Les réseaux sociaux peinent à séduire les entreprises françaises

 |   |  597  mots
Selon l’Insee, 20 % des sociétés d’au moins 10 personnes disposent d’un profil, d’un compte ou d’une licence d’utilisateur pour accéder à un ou plusieurs médias sociaux en 2013.
Selon l’Insee, 20 % des sociétés d’au moins 10 personnes disposent d’un profil, d’un compte ou d’une licence d’utilisateur pour accéder à un ou plusieurs médias sociaux en 2013. (Crédits : DR)
Selon une étude de l'Insee, parmi les sociétés d’au moins 10 personnes implantées en France, deux sur dix disposaient d’un compte ou d’un profil sur un média social en 2013, contre trois sur dix au niveau européen.

Les entreprises françaises ont-elles le sens du partage ? Selon une étude de l'Insee, 20 % des sociétés d'au moins 10 personnes disposaient en 2013 d'un profil, d'un compte ou d'une licence d'utilisateur pour accéder à un ou plusieurs médias sociaux en 2013.

Les plus fréquemment utilisés sont les réseaux sociaux (18 % des sociétés ont un compte). Les blogs et les sites web de partage de contenus multimédias sont plus rarement utilisés (5 %), tout comme les wikis et autres outils de partage des connaissances (4 %).

L'usage augmente avec la taille de l'entreprise

Sans surprise, l'usage d'un média social est deux fois plus fréquent qu'en moyenne au sein des sociétés d'au moins 250 personnes (43 %). Encore moins surprenant, ce sont les sociétés du secteur de l'information, de la communication et de la réparation d'ordinateurs qui sont les plus nombreuses à utiliser les médias sociaux (60 % utilisent au moins un média), " étant tournées naturellement vers les technologies proches de leur cœur de métier ", explique l'Institut. C'est le cas aussi des sociétés de l'hébergement et de la restauration (38 %). En revanche, les sociétés des secteurs de la construction, des transports et de l'industrie sont les moins utilisatrices (de 10 % à 13 %).

Autre enseignement de l'étude de l'Insee, cette appétence pour les réseaux sociaux semble plutôt désordonnée. En effet, seulement 4 % des sociétés d'au moins 10 personnes ont une charte d'utilisation des médias sociaux (20 % si l'on se restreint aux utilisatrices des médias sociaux). " L'existence d'une telle charte, qui implique la définition d'objectifs clairs, de procédures et de règles, notamment des règles légales et éthiques d'utilisation par les employés, peut être révélatrice d'un investissement important d'une société dans les médias sociaux. En France, l'utilisation des médias sociaux paraît ainsi rarement intégrée à la stratégie d'une entreprise ", observe l'Institut.

Développer son image et vanter ses produits

Pourtant, une présence sur les réseaux sociaux permet de promouvoir à moindre coût l'image ou les produits de l'entreprise. « Parmi les sociétés qui utilisent les médias sociaux, plus de huit sur dix s'en servent pour développer leur image ou commercialiser leurs produits, quel que soit le secteur d'activité. C'est, de loin, l'usage le plus fréquent », observe l'Insee citant l'exemple des sociétés des secteurs de l'hébergement-restauration et du commerce qui « en font aussi très souvent un usage tourné vers le client, tandis que celles des autres secteurs des services y recourent davantage pour répondre à des besoins internes [recrutement, communication]", poursuit l'étude.

Les entreprises françaises en retard par rapport à leurs concurrentes européennes

"Quel que soit le média social, les sociétés implantées en France sont parmi les moins utilisatrices au sein de l'Union européenne à 28 pays (UE28), où 30 % des sociétés utilisent au moins un média social », constate l'Insee.

Point positif, parmi les sociétés implantées en France d'au moins 10 personnes, 65 % possédaient un site ou une page d'accueil web début 2013, contre 54 % en 2009. La présence sur le web est d'autant plus fréquente que la société est de taille importante. Ainsi, 94 % des sociétés d'au moins 250 personnes possèdent un site web contre 58 % des sociétés de 10 à 19 personnes. Mais sur ce point également, les entreprises françaises sont à la traîne. En effet, 73 % des sociétés de l'UE28 possèdent un site ou une page d'accueil web.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/04/2014 à 9:52 :
Une des premières actions que je conseille aux créateurs ou patrons de petites entreprises est de créer une page Google+ d'activité pour bien ressortir dans les recherches locales.
a écrit le 19/04/2014 à 9:31 :
C'est bien d'être visible, mais est-ce que ça donne des résultats concluants ?
a écrit le 18/04/2014 à 15:19 :
Cet article devrait vous intéresser.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :