Coût du travail : le coup de gueule de Louis Gallois face aux patrons

 |   |  347  mots
Pour Louis Gallois, l'effort consenti en faveur pour les entreprises grâce au CICE pour faire baisser le coût du travail est considérable, et a bien pour effet de le faire baisser. (Photo : Reuters)
Pour Louis Gallois, l'effort consenti en faveur pour les entreprises grâce au CICE pour faire baisser le coût du travail est considérable, et a bien pour effet de le faire baisser. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Le commissaire général à l'investissement Louis Gallois, auteur il y a un an d'un rapport sur la compétitivité ayant conduit à une série de mesures, s'est vivement insurgé lundi contre l'idée que le coût du travail ne baisserait pas en France.

L'heure est au ras-le-bol fiscal selon une majorité de Français. Quant aux patrons, ils sont nombreux à dénoncer le coût du travail trop élevé en raison des charges sociales.

"Je suis désolé, 20 milliards ce n'est pas absolument négligeable et la pression fiscale en 2014 sur les entreprises sera inférieure à ce qu'elle était en 2013", leur a répondu avec vigueur le commissaire général à l'investissement et auteur du rapport sur la compétitivité Louis Gallois, au cours de la 6ème conférence des entrepreneurs organisée au ministère de l'Économie.

Et de répondre avec insistance à un jeune entrepreneur qui se plaignait du fait que le coût du travail n'a pas diminué : "la pression fiscale va baisser grâce au crédit d'impôt (pour la compétitivité et l'emploi, le CICE), et cela continuera en 2015".

"Déplacer un point de PIB c'est considérable"

Opposant son propre ras-le-bol à celui des patrons présents dans l'Assemblée, cet ancien dirigeant d'entreprises chevronné est apparu plus agacé qu'à son habitude.

"20 milliards c'est un point de PIB, dans une période extraordinairement difficile pour l'économie française. Déplacer un point de PIB c'est considérable", a-t-il martelé.

20 milliard c'est ce que coûtera le CICE, inspiré du rapport de Louis Gallois, en vitesse de croisière. Ce dernier souhaitait initialement une réduction massive des charges sociales payées par les entreprises de 30 à 50 milliards d'euros.

Un dispositif financé par une hausse de la TVA

Pour financer le CICE, le gouvernement prévoit une hausse de la TVA, elle même vivement contestée par des organisations aussi diverses que les hôteliers, les restaurateurs, les ambulanciers, les centres équestres, mais aussi par le Front de Gauche et la CGT.

En revanche, celle-ci est soutenue par le président du Medef Pierre Gataz qui s'y est déclaré favorable dimanche, à condition qu'elle reste "mesurée" et serve effectivement à faire baisser le coût du travail en France.

LIRE AUSSI :

>> Le CICE est toujours mal connu... mais il serait efficace

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/11/2013 à 15:27 :
Un vrai choc de compétitivité consisterait à Augmenter de 19.6% à 25.6% le taux normal de T.V.A, et à baisser des memes centaines de milliards correspondants, et à l'euro près les Charges Sociales des Entreprises. La compétitivité des produits Français, s'en trouvera considérablement accrue.
Réponse de le 20/11/2013 à 11:02 :
Le simple fait d'enlever les charges sociales ferai baisser les prix et relancerai la consommation permettant d'engranger plus de recette fiscale que d'augmenter un taux de TVA qui freinerai notre compétitivité! De plus, l'investissement serai relancé! Mais rien n'empêche de l'augmenter sur des produit importés!
a écrit le 19/11/2013 à 10:56 :
Louis Gallois a raison. Le patronat, que je soutiens d'ordinaire, est un peu trop revendicatif, alors qu'il a beaucoup reçu, et peu fait. Les Français commencent à trouver qu'il est temps que les chefs d'entreprises aient un discours et une attitude plus raisonnables alors que les ménages ont beaucoup contribué. Il y a une prise de conscience à avoir, y compris pour les Média.
a écrit le 19/11/2013 à 10:41 :
Mr Gallois se positionne pour le futur poste de premier ministre. Tout le reste n'est que gesticulation politicienne de sa part, en bon énarque ayant toujours émarger à la botte de l'état ...
a écrit le 19/11/2013 à 10:36 :
Mon pauvre Loulou, un pur produit de la technocratie française, incapable de comprendre le fonctionnement d'une PME ou d'une entreprise unipersonnelle. Il faut savoir se retirer à temps ...
a écrit le 19/11/2013 à 10:30 :
Comme, en parallèle, l'IS voit son taux augmenter en 2014 à 38 %, je ne pense vraiment pas que l'effet de l'usine à gaz CICE aura un effet quelconque sur les petites boites. Enfin bon, quand on est gouverné par des incompétents prisonniers de leur tour d'ivoire...
a écrit le 19/11/2013 à 10:27 :
Pas CICE mais baisser les charges de 50% ce serait mieux et TOUTES les entreprises en bénéficieraient
a écrit le 19/11/2013 à 10:13 :
Comme, en parallèle, l'IS voit son taux augmenter en 2014 à 38 %, je ne pense vraiment pas que l'effet de l'usine à gaz CICE aura un effet quelconque sur les petites boites. Enfin bon, quand on est gouverné par des incompétents prisonniers de leur tour d'ivoire...
a écrit le 19/11/2013 à 10:03 :
mr gallois oublie qu"apres son rapport on à ajouté une nouvelle taxe à cause de la NON REFORME DES RETRAITES ,,,,,,,mr gallois ne dit pas non plus que ces 20 milliards auraient pu etre financés par des économies et non de la tva ....;;suppression senat ,moitié deputés , agence d'etat , budget formation, moitié moins de ministeres , de sous préfectures,suppression de la secu des mines, des regimes spéciaux des comités theodule ,revoir les affectations dans la police en france plus de policiers par habitants que les voisins mais moins sur le terrain idem éducation nationale etc etc
a écrit le 19/11/2013 à 9:47 :
ce Gallois, un dirigeant d'entreprise ??? Mais c'est une pure créature de l'énarchie, un pantouflard typiquement francais, qui a passé sa vie de cabinets ministériels en conseils d'administrations d'EADS ou SNCF, bref, un gars qui ne sait pas ce qu'est le secteur non protégé.
Réponse de le 19/11/2013 à 11:14 :
Bravo
et bien sur Aerospatiale c'est vraiment ds le secteur protégé ?
a écrit le 19/11/2013 à 9:41 :
Hollande

je vous redonne sous 12 mois et sous conditions administratives 20 milliards ( dont une grosse partie pour la Poste qui est sous concurrence internationale !!) après vous en avoir pris 50 milliards

dites merci
a écrit le 19/11/2013 à 9:33 :
L'arrogance du haut fonctionnaire ! On connait ça...
a écrit le 19/11/2013 à 9:32 :
ce Gallois, un dirigeant d'entreprise ??? Mais c'est une pure créature de l'énarchie, un pantouflard typiquement francais, qui a passé sa vie de cabinets ministériels en conseils d'administrations d'EADS ou SNCF, bref, un gars qui ne sait pas ce qu'est le secteur non protégé.
a écrit le 19/11/2013 à 7:15 :
quelle micro pme / artisan va profiter de cette usine à gaz?? c'est pourtant euxs qui font 80% des emplois
a écrit le 19/11/2013 à 7:15 :
Pour sûr qu'il est chevronné : le cice et le cir sont une nouvelle usine à gaz financé par la hausse de la tva pendant ce temps zéro parle de tout remettre à plat pour simplifier.Plus simple : il faut virer tous ces shadocks.
a écrit le 19/11/2013 à 7:08 :
M. Gallois, soyez honnête. Le CICE va réduire de 20 Milliards les impôts des entreprises. Mais les taxes ont augmenté de 30 Milliards ces 3 dernières années.... Ce n'est pas un choc de compétitivité, juste un bouffée d’oxygène!
a écrit le 19/11/2013 à 7:04 :
100€ de salaire pour l 'employé et 120€ de charges a donner a l état faut arreter les conneries !
a écrit le 19/11/2013 à 5:58 :
Baisse du cout de travail et de l'energie.
La France a toujours eu des impots haut mais les cout d'energie faible et les infrastructures compenses.
Maintenant, nos infrastructures sont vielles et le prix de l'electricte a bondi se retrouvant a un niveau un tout petit peu en dessous des prix de l'Angleterre. Par contre les impots.......
a écrit le 19/11/2013 à 2:36 :
Dirigeant d'entreprises chevronné? Ah bon? Rien dans son parcours ne justifie une telle onction, en particulier quand elle est la seule caution quant à la qualité de ses propos.
Quant à l'attitude détestable de ces gens incompétents qui n'ont que l a"sainte colère" pour justifier ce qu'ils ne peuvent légitimer, elle a fait long feu.
Parmi les questions qui devaient brûler les lèvres de ses interlocuteurs: "vous parlez de la fiscalité pour 2014 Mr Gallois. Vous portez-vous garant de ce qu'annonce le gouvernement?"
Réponse de le 19/11/2013 à 9:35 :
PDG de la Snecma, de l'Aérospatiale, de la SNCF et d'EADS mais vous avez fait peut-être mieux ?
Réponse de le 19/11/2013 à 10:14 :
Quel rapport entre votre liste à la Prévert et ce qui est concerné, à savoir son talent et ses résultats en tant que dirigeant?
Faites donc un effort, comme par exemple aller consulter quelques sources dignes de ce nom, et au delà de l'image lisse et du satisfécit que l'on octroie obligatoirement aux "grands commis de l'état" dont la carrière est sous bonne influence, ce que les observateurs de notre microcosme ne manquent jamais de repérer, dites moi donc ce qu'a effectivement réalisé de si grandiose cet homme?
Réponse de le 19/11/2013 à 10:27 :
@SSII-LOVER

Il faut relativiser, Gallois ne sait pas ce qu'est une PME, une TPE, il ne sait même pas ce qu'est une ETI d'en bas ...

Gallois n'a pas fait EADS ni Snecma, ni Aérospatiale, ... il a seulement orienté des entreprises avec l'argent et la caution des contribuables sur des marchés ultra protégés ...

il ne saurait être question de l'ériger au rang de l'exceptionnel ... il n'a probablement jamais mis un sou de sa poche ...
Réponse de le 19/11/2013 à 10:29 :
@SSII-Lover, il n'y a aucun mérite à avoir catapulté de la Direction du Trésor à la présidence de SNECMA et des autres sans avoir rien prouvé d'autre auparavant que d'être capable de maîtriser les rouages de l'administration française. Si vous m'aviez dit, "il a monté sa boite parti de rien et créé XXX milliers d'emplois et faisant de sa boîte un leader dans son secteur", je me serais complètement écrasé et j'aurais fait mon Mea culpa. Mais cautionner comme vous le faîtes un pur produit de l'élitisme français favorable à une complexification (CICE° de ce qui était déjà une usine à gaz, avec tout ce que ca comporte en terme de formatage, de jacobinisme et de consanguinité, c'est irresponsable !!!
Réponse de le 19/11/2013 à 10:31 :
Tout à fait mon cher Relativiser!
a écrit le 19/11/2013 à 0:48 :
"cet ancien dirigeant d'entreprises chevronné " ???
Pauvres frenchies...on vous fait avaler n'importe quoi !
Je croyais la presse libre en France ?
Cocoricouac once again !
Réponse de le 19/11/2013 à 9:36 :
Snecma, Aérospatiale, SNCF, EADS... Vous avez fait mieux ?
a écrit le 19/11/2013 à 0:34 :
Mr Gallois, si vous regardez le cout du travail à l'aune de votre expérience à la RATP (fonction publique) ou d'EADS ( entreprise du CAC40, dont la moyenne de taxation à l'IS est de 8%), alors effectivement le cout du travail actuel n'est pas un problème.... mais si vous vous placez du coté des 90% des entreprises françaises, c'est à dire celles de moins de 20 salariés qui, elles, sont taxés à un taux moyen de plus de 30% d'IS, alors là : le cout du travail est inepte et empêche toute création d'emplois !!! Demandez donc à votre boucher, votre garagiste, votre boulanger, etc ce qu'il pense de la baisse des impôts !!? S'il a de l'humour, vous allez bien le faire rire ... à défaut, vous rajouterez un électeur au Front National !!! Venez donc mettre les pieds dans le monde réel, celui des 90% des entreprises françaises : celui des petits !
a écrit le 18/11/2013 à 23:55 :
Le problème est ailleurs...Les sympathisants de droite n'ont toujours pas digéré leur défaite en 2012 et quoi que fasse un gouvernement socialiste, même si effectivement comme le CICE, ça va dans le bon sens, ils s'arrangeront pour le dénigrer. Les Français en ont assez de cette attitude négative... Et à part Jacob, qui n'est pas à une ânerie près, qui parle, où est l'UMP de Copé/Fillon....Juppé? Disparus des écrans, en attendant le Messie qui pour l'instant va écouter bêler maââme Bruni. Tu parles d'un programme!
Réponse de le 19/11/2013 à 10:21 :
Vous et votre vision manichéiste de la France....
a écrit le 18/11/2013 à 23:25 :
Bonjour,
Ce que je trouve affligeant dans la classe politique comme chez les journalistes c'est cette volonté de financer la politique sociale au travers de la TVA. Mais s'il n'y a pas de consommation, les déficits se creuseront. Assujettir un revenu variable à une politique sociale déjà en place nécessitant des revenus stables pour son maintien et réguliers pour sa bonne marche est une démarche intellectuelle inapte et à la limite de la mauvaise foi. On voudrait la démanteler on ne s'y prendrait pas autrement. Quand au baisses de charges patronales, j'estime qu'elle n'ont pas lieu de citer en tant de crise. Nous ferions mieux de diriger nos capitaux vers l'innovation, la recherche et les marchés européens et internationaux au lieu d'avoir des PME franco-française qui ne se battent pas en dehors de l'hexagone. Un peu de courage les patrons !!!! Il faut aller au front des marchés européens et mondiaux !!!!
Réponse de le 19/11/2013 à 10:23 :
Je suis tout à fait d'accord avec vous. La hausse de la TVA, dont le seul but est de pouvoir trouver de l'argent rapidement sans se soucier de savoir si ca pénalisera les consommateurs et donc les entreprises est seulement la preuve qu'ils ne comprennent rien à l'économie. Quant à Louis Gallois, je ne l'ai jamais porté dans mon coeur. Parce que c'est un pur produit de l'élitisme à la française, au mauvais sens du terme bien entendu, partisan d'un jacobinisme à toute épreuve qui n'a jamais rien créé de sa vie et a été catapulté à des postes de PDG sans passer par des étapes que je trouve nécessaires à mon sens: la création d'entreprise et son développement. Il a été catapulté de la Direction du Trésor à la Présidence de SNECMA. BEURK. A vomir. Nous vivons dans une gérontocratie sclérosée; la suradministration et l'élite déconnectée du monde qui se complait dans la reproduction de ce système creusent la tombe de la France.
a écrit le 18/11/2013 à 23:09 :
Le cice est un crédit d impôts à savoir qu il vient en déduction d impôts à payer ou en remboursement. il peut donc être distribué directement aux actionnaires. Aucune augmentation de la compétitivité : baisse des prix des produits, juste une augmentation des dividendes. Alors merci François !
a écrit le 18/11/2013 à 22:43 :
Le cice de Gallois fait ce que Sarkosy voulait faire et n'a même pas osé.....il ferait mieux de taxer les milliards de trésorerie dormante dans les stes du cac40
a écrit le 18/11/2013 à 22:04 :
et si ont parlait du coût de lui Gallois??????
a écrit le 18/11/2013 à 22:04 :
C est comme déplacer la coquille d un escargot, c est un effort considérable!
a écrit le 18/11/2013 à 21:43 :
Le CICE est une usine à gaz inventée pour ne pas reconnaître que les 35 heures ont été une erreur. Et on continue de superposer les dispositifs à objectif et utilité opposées. Sauf que lorsqu'on appuie à la fois sur le frein et sur l'accélérateur dans une voiture, tout le monde sait que cela ne donne rien de bon et que cela engendre de gros frais...
a écrit le 18/11/2013 à 21:08 :
Il doit certainement parler de l’effort consenti au grande entreprise...! Pour les TPE niet...NADA.
S'il fait l'économie sur 10.000 salariés, moi, nous sommes que 5.
Réponse de le 18/11/2013 à 21:47 :
Non vous y avait droit. Vous avez au moins regarder le site des impôts ?
Réponse de le 19/11/2013 à 0:06 :
Et vous, vous avez droit à un cours de rattrapage de langue française : AVEZ droit, REGARDé le site !!!
a écrit le 18/11/2013 à 19:46 :
certes le cice est parfois compliqué a comprendre:mais on ne peut pas exiger des petits patrons qu'ils aient fait l'éna ou polytechnique!monsieur gallois s'adresse a ceux qui tirent la france vers le haut:les grandes entreprises d'envergure internationale.et rappelons que l'artisanat n'est plus la première entreprise de france:ils ont été dépassés par les collectivités locales en nombre de personnes employées et en dynamisme!
Réponse de le 18/11/2013 à 20:30 :
un de nos problèmes est bien le fait que les collectivités locales, vivant d'argent public (taxes, impôts) aient pris tant d'importance au détriment de l'économie réelle.
Réponse de le 19/11/2013 à 1:05 :
"dépassés par les collectivités locales en nombre de personnes employées et en dynamisme!"
Et en creusement de dette, alors là ils ont le pompon !!!
a écrit le 18/11/2013 à 19:37 :
ah ! les restaurateurs se plaignent. il y'a environ 3 semaines j'ai encore eu l'occasion d'avoir une reflexion d'un serveur en arrivant vers 13h45 comme quoi je ne pouvais pas prendre d'entrée et qu'il fallait que je prenne le plat de resistance de suite.la france a quand meme un gros probleme avec certains restaurateurs qui se plaignent mais refusent les clients ou sont desagreables si on arrive apres 21h15/21h30 ou 13h15/14H00 et cela n'est pas tolerable,surtout quand on demande la baisse de la tva.
Réponse de le 18/11/2013 à 21:45 :
ca c'est vrai !
Réponse de le 18/11/2013 à 22:43 :
La somme dépensée par client tardif qui oblige à reculer l'heure de fermeture ne couvre pas les frais de fonctionnement supplémentaie. Nul n'est obligé de travailler et perte et les clients qui profitent de l'aubaine ne sont pas recommendables.
a écrit le 18/11/2013 à 19:28 :
Que connait Gallois de la PME celle ou il faut investir son propre pognon ,lui le fonctionnaire ,qui n'a jamais pris le moindre risque. Le cice profite aux grandes entreprises celles qui ont beaucoup de main d'oeuvre. Je l'informe que ce sont les PME ,TPE artisan qui font l'économie de la France. cice une usine pas a la hauteur de ceux qui en auraient besoin
a écrit le 18/11/2013 à 19:15 :
Le Cice comme le Cir est une usine à gaz dont seules les grandes entreprises réellement profitent. De plus, combien de sociétés "bidons" se gavent sur la bête (conseil en innovation, montage de dossier ...). Au final, seule une partie de cet argent est réellement utilisée à innover et à créer des emplois industriels qui seuls génèrent de la richesse à long terme (15%?). Mr Gallois n'a jamais travaillé dans une PME et ne connait que l'entreprise d'état française. Et avec ça, on voudrait avancer face à nos concurrents mondiaux... Pauvre France qui n'a pas encore compris que la concurrence était mondiale et non interne au pays !
a écrit le 18/11/2013 à 19:08 :
Gallois a été un désastre à AIRBUS. Son plan Force 7 consistait à vendre l'activité production aux sous-traitants. Dont Latécoere bien mal en point.
C'est un liquidateur pas un constructeur.
C'est un bureaucrate pas un entrepreneur.
Il n'a jamais été au charbon.
a écrit le 18/11/2013 à 19:04 :
ben .... Copé t' es où, et ton copain Mélanchon ????? J’oubliais Nicolas, François, Fillon etc ....
a écrit le 18/11/2013 à 19:04 :
Mon cher Loulou:

Il est temps que tu prennes véritablement ta retraite et que tu ailles à la pêche. Il y a bien longtemps que tu n'as pas été au charbon.
Patron d'entreprises d'état, ton passage à EADS n'est pas un exploit.
Il me semble que tu as été le promoteur de Force7 à EADS qui consistait a démanteler l'activité production d'AIRBUS pour la vendre à des fournisseurs. C'était la seule issue pour sauver AIRBUS disais-tu.

Heureusement les syndicats allemand ont bloqué le système. Heureusement Enders est arrivé. Sinon EADS serait devenu la RATP.

Loulou: la retraite, !!
a écrit le 18/11/2013 à 19:02 :
Le CICE c'est de la daube, cela ne profite qu'aux entreprises de services (en particulier à la personne) mais pas aux entreprises qui créent de la valeur ajoutée et qui sont en compétition mondiale (donc avec des salariés normalement mieux payés que la moyenne). Il aurait fallu baisser les charges patronales plutot que cette usine à gaz ..
a écrit le 18/11/2013 à 19:02 :
on est trop payés, merci patron
a écrit le 18/11/2013 à 18:58 :
truc innovant ... ça va plaire ... que nos députés se portent caution de leurs lois ! ... Après tout pourquoi pas ? ... des élus responsables .... ! qu'on rigole deux minutes !
a écrit le 18/11/2013 à 18:40 :
100 contre 1 qu'il n'a jamais été à son compte !?
Réponse de le 18/11/2013 à 23:05 :
Comme toi d'ailleurs !!!!!
Réponse de le 19/11/2013 à 2:25 :
Gagne!

En plus il n'a travaillé que dans des entreprises soit nationalisées soit détenues par des états.

RATP...

Des bureaucraties, pas des entreprises.
a écrit le 18/11/2013 à 18:34 :
Mais que connaît Monsieur Louis Gallois des TPE et PME ... et mêmedes ETI d'en bas !

rien du tout

ce qu'il connaît, les entreprises publiques .. SNECMA... SNCF... AEROSPATAILE... AIRBUS...
Réponse de le 18/11/2013 à 19:11 :
On essaie de nous vendre un vieux cheval pour la martingale. Rien que le résultat obtenu à la SNCF fait pleurer' en déficit depuis 50 ans, alors que les dettes avaient toutes été passées à RFF..A mettre à la retraite d'urgence, car nous pardonnerons des erreurs à des jeunes, mais plus aux vieux fossoyeurs de notre pays!
Réponse de le 19/11/2013 à 9:38 :
Et si on parlait des résultats de la Snecma et d'EADS ?
a écrit le 18/11/2013 à 18:34 :
Le Cice est une usine à gaz construite par des surdiplomés comme Louis Gallois...
Quant aux 20 milliards, je doute du chiffre final, mais en plus, ceux ci n'iront qu'aux grosses boites, et pas aux autres.
Il eût été plus simple de baisser l'impôt sur les sociétés de 33% à 30%, histoire de se rapprocher de la moyenne européenne...
a écrit le 18/11/2013 à 18:32 :
si vous faites des saucisses ou des avions l’appréciation n'est pas la même ! CQFD
a écrit le 18/11/2013 à 18:24 :
tout va bien, donc... comme dirait l'autre ' faut rien changer et garder le cap - des 40 000 chomeurs par mois-'
Réponse de le 18/11/2013 à 18:30 :
Comme leurs délires ne fonctionnent pas, les socialistes se lancent dans les procès tous azimuts !
a écrit le 18/11/2013 à 18:03 :
confusion des genres : les charges sociales sur salaires confondues avec la fiscalité sont une imposture soigneusement entretenue par tous les Gouvernements successifs de la quatrième et cinquième Républiques .
il faut revenir au principe d'un salaire de base global associé à des prélèvements assuranciels proportionnels obligatoires pour la maladie, le chômage,la formation continue,la retraite .Tout autre contribution patronale doit être traitée sur un autre chapitre comptable et en particulier sur celui de la fiscalité .
Ainsi, les choses seront claires pour tous et ce modèle devrait voir une application uniforme dans les secteurs privé et public.
voila une réforme que Patronat et Syndicats devraient approuver, non ?
Réponse de le 18/11/2013 à 18:38 :
ben non !!!
Réponse de le 18/11/2013 à 18:38 :
ben non !!!
a écrit le 18/11/2013 à 17:58 :
Le truc qui ne sert que les grands patrons !
Réponse de le 18/11/2013 à 18:29 :
Oui le CICE est une nouvelle trouvaille compliquée, alambiquée, obligeant les TPE et PME à faire appel
a) à une prestation tarifée chez l'Expert Comptable tout de suite avant le moindre centime récupéré...
puis
b) chez l'Avocat plus tard lors du redressement fiscal, dans les 3 ans qui suivront ...

Bref le CICE c'est encore et toujours un machin, truc, bidule, ... bidouille ... imaginé par les énarques fous furieux ...
a écrit le 18/11/2013 à 17:51 :
Ils deviennent tous nerveux du côté du gouvernement , manque de résultat ?
Réponse de le 18/11/2013 à 23:06 :
Comme rien de ce qu'ils font ne marchent, ils font des procès à tors et à travers pour tenter de faire croire à leurs électeurs que c'est de la faute d'autres qu'eux-mêmes...
a écrit le 18/11/2013 à 17:50 :
N'importe quoi, Monsieur Gallois devrait regarder la situation des PME / PMI, le coût du travail, la complexité du code et le manque de flexibilité. On est mal parti
a écrit le 18/11/2013 à 17:48 :
quand va t-on poser ouvertement la question de la part de responsabilité des patrons dans les problèmes économiques du pays .des études lues au cours de cette année montraient qu'il y avait à redire de ce côté là .
Réponse de le 18/11/2013 à 18:53 :
il est évident qu'il semble + aisé pour les lecteurs de taper sur les politiques que sur les choix stratégiques des entreprises (PSA par exemple) - Ces mêmes chefs d'entreprise se tournent vers l'Etat quand ils ont mené leur entreprise à la faillite
a écrit le 18/11/2013 à 17:41 :
Desole mais sans une vraie réduction de la dépense publique et sociale il ne suffira pas de réduire d un côté pour augmenter de l autre . SANS DE VRAIES RÉFORMES PAS DE SALUT
Réponse de le 18/11/2013 à 18:29 :
"Carlier",ce sont des carnets de commande pour les entreprises et des banques qui jouent leur rôle qu'il faut d'abord en France ! La première dépense publique en France ,ce sont les retraites et la sécurité sociale ! Vous voulez les remettre au boulot alors que dans le même temps ce sont les plus de 50 ans qui paient le plus dans les plans sociaux ? Allez voir du côté des USA à Détroit ou l'effondrement est en cours et pourtant leurs retraites s'appellent des fonds de pension et leur santé des assurances privées ...
a écrit le 18/11/2013 à 17:27 :
Meme en payant plus leurs salariés, les patrons continueraient à gueuler. Gueuler, c'est une seconde nature chez les patrons, c'a fait partie du domaine de l'inee.
Réponse de le 18/11/2013 à 17:38 :
De l'inné, vouliez vous dire ?
Réponse de le 18/11/2013 à 17:54 :
C'est vrai qu'en France, il est de bon ton de cracher sur ceux qui créent la richesse... Déjà le terme "patron" est péjoratif, comparé à celui d'entrepreneur par exemple... Mais rien n’empêche les salariés ou les fonctionnaires haineux de créer leur propre entreprise, de verser 10.000 euros à chaque salarié ou de la faire travailler 28 heures par semaine. Pas avec l'argent des AUTRES, mais avec le SIEN. La, y'a plus personne !!!! A, les français !!
Réponse de le 18/11/2013 à 18:28 :
Non, les patrons savent faire autre chose que gueuler: ils savent déménager ou créer des filiales à l'étranger. Silencieusement.
Réponse de le 18/11/2013 à 18:29 :
Non, les patrons savent faire autre chose que gueuler: ils savent déménager ou créer des filiales à l'étranger. Silencieusement.
Réponse de le 18/11/2013 à 18:30 :
Les Français en ont marre des gens comme vous, qui crient famine alors qu'ils ont la bouche pleine et la panse rebondie. Ce sont les salariés, souvent traités comme des esclaves qui permettent aux patrons de très bien vivre, et non l'inverse.
"Des patrons qui créent de la richesse" dites-vous? qui créent du chômage serait plus juste.
Réponse de le 18/11/2013 à 18:31 :
Non, les patrons savent faire autre chose que gueuler: ils savent déménager ou créer des filiales à l'étranger. Silencieusement.
Réponse de le 18/11/2013 à 21:41 :
attention propos racistes
Réponse de le 19/11/2013 à 9:27 :
celui qui crée la richesse ce n'est pas le patron , mais l'ouvrier qui la crée pour le patron !
Réponse de le 19/11/2013 à 9:43 :
Quelqu'un avait dit il y a 40 ans que nous avions en France le patronat le plus bête du monde. Les choses ont-elles changé ?
Réponse de le 19/11/2013 à 9:43 :
Quelqu'un avait dit il y a 40 ans que nous avions en France le patronat le plus bête du monde. Les choses ont-elles changé ?
Réponse de le 19/11/2013 à 10:27 :
Boss, un petit fonctionnaire parasite qui ne sait pas de quoi il parle.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :