Le 15 mai prochain, la France sera plus riche !

 |   |  966  mots
Quand la comptabilité nationale fait bondir la richesse française !
Quand la comptabilité nationale fait bondir la richesse française ! (Crédits : DR)
C’est à cette date que l’Insee publiera une nouvelle version des comptes nationaux, actualisée et modifiée. L’immatériel sera désormais considéré comme de l’investissement. Les ratios qui prennent le PIB pour dénominateur reculeront donc.

Jean-Marc Ayrault et Pierre Moscovici y croient dur comme fer ! La croissance de l'économie française pourrait bien dépasser 1% cette année si l'on en croit les déclarations faites ce vendredi matin par le Premier ministre et le ministre de l'Economie et des Finances.

Comptent-ils sur une subite accélération de la consommation des ménages, une reprise des investissements ou sur une envolée des exportations ? Peut-être, mais comme ils n'ont pas précisé leurs pensées… Ces déclarations ne seraient donc que des incantations ?

Une chose est sure, le 15 mai, le niveau du PIB français décollera. A cette date, l'Insee publiera une nouvelle version des comptes nationaux, actualisée sur les trois dernières années, et reposant sur une nouvelle base qui prend en compte les modifications de tous les grands agrégats (PIB, consommation, investissement…). Conséquence de ces modifications comptables, « il en résultera une révision substantielle à la hausse du niveau du PIB, pour un impact nettement plus modeste sur les taux d'évolution ".

Selon l'Insee, l'augmentation du niveau du PIB pourrait être de 1 à 4 points de PIB, 1 point de PIB représentant 20 milliards. Conséquence, les ratios qui prennent le PIB pour dénominateur reculeront précise l'Insee, notamment ceux qui auront le déficit public, la dette publique et les prélèvements obligatoires au numérateur.

Actualisation et changement de base

Quels changements interviendront ? Les données macroéconomiques des comptes nationaux seront actualisées sur les trois dernières années, soit 2011, 2012 et 2013, afin de tenir compte des nouvelles informations arrivées depuis le précédent millésime des comptes nationaux. En outre, les concepts qui gouvernent l'établissement de ces chiffres feront l'objet d'un toilettage lié à changement de base - de 2005 à 2010 -, entraînant la modification de la définition exacte de nombreuses données et le contour de tous les grands agrégats (PIB, consommation, investissement, solde des administrations publiques,...).

Concrètement, à compter du 15 mai prochain, lors de la publication de la base 2010, les actifs produits, entendus comme les biens matériels ou immatériels utilisés de façon répétée et continue dans des processus de production pendant plus d'un an, verront leur périmètre élargi pour inclure, au titre de la propriété intellectuelle, un certain nombre d'actifs immatériels comme les résultats des activités de recherche et développement (R&D), les bases de données, et les biens d'équipement à usage exclusivement militaire. " On entend par là les navires, sous-marins, avions, blindés ainsi que certains missiles à fort pouvoir destructeur équipant les forces armées ", explique l'Insee.

L'immatériel devient un investissement

Le corolaire de cette extension du périmètre des actifs produits est que les dépenses engagées pour acquérir ces actifs - dépenses de R&D, achats de base de données ou d'équipements militaires - sont dorénavant comptabilisées en formation brute de capital fixe (FBCF), c'est-à-dire en investissement, et non plus en consommation intermédiaire. Le PIB est relevé d'autant. Jusqu'à présent, la consommation intermédiaire, c'est-à-dire la valeur des biens et services transformés ou entièrement consommés au cours du processus de production, n'était pas prise en compte dans le calcul la valeur ajoutée et le PIB. " L'augmentation de la valeur ajoutée concerne aussi bien les administrations publiques, pour les achats de systèmes d'armes ou le financement de la R&D non marchande, que les sociétés non financières, pour la R&D marchande et les bases de données ", détaille l'Institut.

Le poids de l'immatériel enfin reconnu

Pourquoi ce changement ? L'Insee appliquera les nouvelles normes de comptabilité nationale édictées par le Système de comptes nationaux (SCN 2008) et sa déclinaison européenne, le Système européen de comptes (SEC 2010). " Le cadre comptable doit en effet s'adapter pour refléter au mieux les mutations de l'économie. Traiter en investissement les dépenses de R&D permet par exemple de mieux rendre compte du poids de plus en plus important des actifs tirés de la propriété intellectuelle dans l'économie d'aujourd'hui ", explique l'Institut.

Cette prise en compte de l'immatériel suit les nombreuses recommandations d'experts et d'institutions pour une meilleure prise en compte de l'immatériel dans la création de richesses.

Créée en 2008 à l'initiative de Nicolas Sarkozy, la Commission sur la mesure de la performance économique et du progrès social, menée par  les économistes et prix Nobel Joseph E. Stiglitz, de l'université de Columbia, et Amartya Sen, de l'université de Harvard,  ainsi que Jean-Paul Fitoussi, de l'Institut d'Études Politiques de Paris, président de l'Observatoire Français des Conjonctures Économiques (OFCE), faisait notamment fait des propositions sur ce point.

La France ne fait pas exception

Aux Etats-Unis, la récente révision quinquennale de la comptabilité nationale permet également d'évaluer le PIB différemment. Ainsi, depuis le 31 juillet, le Bureau of Economic Analysis (BEA) - l'équivalent américain de l'Insee - inclut l'apport de la production intellectuelle afin de reconnaître les dépenses en recherche et développement, dans le domaine du divertissement, de la création littéraire et artistique comme des investissements à part entière. Les États-Unis ne sont pas les seuls à appliquer ce changement de méthode comptable, recommandé par les Nations unies en 2008. L'Australie et le Canada l'ont également adopté.

Les pays européens devant suivre en 2014 - ils doivent transmettre les données harmonisées avancent septembre à la Commission européenne -, la France ne sera pas la seule pays à voir son stock de richesses augmenter cette année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2014 à 19:13 :
Vous avez aussi prédit la fin du monde de l'an 2000? Remarquez vous en étiez pas loin elle a juste débutée en 1996 avec un gros tournant vers le fin fond en 2007 et quand on croyait enfin avoir atteint le fond il s'est dérobé sous nos pieds en 2012... 2017 sera le moment "clé" de la mort de notre pays; on ne pourra toujours pas choisir et les choix clé ce feront sur les action au lit plus que sur les compétence... Finalement on a plus rien a envier aux américains.
a écrit le 20/01/2014 à 11:06 :
Et si les ministres étaient payés en monnaie virtuelle ?
Réponse de le 20/01/2014 à 19:08 :
plutôt voté par le peuple après leur mandat en fonction de ce qui reste dans les caisses de l'état
a écrit le 20/01/2014 à 9:19 :
je ne vois pas là de sujet à polémique mais une juste évolution des étalons au vue des mutations économiques. C'est sans doute l'une des rares idées (avec Euroméditerranée vite abandonné) que j'ai approuvé de NS. Quand Diderot faisait son encyclopédie, il en vendait par dizaine de milliers donc PIB et aujourd'hui quand on consulte gratuitement Wikipedia pas de PIB, pourtant le service est bien plus utilisé. Ce n'est pas tout à fait le même sujet, mais on peut commencer à réfléchir aussi au financement de notre modèle sociale, qui est assuré par l'emploi aujourd'hui, alors que la diffusion des robots va s'accélérant.
a écrit le 19/01/2014 à 18:33 :
en route pour la richesse virtuelle (terme à la mode) ... et impôts bien réels !!!!!!!!!!!!!
a écrit le 19/01/2014 à 11:57 :
L'augmentation fulgurante aux jeux de grattages (que je ne connais pas ... je n'aime pas donner de l'argent à l'état) est révélatrice de la situation Française ! Bien sur ... en disant " c'est pas bien "!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 20/01/2014 à 9:23 :
je partage pour partie votre point de vue, mais sur 2013 le CA du jeu est en baisse (sauf PMU je crois), ce qui a d'ailleurs surpris les observateurs. Perso, je suis plus la consommation d'antidépresseur et de somnifère où, cocorico, nous sommes les premiers consommateurs . Et pourtant ne dit on pas, Heureux comme Dieu en France? Pessimistes et grincheux le Français?
a écrit le 19/01/2014 à 11:29 :
"Le 15 mai prochain, la France sera plus riche !" ... donc plus taxée ... c'est y pas beau !!!!!!!! ps: je n'ai pas fait l'ENA !
a écrit le 19/01/2014 à 9:32 :
elle va gagner le jackpott à l'euromillion ???
a écrit le 18/01/2014 à 13:41 :
Oui mais pas les Francais .
a écrit le 18/01/2014 à 10:45 :
On entend dire si on parle de la fortune des français, on aimerait bien savoir laquelle puisque les salaires baisse qu'on jouerait à la roulette russe le peuple français pour la question des actifs toxiques?
a écrit le 18/01/2014 à 10:29 :
Plus riche ou bien plus pauvre? C'est amusant les minimares et les plouf dans les marres. On nous annonce un virage sur l'aile, on fait dans le peuple libre ou le canard enchaîné? Si on joue aux montagnes russes autant aller boudher au sommet de l'anapurna! sonnons donc dans les trompes bouddhistes contre l'oppression politique européenne du chômage chez les jeunes et des relances bidon! alors qu'est ce qui monte et qu'est ce qui descend, le PMU ou le PMI ou bien la fête est finie dans la croissance zéro alors qu'on coupe une aîle au coq français. Il va être beau le coq qui chante sur le fumier de l'assemblée! Et si on parlait de l'augmentation du cubi ou du qi des papons anti jeunes du sud européen! On joue la population au PMU financier, je double l'immobilier et je ne finance pas la croissance, je double le chômage et je suis un bon humaniste. Pourquoi ne pas militer pour les droits avant 25 ans ou les droits non appliqués, comme le droit au travail?
a écrit le 18/01/2014 à 10:23 :
Voilà un sujet intéressant tout d'abord ce nouveau système profite pour une part aux pays occidentaux qui ont gonflé leur dette depuis des décennies et sont incapable de renverser la vapeur. Mais cela va montrer également que certains pays plus particulièrement en asie sont en croissance de leur PIB bien au delà de ceux des ex pays industrialisés. je ne suis pas sur que cette affaire va donner au baume au cœur des français car reculer par rapport à un voisin que l'on croyait plus pauvre ne vas remonter le moral. Pour les politiques une bouffée d'oxygène vite oxydante par la réalité de la dette et du chômage j'ai hâte de voir les discours du Président et de nos petits ministres, économie et budget.
a écrit le 18/01/2014 à 9:47 :
Sauf erreur de ma part, incompétence notoire en matière économique, il ma semble que la R et D se retrouve à un moment dans le produit commercialisé et qu'il y a donc redondance dans l'évaluation. Un spécialiste pourrait peut être m'indiquer si je me trompe ou pas!
Réponse de le 20/01/2014 à 10:33 :
je partage votre interrogation !
a écrit le 18/01/2014 à 8:26 :
Oui on pourra truquer le bilan de la France comme celui des entreprises avec l immateriel...Montebourg comptabilise pour 5 milliards d euros (sa propre evaluation...) etc...de toute facon les depenses publiques sont comptabilisees dans le PIB.....
Réponse de le 18/01/2014 à 9:39 :
@bgli
pour ne pas truquer les bilans avec de l'immatériel, il n'y a qu'a payer au SMIC les cadres improductifs et les producteurs d'immatériels dans les entreprises et surtout chez les fonctionnaires.

CA C'est très très simple à faire. Cela permettra de payer mieux les productifs.
a écrit le 18/01/2014 à 1:54 :
Le calcul du PIB n'est qu'un indicateur qui permet de mesurer l'évolution de la richesse d'une année sur l'autre. Ne regarder que le montant du PIB, ne sert à rien...
a écrit le 17/01/2014 à 19:46 :
Ah ba en voila une bonne nouvelle donc par ricochet moi aussi ! Des lundi j appel mon banquier pour l informer d augmenter mon découvert !!
Réponse de le 17/01/2014 à 20:21 :
Attendez un peu, votre banquier a le cerveau stratifié,

attendez qu'il soit mis au placard, un nouveau comédien arrivera blindé de certitudes.
a écrit le 17/01/2014 à 19:18 :
Les chômeurs et futures chômeurs seront contents!!!
Réponse de le 17/01/2014 à 23:53 :
Quel rapport ??
Réponse de le 18/01/2014 à 8:27 :
que la situation de la France ne va pas s ameliorer pour cela...juste comptablement....
a écrit le 17/01/2014 à 19:07 :
On dirait que P.Moscovicvi est devenu rédacteur en chef de la tribune ??!!!
a écrit le 17/01/2014 à 19:05 :
Ils ne font qu'appliquer les méthodes comptables qui ont conduit à la crise...
a écrit le 17/01/2014 à 19:04 :
Pourquoi pas,

mais alors il faudra envoyer les piètres agents de l'Etat et des Banques reprendre leurs études aux fins qu'ils soient capables de comprendre l'impact de ce changement dans l'analyse de la valeur des projets industriels et des business plans, qu'ils seront amenés à traiter.

Et comme ces agents de l'Etat et des banques ont des capacités limitées, des cerveau atrophiés voir stratifiés,

peut être est-ce le moment de leur signifier leur mise à l'écart, dans un placard, en retraite anticipé, bref qu'ils débarrassent les planchers des bâtiments de verre luxueux qu'ils occupent.
a écrit le 17/01/2014 à 18:59 :
Super! Voilà comment construire une bulle virtuelle, sans la confiance, avec un seul but des intérêts virtuelles!
a écrit le 17/01/2014 à 18:54 :
Le 15 mai prochain, les pâtes françaises seront plus riches! Bref ... on nous prend pour des cons !!!!!!!!!!!! Donc ... plus de taxe(s) !!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 17/01/2014 à 18:52 :
Le 15 mai prochain, les pâtes françaises seront plus riches! Bref ... on nous prend pour des cons !!!!!!!!!!!!
a écrit le 17/01/2014 à 18:40 :
Je trouve personnellement cela absurde et juste une combine pour justifier encore plus d'endettement( et donc bosser pour les banquiers) et manipuler les stats pour cacher le plus longtemps possible l'effondrement de l'occident à cause de la stagnation de sa population. Cela est du même niveau que le calcul de l'inflation aux US qui changeait d'une année sur l'autre pour la minimiser au maximum et justifier les taux bas.
Réponse de le 17/01/2014 à 18:57 :
Le seul but de l'opération est en effet de pouvoir faire plus de dette sans affoler définitivement tout le monde ...
a écrit le 17/01/2014 à 18:40 :
Je trouve personnellement cela absurde et juste une combine pour justifier encore plus d'endettement( et donc bosser pour les banquiers) et manipuler les stats pour cacher le plus longtemps possible l'effondrement de l'occident à cause de la stagnation de sa population. Cela est du même niveau que le calcul de l'inflation aux US qui changeait d'une année sur l'autre pour la minimiser au maximum et justifier les taux bas.
a écrit le 17/01/2014 à 18:32 :
Les immatériels sont dépréciés ou mis à zéro en évaluation d'entreprise. Si ces blaireaux d'énarques croient avoir trouvé la martingale pour faire croire que leur politique de gribouille à le moindre effet sur la croissance, en modifiant le thermomètre, ils se mettent le doigt dans l'œil jusqu'au slip.
a écrit le 17/01/2014 à 18:15 :
Pourquoi, François démissionnera le 15 mai?
Réponse de le 18/01/2014 à 9:01 :
Ce serait enfin une bonne nouvelle on en a vraiment mare.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :