Comment François Hollande peut-il rebondir ?

 |   |  2045  mots
François Hollande obligé de réagir alors que les couacs et autres difficultés s'accumulent
François Hollande obligé de réagir alors que les couacs et autres difficultés s'accumulent (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Bourdes, couacs et reculades s'accumulent pour François Hollande. A tel point que toute la politique en faveur de la restauration de la compétitivité française passe totalement inaperçue. Au président d'agir. Un remaniement est en vue... Mais peut-être pas immédiatement.

Quand ça veut pas… ça veut pas. En cet automne 2013, le moteur gouvernemental est complètement encalminé. Des embarras sociétaux, avec "affaire Leonarda", aux batailles fiscales, en dernier lieu l'ecotaxe, le président et son premier ministre donnent l'impression de naviguer -ou plutôt de flotter - à la petite semaine. Les volte-face s'accumulent, d'autant plus que, selon la formule triviale de Jacques Chirac " Les emmerdes, c'est bien connu, ça vole toujours en escadrille".

Et les emm… François Hollande les collectionnent  alors que les élections municipales puis européennes du printemps prochain s'annoncent critiques pour la majorité en place. Alors le président peut-il encore se sortir de cette nasse ?

Une accumulation de couacs et de maladresses

Pour espérer y parvenir, il doit absolument, dans un premier temps, resserrer les boulons au sein de son gouvernement. Sur de trop nombreux sujets, on a assisté à une bien curieuse valse : deux pas en avant, puis un pas en arrière ou de côté.

Il en va ainsi pour la fiscalité des plus-values de cession avec le mouvement des "pigeons" ; du projet de modulation des allocations familiales, finalement remplacé par une baisse du plafond du quotient familial, de la taxe sur l'excédent brut d'exploitation (EBE) abandonnée ; de la décision de supprimer la niche fiscale pour les frais de scolarité, soit 440 millions d'euros de recettes, non suivie d'effet ; du revirement de dernière minute sur la fiscalité de l'épargne (en dehors de certains contras d'assurance-vie) non soumise à impôt  ; et, enfin, de la "suspension" de l'écotaxe poids lourds décidée le 29 octobre par le Premier ministre pour calmer les esprits en Bretagne. N'en jetez plus !

"La suppression de l'écotaxe aurait pu poser un vrai problème politique avec EELV"

Sur tous ces dossiers, les ministres concernés, notamment ceux installés à Bercy, ont commencé par expliquer le bien fondé de la mesure… avant de se rétracter.

" Nous avons une immense responsabilité dans ces couacs, reconnaît un important ministre. Il faut travailler les dossiers, peser le pour et le contre, consulter, et après seulement communiquer. Sinon ça donne vraiment l'impression d'une politique de gribouille " ajoute-t-il.

En revanche, le même refuse l'amalgame avec l'affaire de l'ecotaxe

"Là, nous avons décidé de suspendre, et non de supprimer l'ecotaxe, car la suppression aurait pu poser un vrai problème politique avec nos partenaires d'Europe Ecologie-Les Verts dans la majorité. Sur le fond, j'en veux beaucoup à l'ancienne majorité, et notamment à Jean-Louis Borloo, ancien ministre de l'environnement, car c'est elle qui a fait voter l'ecotaxe à la suite du Grenelle de l'environnement. Et c'est nous qui devons assumer son application prévue pour 2013.

Or, qui est capable d'expliquer le bien fondé et la finalité de cette taxe ? Je n'ai entendu personne. Il faut donc suspendre pour calmer les esprits et reprendre la concertation. C'est ce que Jean-Marc Ayrault a décidé. Et le ministre de l'Agriculture, Stephane Le Foll, a bien fait, la veille, de préciser qu'il n'y aurait pas de suppression de l'écotaxe , puisque c'est bien le cas. Sur ce dossier précis, il n'y pas eu de cacophonie".

 

Dont acte…On verra la suite. Il n'en reste pas moins que la grogne généralisée est là et qu'une majorité de Français ont l'impression de vivre sur un bateau ivre, sans gouvernail. Pourquoi? Les raisons sont multiples. Beaucoup d'espoirs avaient été mis dans l'élection de François Hollande. Notamment parmi les plus déshérites, sensibles aux propos de justes partages des efforts nécessaires et que seuls "les riches paieront".

La maladresse de la pause fiscale

Or, il s'avère que la pression fiscale (toutes taxes confondues, au-delà du seul impôt sur le revenu qui ne touche qu'à peine plus de 50% des ménages) est loin de concerner les 10% les plus riches. Il y a aussi, depuis, les maladresse sde langage du président, parlant de "pause fiscale" dès 2014. Ce qui n'est pas, c'est le moins que l'on puisse dire, réellement ressenti.

Il y a aussi cet effet balancier... très rapide. Alors que les premiers mois le gouvernement semblait vouloir mettre à contribution les revenus des dividendes et taxer les plus-values des "riches" (d'où la crise avec les "pigeons"), très vite le discours a changé, le gouvernement Ayrault déclarant sa flamme aux entrepreneurs, et, du même coup, sollicitait les ménages.

Résultat, tout le monde a in fine l'impression d'être mal traité. C'est un précipité de tous ces ingrédients qui ont fait naitre la révolte bretonne. Lors  des manifestations, sous le même petit chapeau rouge, se retrouvaient cote à cote le salarié, l'agriculteur, l'indépendant, le chef d'entreprise... Bref, ces zig zag gouvernementaux  entrainent une défiance envers la parole politique.

Lire aussi: "En 2014  l'impôt sur le revenu augmentera pour la quatrième année"

 

L'action réelle du gouvernent sur la compétitivité reste invisible

En deuxième lieu, il apparait incompréhensible que ce gouvernement ne parvienne pas à mettre en valeur son action pour le redressement de la compétitivité française. Et pourtant, ce n'est certes pas très grand public, mais il y a de réelles actions en cours. Il en est ainsi de la création de la Banque publique d'investissements (BPI) un bel outil au service des entreprises. Des 2,7 milliards d'euros affectés chaque année au soutien à l'entrepreneuriat. Et aussi le fameux Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) qui permet aux entreprises un allègement de 20 milliards de cotisations sociales, via l'impôt sur les sociétés.

Il y a aussi toutes ces autres mesures issues du rapport de Louis Gallois, commissaire à l'investissement, qui montent en puissance. A cet égard, le 4 novembre, Jean-Marc Ayrault va présenter un nouveau plan pour la compétitivité française, concocté par Fleur Pellerin, la ministre des PME et de l'Innovation. Et que dire encore de la réflexion sur les 34 filières d'avenir lancée par Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif.

On ne peut pas reprocher à Arnaud Montebourg de ne pas faire " le job "

Certes, la personnalité d'Arnaud Montebourg - tout de même, moins démonstratif qu'au début du quinquennat- en agace plus d'un. Mais on ne peut pas lui reprocher de ne pas faire " le job ". En dernier lieu, il est parvenu a reprendre langue avec Maurice Taylor, le très caractériel PDG du groupe américain de pneumatiques Titan, qui s'est déclaré de nouveau intéressé par une reprise partielle du site Goodyear Amiens-Nord… Même si cela n'évitera pas une certaine casse sociale.

Le gouvernement travaille donc. Même l'institut COE-Rexecode, pourtant pas réputé proche la majorité actuelle, le reconnaît. Dans sa dernière étude sur la compétitivité, l'institut remarque que les parts de marché de la France dans la zone euro ne reculent plus depuis 2011, stabilisées à 12,8%.

Une éventuelle baisse du chômage sera contestée

Mais tout ceci paraît encore trop abstrait. Surtout quand le chômage ne baisse pas. Il reste trois mois au gouvernement et à François Hollande pour tenir leur objectif de "stabiliser puis d'inverser la courbe du chômage". Et encore, même si ,grâce à une bonne gestion des contrats aidés - et il n'est pas honteux de recourir à de telles mesures contracycliques en période de croissance molle et de fort chômage - le nombre des demandeurs d'emploi amorce une décrue, il n'est pas du tout certain que l'image de la majorité en profite. La défiance est telle, que l'on criera encore à la manipulation et à l'esbroufe !

"Nous payons là trois ans de hausse continue de la pression fiscale, qui rappelons le, a commencé avec le précédent gouvernement", explique ce même ministre.

De fait, ce sont 33 milliards de nouveaux prélèvements qui ont été décidés depuis 2011. C'est lourd et minant. Mais, là aussi, le gouvernement pêche dans ses explications. Il donne l'impression de se concentrer sur les nouvelles recettes, sans tailler dans les dépenses.

Le sentiment que les recettes prédominent sur la coupe dans les dépenses

Pourtant, dans le cadre de la Modernisation de l'action publique (MAP), des milliards d'euros sont économisés, via la baisse des dotations accordées aux collectivités locales, les économies imposées à la Sécurité sociale, les coupes budgétaires dans l'armée, etc.

Mais quand " ça veut pas… ça veut pas". Et les Français continuent d'avoir un sentiment de gabegie devant le "mille feuilles" administratif français. Avec cet éternel débat sur la nécessité de supprimer au moins un échelon, le département en l'occurrence. Pourtant, ce n'est pas si simple. Ainsi, en Alsace, lors d'un referendum organisé en avril 2013, les Alsaciens ont répondu «"non " à la fusion entre les conseils généraux du Haut et Bas Rhin… Des économies, oui,… mais pour les autres. A cet égard, le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a lancé une réflexion sur la baisse du nombre des députés, actuellement 577.

 

Vers une dissolution ou un remaniement?

Alors... un changement de politique ? C'est hors propos pour l'Elysée. La France doit, sur injonction européenne, avoir réduit son déficit à 3% du PIB d'ici 2 ans. Donc pas question de "largesses" d'ici là. Surtout quand la France continue d'emprunter à des taux très intéressants sur le marché obligataire... Tout juste une inflexion légère en cas de retour d'une croissance suffisante.

Une dissolution ? Certains en rêvent mais le président n'y songe pas à ce stade. L'exemple Chirac/Juppé de 1997 incite en effet à la prudence. Il y a quelques similitudes (et des différences) entre cette époque et 2013. Elu en 1995 sur le thème de la "fracture sociale", le nouveau président Jacques Chirac avait suscité de grands espoirs. Mais quelques mois après avoir été élu, voulant qualifier la France pour l'Euro, il a amorcé un virage à 180°. Son Premier ministre Alain Juppé privilégia alors une politique de rigueur, annonçant une réforme drastique des retraites et de la protection sociale.

On sait ce qu'il advint, avec les grandes manifestations de novembre/décembre 1995 et un taux d'impopularité record pour Alain Juppé…Puis la révolte dans les urnes en 1997 qui conduisit à l'arrivée des socialistes au pouvoir pour une nouvelle cohabitation. François Hollande et Jean-Marc Ayrault, au plus bas dans les sondages, ne vont certainement pas rééditer cette erreur de Jacques Chirac. Et ce, même si les Verts quittaient l'équipe gouvernementale.

De toute façon, à lui tout seul, le PS détient encore une courte majorité à l'Assemblée. Il faudrait vraiment des circonstance exceptionnelles - révolte populaire généralisée associant des catégories socioprofessionnelles très diverses (comme en Bretagne ) - pour que l'Exécutif se résigne à en arriver là.

Pierre Moscovici première victime? Et Michel Sapin à Bercy?

Un remaniement gouvernemental ? Il est de toute façon prévu, avant ou après les municipales.

"C'est une arme à utiliser au bon moment, explique notre ministre. Et certainement pas sous la pression des évènements. Le président, décidera à froid de l'ampleur et du moment de ce remaniement ".

C'est notamment le pôle de Bercy qui devrait subir quelques changements. Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, souffre d'un déficit d'autorité et a commis une "gaffe" en évoquant les " ras-le-bol-fiscal". Il devrait être la première victime de ce remaniement. Et, de nouveau, le nom de Michel Sapin, l'actuel ministre du Travail, circule pour lui succéder.

Quid de Jean-Marc Ayrault ? Au sein du PS, certains élus plaident  pour l'arrivée à Matignon d'une personnalité plus forte, du style Martine Aubry, Laurent Fabius, Manuel Valls ou Claude Bartolone. Il n'est pas acquis que François Hollande souhaite cohabiter avec ces " caractères".

Reste, enfin, à François Hollande à forcer sa nature en tapant du poing sur la table au sein de son équipe. Il lui faut aussi adresser un message fort au pays sur le cap suivi… En attendant une confirmation du retour de la croissance mondiale.... Mais quand "ca veut pas... ca veut pas".

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/11/2013 à 10:30 :
on ne gère pas un pays comme on prépare un concours ou un diplôme. on ne gère pas un pays avec les copains de la promo, mais on s'entoure d'une équipe de fonctionnaire(30%) et de gens de la société civile pragmatiques et férus en économie. y a t-il un membre de la société civile parmi nos dirigeants, ??? pour rebondir , il doit cesser de s'enfermer hermétiquement dans ses certitudes personnelles et ses dogmes. il doit abandonner sa phobie des impôts et cesser de monter les français les uns contre les autres (pauvres/ riches). car rien n'est plus nocif. ce serait un début ,mais il est à craindre que la confiance soit détruite .
a écrit le 12/11/2013 à 12:58 :
comment peut-il rebondir ? ... sur une mine ? ;-)
Sortie honorable.car le peuple, qu'il a abusé, risque de ne pas se contenter de le pendre en effigie. Il a trop déçu. Il est vrai que "moi président" n'a pas promis de ne pas décevoir! :-(
Quand une entreprise va mal, ce n'est pas le balayeur qu'il faut changer mais le PDG . Simple question de bon sens qu'un homme "normal" devrait comprendre.
à méditer. PPM
a écrit le 06/11/2013 à 10:46 :
Comme un ballon dégonflé ! un petit coup de pompe à 2 kgs de pression .....et ça repart!
a écrit le 05/11/2013 à 17:51 :
Le seul moyen qu'il a pour rebondir est de se mettre à la retraite. Les francaiqs retrouveraient leurs sérénité et tranquillité pour faire face à la crise avec honneté et justice..
a écrit le 05/11/2013 à 10:38 :
DEHORS, DÉMISSION, avec la société ECOMOUV (pseudo ecotaxes) quand des politiques fond du business dans le dos des Français pour se remplir les poches. J'avais dit dans votre tribune il y a plus de 3 ans que l'essence devait être à 2 euros le litre avec un prix fixe depuis 5 ans, les taxes sur l'essence aurait servit à financer les entreprises et l'économie Française, Dominique DE VILLEPIN a vendu les autoroutes de France qui rapportait à l'état des milliards chaque année. Depuis sa carrière politique est à l'arrêt. Tous corrompus, une vrai honte, les bonnets rouges se tricotent...
a écrit le 04/11/2013 à 17:31 :
Le "Hollande bashing" continue et "La Tribune" n'est pas la dernière: laissez-le bosser et cessez d'annoncer des décisions à l'avance pour le seul plaisir de les contester.
Réponse de le 06/11/2013 à 9:53 :
Le problème, c'est qu'il a un poil dans la main et qu'il ne sait même pas où il va...
a écrit le 04/11/2013 à 17:31 :
Le "Hollande bashing" continue et "La Tribune" n'est pas la dernière: laissez-le bosser et cessez d'annoncer des décisions à l'avance pour le seul plaisir de les contester.
a écrit le 04/11/2013 à 13:31 :
VOUS ESPERIEZ QUOI D'UN GROS NUL COMME FLAMBY.
MOI, RIEN QUE DES ENNUIS, CEUX QUI ONT VOTER POUR LUI DOIVENT SE MORDRENT LES DOIGTS OU ALORS, ILS EN VEULENT ENCORE UNE COUCHE.
IL FAUT QU'IL PRENNE LA GRANDE PORTE DE SORTIE ET VITE.
IL EST ENTRAIN DE NOUS TUER A PETIT FEU PECUNIEREMENT ET MORALEMENT,LUI IL S'EN FICHE IL EST NOURRIER LOGER AUX FRAIS DE LA MARQUISE, MAIS NOUS, IL FAUT QU'ON PAYE TOUT, ET IL NOUS RATE PAS POUR PASSER A LA CAISSE.
GROS NUL CE FLAMBY.
a écrit le 04/11/2013 à 13:12 :
Contrairement à ce qu'on dit ou/et qu'on lit, François Hollande est dans une situation "idéale" !
S'il continue sur sa lancée, le PS et ses alliés vont perdre toutes les élections y compris la prochaine présidentielle. Il lui faut donc montrer qu'il est le Président de tous les français, qu'il est lucide et courageux.
Pour ce faire, une seule solution : réformer comme aucun Président ne l'a fait depuis Charles de Gaulle.
Les principales réformes nécessaires pourraient être :
- Supprimer les départements, les cantons et toutes les collectivités inutiles
- Donner plus de pouvoir aux régions en en regroupant certaines trop petites pour exister à l' échelle de l'Europe
- Supprimer le Sénat et réduire significativement le nombre de députés
- Interdire le cumul des mandats
- Réduire fortement les dépenses de l'Etat et des collectivités restantes
- Moderniser la fonction publique, à l'instar du secteur privé et revoir le statut des fonctionnaires pour le rapprocher des règles en usage dans le privé
- ...
Ces réformes seraient voter par nos parlementaires, notre Président disposant de l'arme de la dissolution pour convaincre les plus rétifs.
a écrit le 04/11/2013 à 11:57 :
Contrairement à ce qui est dit ou/et écrit, François Hollande est dans une situation idéale qui peut lui permettre, s'il est lucide et courageux, de réformer la France en profondeur.
Le PS et ses alliés sont dans une situation tellement difficile que sans mesures fortes, ils perdront toutes les élections à venir.
Pour rétablir la confiance, montrer son courage François Hollande n'a qu'une solution : changer de gouvernement en mettant à sa tête "une forte tête" (Aubry, Valls, Royal ?) et charger ce Gouvernement de :
- Supprimer les départements et autres entités peu utiles
- Supprimer le Sénat
- Mettre fin au cumul des mandats
- Réduire le nombre de députés
- Réduire fortement les dépenses publiques
- Mettre en place une sélection dans les Universités et promouvoir les filières "manuelles"
- Revenir sur l'utopie du bac pour presque tous
- Définir une politique d'immigration plus restrictive
- ...
-
a écrit le 04/11/2013 à 11:55 :
Il est trop lourd pour rebondir.
a écrit le 04/11/2013 à 10:59 :
En se mettant en boule pardi!
a écrit le 04/11/2013 à 10:00 :
Pourtant, il fait presque l'unanimité... mais contre lui. La France a besoin d'un Homme d'Etat, pas d'un homme politique.
a écrit le 03/11/2013 à 16:42 :
C'est fini pour lui, pas de projets, aucune vision d'avenir.
La coupe est pleine et déborde d'incompétences.
Hollande aura juste servi à dégager Sarkozy. Il doit passer la main.
a écrit le 03/11/2013 à 14:22 :
Nous avons élu FH dans les conditions que maintenant tout le monde connait même ses "inconditionnels"
La liste des réformes indispensables pour sortir du marasme actuel est si longue qu'il faudrait, commencer tout de suite et ,ne plus faire du mandat "électoral" une profession à vie '( tel que non cumul des mandats - principal ou secondaire -) une "représentation" plus diversifiée etc etc
Mais aujourd'hui , devant l'exaspération qui gagne ,les français que peut faire FH ? Une dissolution ?, c'est donner la corde pour être pendu par l'Opposition Qui le voudrait et le pourrait d'ailleurs ? , Un remaniement ? L' expérience du passé montre que cette mesure n'aurait d'effet que quelques jours seulement ! La démission de FH ?: impensable même en changeant seulement le chef de ce gouvernement notamment en raison du caractère de FH , imbu du fait qu'il a raison contre tous Sans oublier que les prétendants potentiels ne se sont pas privés de le critiquer pendant la campagne!. Ne rien faire pourrait lui paraître la moins nuisible des options pour lui seul
a écrit le 03/11/2013 à 12:10 :
Il ferait mieux d'eclater nous serions beaucoup plus tranquilles
Réponse de le 07/11/2013 à 23:27 :
+100
a écrit le 03/11/2013 à 11:41 :
En mettant du Plasmol sous ses chaussures........
a écrit le 03/11/2013 à 11:41 :
En mettant du Plasmol sous ses chaussures........
a écrit le 02/11/2013 à 17:00 :
En sautant sur son lit ?
a écrit le 02/11/2013 à 9:15 :
il va rebondir sur son ventre
a écrit le 02/11/2013 à 9:03 :
pourqoi refusse vous tous ce que j ecris ,? DEPUIS UNE SEMAINE?
Réponse de le 02/11/2013 à 17:01 :
Parce que...
a écrit le 01/11/2013 à 23:06 :
en prenant des décisions sur le mille feuille administratif et en divisant par deux le nombre d'élus à tous les niveaux
a écrit le 01/11/2013 à 18:14 :
Out, avec une Guerre contre l'allemagne, le Gouvernement pourra rebondire.... Car dans es ca nous avons de tres tres Bonne Relation avec Notre voisin... Merci Au socialistes
a écrit le 01/11/2013 à 12:45 :
Avec une guerre de niveau mondial par exemple....
a écrit le 01/11/2013 à 12:26 :
Bof, FH ancien maire de Tulle (30.000 hab), c'est juste un accident de la vie...
Plus que 3 ans à tenir.
a écrit le 01/11/2013 à 12:10 :
hollande n'a meme pas besoin de rebondir!il n'y aura pas d'alternance avec l'ump tellement ils sont divisés et pauvres en projet!hollande devrait pouvoir repasser en 2017 et 2022
Réponse de le 01/11/2013 à 14:42 :
Vous ne répondez pas à la question. L'habitude?
a écrit le 01/11/2013 à 11:56 :
on ne peut pas gérer la France avec une bande de copains, pour cela ,il faut des gens compétant et non des énarques de salon. Prenez plutôt des gestionnaires qui on eu l'abitude de gérer leurs propres fonds et non l'argent des autres.
Réponse de le 05/11/2013 à 9:30 :
Pas beaucoup d'énarques, dans ce gouvernement... surtout beaucoup de mal diplômés... et plein de littéraires...
a écrit le 01/11/2013 à 10:52 :
Avec des chaussures à ressorts ?
a écrit le 01/11/2013 à 9:56 :
Mais qu'attend l'armée pour nous débarrasser des frères socialistes ?
Réponse de le 01/11/2013 à 10:10 :
L' armée nous sauvera comme en Espagne pendant la guerre civile.
L' alliance du rose et le vert ne tiendra pas longtemps contre le bleu, le blanc et le rouge.
a écrit le 01/11/2013 à 8:41 :
Il ne peut pas rebondir, la piscine est profonde.
a écrit le 31/10/2013 à 23:03 :
Un poste de premier secrétaire ? Vaut pas mieux, consensus mou, image molle, ne défend pas les intérêts de la France, suiveur mou, un mou...
a écrit le 31/10/2013 à 21:26 :
La seule façon de rebondir, c'est qu'il démissionne et laisse sa place à MARINE !!!
Réponse de le 31/10/2013 à 22:47 :
Je pense la même chose que vous. Mais n'oublions pas qu'au mois de Mars 2014 on vote : et pour moi il n'y a que par le bulletin de vote que nous puissions agir ! . Il n'y a qu'à attendre et surtout à s'en souvenir le moment venu !?
Réponse de le 31/10/2013 à 22:47 :
Je pense la même chose que vous. Mais n'oublions pas qu'au mois de Mars 2014 on vote : et pour moi il n'y a que par le bulletin de vote que nous puissions agir ! . Il n'y a qu'à attendre et surtout à s'en souvenir le moment venu !?
Réponse de le 31/10/2013 à 22:47 :
Je pense la même chose que vous. Mais n'oublions pas qu'au mois de Mars 2014 on vote : et pour moi il n'y a que par le bulletin de vote que nous puissions agir ! . Il n'y a qu'à attendre et surtout à s'en souvenir le moment venu !?
Réponse de le 31/10/2013 à 22:47 :
Je pense la même chose que vous. Mais n'oublions pas qu'au mois de Mars 2014 on vote : et pour moi il n'y a que par le bulletin de vote que nous puissions agir ! . Il n'y a qu'à attendre et surtout à s'en souvenir le moment venu !?
Réponse de le 31/10/2013 à 22:47 :
Je pense la même chose que vous. Mais n'oublions pas qu'au mois de Mars 2014 on vote : et pour moi il n'y a que par le bulletin de vote que nous puissions agir ! . Il n'y a qu'à attendre et surtout à s'en souvenir le moment venu !?
Réponse de le 31/10/2013 à 22:47 :
Je pense la même chose que vous. Mais n'oublions pas qu'au mois de Mars 2014 on vote : et pour moi il n'y a que par le bulletin de vote que nous puissions agir ! . Il n'y a qu'à attendre et surtout à s'en souvenir le moment venu !?
Réponse de le 31/10/2013 à 22:47 :
Je pense la même chose que vous. Mais n'oublions pas qu'au mois de Mars 2014 on vote : et pour moi il n'y a que par le bulletin de vote que nous puissions agir ! . Il n'y a qu'à attendre et surtout à s'en souvenir le moment venu !?
Réponse de le 31/10/2013 à 22:47 :
Je pense la même chose que vous. Mais n'oublions pas qu'au mois de Mars 2014 on vote : et pour moi il n'y a que par le bulletin de vote que nous puissions agir ! . Il n'y a qu'à attendre et surtout à s'en souvenir le moment venu !?
Réponse de le 31/10/2013 à 22:48 :
Je pense la même chose que vous. Mais n'oublions pas qu'au mois de Mars 2014 on vote : et pour moi il n'y a que par le bulletin de vote que nous puissions agir ! . Il n'y a qu'à attendre et surtout à s'en souvenir le moment venu !?
Réponse de le 31/10/2013 à 22:48 :
Je pense la même chose que vous. Mais n'oublions pas qu'au mois de Mars 2014 on vote : et pour moi il n'y a que par le bulletin de vote que nous puissions agir ! . Il n'y a qu'à attendre et surtout à s'en souvenir le moment venu !?
Réponse de le 01/11/2013 à 9:28 :
marine? c'est qui ? Ah oui, celle du parti politique qui fonctionne comme une monarchie totalitaire? Ah oui ce serait rigolo, surtout qu'elle a une grande gueule... comme son papa. Eh puis on poura relancer la croissance en construisant des panzer, des autoroutes et de chambres à gaz! Jawohl!
Réponse de le 01/11/2013 à 9:34 :
Tien c'est amusant: mouche à merde commence aussi par m. En plus toute les deux se nourrissent d'excrements...
Réponse de le 01/11/2013 à 10:54 :
Et le votre par un k comme KAKA
a écrit le 31/10/2013 à 20:00 :
Il peut pas rebondir , il a explosé au sol
Réponse de le 31/10/2013 à 21:31 :
+100
a écrit le 31/10/2013 à 19:56 :
Idée:...il va a la défense...il monte au cinquantième....il se jette....et paf....il rebondit.
a écrit le 31/10/2013 à 19:46 :
Quel est le maître à penser de ce président (lui et ceux qui le servent ) ? Leur maître n'était-il pas décoré de la francisque...?
a écrit le 31/10/2013 à 18:51 :
UTOPISTE DE la première heure déstabilisateur des systèmes mondiaux ,avec risques de conflits sérieux le niveaux intellectuel est très faible comme vos électeurs dans les grandes écoles nous vous dirions ARRÊTEZ vos analyses ne sont pas a la hauteur mais vous avez fait l'Ena , les autres ben on sait pas ma pauv dame
a écrit le 31/10/2013 à 18:32 :
rebondir: non. S'enfoncer un peu plus, très probablement
Réponse de le 31/10/2013 à 21:46 :
S'enfoncer un peu plus c'est certain ( mais nous avec ) , lui on s'en fout, il trouvera toujours un job pour arriver à l'âge légal de la retraite , mais il sera viré avec pertes et fracas avant la fin de son quinquennat .
a écrit le 31/10/2013 à 17:18 :
Je ne vois pas honnêtement pas ce qui me ferait arrêter de le détester. Il a tout raté depuis qu'il est élu, je n'en attendais pas autant, il s'est coulé tout seul, une vraie brèle, la fonction le dépasse , il ne sait pas comment s'y prendre, c'est un petit chef de parti qui n'a pas la dimension d'un président, et s'il met la France dans l'Etat ou Martine Aubry a trouvé le PS après lui, nous ne sommes pas sortis de l'auberge. Cet homme est un "walking disaster".
a écrit le 31/10/2013 à 17:13 :
Comment François Hollande peut-il rebondir?

A part sauter sur un trampoline, je vois pas
a écrit le 31/10/2013 à 16:29 :
Hollande est un merveilleux président, un bosseur et surtout un véritable meneur d'hommes.
Ça y est, vous me la donnez la place en crèche pour mon enfant ?
a écrit le 31/10/2013 à 16:18 :
il a trop charge la barque de ponctionnaires le mieux pour lui est de rejoindre les aboyeurs ou il est exellent pour le reste zairo comme toute la cliques de profiteurs
a écrit le 31/10/2013 à 14:11 :
article fade et inintéressant avec des hypothèses farfelues...hollande va faire un deuxième mandat, c'est écrit...la droite ayant massacré le pays depuis 10 ans est disqualifiée...c'est tout bénef pour le FN
a écrit le 31/10/2013 à 13:57 :
L’écotaxe représenterait une harmonisation européenne pour soutenir les produits français. Le fait qu’il n’y en ait pas en France favorise en effet les produits agricoles des pays du Sud de l’Europe, qui traversent la France pour rejoindre le Bénélux, l'Allemagne ou le Royaume-Uni. En plus ils recevaient environ 4 fois plus que çà ne leur coûtait.
a écrit le 31/10/2013 à 12:41 :
Où est passé mon commentaire validé hier ? J'étais trop critique avec le pouvoir ? J'ai l'impression que la Tribune est à gauche comme le monde quand les échos sont clairement libéraux et à droite, mais ça n'est qu'une impression....
Réponse de le 31/10/2013 à 12:44 :
Votre commentaire n'était pas justice sociale compatible.
Vous n'êtes pas adhèrent socialiste ?
Donc vous ne pouvez pas poster.
Rien ne vous empêche d'aller a la fête de l'humanité dans qq temps par contre histoire de vous purifier.
a écrit le 31/10/2013 à 12:30 :
M. Hollande est un solitaire. Il n'a jamais montré ses compétences en matière de responsable d'une équipe. A la tête du PS, il gérait les différences. Lors des émissions tv de la campagne des primaires, il parlait en dernier et....faisait la synthèse. Comme Chef de l'Etat, il n'a ni le costume, ni le propos, ni le mode de gestion adéquat...Les français ont élu un opposant à...et pas un Chef avec une vision...
Réponse de le 31/10/2013 à 14:24 :
Prenez çà suite vous semblez être parfait !
a écrit le 31/10/2013 à 12:28 :
M. Hollande est un solitaire. Il n'a jamais montré ses compétences en matière de responsable d'une équipe. A la tête du PS, il gérait les différences. Lors des émissions tv de la campagne des primaires, il parlait en dernier et....faisait la synthèse. Comme Chef de l'Etat, il n'a ni le costume, ni le propos, ni le mode de gestion adéquat...Les français ont élu un opposant à...et pas un Chef avec une vision...
Réponse de le 31/10/2013 à 12:37 :
il laisse tout faire il se passe des faits tres graves concernant les emmigres a calais
Réponse de le 01/11/2013 à 12:41 :
Rien à faire de Calais, lui il est dans 3000 m2 avec 1 ha de parc au coeur de Paris....
Nous ne l'intéressons pas autrement que par nos impôts.
a écrit le 31/10/2013 à 12:10 :
C'est un fin stratège. Il nous offrira bientôt en live la définition de ce mot. Trop fort mon François la manière que tu as pour exaspérer les incultes. Car inutile de demander s'il y a sur ce forum quelqu'un pour me renseigner pour adhérer au FN ou partager ses (idées).
a écrit le 31/10/2013 à 12:09 :
Pour rebondir, il devrait manger plus de flamby !!!
a écrit le 31/10/2013 à 11:11 :
Moins de ministres , maitrise de la communication , réduction des budgets du gouvernement et du parlement .
a écrit le 31/10/2013 à 10:38 :
s'ilveut sortir en homme d'état ,qu'il organise un référendum pour supprimer le senat ,la moitié des députés ,les departements ,les petites communes ou, les communautés qui montrent leur incompétence
Réponse de le 31/10/2013 à 10:49 :
D'accord avec ça, ca serait deja un bon début
Réponse de le 31/10/2013 à 11:36 :
Pas si simple car il y a déjà eu des référendum par exemple pour unir Bas-Rhin et Haut-Rhin, Basse Normandie et Haute Normandie et çà a été un non de la part des populations. Les français râlent vite mais changent lentement (voir le cas de la Bretagne qui aurait touché 4 fois plus que l'écotaxe ne lui aurait coûté mais c'est plus facile de tout casser)
Réponse de le 31/10/2013 à 11:36 :
Pas si simple car il y a déjà eu des référendum par exemple pour unir Bas-Rhin et Haut-Rhin, Basse Normandie et Haute Normandie et çà a été un non de la part des populations. Les français râlent vite mais changent lentement (voir le cas de la Bretagne qui aurait touché 4 fois plus que l'écotaxe ne lui aurait coûté mais c'est plus facile de tout casser)
Réponse de le 31/10/2013 à 11:37 :
Pas si simple car il y a déjà eu des référendum par exemple pour unir Bas-Rhin et Haut-Rhin, Basse Normandie et Haute Normandie et çà a été un non de la part des populations. Les français râlent vite mais changent lentement (voir le cas de la Bretagne qui aurait touché 4 fois plus que l'écotaxe ne lui aurait coûté mais c'est plus facile de tout casser)
Réponse de le 31/10/2013 à 13:36 :
Tout a fait d'accord !!!! hélas cela ne se fera jamais, ni droite, ni gauche....le gateau a partagé
est trop bon...........
Réponse de le 31/10/2013 à 13:37 :
Tout a fait d'accord !!!! hélas cela ne se fera jamais, ni droite, ni gauche....le gateau a partagé
est trop bon...........
a écrit le 31/10/2013 à 10:32 :
De Gaulle a souvent été bas en politique dans les sondages, enquêtes et souvent référendum de l'époque et encore plus lors de l'appel du 18 juin, çà ne l'a pas empêché d'être un excellent président qui a mis la France sur des bons rails pour des décennies. On n'est pas à la télé-réalité ni à Voice. Hollande prend beaucoup de bonnes dispositions de moyen long terme.
Réponse de le 31/10/2013 à 10:38 :
Ha bon ? Quelles bonnes décisions au juste ? Vraiment ca me scie de lire des trucs pareils ? Hollande ne pas rebondir, la haine est grande.
Réponse de le 31/10/2013 à 13:00 :
Ah bon, lesquelles ??
Réponse de le 31/10/2013 à 13:01 :
Ah bon, lesquelles ??
a écrit le 31/10/2013 à 10:32 :
De Gaulle a souvent été bas en politique dans les sondages, enquêtes et souvent référendum de l'époque et encore plus lors de l'appel du 18 juin, çà ne l'a pas empêché d'être un excellent président qui a mis la France sur des bons rails pour des décennies. On n'est pas à la télé-réalité ni à Voice. Hollande prend beaucoup de bonnes dispositions de moyen long terme.
a écrit le 31/10/2013 à 10:32 :
Rebondir plus pour s'écraser plus? Veaux mieux jeter l'éponge.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :