L’assurance-vie au secours du patriotisme économique ?

 |   |  701  mots
Le ministre de l'Economie lorgne les milliards placés dans les contrats d'assurance-vie
Le ministre de l'Economie lorgne les milliards placés dans les contrats d'assurance-vie (Crédits : reuters.com)
Lors de son audition mardi sur le dossier Alstom par la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, Arnaud Montebourg a déclaré que la part des investisseurs français dans les groupes du CAC 40 n'était pas suffisante pour les protéger. Le ministre de l’Économie envisage de détourner une partie des 1.300 milliards de l’assurance-vie pour protéger davantage les grandes entreprises françaises.

Les 1.300 milliards d'euros logés par les épargnants français dans les contrats d'assurance-vie attirent bien des convoitises. Après avoir détourné une partie de ces encours vers le financement des PME et des ETI, l'assurance-vie viendra-t-elle au secours des grands groupes du CAC 40 ? Arnaud Montebourg, le ministre de l'Economie l'envisage. Mardi, lors de son audition sur le dossier Alstom par les députés de la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, le ministre de l'Economie et du Redressement productif a déploré que la part des investisseurs français dans les groupes du CAC 40 n'était pas suffisante pour les protéger.

" Mais nous avons une épargne nationale extraordinaire, 1.300 milliards d'euros qui sont dans l'assurance vie, qui de surcroît jouit d'une bonification fiscale. Nous n'avons jamais encore à ce jour décidé d'augmenter le degré de contrainte sur les compagnies d'assurance pour qu'elles décident d'investir dans des proportions plus importantes dans les grandes entreprises de notre pays. Nous le pourrions. Nous avons nos fonds de pension mais on ne les utilise pas ! Cette question, on va la poser aux assurances, aux fonds de retraite mutualistes en leur disant que nous avons besoin que cet argent, des milliards, des centaines de milliards, s'investisse dans nos entreprises ", a déclaré le ministre de l'Economie.

L'assurance-vie, la solution miracle ?

" Nous ne sommes pas dépourvus, nous ne sommes pas démunis, mais nous n'avons pas pris ce genre de décision. Je crois qu'il va falloir les prendre ", a poursuivi le ministre.

Selon la Banque de France, les non-résidents détenaient à la fin de l'année 2012 410,4 milliards d'euros d'actions des 35 sociétés françaises composant l'indice du CAC 40, sur une capitalisation boursière totale de 886,4 milliards d'euros. Pourquoi ce nombre ? Ne sont considérées comme françaises par la banque centrale les seules entreprises dont le siège social se situe dans l'Hexagone. ArcelorMittal, EADS, Solvay, STMicroelectronics et Gemalto ont déjà installé leur siège social à l'étranger.

Les investisseurs étrangers montent en puissance

Au regard de ces montants de capitaux investis, le taux de détention par les non-résidents des actions françaises du CAC 40 atteignait 46,3 % en 2012, en hausse, comme en 2011, de près de 2,2 points de pourcentage. En signant une telle progression, le taux de détention du CAC 40 par les non-résidents est revenu aux sommets de 2004 et 2006, années au cours desquelles il dépassait les 46 %. A titre de comparaison, il s'élevait à 36% en 1999, 33,4% en 1997 et à moins de 10% à la fin des années 80. A eux seuls, les fonds souverains, notamment norvégien et qatari, contrôleraient actuellement 27% du CAC 40 selon le cabinet d'analyse financière Alphavalue qui estimait en avril à 49,9% la part du capital des entreprises du CAC 40 détenue par les investisseurs étrangers.

La France veut-elle se barricader ?

Ces déclarations d'Arnaud Montebourg ne peuvent surprendre. La semaine dernière, sous l'impulsion du ministre de l'Economie, Matignon avait fait étendre par décret la liste des secteurs d'activités dans lesquels les investisseurs étrangers ne peuvent désormais investir sans l'autorisation préalable de l'Etat.

S'ajoutant aux onze secteurs sensibles et/ou stratégiques définis par le précédent décret signé en 2004 par Dominique de Villepin, alors Premier ministre, l'énergie, l'eau, les transports, les communications électroniques et la santé publique ne sont désormais plus en « accès libre » pour les investisseurs étrangers.

La France se barricade-t-elle ? Il faudrait être naïf pour penser un seul instant qu'elle est la seule à prendre certaines précautions. En revanche, elle adopte une attitude ambivalente qui peut déconcerter les investisseurs étrangers. Tout dépend en fait du secteur qu'ils ont dans leur ligne de mire. Si leur proie appartient à un secteur stratégique, l'Etat montre les dents. Si tel n'est pas le cas, il peut dérouler le tapis rouge, surtout si des emplois sont en jeu. François Hollande n'a-t-il pas créé le Conseil supérieur de l'attractivité en février pour attirer les investisseurs étrangers ? Arnaud Montebourg ne s'est-il pas prononcé en faveur d'un repreneur égyptien pour Pétroplus ? Ne s'est il pas porté garant de l'algérien Cévital, le repreneur de FagorBrandt ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2014 à 15:49 :
Et si la gauche dont les verts arrêtait de taxer le capital , l’épargne et les comptes titres, peut être que les français investiraient un peu plus sur les entreprises françaises!!!
A force de stigmatiser la bourse la place de Paris est morte et les investisseurs ont investit à l etranger!
a écrit le 22/05/2014 à 14:18 :
L'économie va mal, il faut donc se presser de la couler…
Les Monmon… Les Monmon… Les Monmon… Montebourg !
Réponse de le 22/05/2014 à 15:23 :
Quand on a laisse 600 millards de dette, et laisser couler notre industrie, on rase les murs
Réponse de le 23/05/2014 à 0:46 :
Vous voulez dire saborder le navire ?
Enfin, lorsque Monty se rendra compte que cela risque de faire fortement monter les taux que de puiser dans l'épargne de ceux qui prêtent à l'État, il retrouvera la raison ou aura une sacrée surprise…
a écrit le 22/05/2014 à 14:09 :
Les actions ont monté d'une façon qui ne correspond pas aux réalités de l'économie, mais qui vient de l'injection de sommes énormes par les banques centrales dans l'économie financière.
Les banques ont acheté beaucoup d'actions, faisant monter les cours.
Maintenant on dirait que ça ne marche plus. Le CAC 40 plafonne, et il se pourrait que la valeur des actions baisse. Peut être beaucoup même.
Les banques cherchent à refiler le mistigri aux épargnants depuis un moment, mais ça ne marche pas.
Chat échaudé craint l'eau froide.
Heureusement, Montebourg arrive à la rescousse, au nom du patriotisme économique.
a écrit le 22/05/2014 à 9:34 :
Pourquoi le Trésor qui emprunte à des taux ridiculement bas n'investirait-il pas dans les entreprises pour les doter en capital, dont on nous dit que c'est le mal dont-elles souffrent.
a écrit le 22/05/2014 à 8:53 :
Ces 1300 milliards sont en fait des "emprunts russes" qui reposent sur des dettes qui ne seront JAMAIS remboursées.
L'état providence est devenu l'état pirate.
Méfiez-vous
a écrit le 22/05/2014 à 7:15 :
Les politiques n ont qu une obsession piquer l argent des travailleurs moyens et des epargnants (souvent les memes) pour continuer à vivre comme des seigneurs....eux faire un effort....jamais...
a écrit le 22/05/2014 à 6:19 :
Oui, M. MONTEBOURG, vous pouvez encore augmenter les contraintes qui pèsent sur l'économie de ce pays, nous n'en doutons pas.
Alors chiche, nous allons résilier notre contrat d'assurance-vie pour investir ailleurs (le choix nous appartient, ne vous en déplaise). Commencez dès maintenant à trouver des remplaçants aux assureurs pour souscrire aux émissions de dette française hebdomadaires par l'Agence France Trésor -dont nous saluons au passage l'excellent travail puisqu'ils réussissent à placer les OAT 10 ans d'un pays insolvable à moins de 2% sur le marché-
a écrit le 21/05/2014 à 23:16 :
Mais quel bouffon qui passe son temps dans la posture et les effets d'annonce, tous aussi destructeurs pour l'économie les uns que les autres..
a écrit le 21/05/2014 à 23:04 :
Depuis peu on nous explique que ce ne seront plus les contribuables qui paieront les faillites mais les créanciers. On est content car les créanciers de sont nous les épargnants.
Allez hop ! plus d'économies en bancassurance ! lol ! c'est l'assurance d'être spoliés.
a écrit le 21/05/2014 à 21:47 :
Les assurance-vie ne sont-elles pas déjà gagées dans la dette? On entend dire qu'il faut rembourser pour retrouver la croissance et l'emploi, au lieu de l'austérité et du chômage. En Suède dans les années 90, ils ont remboursé et vécu une augmentation forte du chômage et un changement de gouvernement... que faisons-nous en Europe contre le chômage? On a des gens formés qu'on n'oriente pas vers le travail... on parlait des thèses sans emploi, on publie chez mari anne 9 millions de chômeurs, vous pouvez commenter? C'est la préoccupation numéro un de la population avec le niveau des impôts dans les sondages...
a écrit le 21/05/2014 à 20:55 :
On est morts de rire: patriotisme et comptes à l'étranger, économique et vente des entreprises, cf altom. On oublie les bourdes, alias le flinguage de l'industrie et le chômage à un maximum historique. Pour le redressement du PMI... ça stagne et pour les impôts on est à la hausse sur la loi de finance! On supprime 2 régions, quand nos voisins on déjà supprimé 2 millions de fonctionnaires, allemands, anglais, américains, dont on dit qu'ils fonctionnent, avec moins de chômage, voila un paradoxe... et ils ont moitié moins de chômeurs... ce qui pèse sur les salaires... comme le nombre de retraités, 50% retraités, et des jeunes sans travail, on appelle cela le progrès...
a écrit le 21/05/2014 à 20:30 :
C'est quoi cet amateur? Solvabilité II vient de pousser les assureurs à réduire leur exposition actions.
Réponse de le 22/05/2014 à 6:06 :
C'était déjà le cas avant.
Et puis comme un actionnaire c'est un paria qu'il faut punir, il ne faut pas s'étonner que les étrangers prennent le relai.
a écrit le 21/05/2014 à 19:11 :
et quand HUCHON , président PS de la région Ile de France commande des TER au canadien Bombardier , c'est ça le patriotisme économique ? et en plus il roule en SAAB , sa voiture de fonction !
a écrit le 21/05/2014 à 19:09 :
Attention les fourmis,arnaud le tamanoir va frapper fort dans la termitière,il va tout bouffer
a écrit le 21/05/2014 à 18:39 :
L'assurance-vie appartient aux épargnants, non à Montebourg. S'il y touche, il va y avoir un retour de flamme conséquent, d'autant plus que ce qui est épargné est ce qui reste après impôts et taxations diverses. Que le gouvernement cherche plutôt à rendre l'investissement en actions des entreprises plus attractif et moins spoliateur.
a écrit le 21/05/2014 à 17:10 :
Mais c'est déjà le cas en soutenant le dette française à des taux taux hyper bas ! en rajouter une louche c'est probablement un risque supplémentaire de spoliation . Mais vive la république des fonctionnaires et des allocataire !
a écrit le 21/05/2014 à 16:49 :
A en croire tous les commentaires, je ne savais pas qu'il y avait autant d'expert macro-économique spécialiste des marchés d’acquisition du CAC40.
Ce qui est encore plus fou, c'est que l’Élysée n'ait pas encore remarqué vos commentaires et cherché à vous contacter pour que vous puissiez leur expliquer ce qu'il faut faire.

Arf, un peu de modestie et de patience ne nous ferai pas de mal.
a écrit le 21/05/2014 à 16:21 :
Depuis longtemps l'Etat louche sur l'assurance-vie. 1300 milliards d'euros là, à portée de main.. Eh oui c'est juste une question de temps. 1300 milliards. Alors on va enrober cela d'un drapeau tricolore, pondre une loi ad hoc, et hop le tour sera joué! La tentation est trop forte depuis trop longtemps..une cassette à dépenser mais c'est le pied!. La révolution culturelle serait celle de la culture de l'économie. Mais voila en France l'élite n'est malheureusement pas au pouvoir. Ce pays est géré par une tripotée de boutiquiers sans vision, sans envergure, mais sachant foutre l'argent public en l'air.
a écrit le 21/05/2014 à 16:20 :
Mais ou le met il comme tous les ministres ? car c'est notre argent qu'ils ont entre les mains et qui leur sert de rémunération ! c'est nous qui payons ces incompétents notoires.
Ils font du vent et rien ne s'arrange. Il n'y a pasde pilote et chacun fait ce qu'il veut. On n'entend plus parler de Valls car il ne peut rien faire.
Quel "bordel" !! quand les français vont ils assiégés l'Assemblée Nationale pour leur faire comprendre qu'ils en ont assez de la gabégie du gouvernement (appartement et maisons de fonctions, salaires donnés à des personnes qui ne font rien, mandat européen pour des personnes qui ne participent jamais aux assemblées, nombre de députés et sénateurs pléthoriques, etc...)
a écrit le 21/05/2014 à 16:14 :
Quand vont ils s'occuper de la France et de son économie ruinée par une structure étatique qui la tue et qui dévore la valeur ajoutée créee par les entreprises ?
Quand allons nous avoir un Homme ou une Femme d'Etat qui va assainir la situation sans voler les contribuables et sans créer des différences sociales sous pretexte d'égalité ? Et quelle égalité ? celle des gens qui travaillent pour payer ceux qui ne travaillent pas et nos fonctionnaires qui travaillent trés peu ?
a écrit le 21/05/2014 à 15:44 :
1) les francais sont en general allergique aux risques. donc pas enclin a acheter des actions
2) le gouvernement ne fait rien (c est le moins qu on puisse dire) pour rendre l achat d action attractif. On peu pas cracher sur les actionnaires qui sucent le sang des societes un jour et deplorer qu il n y en ait pas assez le lendemain
3) est on si sur qu un actionnaire franacsi va se comporter differenment qu un actionnaire anglais, chinois ou US ?
4) on ne peut pas avoir de fond de pension en France car ca faudrait dire mettre a la diete les retraités actuel (eh oui c est les actifs d aujourd hui qui paient leurs retraites, et on peut pas leur demander de payer 2 fois). Aucun politicien n est suicidaire au point de serrer la vis des vieux: open bar pour la secu et retraites augmentant plus que les salaires
Réponse de le 21/05/2014 à 16:14 :
La mise à la diète des vieux c’est déjà fait avec les impôts sur le revenu à venir. On se propose d’ailleurs d’aller présenter la note à pépère et ses ministres au premier conseil qui suivra la réception de l'avis d'impôt 2014.
a écrit le 21/05/2014 à 15:24 :
enfin ! sauf que, Mr Montebourg, cela signifie que le rendement, donc la rémunération de l'épargne, des français dépendra donc directement des profits des entreprise. Qui sur la durée ne seront pas forcement compatibles avec le maintien électoraliste de site moins rentables en France, et de leur emplois. pas simple
a écrit le 21/05/2014 à 15:23 :
L'assurance vie comble tout les besoins en impôts des gouvernement et l'on vidé de tout intérêt de placement , alors c'est un effet d'annonce car j'espère que les entreprises n'attendent pas après .
a écrit le 21/05/2014 à 15:22 :
Si Montebourg voulait saboter le secteur français des assurances il ne s'y prendrait pas autrement...
a écrit le 21/05/2014 à 15:21 :
les français crient misère mais ils ont encore 1300 milliards planqués dans les assurances vie:LOL
Réponse de le 21/05/2014 à 17:57 :
ce n'est sûrement pas les petits épargnants avec assurance vie à 12000 ou 15000eur et plus...voir les grosses, importantes assurances vie, plutôt ....., cher PS !
Réponse de le 21/05/2014 à 18:23 :
"les petits épargnants avec assurance vie à 12000":RELOL
Réponse de le 22/05/2014 à 6:02 :
12000 € d'épargne, c'est vraiment une fortune à l'échelle de toute une vie... Vous faites sans doute partie de ceux qui comptent sur les autres pour financer votre retraite. Allez, taxez-nous tout ça et que justice soit faite...!
Réponse de le 22/05/2014 à 6:08 :
Vous estimez que 12.000 € d'épargne sont une fortune à l'échelle d'une vie...? Ah oui, vous comptez sans doute sur les autres pour financer votre retraite. Allons, taxez-nous tout ça, et que "justice" soit faite !
Honte à ceux qui épargnent, il faut les tondre pour financer un Etat toujours plus gaspilleur et incompétent qui nous sauvera tous.
a écrit le 21/05/2014 à 15:17 :
Encore envie de citer Audiard, a propos des C...l'assurance vie c'est pour parer aux inconséquences de tous les politiques, ne nous ne la prenez pas...mais comme on ne se fait pas d'illusion, ceux qui comme moi on 2 neurones, l'ont abandonné depuis longtemps....et avec mes 2 neurones, je m'aperçois que j'ai bien fait...
a écrit le 21/05/2014 à 15:14 :
Plutôt que d'encourager les assureurs à investir, pourquoi ne pas encourager les français à le faire?
Ces derniers temps c'est plutôt le contraire : augmentation des prélèvements sociaux, rabotage des abattements sur les dividendes, suppression d'une exonération sur les plus-value boursière, ....
Il est connu qu'en empêchant les gens, on les encourage!

Il faut aussi prendre en compte la valeur de l'exemple politique avec aucun membre du gouvernement possédant des actions...
a écrit le 21/05/2014 à 15:11 :
Doit-on entendre qu'Arnaud Montebourg est devenu l'ami des actionnaires ? Et F Hollande ?
a écrit le 21/05/2014 à 14:51 :
Mais tous ces ministres se gardent bien d'avoir des actions françaises dans leur patrimoine! Trop risque !! Il est vrai qu'ils ne déclarent que un vélo ou 1/2 parking à Dijon !
Réponse de le 21/05/2014 à 14:58 :
Montebourg ne va pas prendre dans ses economies mais dans le peu que nous avons mis de coté Quelle Honte : reduisez le train de vie de nos gouvernants ,ça ira mieux.
Réponse de le 21/05/2014 à 17:58 :
Pauvres" politiques" !
a écrit le 21/05/2014 à 14:31 :
on nous conseille de faire des économies comme capitalisation pour la retraite; et ensuite, on va nous le taxer....c'est du racket pur et simple !!!
a écrit le 21/05/2014 à 14:10 :
Pourquoi pas. Mais le problème reste que l'assurance vie est essentiellement composée d'obligations d'Etats (qui finance les dettes du pays) peu risquées. Lesépargnants français ne sont pas forcément enclins à prendre des risques avec des placements en actions. Il faudrait donc que la fiscalité soit plus avantageuse pour les supports en actions françaises que pour les autres supports.
Réponse de le 21/05/2014 à 15:08 :
je ne suis pas sur qu'un panaché d'actions du cac 40 soit plus à risque de la dette publique...
Réponse de le 21/05/2014 à 15:10 :
Exactement !
Réponse de le 22/05/2014 à 0:56 :
Les actions françaises sont bien plus risquées pour les petits porteurs que pour les edge funds américaines et britanniques abusant de la vente à découvert...
a écrit le 21/05/2014 à 14:08 :
Il ne sait pas que la France a signé le traités de Rome qui institue la libre circulation des capitaux, même les PEA sont ouverts sans distinctions à toutes les actions de la zone.Les socialistes ont massivement orienté l'épargne vers le livret A qui paie des taux hors marché, ils peuvent acheter des actions françaises avec, nos impôts compenseront la perte. Comme d'hab
comment un homme pareil peut être ministre ?
Réponse de le 21/05/2014 à 14:35 :
un homme pareil peut être ministre parce que, comme des veaux (moi y compris), on a voté pour les socialistes !
a écrit le 21/05/2014 à 14:04 :
"la part des investisseurs français dans les groupes du CAC 40 n'était pas suffisante pour les protéger"...combien de ministres ont des portefeuilles actions dans leur patrimoine?? Qu'ils montrent un peu l'exemple avant de déclarer de grands principes!
a écrit le 21/05/2014 à 13:57 :
Certes. Il n'y a pas de raison valable à ce que le Ponzi ne rapporte qu'aux "gestionnaires". Sinon, là, t'as pas l'impression d'un vague raclage de tiroir planétaire... Les pauvres. Va falloir que je m'inscrive au collectif "sauvons les riches". :-)
a écrit le 21/05/2014 à 13:55 :
Le principe de ce gouvernement est de créer des diversions et comme cela rien ne se fait. Plus personne ne parle des 50 milliards d'économie (moins les milliards cadeaux aux modestes, aux pauvres, etc ...), plus personne ne parle de la restructuration de l'Etat qui nous ruine (cf la dette nationale), par contre, à chaque diversion le succés est assuré car un nouveau débat (inutile) est relancé. Et la France dégrade ainsi son image dans le monde, sa crédibilité, etc ... et cela depuis 30 ans.
Il faut vraiment changer de génération de politiciens qui s'en mettent plein les poches et qui crachent sur les riches donc sur eux memes
a écrit le 21/05/2014 à 13:50 :
chassons les du pouvoir par la force si nécessaire
Réponse de le 21/05/2014 à 13:55 :
facile à dire, des piques de 1789, on en trouve plus....
Réponse de le 21/05/2014 à 14:10 :
c'est pas une question de moyens c'est une question de volonté
Réponse de le 21/05/2014 à 15:25 :
Le rapport avec le sujet ?
Et puis prendre vos désirs pour des réalités largement partagées, c'est aller un peu vite en besogne...
Réponse de le 22/05/2014 à 15:28 :
Méfie toi , grand démocrate la guillotine on va la refaire fonctionner,
a écrit le 21/05/2014 à 13:46 :
L'épargne des français doit être prioritairement investie dans les outils productifs français.
La contrepartie d'une fiscalité avantageuse doit être une utilité au service du bien collectif français!
a écrit le 21/05/2014 à 13:45 :
Etre patriote est un nouveau slogan pour se faire tondre (mdr).

Quand l'exemple viendra d'en haut ... on y songera. En attendant, ne pas être c***
Réponse de le 21/05/2014 à 14:00 :
TOUT A FAIT
a écrit le 21/05/2014 à 13:41 :
Ah ben! ils ont déjà dilapidé les livrets d'épargne et la caisse des dépôts ... voilà qu'ils s'attaquent à l'assurance vie ?
Heureux ceux qui ne laissent RIEN en banque, sauf pour les factures courantes ...
Même les sénateurs UMP apparemment préfèrent le cash !
Réponse de le 21/05/2014 à 14:03 :
les valises..aussi !
a écrit le 21/05/2014 à 13:40 :
Les énarques avec leurs conneries s'en donnent à coeur joie, et nous on éponge avec notre sueur !
a écrit le 21/05/2014 à 13:10 :
Encore une autre façon de piquer l' argent de ceux qui ont travaillés toute leur vie pour mettre un peut d' argent de côté afin de pouvoir payer la maison de retraite !!!
Bravo les socialistes !!!!!!!!!!!!
Pendant ce temps là ces messieurs se gavent de petits fours dans les réunions mondaines !!!
Réponse de le 21/05/2014 à 13:42 :
quant est ce qu'on les expédient tous, au DIABLE??? !!!!!!! il est PLUS QUE TEMPS!
Réponse de le 21/05/2014 à 13:53 :
et s'il n'y avait que les petits fours... !!!!!!!!!!!!!
a écrit le 21/05/2014 à 13:07 :
C'est encore un bluff socialiste énorme...! le soit disant slogan du patriotisme économique....! Veuillez analysé svp , les composants et logiciels de votre Télé et de votre PC...pour en être sûr....!
a écrit le 21/05/2014 à 13:07 :
En quoi s'agit-il de piquer le fric des autres et en quoi est ce différent des placements des assurances où sont placés l'épargne ?
a écrit le 21/05/2014 à 13:04 :
- et solvency2, elles vont faire comment les compagnies d'assurance avec tout le capital prudentiel qu'il faudra mobiliser en face des actions du cac40?
- et les états, qui va leur acheter leurs oblig'?
Réponse de le 21/05/2014 à 13:56 :
Solvency II ne concerne que les encours de la banque, pas ceux de ses clients.
a écrit le 21/05/2014 à 12:59 :
Piquer le fric des autres c'est une grande spécialité de nos fonctionnaires spoliateurs qui vivent à nos crochets depuis des lustres. Leur soif de pouvoir sur les autres est incommensurable.
a écrit le 21/05/2014 à 12:55 :
Regardez les déclarations des ministres du gouvernement AYRAULT pas d investissement en actions, pas d assurance vie et Arnaud vient nous dire d investir dans les entreprises' QUE les ministres montrent le chemin
EN attendant on attend La publication du patrimoine des ministres du gouvernement VALS ? Quand? Peut être jamais
a écrit le 21/05/2014 à 12:53 :
Ils ont taxé les actionnaires (impot sur le revenu, taxe de transaction, hausse CSG...) et même volé (abattement sur les anciennes moins values) et maintenant ils sont tous étonné qu'il n'y a plus d'actionnaires francais. Le problème c'est le PS et Hollande. Ils sont vraiment incompétent. On a eu le même résultat avec l'emploi à domicile. Trop de taxe tue l'investissement.
a écrit le 21/05/2014 à 12:36 :
Il faudrait peut-être arrêter de taxer l'épargne des français à un niveau surréaliste.
Épargne la plus taxée du monde.
Réponse de le 21/05/2014 à 13:44 :
Ils n'en auront JAMAIS ASSEZ! vous verrez.. JAMAIS! jamais......toujours plus de fauche! des mafieux et Cie , et nous tolérons cela..
a écrit le 21/05/2014 à 12:29 :
Il faut ouvrir les yeux qui va defender nos interest sinon nous memes. Bien sur qu'il faut favoriser les investissements etrangers maintenant il ne faut pas en etre dependant c'est tout. regardez ce qui c'est passé en Irlande ou en Espagne. De ce point de vue Montebourg ne fait que tirer des conlusions incontestables.
a écrit le 21/05/2014 à 12:29 :
je trouve que l'article pose la question à l'envers: aujourd'hui, l'essentiel de l'Assurance-Vie est investi dans l'immobilier. Ce qui en fait un investissement peu productif, qui soutient notamment les prix élevés du logement et ne profite pas au dynamisme économique national.
Il me semble donc légitime de réfléchir à une meilleure utilisation de ces fonds d'assurance-vie, pour qu'une partie au moins soit orientée vers du soutien à l'économie.
Dans la mesure où cet investissement est pour partie défiscalisé, ce serait simplement un donnant-donnant ...
Réponse de le 21/05/2014 à 14:08 :
Je ne sais pas où vous avez vu que l'essentiel de l'assurance vie est investi en immobilier. Les fonds en euros sont placés à plus de 85 % en obligations d’État.
Réponse de le 22/05/2014 à 13:39 :
l'essentiel de l'assurance vie est dans les emprunts d'états grâce à Solvabilité 2. Montebourg n'a qu'à aller au siège de l'UE pour leur dire d'abandonner Solvabilité 2 et on verra bien s'il aura gain de cause LOL.
a écrit le 21/05/2014 à 12:26 :
Et pendant ce temps une partie des rames SNCF sont fabriquées au CANADA.
Réponse de le 21/05/2014 à 13:59 :
arrêtez les contre vérités
ces rames sont produites près de Valenciennes.
Réponse de le 21/05/2014 à 15:04 :
Encore un scandale les régions ne paieront pas alors il faut que ce soit les Parisiens ;ils ne sont pas responsables mais les Ministres concernés OUI car ils auraient du suivre cette affaire -

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :