Marie-Hélène Roncoroni, la petite sœur discrète pour remplacer le dissident Thierry Peugeot

 |   |  396  mots
Mère de quatre enfants et elle même issue d'une fratrie de quatre frères et sœurs, Marie-Hélène Roncoroni (au centre) s'est hissée patiemment dans la hiérarchie du groupe. (Photo : Fabrice Gaboriau)
Mère de quatre enfants et elle même issue d'une fratrie de quatre frères et sœurs, Marie-Hélène Roncoroni (au centre) s'est hissée patiemment dans la hiérarchie du groupe. (Photo : Fabrice Gaboriau) (Crédits : Reuters)
La famille Peugeot lave son linge sale en public... et rebat les cartes du conseil de surveillance de PSA, au profit de Marie-Hélène Roncoroni. A 54 ans, elle a pris la place vendredi de son frère Thierry Peugeot, en désaccord avec la stratégie d'alliance entre PSA et le Chinois Dongfeng.

La dynastie industrielle Peugeot est en mutation. On connaît les Robert, Xavier, Thierry,  Pierre ou encore Roland Peugeot, mais moins les femmes comme Marie-Hélène Roncoroni, qui vient pourtant d'accéder à la vice-présidence du conseil de surveillance de PSA. Et pour cause, dans cette grande famille de constructeurs, les femmes ne sont mentionnées sur les arbres généalogiques que depuis les années 80.

Une carrière au mérite

Mère de quatre enfants et elle même issue d'une fratrie de quatre frères et sœurs, Marie-Hélène Roncoroni s'est hissée patiemment dans la hiérarchie du groupe. PSA est connu pour recruter au mérite plutôt qu'au nom, même pour les descendants Peugeot. Après un début de carrière dans un cabinet d'audit anglo-saxon, la fille de Pierre Peugeot commence dans l'entreprise au service financier puis aux relations industrielles. 

"Je voulais juste apporter ma petite pierre" explique-t-elle dans un article du Point pour expliquer son choix d'intégrer l'entreprise. La sœur de Thierry et Xavier se sent liée au destin familial : 

"Je nous ai toujours vus comme les maillons d'une chaîne qu'on transmet d'une génération à l'autre"

Rétive aux médias comme le reste de sa parentèle, Marie-Hélène Roncoroni ménage ses interviews et protège sa vie privée. Mais s'il y a bien un sujet sur lequel elle réagit, c'est celui des rumeurs sur le train de vie des Peugeot. En juillet dernier, en réponse à l'étonnement d'un journaliste la voyant arriver en transport en commun elle dégaine :

"Vous avez été surpris de me voir arriver à notre rendez-vous en métro ? Mais moi je suis surprise de vous voir surpris. Vous croyiez quoi ?" 

Une famille divisée

Malgré son expérience et sa discrétion, pas sûr néanmoins que la nouvelle vice-présidente parvienne à recoller les morceaux d'une famille pas toujours en accord sur le plan stratégique. Les déchirements entre les cousins Thierry, réputé pour son sérieux et son conservatisme, et Robert, connu pour ses choix ambitieux ont agité l'entreprise et sa direction. Pour finir, le premier a été évincé ce jeudi 3 juillet, d'une manière qui laissera peut être des traces et des rancœurs difficiles à effacer par Marie-Hélène Roncoroni  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/07/2014 à 2:29 :
Il y a trop de constructeurs auto dans le monde. Il ne reste a Peugeot que les marches de niche type DS3 ou Mini.
Il fallait prendre la train de la mondialisation avant.
Réponse de le 07/07/2014 à 13:26 :
avec vos vues très visionnaires il fallait postuler pour prendre la direction de PSA
a écrit le 05/07/2014 à 12:22 :
l'univers automobile étant très masculin, non, les propos ne sont pas déplacés : difficile de se faire une place dans une fratrie qui de manière psychologique favorise les garçons pour cet univers technique. Et si elle même a pu avoir une famille nombreuse tout en assurant sa carrière, chapeau bas. @la misogynie : vous êtes complètement à coté de la plaque
a écrit le 05/07/2014 à 11:10 :
On voit qu'on parle d'une femme :"Mère de quatre enfants et elle même issue d'une fratrie de quatre frères et sœurs..." ce point la va tout changer pour ces fonctions...
Les journaliste manque certainement de formation ou de déformation...
a écrit le 05/07/2014 à 10:57 :
Espérons qu'elle défendra la marque avec acharnement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :