Le regain de confiance des ménages peut-il se prolonger ?

 |   |  389  mots
En mars, le moral des ménages a fait un petit bond de trois points selon l'Insee
En mars, le moral des ménages a fait un petit bond de trois points selon l'Insee (Crédits : reuters.com)
Calculé par l'Insee, l'indicateur synthétique mesurant le moral des ménages a gagné trois points entre février et mars. A 88 points, il reste encore très loin de sa moyenne de longue période.

Réalisée quelques jours avant la publication par le ministère du Travail des derniers chiffres du chômage, les résultats de l'enquête de conjoncture de l'Insee mesurant le moral des ménages sont plutôt encourageants. La plupart des indicateurs progressent en effet. La situation financière personnelle passée et future, les perspectives de la capacité d'épargne, l'évolution du niveau de vie passé et futur s'inscrivent notamment en hausse en mars, permettant à l'indicateur global de gagner trois unités à 88 points.

La peur du chômage reste forte

Peut-on en déduire que la montée continue du nombre de demandeurs d'emplois n'effraie plus les Français interrogés par l'Insee ? Ce serait une erreur. Ils sont toujours excessivement nombreux à anticiper une hausse du taux de chômage. " Après deux mois de hausse (+6 points), les ménages sont moins inquiets en mars concernant l'évolution future du chômage. Le solde correspondant baisse de 2 points. Il reste largement au-dessus de sa moyenne de long terme ", précise l'Insee.

Alors, comment expliquer ce regain relatif de confiance ? Même si cette question est délicate, on peut toujours avancer quelques pistes. Tout d'abord, l'activité repart. Après avoir progressé de 0,3% en 2014, le PIB devrait augmenter d'environ 1% cette année. Si cette progression ne sera pas assez forte pour réduire drastiquement le nombre de demandeurs d'emplois, elle met un peu de baume au cœur des ménages. Les dernières enquêtes réalisées et publiées par l'Insee et Markit confirment ce redémarrage de l'économie française, notamment dans le secteur manufacturier.

Les ménages consomment plus

On peut également citer la robustesse du pouvoir d'achat du revenu disponible, attendu en hausse de 0,6% en 2014, soit 0,1 point de plus qu'en 2013. Preuve de cette robustesse, l'Insee estime que la consommation des ménages progressera d'au moins 0,6% cette année après avoir augmenté de 0,4% en 2013. La tenue des élections municipales et les prochaines européennes ont-elles une influence ? Difficile à dire.

Cette amélioration de la confiance des ménages peut-elle se prolonger au printemps ? Pourquoi pas ? Mais il faudra encore plusieurs mois de hausse pour que cet indicateur synthétique atteigne la barre des 100 points correspondant à sa moyenne de longue période. Celle-ci n'a pas été égalée depuis juillet 2007.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/03/2014 à 7:53 :
Le vrai problème c'est notre administration digne de l'EX URSS et gérer comme au 19eme siècle. Or ce gros corps gras ne ce reforme pas, dons le pire est a venir!
a écrit le 27/03/2014 à 23:54 :
Moi j'ai toujours eu confiance... que la France allait couler ! Et j'ai de plus en plus confiance :)
a écrit le 27/03/2014 à 20:15 :
Il est pas beau le garenne, vous nous vendez de la reprise je veux bien mais à part les chaussettes je vois pas.
On en reparlera dans une paire de mois.
a écrit le 27/03/2014 à 18:08 :
Normal, les plus de 80% qui détestent Hollande ont vu le PS se faire laminer aux municipales. Cela peut être une lueur d'espoir dans un avenir très sombre.
a écrit le 27/03/2014 à 17:59 :
Les jours allongent, ça peut aussi jouer sur le moral général (les jours courts en hiver, c'est pénible).
Et comme toujours, ça fluctue, attendons le mois suivant.
a écrit le 27/03/2014 à 15:43 :
Les parisiens sont heureux de payer une fortune pour résider dans la capitale c'est comme acheter pour le meme montant une clio a paris et une mercedes a forbach .Les parisiens vivent dans la pollution mais ils sont arrogants et méprisant avec ceux qui n'ont pas les memes idées avec eux
Réponse de le 27/03/2014 à 16:38 :
Exact !
+ 100
Réponse de le 27/03/2014 à 18:32 :
Hyper constructif, positif……
bref, et de plus aucun rapport…

Bonne soirée
a écrit le 27/03/2014 à 14:07 :
modeste certes, mais réelle dans le secteur manufacturier. Les commandes reviennent. Certaines usines qui devaient fermer sont rachetées, d'autres sont agrandies, il y a même des créations. Forcément, cela influe sur le moral des personnes concernées. A côté de cela, on continue de licencier massivement, discrètement souvent, notamment chez les 50+ ans. Il y a deux France maintenant. Celle qui vend en Chine et sur internet, celle qui va remonter la pente, et la France qui va rester sur le bas-côté, celle de Perpignan, de Forbach ou de Hénin-Beaumont.
Réponse de le 27/03/2014 à 14:53 :
Et pourquoi les villes tenues par le FN devraient-elles rester sur le côté? C'est ce qui s'appelle un procès d'intention. Et je pense qu'ils ont retenu les leçons de leurs expériences malheureuses passées.
Réponse de le 27/03/2014 à 18:52 :
Absolument + UN !
Réponse de le 28/03/2014 à 7:51 :
N'oubliez pas que le FN est malmené par le gouvernement des qu'il a une ville, plus de crédit etc...
Réponse de le 28/03/2014 à 8:10 :
je le pense également
a écrit le 27/03/2014 à 14:06 :
Croire au Père est une option possible , mais pas la meilleure.
Réponse de le 27/03/2014 à 22:11 :
Les pieds nickelés du gouvernement vont s'arranger pour casser tout soupçon de reprise...
a écrit le 27/03/2014 à 12:28 :
Le regain de confiance ne pourrait il pas venir du fait que l'on les consulte par le biais des élections municipales et européennes? Qu'ils peuvent obtenir un avenir moins pire que ce qu'ils perçoivent!
a écrit le 27/03/2014 à 12:01 :
Nous sommes dans la continuité du redressement de la situation, l'amélioration est incessante, c'est la défiance des français qui masque la vraie situation bien moins pire qu'on le pense.
Il est vrai que la consommation a plongé de -2.1 % en Janvier, selon le sondage de Viavoice, 57 % des Français estiment que leur pouvoir d'achat va baisser au cours des prochains mois.
Et puis ce sont des indicateurs de confiance qui restent toutefois largement en dessous de leur moyenne de long terme, souligne également l'Insee. Tout de même la courbe de confiance va s'inverser! la reprise viendra. Soyons confiant. Soyons surtout patient, attendons des jours meilleurs et fermons les yeux devant la vraie situation économique. C'est la confiance aveugle...
Réponse de le 27/03/2014 à 14:30 :
quand le chômage continue à augmenter.... j'ai des doutes sur cet indicateur de confiance..... ceux qui sauvent leur peau y crooient peut être... ceux qui croit que l'avenir est exclusivement dans le numérique se leurrent.... c'est un moyen, pas une fin en soi..... on a besoin d'usines et d'ouvriers qualifiés...... seuls les pays qui disposent de cela réussissent....... ne pas vouloir le voir.... est le défaut français depuis 30 ans...... que l'on nous répète que chez nous "on pense", et chez les pauvres on produit.....
Réponse de le 27/03/2014 à 15:46 :
bah, comme d'habitude, ça remonte après des élections en croyant que tout va être meilleurs...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :