Programme de stabilité : Valls passe... sur un fil en raison de l'abstention de 41 députés PS.

 |   |  262  mots
Manuel Valls n'a pas fait le plein de sa majorité
Manuel Valls n'a pas fait le plein de sa majorité (Crédits : reuters.com)
Le Premier ministre a obtenu une majorité relative de 265 voix pour adopter le programme de stabilité, incluant le pacte de responsabilité et 50 milliards d'économies, qui va être transmis à la Commission européenne. 41 députés socialistes se sont abstenus. Une vraie difficulté pour le Premier ministre.

C'est fait! Le programme de stabilité a été adopté par l'Assemblée nationale. Ce vote facultatif contenait cependant une très lourde charge symbolique puisqu'il permettait de mesurer le "poids" de Manuel Valls sur sa majorité socialiste.

Et pour le Premier ministre, le résultat n'est pas fameux. Le scénario, imaginé par La Tribune dès le début d'après midi, s'est réalisé. Seuls 265 députés ont voté le programme de stabilité qui contient le pacte de responsabilité et le plan d'économies de 50 milliards d'euros. 232 députés ont voté contre et il y a eu 67 abstentions, dont 41 émanent du groupe socialiste. Manuel Valls, malgré tous ses efforts, n'a donc pas réussi à faire l'unanimité dans ses rangs.

Valls en délicatesse avec sa majorité

Ceci augure mal pour la suite, alors que des textes difficiles se profilent au Parlement, notamment le collectif budgétaire et la loi de transition énergétique.

Ce vote mitigé montre aussi l'état de défiance qui s'est installé entre les députés, et plus généralement la "base" du parti socialiste, et François Hollande et son Premier ministre, arrivé bon dernier lors des primaires socialistes. C'est le résultat des très mauvais scores aux élections municipales.

Les tensions n'ont pas fini d'apparaitre au sein du PS. D'autant plus que de nombreux amis de Martine Aubry, candidate malheureuse au deuxième tour des primaires face à François Hollande, font partie des abstentionnistes.

Pour sa part, l'aile gauche du PS s'est félicitée de ce résultat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2014 à 21:06 :
Par rapport à mon message précédent, s'aligner sur l'Allemagne demanderait de baisse des dépenses ainsi : Baisse de 3% des dépenses de fonctionnement général
Baisse de 39% des dépenses militaires
Baisse de 11% des dépenses de police
Baisse de 36% des dépenses d'environnement
Baisse de 69% des dépenses de logement
Baisse de 16% des dépenses de santė
Baisse de 43% des dépenses de culture
Baisse de 29% des dépenses d'enseignement
Baisse de 18% des retraites et remboursement maladie.
Réponse de le 01/05/2014 à 14:12 :
baisse des dépenses = augmentation de chômeurs (moins de travail) pourquoi vouloir se comparer à l'allemagne qui n'est pas un modèle : moins de jeunes et donc moins de chômeurs ,aussi plein d'étrangers une population vieillissante, du dumping avec de petit salaires !
c'est "formidable" ??
Réponse de le 03/05/2014 à 8:28 :
Si l'Allemagne est un paradis allez y vivre... Et quand vous serez malade vous profiterez de leur modèle plutôt que de notre paradis. Chaque pays a ces avantages et ces inconvénients. On vois souvent ce qui cefait chez les autres mais pas ce qu'on a à y perdre !
a écrit le 30/04/2014 à 20:36 :
Pour avoir le même taux de dépenses publiques que l'Allemagne et la même répartition il faudrait :
- Passer les dépenses de secrétariat général de 6,4% a 6,2% du PIB, soit 4 milliards d'économies
- passer les dépenses militaires de 1,8 a 1,1 soit 14 milliards d'économies
- passer les dépenses de police de 1,8 a 1,6 soit 4 milliards d'économies
- passer les dépenses de protection de l'environnement de 1,1 a 0,7 soit 12 milliards d'économies
- passer les dépenses de logement et équipements collectif de 1,9 a 0,6 soit 26 milliards d'économies
- passer les dépenses de santé de 8,3 a 7 soit 26 milliards
- passer les dépenses de culture de 1,4 a 0,8 soit 12 milliards
- passer les dépenses d'enseignements de 6 a 4,3 soit 34 milliards
- passer les dépenses de retraites et sécu de 23,9 a 19,6 soit 86 milliards d'économies
a écrit le 30/04/2014 à 15:53 :
les solutions sont trivailes : supprimer les 200 milliards de dépense publiques incontrolées, inefficaces, les sureffectifs et services redondants.. pour baisser les impôts et charges et donc booster l'emploi et la croissance....avec la chance inouie d'avoir ce matelas record d'europe de dépense, donc sans réduire les prestations. mais le monde politique vient du public, ils se serrent les coudes et se renvoient l'ascenceur, ils refusent les réformes que demande le peuple.....c'est une bulle qui fustige le privé, le saigne pour financer leurs gaspillages et train de vie éhonté, alors que c'est le privé qui produit la richesse, ce sont leurs esclaves.... on est dans une dictature, valls tente d'aller vers une saine gestion mais les divers dictateurs font pression , peu importe si le peuple créve !!!
Réponse de le 30/04/2014 à 17:52 :
vous avais raisons les hommes politiques et les syndicalistes qui prennent des descitions en France sont tous issue du public,??? ET NE DEFENDE QUE LEURS INTERES???
Réponse de le 30/04/2014 à 19:53 :
Supprimer 200 milliards du budget de l'Etat, c'est le réduire de moitié. Ce n'est pas ce que j'appelle un exercice trivial....
a écrit le 30/04/2014 à 15:41 :
200 milliards, c'est la différence de dépense publique avec la france, et ils ont de meilleurs résultats et services. De même que si on fait l'addition de tous les rapports de la cour des comptes, ocde... on arrive au même chiffre. Et ils hurlent pour 1,5% de baisse nette alors qu'on peut faire et qu'il faut faire 20% de baisse, comme au canada !!! des antigestionnaires qui ruinent le pays, ne gérent rien, ne managent rien, laissent les services redondants s'empiler....il faut un examen d'aptitude à la gestion et la preuve de réussites antérieures, et 80% des élus sont virés, et pour cause !!!
Réponse de le 30/04/2014 à 15:42 :
les 200 milliards de différence de dépense publique, c'est avec l'allemagne
a écrit le 30/04/2014 à 15:38 :
il faut absolument dissoudre l'assemblée, au moins ces antigestionnaires, profiteurs du système avec l'électorat à qui ils renvoient l'ascenceur. Chômage sans indemnités, c'est tout ce qu'ils méritent, le fruit de leur antigestion avec les 15 000 travailleurs qu'ils envoient au chômage et tuant l'emploi par les impots et charges.... et un gouvernement d'union avec le centre, parce que la saine gestion n'est ni de droite ni de gauche mais du bon sens, cf la suéde, le canada...
Réponse de le 01/05/2014 à 14:09 :
pour faire revenir une droite sans chef ! ou avec tant de prétendants qui se "bouffent" !!
ce n'est pas cela que la France a besoin ....
a écrit le 30/04/2014 à 15:35 :
valls tente de s'attaquer au gouffre des mauvaises dépenses pour rétablir les comptes, freiner la hausse des intérets de la dette, aider les pme qui sont le poumon de l'emploi,mais il y a toujours un carteron de gauchistes, des fonctionnaires de la politique qui ne font que du clientélisme et de la manipulation, qui sont pour la dépense improductive croissante et la dette suicidaire....à virer sans indemnités pour faute lourde et incompétence totale en gestion !!! la dépense publique tue l'emploi par la réduction du pouvoir d'achat et la hausse des charges, ce sont des criminels qui se servent dans la caisse
Réponse de le 30/04/2014 à 15:47 :
honte ausi à la droite qui vote contre ce qu'elle n'a jamais fait. le non remplacement d'un fonctionnaire sur 2 est une bétise, il y a des services où c'est aucun remplacement utile si on rationnalise, d'autres où il faut un peu plus... mais comme les politiques viennent du public, là où on pilote à vue,aucune gestion ni management, les baisses sont faites aux urgences, à l'éducation dansles ZEP, dansla police de proximité, pendant que 20 000 enseignants qui n'ont jamais enseigné restent à dormir dans des rectorats opu commissions, que si on applique le système fiscal suédois on passe de 120 000 fonctionnaires à 8000 etc etc...honte à ces politiciens de droite qui ne gérent que leur élection, posture et effet de manche et renie ce qui est important pour la nation même si c'est largement insuffisant, c'est un début et il faut pousser à accélérer
a écrit le 30/04/2014 à 12:26 :
41 députés socialistes qui se sont abstenus = 41 imbéciles irresponsables qui n'en n'ont rien à foutre de l'intérêt du pays et continuent de se la jouer perso... J'ai écouté le discours de Manuel Valls, et cela fait longtemps que j'attendais qu'un homme politique expose aussi crûment la réalité économique et sociale de notre pays. Alors ces 41 élus socialistes qui n'ont rien trouvé de mieux pour manifester leur mécontentement et leur peur que de ne pas soutenir l'action de l'un des leurs qui pourtant va dans le bons sens, même si ce n'est pas encore suffisant, ne sont que des branquignoles et des irresponsables...
Réponse de le 30/04/2014 à 15:09 :
Faut arrêter de fumer du foin avant d'écouter Valls ... dans ses annonces fumeuses. Il est incompétent en économie ... enfin sauf pour son porte monnaie personnel et celui des ses vrais patrons de la finance ...
a écrit le 30/04/2014 à 11:28 :
Nous le voyons bien depuis 20 ans, les prétendues élites auto proclamées sont collectivement dans le blus grand échec,
les fumeuses grandes écoles toutes aussi auto proclamées orgueilleuses à souhait ont produit des bons à rien mauvais à tout, de surcroit des voyous qui agissent en bandes organisées rampants et agissant dans le noir au service des bandits de grand chemin de la finance,
Valls en est un symbole tout comme Sarkozy Lagarde Dsk Fillon Raffarin Copé DeVillepin Chirac Giscard
a écrit le 30/04/2014 à 11:09 :
depuis 40 ans, les politiques nous précipitent vers la catastrophe par leurs mauvais choix et la vision complètement erronée de la situation du pays et de ces habitants, tout cela en toute impunité. Maintenant c'est aux chomeurs à supporter de ne plus avoir d'emploi, c'est aux contribuables à payer toujours plus sans arret, c'est aux retraités à voir diminuer leur retraite et( à voir augmenter les tarifs des maisons de retraite. On pourrait croire que toutes ces années ont servi de leçon, mais non, cela continue, on va droit vers le mur, c'est de la folie !
a écrit le 30/04/2014 à 9:39 :
Au premier temps de lManuel valls
Toute l'assemblée sourit déjà
Au premier temps de Mnuelvalls
Je suis seul mais je t'aperçois
Et le parlement qui conteste déjà
Paris qui mesure notre émoi
Et Paris qui bat la mesure
Me murmure murmure tout bas

,,, une dissolution !
Réponse de le 30/04/2014 à 12:30 :
Une dissolution? Non!!! Une révolution! Une dissolution ne ferait que prvoquer une fois encore une cohabitation, contraire à l'intérêt du pays, donc au nôtre.
Mais une révolution nous permettrait de reprendre la gestion de notre pays en main, en en récupérant la démocratie, qui nous a été confisquée au fil des ans par tous ces technocrates imbus de leur personne, mais finalement incapables et incompétents.
a écrit le 30/04/2014 à 9:33 :
Un truc que je ne comprend pas .... certains députés veulent plus de fric .... la BCE à dit NON !
Réponse de le 30/04/2014 à 10:45 :
Ben pourtant elle en fabrique de la fausse monnaie mais sans que ça se voit pour ne pas froisser les fridolins...
Réponse de le 30/04/2014 à 14:04 :
Dans ce cas là, comment expliquer que son bilan diminue, en même temps que la masse monétaire un euros, qui diminue aussi ? Renseignez vous avant de répéter trop vite que que vous entendez et que vous ne connaissez pas.
a écrit le 30/04/2014 à 8:36 :
il faudra bien qu'il precisede quelle coté il est
ou l'extreme gauche
ou social liberal et là il aura au moins les voix centristes mais il devra adapter son programme
tres mauvais dans son discours il epargne encore les fonctionnaires il embauche et donne 450 £ annuel au bas de l'echelon ce qui sera finance par une ponction ou impots deguises sur les retraites et autre , ex bas salaire fonction public pourquoi ne pas les mettre a 39 h professeur des ecoles idem plutot que de mettre la demie journee sur les communes.
tres mauvais aussi les elus ne sont pas mis à contribution etc etc
Réponse de le 30/04/2014 à 10:19 :
Le coeur de Manolo el Blanco balance : tantôt pro palestinien, tantôt pro lycracriffe...
Réponse de le 30/04/2014 à 11:30 :
tantôt pro palestinien, tantôt pro lycracriffe... et hypocrite de service à Rome
Réponse de le 30/04/2014 à 14:08 :
Sauf qu'à part les intéressés, tout le monde s'en fout de ce pays où aucune partie ne veut la paix et où nous avons déversé bien trop d'argent jusqu'à aujourd'hui. On devrait les ignorer, les laisser régler leurs problèmes eux mêmes, et nous concentrer sur nos propres problèmes. De même que Rome n'a aucune importance et ne devrait avoir aucune influence sur la république laïque française.
a écrit le 30/04/2014 à 5:24 :
Dehors tout ces politiciens qui ne pense qu'à sans mettre dans les poches.
a écrit le 30/04/2014 à 5:16 :
Beaucoup de bruits beaucoup de parlotes bien françaises pour un vote qui compte pour du beurre. Le vrai sujet la présentation à la commission qui elle a un avis plus concret. Nous verrons par la suite car les députés sont avant tout des personnages qui regardent leur propre intérêt soit celui de paraître faire le beau dans les médias, soit les avantages en euros de l'inutile fonction. Enfin pour ce qui de Mme Aubry et ses amis ils ont toujours du mal a accepté d'avoir perdu il est vrai plus difficile de tricher que dans l'affaire de la première secrétaire. Les politiciens se moquent bien des vrais sujets la dette et le chômage et cela autant par les kermesses de la gauche que de la droite.
a écrit le 29/04/2014 à 23:54 :
La tête du PS doit commencer à vraiment regretter les nombreuses circonscriptions "offertes" aux écologistes aux dernières législatives, sans proportion avec leur poids électoral. Pas très fiable comme allié. Ceci dit, c'était un accord passé sous la direction de Martine Aubry, qui est plus ou moins à la tête des députés frondeurs aujourd'hui. Leur politique de l'autruche est désespérante.
a écrit le 29/04/2014 à 23:43 :
Sarkozy a fait une mauvaise politique de le demande en gaspillant 600 milliards en cadeaux aux plus riches.

Hollande fait une mauvaise politique de l'offre en transférant de l'argent des salariés vers les patrons sans aucun effet sur la croissance et l'emploi.

Ces 41 députés ont raison d'exprimer la voix de leurs électeurs.
Réponse de le 30/04/2014 à 1:24 :
Et vous, d'après moi, avez tort. Les réformes sont indispensables et ces 50 Milliards ne sont qu'un début. Le problème avec les socialistes c'est qu'ils ne veulent rien entendre, rien comprendre, et ne pas évoluer. Ils plombent l'évolution de la mentalité de notre pays.
Réponse de le 30/04/2014 à 7:45 :
Quand vous vous rendrez compte que "reforme" ça signifie baisse de votre niveau de vie et de votre pouvoir d'achat (et pas que ceux du voisin) qui provoqueront une déflation durable à la japonaise, vous nous en reparlerez ...
a écrit le 29/04/2014 à 23:37 :
C'est du pipo. Les députés PS continueront à le suivre. Valls et surtout Hollande ont la bombe atomique de la 5ème République. La dissolution. Les députés PS savent qu'ils seront battus en 2017, ils ont pas envie de ramener l'échéance à 2014....
a écrit le 29/04/2014 à 22:20 :
Vivement une dissolution pour en terminer avec l’archaïsme des socialistes. La France a besoin de vraies réformes pas de cette soupe indigeste.
Réponse de le 29/04/2014 à 23:38 :
On en est loin!
Réponse de le 30/04/2014 à 7:22 :
Pour que l'UMP reprenne le pou voir ?
Où est la différence ?!?
a écrit le 29/04/2014 à 22:09 :
Il faut dissoudre rapidement et donner une nouvelle majorité moderne qui saura réformer le pays
Réponse de le 29/04/2014 à 23:47 :
Sauf erreur de ma part, l'UMP a été à la tête du pays pendant 10 ans de suite, de 2002 à 2012. Je n'ai pas souvenir d'une vague de réforme structurelle fabuleuse pendant cette période. Depuis le lancement de la crise, je n'ai pas non plus souvenir que les gouvernements Fillon aient fait des miracles sur les thèmes du chômage, du déficit public, et de la compétitivité économique.
Réponse de le 30/04/2014 à 1:29 :
Vous avez entièrement raison. Nous avons perdu 2 ans entre 2010 et 2012 et 2 ans avec les premières années Hollande. Pour la période 2008 2010, la gestion de la crise financière à absorbe toutes les attentions, reportant aux calendes grecques les réformes. Vivement Juppe !
a écrit le 29/04/2014 à 22:03 :
Autant dire que les années vont être longues pour Valls avec ces abstentionnistes utopistes et inconscients face à la gravité de la situation. Ils le paieront aux européennes et en 2017. Plus possible d'arroser la clientèle avec l'argent du contribuable, il n'y en a plus : Fini les cadeaux.
Réponse de le 30/04/2014 à 8:25 :
Valls va-t-il tenir des années ? Ou prochain fusible après des européennes qui s'annoncent très mauvaises pour le PS ? Et ensuite ??
a écrit le 29/04/2014 à 21:58 :
Comme toujours, les élus ne recherchent pas le bien de leur pays mais leur avenir politique personnel
a écrit le 29/04/2014 à 21:47 :
une bonne chose de faite,
les foux ultra-gauche, verts et feignants ump sont inaudibles et a IGNORER.

bravo pour Frédéric Lefebvre d'avoir voté pour, l'exposition a l'etranger cela vous gagne.
Acceuillons la france du 21 siecle !
a écrit le 29/04/2014 à 21:32 :
Après la raclée électorale, on verra des visages de tête de morts à la télé.
Des économies sur le dos des vilains pas sur le dos des seigneurs.
Ce ne serait pas compatible avec le label justice sociale made in François Chômage.
a écrit le 29/04/2014 à 21:24 :
Ces 41 députés, ils votent la confiance à un gouvernement dont ils dénoncent le projet phare : il va falloir qu'ils se positionnent... puisqu'ils disent vouloir tenir compte du message des français à l'occasion des élections municipales, il va falloir qu'ils comprennent que le premier reproche qui leur est fait est l'illisibilité de leurs choix, un coup d'un coté, puis aussitôt à l'opposé !!!
Réponse de le 30/04/2014 à 8:40 :
Avant de réagir, prenez vous le temps de lire, et surtout de comprendre, l'article ?

Il est écrit que 41 députés socialistes se sont abstenus, pas qu'ils ont voté.
a écrit le 29/04/2014 à 21:14 :
Pas très courageux les camarades d Henri Emmanuelli heureusement il y a eu 3 députés socialistes qui ont défendus leurs convictions en votant contre, il n y a plus de majorité dans le pays
a écrit le 29/04/2014 à 21:06 :
Ces 41 députés n ont pas eu le courage de la politique qu ils défendent, leurs électeurs les renverront à la maison à la prochaine élection

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :