empêche les courageux de travailler
Les syndicats sont les premiers démolisseurs d'emploi qu'est devenu le port de Marseille Grace aux syndicats mafieux des dockers
Mais les politiques ont une telle trouille des défilés et du blocage par les militants des bastions de la SNCFdes enseignants etc etc. qu'ils baisent leur froc . Cela s'est vu dans le cadre de la réforme des retraites ou on s'est bien gardé de toucher aux régimes spéciaux et au calcul ses retraites des fonctionnaires
Ce n' Est pas le gouvernement qui dirigea France , mais une minorité qui a un pouvoir de nuisance .
Le changement c'est pour quand ???
Réponse de le 28/09/2013 à 22:49 :
Faut pas être courageux pour bosser le weekend en plus de la semaine, faut être c...
Arrêtez de vous croire majoritaire, les libéraux, le peuple français saura vous faire comprendre votre défaite. A croire que la défaite de Sarko ne vous a pas suffit, ils vous en faut d'autres.
Réponse de le 29/09/2013 à 9:30 :
++10000000000
Réponse de le 29/09/2013 à 10:39 :
Proposez donc un référendum, vous serez vite fixé.

Je ne vous souhaite pas d'avoir besoin de la police, d'un médecin, d'une infirmière, d'un pompier, ou de prendre l'avion ou le train,etc...

Que la vie est facile quand on est un bobo oisif...
Réponse de le 29/09/2013 à 11:13 :
La santé, la police, le médecin etc, n'onr absolument RIEN à voir avec des magasins pour faire ses emplettes, naviguer, acheter du poisson ou un imper! on a la semaine pour ça, ou en soirée en sortant du travail! faut pas d....conner! il y en a qui sont graves ici, et se mélangent lourdement les pinceaux !
Réponse de le 29/09/2013 à 13:13 :
Le référendum serait majoritairement non... Les référendum on toujours été par leur "voulez vous de la politique actuelle oui ou non"... Jamais sur le sujet demandé. Si les français avaient réfléchi sur le dernier ils auraient a la limite dit oui a l'euro mais pas à 1franc<1euro. En France le referendum est étrange...
Réponse de le 29/09/2013 à 15:50 :
@pas courageux .Le problème, c'est que vous n'avez RIEN compris à la question : on se tout de savoir de ce que vous pensez du travail du dimanche pour les autres, on vous demande juste de leur laisser la liberté de choisir de mener leur vie comme bon leur semble ! Doit-on interdire la vente du poisson en France si vous n'aimez pas ca et que vous avez peur qu'on vous oblige à en manger ? Votre position "je veux pas travailler le dimanche alors ca doit être interdit à tous" est aussi ridicule !!
a écrit le 28/09/2013 à 19:55 :
Je suis contre l'ouverture le dimanche, mais si c'est ouvert j'y vais. Il serait dommage que les employés soient venus pour rien.
Réponse de le 28/09/2013 à 20:38 :
@ 911 prenez un rendez-vous d'urgence chez un psy ...
Réponse de le 29/09/2013 à 9:31 :
c'est fou ce que vous semblez être cohérent ..
a écrit le 28/09/2013 à 19:49 :
Enfin l'honneur est sauf, les magasins de meubles peuvent toujours ouvrir le dimanche. Ouf! C'est vrai que le gouvernement aurait perdu la face s'il n'avait pas soutenu une décision aussi inéquitable qu'illogique
a écrit le 28/09/2013 à 19:42 :
En fait, il n'y a qu'a obliger tout le monde à travailler le dimanche comme cela personne n'aura le temps de faire les magasins ce jour là.
a écrit le 28/09/2013 à 19:38 :
La CGT est un syndicat communiste, soit... Envoyons les un mois en Corée du Nord, qu'ils puissent voir les résultats du régime qu'ils prônent. Cela les calmerait très certainement.
Quand on se rend à Londres, à Hong Kong, à New York, les magasins sont ouverts le dimanche. Paris restera un musée à ciel ouvert, placé sous la menace de syndicats irresponsables.
Réponse de le 29/09/2013 à 9:32 :
...et la marmotte....Pfffffff !
a écrit le 28/09/2013 à 17:05 :
Sympa !!!! la moitié de mes commentaires a été effacée... sans doute pour pas trop montrer que l'immense majorité des Français est très remontée contre les syndicats.
C'est vrai qu'en lisant les commentaires on a l'impression que la moitié est pour , la moitié est contre...c'est pas ce que j'appelle une vision objective
Réponse de le 28/09/2013 à 19:33 :
Pas du tout. Vous ne représentez que vous même et ne représentez donc pas la majorité.
a écrit le 28/09/2013 à 15:23 :
On dit toujours que l'avenue Champs Elysée est la plus belle du monde. Or, on ne sait pas les entretenir. Des touristes viennent du monde entier. Et ils choisissent de la visiter le soir, pour voir toutes les lumières et les boutiques sont ouverts, et les touristes vont faire les boutiques une fois le soir. Or certains syndicalistes égoïstes veulent fermer leurs commerces
à 21 heure. Déjà les magasins Sephora en sont victimes ; même que la direction confirme que c'est entre 21 h et minuit que les affaires sont les plus forte ; beaucoup plus qu'en journée. Même certains salariés dynamiques sont d'accord pour travailler jusqu'à minuit.

Même chose pour Leroy Merlin. Le chiffre d'affaire pour un dimanche est l'équivalent de 3 jours de la semaine. Les canibales de syndicats veulent aussi fermer ce magasin la dimanche. Et la majorité des vendeurs sont d'accord pour travailler le dimanche c'est très arangeant pour leurs mode de vie. C'est quoi la démocratie si leurs avis ne sont pas respecté qu'ils sont d'accord pour travailler le dimanche ?
a écrit le 28/09/2013 à 14:35 :
Comme pour les impôts, on est tous d'accord pour que ce soit l'autre qui fasse des efforts.
Réponse de le 28/09/2013 à 15:26 :
Faux : les syndicats refusent que ceux qui veulent travailler puissent le faire !!! Mais je ne suis pas surpris, puisqu'un ami en CDD aux assedics il y a qques années, a été convoqué par le représentant syndicale qui a exigé que mon ami ralentisse son rythme de travail, parce qu'en travaillant normalement, le travail prévu était fait en temps et en heure, alors qu'il y avait 2 absents, qui en plus militaient pour la création d'un 3e poste pour le même boulot ! Alors si à coté il y a des bosseurs, ca fait mauvais genre !!!
Réponse de le 28/09/2013 à 15:28 :
Je suis d'accord pour que ceux qui ne veulent pas travailler le dimanche puissent ne pas travailler, à condition qu'ils laissent les volontaires travailler !!!
Réponse de le 28/09/2013 à 19:44 :
CONTRE
a écrit le 28/09/2013 à 14:23 :
Chez Castorama 50e par dimanche travaillé soit 200e de plus mensuellement sur sa rémunération bref des 'clopinettes' juste pour finir les fins de mois ...et améliorer par contre les dividendes des actionnaires! Je ne travaille pas le dimanche et je ne vais pas dans ces magasins. En semaine les plages horaires de ces grandes chaines suffisent pour dépenser son argent chez eux!! En Allemagne les grandes surfaces ne sont pas ouvertes et les Allemands ne s'en portent pas plus mal!! Il y a trop de grands magasins hypers et autres autour des moindres villes de France, plus assez de petits commerces que des entrepôts et de la logistique avec des emplois sous payés, précaires et souvent à temps partiel . Le travail du dimanche ne réduit en rien le chômage quelque soit les arguments des responsables de ces magasins je suis favorable à leur fermeture!
Réponse de le 28/09/2013 à 15:35 :
Votre texte démontre bien qu'on ne vous oblige ni à aller faire vos courses le dimanche, ni à bosser le dimanche : alors ne faites pas chier les autres en leur empêcher de faire comme ils veulent ! Il y a quelques années en arrière, j'avais un contrat 48h hebdo, qui me permettait ainsi de bosser 3 semaines pour avoir ensuite 1semaine de repos. Ajouté au congés payés, ca me faisait 17 semaines par an pour partir au soleil. Là encore ces ...de syndicalistes ont fait interdire mon contrat : j'ai eu droit à tous mes w-ends, pour tourner en rond dans mon appart parce que la maison familiale était trop éloignée pour 2 jours !!!
Réponse de le 28/09/2013 à 16:02 :
Vous avez été mal défendu le vsd ainsi que le travail 48h hebdo existent toujours dans l'industrie et il y a toujours des possibilités de cumuler ses congés pour partir plusieurs mois au soleil en hivers!!Mais là il s'agit de conforter
des exploiteurs sous prétexte de liberté du travail dans les grands magasins le dimanche...
Réponse de le 28/09/2013 à 18:21 :
Par qui être bien défendu ? Par les mêmes syndicalistes ? ... et sinon, aller aux prud'hommes pour se faire juger par des syndicalistes dans mon opposition à la décision du syndicat ??? ...imaginez les chances d'un accusé dont le propre avocat plaide pour la peine de mort...et encore , lui peut changer d'avocat !!!
a écrit le 28/09/2013 à 12:56 :
Effectivement vous avez raison, ça ne me plaît pas que les magasins soient ouvert le dimanche. Je ne suis pas concerné, je ne travail pas le dimanche. Ce qui me gêne profondement, c'est qu'on oblige ces personnes à travailler. Oui, ont les obliges, le rapport de force entre salarier et patronat est inégale (pression, chantage à l'emploi, mal vu....). Ce sont en règle général des emplois précaires, bien vaillantes ces personnes qui travaillent pour subvenir à leurs besoins et ne vivent pas au crochet des aides sociales..... Elles travaillent non pas pour arrondir mais pour finir leurs fin de mois, ils y a là une petite nuance qui est de taille. Effectivement c'est une liberté de travailler ou pas le dimanche, le soir le matin,24/24 mais dans le contexte actuel, il faut des lois pour encadrer. En me relisant, je précise que je ne suis pas syndicaliste. pour ou contre, nous avons tous une opinion, des intérets différents. Pour ma part, je ne fait plus mes courses le dimanche, ni les jours féri?s, lorsque personne ne fréquentera leur magasin ils les fermeont d'eux même et là encore la même histoire, c,est pour votre bien mes chère et cher salarier
Réponse de le 28/09/2013 à 18:27 :
Vous ne travaillez pas non plus entre midi et deux : vous allez peut-être demander à rendre cette pause obligatoire ...meme dans la restauration !! Après tout, le méchant patronat les oblige ( oui, oui, il les oblige !) à travailler pendant les heures de repas !! Et je vous laisse le soin de plaider pour l'arrêt du travail de nuit des pauvres veilleurs de nuit que l'on oblige à être présent pendant que les autres dorment !!!
Réponse de le 29/09/2013 à 12:44 :
Il est très vrai que les droits sont souvent bafoués, mais faut-il pour autant les supprimer ?
Ce qu'il faut, ici, c'est que nos syndicats et employeurs changent un peu, ou beaucoup, de culture, pour parvenir à comprendre que des droits, quand ils existent, doivent être défendus, au contraire, et qu'il existe des moyens pour éviter, par exemple, ce rapport de force que vous évoquez : des contrats correctement rédigés, et dont on est en droit d'attendre qu'ils soient précis et respectés, s'il le faut avec l'appui des syndicalistes maison. Et une justice qui ne mette pas des années à reconnaître et condamner leur non-respect.

a écrit le 28/09/2013 à 12:46 :
c'est pas compliqué en France quand t'as deux français t'as trois avis différent.
a écrit le 28/09/2013 à 12:33 :
La aussi on pénalise le client ,mais à qui cela profite-t-il?
Réponse de le 28/09/2013 à 15:52 :
Toujours au même, aux parasites, fainéants, assistés, syndicats...
Réponse de le 29/09/2013 à 11:15 :
le client peut se transformer en promeneur à la campagne ou ailleurs, en quoi il est pénalisé? n'importe quoi
Réponse de le 29/09/2013 à 15:56 :
@ @emile 11h15 : et au nom de quoi voulez vous l'envoyer à la campagne? Pour son bien ? Pétain l'avait très bien organisé avec les camps de jeunesse, et Mao encore mieux : est-ce que c'est ce qu'on souhaite ? NON ... on veut la liberté!!
a écrit le 28/09/2013 à 12:18 :
Je lis tous ces commentaires et suis éffaré, nous parlons ici de personnes adultes et volontaires, la première commendemant de la République est "liberté" . Pour autant que je sache personne n'est contraint, nous sommes dans un pays LIBRE avec des lois. Arretons les dogmatismes socialistes et des syndicats, qui veulent controler le moindre detail de notre vie, enbtemps que salarié, client ou entrepreneur. La France est etouffée par ces dogmatismes.
Réponse de le 28/09/2013 à 12:31 :
La liberté est manipulée et orientée par une sombre stratégie qui consiste à rémunérer les travailleurs de la semaine au prix de l'esclavage humain nouveau et à proposer le salaire de la pauvreté le dimanche et la nuit ... Les cupides esclavageurs sont démasqués, ce sont les voyous de la finance les mêmes que ceux de la grande distribution qui veulent terminer de flinguer les petits commerces ...et de généraliser l'esclavage nouveau UN POINT C'EST TOUT ...
Réponse de le 28/09/2013 à 12:37 :
bien entendu , si cela passe, il nn'y aura que des volontaires qui travaillerons le dimanche? les non volontaires seront exclus du grp tout simplement....
Réponse de le 28/09/2013 à 12:38 :
Justement, ces enseignes sont hors-la-loi comme vous pouvez le constater. D'ailleurs, elle ont été condamnées.
Réponse de le 28/09/2013 à 12:58 :
BAUFFF : Vous, vous en êtes encore à Zola. Vivant en région parisienne, et ayant à proximité un Castorama et un Leroy Merlin, je peux vous dire qu'ils sont archi pleins le Dimanche. Quant aux employés que je rencontre lors de mes achats, ils n'ont pas l'air de soufrrir de leur esclavagisme ... La CFDT est a côté de la plaque : ceux qui vont morflés, ce sont ceux qui vont perdrent 300 à 400? sur leur fiche de paie. Je suis provincial à l'origine (Bourgogne), et la vie en IdF est très décalée par rapport à la vie de province (pas en mieux certes sur certains points ... mais c'est comme ça) et le fait d'avoir des magasins ouverts le Dimanche n'est pas un luxe : en semaine, voire même le samedi, vous ne faites rien hormis boulot, métro , dodo ...
Réponse de le 28/09/2013 à 13:36 :
Tous ces désoeuvrés qui vont se promener le dimanche dans les magasins de bricolage et de meubles ne sont que la vitrine de leur propre décadence, ils ne sont plus capables de s'occuper autrement, et le plus grave c'est qu'ils élèvent leurs enfants dans cette pure décadence, dans l'ignorance du sport, de la culture, de la musique, de la danse ... BREF cette décadence est le résultat du lobyying orchestré par les voyous de la finance qui ont trouvé des oreilles attentives dans les sphères troubles nauséabondes des Parlementaires de la République souillée par les corruptions rampantes
Réponse de le 29/09/2013 à 9:34 :
@ 500% avec vous !!
Réponse de le 29/09/2013 à 9:36 :
Ah que c'est bien dit! je n'aurai pas mieux fait, loin de là ++++++ 1000000000 merci
Réponse de le 29/09/2013 à 9:37 :
Civilisation en perdition, ni plus, ni moins.....
a écrit le 28/09/2013 à 12:10 :
A tous les commentateurs pro-interdiction : mettez vous d'accord svp... l'ouverture du dimanche permet-elle à l'employeur de gagner plus, ou n'est-ce qu'un déplacement du chiffre d'affaire ( dans ce cas, ca signifie que les employeurs sont masochistes et paient des heures majorées sans en retirer bénéfice ). S ca permet de gagner plus, l'économie française est-elle suffisamment florissante pour se permettre de rajouter des boulets supplémentaires aux entreprises ? Enfin, lisant beaucoup de commentaires du genre " moi je ne voudrais pas travailler en décalé" ... que l'on exige la possibilité de refuser le dimanche à tous les salariés pour qui le contrat de travail ne le stipule pas explicitement, ... et le problème sera réglé ! Mais de quel droit un syndicat peut-il se permettre de passer outre les salariés (101 salariés de Sephora ont porté plainte contre un syndicat pour entrave au travail,... ) à fortiori lorsque le syndicat n'est même pas représenté dans l'entreprise !!! LE problème est surtout que les syndicats n'ont plus rien de représentatifs pour les salariés du privé : ils ne représentent plus que les fonctionnaires !!!
Réponse de le 28/09/2013 à 12:33 :
Votre commentaire est très réducteur. En effet, SEPHORA, c'est 4500 salariés. Et 101 salariés sur 4500, ce n'est pas représentatif, loin de là.
Réponse de le 28/09/2013 à 12:51 :
Ce sont 101 salariés du Sephora des champs Elysée (je crois qu'ils 200 ou 250 en tout). Et l'ensemble des 4500 salariés du groupe ne sont pas concernés par les hotiares spécifiques des champs Elysée ....
Donc votre remarque "101 sur 4500 salariés" est à côté de la plaque.
Réponse de le 28/09/2013 à 13:05 :
Sauf que avec les clauses de mobilité dans les contrats de travail, vous pouvez être concerné du jour au lendemain. C'est votre remarque qui est à côté de la plaque.
Réponse de le 28/09/2013 à 13:58 :
Et combien de porteur de sac poubelle sur ces 4500 personnes? Qu'on se fasse une petite idée de la légitimité des alcooliques de Clip P...
a écrit le 28/09/2013 à 11:44 :
L'éternel serpent de mer des nobliaux des affaires : comment s'y prendre pour qu'une masse de moutons dociles participe à l'enrichissement de quelques grands dirigeants et actionnaires... tout d'abord tirer sur les syndicats qui ont réussi à éliminer le travail des enfants et des mères de famille durant quatorze heures par jour, qui ont réussi à décrocher les congés payés, qui ont fait en sorte que le travail exceptionnel de nuit soit plus rétibué... allècher quelques esclaves de la vie par des mirages dorés en leur mettant dans la tête qu'ils défendent leur liberté.
Que diable, l'être humain est un animal diurne et non nocturne. Les chiens et les chevaux voient leurs besoins élémentaires mieux respectés : se nourir et dormir à heure fixe selon leur pente naturelle.
Pas étonnant que des enfants n'aient plus ni aucun repère ni autorité parentale pour les guider quand toute la strcutre familiale est démolie pièce par pièce au nom du profit et d'un faux concept de liberté.
Jolie civilisation que l'on se forge. A quand le 24/24 et 7/7 ?
Réponse de le 28/09/2013 à 12:12 :
Génial la comparaison avec les animaux : les chats dorment 18 heures par jour, les syndicats voudraient qu'on en fasse autant ! Pathétique !
Non Messieurs les syndicalistes, ce n'est pas vous qui vous êtes battus pour la suppression du travail des enfants et des femmes, c'est la société dans son ensemble qui a évolué et vous n'auriez pas été là , le résultat serait le même !
Réponse de le 28/09/2013 à 12:13 :
+1 million.
Réponse de le 29/09/2013 à 11:18 :
+++ 1000 ! très bien le commentaire!
a écrit le 28/09/2013 à 11:06 :
les syndicats : le cancer de l'économie moderne !
Réponse de le 28/09/2013 à 11:21 :
Economie moderne cancer du bien être
Réponse de le 28/09/2013 à 11:34 :
Economie de la cupidité des voyous de la finance... cancer de la vie humaine
Réponse de le 28/09/2013 à 12:27 :
Heureusement qu'elle est la cette économie pour vous donner a boire, a manger, a fumer, a avoir la petite voiture, la tele, la machine a laver....
Réponse de le 29/09/2013 à 11:18 :
Absolument, +1000
a écrit le 28/09/2013 à 10:56 :
En Alsace, les grands magasins sont fermés le dimanche et on n'y consomme pas moins que dans les autres régions. Voir ses enfants plutôt que les clients.
Réponse de le 28/09/2013 à 11:06 :
+ UN
Réponse de le 28/09/2013 à 11:07 :
Bien dit !!!
Réponse de le 28/09/2013 à 11:19 :
En Alsace, les prêtres sont payés par nos impôts : est-ce pour autant un exemple à suivre ??!
Réponse de le 28/09/2013 à 11:50 :
PS les prêtres étant salariés par l'état en Alsace, ne faut-il pas leur interdire de travailler le dimanche : principe d'égalité entre les salariés?!?
Réponse de le 28/09/2013 à 12:06 :
et sinon tu n'as rien a dire?
Réponse de le 28/09/2013 à 18:37 :
Non, je pense que l'absurdité idéologique des syndicats se passe ici de commentaire !!
Réponse de le 29/09/2013 à 9:39 :
TOUT A FAIT DE VOTRE AVIS !!
a écrit le 28/09/2013 à 10:51 :
je pensais que l'on luttait contre l'exclusion et le travail pour tous ,la libre entreprise je constate encore un e fois que grace aux syndicats on va encore mettre des gens au chomage et reduire un peu plus la consomation ils n'ontrien compris les syndicats sont encore dans leur doux reve de 36 ils seraient peut etre tant pour eux d'evoluer
Réponse de le 28/09/2013 à 11:06 :
n'importe quoi !
Réponse de le 28/09/2013 à 11:07 :
"canard60", il faut revenir au bon sens tout simple, les citoyens ne dépensent pas leur argent 2 fois .. les adultes bien équilibrés et bien organisés ils savent faire leurs achats la semaine du Lundi au Samedi matin ... et pour les français diplômés très très mal organisés qu'ils aillent voir un psy pour se faire soigner de leur très très lourde maladie du désordre tout court ... Ce qui est inquiétant, c'est de constater que des français qui ont un travail soient si mal organisés dans leur vie personnelle ... ce qui laisse à penser que dans leur travail il doit y a voir de très grosses lacunes ... qui débouchent sur de grosses pertes de leur propre productivité et par voie de conséquence de leur compétitivité ...
Réponse de le 28/09/2013 à 11:09 :
@canard 60
Parce que travailler le Dimanche, les jours fériés, la nuit, en 3x8 est une évolution. Etes vous sûr d'avoir tout bien compris?
Réponse de le 07/10/2013 à 14:25 :
-du lundi au samedi,
-de vivre à la campagne et travailler en ville
-d'avoir 3h de trajet a/r, (tributaire des transport en commun...!!!)
-de me retrouver régulierement devant des magasins portes close (petit ou grand) trop tard mossieur il est 20h nous fermons
-de courir de bus en bus entre midi et deux pour boucler quelques courses
(ENFIN MOSSIEUR il faut manger, la pause syndicale alors!!)
voilà voilà... mais je ne me plaint pas, puisqu'à vous lire je suis surdiplômé, plein aux as, psychologiquement faible, inadapté, inproductif, stupide ect, et EN PLUS je voudrais faire travailler (pardon... exploiter) de pauvre employé le dimanche...
suis-je le seul idiot à vivre ainsi en france ??
a écrit le 28/09/2013 à 10:38 :
Evitez d'avoir des problème de nuit si l'état applique cette loi a ces service, les urgences fermeront aussi ainsi que les commissariats, les pompiers...
Pour moi tous le monde est prêt à travailler le dimanche ou la nuit a condition d'être payé pour...
Réponse de le 28/09/2013 à 11:05 :
Argent, argent..... Les gens ne vivent plus que pour ça. Votre commentaire est typique d'une personne individualiste, matérialiste où seul l'argent et son égo compte. Commentaire malheureusement partagé par la majorité de nous français asservi au pouvoir de l'argent et de la monenclatura capitalistique.
Réponse de le 28/09/2013 à 11:08 :
Travailler à long terme , la nuit faut pouvoir! ça vous déglingue complètement, et ensuite problèmes de santé, on y gagne où????
Réponse de le 28/09/2013 à 11:28 :
Votre commentaire confirme que même vous, avez fait le constat qu'une majorité des français souhaite travailler en décalé pour gagner plus ! Que ca vous plaise ou non ne vous donne pas le droit de décider pour eux !! Que l'on mette des gardes-fous pour protéger les non-volontaires, je suis 100% d'accord ( par exemple, entretien préalable avec un inspecteur du travail pour qu'il s'assure du caractère volontaire), mais vous arroger le droit d'interdire aux autres ce que vous ne souhaitez pas pour vous me parait outrepasser vos prérogatives... même si vous étiez syndicaliste !!!
Réponse de le 28/09/2013 à 11:32 :
Ce n'est pas de l'individualisme mais du bon sens, si les magasins ouvre et paye l'amende c'est qu'il y gagne encore plus payer leurs employés pour venir travailler aurait pu être fait avant et jamais les syndicats ne ce serait mêlé de l'affaire. Personnellement je ne suis pas concerné par cette affaire ne travaillant pas dans un magasin mais si je vais travailler c'est seulement pour gagner de l'argent pour manger et vivre, avoir la même paye et rester chez moi m'irait très bien comme un maximum de personne de notre pays, mais la vie c'est pas comme ça. Tous le monde parle de la crise on fige ou au mieux on réduit les salaires des employés et à côté de ca les grands magasins fonds un max de bénefs et ne coulent pas... Tous les bénefs sont redonnés aux patronats et aux actionnaires et pas aux employés. Si c'est ça l'individualisme alors oui je doit l'être... Pourtant au début du capitalisme l'argent était censé être partagé!
Réponse de le 28/09/2013 à 11:38 :
Si vous travaillez la nuit, vous dormez le jour... Ce n'est pas une chose facile tous comme les trois 8. A l'heure actuelle bon nombre de personne travaille au trois huit pour 1500? net primes comprises (autant dire une retraite basse). Pour moi c'est un non sens surtout quand l'entreprise émarge des bénefs et délocalise pour emmarger encore plus... C'est pourquoi si les magasins veulent ouvrir la nuit pourquoi pas l'état n'a cas les obliger a redonner cette argent à leur salarié et à embaucher plus... Nombreux son les chômeur qui seraient content de pouvoir ce lever et allez au travail... Sans compter qu'ils y a déjà beaucoup de travailleur de nuits vous croyez que les rayons ce remplissent à qu'elles heures et comment???
Réponse de le 29/09/2013 à 9:40 :
+ 100000000 !!
Réponse de le 29/09/2013 à 9:56 :
Vous avez entièrement raison dans tout ce que vous avez dit, et en particulier dans le com 11 : 32 MERCI! ça fait plaisir de rencontrer, trop rarement d'ailleurs, des gens plein de bon sens....qualité qui se perd actuellement, c'est à déplorer vivement ..
Réponse de le 29/09/2013 à 10:04 :
chez nous, les grandes surfaces se remplissent avec les clients au milieu, et ça forme souvent des bouchons ! Carrefour, intermarché, pas de rayons la nuit,mais le jour, eh! oui..
a écrit le 28/09/2013 à 10:31 :
A force de vouloir revenir à zola ... les patrons esclavageurs et les Parlementaires UMP UDI vont finir par réveiller les morts pour leur proposer de travailler dans l'au delà ... il faudrait voir aussi s'il ne serait pas possible de faire travailler les chiens d'aveugles pour servir les Parlementaires UMP UDI défendeurs du travail le Dimanche ... le soir ... sur les champs Elysées lorsqu'ils font la fête avec le pognon des contribuables saignés à blanc ...
a écrit le 28/09/2013 à 10:14 :
la question a poser est : seriez vous prets a travailler le dimanche . ?
Réponse de le 28/09/2013 à 10:45 :
suis à mon compte je travaille le dimanche .... pas le temps pour d'aller dans les magasins .... puis perso je n'ai pas envie !
Réponse de le 28/09/2013 à 10:58 :
Et si les personnes répondant oui mais ne travaillant pas le dimanche, seraient-elle prêt a travailler la semaine jusqu'à 1h00 ou commencer très tôt afin que les personnes qui travail dimanche puissent faire leurs papiers .....
a écrit le 28/09/2013 à 10:14 :
Nous sombrons dans la "Charia syndicale " !
Réponse de le 28/09/2013 à 14:01 :
Vous sombrez dans l'alcool ?
a écrit le 28/09/2013 à 10:13 :
Il va de soit que les discothèque devront fermer dès 21h ! looooooooooool
a écrit le 28/09/2013 à 10:04 :
que l'on soit pour ou contre ... s'ils n'avaient pas clients ... ils ne seraient pas ouverts!... ce n"'est pas aux syndicats de faire la pluie et le beau temps !
Réponse de le 28/09/2013 à 11:10 :
c'est l'ETAT de toute façon qui manipule tout, tous nos faits et gestes, et bouffe notre porte monnaie, ne vous trompez pas de cibles non plus, même si parfois les syndicats sont par trop excessifs !
a écrit le 28/09/2013 à 10:00 :
Chrisparis dit:
"Mon épouse est dans ce cas et travaille 3 dimanches sur 4 dans un commerce concerné et ça nous rapporte 450 euros nets de plus par mois ce qui nous permet de mieux vivre, manger et nous loger"
Très bien mais lorsque ce travail dans quelques années sera devenu un régime normal, sera-t-il toujours mieux rémunéré????? POSEZ VOUS LA QUESTION
Réponse de le 28/09/2013 à 10:29 :
votre interrogation n'a a priori pas de sens puisque dimanche ou pas, le travail est régie par un code donc il sera toujours payé au minimum au SMIC... même s'il devient ''normal''
Cependant, je crois que vous voulez vous interroger sur : si le dimanche venait à être considéré comme un jour de semaine (donc plus payé double) y aurait il toujours des salariés défenseurs du travail du dimanche ? Et là, les ''salariés normaux'' vous dirons que non mais d'autres catégories vous dirons que oui (pas le choix en fait) comme les étudiants, les 2e emplois etc...
Réponse de le 28/09/2013 à 11:12 :
pour contenter tout le monde ! houlà !!
a écrit le 28/09/2013 à 9:46 :
C'est le Monde qui fera changer les mentalités de fonctionnaire. Le travail de part la majorité du monde c'est 24/24 heures, chacun s'adapte à son rôle, travaille et vie en fonction de ses besoins. Le monde Anglo-Saxon, l' Asie, une partie de l'Afrique, là ou se trouve le travail de nos jours, ne regardent pas les pendules et les dâtes. Beaucoup de Français dont je suis, voyagent et travaillent dans le Monde. La France avec cette Europe, par des règlements stupides, agonisent tout doucement, en ne pensant qu'a ces droits et à ses subventions. Bonne continuation a vous, et surtout ne soyez pas envieux des autres s'ils réussissent.
Réponse de le 28/09/2013 à 10:09 :
Le pseudo "superclown" vous va à merveille !!! restez au fond de vos voyages et ne venez pas nous raconter vos sarcasmes et vos balivernes ...
Réponse de le 28/09/2013 à 10:13 :
Vous avez entièrement raison; je connais particulièrement l'Amérique Latine et là j'ai l'occasion de côtoyer bon nombre de commerçant qui travaillent le jour et la nuit 7/7 jours, ce qui est un gain très important, mais c'est uniquement un gain de temps, puisqu'ils dorment et mangent sur place, mais pour un salaire de misère.
Réponse de le 28/09/2013 à 10:36 :
Superclown : au top niveau des droits de l'Homme... j'aurais bien quelques arguments à vous soumettre mais cela en vaut il la peine ? Juste une piste alors : même dans les pays que vous caractérisez d'anglo saxon, ce ne sont que des pays dit ''pauvres'' N'y aurait il pas un lien avec l'exploitation humaine plutôt que du libre arbitre ? Cela me rappel une expression : on ne travail pas par interêt mais par nécessité... A votre bon coeur
Réponse de le 28/09/2013 à 11:13 :
bien de "sagesse", dans votre commentaire, en effet !
Réponse de le 28/09/2013 à 15:44 :
Ravi à vous lire, satisfait de voir, par cette levé de bouclier sociaux, que la FRANCE n'est pas prête à faire des efforts. Je suis ravi du fait que j'entretiens le social. Je suis en droit de vous demander depuis combien de temps ? Les droits de l'homme, c'est gens ne connaissent pas, ils ne se rende pas compte que des gens travaillent pour eux, pour profiter des richesses de leurs efforts. Une population de migrants sans spécialités arrivent sur notre sol, pour effectuer le travail de ces cas sociaux qui ne veulent pas assumer ces emplois. Eux comme moi, nous sommes vos esclaves mon cher le SAGE. Voilà pour les droits de l' Homme.
Réponse de le 29/09/2013 à 11:21 :
votre pseudo vous va comme un gant!
a écrit le 28/09/2013 à 9:29 :
Bonjour,
Il semble que beaucoup de détracteurs au travail de nuit ou du dimanche oublient que le boulanger, le vrai, pétri son pain de nuit pour que vous le trouviez tout frais tout craquant à votre réveil.
Il semble que vous oubliez que lors de votre départ en vacance en prenant l'avion, des gens ont assuré la remise en condition de celui-ci pendant votre sommeil.
Des infirmières, des pompiers des soldats, des policiers ont assurés votre sécurité pendant votre sommeil.
Est ce à dire que certaines professions, de fait, doivent travailler de nuit et pas les autres.
Des lois encadrent le travail de nuit et de WE. Les heures de nuit sont majorees et tout travailleur en France doit beneficier d'au moins 24 heures de repos hebdomadaire.
Il n'y a pas de débat si ce n'est que d'autoriser tous les corps de métier à travailler de nuit et de WE.
Nous ne sommes plus en 36.
Le monde du travail et ces lois ont évoluées.
a écrit le 28/09/2013 à 9:27 :
Pays pathétique, j'en peux plus des français, de leur culture bidon, la soi-disant exception culturelle (mort de rire), de leur morale républicaines à 2 balles, de leurs jalousies, de tout ces gens envieux et incapables de se débrouiller seul. Pays qui ne comptent que des névrosés, au secours, je veux partir de cette prison de la pensée unique, vite je ne l'ai supporte plus....
Réponse de le 28/09/2013 à 10:15 :
...je crois que de plus en plus de Français partagent votre point de vue. Je cherche à ouvrir par tous les moyens une deuxième entreprise à l'étranger.
Réponse de le 28/09/2013 à 11:15 :
partez donc, et restez y !
Réponse de le 28/09/2013 à 11:28 :
NON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! sans rire ?
Des exploiteurs et des collabos qui veulent partir de France ?
C'est avec un plaisir non dissimulé qu'on vous dira "au revoir" ....et à jamais !!!!
Réponse de le 28/09/2013 à 11:57 :
Ouais : virons aussi les investisseurs ( ca a déjà commencé!) et les employeurs : on achètera sur internet, on importera et on subventionnera l'oisiveté!!
Réponse de le 28/09/2013 à 12:47 :
Vous ferez moins les malins quand il ne restera plus que des fonctionnaires et des roms . Vous êtes très révélateurs d'une France gauchiste qui amalgame les gens qui se démènent pour créer une entreprise avec des "exploiteurs" , des "financiers cupides", des "collabo" (ben oui pourquoi pas haha). Le seul "hic" qui vous rend complètement irresponsables, c'est que l'argent, vous êtes les premiers à le pomper chez ceux qui bossent . La plupart des gauchistes sont des parasites de la fonction publique, des petits voyous de l'assistanat... les exploiteurs c'est vous ! continuez à mépriser les entreprises et les entrepreneurs et vous verrez que bientôt le robinet à fric qui vous alimente va se tarir.
Plus concrètement, je peux vous apporter le témoignage de dizaines de chefs d'entreprises qui comme moi n'ont plus qu'une idée en tête : partir. Vous allez être exaucés au-delà de tout ce que vous pouvez espérer !!!
Réponse de le 28/09/2013 à 14:30 :
Je suis fonctionnaire et militant d?extrême droite. Revoyez vos certitude.
Réponse de le 28/09/2013 à 22:05 :
J'ai toujours dis qu'être fonctionnaire n'était pas une preuve d'intelligence... ca se confirme !!!
Réponse de le 29/09/2013 à 7:31 :
Et pourtant, rien dans vos commentaires ne démontre la votre.
a écrit le 28/09/2013 à 9:24 :
Dimanche, jour des Chrétiens, que vient faire le syndicalisme la dedans. Je suis un noctambule, je vis et travaille la nuit, nous sommes nombreux dans cette situation, le Monde de la nuit c'est Enorme. JE n'arrive pas à comprendre que l'on n' interdise pas le travail du jour, le SYNDICAT devrait se pencher sur ce problème.
a écrit le 28/09/2013 à 9:23 :
On ne crée pas de nouvelles richesses en ouvrant un jour de plus par semaine. Si on se concentre uniquement sur le magasin qui ouvre le dimanche, il est sur que son chiffre d'affaires va augmenter, mais ce sera forcément au détriment du chiffre d'affaires des autres magasins : ce ne sera qu'un jeu de vases communiquant. Le portefeuille des ménages n'est pas extensible, il y aura un report de dépenses. Il ne faut pas oublier non plus que s'il y a un jour d'ouverture en plus, cela veut dire des charges supplémentaires : 17 % de plus d'éclairage, de clim, de nettoyage, 25% en plus de frais de personnels, etc... Et toutes ces charges supplémentaires, il faudra bien que les magasins les paient. En résumer, d'un point de vue global, si on prend l'ensemble des magasins, la somme des chiffres d'affaires n'augmentera, par contre, les prix de vente risque d'augmenter... La solution : fermer tous les commerces le dimanche...
Réponse de le 28/09/2013 à 9:48 :
N'importe quoi.
Jamais vu un tel ramassis d'âneries à la ligne.
Réponse de le 28/09/2013 à 10:10 :
Oui Damien a parfaitement raison, il est plein de bon sens et de réalisme ...
Réponse de le 28/09/2013 à 10:17 :
Effectivement quel tissu d'âneries... Mais le problème c'est que c'est le niveau de réflexion économique des syndicats. On est très mal....
Réponse de le 28/09/2013 à 10:47 :
C'est défendable Damien mais totalement faux : si tous le monde travaillait du lundi au vendredi comment feriez vous vos courses ? vous prendriez des jours de congés pour aller acheter votre PQ ?
-Bonjour patron, j'ai besoin de mon vendredi pour aller faire mes courses, j'organise un ''barbeuc'' ce samedi, vous comprenez...
- ca tombe mal on a les chinois qui passent signer leur contrat donc pas de congés cette semaine
- On peut pas demander au chinois de passer un autre jour ?
- si bien sur, il peuvent venir... dimanche
;-)
Réponse de le 28/09/2013 à 12:00 :
Si ce que vous dites est vrai, cela signifie que les employeurs sont de doux-dingues philantropes qui aime payer des heures tarifs doubles et distribuer des récupérations, sans gagner pour autant un centime de plus : je n'y crois pas une seconde !!!
Réponse de le 28/09/2013 à 22:50 :
Pour réduire les prix, il faut donc réduire le nombre de jour d'ouverture des magasins, selon vous ?? Alors dorénavant, le jour du pain sera le mardi : les salariés du secteur seront content, et les prix vont baisser : si si, ca marche comme ca, et ca marche, en Corée du nord !!!
Réponse de le 28/09/2013 à 22:59 :
Avez-vous déjà entendu parler de frais fixes (loyers, assurances, personnel administratif, mobiliers, outillages,...) ? Savez-vous que si on l'amortie sur 7 jours, ca fait moins que sur 6 jours ?
a écrit le 28/09/2013 à 9:03 :
Le repos dominical est contraire a la laïcité, le dimanche est le jour que Dieu s'est accorder pour se reposer, Dieu n'a rien a voir dans un état laïque il en est de même pour l'ensemble des fêtes chrétiennes donnant lieu a du repos tel que la Toussaint Pâques Noel et autres sans parler de la date du nouvel an d'origine papal, d'ou vient cette interdiction d'ouvrir tous les dimanches ce qui est contraire a la séparation de l'église et de l'état
Réponse de le 28/09/2013 à 9:22 :
Par quelles fêtes voulez vous remplacer les célébrations chrétiennes ... celles du dieu Fric par exemple, une autre pour le "sacro-saint" Profit, remplacer Pâques par une dévotion au Dividende, mettre un culte à la déesse Pognon en lieu et place de l'Assomption ? ... personnellement, je préfère le calendrier traditionnel, il est plus conforme aux besoins de la nature humaine, quoi-qu'on en dise.
Réponse de le 28/09/2013 à 9:48 :
Vous avez raison, puisqu'il faut séparer l'Eglise de l'Etat, supprimons tous les jours fériés liés à la Chrétienté ( Toussaint, Noël, jour de l'an, Pâques, Ascension, lundi de Pentecôte, Assomption ) et ne gardons que les jours fériés liés à la République ; tous au boulot et l'économie du pays ne s'en portera pas plus mal !
Réponse de le 28/09/2013 à 11:17 :
PERTINENT ! EXCELLENT !
Réponse de le 28/09/2013 à 13:23 :
@ETIENNE80 : EXCELLENTISSISME !
a écrit le 28/09/2013 à 8:52 :
si tous les commerces ouvrent le dimanche les hypers marchés ouvriront aussi tous les petits commerces feront faillite brovo la france . il faudra alors ouvrir les postes , les banques la secu toutrs les administrations c'est ça l'egalité
a écrit le 28/09/2013 à 8:51 :
Pour tous ceux qui sont pour le travail le dimanche dont l'un des premiers arguments est on a pas le temps en semaine. Moi je propose que ces personnes travails jusque tard dans la nuit, tôt le matin ou voir toute la nuit parce que ceux qui travail le dimanche peuvent le faire uniquement après leur journée de travail. Alors OK ?
Réponse de le 28/09/2013 à 10:56 :
il y a de grandes chances que ceux qui travailent le dimanche ont tout de même leurs 2 jours de repos... de toute les façons il y aura toujours des salariés pas contents. les serveurs embauchent à 10h coupent à 14h pour reprendre à 17h et finir 21h... du lundi au vendredi, c'est mieux ?
a écrit le 28/09/2013 à 8:41 :
tout ça pour faire plaisir au grande enseignes donc pour simplement les actionnaires et le fric qu'ils peuvent empocher la nuit et les dimanches sur le dos de ceux qui sont à leur service et dans le besoin d'argent.... rien d'autres et surtout pas, pour le consommateur ni pour les ouvriers qui sont a leur service. Ce serai un leurre de le croire. bien sûr comme en 1968 certains ouvriers pleurer avec les patrons (ils étaient payés aussi pour manifester)..
a écrit le 28/09/2013 à 8:30 :
Les syndicats sont les allies de Hollande dans son oeuvre de démolition de la France qui a leurs yeux doit être une France de fonctionnaires
Réponse de le 28/09/2013 à 9:40 :
Allez, vous reprendrez bien un ricard!
Réponse de le 28/09/2013 à 11:31 :
D'ailleurs, Hollande n'a t il jamais ete autre chose qu'un fonctionnaire. Demandez a Segolaine
a écrit le 28/09/2013 à 8:19 :
Il me semble que les pénalités vont dans les caisses des syndicats. Cela vaut le coup de mettre l'affaire en justice pour se sortir un salaire.
Réponse de le 28/09/2013 à 10:20 :
Excellent réflexion : où vont les pénalités ? Si c'est dans les caisses des syndicats, on comprend leur acharnement...
a écrit le 28/09/2013 à 8:18 :
Entre un gouvernement anti-social et anti-famille, qui pousse a aller au chômage plus qu a travailler avec ses charges, taxes et impôts...et maintenant les syndicats qui font la même chose et enlèvent ainsi du pouvoir d achat aux salaries. Mon épouse est dans ce cas et travaille 3 dimanches sur 4 dans un commerce concerne et ça nous rapporte 450 euros nets de plus par mois ce qui nous permet de mieux vivre, manger et nous loger. Avec cette obligation, si elle demande une rupture conventionnelle, avec 3 enfants, pendant 36 mois elle touchera plus au chômage que sans travailler le dimanche. À bon entendeur messieurs damés des syndicats qui ne servent à rien sauf a ruiner le pays!
Réponse de le 28/09/2013 à 8:46 :
Vous devez vous voir souvent avec votre épouse et partager beaucoup de choses, ainsi que les enfants si votre épouse travaille 3 dimanches /4 ! chez beaucoup, ça ne passerait pas, mais bon, s'il y a l'argent à la clé, évidemment...
a écrit le 28/09/2013 à 8:11 :
Les ouvertures du dimanche, de la nuit, ... n'augmentent pas le porte-monnaie des gens. Et ces ouvertures au final rapportent quoi aux entreprises, compte tenu des coûts supplémentaires ? On prend les gens pour des c..s.
Réponse de le 28/09/2013 à 8:36 :
Vous semblez bien naïf, avez-vous déjà vu une entreprise faire du mécénat envers ses salariés? S'il y a ouverture le dimanche ou travail en pauses, c'est qu'il y a des raisons économiques derrières ... Vous imaginez des entreprises qui ont des chaines de productions faire du 8-16 et perdre des heures chaque matin à remettre la chaine en route?
Réponse de le 28/09/2013 à 8:41 :
Ne vous inquiétez pas pour les entreprises. Si elles cherchent à augmenter leur exposition commerciale, c'est qu'elle y trouvent leurs bénéfices. Concernant l'intérêt d'une ouverture des magasins de Bricolage, le dimanche, cela me semble évident pour toute une frange de la population active qui n'a que le week-end pour s'adonner à ce type d'activité. Enfin, ces législations sont le reflet de l'incohérence du système. Une interdiction émaillée d'une liste d'exceptions longue comme le bras en fonction de l'activité,(restaurants, tabacs), de la zone (touristique, affluente), de la période (noël, soldes) totalement absurde.... En période de crise, fermer des fenêtres de consommation est une trahison. Je déteste les syndicats et la disproportion entre leur pouvoir et la somme des intérêts qu'ils représentent. Puissent il être condamnés, cela ferait un précédent appréciable.
Réponse de le 28/09/2013 à 8:47 :
Le travail de nuit détruit la santé ! à l'arrivée,on a quoi en plus??
a écrit le 28/09/2013 à 7:55 :
L'art et la manière de faire croire aux gens que la majorité désire travailler le dimanche. Et on lit ici ou là que les syndicats seraient arriérés, arc boutés sur d?archaïques acquis qu'il faudrait bien sur foutre à bas ! Nous avons là une bonne brochette de vendus patronaux, d'arrivistes qui avec la complicité de la presse aux ordres, participent à renvoyer les droits du travail à l'âge de pierre. Faites gaffe messieurs dames, un boomerang ça revient toujours dans la tronche !
Réponse de le 28/09/2013 à 9:08 :
@tekituveux. Vous avez raison pourquoi ouvrir le dimanche ou la nuit. Si j'achète un article le dimanche je ne retourne pas au magasin le lundi nos revenus ne sont pas extensibles. Attention les patrons sont malins et rusés ils veulent banaliser le travail afin de ne plus payer les heures de nuit ainsi ceux qui croient faire une affaire seront les dindons de la farce, d'ailleurs comme d'habitude. Le MÉDEF est puissant et structuré alors que les autres syndicats sont à la dérive. Il faut dire que nous sommes des veaux, le patrons sont vicieux et ils nous langent la laine sur le dos.
Réponse de le 28/09/2013 à 9:39 :
@tekituveux : "presse aux ordres" "vendus patronaux" etc un bon petit laïus trotsko-léniniste qui a bien pénétré dans les neurones et sort et mode automatique. Retrouvez votre libre-arbitre au lieu de réciter la prose du parti ou du syndicat (souvent la même). Vous y gagnerez- pas de l'argent mais de la hauteur de vue. Signé un vendu patronal.
Réponse de le 28/09/2013 à 11:38 :
@wallon ....: bien sur presse aux ordres et bien sur aussi vendus patronaux . Il n'y a qu'à simplement lire la presse et certaines réactions pour s'en rendre compte. Et ça n'a rien à voir avec votre habituelle rengaine centenaire sur les trosko je ne sais quoi, c'est simplement du bon sens.
Travail le dimanche ? Alors pour tous pendant qu'on y est ! Y compris pour vous comme ça vous viendrez ensuite pleurnicher pour pouvoir faire vos courses entre 3 et 5h du matin, les seules heures que vous laissera votre patron adoré pour récupérer ! Deux jours de repos par jour, ce n'est pas trop et de plus avec le chomage, il faudrait même baisser encore le temps de travail et FORCER les patrons à embaucher ou NATIONALISER les entreprises, virer les actionnaires, se débarrasser des parasites en tous genres qui ne savent même pas ce qu'est une clé de 12 ... Ca vous va comme logique trosko bidule? Votre logique à vous c'est du thatcherisme mussolinien ...vous croyez que vous allez convaincre? Pas content des lois Françaises ? Allez aux States, vous pourrez y bosser 24h/24 ...pour 3$ de l'heure !
Réponse de le 28/09/2013 à 12:17 :
Bonne idée...Nationalisons tout, comme la Corée du nord ! C'est vrai, quoi, c'est un modèle économique exemplaire où le peuple est neigeux, les dirigeants efficaces, exemplaires et incorruptibles !!
a écrit le 28/09/2013 à 7:42 :
Je serai pour le travail le dimanche et la nuit le jour où toutes les administrations feront de même ( mairies, préfectures, impots, sécurité sociale etc.. et que je n'aurai plus à prendre des demi-journées ou journées entières pour faire des démarches administratives auprès de ces organismes qui, de plus, ferment leurs guichets à 16 H ; par principe on est toujours POUR tant que cela ne nous concerne pas !!!
Réponse de le 28/09/2013 à 8:27 :
Si les fonctionnaires n?arrêtent pas à 16h qui ira dans les grandes surfaces après 16h? si vous prenez des demi-journées pour faire vos démarches, travaillez quand les administrations sont fermées....le soir et le WE.
Il faut arreter le ridicule! les larges plages d'ouvertures permettent de créer des emplois bien payés qui sont utile pour les mi-temps, les étudiants, les chercheurs d'emploi qui ont ainsi le temps de prospecter sans être à la charge de la communauté, les personnes qui veulent avoir de la liberté dans la journée pour d'autre occupations personnelles ou sociales....
Réponse de le 28/09/2013 à 8:33 :
Votre commentaire ne fait pas marcher le schmilplik, le travail le dimanche est la norme dans beaucoup de pays Europeen dans les secteurs tels que le tourisme, restauration, shopping. En France, seul la restauration et tourisme sont concernes et l'on voudrait l'elargir aux shoppings. L'administration, les bureaux, les secteurs financiers, la bourse reste fermes.
Réponse de le 28/09/2013 à 9:56 :
@jfc06 : vous seriez fonctionnaire que cela ne m'étonnerait pas ; ne vous inquiétez pas je récupère toujours les heures manquées et il m'est arrivé de travailler le soir et le W.E. mais par choix et non pas OBLIGATION !
Réponse de le 28/09/2013 à 11:19 :
le shopping??? les gens n'ont plus de fric pour ça !
a écrit le 28/09/2013 à 7:28 :
A défaut d'écrire un pamphlet, on pourrait faire une chanson !
je propose déjà le titre: La France des différences .
a écrit le 27/09/2013 à 22:52 :
que ceux qui veulent travailler puissent le faire . Les syndicalistes archaïques , tout de social habillé , sont des attardés et des nuisibles . Ils n' ont jamais eu à financer des études mais ça ne suffit pas à les absoudre !
Réponse de le 28/09/2013 à 2:28 :
Tout a fait d'accord. Dans un monde en perpétuel changement, il ne reste plus que nos bons vieux syndicats poussiéreux pour rester arc bouter sur des positions totalement dépassées. Heureusement qu'ils ne représentent plus grand monde. A part eux mêmes bien sur...
Réponse de le 28/09/2013 à 8:30 :
Oui mais combien y a t'il de volontaires pour d'involontaires ! ?
Réponse de le 28/09/2013 à 13:18 :
@jane108:ce qui signifie???
Réponse de le 29/09/2013 à 11:31 :
@Mars : je me posais la question parmi les " volontaires " qui travaillent le dimanche ou la nuit de savoir si tous étaient volontaires ou pas, c'est à dire " on vous embauche à condition que vous acceptiez de travailler le dimanche " donc je me dis que peut-être il y a beaucoup d'involontaires parmi les soi-disant VOLONTAIRES ! est ce plus clair ainsi ? j'aurais peut-être pu libeller ainsi " combien d'involontaires parmi tous ces volontaires " !
a écrit le 27/09/2013 à 22:07 :
Pourquoi ne pas fermer les Hôpitaux à 21H et les jours ferries, tous les transports, tous les commerces de bouche, la police la gendarmerie etc......
Réponse de le 27/09/2013 à 22:40 :
Et n'oublions pas la défense nationale, nous?allons quand même pas tolérer avec nos petits bras musclés, que des goujats portent atteinte à notre territoire entre 18h et 8h !
Cela ne correspond pas à notre code du travail( selon la cgt, fo, et autres grandeurs à la solde du gouvernement) ! ...
Réponse de le 28/09/2013 à 8:48 :
quelle c....rie que ces 2 commentaires !
Réponse de le 28/09/2013 à 11:40 :
oui, en effet, de bons commentaires faits par de bons toutous payés pour venir vendre leur soupe imbuvable ici ...
les apôtres de l'esclavagisme en action !
a écrit le 27/09/2013 à 21:47 :
As t'on vraiment besoin de faire ses courses après 21 heures ou le dimanche ?

Je n'ai jamais compris les gens qui vont se promener dans les magasins le dimanche. Il y a tellement mieux à faire..m
Réponse de le 27/09/2013 à 22:25 :
eh oui! ! + 100
Réponse de le 27/09/2013 à 23:13 :
Oui enfin moi sur les deux derniers mois de l'année je vais travailler 6 jour sur 7 de 8H le matin jusqu'à 19H le soir, on m'explique comment je fais mes courses?
Encore une fois je fais très rarement mes courses le dimanche mais quelques fois c'est utile. Si vous vous pouvez faire autrement, tant mieux pour vous, mais ne faites pas votre opinion sur votre seul rythme de vie.
Réponse de le 28/09/2013 à 1:36 :
Les petit commerce alimentaires sont ouvert le dimanche et bien souvent toute la journée, allez faire vos courses chez eux. Pour le bricolage cela peut attendre la semaine.
Réponse de le 28/09/2013 à 2:57 :
Pourquoi faut-il des donneurs de leçon. Celui qui veut faire ses courses le dimanche qu'il puisse le faire, si cela n?intéresse pas le bobo, qui peut aller quand il veut dans Les petit s commerce s alimentaires, qu'il n'impose pas sa vision de ce qui est bon ou pas au reste de la société.
Réponse de le 28/09/2013 à 6:16 :
@kro-magnon : Si 'votre patron vous demande de travailler le dimanche, seriez vous pour ? En toute franchise.
Réponse de le 28/09/2013 à 7:27 :
"Si 'votre patron vous demande de travailler le dimanche, seriez-vous pour ? En toute franchise." En toute franchise, Oui. Beaucoup de personnes ont décalé la notion de WE à un ou deux jours dans la semaine (ex : le dimanche et le lundi pour les boulangers). Une semaine est composée de 168 heures (24 heures X 7). La plupart des français ne travaillent pas plus de 40 heures, dorment en moyenne 7 heures/nuit (source : INPES) => 168 ? 40 ? 49 = 79 heures de disponible, soit plus de 2 jours pleins par semaine. Si, en respectant la loi en vigueur sur le travail, certains souhaitent (d?une démarche volontaire) travailler le dimanche et récupérer un autre jour, cela ne me choque pas. Cela améliore l?Excédent Brut d?Exploitation de l?entreprise et le niveau de vie desdits salariés (prime au travail le dimanche). Cela doit être laissé à la volonté de chacun. Si les gens ne savent pas gérer leur temps et ont l?impression de ne pas avoir de temps pour eux et leur famille/amis, c?est un autre problème.
Réponse de le 28/09/2013 à 8:36 :
@ Franchement, Pourquoi obligez les gens a faire les courses le Samedi? Si vous preferez le faire le Samedi tant mieux pour vous, mais laisssez nous le CHOIX, la LIBERTE ne devait pas etre dans les mains des syndicats ultra-minorotaire.
Réponse de le 28/09/2013 à 8:52 :
le problème serait surtout que les co,joints aient des jours différents de récup, on fait comment là ? on se voit entre 2 portes, et les gamins, on les voient quand? on fait plus quedalle avec eux...Pauvre France! c'est la France du chacun pour soi, et plus du tout pour la famille, à bas la famille " !
Réponse de le 28/09/2013 à 21:02 :
Donc un couple dont l'un fait les 3x8... vous en concluez que pour le bien-être du couple, l'autre doit obligatoirement avoir le même rythme ?? Je connais au contraire un couple qui a choisi de bosser en alternance pour se relayer auprès des enfants : votre choix est-il meilleur que le leur ? Est-ce aux syndicats d'en décider ??!
Réponse de le 29/09/2013 à 9:24 :
Vous etes donc bien du meme avis que moi. Ce n'est pas aux syndcats de decider pour l'ensemble de la population francaise. Si certains employes trouvent preferable de travailler le dimanche et de se laisser un autre jour disponible (peut etre du a une synchronisation des plannings avec son conjoint), ca ne devrait regarder qu'eux. Un magasin ne trouvera d'interet a ouvrir le dimanche que s'il depasse son seuil de rentabilite (seuil ou il commence seulement a faire des benefices, toutes deductions comprises). Pour cela, il faut bien une demande suffisante de la part des consommateurs (touristes, gens qui n'ont pas le temps en semaine...). Donc, si une entreprise y arrive, que les employes sont volontaires, pourquoi ne pas leur laisser simplement le choix ? Le couple n'est pas oblige d'avoir le meme rythme, c'est a eux de decider ce qui leur convient le mieux.
a écrit le 27/09/2013 à 21:20 :
Pourquoi ne pas décréter un couvre-feu , pour empecher toute activité de nuit : mais tous les humains seraient concernés et toute activité serait controlé par un robot , genre drone , mais doté d'un cerveau autonome : quel délire , en pleine science-fiction ! !
Réponse de le 28/09/2013 à 9:19 :
Surtout ne changez pas simplet vous va comme un gant
a écrit le 27/09/2013 à 21:15 :
Rendons l'adhésion à un syndicat OBLIGATOIRE, la cotisation serait déductible des revenus .Nous serions correctement représentes et CREDIBLES ... Le code du travail tiendrait compte de la réalité et non de l' AVIS D ' UNE BANDE DE COPAINS qui ne font que défendre leurS PRIVILEGES de délégués
Réponse de le 28/09/2013 à 8:35 :
+1!
a écrit le 27/09/2013 à 21:10 :
Je suis pour le droit de travailler le dimanche et la nuit, l'ayant fait + de 30 ans.
Mais tout travail du dimanche et de nuit, quel qu'il soit doit être rémunéré à 200% le dimanche et 125% de nuit.
La loi doit le préciser car certaines entreprises veulent travailler le dimanche en oubliant leurs salariés.
1200 euro par mois dans un hôtel de luxe en travaillant le dimanche est loin d'être rare.
C'est simplement de l'esclavage.
Réponse de le 27/09/2013 à 21:45 :
J'ai travaillé en quart en 5/8, 365 jours par an, 7 jours sur 7 et 24heures sur 24 et je suis convaincu que le travail de nuit et du dimanche doivent être réduit au maximum.

Le dimanche c'est le jour de repos ou l'on se ressource avec sa famille...

Non au mercantilisme à tout crin... L'argent n'est pas tout...
Réponse de le 27/09/2013 à 21:56 :
Vous savez bien que lorsque l'exception devient la règle, les avantages liés à l'exception disparaissent dans la grande majorité des cas.
Réponse de le 27/09/2013 à 22:27 :
Ah! que c'est bien dit !
Réponse de le 27/09/2013 à 23:18 :
@ ET MOI c'est la sagesse même ! + 2000
a écrit le 27/09/2013 à 21:03 :
Il faut adapter la législation et trouver des compensations pour les salariés qui travaillent de nuit ou le dimanche ( salaire horaire majoré ) ou jours de récup en plus.
a écrit le 27/09/2013 à 20:42 :
mrd : vous êtes puant dans vôtre genre et le pire c'est que vous portez un patronyme que vous revendiquer, merci
Réponse de le 27/09/2013 à 21:15 :
Encore un beauf...qui signale qu'il a commencé à picoler.
Réponse de le 27/09/2013 à 21:20 :
Ouaips ! Ce mulder commence à dérailler...
Réponse de le 28/09/2013 à 8:33 :
stéph, beauf et fière de l'être, mais et vous qu'êtes vous donc
Réponse de le 28/09/2013 à 14:13 :
Je ne suis pas un assisté de la société
Réponse de le 29/09/2013 à 12:17 :
steph, je répond à votre si gentil commentaire pour vous demandez si vous êtes pas aussi un assisté de la société car vous savez entre nous il y à encore de la place pour être un assisté de la société, rejoignez-nous on vous accueilleras avec plaisir, moi aussi je peut faire un commentaire un telle commentaire, et tout ça pour un commentaire qui est digne d'une chamaillerie d'une cours de gosse, OH LA vous êtes un adulte ne vous sous estimé comme ça à me répondre comme ça planqué derrière sur son écran.
Réponse de le 29/09/2013 à 13:16 :
N'est ce pas ce que vous venez de faire !
Réponse de le 29/09/2013 à 18:22 :
Step : si vous le dites c'est que vous avez raison, à question on va dire débile (si le négociateur me le permet : réponse aussi ras de plancher que celui qui s'amuse à me répondre surtout en se planquant derrière son écran, moi j'ai une vie de famille assez réussis alors je ne tiens pas à perdre mon temps à la réponse de commentaire qui sont entre nous connaisse pas ces contraintes d'horaire quand on à la chance de travailler on vis pour sa famille et non pour le dénommer stéphanie de Monaco) que je trouve débile qu'il me réponde à tout les commentaires que je puisse faire car j'entame ma 18 ème années dans un commerce de grande distribution et je peut vous dire que cette homme nec sais pas les contraintes d'heures et de vie professionnel que les ELS et les caissier(e)s subissent au quotidient, sur ce je souhaite à steph une bonne soirée et sans rancune my brother.
Réponse de le 29/09/2013 à 22:18 :
A part ça, comment va ta fille; Toujours au Maroc avec ton ex ?
Réponse de le 30/09/2013 à 10:05 :
je me disais aussi que je connais cette internaute tu as changé de pseudo, bien oui je te rassure mon ex est toujours au Maroc avec ma fille qui doit être grande maintenant,par contre moi cela fait 18 mois que je suis retourné bossé avec des horaires décalé comme tout les centres commerciaux, sacré churchill tu auras beau de cacher sous un autre patronyme je reconnaîtrais ta marque d'écriture quand tu m'envois un message tu sais qui que tu sois et même si tu est à coté de plaque pour le travail du dimanches dans les magasins tu sais c'est pas dégradant de travailler le dimanche, quand on à la chance d'avoir un boulot surtout maintenant et que celui-ci nous permet de vivre on le prend, bonne journée steph, chrchill ou autre qui n'acceptent pas que je laisse mon avis sur un commentaire que je connait bien, enfin si les c était chef d'escadrille tu en serais le premier à t'envoler.
a écrit le 27/09/2013 à 20:36 :
Pourquoi Sephora ne vendrait pas les meubles sur lesquels ils présentent leurs parfums : les vendeurs de meubles peuvent ouvrir le dimanche !!!
a écrit le 27/09/2013 à 20:25 :
Les prêtres sont des salariés comme les autres : après tout, qu'attendent les syndicats pour interdire aux églises d'ouvrir le dimanche !!!
Réponse de le 28/09/2013 à 9:14 :
Vous avez pris combien de temps pour écrire ce commentaire aussi ridicule.
a écrit le 27/09/2013 à 19:56 :
Il faut réglementer sévèrement le travail le dimanche car contrairement à ce que les patrons essaye de faire passer grâce à la complicité des médias se serait que les gens le font sur la base du volontariat. Mensonge la grande majorité sont obligé de travailler le dimanche, refuser c'est s'assurer une fin de contrat rapide ou être mal classée. Donc oui il faut restreindre le travail le dimanche.
Réponse de le 27/09/2013 à 20:29 :
Et si moi, je peux avoir lundi et mardi de repos à la place du dimanche, en quoi Peut-on dire que ce sont des conditions de travail moins intéressant ? Et sur la base de quel principe veut-on m'empêcher de moins travailler pour gagner autant ? En plus, ca me permet de garder mon bout de chou tandis que ma copine le garde les samedis et dimanche : grosses économies de nounous !!! Ras le bol de ces gens qui veulent décider de mon bonheur sans me demander mon avis !
Réponse de le 27/09/2013 à 20:54 :
+10000
Réponse de le 27/09/2013 à 20:54 :
Donc c'est bien sur base du volontariat, ensuite il suffit d'avoir une vision à long terme de son emploi et d'agir en conséquence... on ne vous oblige pas à accepter et vous ne serez pas licencié directement à cause de ça. Maintenant c'est sur qu'un patron préférera mettre de coter quelqu'un qui n'a pas envie de travailler ...
Réponse de le 27/09/2013 à 21:22 :
et ton mec, tu le vois quand ??
Réponse de le 27/09/2013 à 21:31 :
pas de travail le dimanche même pour les volontaires désignés d' office....PAS de PV ...mais pas d'HOPITAUX ..,pas de POMPIERS .., pas de carburant et station pipi sur l'autoroute ;;pas de CINEMA ..pas de RESTAURANT ..pas de TELE .....ET SURTOUT PAS D' ELECTRICITE ........Enfin l'occasion d'aller boire le café (preparé au feu de bois ) chez nos voisins ou dans la famille ...Le changement c'est maintenant ..! .En 1968 c' était IL EST INTERDIT D' INTERDIRE .mais ça c'était AVANT ...!!
Réponse de le 27/09/2013 à 22:17 :
Le travail du dimanche je l'ai pratique dans la grande distribution , je m'en suis sorti merci et mon epouse bosse un W.E. sur deux dans la sante (clinique prive) donc je connais un peu le probleme et je suis stupefait de lire les commentaires concernant le volontariat et surtout le desir des salaries. Etablir des planings du dimanche matin etait une epreuve, surtout dans une surface à personnel reduit, entre les employees dont le mari travaillait en deplacement toute la semaine, les pères divorcés qui avaient la garde de leur gosses, et les jeunes qui prenaient leur service après une nuit en discotheque. Il faut aussi preciser l'ensemble des contraintes horaires de ce secteur, travail le samedi, jours feries, fermetures tardives....Tout ceci pour dire que l'immense majorite des salariés (mes collegues directeurs de magasin ont la meme analyse) travaillent le dimanche parce qu'ils sont contraints et forces, l'absence de qualification, la detresse financiere et en cas de refus la pression qui poussera à une demission "volontaire". Bien sur vous trouverez toujours , en majorite des jeunes, des volontaires sauf que la motivation s'emousse dès que la vie en couple et les enfants sont la. (Bon en meme tant quand je vois à la tele le "temoignage des Sephora...je me dis que la culture Nabilla n'est pas loin...)
Le plus choquant c'est l'argument qui consiste à evoquer le secteur des urgences hospialiere par exemple en arguant le fait que "eux il travaille bien"....entre sauver une vie et vendre une boite de petit pois y a pas comme une difference ? Et puis à l'heure ou on s'inquiete des rythmes scolaires et de l'ecole le samedi ou l'on ne cesse d'evoquer le besoin du W.E. en famille il existerait une categorie etrangere à tout ceci. Une categorie qui ne ressent pas le besoin de s'occuper de ses gosses le dimanche, de recevoir sa famille, ses parents, d'avoir une vie sociale ....Etrange non. En fait on assiste à l'arrivee d'une belle societe d'egoistes, ou la satisfaction individuelle l'emporte sur toute consideration. Sur ce bon W.E.
Réponse de le 27/09/2013 à 23:22 :
MERCI pour votre participation sur le sujet, je suis à 200 % avec votre façon de pensée, en tous points!!!!
Réponse de le 28/09/2013 à 9:43 :
Enfin un témoignage sensé, l'expérience qui parle!
a écrit le 27/09/2013 à 19:53 :
Je ne vois pas quelle raison économique ou sociale pourrait servir à autoriser une ouverture de nuit pour un revendeur de parfums et de vernis à ongle. Il n'y a pas de concurrence internationale. A la différence d'un restaurant qui perd un repas s'il est fermé, parce que le client doit lui manger tous les jours, l'achat de produits de beauté ne fait pas partie des nécessités vitales. Donc ce qui n'est pas vendu le soir sera acheté en journée aux heures normales. Si un salarié dépend de conditions exceptionnelles pour vivre, ou est sa liberté? Ensuite je crains un effet d'entrainement qui finira par généraliser l'ouverture de tout toujours et tout le temps. A Houston, il y a des wallmarts ouverts 7/7, 24/24 et 364/365 (seul le thanksgiving day est férie). Les personnes qui y travaillent n'ont pas vraiment le choix et pas une paye supérieure, par contre ils vieillissent plus vite que les autres.
Réponse de le 27/09/2013 à 20:34 :
Ce qui n'est pas acheté le soir ou w-ends sera acheté... sur internet (pas de taxes...et pas d'emplois!).. pour les touristes Chinois ou qataris, ils patienteront... jusqu'à Londres !!!)
Réponse de le 27/09/2013 à 20:59 :
Peut être pour des raisons économiques .... qui sait. Si on suit votre raisonnement (quelque peu absurde ...) on n'a pas vraiment besoin d'acheter des viennoiseries le dimanche, on peu anticiper et les acheter le vendredi. De même pour les restaurants, il y a 5 autres soir dans la semaine pour y aller.
De plus, vous parlez des Wallmats. Vous y avez donc déjà fait vos course. Vous vous êtes donc rendu compte que quelque soit l'heure du jour ou de la nuit il y a du monde qui fait ses courses.
Réponse de le 27/09/2013 à 21:46 :
Une viennoiserie achetée la veille c'est pas bon alors qu'un vernis à ongle ou un flacon de parfum ça peut se stocker, non? Oui, vous pouvez aller au restau un jour ou un autre, mais vous devez manger tous les jours et si vous ratez un repas le lundi vous ne mangerez pas deux menus le mardi. Oui, emmené par un local j'ai acheté un mètre double standard, que j'aurais très bien pu acheter le lendemain... Comme 99% de ce que les autres consommateurs ont acheté. J'imagine bien que la chaîne y trouve sont compte, financièrement parlant, mais pas les salariés ni les clients. La preuve qu'on peut vivre sans avoir des magasins à l'amplitude d'ouverture démentielle nous est fournie par l'exemple allemand, et dans la passé les supermarchés français fermaient à 19h et ça n?empêchait ni les profits des uns ni la croissance de l'économie, sans obliger les employés à sacrifier tout ou partie de leur vie familiale ou sociale. Il ya déjà suffisamment de personnes qui vivent en décalé par nécessité absolue (personnel soignant, policiers, marins, opérateurs centrale et métallo...) pour en rajouter d'autres.
Réponse de le 27/09/2013 à 21:49 :
il y a des PREVOYANTS et les IMPREVOYANTS qui font leurs courses comme une envie de P...SSER ! suffit que des larbins se trouvent là, pour les servir !
Réponse de le 27/09/2013 à 22:31 :
Très bien votre commentaire ! +1000 !
Réponse de le 28/09/2013 à 7:31 :
S'il y avait l'obligation de n'employer que des étudiants les dimanches et jours fériés, cela ne gênerait personne tout en permettant à ces derniers d'avoir des revenus qui soulagerait leur trésorerie et celle des parents.
Réponse de le 28/09/2013 à 8:56 :
oui, sans compter que faire des études et travailler, nuit en partie aux études, mais bon, vous me direz il faut savoir ce que l'on veut !
a écrit le 27/09/2013 à 19:52 :
En tant que retraité, je n'ai que le dimanche à consacrer aux magasins, ou bien aux heures de pointe pour emmerder ceux qui n'ont pas le temps.
Réponse de le 27/09/2013 à 21:51 :
c'est clair, et dans le bus aux heures de pointes, collégiens, mères de famille avec charrettes revenant du marché, etc! on connait ! vous avez toute la journée et vous e...erdez les actifs de très bonne heure de partout, oh! oui, on connait !
a écrit le 27/09/2013 à 19:51 :
Cela me fait penser aux années 1930 je crois , mais peu importe l'année , ou je crois avoir lu qu'aux USA , les travailleurs pouvaient travailler à condition d'etre en accord au préalable avec les syndicats correspondants au genre de travail : je ne parle pas du syndicat du crime !
Réponse de le 27/09/2013 à 22:04 :
Dans les années 30 aux USA le problème c'était déjà de trouver un travail, et des clients. Je ne pense pas que l'amplitude des horaires représentait un quelconque enjeu en matière d'emploi ou de bénéfice.
a écrit le 27/09/2013 à 19:46 :
ninnin alors dans ces coups de temps là on devient tous des fonctionnaires
a écrit le 27/09/2013 à 19:37 :
C'est pour cela que les "start ups" n'ont aucun avenir en France: elles sont dans l'illégalité dès leur création !
Le oindre inspecteur du travail qui y débarque fait un carton !!! Je rigole quand les fonctionnaires parle de France, terre d'accueil des start ups... Nos lois vont contre la réussite
Réponse de le 27/09/2013 à 22:29 :
Si vous avez envie de travailler le Dimanche et la nuit, c'est votre problème et trouvez le métier qu'il vous faut en conséquence. Mais venez pas pourrir la vie des autres salariés. Il y a d'autres choses à faire le Dimanche que de se balader dans un Castorama ou un Leroy Merlin......
Réponse de le 28/09/2013 à 8:57 :
Exact ! plus 1000 ! tu parles !
a écrit le 27/09/2013 à 19:24 :
Plusieurs centaines d'euros en moins pour certaines familles dont un des membres travaillaient le dimanche, un jour de récupération en moins dans la semaine donc un jour de plus où il faut payer la nounou et des étudiants qui travaillent le dimanche dans ces magasins (Leroy Merlin par exemple) qui risquent de perdre une source de revenus importante pour payer leurs études.
Et je ne parle pas du nombre de fois où personnellement j'ai été dans un magasin de bricolage un dimanche pour acheter quelque chose qui me manquait. Sans ça, le journée de bricolage serait foutu avec obligation de s'y remettre le week end prochain. (ha ba si j'en parle du coup ^^)
Bref c'est beau de vouloir préserver le repos dominical, mais faut aussi regarder ce que ça risque de coûter à certaines familles qui cherchent volontiers à travailler le dimanche. Il serait préférable de légiférer pour encadrer le travail le dimanche plutôt que de l'interdire purement et simplement.
Réponse de le 27/09/2013 à 20:26 :
C a se demander comment faisaient les bricoleurs avant....
reapprendre a vivre, et a prendre le temps et tout le monde sera gagnant
Réponse de le 27/09/2013 à 20:53 :
Les salariés sont pour. Les syndicats qui ne représentent personne à part eux sont contre. les fonctionnaires qui nous gouvernent, eux, ne comprennent rien de rien à l'économie...
Réponse de le 27/09/2013 à 23:06 :
Ah mais j'aime justement prendre du temps en famille, c'est pour ça que je n'ai pas envis à me remettre à plusieurs fois pour bricoler. Si je décide de consacrer une journée à bricoler ce n'est pas pour m'y remettre le week d'après parce qu'il me manque quelque chose le jour où je le fais. Du coup ça fais deux week end où je ne peux pas prendre le temps. Je ne suis pas un adepte des courses le dimanche loin de là, mais ça rend quand même service dans le bricolage et c'est à mon avis beaucoup plus justifié que pour les magasins d'ameublement.
Bref effectivement on peut faire sans, mais ça rend quand même sacrément service.
Réponse de le 28/09/2013 à 9:00 :
parce que ça vous rend service , des "larbins" doivent se tenir à votre dispo le dimanche! super mentalité d'égoiste, trait qui gagne considérablement la France actuellement !!
a écrit le 27/09/2013 à 19:05 :
Empêchons les gens de travailler surtout si ils sont volontaire c'est pas comme cela que l'on relance la croissance mais je pense que quelques personnes ont bien la volonté de casser le système économique si c'est encore possible
Réponse de le 27/09/2013 à 19:32 :
Certains employeurs demandent aux salariés de travailler le dimanche et/ou la nuit également sans leur demander leur avis sinon c'est licenciement. La plupart qui demande que les magasins ouvrent le dimanche ne voudrait pas eux-même travailler ce jour-là!
Réponse de le 27/09/2013 à 20:06 :
Mais vous verrez que dans l'avenir, après en avoir bien enduré, on recommencera les révoltes pour pouvoir bénéficier du dimanche...l'histoire est un éternel recommencement à la c..n !
Réponse de le 27/09/2013 à 20:22 :
@Le touriste : sauf que quand les salariés VEULENT travailler le soir ou le week-end, de quel droit les en empêchez-vous? La liberté des syndicats s'arrête là où commence celle des salariés ! Perso, j'ai des salariés qui sont allez jusqu'à se plaindre contre leur employeur auprès de l'inspection du travail...parce qu'on ne voulait pas accepter de leur faire faire plus d'heures supplémentaires que la limite de la convention collective (c'est à dire à peine 2h hebdo en moyenne annuelle)
Réponse de le 27/09/2013 à 21:01 :
""demandent" "" sans leur demander leur avis"". Oui mais, ils demandent ou ils demandent pas. On ne comprends rien.
Sinon vous avez déjà vu bcp de patrons menacer leurs employés avec une arme pour qu'ils travaillent le dimanche
Réponse de le 27/09/2013 à 21:25 :
ils peuvent les virer pour une raison détournée....
a écrit le 27/09/2013 à 19:01 :
Ce problème de travailler dans le commerce les dimanches sont basées sur le volontariat, de plus quand une personne travaillent le dimanche dans le commerce de grande distribution, il y à un jour de récupération supplémentaire et les heures travaillés sont payés plus cher, on n'oblige certainement pas de faire travailler le dimanche dans le commerce sans contribuation supplémentaire, et les syndicats qu'ils arrêtent tout ce cirque autour du travail le dimanche, pour moi les syndicats ne servent à rien que de pourrir la société actuel ce n'est que du cinéma, en plus le film est dramatique, en ce qui concerne l'usine c'est toujours pareille tout est une histoire de choix, quand on à la chance de travailler on se plie aux horaires de travail soit des usines, soit des restaurants, soit des hôpitaux, qu'ils arrêtent un peu ces syndicats quelles qu'ils soient car leur but c'est de foutre la M....dans toutes les sociétés et pourtant j'ai adhéré à toute ces idées ridicules de ces syndicats de pacotille, bon je pense que si mon commentaire est publié cela serais avec joie que je répondrais à tout ceux qui ont une réponse à mon commentaire et dieux sais que je vais me mettre des gens à dos, mais je m'en moque
Réponse de le 27/09/2013 à 19:50 :
...comme de votre commentaire.
Réponse de le 27/09/2013 à 20:13 :
bien , votre démonstration, mais que fait on dans ce cas du temps consacré à la famille, au conjoint, aux enfants? un jour de récup, ne se fera pas forcément en même temps que le conjoint.....pour les enfants de même...Quand se verra t-on, profiteront les gens d'être tous ensemble (excepté pour les vacances..)....pas bon pour les familles,tout ça, ne pas s'étonner du nombre de divorces : le chômage y est aussi pour une très grande part...Quant au travail de nuit, très nocif pour les individus, même si les retombées ne se font pas sentir tout de suite (je parle en connaissance de cause !!)
Réponse de le 27/09/2013 à 20:39 :
mdr : à votre service vous êtes comment je pourrais dire embêtant quand on marche dessus en été, et bien en hiver car on trouve toujours une flaque d'eau pour vous ôter, merci
Réponse de le 27/09/2013 à 20:48 :
MDR : comme le votre
Réponse de le 27/09/2013 à 21:10 :
"Il y a des gens qui ont la susceptibilité de l'huître. On ne peut y toucher sans qu'ils se contractent". (Paul-Jean Toulet). Mais vous êtes tellement drôle...Ah, ah, ah....
Réponse de le 27/09/2013 à 21:53 :
heureux de vous avoir fait rire !
Réponse de le 28/09/2013 à 8:41 :
Mdr, dès que vous avez l'occasion cela fait tellement du bien de rire surtout venant d'une personne cultivé et instruite, comme vous l'êtes. Un grand merci
a écrit le 27/09/2013 à 18:57 :
Et comment font-ils en Alsace, région riche ou la vie familiale est respectée, héritage allemand oblige.
a écrit le 27/09/2013 à 18:56 :
peu importe que ce soit le dimanche ou la nuit si c est sur la base du volontariat en quoi cela dérange les syndicats qui paralliseront toujours le monde du travail
Réponse de le 27/09/2013 à 19:44 :
griffe72 d'accord avec vous alors on exclu tout syndicat implanté comme des sangsues dans notre société mais cela cela appariens au monde l'utopie, un monde sans syndicat le mégapied
Réponse de le 27/09/2013 à 19:50 :
griffe72 : rassurez-vous ça ne dérangeras pas les syndicats
a écrit le 27/09/2013 à 18:48 :
faire un roulement type astreinte
a écrit le 27/09/2013 à 18:41 :
Dans un pays qui compte près de 5 millions de chomeurs, il est impératif d'empecher les gens de travailler ! Pathétique, désespérant....
Réponse de le 27/09/2013 à 19:01 :
au moins il seront moins taxés; et les parasites et les glandeurs moins rincés...elle est belle la france

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :