Hollande met le cap sur les économies... mais dans un grand flou

 |   |  703  mots
(Crédits : Reuters)
François Hollande a confirmé les 50 milliards d'euros d'économies déjà annoncées sur la période 2015-2017. Mais comment financer de nouvelles baisses de charges? Quelle sera leur ampleur réelle? Le chef de l'Etat est resté flou sur ces points

 « Réduire la dépense publique, c'est le passage obligé pour réduire le déficit, c'est le préalable à toute baisse des impôts, à la conclusion du pacte de responsabilité ». Lors de sa conférence de presse, François Hollande a fait des économies sur les dépenses publiques un volet essentiel de sa politique économique. Sans vraiment clarifier les choses, sur le chiffrage des économies. Les 50 milliards qu'il a évoqués, sur la période 2015-2017, ne sont qu'une confirmation. Faut-il ajouter 30 milliards correspondant à la suppression annoncée des cotisations familiales à la charge des employeurs ?

Sans doute pas : si les employeurs préfèrent voir leur cotisation famille disparaître, le Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE), déjà voté et financé, disparaîtra au moins partiellement, a suggéré François Hollande. Autrement dit, des 30 milliards d'allègement de charges annoncés, il faudrait déduire 20 milliards ou un peu moins, correspondant au montant du CICE.

 Les ménages échapperont à une nouvelle facture

Une seule certitude : les ménages ne seront pas appelés à financer cet allègement des charges sociales, a annoncé le chef de l'Etat, avançant l'idée assez évidente que « leur pouvoir d'achat ne le supporterait pas ».

En tous cas, l'heure est aux économies. « Il n'y a pas d'autre voie que la réduction de la dépense » a répété le chef de l'Etat. « Tout en maintenant le modèle social ».

 Quelle crédibilité sur la baisse des dépenses?

François Hollande est-il crédible sur cet objectif ? Il annonce un changement de méthode. Désormais, c'est chaque mois, à l'Elysée, que les économies seront décidées. Mais cette «innovation « , qui ressemble furieusement à un retour à la pratique sarkozyste, ne donne pas la clé des économies.

Où se trouve-t-elle ? Il suffit de regarder ce qu'on fait les pays d'Europe du Nord, dit François Hollande. « Ils l'ont fait » sans mettre mal à leur modèle social.

Pour être répétée ad nauseam depuis des années, cette affirmation n'en est pas plus exacte. Elle ne l'est que très partiellement. La Suède, qui a réduit le poids de sa dépense publique en proportion du PIB, à partir de 1994, ne l'a pas fait en coupant drastiquement dans ses dépenses. Le gouvernement d'alors a simplement gelé les dépenses, qui n'ont pas augmenté en volume d'une année sur l'autre pendant cinq ans. Si la part de ces dépenses a été réduite en proportion du PIB, c'est simplement parce que celui-ci a fortement progressé, grâce à une dévaluation de la couronne suédoise : la baisse de la devise a dopé la croissance, via une relance des exportations.

L'Allemagne a le plus taillé dans les dépenses, en coupant dans les retraites

Le pays qui a le plus coupé dans ses dépenses est en fait l'Allemagne, au milieu des années 2000. Gerhard Schröder a alors coupé dans les allocations chômage et dans les retraites publiques.

Est-ce la solution adoptée par François Hollande ? Il affirme au contraire vouloir « faire en sorte de ne pas toucher à notre modèle ». Les exemples d'économies cités par le chef de l'Etat, concernant la sécurité sociale, sont d'ailleurs dans le droite ligne de ce qui se fait déjà : économies sur les génériques, réforme des parcours de soin pour alléger la pression sur l'hôpital…

Des économies sur les collectivités locales?

Pas de quoi « accélérer », pour reprendre l'un des termes favoris de François Hollande, le processus d'économies.

Le Président de la République a évoqué également la réforme des collectivités locales. Les régions verront leurs compétences clarifiées, et des incitations seront prévues pour que leur nombre soit réduit. De même, des départements pourraient fusionner, au sein des grandes métropoles. De quoi alimenter un courant important d'économies budgétaires ? Pas vraiment.

 La réalité de la dépense publique, c'est qu'elle est constituée, près de 60%, de dépenses sociales. Et que, pour le reste, la masse salariale en constitue une grande partie.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/04/2014 à 12:18 :
commancér par vous
a écrit le 09/02/2014 à 8:09 :
pour moi il ont qu' a faire une chose maitre tout les travailleurs a 600euro travailler 4h et embaucher également tout les rsa 4h a 600euro plus de chômeurs et moins de critique pour les rsa voila comment rembourser la dette tout le monde avec le même salaire plus chômage mêmes les fonctionnaires voila la solution enlever toute les association qui revienne très cher a l état en voila des solutions et baisser également les salaires des ministres et des députer une seule fonction pour tous pour moi ces cela la solution
a écrit le 15/01/2014 à 16:47 :
Hollande n'a pas le choix, dans l'impossibilité d'augmenter les impots et les prélévements sociaux qui sont déjà à leur plus haut niveau, il ne peut que faire des économies.Supprimer ou réduire certaines aides sociales distribuées de façon pas toujours justifiée, il y a d'innombrables abus.Supprimer l'ISF définitivement afin que tous les français expatriés à cause de cet impot reviennent, consomment et paient leurs impots en France, et aussi eviter d'autres départs.
a écrit le 15/01/2014 à 16:09 :
Comme le dit Martine Aubry quand c'est flou c'est qu'il y a un loup.Hollande a l'art d'entretenir le flou pour mieux nous faire avaler le loup.
a écrit le 15/01/2014 à 15:33 :
Qu'a dit François Hollande :
« Je fixe un nouvel objectif : c'est que, d'ici à 2017, pour les entreprises et pour les travailleurs indépendants, ce soit la fin des cotisations familiales. Cela représente 30 milliards d'euros de charges. La discussion portera donc sur l'avenir du CICE – comment il peut s'inscrire dans ce processus – et sur le mode de financement de la protection sociale. »

Ce n'est donc pas la suppression des cotisations familiales plus le CICE.
Il s'agit de la suppression des cotisations familiales moins le CICE = 30 milliards – 20 milliards = 10 milliards.
Le gain pour les entreprises est nettement moins important que celui affiché.
a écrit le 15/01/2014 à 14:49 :
j'avoue ne pas bien comprendre Hollande qui n'a pas tout dit sur les économies ! qui va payer les charges familiales : il me semble qu'on est assez chargé citoyens ?? Je suis déçue qu'on ait augmenté dès jancier 2014-la tva sur les transports en commun alors que la pollution dans les villes va rendre les gens malades ....Hollande veut toujours plus de voitures dans les villes !
Mr le Président je ne vous comprends plus....
a écrit le 15/01/2014 à 14:34 :
Des économies ?? Que le Roi commence à payer de sa poche le séjour de plus d' une semaine de Mme la 1er dame, hospitalisée pour un choc amoureux .....Oh...la pauvre !!! Et dire que Marisol Touraine veut que les patients rentrent le matin pour une opération, et ressortent le soir malgré le risque d' infections ou de complications !!! C' est honteux !! Pour ceux qui ont une peine d' amour, n' hésitez pas à aller vous faire faire des examens, c' est gratuit pour certaines personnes , alors pourquoi pas pour vous !!!!!!!
a écrit le 15/01/2014 à 14:25 :
On se demandait si il ferait demi-tour avant le mur, il ralentit, il tourne un peu, il fait toujours semblant que le mur est loin. Du Hollande quoi! Et dans sa vie privée, pareil, ni l'une ni l'autre donc ce sont elles qui décideront. Peut-être qu'à l'instar de ces dames, ce sont Français qui choisiront alors si il se fait larguer par les deux , ce sera de mauvaise augure pour le reste.
a écrit le 15/01/2014 à 14:20 :
de voir les umpistes être rageux! Continuer à rêver de NS, pendant ce temps là le gouvernement et le Président s'occupe de redresser la France en avançant une politique réaliste et progressiste. En plus, le meilleur est encore à venir avec l'UMP car ça risque d'être long et drôle jusqu' à 2017 et "l'élection"de Copé ne sera rien comparé à la perspective de 2016 et les primaires. Qu'ils continuent, la France s'en porte bien mieux.
Réponse de le 15/01/2014 à 15:07 :
votre analyse est excellente mais on ne touchera pas a notre clientèles de ponctionnaires votre
a écrit le 15/01/2014 à 13:47 :
Très déçu par notre seigneur le roi !! Encore plus déçu par le niveau des questions de nos journalistes à très grosse tendence de gauche, les questions étaient choisies de façon à ne pas heurter notre Roi !!! Pas de réponse sur la délinquance qui explose, sur les retraites du privé, pas de questions sur l' alignement du public sur le privé !!! Les journalistes se sont focalisés que sur l' Afrique ou le pacte de compétitivité qui sera un véritable échec, les Français s' en apercevront trop tard, le roi nous assure un résultat positif qu' en 2017.......il ne sera plus là alors !!!! Ces journalistes étaient à plat ventre devant notre roi, quelle déception pour les Français qui se lèvent tôt pour aller travailler, et qui payent toujours plein pot pour ces fainéants , et profiteurs du système !!!
a écrit le 15/01/2014 à 13:31 :
ça ne marchera pas
Le contrat de Hollande est de ne pas satisfaire la droite tout en mécontentant la gauche et de faire face à une levée de boucliers des notables
a écrit le 15/01/2014 à 12:46 :
Le président parle mai l'action est contraire il a fait voté il y peu le doublon à la tête des conseillers régionaux au titre imbécile de la parité un binôme qui montre que le discours est bien souvent en adéquation avec l'action. Nous sommes habitués en politique à un langage contraire aux actions souvenons nous de la RGPP qui a été une très maigre économie mais que M. Sarkozy a détourné par les emplois parapublic voir le rapport de l'IGF commandé en 2011 par M. Fillon qui donnait une augmentation du nombre de salariés de 6 pour cent et une enveloppe de 10 milliards. Le mensonge est le leitmotiv de nos élus bien loin de l'efficacité. Pour aller dans le sens du discours un report des élections dans les cantons seraient une preuve du discours.
a écrit le 15/01/2014 à 12:39 :
Hollande a expliqué pendant 5 minutes qu'il était social-démocrate. Quelques questions plus tard, Ivan Levaï demande à Hollande de dire clairement qu'il était social démocrate. Il vieillit notre ami Ivan, il a des troubles de l'audition.
Réponse de le 15/01/2014 à 12:57 :
Le discours du président Toutmou 1er était particulièrement soporifique mais le niveau des interviewers était pathétique...
a écrit le 15/01/2014 à 12:34 :
Formidable toutes ses économies annoncées pour alléger les charges des entreprises, mais comme les mêmes économies étaient prévues pour le remboursement de le dette, il n’y a pas d’économie nouvelle pour les entreprises. Moralité : enfumage. Par ailleurs, si Hollande veut des conseils pour qu'on lui indique les sources d'économies, pas de problème, les lecteurs de La Tribune se feront un plaisir. Si je puis mettre ma première pierre en proposant de ramener le troupeau de 38 ministres à 20, ce qui constituerait une équipe. Réduire de moitié le nombre de parlementaires est également indispensable, la meilleure preuve qu'ils sont trop nombreux est que pour combler le vide d'activités parlementaires, ils cumulent les mandats. On peut également parler du nettoyage des agences d'état, des subventions inutiles par milliers à des associations fantômes ou a des pseudo-syndicats, etc, etc, etc..
a écrit le 15/01/2014 à 12:22 :
Roland Cayrol Directeur du Centre d’études et d’analyses (Cetan). déclarait dans C DANS L'AIR au sujet des escapades nocturnes de notre Président, que seuls les présidents protégés par la police avaient été "agressés". Donc nul besoin du dispositif policier autour de notre président, des ex présidents, de nos élus etc comme dans certains pays du nord de l'EUROPE. Voilà une économie de moyens mis à la disposition des citoyens "normaux".
a écrit le 15/01/2014 à 11:59 :
Les économies, c'est par la stagnation des depenses qu'il ne tiendra évidement pas ... Si lers francais ne comprennent pas qu'ils ont affaire à un truand et à un traitre, je ne sais que dire.
a écrit le 15/01/2014 à 11:49 :
Sa Majesté Embrouilleur Premier...
a écrit le 15/01/2014 à 11:38 :
il rame , la plus part des gens non pas trop compris ce qu il a annoncer , avec la pagaille qu il y a déjà , en plus des commissions qui vont vérifier ce qu il a dit ?
a écrit le 15/01/2014 à 11:36 :
les économies seront bel et bien réalisées,notre dette va diminuer,le chomage est déja en baisse.ce qu'il faudrait ,c'est un grand évènement qui puisse booster l'image de notre pays dans le monde:un mariage officiel avec Julie,avec comme invités des chefs d'état prestigieux.une belle cérémonie pourrait etre encore plus porteuse que la victoire en coupe du monde en 98!
Réponse de le 15/01/2014 à 12:09 :
Je pensais plutôt a une grande fête en l'honneur de Jean Jaurès. On pourrait inviter le tout Paris dans une grande marche blanche avec plusieurs piques nique et des attractions pour les enfants.
Réponse de le 15/01/2014 à 12:42 :
a élu ps , pathétique , vous faites de la com comme l'ancien président sur sa vie privée , quelle image a l'étranger , on se gausse des français et de leurs turpitudes , on rigole de nous déjà avant et avec le changement c'est encore pire qu'avant , pas sur que cela vous fasse encore des électeurs qui preferont des extrêmes vu qu'ils ne voient plus aucune différence entre vous et ceux qui vous precedent , on est dans la continuité et cela est un beau gâchis .. quand a la dette et au chômage vous me faites bien rire , on se rapproche des 100% de dettes par pib , donc pas mieux que l'Italie qui a déjà franchi le rubycon et qui se rapproche de la grece qui était en 2007 a 120% de déficit par pib .. enfin n'oublions pas que dans de nombreux pays européens c'est vrai le chômage a grimpé a 25% dans de nombreuses catégories sociales .. pas de quoi pavoiser avec des emplois aidés et des aides publiques effet d'aubaines qui marche a plein rendement .. enfin ôtez vos oeilleres vous verrez mieux ..
a écrit le 15/01/2014 à 11:29 :
Et oui il ne faut pas trop entrer dans le détail car on pourrait s apercevoir qu 'il n y a que du vent
a écrit le 15/01/2014 à 11:21 :
Francois est un magicien.
a écrit le 15/01/2014 à 11:11 :
Formidable toutes ses économies annoncées pour alléger les charges des entreprises, mais comme c'étaient les mêmes économies qui étaient prévues pour le remboursement de le dette, on va dans le mur. L'enfumage a marché. Par ailleurs, si Hollande veut des conseils pour qu'on lui indique les sources d'économies, pas de problème, les lecteurs de La Tribune se feront un plaisir. Si je puis mettre ma première pierre en proposant de ramener le troupeau de 38 ministres à 20, ce qui constituerait une équipe. Réduire de moitié le nombre de parlementaires est également indispensable, la meilleure preuve qu'ils sont trop nombreux est que pour combler le vide d'activités parlementaires, ils cumulent les mandats. On eut également parler du nettoyage des agences d'état, des subventions inutiles par milliers à des associations fantômes ou a des pseudo-syndicats, de la retraite de la fonction publique largement supérieure à celle du privé à carrières équivalentes, etc, etc, etc...
a écrit le 15/01/2014 à 11:06 :
Sur la base des 15 milliards annoncés pour 2014 comme une économie, alors que c'est une moindre progression des dépenses de l'Etat (20 milliards par an donc il en reste encore 5), ce n'est pas compliqué de trouver 50 milliards sur 3 ans (2015-2017). Pas besoin d'un comité pour faire une bête addition. Ni d'une conf de 2 plombes pour nous prendre encore pour des buses.
a écrit le 15/01/2014 à 10:57 :
Les moyens pour dégager des économies de la dépense publique ne peuvent passer que par un référendum. Tout autre moyen mettra des années pour dégager des marges de manœuvre, et la situation est urgente pour baisser les charges patronales.
a écrit le 15/01/2014 à 10:55 :
Passer de 22 régions a 222. Décentralisé au maximum en créant un élu de quartier entoure d'élus de rues et de ruelles. Augmenter le nombre de deputes a 10000. Étendre la couverture secu jusqu'en Afrique australe. Installer des salles de shoot dans chaque ville a proximité de la mairie. Et après taxer. C.-à-d., TVA a 30% pour les factures liées a l'énergie, TVA a 50% sur le litre de rouge, deremboursement de tous les médicaments, péages entrée ville et sortie ville, surtaxe péage autoroutier, amende de 500 € pour ceux qui laissent leur chien faire n'importe, taxes supplémentaires sur la production audiovisuelle française, surtaxe sur les opérateurs téléphoniques...
a écrit le 15/01/2014 à 10:45 :
quand c'est flou c'est qu'il y a un loup
a écrit le 15/01/2014 à 10:22 :
Le candidat avait bien maigri devenu Président il s'en fout plus le ventre : il a pris au moins 15 kilos de plus.
Réponse de le 15/01/2014 à 10:46 :
et c'est nous qui payons la bouffe et ...le reste
a écrit le 15/01/2014 à 10:20 :
Pour commencer la baisse des dépenses publiques, notre Président devrait payer l'essence de son scooter lorsqu'il l'utilise pour ses rendez-vous galants et avoir toujours un peu de monnaie sur lui pour payer les cafés qu'il offre au lieu que ce soit toujours le contribuable qui finance ses vices et sa pinglerie.
a écrit le 15/01/2014 à 10:17 :
nous il y longtemps que nous avons rogné sur notre budget, sur nos forfaits téléphone, quitté F Télécom en se faisant dégrouper pour ne plus payer une ligne juste pour avoir internet, assuré la voiture au tiers au lieu de tout risque , supprimé canal + , cherché une mutuelle moins chère,réduit nos sorties resto...faut dire que notre banquier ne veut pas de dépassement budgétaire!...Heu! pour nous c'est un découvert.
a écrit le 15/01/2014 à 10:03 :
nous il y longtemps que nous avons rogné sur notre budget, sur nos forfaits téléphone, quitté F Télécom en se faisant dégrouper pour ne plus payer une ligne juste pour avoir internet, assuré la voiture au tiers au lieu de tout risque , supprimé canal + , cherché une mutuelle moins chère,réduit nos sorties resto...faut dire que notre banquier ne veut pas de dépassement budgétaire!...Heu! pour nous c'est un découvert.
a écrit le 15/01/2014 à 9:39 :
Suggestion : faire comme en Allemagne et faire passer les retraites a la caisse (par ex pas de retraite > au smic). On peut aussi plafonner les allocations familliales. Au dela de 3 enfants on ne touche pas plus
a écrit le 15/01/2014 à 9:38 :
Les chiffres n'ont de sens que lorsqu'ils sont écrits noir sur blanc...les promesses n'engagent souvent que ceux qui les écoutent. Faire des économies implique de tailler à la hache dans les dépenses: nos politiques sont-ils prêts à se serrer la ceinture personnellement? Notons qu'un député a une enveloppe de 15 000 euros de frais par mois: que fait-il de cette somme sachant qu'aucun justificatif n'est jamais produit...??? Ceci est inadmissible et les dérives sont trop régulières. Nous avons 577 députés ......348 sénateurs.....un total de 620 000 élus en France....le signe d'une gabegie flagrante. Le changement, le vrai, c'est pour quand ?
Réponse de le 15/01/2014 à 10:08 :
Le changement, le vrai, c'est pour quand ? quand un régime autoritaire sera en place, car lui se moquera des gréviste " touche pas à nos acquis" ( qui sont d'ailleurs des privilèges puisque qu'un acquis par définition doit profiter a tous et non pas à quelques un en fonction d'un emploi ou d'une fonction)
a écrit le 15/01/2014 à 9:27 :
vous posez des questions.... mais on sait bien que cela est impossible, déficit budgétaire 70/80 ME par an, économies virtuelle de 50 ME en trois quatre ans....donc déficit toujours 50/60 ME par an... oàn va exploser les critères européens, mais cela n'a aucune importance qui va payer le transfert des alloc fam...le crédit compétittivité est financé par l'augmentation de la TVA (ce qui est curieux en finances publiques) tout ceci n'est que du hollandais classique rien n'est prêt que du vent que des promesses...que tout le monde sait ne pas pouvoir tenir..et on ne peut toucher au social c'est sacré meme pour un social démocrate la c'est nouveau...démocratie par décret et ordonnances il n'a meme pas confiance en sa majorité... un comble...
a écrit le 15/01/2014 à 9:26 :
comme en 82 ,les socialos comprennent qu il faut produire et vendre pour nourrir le peuple ,petit probleme .a part les societes de service ,produire quoi et avec qui ...pas les artisans ,peu d ouvriers ,pas avec les bac+ 12 ,qui a 28 ans sont inutiles a part les stages en administration a part du vent et de la rethorique la france n a pas grand chose a vendre .!
a écrit le 15/01/2014 à 9:15 :
Beaucoup de blabla pour arriver à 10 milliards de réduction de charges en plus pour les entreprises mais avec contreparties à négocier et 50 milliards d'économie de dépenses publiques mais non définies. M. Hollande avait déjà en novembre 2012 "décidé" des économies à trouver très rapidement, nous n'avons rien vu ensuite. Il se spécialise donc dans la parole sans actes ensuite, les seules économies actées à ce jour étant des diminutions de prestations pour les plus riches. Il n'y a pas de raison qu'ils trouvent des économies aujourd'hui. Nous nous reverrons dans 6 mois pour entendre les mêmes discours.
a écrit le 15/01/2014 à 8:56 :
Bien sûr, un des grands mystères est le laps de temps nécessaire (deux ans) à une vision plus réaliste de notre situation pour un professionnel de la politique..mais désormais une seule question se pose: notre modèle social, tant chéri, va-t-il tuer notre société ?
Réponse de le 15/01/2014 à 9:43 :
600 milliards de dépenses sociales par an....on doit pouvoir visser quelques boulons et couper la tête aux fraudes qui se comptent par centaines de millions d'euros. Les avantages de nos politiques sont ahurissants (frais somptuaires, indemnités cumulées, passe-droit, avantages en nature, etc....): la grande lessive c'est pour quand? Vouloir c'est pouvoir à condition d'être implacable sur les objectifs et les actions qui en découlent.
a écrit le 15/01/2014 à 8:49 :
"Si pour être de gauche, il suffisait de creuser les déficits, mon prédécesseur était alors d'extréme gauche". Mort de rire
a écrit le 15/01/2014 à 8:25 :
bah ! après le coup ( tordu ) du père françois , hollande fait son cinéma ...........
a écrit le 15/01/2014 à 8:07 :
Eclair ou mensonge supplémentaire.
Pour illustrer l'exercice d'illusionniste de Hollande je vous indique l'exemple de notre entreprise :
Masse Salariale 1130000 € dont assiette admise au CICE = 950 000 € soit en régime "permanent" un retour de 950 000 €*6% = 57 000 €.
Remplacement du CICE par la suppression des cotisations familiales => 1130000 * 5.4% = 61020 € soit une économie supplémentaire de 4020 €. Est-ce là la révolution ?
Ceci étant la mesure a le mérite d'offrir de la visibilié et est perenne ce qui n'est pas forcément le cas d'un quelconque crédit d'impôt.
Ainsi Hollande, sur les 50 milliards d'impôts d'économies qu'il annonce il y à là déjà 20 milliards qui viennent du CICE. Il n'y a pas besoin d'un comité quelconque pour chercher longtemps.
a écrit le 15/01/2014 à 7:30 :
Quand on ne veut rien faire,on étale les pseudos programmes sur plusieurs années pour gonfler les chiffres.La France ne fera pas d'économies ,n'y comptez pas!
a écrit le 15/01/2014 à 6:33 :
Le redressement de la France se décide dans une chambre de bonne...Il teste d'inverser la courbe...
a écrit le 15/01/2014 à 6:33 :
2017...pas avant! Demission
a écrit le 15/01/2014 à 5:08 :
Il s'en est bien sorti en tous cas et le discours a été bon, apprécié par Bruno Lemaire et d'autres. Par contre il aurait pu éclaircir sa situation dite privée car c'est un peu ridicule de jouer les Daft Punk en scooter.
a écrit le 15/01/2014 à 0:44 :
Louis XV est rentré à la maison.
a écrit le 14/01/2014 à 22:31 :
qu'il a un gros bazar ?
Réponse de le 15/01/2014 à 6:30 :
En cas, il a dit qu'il avait une caisse à outils.
Réponse de le 15/01/2014 à 9:57 :
... Parceque Felix, il a un gros bazar !!!
a écrit le 14/01/2014 à 22:13 :
Hollande met le cap sur les économies... mais dans un grand flou
C'est d'ailleurs pour cela qu'il est surnommé "Le flou"
Réponse de le 15/01/2014 à 0:09 :
comme vous le dites dans le bas de page il faut lire valeurs actuelles , on en apprend !!!!!
a écrit le 14/01/2014 à 22:01 :
@ I heritier
AAA+
a écrit le 14/01/2014 à 21:03 :
VALEURS ACTUELLES une plainte pour detournements de fonds public depoée contre francois hollande
a écrit le 14/01/2014 à 20:50 :
Retour vers le futur 2017 / 2024 ! NOUS N'AVONS PLUS LE TEMPS D'ATTENDRE !!!
a écrit le 14/01/2014 à 20:49 :
Dans mon entreprise, il serait resté au maximum 1 semaine. Il ne connait rien au monde de l'entreprise et il veut jouer au "sauveur du monde" ou "il faut sauver le soldat Ryan"! Pitoyable.
Réponse de le 14/01/2014 à 21:48 :
En même temps une partie des problèmes des entreprises est lié à la brutalité de leurs relations entre elles. L'Etat n'y est pour rien. Au lieu de jouer collectif comme en Allemagne, en France chaque entreprise essaie de marcher sur l'autre. Exemple: les délais de paiement entre grands donneurs d'ordre et fournisseurs. Ils sont trop long et pénalisent voire tuent les plus petits fournisseurs. (un tiers des faillites de PME liées à des retards de paiement). Sans parler du pillage des grands groupes du savoir faire des PME qui travaillent pour eux. Les Allemands chassent en meute, chez nous on s'entre dévore.
Réponse de le 15/01/2014 à 15:33 :
encore un patron grande gueule , tout puissant ,qui forcément sait tout .lire l'étude de"ariane" sur les patrons de pme ,dont s'est fait l'écho la tribune en 2013.ça explique aussi qq problèmes que nous rencontrons .
a écrit le 14/01/2014 à 20:47 :
FH est un petit homme dans tous les sens du terme. Il est dangereux et emmène la France dans le mur et personne ne dit rien! Incroyable.
Réponse de le 14/01/2014 à 23:44 :
que constater car je doute que les entreprises creent beaucoup d'emplois - les classes moyennes vont souffrir encore +++++++
Réponse de le 15/01/2014 à 6:31 :
Le tournant libéral est salutaire et indispensable tout comme la restructuration territoriale, tout comme la réduction des aides sociales. Oui les. Entreprises créeront des emplois, c'est exact que les impôts ne vont pas augmenter, il est exact que l'Etat va diminuer les aides sociales mais ce sera à nous à compenser.
a écrit le 14/01/2014 à 20:38 :
Maths pour tous .... sauf pour lui: en réponse à une question d'un journaliste, j'ai entendu, de sa bouche, que 18+18+17 = 50? Je comprends maintenant pourquoi plus rien ne va dans notre pays. Finalement, c'est comme le mariage pour tous...sauf pour lui.
a écrit le 14/01/2014 à 20:36 :
Je suis patron et confirme que cet homme ne connait rien au monde de l'entreprise et est un incapable. Il va réussir à mettre à terre notre pays.
a écrit le 14/01/2014 à 20:34 :
Quel mépris cet homme a pour les autres: sa compagne, NS, la droite, ..., finalement ceux qui ne pensent pas comme lui.
a écrit le 14/01/2014 à 20:32 :
Cet homme est un vrai enfumeur. Je suis triste et inquiet pour notre pays. Pourquoi avons-nous élu cet homme? Sommes-nous masochistes pour le laisser aux manettes du navire France?
Réponse de le 14/01/2014 à 21:33 :
On l'a élu parce qu'on avait le choix entre lui et l'autre qu'on avait déjà vu à l'oeuvre...Le choix politique sous la 5ème c'est un peu comme le choix des marchandises dans un magasin soviétique....
Réponse de le 14/01/2014 à 23:52 :
qUI etaient donc ses electeurs théophile ?
a écrit le 14/01/2014 à 20:23 :
"Hollande met le cap sur les économies... mais dans un grand flou"
Lire aussi E.M.Remarque : A l'ouest rien de nouveau...
:-)))
a écrit le 14/01/2014 à 20:11 :
une fois de plus, des promesses et du vent.
a écrit le 14/01/2014 à 20:09 :
Commençons par diviser par 2 le nombre de ministres et de députés ; suppression du Sénat ; suppression de l'avion présidentiel ; suppression des départements ; division par 2 de l'indemnité de sarkozy (1250000 €/an à vie c'est bien trop pour un seul homme), etc...
Réponse de le 14/01/2014 à 22:13 :
Suppression d'internet pour éviter de lire des conneries, suppression de l'électricité, suppression des routes, suppression des hôpitaux et des écoles, suppression des cerveaux pour les lecteurs de la Tribune (ça c'est déjà fait) ...
Réponse de le 16/01/2014 à 6:13 :
Il a raison "Autres idées". Il devrait commencer par les appliquer à lui-même...
a écrit le 14/01/2014 à 20:09 :
Je suis triste " le clown est mort"
a écrit le 14/01/2014 à 20:04 :
La suppression des allocations familiales à la charge des entreprises est une très bonne mesure.
Maintenant, pour financer autrement ces allocations familiales (évidemment toujours maintenues) sans augmenter les impôts, il faudra trouver la baisse des dépenses publiques qui réduira le moins possible l'activité, c'est à dire l'emploi.
Réponse de le 14/01/2014 à 21:31 :
On ne peut pas non plus vouloir le beurre et l'argent du beurre...Il est évident que les économies on va les trouver dans la réduction drastique des achats externes. D'ailleurs comment faire autrement pour qui connaît un peu le sujet ? Il va de soi que les entreprises qui vivent aujourd'hui de la commande publique devront se reconvertir...
a écrit le 14/01/2014 à 19:53 :
Il reste du flou, mais d'une part il n'est pas premier ministre et ce n'est donc pas son rôle de tout détailler et d'autre part il continue de faire confiance aux partenaires sociaux. Il affirme le cap, ce que tout le monde demandait.
Ca me parait très cohérent et un gage plus probable d'efficacité que les coups de menton d'un autre président. Mesures économiques, propositions européennes, confirmation d'un nouvel examen de la décentralisation et comme ce qui compte c'est de remettre en mouvement de notre pays, donc je dis pas mal et on verra.
a écrit le 14/01/2014 à 19:49 :
S'il tient réellement ses engagements concernant une modification du mille feuille territoriale (suppression des départements, régions ? fusion?) ainsi que sur une baisse des dépenses publiques/baisse des charges patronales, on pourra dire qu'il commence à réformer le pays. Cela aurait dû être fait il y'a 18 mois cependant...Mieux vaut tard que jamais....
Réponse de le 14/01/2014 à 21:39 :
Pour le mille feuilles je pense qu'il est bien téméraire. N'oublions pas le vote des alsaciens. Les français adorent leur désordre local et le premier maire UMP venu défendra son hopital ou son collège. L'urgence est plutôt de clarifier les financements et de mettre fin aux délégations d'enveloppe de l'Etat et aux financements croisés sur une même fonction. Pour ce qui est décentralisé par contre, que les locaux décident eux-mêmes avec leurs impôts locaux, c'est plus prudent.
Réponse de le 14/01/2014 à 21:48 :
Non car pour le faire dès le départ et franchement il faut l'avoir annoncé dans la campagne plus clairement...et alors on a le score électoral de Bayrou. C'est ça la France.
Réponse de le 15/01/2014 à 9:11 :
@Théophile
"...premier maire UMP venu..." parce que vous pensez sérieusement que "...premier maire PS/PC venu..." ne fera pas la même chose ! Ou vous êtes naïf ou vous êtes un peu parti pris...
Réponse de le 15/01/2014 à 9:39 :
Je suis d'accord avec vous theophile fait partie de la dernière ligne des partisans de hollande, c'est pourtant en voie de disparition.
a écrit le 14/01/2014 à 19:40 :
des commissions, des commissions, toujours des etudes a faire alors que tous les francais connaissent le probleme majeur.......mais pas le gouverement, Amazing!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 14/01/2014 à 19:23 :
La prochaine révélation sera qu'il y a dans notre pays 1 million de fonctionnaires de trop....Au final "moi Président" va mettre 5 ans pour faire un diagnostic de base pour quelqu'un qui saurait compter et regarder la réalité comme elle est.
Bref, low level....
Réponse de le 14/01/2014 à 20:00 :
Monsieur, vous semblez tout connaitre mieux que le gouvernement, alors allez-y, gouvernez nous et sauvez la France !! Les grands Yaka, dont vous êtes un énième représentant, pullulent de partout sur la toile. Avec eux, la fin de la crise est pour bientôt !! C'est ce que j'appelle la solidarité patriotique pour un redressement dans le labeur commun.
Réponse de le 15/01/2014 à 9:42 :
Vous croyez que vous êtes le seul à pouvoir commenter la politique, vous n'êtes pas en Corée du Nord. D'ailleurs vos propos mots labeur commun vous définit comme un digne représentant de ces pays à vocation totalitaire. Tout pour vous rien pour les autres.
a écrit le 14/01/2014 à 19:11 :
"les menages n'auront pas à financer cet allégement de charges "
Qui prends avec moi le pari du contraire ?
Réponse de le 14/01/2014 à 21:45 :
Pour moi il vaudrait d'ailleurs mieux que les français l'acceptent car il est irréaliste de croire qu'on peut à la fois stopper le déficit (encore de 4 points de PIB je le rappelle) tout en se prenant 1,5 point encore de moins pour refinancer la famille, le tout en 3 ans de baisses de dépenses seulement...N'importe qui fait le calcul voit bien qu'il a un peu fait une croix sur l'annulation du déficit en 2017 ce qui est dangereux vu le niveau de la dette...
a écrit le 14/01/2014 à 19:08 :
Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz, et hop on s'endort mais attention aux cauchemars et difficile le réveil.
Réponse de le 14/01/2014 à 20:02 :
Heu, ça fait déjà quelques années que ça ronfle grave dans ce pays. Vous vous en rendez compte seulement maintenant ? Non mais allo quoi !
Réponse de le 15/01/2014 à 9:46 :
Vous avez raison il m'avait un endormi mais avec sa vie compliquée j'ai eu un choc. Mais heureusement nous avons la feuille d'impôts qui nous rappelle à l'ordre. Restons éveillé pour notre survie.
a écrit le 14/01/2014 à 19:04 :
Blablabla...
Réponse de le 14/01/2014 à 19:29 :
parole parole parole

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :