Les Français doutent de la réforme fiscale version Ayrault

 |   |  344  mots
Jean-Marc Ayrault a pris de court Pierre Mosovici, en annonçant une remise à plat de la fiscalité
Jean-Marc Ayrault a pris de court Pierre Mosovici, en annonçant une remise à plat de la fiscalité (Crédits : reuters.com)
Alors que le premier ministre entame ce lundi les consultations sur la réforme fiscale, un sondage BVA montre un grand scepticisme des électeurs. Et donc l'ampleur du risque pris par Jean-Marc-Ayrault

Si près de 9 Français sur 10 approuvent la "remise à plat de la fiscalité" annoncée par le Premier ministre cette semaine, près des trois quarts d'entre eux estiment d'ores et déjà qu'elle ne sera ni "juste" ni "efficace", selon un sondage BVA publié samedi.

A la question "Pensez-vous qu'il soit nécessaire de remettre à plat la fiscalité en France ?", 89% des personnes interrogées ont répondu par l'affirmative, 10% ont exprimé une opinion inverse, et 1% ne se sont pas prononcées, selon cette enquête réalisée pour iTélé.

72% ne croient pas que la réforme rendra la fiscalité plus juste

Les sympathisants de gauche (91%) et ceux de droite (85%) ont répondu "oui" dans des proportions similaires.

Interrogés sur le fait de savoir s'ils pensaient que "le gouvernement (allait) mettre en place une réforme de la fiscalité juste", 72% des sondés ont répondu "non", tandis que 26% disaient "oui" et 2% n'avaient pas d'avis.

Le quitte ou double de Jean-Marc Ayrault

La preuve que la tâche sera difficile pour le premier ministre, qui a joué à quitte ou double avec l'annonce d'une telle réforme: à court terme, elle lui permet de reprendre l'initiative, à long terme, elle est lourde de dangers, pour lui, sachant qu'une réforme à rendement constants fera beaucoup de perdants. Autant de mécontents.

74% doutent de son efficacité

Près de trois quarts des sondés (74%) ont aussi répondu "non" lorsqu'on leur a demandé s'ils estimaient que cette réforme sera "efficace". A l'inverse, 23% ont dit "oui" et 3% n'ont pas exprimé d'opinion.

Toutefois, les réponses divergent fortement selon la sensibilité politique des personnes interrogées: six sympathisants de gauche sur dix (60%) pensent que la réforme sera "juste", et quasiment autant (56%) qu'elle sera "efficace". A l'inverse, sans surprise, les sympathisants de droite jugent massivement (96%) qu'elle ne sera ni juste ni efficace.

Cette enquête a été réalisée par téléphone, les 21 et 22 novembre, auprès d'un échantillon de 1.113 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2013 à 18:06 :
Il s'agit peut-être là de la limite de la démocratie: une courte majorité shootée à l'état providence qui vote pour des démagogues, ces derniers envoyant sans cesse la facture à une large minorité. Les temps à venir risquent d'être troublés ...
a écrit le 25/11/2013 à 14:18 :
Qu'elle stupidité qu'elle naiveté de croire en ça !Ayrault a parlé mais personne n'a remarqué ce qu'a dit Hollande .Il a dit que les consultations dureraient au moins le quinquenat .Il va y avoir des réunions ,puis des commissions ,puis des réunions et de nouveau des commissions pour s'apercevoir de quoi !Tous les français qui paient l'impot sur le revenu considerent qu'ils en paient trop ,que la somme soit de 100 € ou 100 millions .Tout ceux qui paient l'impots considerent que c'est à ceux qui sont au dessus de lui d'en payer plus pour que lui en paie moins .Un français sur deux ne paie pas d'impots sur le revenu .Dans cette classe de population tout le monde est d'accord pour dire que ceux qui en paient n'en paient pas assez ,surtout si c'est pour que eux en profitent .Les oppositions et antagonismes sont tels que c'est une bombe atomique politique ou le PS n'aura rien à gagner mais tout à perdre .En effet les classes les plus defavorisées et autres d'ailleurs n'ont aucune reconnaissance du ventre ,et quand vous faites quelque chose pour elles ,elles vous chient dans les bottes aux élections ;De plus ,le PS est totalement heterogene au niveau du revenu de ses elus, adherents sympathisants .Tout cela ne debouchera sur rien ,trainera en longueur ,arrivera en 2017 pour refiler le bébé au prochain gouvernement !Qui parlera de reforme fiscale aux élections de 2017 ? Le poisson serra noyé bien avant, et la methode est archi connue.Il suffit d'opposer les gens les uns contre les autres .Presenter les choses et faire croire que 50 % des français sont pour ceci et 50 % contre, ce qui justifiera l'immobilisme politique .Les journalistes et la presse beneficient de niches fiscales ,des abattements professionnels qui ne se justifient pas plus que d'autres ;On pourrait menacer de les supprimer en douce comme ça et vous verrez que la presse va trés vite se calmer sur le sujet .Et une presse qui ne parle plus d'un sujet rend la population amnesique qui n'a d'ailleurs pas besoin de ça pour l'etre .Une mascarade qui arrive à point nommée pour desamorcer une grogne qui pouvait aller vers une pente dangereuse .Pour gouverner il faut diviser ,c'est le bab de la politique .J'ai expliqué ça à mon gosse de 12 ans ,il l'a compris ,il me dis qu'il fait pareil à le récré............
a écrit le 25/11/2013 à 10:56 :
Tout à fait d'accord avec zouzou. Il s'agissait pour Ayrault d'ouvrir un second front, largement fictif, pour qu'on ne parle plus du chômage, de la compétitivité, de la Bretagne etc.
Ce "débat" est fictif parce que :
1) La notion de "remise à plat" n'existe pas en droit constitutionnel français
2) Ce ne sont pas les partenaires sociaux qui votent l'impôt, ils ne sont donc pas les interlocuteurs compétents.
Il s'agit donc tout au plus d'une consultation sans incidence réelle, bien dans la tradition du flou hollandais, mais pendant quelques mois, Ayrault aura donné l'impression de faire quelque chose (Hollande se mettant, lui, de plus en plus "en retrait")
a écrit le 25/11/2013 à 10:54 :
pitoyable de voir que ses messieurs occupent du monde pour rien juste pour leur petites combines afin de garder plus longtemps leur poste plutôt que de travailler pour sortir la France de l'ornière
2lections : SANCTION
a écrit le 25/11/2013 à 8:17 :
Ce n'est qu' un nuage fumée tout ça. Plus facile de faire suer le burnous aux Français que de travailler à réduire les dépenses étatiques et à la gabegie en cours.
a écrit le 25/11/2013 à 7:32 :
Ce nul fera tout pour s'accrocher au pouvoir comme une arapède 'ses preuves il les a déjà faites ! il doit être débarqué.
a écrit le 24/11/2013 à 23:43 :
Les français n'ont en revanche aucun doute sur le fait qu'ils vont encore devoir remettre au pot, pour que ce gouvernement totalement inconséquent le redistribue immédiatement à son électorat de base. Lequel en profite déjà largement.
a écrit le 24/11/2013 à 22:17 :
Nous proposons que toutes les indemnités des élus soient immédiatement rendues imposables. De même nous exigeons que les frais ne soient remboursés que sur justification des dépenses réelles. Malheureusement les députés de la majorité PS rejettent en bloc ces nobles propositions. Aidez-nous à faire adopter ces décisions en votant massivement pour nous aux élections de 2014. Le vrai changement sera alors en marche
a écrit le 24/11/2013 à 21:17 :
Les français doutent car depuis les élections, les socialistes ont montré leur incompétence et leur incapacité à gérer le pays. Oui, cette réforme est un pretexte pour augmenter les impots des gens qui travaillent (qui votent en majorité a droite) pour redonner du fric à ceux qui ne branlent rien. C'est cela l'égalité pour les soialos !!!
Réponse de le 24/11/2013 à 22:24 :
Nous proposons que toutes les indemnités des élus soient immédiatement rendues imposables. De même nous exigeons que les frais ne soient remboursés que sur justification des dépenses réelles. Malheureusement les députés de la majorité PS rejettent en bloc ces nobles propositions. Aidez-nous à faire adopter ces décisions en votant massivement pour nous aux élections de 2014. Le vrai changement sera alors en marche
a écrit le 24/11/2013 à 19:21 :
Un sondage n'est pas une information, et encore moins la volonté du peuple.
La volonté du peuple, c'est : simplifier la fiscalité, qui devient infernale en France, et fait penser à l'avant 1789.
Le gouvernement annonce qu'il va le faire : où est le problème ?
a écrit le 24/11/2013 à 18:46 :
Encore une façon d'amuser la galerie, pendant ce temps on ne voit pas les gros nuages qui s'accumulent sur nos têtes !!!!
a écrit le 24/11/2013 à 15:43 :
DEPENSER MOINS .....pour ....IMPOSER MOINS !
a écrit le 24/11/2013 à 14:58 :
Moi j'en doute pas. Ils ne sont plus à une usine à gaz près.
a écrit le 24/11/2013 à 14:04 :
Le problème c'est de réduire drastiquement les dépense administratives, Etat, régions etc...
le reste ne sera que impôts supplémentaires de manière déguisé
Réponse de le 24/11/2013 à 14:53 :
Vous avez raison. Comme la période est propice à retrouver du travail, on les met tous au RSA, comme cela on pourra augmenter les impôts et taxes de ceux qui travailleront encore.
a écrit le 24/11/2013 à 12:18 :
La nouvelle fiscalité devrait intégrer tous les revenus sans exception (indemnités, pensions, toutes les aides sociales , allocations familiales, pensions adulte handicapé etc...) et l'impot sur le revenu calculé sur cette base. Je ne crois pas qu'Ayraut ait ce courage.
Réponse de le 24/11/2013 à 14:54 :
Et tant qu'à faire, intégrer les placements (livrets d'épargne, bien immobiliers, etc...).
a écrit le 24/11/2013 à 11:53 :
Pour rappel 1% des foyers fiscaux paient 37% des recettes. Au nom de la justice sociale et fiscale, il est temps que la masse des assistés se remue et contribue à l'effort national. Je n'ai pas de doute que Mr Ayrault ait à l'esprit de réparer cette inégalité frappante devant la contribution.
Réponse de le 24/11/2013 à 12:23 :
Pour info, les 1% de ces foyers ont un revenu mensuel de plus de 10 600 euros et ils donnent en impôt sur le revenu 2 mois de revenu.
a écrit le 24/11/2013 à 10:38 :
Il y a plus que des raisons de douter, lorsque l'on connait le genre de représentants syndicaux, il n'y a pas de quoi être rassuré!.
Lorsque l'on voit ce gouvernement s'appuyer sur des idéaux marxisme-léninistes pour faire passer ses réformes, on a vraiment les chocottes!.
a écrit le 24/11/2013 à 10:34 :
Ce gouvernement est aux abois.
Après avoir inventé un nouvel impôt tous les jours depuis 1 an et demi, ils nous mettent un nuage de fumée en espérant calmer l'exaspération et faire réver les gens à une baisse d'impôts.
Revoir toute la politique fiscale est un chantier de longue haleine, ça ne se décide pas à la lecture des sondages, enfin si on est sérieux.
Mais ces gens là sont juste des imposteurs.
Aux votes citoyens
a écrit le 24/11/2013 à 10:04 :
La réforme veut dire qu'il n'y aura plus d'indemnités non-imposables. Tous égaux devant l'impôt !
Réponse de le 24/11/2013 à 11:15 :
Vous y croyez? Vous croyez que les élus vont accepter, par souci de "justice fiscale" de renoncer à leurs non-imposition des indemnités ainsi qu'à leurs autres avantages ?
a écrit le 24/11/2013 à 9:31 :
Il peut y avoir deux raisons opposées de faire ce type de réforme:
la première revoir la fiscalité pour relancer l’économie et l'emploi en rétablissant la compétitivité du travail Français.Ceci sous entend l’allègement des charge et une diminution drastique des dépenses non utiles......
La deuxième mettre en place un système de pompage de ceux qui travaillent pour transférer ces fonds vers ce qui constitue son électorat (bobos, fonctionnaires et assistés divers et variés) et ainsi être réélu!
d’après vous quel sera la formule choisie?
a écrit le 24/11/2013 à 8:55 :
Je ne m'attendais pas à cette sorte d'initiative qui en fait n'en est pas une ! C'est simplement l'affirmation que FH maintient le prétendu "Cap", et que son "collaborateur" JMA se lance ( ou fait semblant ) en attendant ,dans une réforme , certes nécessaire ,mais qui demande tellement de réflexion que le quinquennat ne peut suffire FH espère "tenir "ainsi au moins jusqu'aux "municipales sans rien faire qui puisse déplaire aux électeurs Après il verra !
a écrit le 24/11/2013 à 8:32 :
Les socialistes dogmatiques tentent d'imposer ...après l'économie dirigée ...la fiscalité égalitaire...attention Danger... ce mot en langage socialiste veut dire la spoliation organisée...! Mais,ne vous plaignez pas,au nom de l'égalité vous avez déjà le mariage homosexuel pour tous....
a écrit le 24/11/2013 à 7:55 :
au vu de la tête des deux ministres sur la photo il parait difficile de faire confiance.Il n'en reste pas moins vrai qu'il s'agit encore d'une combine pour augmenter les recettes fiscales. Nous attendons encore les mesures d'économie. Dans ce domaine les idées manquent cruellement.
Réponse de le 24/11/2013 à 9:26 :
Tout le monde, même à l'étranger, à compris que les socialistes ne feront pas d'économies dans les dépenses: ce n'est pas dans leur idéologie! Par contre ils vont continuer à augmenter les impôts et taxes, sous couvert "d'égalité et de justice"! Et quand le pays sera exsangue, alors après eux le déluge !
a écrit le 24/11/2013 à 7:51 :
Pour faire cette "grande réforme" il faut répondre à 2 questions :
- Y aura-t-il une année de revenus "sans impôt" ?
- Acceptez vous que votre employeur (qui devient percepteur) connaisse tous les revenus de votre foyer fiscal ?
Réponse de le 24/11/2013 à 8:22 :
Deux vraies questions ! A la première, il est évident que notre clique gouvernementale n'acceptera jamais de dire oui ! Plutôt faire payer deux années en une, ce qui leur permettrait de pouvoir continuer à dépenser, au moins pendant un an ! Quitte, pour se "concilier" l'opinion" à étaler le supplément gigantesque d'impôt sur trois ans par exemple. Tiens, jusqu'aux présidentielles !!! Comme par hasard!
Réponse de le 24/11/2013 à 9:22 :
Que c'est bien de faire des questions réponses sous deux pseudos pour être d'accord avec soit même.
a écrit le 24/11/2013 à 5:41 :
les français doutaient aussi de la magnifique victoire des bleus face a l'ukraine!si nous gagnons au brésil,la croissance française sera boostée fortement.les français doivent soutenir de la meme manière le gouvernement,les réformes structurelles effectuées vont porter leurs fruits!
Réponse de le 24/11/2013 à 8:58 :
Impossible de partager votre optimisme .De quelles réformes structurelles parlez vous ? Avec l'idéologie des socialistes tout est à craindre pour les classes moyennes , les productifs , les épargnants .
Réponse de le 24/11/2013 à 10:07 :
quels fruits ??? Des bananes.???
Réponse de le 24/11/2013 à 20:27 :
Rien à espérer de bon de ces gens au pouvoir .Hélas !
Réponse de le 25/11/2013 à 10:11 :
il faut nommer Deschamps premier ministre et mettre l'indispensable Ribery à la culture§Votre commentaire est nul à pleurer
a écrit le 24/11/2013 à 2:18 :
Très bonne mesure. Cà va être complexe mais il était plus que temps d'aborder ce vaste sujet, surtout en période de crise. Cà devrait être mieux qu'avant, même si certains français râlent toujours avant même d'en connaître le résultat, mais ce ne sont pas les plus intelligents ni les plus constructifs.
Réponse de le 24/11/2013 à 12:39 :
à condition qu'ils prennent l'argent dans la poche d'élu ps et la vôtre et pas dans la mienne
a écrit le 24/11/2013 à 0:40 :
C'est du pur enfumage pour détourner l'attention et nous matraquer par ricocher - Ce gouvernement n'est plus crédible -
Réponse de le 24/11/2013 à 2:22 :
Ridicule de penser que l'on va détourner l'attention pour mieux mattraquer, les français ne sont pas si idiots. Pour mémoire on a près de 2000 milliards de dettes alors quel que soit le gouvernement il faut payer et il est donc d'autant plus juste de revoir la fiscalité, c'est le bon moment, çà permet de voir clairement ce qui ne va pas. Ne rien faire serait pire.
Réponse de le 24/11/2013 à 2:22 :
Ridicule de penser que l'on va détourner l'attention pour mieux mattraquer, les français ne sont pas si idiots. Pour mémoire on a près de 2000 milliards de dettes alors quel que soit le gouvernement il faut payer et il est donc d'autant plus juste de revoir la fiscalité, c'est le bon moment, çà permet de voir clairement ce qui ne va pas. Ne rien faire serait pire.
Réponse de le 24/11/2013 à 10:12 :
pour avoir été capable d'élire F. Hollande il faut quand même en avoir une bonne dose .49% des français doivent subir l'incompétence des socialistes .Le cap c'est la porte aux élections futures
a écrit le 24/11/2013 à 0:13 :
Au nom de quel principe républicain il y a une caste de gens qui ont la garantie de l'emploi à vie? Comment est-ce justifiable? Dans ENA, la dernière lettre veut dire Administration et avec tous les énarques qu'on a eu comme président, la seule chose qui est évidente c'est qu'ils n'ont jamais géré la fonction publique pour qu'elle soit conçue pour le bien de tous. Pourquoi l'Etat ne peut il pas facilement réduire ses effectifs ? C'est un grand mystère. Faisons comme d'autres pays, abrogeons le statut de fonctionnaire ou, au moins, supprimons la garante de l'emploi, au moins on pourra adapter la taille et l'organisation de l'administration selon nos besoins réels, pas selon le clientélisme du moment (ou l'enfumage des statistiques, en planquant dans la fonction publique des chomeurs incapables de trouver du boulot : pour ca il y a le RSA, ca nous coutera moins cher...)
Réponse de le 24/11/2013 à 12:21 :
Les fonctionnaires n'ont jamais eu la sécurité de l'emploi dont vous parlez. Ils sont soit sous contrat de 2 a 5 ans, soit une limite d'age en fonction de leur poste, ou grade.
Réponse de le 24/11/2013 à 12:32 :
Leur payer le RSA nous coutera les yeux de la tete au contraire; Ceux qui sont pas renouveler ne sont pas les patrons mais ceux qui ne sont payé que très peux. Les patrons de la fonction publique sont comme ceux des entreprises privées, ils virent les salarié mais jamais eux... Combien de ministre et membres du sénats ou de l'assemblé non pas été remplacé??? A oui c'est vrai aucun et ils sont payé combien? Moins de 2000 euros bien sur? En revanche qu'elle est votre attente au guichet de la CAF maintenant qu'il est vide?
Réfléchissez avant de suivre bêtement ce que le gouvernement veux vous faire croire. Surtout que le salaire des "humains" de la fonction publique est négligeable par rapport au perte dû a leur gestion par "ligne" exemple: on va pas allumer le chauffage on a pas le budget. En revanche le remplacement de la C1 du président et le kérosène de son avion y a pas de problème de budget.
Réponse de le 24/11/2013 à 12:42 :
Bien vu + 1000 et un zéro pointé pour fonction publique ingérable
a écrit le 23/11/2013 à 22:50 :
La pause fiscale m'a mis sur la paille... Je ne suis pas pressé de voir la réforme d'Eyrault
a écrit le 23/11/2013 à 22:29 :
Ils n'ont plus aucune légitimité donc basta le programme de Hollande il faut dissoudre immédiatement l'assemblée
Réponse de le 24/11/2013 à 2:25 :
Si c'est pour avoir des députés du FN et Marine le Pen qui se sont chaque fois avérés de pires gestionnaires voire voleurs à Martigues, Orange, Toulon, Marignanne etc NON MERCI
Réponse de le 24/11/2013 à 2:25 :
Si c'est pour avoir des députés du FN et Marine le Pen qui se sont chaque fois avérés de pires gestionnaires voire voleurs à Martigues, Orange, Toulon, Marignanne etc NON MERCI
Réponse de le 24/11/2013 à 9:26 :
Vous donnez donc plus de crédits aux élus socialistes qu'au FN. Certes, le FN a géré quelques villes, mais combien le PS et l'UMP en ont géré avec des résultats bien plus pitoyables.
Réponse de le 24/11/2013 à 12:36 :
En démocratie c'est l' électeur qui fait les rois et qui a décidé de virer les exécutifs FN et de garder préférentiellement les executifs PS. Le reste c'est du blabla. Pour 2014 on verra bien mais MLP voudrait éviter de gagner trop de municipalités. Elle sait que la plupart de ses candidats sont médiocres et elle a déjà été obligé d'en démissionner 3 pour faschisme aggravé. Elle sait également que les éventuels élus FN seront suivis de très près par la presse Il suffirait que deux de ces crétins soient élus pour foutre en l'air toute la stratégie de dédiabolisation et d'honorabilisation. Bref, MLP voudrait beaucoup de conseillers mais personne en position de responsabilité, sauf peut pour quelques personnes de confiance. Autre point, à force de refuser d'affronter le suffrage en France , MLP va finir par perdre sa légitimité. Après tout, les deux seuls élus nationaux du FN sont Marion MLP et Collard. Supposez que Marion gagne une mairie importante en plus de son poste de député, les militants vont commencer à se poser des questions et dans 8 ans ca pourrait être Marion qui sera plébiscité par les militants et les sondages pour être candidate à la présidentielle.
a écrit le 23/11/2013 à 21:38 :
Est ce que l'information qui circule sur Internet dont copier/coller ci après est vrai ?
"Tout commence par une plainte déposée par un certain Xavier Kemlin, contre le Président Hollande et Valérie Trierweiler, en mars 2013, qui a d’abord été refusée. La seconde plainte du 30 avril, reprenait les mêmes termes et arguments .Elle a également été déposée par Xavier Kemlin et cette fois, acceptée par la justice française, le 26 juin, moyennant un dépôt de 2000 €uros.
La procédure correctionnelle en cours est à suivre de près, car si elle aboutissait, l’élection de François Hollande pourrait être invalidée par le conseil constitutionnel.
Il est intéressant de signaler, que ce Monsieur Kemlin a de la suite dans les idées et a déclaré : « Je ne lâcherai jamais, même sous la pression » ! Pression qui doit être, à notre avis, gigantesque.
François Hollande, plus propre qu’immaculé, continue à détruire la France, par ses bourdes à répétitions, ses hésitations, ses dogmes socialistes bien-pensants, son immobilisme et son goût pour le démantèlement de la République Française, prêt à vendre son pays et son âme au diable.
Le Président normal, lui qui n’aime pas les riches, aurait-il triché ? Lui, qui annonçait une justice exemplaire ! François Hollande dans sa déclaration fiscale, avant l’élection a déclaré un patrimoine de 1,13 millions d’euros (Le détail est dans toute la presse).
Les hypothèses :
- Si Madame Trierweiler, n’est ni pacsée, ni mariée à François Hollande et n’a pas de mandat officiel de la République. …Il n’y a alors clairement aucun lien juridique entre elle et François Hollande. Ce qui semble bien être les cas….
Il y a donc détournement de fonds publics pour son usage personnel (logement, nourriture, entretien, déplacements, six experts à l’Elysée chargés de sa communication),
- Ou alors, il y a concubinage notoire et à ce moment là, François Hollande a présenté une fausse déclaration de patrimoine. Ce citoyen a déclaré au fisc, un patrimoine de 1,17 millions d’Euros. Ce qui est mensonger, car il était déjà en concubinage bien avant cette déclaration et l’élection. Il faut savoir que le seuil qui déclenche l’Impôt Sur la Fortune (ISF) est de 1,3 millions d’euros. La loi française stipule que le concubinage entraîne une assimilation des avoirs des concubins, donc la notion d’un seul foyer fiscal est applicable. C’est une des caractéristiques marquantes de l’ISF.
Dans la mesure où leur concubinage est notoire, Valérie et François doivent faire masse unique de leur patrimoine respectif, ainsi que de ceux des enfants mineurs dont ils ont l’administration légale. On ne se préoccupe pas du fait qu’ils soient imposés séparément sur le revenu. Ce qui évidemment n’a pas été fait, et qui peut croire qu’ensemble, ils ne sont pas soumis à l’ISF ?
A moins que Valérie Trierweiler ne soit une indigente ? Roger Le Loire, doyen des juges d’instruction du pôle financier, décidera ou non, prochainement de la mise en examen, de Valérie Trierweiler pour détournements de fonds publics.
Ou alors, le Président normal devra déclarer qu’il y a concubinage et qu’il a falsifié sa déclaration.
Ce serait très mal parti, pour la transparence, la justice, l’égalité alors que les Français rament dans la crise qui s’aggrave.
Vous pouvez être sûr, que l’ensemble des officines gouvernementales françaises (mêmes les plus secrètes) travaillent d’arrache-pied pour faire capoter la plainte en cours. Nous verrons comment la gauche française manœuvrera pour sauver un Président présumé innocent !"
Réponse de le 23/11/2013 à 23:27 :
C'est tout à fait exact. La république exemplaire n'était annoncée que pour les gogos. Maintenant on va voir la puissance de ces politiques pour étouffer l'affaire. Justement ce qu'ils reprochaient à Sarkosy !
Réponse de le 24/11/2013 à 2:15 :
La plupart des présidents ont eu des maîtresses comme bien d'autres alors on s'en fiche. Valérie coûte plutôt moins qu'une autre femme de président. Et ce président fait plutôt mieux que les précédents. C'est là l'essentiel.
Réponse de le 24/11/2013 à 2:15 :
La plupart des présidents ont eu des maîtresses comme bien d'autres alors on s'en fiche. Valérie coûte plutôt moins qu'une autre femme de président. Et ce président fait plutôt mieux que les précédents. C'est là l'essentiel.
Réponse de le 24/11/2013 à 6:30 :
Quand on fait de la politique il faut être irréprochable d'autant plus quand on se veut effectivement exemplaire, les règles ne doivent pas être uniquement faites pour les autres, encore un exemple de "faites ce que je dis pas ce que je fais" M Hollande n'est pas au dessus des lois, et si tout cela est vrai peut être est-ce une simple erreur de sa part qui sera vite rectifiée.
Réponse de le 24/11/2013 à 17:28 :
Tout ce que risque F Hollande et V Trierweiler c'est un redressement et une amende. Vu que l'ISF quand on est en limite c'est d'un montant ridicule , ca pourrait se monter à quelques milliers d'euro, pas plus. Rien à voir avec les fantaisies d'un Tapie ou d'un cahuzac. Quand à réver d'une démission de Hollande, c'est du pur délire. Maintenant, vu le profil du plaignant, lui même multimillionnaire et exilé en Suisse, on se prend à penser que c'est l'hôpital qui se fout de la charité.
a écrit le 23/11/2013 à 20:51 :
C'est pas que nous doutions, c'est qu'on s'en fout.
Ce qu'on veut c'est que l'état fasse des économies et que les impôts baissent. Tout le reste n'est que du cosmétique.
a écrit le 23/11/2013 à 20:21 :
Je fais partie des Français qui ne doutent pas..................
Il est temps de passer "à la source", avec les logiciels informatique, il suffira de rajouter une ligne sur la fiche de salaire.C'est simple...
Supprimer, les niches : quotient familial,les parts, et autres.... en instaurant un pourcentage progressif de l'impôt.........
Moins de fonctionnaires à Bercy, et beaucoup d'économies.
Réponse de le 23/11/2013 à 21:57 :
et moins d'argent pout tout le monde, faite une votation comme en Suisse et nous verrons le résultat !
Réponse de le 24/11/2013 à 22:23 :
Le quotient familial n'est pas une niche : juste une règle de bons sens : il est normal qu'à revenus identiques une famille avec 3 enfants paie moins qu'un couple sans enfants !
Enfin il est impossible de prélever un impôt progressif à la source, justement parce qu'il est progressif ! Sauf à prélever l'impôt de l'année précédente ce qui revient au prélèvement mensuel que l'on peut déjà choisir .......
a écrit le 23/11/2013 à 19:56 :
Quant à la méthode ERO, elle a accouché d'une réforme du marché du travail tellement conséquente, qu'il cela craint en ce qui concerne la saignée des français.
a écrit le 23/11/2013 à 19:53 :
Le problème n'est pas de défiscaliser la France socialiste, mais de défonctionariser la France et de libérer le travail afin que chacun puisse s'employer.
Moins de fonctionnaires à payer, moins de subventions mal gérées, moins d'équipement collectif en pure perte, moins d'impôt.
Réponse de le 23/11/2013 à 20:59 :
putain c'est puissant!!!
Réponse de le 24/11/2013 à 9:44 :
Mais tellement simpliste que c'en est ridicule...
a écrit le 23/11/2013 à 19:30 :
j'ai arrêté le travail,je vais me faire nourrir par l'état providence,les impôts? ce sera pour les autres,j'ai assez donné...
Réponse de le 24/11/2013 à 18:55 :
Vous avez parfaitement compris comment il faut fonctionner avec ce gouvernement! Et si en plus vous dites que vous votez socialiste, alors toutes les subventions vous serons permises !
a écrit le 23/11/2013 à 18:21 :
La réforme fiscale est nécessaire, mais pas maintenant. La première chose est d'arriver à savoir pourquoi avec plus de budget et plus de fonctionnaires, l'Etat français et ses collectivités font moins bien que nos voisins européens dans presque tous les domaines : éducation, sécurité, intégration... Une fois cette question élucidée, ce sera le bon moment pour savoir qui doit payer quoi.
Réponse de le 23/11/2013 à 19:00 :
Pour comparer il faut des thermomètres. Ce qu'on peut regarder facilement ce sont les coûts par unité d'oeuvre car la qualité produite, au delà de la quantité c'est plus discutable : coût de la scolarité jusqu'au bac par enfant, coût de la santé par personne, etc...Sur ces indicateurs on est plus cher surtout sur la défense nationale et l'administration locale (dont on a d'ailleurs du mal à trouver des unités produites)...mais ailleurs c'est beaucoup moins flagrant (plus bas que la moyenne par exemple sur la justice, la police et l'école primaire). Moins bons que les suédois certes mais pas les plus mauvais non plus. En fait ce qui nous mets à égalité avec les scandinaves et très au-dessus des autres ce sont surtout les transferts vers les personnes physiques...c'est à dire une composante négative de la fiscalité qui ne dit pas son nom et devrait être incluse dans la reconfiguration fiscale envisagée.
a écrit le 23/11/2013 à 18:04 :
Le gouvernement socialiste a emprunté 84 milliards d'euros au nom des Français cette année 2013. La priorité c'est d'équilibrer les comptes, en définissant une politique économique : que doit on financer sachant que la France ne peut pas tout payer : la santé, ou l'école, ou l'armée, ou l' Aide Médicale d' Etat (qui permet de soigner quelques 270 000 étrangers en situation irréguliere pour la modique somme de 700 millions d'euros rien qu'en 2013) ? En d' autre terme, il faudrait restructurer l' Etat (et virer des milliers de fonctionnaires), pour équilibrer les comptes et éviter la banqueroute pour tous ! L'UMP ne l'a pas fait avec Sarkozy, le PS n'a pas l'air de vouloir le faire non plus. UMP = PS = UMPS.
Réponse de le 23/11/2013 à 19:08 :
Il faut voir les choses sérieusement : la politique concernant les fonctionnaires faite par le gouvernement actuelle est assez proche de celle du gouvernement précédent (- 30000 au lieu de -40000 c'est tout, gel du point d'indice dans les deux cas). Quand on regarde les choses de près on s'aperçoit que le nombre de fonctionnaires ne peut évoluer significativement dans un sens ou dans un autre que sur plusieurs décennies (on a mis 40 ans à atteindre ce score excessif de 5 millions). Sur quelques années la masse salariale des fonctionnaires ne peut baisser beaucoup à cause du GVT. Donc les 84 milliards il faudra les trouver en grande partie ailleurs : environ 30 ou 40 milliards en 3 ans avec un peu de croissance et 50 milliards en baisse réelle des achats externes, subventions et crédits d'intervention divers...
a écrit le 23/11/2013 à 17:23 :
Les politiques ne sont pas des réformateurs la preuve ils évitent de parler de leur système un peu maffieux du mille feuille local. pour ce qui des réformes type celle annoncée ce n'est pas le vrai sujet celui de M. Ayrault est comme les autres un coup politique et tellement dans le temps qu'il n' a même plus de sens. dernier point convoquer les partenaires sociaux pour ce pb montre que le sujet est politique, car pourquoi ne pas mettre autour de la table les associations de contribuables, la Cour des Comptes et autres institutions ou associations bien plus fiables que nos politiciens!!!! sociaux qui ne représentent pas le citoyen, un minimum de salariés et quelques patrons en mal de reconnaissance.
a écrit le 23/11/2013 à 17:18 :
"Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît."
Réponse de le 23/11/2013 à 21:21 :
tonton, votre phrase résume tout mais elle ne date pas d'hier à la base cette phrase était de michel audiard alors en 50 ans vous reprenez cette fameuse phrase c'est que la c...... est éternel surtout quand on est au pouvoir
a écrit le 23/11/2013 à 16:53 :
dites plutôt les français redoutent "tout ce qui est nouveau " !! la réforme des rythmes scolaires , pis des impôts ? et pourtant l'impôt sur le revenu est une usine à gaz tant il est complexe , tant il peut être injuste car pas "très clair" - certains paient plus tout simplement car ils n'ont pas su comprendre ou lire ....
a écrit le 23/11/2013 à 16:48 :
' une fiscalite plus juste', ca veut dire plus d'impots pour les autres et moins pour moi, c'est ca?
Réponse de le 23/11/2013 à 17:52 :
Exactement ... Et c'est bien pour ça que ce gouvernement est au pouvoir ...
a écrit le 23/11/2013 à 16:16 :
Je ne m'attendais pas à cette sorte d'initiative qui en fait n'en est pas une ! C'est simplement l'affirmation que FH maintient le prétendu "Cap", et que son "collaborateur" JMA se lance ( ou fait semblant ) en attendant ,dans une réforme , certes nécessaire ,mais qui demande tellement de réflexion que le quinquennat ne peut suffire FH espère "tenir "ainsi au moins jusqu'aux "municipales sans rien faire qui puisse déplaire aux électeurs Après il verra !
a écrit le 23/11/2013 à 16:15 :
Quand on voit ces deux sur la photo on est en droit d'être inquiet. L'arnaque est en cours.
a écrit le 23/11/2013 à 16:03 :
Bien sûr qu'on ne les croit pas on est habitué et eux aussi.
a écrit le 23/11/2013 à 15:42 :
Contre feu digne de la maternelle dans 5 mois il w en va ça occupera les journalistes quelques temps
a écrit le 23/11/2013 à 15:24 :
Je trouve qu'il joue gros dans cette affaire, a vouloir enfumer les gens avec un bobard pareil.
Réponse de le 23/11/2013 à 16:55 :
pas d'accord ! attendons pour voir réformer un système devenu trop complexe voir incompréhensible pour certains ! c'est aussi une usine à gaz ....
a écrit le 23/11/2013 à 14:45 :
C'est très habile car les gens découvriront par eux-mêmes dans cette discussion que la baisse des dépenses ne peut servir qu'à baisser le déficit et non à baisser les recettes. Et comme il faut alléger les charges ça veut dire que l'impôt des particuliers augmentera. Mais mieux vaut utiliser la méthode Rocard : ne pas le dire mais commencer les discussions. Ca permet de sortir des cordes du ring...
a écrit le 23/11/2013 à 14:39 :
Comme toujours les français connaisse la valeur ajouter des réforme en France... Toujours plus pour certain et moins pour les autres, pourquoi vouloir que cela change.... Vive la république.
Réponse de le 23/11/2013 à 17:01 :
la question posée par la tribune fait ressortir les "craintes imaginaires des personnes " doutant de tout ! alors que l'impôt français est le résultat de nombreuses décennies d'ajustements , d'où une "usine à gaz" qui s'y retrouve dans cet édifice ????
a écrit le 23/11/2013 à 14:06 :
La réforme devrait consister à appliquer les conclusions,page 12,de la note n°6 du conseil d'analyse économique du premier ministre.
a écrit le 23/11/2013 à 14:00 :
La seule reforme fiscale a faire: baisser les taxes! Apres, simplifier pour n'avoir qu'une seule ligne sur sa fiche de salaire, la meme pour tous.
a écrit le 23/11/2013 à 13:54 :
Je n'ai aucun doute sur la réforme fiscale d'Ayrault. Sa finalité est d'accroitre la pression fiscale dans le pays qui est déjà champion toutes catégories et surtout de faire payer encore plus à ceux qui paient déjà tout pour préserver l'électorat du PS. En novlangue socialiste, cela s'apelle la "justice fiscale".
a écrit le 23/11/2013 à 13:24 :
ce qui est rassurant ,c'est la convocation des partenaires sociaux.avec les syndicats on peut etre sur que le point de vue des travailleurs sera défendu face aux lobbies financiers.sous sarkozy,seul le cac 40 avait voix au chapitre avec Ayrault si les syndicats sont unis,on peut s'attendre a la poursuite des hausses de pouvoir d'achat des travailleurs grace a une fiscalité plus juste.il y aura certes une hausse de la csg et de la tva,mais beaucoup gagneront grace a la redistribution en faveur des plus modestes.
Réponse de le 23/11/2013 à 15:03 :
@ELU PS;avec les partenaires sociaux nous sommes surtout certain d'une NON REFORME comme avec les retraites
Réponse de le 23/11/2013 à 15:05 :
L'aveuglement, pour ne pas dire plus et rester courtois, dont vous faites preuve est assez époustouflant....mais effectivement, vous êtes bien "élu ps" pour gober la dialectique gouvernementale de Mr Zayrault.
Réponse de le 23/11/2013 à 18:01 :
sacré ELU PS !! toujours là pour nous faire rire.
Réponse de le 24/11/2013 à 0:17 :
C'est pas possible, "élu PS" est forcément un troll payé par un parti de droite, qui peut croire qu'une personne normalement constituée et dotée d'un cerveau opérationnel puisse sincèrement penser ce qu'il écrit?
a écrit le 23/11/2013 à 13:23 :
C'est simple, il faut une baisse des salaires généralisée comme partout en Europe, et vu le future smic a 8,50 € en Allemagne, la France ferait bien de s'aligner si elle veut garder ses emplois !
Réponse de le 23/11/2013 à 14:08 :
donc vs êtes prêt à travailler pour ce tarif ?
Réponse de le 23/11/2013 à 14:58 :
Vous avez raison, il faut rendre les gens pauvres, c'est ça la solution !
Mais pourquoi diable personne n'y pense ?!?
Réponse de le 23/11/2013 à 23:59 :
Par contre, pour les rendre stupide, ça a déjà commencé: il suffit de voir dilemblue
a écrit le 23/11/2013 à 13:23 :
La seule remise à plat utile serait l'allégement de 1 million de fonctionnaires et assimilés dans ce Pays. Avec un poil d'organisation, de productivité et de ménage, cela se ferait les doigts dans le nez et peut être cela rendrait les autres restant au SERVICE de ceux qui les payent et n'ont pas leur avantages....
a écrit le 23/11/2013 à 13:20 :
il ferait mieux de s'occuper du mille-feuille. Là nous pouvons faire des économies, suppression des petites communes, des départements et autres structures qui ne servent à rien mais qui coûtent en indemnités des politiques et salaires des personnels. Ce Monsieur n'est pas à la hauteur de sa tâche. Pourquoi un Prof serait-il plus capable que tous les économistes qui réclament la réforme des collectivités territoriales, il nous enfume avec cette réforme des impôts
Réponse de le 23/11/2013 à 14:25 :
Pas besoin de l'état pour s'occuper du mille-feuilles. Les nouveaux élus locaux pourront dans quelques mois proposer ce que l'Alsace a essayé de faire par exemple. Pourqui ce serait toujours à l'état de prendre l'initiative alors que ce sont des questions qui concernent la gestion locale ? La seule chose que l'état a à faire c'est redéfinir plus clairement son propre périèmètre et redonner aux CL la possibilité de se financer par l'impôt local sans transfert de l'état. Comme ça chacun gèrera ses affaires à son niveau.
a écrit le 23/11/2013 à 13:20 :
c'est de l'enfumage methode de "voyou" car a l'arrivée il ne se passera rien ou presque .......................
a écrit le 23/11/2013 à 13:12 :
Si cela devait se faire, soyons sûrs qu'il y aura plus de perdant que de gagnants. Les manipulateurs sont au pouvoir.
a écrit le 23/11/2013 à 13:07 :
Ils ne doutent pas : ils redoutent
a écrit le 23/11/2013 à 13:04 :
la réforme exigée c'est le départ de Ayrault par le premier TGV pour Nante !
Réponse de le 23/11/2013 à 21:28 :
c'est Nantes
a écrit le 23/11/2013 à 12:55 :
Appeler de ses vœux une réforme tout en pensant qu'elle ne sera ni juste ni efficace, ca en dit long sur l'état de confusion mentale des français. D'un autre coté il faut les comprendre. Depuis 1975 on réforme, on restructure, et à chaque fois c'est plus de chômage, plus de charges, moins de garanties. L'expérience rend sceptique, c'est normal.
a écrit le 23/11/2013 à 12:45 :
Ce ne sont que l’équivalent de vos "promesses" mais assisent sur aucune réalisé jusqu’à ce jour! Pourquoi avoir attendue d'être au aboie pour la proposer? Nous comprenons parfaitement que l’allégeance a Bruxelles prime votre politique que vous appelez souveraine!
a écrit le 23/11/2013 à 12:28 :
... C'est celle qui permet de faire des transferts massifs de revenus des classes inférieures et moyennes vers les classes influentes protègées par leurs puissants groupes de pression ( FNSEA syndicats des transporteurs routiers, etc )
Réponse de le 23/11/2013 à 20:24 :
donc d'après vous c'est tout ce que ne fait pas le PS de hollande président des socialistes.
a écrit le 23/11/2013 à 12:20 :
C'EST SIMPLE UNE RÉFORME À LA HAUSSE !
Réponse de le 23/11/2013 à 12:40 :
et oui c'est à la hausse , si non ils ne la feraient pas , aucun intérêt d'ailleurs .
Réponse de le 23/11/2013 à 13:33 :
Non ce n est pas une réforme à la hausse mais une vraie réforme de gauche : la fusion de la CSG avec l IR donc la CSG progressive veut tout simplement dire que comme l IR :50 % des français payeront pour 50 % qui seront exonérés .
Réponse de le 23/11/2013 à 14:29 :
Les gens verront rapidement en regardant les chiffres qu'un excès de progressivité ne rapporte pas beaucoup d'argent et il faut beaucoup d'argent pour transférer vers l'impôt toute la solidarité (car c'est évidemment le but de guerre).
Réponse de le 24/11/2013 à 10:20 :
La CSG + IRPP ca représente dejà 130 milliards on ne part pas de zéro.
Réponse de le 24/11/2013 à 18:40 :
500 euros/mois multipliés par 40 millions d'adultes + 200 euros par mois multipliés par 25 millions de mineurs + 240 euros/mois d'abonnement à l'assurance-maladie pour 65 millions de français ça fait ?...Ca fait une CSG d'environ 40%...alors après les tranches supérieures ça devient du pipi de chat sachant que Liliane Bettencourt est très loin de payer l'équivalent d'une CSG de 40% aujourd'hui malheureusement....et encore, elle, elle est restée en France.
a écrit le 23/11/2013 à 12:19 :
ils peuvent douter car ils appellent a tous a une réforme fiscale croyant que cela va faire baisser leurs impots mais ils se trompent complétement . j'ai écouter un débat avec un syndicat de simpots qui disaient qu en fusion IR+CSG les foyers déclarant plus 3000 euros revenus vont voir mécaniquement augmenter leurs impots cotoyens français réveillez vous renseignez vous arrétez d etre veaux ou de smoutons comme disait le général DE GAULLE
Réponse de le 23/11/2013 à 14:02 :
Ca dépend comment on fait la fusion. L'IR est progressif, la CSG non. L'intérêt serait de rendre la CSG progressive pour qu'elle soit plus juste mais tout dépend alors des taux qui seraient appliqués à l'ensemble , et ceci le syndicaliste ne peut pas le connaître. Pour votre réflexion, Le revenu médian des foyers fiscaux est de l'ordre de 25000 euros, avec 36000 euros un ménage se trouve dans les 10% les plus riches, il est normal qu'il contribue à hauteur de sa fortune. J'ajoute que si CDG revenait il froncerait les sourcils, entre 1943 et 1970 les taux d'impôts marginaux sur le revenu n'ont jamais été inférieurs à 70%.
Réponse de le 23/11/2013 à 14:37 :
Les tenants de la progressivité sont coincés entre la nécessité de générer beaucoup de recettes pour couvrir toute la partie solidarité de la SS et la courbe de Laffer qui incite les riches à émigrer. Car le gros de l'argent à récupérer se trouve bien détenu par les classes moyennes. Au final on aurait une usine à gaz identique à l'IRPP et rapportant toujours aussi peu. La porte de sortie est selo moi une grande CSG entièrement redistribuée en un revenu de base (l'effet global est progressif). En effet il faut tenir compte des transferts sociaux quand on parle de progressivité (les allocations sont de l'impôt négatif). Il reste que le grand enjeu sera l'individualisation (de quoi mettre Versailles à feu et à sang comme le mariage pour tous)
Réponse de le 24/11/2013 à 9:22 :
Nous français moyens devons économiser avant de dépenser. Pourquoi le gouvernement n'applique -t-il pas cette règle élémentaire ?
Réponse de le 24/11/2013 à 10:18 :
Vous connaissez beaucoup de ménages qui peuvent en même temps épargner le cout d'achat d'un logement et payer un loyer? Vous connaissez beaucoup d'entreprises qui auto-financent 100% de leurs investissements?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :