Pourquoi les Chambres de commerce et d’industrie se rebellent contre le gouvernement

Dans un texte au vitriol, les Chambres de commerce et d’industrie de France ont décidé de suspendre leur collaboration avec le gouvernement. Elles remettent en cause la refonte du réseau qu’envisage sérieusement l’exécutif.
Fabien Piliu
Dans les Chambres de commerce et d'industrie, et notamment à Lyon, la révolte gronde
Dans les Chambres de commerce et d'industrie, et notamment à Lyon, la révolte gronde (Crédits : DR)

Habituellement policée, la communication des Chambres de commerce et d'industrie de France (CCI) est désormais agressive. Très agressive même. Dans leur viseur ? Le gouvernement.

Dans la foulée de la publication par Les Echos d'un rapport provisoire de l'Inspection générale des finances (IGF) et de l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) et du Conseil général de l'économie, de l'industrie, de l'énergie et des technologies (CGEIET), dont la version définitive est attendue cet été, les CCI de France s'en prennent directement à l'exécutif.

Le "mépris affiché du gouvernement"

"Les présidents de CCI réunis ce jour, mardi 27 mai, en assemblée générale de CCI France, constatent le mépris affiché du gouvernement envers l'engagement bénévole de 5.000 chefs d'entreprise, élus, au service des entreprises et des territoires. C'est donc la fonctionnarisation de ces élus de CCI par leur mise sous tutelle qui est envisagée. Ils constatent le dédain des corps intermédiaires que sont les CCI, qui œuvrent au quotidien, sans relâche et sans fanfaronnade, auprès des entreprises pour promouvoir les politiques publiques. C'est donc le contrat d'objectifs et de performance que le gouvernement a pourtant réclamé et signé avec les CCI le 28 mai 2013, qui est foulé aux pieds".

"Ils constatent la désinvolture du gouvernement à l'égard du rôle, des missions et des propositions des CCI. C'est donc leur efficacité, leur efficience qui ne sont pas prises en compte, alors qu'elles ont joué la transparence, ce sont donc les propositions fortes d'évolution qu'elles ont portées, qui ne sont même pas étudiées. Ils constatent la négation du dialogue que le gouvernement prône par ailleurs, clé de voûte du pacte de confiance signé entre les CCI et le gouvernement le 28 mai 2013. Ce sont donc des principes de coopération qu'il a édictés et qu'il dévoie dès qu'ils sont posés".

"Le hold-up" du gouvernement sur l'argent des entreprises

"Ils constatent le hold-up qu'organise le gouvernement sur l'argent des entreprises, en confondant délibérément un fonds de roulement nécessaire pour engager des investissements productifs avec un bas de laine. C'est donc les investissements structurants réalisés chaque année par les CCI au profit des entreprises et des territoires qui sont condamnés. Ils constatent l'irresponsabilité avec laquelle le gouvernement traite la formation et l'emploi des jeunes en réduisant les moyens des écoles, des centres de formation d'apprentissage. C'est donc l'avenir de très nombreux jeunes élèves et apprentis qui est fragilisé à quelques mois de la rentrée scolaire", détaille le texte de CCI, dont le ton pourrait faire passer les attaques du patronat - ou des syndicats - pour d'aimables réprimandes faites par de vieux amis.

Concrètement, les 145 chambres réunies en Assemblée générale mardi ont voté à 95% une "motion de défense des entreprises par les CCI inscrite dans la défiance vis-à-vis du gouvernement".

Effet immédiat

Par cette motion, les présidents des CCI "actent la décision de suspendre tous les travaux en cours avec le gouvernement, tant au niveau national, que régional et territorial, ainsi que celle de ne plus promouvoir les politiques publiques, notamment le Pacte de responsabilité. (…) Cette suspension prend effet immédiatement et jusqu'à ce que le gouvernement ait pris une décision que les CCI espèrent raisonnable, évitant ainsi de casser l'économie dans les territoires et préservant l'emploi des collaborateurs impliqués du réseau des CCI ", précise le texte.

Des coupes budgétaires à venir

Pour mémoire, le rapport provisoire met en avant la "situation financière confortable" du réseau des CCI et préconisent de sévères coupes budgétaires, avec des prélèvements sur fonds de roulement, la réduction d'un tiers de la taxe affectée...

Ses auteurs reprochent aussi aux CCI d'être très mal gérées, d'intervenir "dans des champs où agissent parfois de multiples acteurs", de disposer encore d'un réseau "très atomisé" et, surtout, de bénéficier d'une "situation financière confortable".

Le document rappelle que le produit de la taxe affectée aux CCI (taxe pour frais de chambre) a bondi de 19 % en euros constants entre 2002 et 2012. "Depuis 2002, l'Etat a affecté au réseau des CCI un financement qui excédait ses besoins, ce qui a permis l'accumulation de réserves financières très conséquentes", précise le rapport, permettant notamment une politique salariale "dynamique" au sein du réseau consulaire où les rémunérations auraient augmenté de 35 % entre 2004 et 2012.

Selon l'IGAS et l'IGF, le " trop versé" aux CCI entre 132 millions et 206 millions d'euros en moyenne par an. Dans ce contexte, le rapport plaide pour une refonte radicale du réseau afin de ramener le nombre de CCI de 145 aujourd'hui à une par région d'ici à 2017.

Fabien Piliu

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 67
à écrit le 10/06/2014 à 15:40
Signaler
Lorsque vous accompagnez des gens en expliquant le fonctionnement d'une entreprise, la tva, le régul des cotisations RSI, que vous montez des dossiers financiers pour qu'ils obtiennent des financements, des prêts à taux zéro, que vous accompagnez un ...

à écrit le 09/06/2014 à 16:47
Signaler
"Le hold-up" du gouvernement sur l'argent des entreprises : on croit rêver ! Jusqu'à preuve du contraire, ce sont les CCI, les Pôles de compétitivité et la foule d'organismes créés par les collectivités et censés "accompagner" les TPE/PME qui se sont...

à écrit le 02/06/2014 à 16:57
Signaler
Quand je vois le niveau des commentaires de nos soit disant "chefs d'entreprises", je comprend mieux pourquoi ces mêmes entreprises se casse la G......les une derrière les autres à vitesse grand V! et ça pas besoin des CCI pour y arriver...

à écrit le 31/05/2014 à 11:50
Signaler
Le changement et les reformes, oui, mais chez les autres.

à écrit le 30/05/2014 à 16:20
Signaler
En tout cas, leur stage 5 jours pour entreprendre m'a bien aider et je ne dois pas être le seul. Pour le reste, ça me dépasse un peu...

à écrit le 30/05/2014 à 9:17
Signaler
C'est gravissime, le chômage qui continue de progresser vers des records, c'est la conséquence de l'effondrement de l'industrie et du commerce. Comment ne pas comprendre que cet effondrement industriel et du commerce sont à mette pour une grande par...

à écrit le 30/05/2014 à 8:33
Signaler
le financement des cci c'est aussi une charge pour les entreprises. Cette charge diminue leur compétitivité. Les cci sont aussi des doublons dans le maquis administratif. Il n'est donc pas anormal de revoir leur organisation, leur financement et le...

à écrit le 30/05/2014 à 7:59
Signaler
Les CCI ont besoin d'un bon coup de ménage, pour les avoir pratiquées, beaucoup de temps et d'argent (ponctionné sur les entreprises) sont utilisé à des actions de promotion afin de justifier les ressources. Emplois pléthoriques, souvent bien trop p...

à écrit le 30/05/2014 à 0:08
Signaler
Reformer ces structures est une necessite don't tout le monde a conscience depuis 20 ans, mais voila faut pas facher, etc Resultat un reforme coincidera avec suppression. Mais que ces Messieur continuent de fronder.

à écrit le 29/05/2014 à 23:18
Signaler
Beaucoup d'approximations dans les commentaires....je suis salarié de la CCI Île de France, voici ce que je puis dire : 1. Il n'y a pas de fonctionnaires dans les CCI. J'ai un contrat classique et je peux être viré comme tout le monde. 2. Les CCI o...

le 30/05/2014 à 8:49
Signaler
L'inutilité des et l'inexpérience des salariés des CCI Chambres de Commerce et d'Industrie se traduit par l'effondrement de l'économie française, tous les secteurs sont touchés, - le déclin de l'industrie - la disparition des petits commerce Le pr...

le 30/05/2014 à 10:01
Signaler
"la disparition des petits commerce" : Un peu facile de critiquer uniquement ces structures quand les petits commerces sont remplacés par 5 agences immobilières par rue.

à écrit le 29/05/2014 à 21:16
Signaler
Depuis 15 ans nous sommes arrivés à une situation d'incurie totale, les CCI sont des zones de non droit, en parfaite complicité active des Greffes des Tribunaux de Commerce, les CCI Chambres de Commerce et d'Industrie se livrent allègrement à des ...

à écrit le 29/05/2014 à 21:05
Signaler
Je reste septique à lire ces commentaires : "supprimer ces clampins", "ne surtout pas les reclasser"..... et pourquoi leur souhaiter de tomber malades en plus ? perso j'ai travaillé un temps avec les CCI et j'ai plutôt trouvé des gens investis dan...

le 30/05/2014 à 5:42
Signaler
Si tu es payé par de l'argent publique, donc par des taxes prélevées sur l'activité privée, tu es un fonctionnaire. Qu'importe les gesticulations sémantiques pour faire croire que les Cci sont mieux que des "fonctionnaires", c'est la même chose. C'es...

à écrit le 29/05/2014 à 20:03
Signaler
Sympa tous les populo démago qui sans connaître le fond du dossier crache leur haine sur les prétendu "planqués" qui se gavent sur le dos des honnêtes travailleurs qui bossent 23h sur 24 pour des fonctionnaires assistés ... Pathétique ... le niveau z...

le 29/05/2014 à 20:13
Signaler
Ah ben si pour vous un fonctionnaire Cci est aussi utile qu'un pompier ou policier ou infirmière, alors vive la mauvaise foi ! Au contraire, pour préserver la présence et qualité des services publiques vitaux et indispensables (fonctions régaliennes ...

le 29/05/2014 à 21:27
Signaler
@ relativité : excellent réponse, on créve de services pléthoriques inutile sou inefficaces ( yc enseignement : beaucoup de pays dépensent 30% de moins que nous par lélève pour de bien meilleurs résultats), c'est 200 milliards d'économie spossibles, ...

à écrit le 29/05/2014 à 18:43
Signaler
comme les conseillers généraux qui ne conseillent rien, ils s'accrochent à leurs sièges. J'approuve cette réforme en tant que chef d'entreprise

à écrit le 29/05/2014 à 16:37
Signaler
Pour les avoir pratique de pres, les CCI ne servent a rien ou si peu qu'elles ne sont pas justifiees. Elles sont vues par certains 'dirigeants' comme une asile pour y pantoufler, reseauter pour se placer dans telle ou telle commission ou commite typ...

à écrit le 29/05/2014 à 16:26
Signaler
A ceux qui disent que les CCI ne servent à rien savent-ils que c'est le second formateur (HEC, Essec, Ferrandi, Gobelins...) après l'éducation nationale ... mais avec 85 à 90 % d'embauches dans les 6 mois pour répondre uniquement au besoin du marché ...

le 29/05/2014 à 19:15
Signaler
Y a pas besoin de ces 26.000 clampins pour gérer ce genre de structure. Il faut dépoussiérer et faire des économies ! Les chiffres cités ci dessous sont pourtant bien réels : 17% de votants seulement aux dernières élections de Cci de 2010, un vrai fi...

le 10/06/2014 à 15:40
Signaler
Les CCI ne font plus que des formations sur les produits de leurs partenaires commerciaux (logiciels de gestions CEGID par exemple), même si ces produits sont pourris. Elles se sont transformées en prescripteurs exclusifs, impossible d'avoir une form...

à écrit le 29/05/2014 à 16:24
Signaler
Voila ce qu'on appelle une fronde... comme les frondes électorales, les français auraient voté la sanction. En attendant l'hémorragie de chômage se poursuit et on gèle le social... c'est pour affamer la population? Et on subventionne la sncm...

à écrit le 29/05/2014 à 16:17
Signaler
Par pitié, évitez les commentaires populistes de bas niveau style "tous pourris" ... "Moi, je suis patron d'une PME et pis je peux vous dire que les CCI servent à rien et moi je bosse 178h par jour et nanani nanana..." ... "fermons tous les services ...

le 30/05/2014 à 6:32
Signaler
@Damien sort de ce corps...

à écrit le 29/05/2014 à 15:58
Signaler
il est possible quels CI aient un rôle positif sur certains domains, mais d'unepart elles sont trop nompbreuses, d'autres part il ne faaut pas de prélevement automatique mais une adhésion libre des entreprises clientes à leurs services..... et donc l...

à écrit le 29/05/2014 à 15:21
Signaler
Encore une mafia avec ces petits seigneurs....Comme le peuple reclame des tetes...les premieres ??? pas de quartiers entre eux, normal ce sont des politiques

à écrit le 29/05/2014 à 15:06
Signaler
President fondateur d'une PME je confirme non seulement de l'inutilité des CCIs mais aussi parfois de leur méfait et leur appartenance a des groupes secrets influençant et néfastes... A mort les CCIs!!!

à écrit le 29/05/2014 à 15:02
Signaler
pas besoin de polémique, que la transparence soit faite (si ce n'est déjà fait par la cour des comptes), et qu'on examine les dépenses, l'organisation... et comment mieux gérer, rationnaliser....les orientations sont bien venues, valls a raison. les ...

le 29/05/2014 à 18:42
Signaler
parfaitement d'accord

à écrit le 29/05/2014 à 14:59
Signaler
les CCI font sans doute la lourde erreur que ne font pas les collectivités, ces dernières alimentent les partis politiques grâce aux prélèvements sur les appels d'offre, raison pour laquelle c'est souvent la solution la plus chère qui est mise en œuv...

le 29/05/2014 à 19:18
Signaler
Les cci sont déjà intouchables, et c'est bien le problème, car dès qu'on les effleure elles et leurs hordes de fonctionnaires immobiles hurlent ! La place est trop bonne et tranquille, les salaires trop bons (hausse de +35% en 8 ans seulement selon l...

à écrit le 29/05/2014 à 14:25
Signaler
En plus elles dépense beaucoup d'argent en communication pour dire qu'elles existent et les pages publicitaires sur leur Mag coûtent cher aux entreprises annonceur Moi je les vois comme une pompe à fric pour un petit réseau de seigneurs locaux

à écrit le 29/05/2014 à 14:04
Signaler
Le 5 avril 2010 dans une déclaration intitulée « ce qu’il faut retenir des élections CCI 2010 » (disponible sur son site internet), la Cgpme soulignait que le taux national de participation est passé de 26% en 2004 à 17% en 2010. La CCI évoquait alor...

à écrit le 29/05/2014 à 14:03
Signaler
En qualité d'entrepreneur je confirme l'inutilté des cci qui ne profite qu'à une poignée de personnes et dont les agissements sont parfois douteux.

à écrit le 29/05/2014 à 13:02
Signaler
passer de 145 CCI à une demi douzaine (une fois que la réforme des régions sera faite).... Autant supprimer totalement le réseau et réaffecter le personnel et les moyens à la réforme économique (simplification administrative et fiscale, contrôle des...

à écrit le 29/05/2014 à 12:55
Signaler
De toute manière les CCI ne servent à rien alors leur menace de faire grève c'est du bluff.

à écrit le 29/05/2014 à 12:50
Signaler
C'est indispensable car les cci coûtent cher aux entreprises et aux contribuables. Si on mesure l'intérêt qui leur est porté au travers des élections, elles n'intéressent visiblement pas grand monde, à Paris mois de 10% d'électeurs ! Une CCI par régi...

le 29/05/2014 à 13:06
Signaler
si une CCI représente 10% des entreprises dans un département, ça ne fera toujours que 10% au plan régional ou national. Reste à savoir ce qu'elles font de réellement utile et en quoi cela justifie une structure indépendante des administrations exist...

à écrit le 29/05/2014 à 11:38
Signaler
Il y a longtemps que ces obédiences auraient dû, être réformées . Mais les politiques n'ont jamais su réellement à quoi elles servaient semble-il ?

à écrit le 29/05/2014 à 11:29
Signaler
Une institution du passé. Comme tant d'autres en France laquelle se croit encore au 19ème siècle.

à écrit le 29/05/2014 à 11:14
Signaler
Deja en 1991, les Cci ne représentaient pas grand chose. Exemple de question posée par un Sénateur : Question écrite n° 18963 de M. André Fosset (Hauts-de-Seine - UC) publiée dans le JO Sénat du 12/12/1991 - page 2753 M. André Fosset appelle l'a...

le 29/05/2014 à 11:42
Signaler
Il y a plus de 25 ans (1988), la question de l'utilité et de la représentativité très faible des Cci se posait déjà !!! Faible taux de participation aux élections aux chambres de commerce et d'industrie, notamment dans le département de l'Essonne ...

à écrit le 29/05/2014 à 11:01
Signaler
J'en apprends plus en lisant le commentaire de "Les intouchables inutiles" qu'a la lecture de l'article...

à écrit le 29/05/2014 à 10:28
Signaler
Après plus de 40 ans de gestion d'entreprises, je ne sais toujours pas à quoi servent les CCI. Petits fours?

à écrit le 29/05/2014 à 9:36
Signaler
voila, si vous vouliez un sondage sur la perception de l'utilité des CCI , vous l'avez

à écrit le 29/05/2014 à 9:33
Signaler
IL y a longtemps que le I des CCI signifie immobilier ! Ils ne savent monter que des projets d'Immobilier pour louer aux Entreprises histoire de se faire des revenus ! Allez encore quelques petits fours et tout sera dit.

à écrit le 29/05/2014 à 9:17
Signaler
Avec aucun savoir et après vous avoir tous lu , j en conclus qu' ils ne peuvent être que les taupes du Medef

à écrit le 29/05/2014 à 8:42
Signaler
Que dire de plus, sur l'inutilité des CCI ! tout est dit.

à écrit le 29/05/2014 à 2:20
Signaler
Bof, je ne suis pas certain que les chambres de commerce (du moins à l'étranger) soient plus utiles que les Alliances Françaises. Ces gens vivent des subsides de l'État, mais on encore à afficher des résultats :-)

à écrit le 29/05/2014 à 0:51
Signaler
la plus ancienne à été crée à...Marseille...puis ,supprimées sous la révolution ,elle peuvent gérer des sociétés d'économies mixtes avec les Mairies ,les CG...etc ça rentrerait bien dans le cadre de suppression des départements &co

à écrit le 29/05/2014 à 0:02
Signaler
Des économies sur les CCI : bonne idée !! ... mais les économies réalisées ne doivent pas être prélevées par l'état pour tomber dans le puits sans fond du déficit chronique de l'état !! Les économies réalisées doivent retournées à ceux qui ont financ...

à écrit le 28/05/2014 à 20:31
Signaler
En France les fameuses Chambres de Commerce consomment chaque année près de 4 milliards d'euros d'argent public, 145 Cci en France qui comptent 26.000 fonctionnaires ! Le saviez vous qu’en moyenne SEULEMENT 15% des chefs d'entreprise votent aux élect...

le 28/05/2014 à 21:04
Signaler
Merci pour ces précisions que ne nous donnent pas la presse dont ce serait pourtant le rôle. Bravo encore pour votre courage.

le 29/05/2014 à 7:33
Signaler
Très bon exemple !! Pour moi la cci et la chambre des métiers ça ne sert a rien juste nous matraquer de publicité sur des formations bidons Il faut y aller a la hache et leur avis on s en fou !!

le 29/05/2014 à 8:25
Signaler
Entièrement d'accord avec vous. Il faut vite réduire le nombre de CCI. Et ne pas 'recaser' la bande d'inutiles suffisant qui y travaillent (si on peut appeler ça travailler). 1 CCI par région s'est largement suffisant. Un très grand nombre de forma...

le 29/05/2014 à 10:26
Signaler
Seulement 15% de votants, et plus de 80% qui ne votent pas... ca fait plus de 105% !!!

le 29/05/2014 à 11:39
Signaler
@Heum Heum : les chiffres sont la, il s'agit d'une moyenne. Des exemples des taux de participation aux élections de 2010 pour les Cci. Les chiffres valent mieux que de grands discours de fonctionnaires écervelés Cci Toulouse : 16.62 % Cci Saint ...

le 29/05/2014 à 12:40
Signaler
Seulement 15% de votants, et plus de 80% qui ne votent pas... ça fait plus de 95%... xD

le 29/05/2014 à 15:17
Signaler
Facile de reprendre un a un les arguments du MEDEF.Je peux vous assurer que les CCI sont indispensables aux entreprises,vu le faible niveau d'étude et de qualifications des entrepreneurs:en un mot,sans notre expertise,ils seraient perdus

à écrit le 28/05/2014 à 20:15
Signaler
Il s'agit du syndrome les réformes c'est pour les autres ....tous ces fonctionnaires qui ne servent à rien se rebellent. J'espère que FH qui n'a plus rien à perdre va tenir tête â tous ces gens qui se rebellent contre le gouvernement. le gouvernement...

à écrit le 28/05/2014 à 19:33
Signaler
En tant que chef d entreprise je le confirme, les CCI ne servent à rien à part rémunérer des pantouflards qui profitent de leurs relations, organiser des voyages d'étude pour les mêmes relations. Elles sont des parasites parmi les parasites des entre...

le 28/05/2014 à 20:42
Signaler
Des parasites dorés qui vivent sur le dos des entreprises en prétextant les aider. Si elles étaient aussi efficaces ces Cci, alors les entreprises devraient pouvoir les financer par volontariat et non par obligation. 15% en moyenne de participation a...

le 29/05/2014 à 8:29
Signaler
100% d'accord ! Des parasites qui vous donnent des leçons, le cul bien au chaud dans leur planque. Faites donc un sondage parmi les dirigeants de PME et vous verrez le résultat !! Aucun d'entre nous ne veut garder les CCI. Seuls les planqués et futur...

à écrit le 28/05/2014 à 19:15
Signaler
Les CCI Chambres de Commerce et d'Industrie sont en grande partie responsable du déclin de l'industrie et de la mort du commerce de proximité. a l'évidence, si les CCI avaient été utiles, cela se saurait ! enfin, sans contestation possible les CC...

à écrit le 28/05/2014 à 18:30
Signaler
Tel Don Quichotte, le ministre de son économie entend mettre tout le monde dans son bac à sable et en coupes réglées. Le demi baronnet devrait commencer par acquérir un peu de compétence en matière économique, lui qui en manque cruellement ! !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.