Croissance : et si Manuel Valls avait de la chance ?

 |   |  729  mots
Le nouveau Premier ministre pourrait bénéficier d'une conjoncture plus favorable que prévu
Le nouveau Premier ministre pourrait bénéficier d'une conjoncture plus favorable que prévu (Crédits : reuters.com)
Le nouveau Premier ministre et son équipe gouvernementale pourrait bénéficier d’une reprise plus importante que prévu de l’activité cette année.

Jean-Marc Ayrault et Pierre Moscovici auraient peut-être quelques raisons d'enrager. Non reconduits dans leurs fonctions, l'ancien Premier ministre et son ministre de l'Economie et des Finances n'auront pas la joie de se réjouir officiellement d'une reprise possible de l'activité.

Leur déception pourrait être accentuée par le fait que cette reprise devrait être plus importante que prévu selon l'Insee. Dans la note de conjoncture dévoilée ce jeudi, les experts de l'Institut tablent en effet sur une augmentation de 0,1% et 0,3% du PIB au premier et au deuxième trimestre. Ces performances ne sont pas réellement exceptionnelles. Mais comme elles interviennent après un quatrième trimestre plutôt solide, période au cours de laquelle le PIB a augmenté de 0,3%, l'Insee estime à +0,7% l'acquis de croissance à la fin juin. En clair, si l'activité reste stable aux troisième et au quatrième trimestres, la croissance annuelle s'élèverait à 0,7% en 2014.

Pas de crise majeure en vue

Concrètement, il faudrait que l'économie française subisse un sérieux choc exogène pour que l'objectif de croissance du gouvernement ne soit pas atteint. Inscrit dans la loi de finances 2014, celui-ci a été fixé à +0,9%. Pour l'instant, rien ne laisse augurer une envolée brutale des cours des matières premières même si une étude dévoilée par PWC appelle à la vigilance. En effet, 46% des dirigeants interrogés par le cabinet de conseil déclarent que la pénurie de ressources naturelles et le changement climatique auront prochainement un impact sur leurs activités.

Une nouvelle crise financière, entrainant par exemple un blocage total du crédit aux ménages et aux entreprises, est-elle envisageable ? Pour l'instant, rien ne laisse augurer une telle éventualité. L'Insee évoque également le risque d'une escalade internationale du conflit entre l'Ukraine et la Russie. " Il serait, le cas échéant, très difficile d'anticiper les conséquences macroéconomiques ", estime l'Institut

Une croissance toujours bancale

Comment expliquer cette reprise moins poussive que prévu ? Tous les moteurs de l'économie sont-ils en état de marche ? Ce n'est malheureusement pas tout à fait le cas. Certes, l'investissement des entreprises repart (+0,4% à la fin juin). Mais sa progression est insuffisante pour prendre le relais de la demande intérieure qui reste le principal pilier de la croissance. En cause, un taux de marge qui, à 28% reste proche du plancher historique de 27,9% atteint en 2013. Selon l'Insee, le taux de marge souffrirait au premier semestre de la création du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) qui " enrichirait la croissance en emploi et donc freinerait le redressement de la productivité à hauteur de -0,2 point. D'autre part, il contribuerait à différer la répercussion dans les prix de la hausse de la TVA au 1er janvier : les entreprises en absorberaient une partie d'ici fin juin, soit une contribution de -0,3 point sur leur taux de marge ", explique l'Institut.

Quant au commerce extérieur, il continue de peser sur la croissance, malgré la l'augmentation continue des exportations.

Le pouvoir d'achat est en hausse.

Cette reprise s'explique donc essentiellement la relative robustesse de la consommation des ménages. Après avoir pâti de l'augmentation du taux de TVA mais également de la clémence du climat cet hiver - qui a entraîné de moindres dépenses en énergie -, la consommation de ménages bondirait de 0,6% au deuxième trimestre après avoir reculé de 0,3% trois mois plus tôt, impulsée par l'augmentation du pouvoir d'achat des ménages. Au premier semestre 2014, dans un contexte de faible inflation, celui-ci se redresserait (+1,0 % puis +0,1 % aux deux premiers trimestres) après avoir légèrement fléchi fin 2013 (-0,2 % au quatrième trimestre). «  En effet, début 2014, les revenus d'activité progresseraient sur un rythme stabilisé, tandis que les impôts, après des hausses fin 2013, se replieraient par contrecoup au premier trimestre », explique l'Insee.

Une reprise trop faible

Cette bonne surprise relative permet-elle d'inverser enfin la courbe du chômage, un objectif que le gouvernement de Jean-Marc Ayrault espérait atteindre à la fin de l'année 2013 ? L'Insee n'y croit pas. Selon ses prévisions, le taux de chômage serait stable à 10,2% de la population active à la fin juin. En France métropolitaine, il se maintiendrait à 9,8%. Pour Manuel Valls, comme ce fut le cas pour son prédécesseur, le plus dur commence.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/04/2014 à 11:45 :
Une dose de viagra pour nous redonner..confiance et nous inciter à consommer....
a écrit le 05/04/2014 à 11:00 :
Un vrai , un bon...super-diplômé , cultivé , grande expérience en tous domaines...Humain...
Et il connait , lui , les clés pour sortir la France de la Mer..e.
François Asselineau , Président , 2017.
a écrit le 05/04/2014 à 9:41 :
quelle fanfaronnade médiatique de nos politiques ..ils pensent que demain tout sera rose... . les francais aussi tout en travaillant eux mais pas dupe
a écrit le 04/04/2014 à 23:22 :
Les anges de la télé réalité au conseil des ministres.
Les médias mous soûlent
a écrit le 04/04/2014 à 18:21 :
Le coup de la croissance vous nous l'avez déjà fait plusieurs fois pour rien. Moi je commencerais à y croire quand j'arrêterais de manger des pâtes le 10 du mois et que je pourrais faire des remboursement anticipé... Mais avant de pouvoir le faire ils y en a qui vont devoir faire des réformes pour améliorer la vie des travailleurs. Après tout c'est notre tour. Sarkozy c'est octroyer 40% d'augmentation pendant qu'il figeait les salaires de tous les français, ensuite les patrons ce sont vite inspiré de lui et les pauvres on eut droit à des revalorisation de leur aide et indemnités. Du coup aujourd'hui il y a beaucoup de travailleur qui perdent de l'argent en travaillant et ce n'est pas normal. La masse salariale est la force vive de notre système social et il mérite BEAUCOUP plus de pouvoir d'achat ! C'est lui qui paye pour les retraites, les cotisation chômage, escroqueries des gouvernement, Bruxelles... Et franchement y en a raz le bol et ce que l'on soit du public ou du privé !
a écrit le 04/04/2014 à 18:08 :
Il y a toujours eu des adeptes de la danse de la pluie.
En faire un programme çà révèle le niveau des protagonistes et des commentateurs.
a écrit le 04/04/2014 à 17:38 :
au 1er trimestre et insee parle de croissance, c'est une nouvelle rechûte, non?
a écrit le 04/04/2014 à 12:47 :
Le Commerce Extérieur sous Fabius? Dans le giron de la diplomatie? Je ne comprends pas ce qu'a à voir l'exportation des produits français avec le Quai d'Orsay! Je dois certainement être idiot ou bien détracteur du jacobinisme! Montebourg aurait dû garder le Commerce Extérieur à mon sens. Ce sont les PME et les grands groupes qui exportent, pas les ambassades.
Réponse de le 04/04/2014 à 13:09 :
Pas sur. C'est en tous cas une grosse activité des services de "renseignement", il est heureux que la France agisse. Demandez au ministre des armées pourquoi il a gardé son poste si ce n'est pour participer activement et avec réussite aux marchés des armes.
Réponse de le 04/04/2014 à 13:35 :
+1 ; en on apprend aussi que le tourisme vient d'être rattaché aux affaires étrangère. Comme si on attendait des diplomates qu'ils fassent de la retape pour les villes d'eau du sud ouest entre deux négociations sur la libération de nos otages ou l'engagement de nos troupes au Mali. C'est du n'importe quoi. Si Valls n'a pas confiance en Montebourg, qu'il nomme quelqu'un d'autre plutôt que de se livrer à ces acrobaties ridicules.
Réponse de le 04/04/2014 à 14:26 :
Pour certains, les affaires étrangères ne vont que dans un sens "La France vers le reste du monde". Mais l'image et les intérêts de la France vont aussi dans le sens "Reste du monde vers la France". Ainsi, je vois le lien avec le tourisme. Je pense aussi que c'est l'occasion d'avoir une diplomatie extérieure plus axée sur le business en effet et c'est une bonne chose. Un ambassadeur doit défendre (tous) les intérêts de son pays, pas seulement son image ou sa diplomatie. Ca ne me choque pas et ça mérite d'être essayé (c'est l'un des seuls changements effectué par Valls, ça devrait plutôt être salué. On essai enfin quelque chose de nouveau).
Réponse de le 04/04/2014 à 15:17 :
Faut arrêter le mélange des genres. Un diplomate c'est pas une CCI.
Réponse de le 04/04/2014 à 18:22 :
Encore on a de la chance. Ils auraient pus croire que la France s'arrêtait au niveau de Paris...
a écrit le 04/04/2014 à 12:44 :
C est la dernière chance pour notre pays sinon on va parti dans la spirale infernal. Et parler de chance avec 0.7 de croissance c est pas très sérieux . J espere qu il va réformer notre bazar d administration même si flambi va freiner a fond
a écrit le 04/04/2014 à 12:43 :
Il ne faut pas, non plus, faire remarquer que les Médias en avait fait des tonnes pour la nomination du fils à Sarko.....alors qu'Hollande, lui, fait entrer son EX et Mère de ses enfants dans son Gouvernement,!!!!! heureusement qu'il y a la Presse Etrangère pour relever cette différence de traitement et rigoler de la France(une fois de plus)
Réponse de le 04/04/2014 à 13:52 :
Il n'y a pas de comparaison possible. Sarko junior avait 23 ans, aucune expérience et même pas sa licence.
a écrit le 04/04/2014 à 12:41 :
Si Ayrault et Moscovici sont des hommes d'état ils se réjouiront, mais finalement ce n'est pas notre problème. En politique avoir de la chance (ou de la malchance) fait partie de la donne. La semaine entre les deux tours des municipales a été catastrophique, de même que le tsunami de licenciements qui a suivi l'élection de Hollande en 2012.

Sur le long terme la chance ne joue plus (disons moins). La France ne profitera pas d'une reprise de l'économie mondiale si les dirigeants n'ont pas mis le pays en position d'en tirer profit.
a écrit le 04/04/2014 à 12:32 :
On peut y croire, voire y rêver, je croise les doigts pour qu'un "miracle survienne" mais
comme beaucoup de Français je ne crois plus en rien, compris Sarko et sa bande
a écrit le 04/04/2014 à 12:10 :
Ségolène ROYAL ministre. C'est du népotisme.
Réponse de le 04/04/2014 à 12:33 :
Et pour lutter contre vous allez voter pour le clan lepen?
Réponse de le 04/04/2014 à 16:31 :
Evidemment comme' tout le monde.A tout le moins comme tous ceux qui ont compris
Réponse de le 04/04/2014 à 19:01 :
Pour un retour direct au moyen-âge sans passer par la case départ c'est effectivement la méthode la plus rapide et la plus simple.
Réponse de le 04/04/2014 à 21:37 :
que vous soyez d'accord ou pas, ça ne retire rien au fait, que nommer Ségolène ministre, c'est du népotisme.
a écrit le 04/04/2014 à 12:09 :
C'est comme parier aux courses et miser le sur bon pour ramasser la mise . On peut y croire ! mais c'est tout .
Réponse de le 04/04/2014 à 12:16 :
sauf que ce ne sont pas des chevaux de courses mais plutôt des bourrins.
Réponse de le 04/04/2014 à 12:22 :
Erreur, les bourrins tractent. Ils travaillent. Je ne vois pas ce que les socialistes font... A part se gargariser de promesses.
a écrit le 04/04/2014 à 12:08 :
Pourquoi il n'y a que le privé qui élimine de force les emplois qui ne servent plus a rien?
Comment fait la fonction publique pour avoir que des emplois qui servent. Pourquoi le public ne donne pas ses recettes au privé?
Réponse de le 04/04/2014 à 12:20 :
et comment peut fonctionner le public sans une base de privé ? hein ? Comment le public peut-il prétendre créer des emplois, contrats aidés ou dits d'avenir, qui dans le privé, ne verraient pas le jour car inconsistants, ne servant à rien ? HEIN ? Comment l'Etat peut-il créer autant d'emplois sans créer de richesse ? HEIN ? Et comment pouvez-vous prétendre qu'il n'y a que le le privé qui supprime des emplois alors que c'est sur le privé qu'il faut miser pour en créer, et que quelque soit le gouvernement, ce sera toujours grâce au privé que l'Etat y gagnera ? HEIN ? Comment osez-vous prétendre que les emplois de la fonction publique ne sont que des emplois qui servent ? Regardez les ministres...
a écrit le 04/04/2014 à 11:58 :
Bilan du gouvernement Valls : 1 semaine écoulée : nomination du premier ministre le lundi pour le JT du 20 heures. Le mardi rien, parce qu'ils ont trop eu peur de l'effet 1er avril, alors que 30000 chômeurs de plus par mois, c'est 1000 chômeurs de plus rien que ce mardi. le mercredi nomination des ministres vers les 11h00. Le jeudi conseil des ministres pour parler de la méthode de gouverner (autrement dit, essayons de ne plus faire de couac). Vendredi, rien. Voilà, le bilan de travail de la première semaine du gouvernement. HONTE NATIONALE.
a écrit le 04/04/2014 à 11:52 :
De toute manière, le programme PS c'est attendre la reprise. Le problème c'est quand on ne fait rien, elle revient lentement. On est mal !
Réponse de le 04/04/2014 à 11:54 :
Voire elle ne reviendra pas. La Crise ne fait que commencer.
a écrit le 04/04/2014 à 11:51 :
Hollande, tu bandes ?
a écrit le 04/04/2014 à 11:50 :
VALLS QUEL EST TON BILAN A L'INTERIEUR. NUL. DEMISSIONNE. LA FRANCE A BESOIN D'HOMMES ET FEMMES DROITS, DROITES. SORS DU GOUVERNEMENT. LES AUTRES AUSSI.
Réponse de le 04/04/2014 à 17:08 :
ahahah excellent, je l'encadre celui ci
a écrit le 04/04/2014 à 11:48 :
VIVE LA FRANCE LIBRE, LIBEREE DU JOUG SOCIALISTE. VIVE LA FRANCE SANS DEFICIT, ET SANS GABEGIE ! VIVE LA FRANCE SANS VALLS MONTEBOURG SAPIN ET AUTRES. VIVE LA FRANCE AUX ELECTIONS EUROPENNES ! ! !
a écrit le 04/04/2014 à 11:46 :
Hollande, président de Groland.
a écrit le 04/04/2014 à 11:41 :
HOLLANDE, DISSOLUTION DE L'ASSEMBLEE. DEMISSION. DEHORS !
a écrit le 04/04/2014 à 11:38 :
La vérité c'est que Hollande dégoûte les Français de la politique. La preuve par l'abstention record et le vote UMP FN, qui n'est pas forcément un vote d'adhésion mais de rejet de Hollande. En 2012 c'était pour beaucoup "tout sauf Sarkozy", en 2014, c'est "tout sauf Hollande". HOLLANDE, DEMISSION. Démissionner le premier ministre, pourquoi pas, mais c'est toi Hollande, dont les Français ont ras le bol. C'est de ta politique. C'est toi. DEMISSION. DEMISSION. DEMISSION. Arrête de voir ton intérêt perso en restant à l'Elysée. Dégage. La France mérite mieux que toi.
Réponse de le 04/04/2014 à 12:04 :
Tres bon resume de ce que les Francais pensent de Hollande. Il n'arretait pas de dire qu'il fallait voir les resultats. Les resultats sont maintenant la. On continue de descendre et on va de record en record. Donc l'immobilisme de Hollande ne fonctionne pas.
a écrit le 04/04/2014 à 11:21 :
avril : 30 000 chômeurs de plus. mai : 45 000 chômeurs de plus. Alors, la chance de Valls.... hein, franchement...
a écrit le 04/04/2014 à 10:50 :
Si Valls et FH attendent encore des miracles venus de l'extérieur et comptent sur la chance (venant d'où ?), l'enfumage auprès de l'UE et les incantations pour améliorer la situation de la France, on est très mal partis. Il faut enfin se retrousser les manches, libérer les forces créatrices de richesse et réduire toutes les dépenses improductives dans toutes les strates administratives. Sinon on aura le FMI et consorts sur le dos très vite.
a écrit le 04/04/2014 à 10:17 :
Insee mélange les données: une estimation est effectivement possible pour décrire la stagnation du 1er trimestre 2014, car nous sommes en Avril 2014 et disposons déjà de nombreuses données; Résultat la croissance 0 continue: + 0.1%. La "reprise" à +0.3 % au 2eme trimestre n'est qu"une prévision; basée sur des indicateurs meilleurs du seul mois de Mars et ceci parès 33 mois de ralentissement de l'économie privé, compensé par l'endettement croissant, nous devrions un jour le comprendre. Les perspectives sont déjà et à nouveau sombres: la reprise en Europe ralentit, les marchés émergents s'enfonce dans la morosité, seul les USA semble pouvoir connaître un reprise avec l'Allemagne ( outre-rhin probablement +0.8 % au 1er trimestre) mais nos voisins sont déjà entrés en une une nouvelle zone de turbulence qui pésera également sur l'économie française. Non; vraiment pas de chance!
a écrit le 04/04/2014 à 10:03 :
C'est faire preuve de naïveté que de croire que la France puisse sortir de l'ornière sur un coup de chance...
La principale erreur de la nomenklatura française c'est de croire ou de faire croire que le retour de la croissance résoudrai l'ensemble des problèmes de la France: déficits publics, chômage de masse.
Soyons réalistes ! Les prélèvements obligatoires ont augmenté de 50 milliards d'euros et pourtant le déficit augmente et la dette publique également. LA REALITE c'est que la machine à dépenser continue à s'emballer sans que personne ne veuille ou ne puisse la dominer. La technostructure par incapacité intellectuelle et par ce que la réduction des dépenses publiques démontrerait à tous l'inutilité de cette caste de fonctionnaires qui monopolise le pouvoir. Les hommes politiques par goût du clientélisme qui leur permet de rester au pouvoir et de vivre dans le luxe et coupés pays réel.
Il ne faut pas inverser causes et conséquences ! La croissance ne reviendra que si les dépenses publiques sont maitrisées et même réduites. Chaque euro prélevé par les impôts est un impôt qui n'est pas investi utilement dans le pays !!!
Réponse de le 04/04/2014 à 10:51 :
+ 100
a écrit le 04/04/2014 à 9:58 :
Il a surtout la chance d'avoir des nuls il pourra gouverner tout seul
Réponse de le 04/04/2014 à 11:25 :
...Très très nul. Ca, c'est sûr. Bilan catastrophique. Alors on change tout le monde de poste pour berner les Français, qui heureusement ne sont pas dupes. Mais je ne pense pas que Valls soit au dessus de la mêlée en compétences. Il dit tout et son contraire, il n'y a qu'à regarder des vidéos sur youtube. Il retourne sa veste. Il faut s'en méfier.
a écrit le 04/04/2014 à 9:58 :
Enfin... même avec un peu de croissance, les problèmes de dette, de chômage, de mauvaise gestion de la France ne se disparaîtront pas comme par magie. Il y a effectivement eu ces dernières années un déficit de croissance lié à la conjoncture internationale suite à la crise, mais il y a à la base un problème de gestion de l'Etat Français, des collectivités locales et des Services Publics. Et sur ces points tout reste à faire : non seulement les réformes en elles mêmes, mais aussi expliquer le pourquoi du comment au Français après des années de négation du PS et de François Hollande.
a écrit le 04/04/2014 à 9:42 :
La méga nouvelle +0.7 %. Si valls ne réforme pas le pays dans 18 mois on aura le FMI et le FN
Réponse de le 04/04/2014 à 11:22 :
..EN QUOI CA ME DERANGE D'AVOIR LE FN ?
Réponse de le 04/04/2014 à 12:03 :
oui, oui. Votez FN. Merci. A bientôt les amis.
Réponse de le 04/04/2014 à 19:06 :
Pour le retour direct au moyen-âge et à l'âge de pierre : c'est effectivement la recette idéale.
Réponse de le 04/04/2014 à 21:35 :
l'âge de pierre est déjà atteint, vu que toutes les industries se barrent.
a écrit le 04/04/2014 à 9:21 :
Peut-on espérer qu'il ne compte pas QUE sur la chance ??
a écrit le 04/04/2014 à 8:59 :
Plus rien à en tirer de ce gouvernement d'incapables.
Réponse de le 04/04/2014 à 11:28 :
Si, Si, des promesses : des mots rien que des mots des paroles, paroles comme chantait Dalida. Ils ont promis des baisses d'impôts, et ça va... AUGMENTER, en bons socialistes qu'ils sont. Toujours dire aux autres ce qu'ils ont à faire, et promettre avec leur argent. AUX EUROPEENNES, REDUISONS LE SOCIALISME !
a écrit le 04/04/2014 à 8:55 :
C'est sur qu'avec une bandes de bras cassés comme ça, il n'y a que la chance qui puisse nous aider!
a écrit le 04/04/2014 à 8:53 :
+ de 50 % de charges sociales plus 10 a 15 % d'impôts, pour un travailleur indépendant au micro forfait, aucune déductions possibles car système micro ( une arnaque totale).
Ok on a des devoirs , mais on n as pas de droit çelui de pouvoir travailler, d entreprendre, de créer des emplois, des investissements ,....
Une totale honte ce pays, gouverne par les profiteurs de la France , les Morbacs réunis.
Honte a vous.
Réponse de le 04/04/2014 à 9:13 :
Régime micro : pas de déduction de charges certes mais abattement sur les recettes.. on peut pas tout avoir. Au pire su le régime micro est une anar que passez donc au régime réel !!
Réponse de le 04/04/2014 à 9:41 :
Monte une sarl comme moi au lieu de pleurnicher
Réponse de le 04/04/2014 à 14:56 :
C'est une boîte où on réalise des mirages.
Réponse de le 05/04/2014 à 9:03 :
@zozo, tes conseils ne sont pas adapte a un petit chiffre d affaire d environ 60 KF, donc tes magouilles tu te les gardes pour toi, ça coûterai bien plus cher.
En réponse a abattement, oui y a abattement, mais coût de la marchandise plus frais est a peu égal au système réel, sauf j économisé sur une comptabilité plus simplifiée que je peux faire moi même, alors bien sur je pourrai passe encore plus de frais, encore de la magouille.
Donc on est dans un pays ou faut tricher , merci les gars de vos conseils.
Je dénonce un système, je suis la pour travailler sans épée de damoclès, normalement honnêtement et sans magouilles.
a écrit le 04/04/2014 à 8:47 :
"Croissance : et si Manuel Valls avait de la chance ?"
Compte tenu de l'amateurisme de ce gouvernement, Il aura sans doute plus de chance en jouant à l'euromillion !
Réponse de le 04/04/2014 à 8:56 :
Mdr
a écrit le 04/04/2014 à 8:39 :
Regardez la croissance qu'il y a en Angleterre ! Ils embauchent des jeunes. Ils donnent de l'espoir aux gens même si c'est très dur...
Nous nous sommes dans un pays de petits... Sans envergure...
Réponse de le 04/04/2014 à 8:56 :
Un pays avec une administration communiste et des apparatchiks!
Réponse de le 04/04/2014 à 8:58 :
Vous dites que c'est un pays de petits et de minables vous avez oublié de vous situer dans ce contexte, encore un bobo de gauche qui veut donner des leçons au monde entier.
a écrit le 04/04/2014 à 7:06 :
"Quant au commerce extérieur, il continue de peser sur la croissance, malgré la l'augmentation continue des exportations". C'est absurde. Si les exportations augmentent, alors le commerce extérieur contribue positivement à la croissance. Le déficit commercial ne freine pas directement la hausse du PIB.
Réponse de le 04/04/2014 à 8:04 :
Le gouvernement de combat a déjà commencé : ils se battent entre eux...
Réponse de le 04/04/2014 à 8:33 :
Vous avez raison et en plus Flamby va en rajouter une couche, un bordel organisé. Il faut dire que valls n'a pas inventé l'eau chaude il pourra toutefois nous donner la recette de la paella.
a écrit le 04/04/2014 à 7:05 :
Il semblerait que vous découvriez l'économie, sans étre prophète vu la conjoncture et la croissance on se demande bien d'ou va venir l'embellie.
La croissance c'est fini il faut se le dire.
Réponse de le 04/04/2014 à 8:23 :
Que valls ne compte pas sur moi, il n'a qu'à se débrouiller avec les bobos de gauche, je regarde uniquement que mon intérêt comme les autres d'ailleurs.
a écrit le 04/04/2014 à 6:04 :
il n'y a pas de chance sans talent et malheureusement, c'est le talent qui semble manquer dans ce gouvernement
Réponse de le 04/04/2014 à 9:21 :
s'il n'y avait que dans ce gouvernement que la talent manquait...... les français ont la mémoire très courte...... il suffit de regarder la courbe du chômage depuis mi 2011, pour se rendre compte que hollande n'a pas fait pire que Sarkosy, ..... c'est juste la continuité......

ceci étant, simple remarque.... quand les entreprises française fabriquent de bons produits, ils se vendent.... l'exemple des dernières productions de PSA le montre....

le problème du coût du travail est réel, mais....... il n'est qu'une composante d'un problème plus vaste....... alors qu'on en fait l'alpha et l'omega..... c'est une profonde erreur......
Réponse de le 04/04/2014 à 12:15 :
vous répondez que les précédents gouvernements n'avaient pas plus de talent comme si maurice coupeur avait prétendu le contraire. NON, LES PRECEDENTS GOUVERNEMENTS N'AVAIENT PAS PLUS DE TALENT QUE DE COMPETENCE D'AILLEURS.
Personne n'a jamais dit le contraire.
DEHORS LES INCOMPETENTS SOCIALISTES.
a écrit le 04/04/2014 à 1:31 :
rien de réjouissant et les français ne sont pas dupes ! pas assez de croissance pour résorber le chômage des jeunes ! c'est bien triste et Bruxelles s'en moque ! tant que l'allemagne et l'euro qui lui profite se portent bien ! l'europe c'est d'abord l'allemagne
sanctionnons aux européennes cette politique favoriste !!
Réponse de le 04/04/2014 à 7:54 :
Mais si ! Les français sont dupes, on leurs a fait ingurgiter ce qu'il fallait en fausses vérités et fausses valeurs pour en faire un troupeau assez docile.
a écrit le 04/04/2014 à 0:08 :
Il y aura au minimum 30 000 demandeurs d'emplois de plus ce mois-ci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :