La France accuse d'importants écarts de prix entre ses supermarchés

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a relevé les prix de 78 produits dans 3.048 magasins en France selon un panier moyen. Leclerc est l'enseigne la moins chère, Monoprix la plus chère mais assume sa position.

2 mn

Le magasin Monoprix de Sceaux (92) affiche un panier moyen 121 euros plus cher que le Leclerc de Lanester.
Le magasin Monoprix de Sceaux (92) affiche un panier moyen 121 euros plus cher que le Leclerc de Lanester. (Crédits : Reuters)

 

Si vous n'aimez pas faire les courses et comparer les prix, réjouissez-vous, l'UFC-Que Choisir l'a fait pour vous. À travers une étude publiée d'abord sur le site de la radio RTL, l'association de consommateurs a confectionné un panier de 78 produits dont elle a étudié les prix en France. Le résultat est une carte interactive qui permet de choisir sa ville et de trouver les magasins les moins chers.

Très faible hausse des prix

Si le prix du panier s'élève à 314 euros, la très légère hausse (+0,2%) par rapport à l'an passé est "négligeable" selon l'association, qui estime que les distributeurs ont fourni de "très nets" efforts pour maintenir les prix dans les différentes enseignes.

En première place donc, il y a Leclerc (295 euros), qui détient en plus le panier le moins cher avec son magasin de Lanester, près de Lorient, où il est possible de ne dépenser que 273 euros.  De quoi satisfaire l'enseigne qui a créé le comparateur en ligne Quiestlemoinscher.com et met régulièrement en avant ses prix avantageux. Géant Casino (300 euros) et Super U (307 euros) viennent compléter ce podium.

«Le changement radical de politique des Géant Casino est le fait marquant du nouveau palmarès», constate l'UFC-Que Choisir, face au gain de 9 places de l'enseigne sur un an. L'association met toutefois en garde en précisant que les «supermarchés Casino restent chers».

 Monoprix est plus cher et ça se voit dans les marges

A contrario, Auchan perd quatre places par rapport à 2013 et son enseigne Simply Market (330 euros) figure dans le bas du classement, aux côté d'U Express (334 euros) mais loin devant Monoprix, lanterne rouge avec un panier moyen à 362 euros et le magasin le plus cher de France.

Il faudra dépenser en effet 388 euros pour acheter un panier moyen à Sceaux (92), soit 40% de plus que dans le fameux Leclerc de Lanester.

Si le positionnement plus haut-de-gamme est assumé par l'enseigne Monoprix, qui «ne [se situe] pas sur la bataille du prix», comme l'expliquait à l'AFP en octobre 2012 son directeur général Stéphane Maquaire, l'association relève tout de même que la marge opérationnelle de l'enseigne est nettement plus élevée que celle de la grande distribution en général. Elle était ainsi de 6,1% en 2012 contre 2% ailleurs. 

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 26
à écrit le 27/02/2014 à 9:59
Signaler
Les problèmes de prix à la production et à la consommation sont réels. On empêche la production et le travail par des politiques malthusiennes: le droit français en terme d'environnement est suicidaire, le droit Européen s'applique dans toute la zone...

à écrit le 27/02/2014 à 9:31
Signaler
Les écarts de prix, c'est une question de péréquation... ou de pénalisation du travail, c'est comme l'affaire du dimanche ou du chômage: le bureaucrate de type brejnévite est en menteur sur le dos du peuple qui fabrique la déroute de l'agriculture et...

à écrit le 26/02/2014 à 16:45
Signaler
On parle des écarts de prix ou bien de compétitivité? Pour empêcher la production française par exemple l'agriculture, l'administration a inventé des normes qui ne sont pas harmonisées au niveau européen. Ainsi on ne produit pas et on exporte, c'est ...

le 26/02/2014 à 16:51
Signaler
Les "normes" venant de Bruxelles, ça signifie que c'est l'EU qui veut affamer les peuples... Ce qui ne m'étonnerait pas, ils sont noyautés par les rentiers et lowbis.

le 27/02/2014 à 9:39
Signaler
Les normes françaises sont pires que les normes de Bruxelles qui sont harmonisées au niveau européen. Cela pénalise les producteurs agricoles français. C'est ainsi que depuis 10 ans la production française recule au profit de l'Allemagne. On roule po...

à écrit le 26/02/2014 à 15:35
Signaler
En effet, la consommation française stagne! Et même, voyez la viticulture: à l'export on perd des parts de marché. Au RU l'import augmente sur dix ans de 12%, il augmente de 33% à l'export pour l'Italie et 47% pour l'Espagne, nous perdons 12% à l'exp...

à écrit le 26/02/2014 à 14:48
Signaler
En effet les prix montent... seulement on apprend que depuis dix ans, la demande augmente et la production française se réduit... pour le poulet la demande augmente depuis 10 ans et on fait du -20%. Et aujourd'hui la filière est menacée de mort... Es...

à écrit le 26/02/2014 à 14:24
Signaler
Il faut noter concernant les prix qu'ils augmentent et que la consommation stagne depuis 2008 hors inflation... On peut aussi parler de la réduction de la production agricole. Prenons le poulet, les parts de marché de la France sur le marché intérieu...

à écrit le 26/02/2014 à 14:22
Signaler
Il est dommage que l'article ne relève pas que le prix du mètre carré à Sceaux n'a rien à voir avec celui de Lanester !... Ceci explique certainement la différence de marge...

à écrit le 26/02/2014 à 11:21
Signaler
Beaucoup ici ne semblent pas avoir saisi qu'il s'agit à la base d'un article de Que Choisir et non de La Tribune. Si vous souhaitez en savoir plus, si vous voulez connaitre leurs méthodes de comparaison, ou bien même si vous souhaitez avoir le prix d...

à écrit le 26/02/2014 à 8:33
Signaler
Une enquête bidon pour masquer la réalité : la vie est trop chère en France. On se nourrit, on s'habille et on se loge pour beaucoup moins proportionnellement à ses revenus ailleurs, notamment aux USA ou en Allemagne. Pays qui ont des économies mieux...

le 26/02/2014 à 9:20
Signaler
"Asimon",de retour de Norvège je puis vous dire que certains prix chez nous n'ont pas à rougir ! Un exemple : les carburants (là bas , essence à 1,90€ et gasoil à 1,60€ le litre) Le constat est le même en Italie.Quant au logement ,allez voir en Grand...

le 26/02/2014 à 13:28
Signaler
La France des rentiers, comme vous dites, c'est celle qui permet la construction de logements. Cela fait 2 ans que ce gouvernement lui tape dessus et le seul résultat, c'est que les constructions de logements s'effondrent et que de plus en plus de ge...

le 27/02/2014 à 13:41
Signaler
@uMarchandDeSommeil Si les politiques mettez un frein à la France "terre d'accueil" on ferait l'économie de nouvelles constructions mais cela n'intéresse pas les marchands de sommeil...

à écrit le 26/02/2014 à 7:33
Signaler
Je suis de Toulon dans le Var, et j'affirme je fais mes courses au Leclerc de la Seyne sur mer avec ma femme, les prix son vraiment moins chères!!!

à écrit le 26/02/2014 à 6:48
Signaler
Ces comparaisons ne veulent rien dire ,dans d'autres régions les résultats sont différents ,le mieux c'est de faire ses propres comparaisons , catégorie par catégorie de produits.

à écrit le 26/02/2014 à 5:59
Signaler
intéressant mais il faut aller plus loin et comparer les prix des marchés dit "agricoles" la coopérative des paysans du coin ou autres. Dans mon coin le marché des agriculteurs locaux, production sur un rayon de 20 km en moyenne, a des prix identique...

à écrit le 25/02/2014 à 23:33
Signaler
Y a-t-il quelque chose d'anormal dans cette situation qui semble bien conforme à la libre pratique du négoce, en économie libérale ? On ne peut pas demander à tous les supermarchés de marcher uniformément sans qu'une tête ne dépasse.

le 26/02/2014 à 8:52
Signaler
Evidemment, mais par les temps qui courent, nos spécialistes et autres bénéficiaires de statuts règlementés et protecteurs se doivent de chercher des boucs émissaires à tout prix pour ne pas qu'on s'intéresse de trop près à leur cas et au rapport qua...

à écrit le 25/02/2014 à 21:29
Signaler
Etonnat parce que du coté de chez moi dans un raon de 15 km entre un SU un Intermarché et un Lecler c'est le Lecler le plus cher et de loin.Il faut souligner qu'il n'a pas de concurrent à 6 km à la ronde alors que le SU et l'Inter sont distant de 1.5...

à écrit le 25/02/2014 à 19:28
Signaler
Sans intérêt les "hard discount" ne figurent pas dans l'enquête.... Mais les MDD si or les "hard discounter" ce ne sont que des MDD. Biaisé à la base comme méthode....

à écrit le 25/02/2014 à 19:23
Signaler
C'est la faute de l'impôt sur la stupidité du con-sommateur...

le 26/02/2014 à 9:48
Signaler
Et vous vous classez dans qu'elle catégorie, vous avez oublié de préciser.

le 27/02/2014 à 13:37
Signaler
@anonyme Celle du consommateur averti qui ne laisse aucune chance à l'enfumage marketing.

à écrit le 25/02/2014 à 19:20
Signaler
Je rappelle qu'hormis Aldi et Lidl, il n'y a aucune enseigne européenne ou étrangère en France...Leclerc, Auchan, Carrefour, U et Monoprix/Géant se partage le gâteau .Pour ceux qui habitent en lorraine-Alsace ou dans les régions frontalières savent ô...

le 26/02/2014 à 9:47
Signaler
Vous avez raison je suis frontalier je fais les courses en Allemagne et c'est moins cher qu'en France.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.