Chiffre d'affaires record de 12,35 milliards d'euros pour la Française des Jeux

Les Français ont baissé leurs mises à la Française des Jeux en 2013, mais ils ont été plus nombreux à jouer qu'en 2012. Les gagnants en sont les vrais bénéficiaires.

2 mn

Les Français ont été de plus en plus nombreux à jouer aux jeux de la Française des Jeux en 2013, faisant bondir son chiffre d'affaires à un nouveau record. (Photo : Reuters)
Les Français ont été de plus en plus nombreux à jouer aux jeux de la Française des Jeux en 2013, faisant bondir son chiffre d'affaires à un nouveau record. (Photo : Reuters) (Crédits : AFP)

Crise ou pas crise, la dépense des Français des les jeux de la Française des Jeux n'a pas baissé. Au contraire, avec 12,35 milliards d'euros rien que dans les tickets de la Française des Jeux, ils ont dépensé 1,8% de plus en 2013 qu'en 2012, déjà l'année d'un record.

La mise diminue, mais le nombre de joueurs augmente

En moyenne, un Français a misé 8,80 euros par semaine. C'est un peu moins que les 8,90 euros de mise moyenne hebdomadaire en 2012. La progression des ventes de la Française des Jeux s'explique donc par l'augmentation du nombre de joueurs. Est considéré comme joueur celui qui joue au moins une fois par an. La Française des jeux en a dénombré 27,1 millions en 2013, contre 26,3 millions l'année précédente. Soit pas moins de 800.000 joueurs de plus.

Les bureaux de tabac gardent la cote, mais le web progresse

Ce sont les ventes dans le réseau physique, principalement les bureaux de tabac, qui gardent la cote auprès des Français en représentant 96,7% des ventes. Elles ont même progressé de 1,7% par rapport à 2012, selon la Française des Jeux. Mais les ventes sur le web ont progressé plus rapidement de 5,5%. L'impact, de 410 millions d'euros, est encore minime par rapport au total de 12,35 milliards d'euros.

Les gagnants, principaux bénéficiaires

Les mises des joueurs sont majoritairement venues remplir les poches des gagnants qui ont récupéré 65,4% des 12,35 milliards d'euros dépensés. Soit une progression totale de 2,5%, à un peu plus de 8 milliards d'euros.

Les détaillants ont vu leurs gains progresser de 5,7%

En tout, 95% des mises ont été redistribués aux joueurs, aux détaillants et la collectivité, c'est à dire l'Etat et les mouvements sportifs, qui ont récupéré quelque 230 millions d'euros sur les 3 milliards versés. Les détaillants ont par ailleurs vu leurs part progresser de 5,7% par rapport à 2012.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 04/01/2014 à 21:00
Signaler
FDJ = Fabrique De Joueurs qui deviennent des alcooliques du jeu autant dire des malades . c'est assez surprenant de voir la méthodologie des ces malades !! réglée comme une partition musicale . le tabac tue ( c'est marqué dessus !! ) le jeu rend dépe...

le 19/12/2014 à 13:35
Signaler
n'importe quoi...

à écrit le 04/01/2014 à 15:35
Signaler
les Français n'ont pas de fric? Où est la crise?

à écrit le 04/01/2014 à 13:50
Signaler
ah j'oubliais, la GTECH S.p.A, un méli-mélo italo-américain....enfin, un truc que Bnp Paribas est capable....de vous expliquer.

à écrit le 04/01/2014 à 7:23
Signaler
Statistiquement , on a plus de "chance" de mourir que de gagner un gros lot. Les technocrates de Bercy devraient nous sortir une feuille d'impôt de grattage ....fabriquée au Canada, comme le fait la FDJ . Et tant qu'à faire , externaliser ces servic...

à écrit le 03/01/2014 à 23:34
Signaler
La crise et le désespoire contribuent fortement à l'activité de La fdj.

à écrit le 03/01/2014 à 19:36
Signaler
Il est triste de voir qu'une partie de la population s'en remette au hasard plutôt qu'à son président pour changer leur vie.

le 06/01/2014 à 10:10
Signaler
Tontine remarque lucide

le 07/12/2014 à 11:55
Signaler
Il est heureux de voir que les gens préfèrent le hasard aux escrocs.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.