Chômage : toujours pas d'inversion de la courbe au troisième trimestre

 |  | 291 mots
Lecture 2 min.
Les seniors ont vu leur taux de chômage grimper de 1,1 point en un an.
Les seniors ont vu leur taux de chômage grimper de 1,1 point en un an. (Crédits : reuters.com)
En France métropolitaine, 10,5% de la population active était au chômage au troisième trimestre, soit 0,1 point de plus qu'au trimestre précédent, selon l'Insee. Le taux de chômage a surtout augmenté chez les plus de 50 ans.

Le taux de chômage continue d'augmenter. Mais moins que prévu. Au troisième trimestre 10,5% de la population active en France métropolitaine était au chômage, selon des chiffres de l'Insee publiés ce jeudi. Cela représente 0,1 point de plus qu'au second semestre car le chiffre pour cette période a été révisé (10,4% au lieu de 10,5%) et 0,6 point de plus sur un an.

Une hausse moins élevée qu'attendu

Cette hausse se révèle un peu moins élevée que ce qu'attendait l'institut de statistiques. Lors de ses prévisions d'octobre, ce dernier tablait sur un taux de  chômage de 10,6% au troisième trimestre.  

Un jeune actif sur quatre au chômage

En comptant les territoires d'outre-mer, la part des chômeurs dans la population active française frôle les 11% à 10,9% au troisième trimestre.

Chez les jeunes, le niveau reste stable: ils sont 24,5% à être au chômage. Le taux est également stable chez les 25-49 ans (9,5%) mais augmente chez les seniors. Pour la tranche des 50 et plus, il grimpe même de 0,5 point d'un trimestre à l'autre et de 1,1 point sur un an. 

Inverser la courbe, une utopie?

Ces chiffres sont publiés une semaine après l'enquête emploi mensuelle de la Dares qui signalait une légère baisse des inscriptions en catégorie A pour le mois d'octobre. Une nouvelle qui pouvait laisser entrevoir une inversion de la courbe d'ici la fin de l'année, promesse que l'exécutif martèle depuis plusieurs mois. Il faudra attendre fin janvier pour savoir si elle a pu être tenue. 

 

La note de l'INSEE dans son intégralité

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/12/2013 à 18:37 :
Derrière la courbe mathématique du nombre de chômeurs, il y a des êtres humains avec des centres d'intérêts, des compétences, des projets professionnels mais aussi des projets de vie. Pourtant la majorité des offreurs de compétences ne fait pas grève dans la rue pour défendre le droit de se projeter dans l'avenir et de pouvoir avancer. Le nombre de jeunes trentenaires à bac + 5 qui enchaînent stage et CDD pour des postes avec des salaires sous-évalués depuis près de 10 ans est assez important. Il est regrettable que le fait de ne pas trouver de contrat de travail stable puisse empêcher de construire sa vie privée. On l'oublie trop souvent mais un enfant c'est un futur salarié ou chef d'entreprise,..., donc un investissement sur l'avenir et à long terme.
Réponse de le 06/12/2013 à 7:05 :
Pour protéger les privilèges toujours plus coûteux des insiders (retraités, fonctionnaires, salariés protégés par leur statut etc.) syndicats, patronat et gouvernements ont fait le choix du chômage de masse qui frappe les outsiders...
Réponse de le 06/12/2013 à 9:25 :
insiders, outsiders...verbiage pompeux. Donc un salarié "normal" selon votre vocable un "outsider" qui prend sa retraite bascule nécessairement dans le camp des "insiders" c'est à dire des privilégiés ou protégés (toujours selon votre vision des choses). J'espère que vous percevez l'inanité de votre propos. A tout vouloir réduire à un dogme primaire on finit dans le totalitarisme et la déshumanisation de la société.
a écrit le 05/12/2013 à 17:49 :
c'est comme la cote de popularité des Bidochons qui gouvernent
a écrit le 05/12/2013 à 17:43 :
et le frémissement ?, et l'inversion ? on nous aurait menti ?
ou on tenterait de nous endormir ?
REVEIL
a écrit le 05/12/2013 à 17:16 :
Vous avez vu comment la courbe s'est Inversée en 2008 ? Elle est passée de 7% à 10% en 2 ans ! Sarko a montré que c'est possible. Bon ce n'était pas dans le même sens, mais il a bien réussi. Hollande doit pouvoir faire pareil en sens inverse ....
a écrit le 05/12/2013 à 16:36 :
Pourtant , F.Hollande avait promis ...! faut dire ....que les promesses de socialistes ne concernent que ceux qui y croient ...
a écrit le 05/12/2013 à 13:37 :
après la conference France-Afrique,vue que la France n'est plus capable de rien exporter
à part 2-3 produits,je conseil d'exporter nos chomeurs (qualifiés) vers les Pays africains
a écrit le 05/12/2013 à 13:08 :
Pas à dire, la crise progresse bien.
a écrit le 05/12/2013 à 12:59 :
les elus tous confondus et le pouvoir repressif on trouve un soins paliatif a la montee du chomage: le racisme , ceci est grave pour le pays
Réponse de le 05/12/2013 à 13:48 :
C'est avec les vieilles recettes que l'oligarchie compte se maintenir au pouvoir. Malheureusement pour elle, les immigrés depuis la marche des beurs ont bien compris qu'ils avaient été instrumentalisés. Par ailleurs les grosses ficelles de nos maîtres pour monter les français contre les musulmans et vice versa, sont de plus en plus visibles et risibles ....reste à Manuel la truelle à lancer ses milices d'antifas et ses hystériques dépoitraillés pour jouer la provocation face aux révoltes sociales !
a écrit le 05/12/2013 à 12:39 :
Sans compter les emplois bisons créés ces derniers mois ainsi que tous les doublons dans la fonction publique et surtout la territoriale. Clientélisme oblige.
a écrit le 05/12/2013 à 12:15 :
Depuis début 2000, rien n'a changé, la désindustrialisation s'aggrave, s’amplifie.

De nouvelles industries créatrices d'emploi et avec un fort potentiel à l'exportation ne trouvent pas les fonds propres indispensables.

Droite, Gauche ... ce sont les mêmes piètres conseillers dans les ministères opulents qui ne comprennent pas ou est le mal et comment ce mal se perpétue ...

Tout est comme avant, et Pour LONGTEMPS.
a écrit le 05/12/2013 à 11:34 :
Je suis un petit entrepreneur avec 2 salariés. Depuis bientôt deux ans un est en arrêt maladie avec renouvellement au dernier moment tous les deux mois. Interdiction d'embaucher pour le remplacer. Les temporaires ne sont pas motivés et je les comprends. 50 pour cent de la production en mode aléatoire. Bientôt entreprise morte. 3 chômeurs, continuons a empiler règles et contraintes. On a les mêmes contraintes que les grosses boites mais pas les mêmes avantages. Que ferait l'état s'il avait 2,5 million de fonctionnaires en arrêt maladie et autant de remplaçant temporaires. C'est vrai que peut être il ne s'en rendrait pas compte.
a écrit le 05/12/2013 à 11:18 :
Chômage + Précarité + Augmentation de la TVA + Insécurité sur les indemnisations des demandeurs d'emploi + Retraite hypothétique = Travail au noir

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :