Le code QR, l’interface entre le virtuel et le réel, est désormais entré dans les moeurs

 |   |  574  mots
Takayuki Nagaya et Masahiro Hara, les inventeurs du code QR
Takayuki Nagaya et Masahiro Hara, les inventeurs du code QR (Crédits : Reuters)
En juin, l'Office européen des brevets a célébré à Berlin les inventeurs européens de l'année. Nominés dans la catégorie Pays non européen, c'est le chercheur japonais Masahiro Hara et son équipe, inventeurs du QR Code qui ont été récompensés par le prix du public.

Petit à petit, il envahit notre vie. Inventée par l'ingénieur électricien japonais Masahiro Hara et son équipe, tous salariés de l'entreprise Denso Wave, le code QR pour Quick response a reçu le prix de l'inventeur européen de l'année par le jury international de l'Office européen des brevets (OEB) dans la catégorie " Prix du public ". Une récompense sans contestation possible, 30% des 20.000 votes étant allés à l'équipe japonaise.

Concrètement, il s'agit d'une version en deux dimensions du code-barres créé en 1974 avec le passage d'un paquet de gomme à mâcher de la William Wrigley Jr. Company à la caisse d'un supermarché de l'Ohio. En permettant la gestion des stocks dans les usines, l'administration des dossiers de patients, le suivi d'échantillons biologiques et peut même être utilisé comme outil de marketing, le code QR connecte le monde physique avec le monde virtuel par l'intermédiaire d'un smartphone et de l'application adéquate. Une fois scanné, il connecte l'utilisateur à un site internet, un emplacement, ou un SMS.

Bien plus qu'un code-barres

Le code QR a germé en 1994 dans l'esprit de Masahiro Hara et son équipe, salariés de l'entreprise japonaise Denso Wave pour mieux suivre le cheminement des pièces détachées dans l'industrie automobile. Déchiffrable vingt fois plus vite que les anciens codes matriciels, le nouveau code carré, appelé code QR démultiplie les possibilités d'interaction entre le monde virtuel et le monde matériel.

" La capacité de mémoire des codes barre ne suffisait plus, il fallait passer à une nouvelle génération de code-barre », explique Masahiro Hara. A titre de comparaison, le code-barres dit code UPC unidimensionnel ne contient que 20 caractères alphanumériques quand le code QR peut lire 7000 caractères numériques, en plus des caractères alphabétiques, des symboles, des caractères japonais, chinois et coréens.

Ce n'est pas la première fois que ces travaux sont honorés. Masahiro Hara et son équipe ont reçu le Prix d'excellence du Nikkei Business Publications en 2007 et le Good Design Award décerné par l'institut japonais de promotion de la conception industrielle en 2012.

Un usage de plus pour les smartphones

Le consommateur peut utiliser son ordiphone comme lecteur de code pour se connecter directement à la Toile. Sans surprise, cette fonctionnalité est pleinement exploitée par les publicitaires. Exemples : un code QR scanné dans un magazine renvoie à un site web d'achat, un autre code QR figurant sur une étiquette dans un supermarché donne des informations détaillées sur le produit. En Corée du Sud, les navetteurs ont le loisir de faire des emplettes en scannant des codes QR sur des affiches qui reproduisent les étalages des grandes surfaces.

Toujours plus perfectionné

Le code QR séduit. Entre 2011 et 2012, le nombre d'utilisateurs employant leur ordiphone comme lecteurs de codes QR en Europe a atteint les 17,4 millions, soit une augmentation de 96%. Selon une étude réalisée par la société Nellymoser spécialisée dans l'informatique nomade, l'utilisation des codes QR et des autres codes mobiles dans les 100 magazines américains les plus cotés a progressé de 617% entre janvier 2011 et décembre 2011, la part de marché du code QR passant respectivement de 66% à 80%.

Et ce n'est pas fini ! Denso Wave a mis au point le code iQR qui se caractérise par une capacité accrue, une taille réduite et un format rectangulaire. Pour aller toujours plus vite...

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :