Budget 2015 : presque tous les ministères à la diète

 |   |  435  mots
La baisse prévue par rapport à 2014 est de 1,8 milliards d'euros. L'augmentation naturelle de ces dépenses est de 6 milliards d'euros par an. C'est donc 8 milliards d'euros que le gouvernement devra trouver dés l'an prochain. (Photo : Reuters)
La baisse prévue par rapport à 2014 est de 1,8 milliards d'euros. L'augmentation naturelle de ces dépenses est de 6 milliards d'euros par an. C'est donc 8 milliards d'euros que le gouvernement devra trouver dés l'an prochain. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Les crédits aux ministères baisseront de 1,8 milliards d'euros dès 2015. 1.100 postes de fonctionnaires seront supprimés. L'Éducation sera épargnée.

Le gouvernement français a transmis mercredi aux parlementaires les grands axes de son projet de budget pour les trois prochaines années, documentant notamment les 18 milliards d'économies que devrait réaliser l'État dés 2015. Dans ce document, qui sert de base au débat d'orientation budgétaire - préalable à la présentation du budget en septembre, et qui débute ce mercredi après-midi -, le gouvernement donne une première idée de la traduction concrète des 50 milliards d'euros d'économies sur trois ans promises en avril.

8 milliards d'euros à trouver en 2015

Les crédits des seuls ministères (donc hors service de la dette et pensions, hors crédits à l'Union européenne et hors dotation aux collectivités territoriales) baisseront par rapport à 2014 de 1,8 milliard en 2015, 2,1 milliards en 2016 et 2,3 milliards en 2007, subventions aux opérateurs de l'État compris. L'augmentation naturelle de ces dépenses est de 6 milliards d'euros par an. C'est donc près de 8 milliards d'euros que le gouvernement devra trouver dès l'an prochain.

C'est dans ce but que les différents ministres vont recevoir ces jours-ci les lettres-plafond fixant très précisément les crédits et emplois dont ils disposeront ces trois prochaines années.

L'Écologie touchée, l'Éducation sauvegardée

Au jeu des gagnants et des perdants, une lecture arithmétique du tableau met l'Écologie, le Travail et l'Audiovisuel du côté des missions les plus touchées, quand l'Éducation, la Justice et la Sécurité s'en sortent mieux.

Quant aux fonctionnaires, leur nombre doit baisser au total de 1.177 en 2015, avec notamment plus de 9.500 créations de postes dans l'Éducation et 7.500 suppressions dans la Défense.

Bercy ne veut pas jouer au "gagnant-perdant"

Mais Bercy a averti mercredi qu'une telle lecture "gagnants-perdants" était "faussée". "Ce sont des plafonds de crédits directement exprimés en valeur qui ne tiennent pas compte des tendanciels de dépense", explique un conseiller ministériel à Bercy.

Il cite l'exemple de l'Emploi, où la baisse des crédits notamment en 2016 et 2017 correspond à "une amélioration de la situation de l'emploi donc à une baisse des crédits consacrés par exemple aux contrats aidés".

Un autre conseiller relève également que la division par dix des crédits affectés à l'audiovisuel public entre 2014 et 2017 traduit le fait que "France Télévision doit faire des économies de fonctionnement" mais que son budget n'est pas condamné car il bénéficie de recettes de redevance dynamiques.

Le volet dépenses du budget triennal 2015-2017

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/07/2014 à 12:36 :
L'éducation préservée... Pourtant, avec un administratif derrière chaque enseignant, il y a de la marge pour baisser les effectifs! Pas ceux des enseignants, au contraire... Mais bien ceux des administratifs! Imaginez une entreprise industrielle fonctionnant avec un administratif derrière chaque ouvrier... Elle ne résisterait pas plus d'un an. ALors que l'on continue de payer des salaires inutiles dans l'Education Nationale... Mais comme la FSU se cramponne à ses idées du siècle passé, l'EN régresse lentement, mais sûrement...
a écrit le 10/07/2014 à 8:58 :
Privatiser au plus tôt l'audiovisuel public, qui n'est pas une mission régalienne de l'Etat,
non ?
a écrit le 10/07/2014 à 8:46 :
Bon alors si j'ai bien compris en 2016 et 2017 le chômage aura diminué de façon significative ... Mais par quel miracle ?
a écrit le 10/07/2014 à 8:42 :
L'explosion social...c'est pour bientôt !

préparez vous, l'hiver approche.
a écrit le 09/07/2014 à 23:42 :
Les pauvres…il va falloir qu'ils fassent attention à ce qu'ils mangent le midi nos chers politiques si privilégiés. Dorénavant c'est entrée- plat ou plat-dessert mais pas les deux car il faut maigrir. Mais entre caviar et foie gras, c'est vrai que c'est difficile. Heureusement le vin n'est pas touché. Vive les cuvées prestiges au prix d'un bon vieux gévéor.
quelle cure d'amaigrissement ridicule, même pas un cran sur la ceinture, 1,8 Milliards et 1100 fonctionnaires en 2015. Pourquoi continuer à recruter plus de 9.500 postes dans l'Éducation alors que le nivellement se fait par le bas et que le niveau n'a jamais été aussi décevant, malgré toutes les réformes. Obliger les parents à mettre les enfants dans le privé sous contrat (dont l'entretien et les frais viennent des caisses de l'Etat) pour avoir un semblant de niveau correct; plutôt que de les mettre dans le public où la qualité est à l'image du gent foutisme ambiant. de pire en pire mais attention il va falloir démentir le démenti sinon pan pan cul cul.
encore des réformettes de pacotilles. Mais comme par hasard il ne touche pas à leurs privilèges. 1,8 milliards d'économie, mais combien d'augmentation d'impôts et de taxes diverses. Vraiment super géniaux ces politiques...
a écrit le 09/07/2014 à 22:23 :
De qui se moque t'on ???
Lorsque Bercy dit que la baisse des fonctionnaires au ministères du travail et autre sont le fait d'une baisse du niveau du chômage !!!!
Ils ont vu la vierge ou quoi?
Ce sont vraiment des amateurs et des incompétents qui bricolent avec nos acquis ...
Réponse de le 10/07/2014 à 8:38 :
Ce ministère ne manque vraiment pas d'imagination ...
a écrit le 09/07/2014 à 21:27 :
Et de combien sera l'économie faites par le sénat, membres des assemblés et ministres? Toujours aucune je suppose... Pourtant c'est bien eux qui nous coûte le plus; combien de secrétaires faut il pour ensemble avoir le même salaire sans compter bien sûr tous ceux qui travaillent pour eux comme conseiller, chauffeur, femme de ménage, garde du corps...
a écrit le 09/07/2014 à 21:12 :
Le gouvernement doit en priorité faire maigrir l'obèse Ministère de l'intérieur qui héberge beaucoup trop de milices politiques CRS policiers etc qui ne sont occupés que quelques semaines par an tout au plus.
La France n'a plus les moyens de payer autant de fonctionnaire de l'Intérieur qui sont oisifs 95 pour cent de leur temps de travail ruineux.
Par ailleurs, la France pourrait proposer les services loués payants de ces troupes de CRS aux pays en conflits comme l'Afghanistan, l'Irak, la Syrie et les pays Africain,
ainsi le Budget de l'Etat aurait des recettes en contrepartie de l'hébergement de ces familles de CRS et autres milices politiques.
Il faut ajouter que les excès de la répression routière sont devenus des causes majeurs de pertes massives de productivité et de compétitivité des millions de professionnels de la route ; La route n'est pas que l'usage par les rentiers retraités et les dealers, c'est surtout le lieux des gros travailleurs.
Réponse de le 10/07/2014 à 9:26 :
Il est vrai que le budget de ce ministère est des plus conséquent ! Vous n'avez hélas pas tort ...
Réponse de le 10/07/2014 à 9:51 :
très marrant votre analyse, mais vous oubliez très certainement volontairement les gendarmes, qui côutent bien plus cher que la police. Ils ont aussi ds gardes mobiles qui eux voyages dans la monde entier, regardez leurs nombre est de nouveau au même niveau qu'avant la réforme Sarkozy. Bien évidement, contrairement à ce qui est dit, la gauche continue le travail de la droite, et vide les policiers des commissariats de province pour confier la sécurité au polices municipales, qui elles sont au service...du citoyen...non,...des barons politiques locaux.
a écrit le 09/07/2014 à 21:01 :
ministère de la justice:22 chauffeurs,17 conseillers
a écrit le 09/07/2014 à 20:42 :
il faudrait surtout qu'il économise sa salive car depuis 2 ans il en a sortit de belles conneries!
a écrit le 09/07/2014 à 18:48 :
Sapin doit se mettre au régime, vite fait car sur les photos on peut penser qu'il va exploser; et dire que des Français ne mangent pas à leur faim, et voient ce gros truc plaidant pour restriction pour.............................LES AUTRES.
a écrit le 09/07/2014 à 18:37 :
Pourquoi ne pas supprimer cette enveloppe qui peut être dépensée par chaque parlementaire comme il le souhaite. Cela n'existe pas dans les pays nordiques il me semble . Au moment ou on étrangle les classes moyennes surtout supérieures ( baisse du quotient familial) par des impôts et taxes massives , cette enveloppe n'est plus tolérable.
Réponse de le 10/07/2014 à 9:05 :
On ne va tout de même pas pleurnicher sur " les classes moyennes surtout supérieures " Tout le monde paye des taxes et des impôts !
Réponse de le 10/07/2014 à 9:12 :
dans le prive on appellerait cela argent pour trafic d'influance
a écrit le 09/07/2014 à 18:12 :
le probleme en france en suprime pas de poste ils partent a la retraite
il n'y a aucun licenciment dans la fonction public meme quand ils font male boulot
Réponse de le 09/07/2014 à 20:00 :
Comment est il possible d'écrire un commentaire avec autant de fautes ?
Réponse de le 09/07/2014 à 21:00 :
Vous voyez bien que les professeurs et instituteurs travaillent mal !
Réponse de le 10/07/2014 à 8:15 :
Il faut éduquer les professeurs et principalement ceux de l'enseignement supérieur totalement imbus de leur petite personne et bourrés de préjugés !
a écrit le 09/07/2014 à 17:29 :
Dire comment il faut faire, et ne pas savoir tenir ses comptes .... j'ai un doute tres sérieux ! Il va de soi ... que les militants à coup de billets de 500 euros en provenance de je sais où ... vont êtres là ! sic !
a écrit le 09/07/2014 à 17:24 :
fendard ... des politiques (ump) sont en faillite et veulent dirigés le pays ... à gauche ça doit être du même genre .... donc tout ce monde irresponsable politique dehors ... y compris Marine !
Réponse de le 10/07/2014 à 8:17 :
Tout simplement !
a écrit le 09/07/2014 à 17:17 :
Dans un pays étatiste depuis son origine, comme la France, qui réussissait dans tous les domaines, le passage au libéralisme ne pouvait se faire qu'en sabotant l'état. C'est ce qui a été fait.

L'état amputé de ses moyens ne fait plus le travail et nous sommes bien dans la merde. Miracle ! Adam Smith est là et il propose de libéraliser.

Quand ils auront fini leur cinéma, notre pays sera devenu une région européenne comme en rêvent nos élites.
Réponse de le 09/07/2014 à 18:01 :
@chom .L'etat a des moyens mais les gaspille .ex nous avons un plus grand nombre de policiers par habitant que les autres pays mais moins sur le terrain?????
LE NOMBRE d'eleves par fonctionnaire n'est que de 12 .,,,???,pourquoi 577 deputés,des senateurs qui ne servent à rien des sous prefectures qui ne voient personne ,comite theodule ,agence d'etat ,commissions bidons, absenteisme recors chez les fonctionnaires etc
Réponse de le 09/07/2014 à 18:17 :
Je préfère 100000000000000000000000000000000000000000x fois etre une région européenne (est ce une insulte ????) que de rester un pays communistes avec des dettes publiques de fous sur 1000 générations, que les vieux ne payeront pas, et avec une dépense publique digne de 5000 pays comme la France, et aussi avec des impots beaucoup trop excessifs, qui font fuir tous les entrepreneurs et qui cassent les entreprises française, avec en plus, un mille feuille administratif, des fonctionnaires qui se fichent de tout et qui n'ont aucune crainte de mal faire leur boulot, normal on peut pas les virer et ya la GREVE pour bloquer tout le pays. Et encore, la liste est très très très longue. Donc tous ces nationalistes communistes fonctionnaires, qu'ils apprennent à rendre une entreprise RENTABLE, et souffrent avec le reste du pays, au lieu de se moquer de lui en se croyant intouchables.
Réponse de le 09/07/2014 à 18:52 :
Il faudrait supprimer l'emploi à vie des fonctionnaires et tous leurs privilèges ( régimes spéciaux, 3 jours de carence maladie,calcul et taux de remplacement de la retraite, ...) et après la France se porterait mieux. Chacun doit être traité de la même façon, abolition des privilèges ! D'urgence , c'est cela la justice sociale !
Réponse de le 09/07/2014 à 20:03 :
Et une fois que ce sera le cas, serez vous plus avancé ?
Réponse de le 10/07/2014 à 8:29 :
Les finances publiques en seront nécessairement renforcées,on procède alors à une plus juste répartition des bénéfices ainsi obtenus et principalement en direction de personnes ne jouissant pas des mêmes privilèges ou des mêmes facilités !
a écrit le 09/07/2014 à 17:13 :
LA dette de la France est de 2.000 milliards d'euros. Il reste encore du chemin à faire Messieurs le spoliticiens !!! Changer vos organisations au lieu de racler les fonds de tiroirs. Ce sont les structures de l'administration qui ne cvont pas. Il faut relire le document de la Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques "100 jours pour réformer la France" pour comprendre
a écrit le 09/07/2014 à 16:45 :
1.100 postes de fonctionnaires seront supprimés" .... il manque deux zéro !
Réponse de le 09/07/2014 à 16:50 :
pardon 3 !!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 09/07/2014 à 17:00 :
1100 ou 110 000, on ne verra pas la différence ....
a écrit le 09/07/2014 à 16:35 :
oh ,les beaux mensonges ex ecolo on abaisse la dotation mais on enleve des charges qui seront financées par l'ecotaxe ;
defense on finance une partie par la vente d'entreprises ce n'est pas des economies
effectif c'est surtout des militaires mais ceux qui ne servent à rien comme les agences d'etat les sous prefecture, les 22 chauffeurs ministere justice etc on n'y touche pas
les privileges des elus !!!!! la reserve parlementaire que l'on peut aussi appeler reserve pour trafic d'influance etc

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :