Le gouvernement étudie une baisse d'impôt élargie en 2015

 |   |  674  mots
Bercy doit présenter un projet de budget pour 2015 bouclé le dernier mercredi de septembre, ce qui laisse encore quelques semaines aux techniciens fiscalistes pour trouver le moyen d'étendre la réduction d'impôt de 1,16 milliard qui sera effective dès cette année pour 3,2 millions de ménages. (Photo : Reuters)
Bercy doit présenter un projet de budget pour 2015 bouclé le dernier mercredi de septembre, ce qui laisse encore quelques semaines aux techniciens fiscalistes pour trouver le moyen d'étendre la réduction d'impôt de 1,16 milliard qui sera effective dès cette année pour 3,2 millions de ménages. (Photo : Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le gouvernement étudie le moyen d'élargir le geste fiscal de plus d'un milliard d'euros en faveur des ménages modestes avec l'espoir de le voir aboutir avant la fin de l'été et l'arrivée des feuilles d'impôts.

Un an après le traumatisme du "ras-le-bol fiscal" qui a achevé de condamner la popularité de François Hollande et de son Premier ministre Jean-Marc Ayrault à la fin de l'été 2013, le gouvernement entretient l'idée d'inverser le jeu. Il s'agit non seulement de confirmer la pérennisation du geste fiscal consenti cette année à plus de 3 millions de ménages modestes, mais pourquoi pas également d'annoncer son amplification.

Plus de précisions en septembre

"Prolonger et pérenniser ça veut dire sans doute faire un peu différemment et un peu plus que cette année", assure-t-on à Matignon en promettant néanmoins que "les quantums, le montant global et la forme du dispositif" étaient encore à l'étude.

Bercy doit présenter un projet de budget pour 2015 bouclé le dernier mercredi de septembre, ce qui laisse encore quelques semaines aux techniciens fiscalistes pour trouver le moyen d'étendre la réduction d'impôt de 1,16 milliard qui sera effective dès cette année pour 3,2 millions de ménages. Le ministre des Finances Michel Sapin, aussi, a laissé entendre qu'un élargissement était à l'étude pour 2015, au-delà de la reconduction de la réduction d'impôt.

"La question, c'est: 'est-ce qu'on peut aller au-delà de cette partie des classes moyennes qui est concernée' par la réduction d'impôt en septembre?", s'est-il interrogé récemment devant la presse. "On verra en septembre", a-t-il répondu, ouvrant la voie à une éventuelle surprise dans le projet de budget2015.

Plus de marges de manœuvre grâce à la lutte contre l'évasion fiscale

Pour étayer le suspense, le ministre des Finances a révélé le même jour que le Service de traitement des déclarations rectificatives (STDR), cellule de régularisation destinée à encourager les détenteurs de comptes dissimulés à l'étranger à se faire connaître du fisc, n'en finissait plus de dépasser les espérances en terme de recettes pour l'Etat.

Il avait en effet récolté 1,07 milliard d'euros fin juin, soit, à mi-année, plus que la moitié des 1,8 milliard espérés par le gouvernement et largement plus que les 800 millions inscrits initialement dans la loi de finances.

Comme ce sont précisément ces recettes qui permettent de financer la réduction fiscale prévue à la rentrée, de meilleurs résultats dans la lutte contre la fraude donnent davantage de marge de manoeuvre. Le gouvernement aurait ainsi les mains libres pour baisser encore davantage l'imposition sur le revenu, sans toucher à ses engagements budgétaires. Reste à savoir comment faire.

Réflexion sur le dispositif

Dans l'immédiat, les avis d'imposition comprendront une soustraction arithmétique du montant à verser au fisc : 350 euros seront retranchés pour un célibataire et 700 pour un couple, pour les ménages gagnant jusqu'à 1,1 Smic. Au total, 1,8 million de foyers devraient sortir purement et simplement de l'impôt.

"La réduction d'impôt de septembre était exceptionnelle dans son format: on réfléchit à d'autres pistes avec la logique de créer un système plus progressif", explique un conseiller de Bercy.

Le secrétaire d'État au Budget Christian Eckert l'a maintes fois répété : l'idée est de pérenniser la mesure en structurant une refonte plus globale du bas du barème de l'impôt sur le revenu dans le projet de loi de finances pour 2015. Pour Vincent Drezet, secrétaire général de Solidaires Finances publiques, majoritaire aux Impôts, le choix retenu cette année de la réduction forfaitaire "permettait d'être mis en place rapidement" et était "politiquement très visible".

Mais pour l'année prochaine, il pense plus simple d'augmenter la décote, cette formule mathématique appliquée à l'impôt quand celui-ci est inférieur à 1.020 euros et qui bénéficie à l'heure actuelle à plus de 7 millions de foyers, soit "une grande partie des classes moyennes", rappelle le spécialiste. Choisir une solution plus radicale comme augmenter la première tranche est selon lui plus risqué car "cela aurait un coût budgétaire plus élevé".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/05/2016 à 12:05 :
salut moi je pense que il faut baisser les impots parce que je n'arrive plus a payer mon crédit voiture (une toyota) et ma maison dans le lotte #aidermoi
a écrit le 10/05/2016 à 12:02 :
Vous croyez tous a la baisse des impots rapide! Vous êtes naif comme le reste des Francais!
a écrit le 10/05/2016 à 11:02 :
Il faut penser aux foyers modestes en difficultés qui sont une part importante de notre société et qui mérite un assouplissement de leurs impôts : plus la richesse est importante, plus les impôts doivent être importants pour l'individu concerné. Merci bonsoir et à bat les inégalités économiques !
a écrit le 10/05/2016 à 10:48 :
La fiscalité, c'est compliqué...
a écrit le 15/05/2015 à 12:35 :
je ne m'en fais pas ...j'ai fais une loi pinel http://loi-pinel-1.org donc je ne paye plus rien
merci sylvia.
a écrit le 16/07/2014 à 11:13 :
Dès qu'un résultat dépasse le prévisionnel budgétaire il est aussitôt dépensé!! Quelle logique gestionnaire de long terme. On ne s'en sortira jamais.
De plus, dans notre pays 4% des ménages contribuent à hauteur de 40% de l'IR, on continue la dérive et l'inégalité fiscale.
a écrit le 14/07/2014 à 23:06 :
Arrêtez de nous endormir avec des "futurs" dont vous n'aurez pas droit à décision puisque Bruxelles pense pour vous!
a écrit le 14/07/2014 à 14:22 :
Car sinon c'est pas juste , les classes moyennes aisées sont alors obligées de payer plus pour compenser et donc elles sont étranglées , leur niveau de vie baisse. Injuste ! A quoi ça sert de travailler dur pour gagner plus si on se retrouve au niveau de quelqu'un qui gagne moins ? Cela n'incite pas à se décarcasser dans la vie si c'est pour ne pas récolter les fruits de ses efforts , si c'est pour que les autres profitent de votre effort au nom de la soi disante justice fiscale, de qui se moque-t-on? On est pas dupes. Si la baisse d'impôt des classes moyennes aisées ne se fait qu'en 2016 ou 2017 , donc après 4 ou 5 ans d'impôts massifs , cela voudra dire qu'on nous rend pas l'argent trop versé pendant ces 4 ou 5 ans !
a écrit le 14/07/2014 à 14:14 :
Les vrais pigeons plumes sont les gens de la classe moyenne " supérieure" avec la baisse du quotient familial qui est passé de 2336 a 1500 euros par enfant , une baisse énorme pour un couple avec 2 enfants! Injustice fiscale! On paye trop d'impôt , on ne consomme plus que le strict minimum vital et on n'est pas prêt de consommer si on ne nous restitue pas l'impôt qu'on a payé depuis des années.
a écrit le 14/07/2014 à 12:24 :
Quand je vois le niveau auquel ils abaissent la classe moyenne, cela fait peur!
Classe moyenne au SMIC? Mais de qui se foutent'ils? Au SMIC, on n'est pas classe moyenne, on est pauvre! A les écouter, gagner plus de 3000 € pur un couple, soit environ 1,4 fois le SMIC, nous transforme en riche privilégié! Ce n'est pas avec cette mentalité que l'on va redresser la France...
Réponse de le 14/07/2014 à 14:28 :
Alors donnons à tout le monde 10000 Euros. Comme argument du café du commerce, il n'y a pas mieux.
Réponse de le 14/07/2014 à 14:43 :
Les classes moyennes supérieures sont les vrais pigeons , ils payent la majorité de l'impôt . Injustice fiscale totale . Il faut nous rendre le trop payé ( et pas en 2016 ou 2017 , bien entendu , il ne faut nous prendre pour des idiots !
a écrit le 14/07/2014 à 9:39 :
Et les pigeons sont prêts à le croire ! La naïveté française est sans limite!
a écrit le 14/07/2014 à 9:24 :
àl la pêche aux voies comme à la pêche aux moules. cette normalitude est un fléau. on nous en remet encore une louche et toujours contre les mêmes.
a écrit le 14/07/2014 à 9:17 :
la plaisanterie de la diminution des impôts est de très mauvais goût
a écrit le 14/07/2014 à 3:00 :
Trop drôle ce gouvernement de gauche il augmente drastiquement les taxes, impôts puis après il se nargue de baisser les impôts ...
a écrit le 14/07/2014 à 1:26 :
pourquoi un site techniquement aussi nul ??? on ne peut rien lire sans qu'il disparaisse !!!
Réponse de le 14/07/2014 à 8:28 :
sans compter , qu'il faut des lustres avant qu' apparaissent les commentaires...quand ils apparaissent, par contre la PUB, elle... !
a écrit le 14/07/2014 à 1:15 :
c'est vraiment drôle, la dette augmente mais on fait des cadeaux fiscaux. Je ne comprends pas, ou bien nous allons vers une catastrophe terrifiante ou bien il y en a qui racontent des con....
Réponse de le 14/07/2014 à 8:29 :
comme la Grèce........!
Réponse de le 14/07/2014 à 14:33 :
Il n'y a qu'à lire ce forum. Tout le monde ici veut une baisse d'impôt. Ce sont les mêmes qui critiqueront les déficits. Or baisser les dépenses prennent du temps, énormément de temps. C'est comme planter un arbre, ça ne grandit pas du jour au lendemain.Les 5 ans du règne d'un président ne suffit pas. Mais en France, personne ne comprend cela. On veut tout vite et en final on n'a que des populistes qui promettent monts et merveilles pour le lendemain matin.
Réponse de le 14/07/2014 à 23:09 :
bien sûr, l'espoir fait vivre, n'est ce pas?.....
a écrit le 13/07/2014 à 20:48 :
Il faudrait plutôt élargir l'assiette fiscale afin que tout le monde soit responsabilisé par l'impôt et sache vraiment quel effort cela représente ...là c'est l'inverse, il s'agit d'une énième opération démagogique et électoraliste digne d'un république bananière !
a écrit le 13/07/2014 à 18:20 :
"Mais pour l'année prochaine, il pense plus simple d'augmenter la décote, cette formule mathématique appliquée à l'impôt quand celui-ci est inférieur à 1.020 euros et qui bénéficie à l'heure actuelle à plus de 7 millions de foyers, soit "une grande partie des classes moyennes, rappelle le spécialiste". Ce soit disant spécialiste est surtout un syndicaliste qui n'y connait rien en matière de fiscalité. Comment dire de telles inepties à savoir un célibataire qui paie moins de 1020 euros et que cela correspond à une grande partie des classes moyennes. Le salaire médian est de plus de 2000 euros, hors un célibataire qui gagne 2000 euros paie plus de 2000 euros d'impôts
a écrit le 13/07/2014 à 18:16 :
règle de démagogie : diminuer l'impôt de ceux qui en payent peu et augmenter l'impôt de ceux qui en payent beaucoup à la place des autres.
a écrit le 13/07/2014 à 17:03 :
Je souhaiterai comprendre ce que veut dire classe moyenne. A partir et jusqu'à quel revenu? On a l'impression que tous les Français appartiennent à la classe moyenne.
a écrit le 13/07/2014 à 16:46 :
C'est ça la France. On pond un système qui vous pompe et ensuite on essaie de mettre des freins au pompage. On rajoute sans arrêt des tuyaux à l'usine à gaz. Faire et défaire c'est toujours travailler.Si on passait à un système simple, u seul fonctionnaire avec un PC serait capable de tout gérer. Mais ce serait trop simple. Un fonctionnaire sans travail pondra toujours des formulaires et des formules pour qu'il puisse justifier son emploi.Le choc de simplification c'est pas pour demain
Réponse de le 13/07/2014 à 18:41 :
Autrement dit, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ! c'est ça, la France !!!
a écrit le 13/07/2014 à 15:27 :
C'est un comble, après avoir pendant deux ans mis la France sans dessus-dessous et lui avoir fait perdre plus que deux ans dans son redressement, ils ont peur des élections à venir et replongent dans les cadeaux fiscaux et la distribution d'une "cagnotte" jospinesque.
a écrit le 13/07/2014 à 9:44 :
heureux les simples d'esprit. Ils seront les premiers à se faire plumer
a écrit le 13/07/2014 à 8:08 :
d'arrêter de fumer.
Personne n'y croit.
Ainsi, quels que soient les actes, les anticipations des agents économiques resteront négatives.
Réponse de le 13/07/2014 à 16:48 :
Comment croire que la droite sait mieux faire quand on voit comment elle gère son propre parti.
Réponse de le 14/07/2014 à 8:31 :
qui nous débarrassera , une bonne fois pour toute, de tous ces incapables???? !!!!
a écrit le 12/07/2014 à 13:49 :
Si on parle du gouvernement, doit-on dire, l'homme va à dos d'âne ou bien l'âne dirige à dos d'homme. C'est une question d'Anelon, de Roland et de Charlenpagne...
a écrit le 12/07/2014 à 13:30 :
Pour l'instant on nous dit au FMI qu'il existe une bulle financière, d'où vient le mal?
a écrit le 12/07/2014 à 13:20 :
Cela donne un 25 mai :
FN : 24,86%
UMP : 20,81%
PS : 13,98% ; heureusement que la liste s'appelait Union de Gauche au fait.

Merci de continuer à faire mouliner les ordinateurs de Bercy et de bricoler, ça m'amuse.
Réponse de le 12/07/2014 à 20:29 :
14 % c est beaucoup dans 3 ans il en restera combien
Valls étant aussi tout mou FH ça va être la chianti !!!
Réponse de le 13/07/2014 à 16:16 :
ça donnera Marine minimum 40 % !! vous croyez à une plaisanterie? Qui vivra verra! vive MARINE !!
a écrit le 12/07/2014 à 13:10 :
Pour fermer les usines de production française et garnir le portefeuille de Montebourg et de Moscovici. Ils pourront ainsi faire de la justice sociale à tout va.
Ensuite, installer contrôles, péages, gilet jaune, gilet vert, gilet bleu, gilet marron, éthylotest jaune, bleu, vert, rouge, extincteurs, 4 roues de secours ....obligatoires pour faire rentrer de la TVA.
Racketter, rançonner, extorquer, dévaliser, taxer...tout doit être confisqué jusqu'à votre culotte.
Réponse de le 12/07/2014 à 19:19 :
C'est simple, ça fait longtemps que je me suis aperçu que l'Etat me prenait pour ceque je ne suis pas. Ça fait 10 ans que je n'ai plus de voitures
Réponse de le 12/07/2014 à 21:07 :
Qui s'appliquerait sur votre non possession de voiture. Vous devez payer, vous n'avez pas le choix, c'est une question de justice sociale. Vous travaillez pour cela. Vous vivez pour cela.
a écrit le 12/07/2014 à 12:53 :
On parle des impôts, de l'austérité, de l'ostalgie, de la sincérité des comptes, du chômage, du el des retraites, des statuts ou bien des vraies fausses retraites des jeunes? Car sans fonds on va où?
a écrit le 12/07/2014 à 12:17 :
Bon, je ne voudrais pas casser l'ambiance mais c'est trop tard maintenant. La France est durablement affaiblie, il ne fallait pas autant cracher sur le privé et penser que les droits n'entraînent pas davantage de devoirs. Ce pays va aller obligatoirement dans le mur à la façon de la Grèce.

Personnellement, je m'en fous, ingénieur, dirigeant une société avec mes associés. On va la déménager à l'étranger pour recruter tranquillement. Ce ne sont pas les véritables créateurs de richesse qui seront lésés par cette situation mais tous ceux qui n'ont pas voulu voir la réalité en face. Je suis prêt à récupérer tous les français compétents et ayant les idées claires mais pour le reste dès que j'ai un doute, hors de question de les recruter.

Je crois que bien qu'ayant voyagé, je n'ai jamais vu un pays où il y autant une différence entre ceux qui se bougent (j'essaie de les aider en tant que "business angel" mais avant tout mentor) et ceux qui sont toujours à freiner des quatre fers. C'est un drame mais il n'y a que quand la faim leur tenaillera les tripes que ces derniers comprendront (peut-être).
Réponse de le 12/07/2014 à 13:43 :
Tout à fait d'accord. Nous sommes en plein dans l'effet sablier, le bas s'élargissant sans cesse, le haut s'en sortant toujours en délocalisant ou au moins en optimisant, et le milieu, les classes moyennes, sont étranglées, condamnées à descendre ou à se tuer au travail pour monter. Les réductions d'IR accordées ne bénéficient pas aux classes moyennes, mais aux modestes payant un peu d'IR. La grande cohorte de contribuables payant 5000 à 10000 € d'IR, vivier de créateurs de richesse, est assommée et continue de l'être: hausse des impôts locaux, participation patronale à la mutuelle imposable, malus auto, etc, etc.... Nous sommes gouvernés par des idéologues incapables, conseillés par des pseudo-experts complètement à côté de la plaque...
Réponse de le 12/07/2014 à 17:53 :
Ma foi, pourquoi pas...mais n'oubliez pas de rendre votre carte Vitale.
Réponse de le 12/07/2014 à 21:18 :
Non mais rassurez-vous Widerstand, c'est déjà fait depuis longtemps puisque je suis assuré dans le privé, je suis bien mieux soigné et je ne paie ni URSSAF (sauf caf), ni RSI, ni mutuelle pour être mieux assuré qu'un français. Ça se fait très bien ça s'appelle la concurrence européenne.

Donc l'argument éculé de la carte vitale, ce n'est pas la peine. Comme toute autre argument de ce genre. Vivez bien votre pauvreté, elle ne fait que commencer.
Réponse de le 12/07/2014 à 21:59 :
J'ai fait le pas, j'ai rendu ma carte vitale (plus besoin d'attendre un rendez vous pendant 3 mois pour passer derrière tous les oisifs qui ne font rien de la journée et peuvent remplir les salles d'attente des médecins toute la journée).
Là où, je vis, je rencontre des gens courageux (ça existe), des travailleur qui font 5000 km pour trouver un travail et laissent femmes et enfants quand un chômeur français refuse un emploi à 50 km de chez lui. Ces femmes et ces hommes travaillent 2 à 3 fois plus que les français pour des salaires de misère et ils ne se plaignent pas. Je ne dis pas qu'il faut qu'on s'aligne la dessus mais j'aimerais que les français sachent la chance qu'ils ont. Je sais que vivre en France avec un SMIC, c'est dur. Mais la vie est dure. Ce n'est pas une nouveauté. Et tout ceux qui ont voyagé un petit peu diront qu'elle est plus dure ailleurs.
Quand j'explique aux étrangers comment ça se passe chez nous, on ne me croit pas. D'ailleurs, je n'ose pas dire que beaucoup de français gagnent 4 fois plus que mon interlocuteur à rester chez eux quand lui ne voit pas sa famille pendant deux ans pour travailler dur 12 heures par jour, 7/7.
Je ne souhaite pas ça en France mais d'avoir voulu le beurre et l'argent du beurre, on s'en rapproche très très vite.
Réponse de le 13/07/2014 à 16:22 :
vous décrétez que la vie est dure, que vivre avec un smig, c'est dur, mais bon, c'est ainsi, n'est ce pas???mais vous ne dites RIEN de rien sur nos em......fés de politique!! vous vous en gardez bien! pour eux, la vie n'est pas dure, alors qu'elle LE SOIT POUR TOUS! après, on en reparle !!!!
Réponse de le 14/07/2014 à 1:24 :
j'aimerais avoir vos coordonnées !! mais comment faire ???
Réponse de le 14/07/2014 à 1:52 :
@entrepreneur : j'aimerais vous contacter mais comment faire ????
Réponse de le 22/07/2014 à 12:08 :
Oui, la vie est dure et c'est ainsi. Elle est plus dure ailleurs, c'est comme ça.
Si vous espérez un emploi à vie, travailler 3 fois moins qu'un patron pour gagner à peine moins sans diplôme, sans prendre de risque, sans galère, sans se décarcasser, vous vous êtes trompés de planète et/ou de millénaire. et quand bien même vous aurez fait tout ça, il vous faudra compter sur le facteur chance.
c'est la vraie vie...
Je suis d'accord avec vous pour les politiques mais ce n'est pas un argument
a écrit le 12/07/2014 à 9:08 :
ISR+Foncier+Csg+Locaux : 25% de mon salaire net
donner encore 20% sur une voiture neuve ...
Réponse de le 12/07/2014 à 9:34 :
On ne vit pas d'un salaire en France mais d'héritage ou de rente, l'administration ponctionne donc tout revenu par un bout ou par un autre.
Réponse de le 12/07/2014 à 12:23 :
Si, si. Les hauts fonctionnaires vivent très bien de leur gras traitement et de leurs avantages en natures faramineux... ET les cheminots de leurs billets gratuits à vie, et EDF de leur électricité gratuite à vie, et les ensignants de leurs 3 à 6 mois de congés par an (6 mois dans les universités, avec 4 à 12 heures de travail hebdomadaire, si, si) ; etc... En France on ne gagne pas sa vie si o TRAVAILLE !!!!!
Réponse de le 12/07/2014 à 12:30 :
no conso : +1 Pour ma part IRS a augmenté de 20% et par conséquent j achète une voiture neuve tous les 3 ans ou lieu de 2 et garantie 3 ans donc une japonaise...
Réponse de le 12/07/2014 à 13:27 :
@No Conso:on va pleurer!saviez vous que cet argent prélevé sert a aider de gens a faible revenus et n'ayant pas d'emploi?j'éspère que les mots entraide et solidarité ont encore un sens pour vous!
Réponse de le 13/07/2014 à 16:57 :
C'est quoi cette fronde. Il faut bien que quelqu'un renfloue notre caisse.
Réponse de le 13/07/2014 à 19:00 :
Ça va jusqu'où l'entraide et la solidarité? Jusqu'à ce que personne n'ait plus qu'un autre?
Réponse de le 14/07/2014 à 1:28 :
qui va aider le chef d'entreprise qui perd tout car ISF impossible à payer ??? mais lui, AUCUN droit que celui de crever , c'est cela l'entraide et la solidarité ???
a écrit le 11/07/2014 à 21:43 :
10% des foyers paient déja 74% de l'ISR. Bientot ces 10% paieront 100% de l'ISR. Il ne s'agit plus d'une contribution de chacun selon ses capacités mais d'un action punitive et décourageante pour les plus entreprenants.
Réponse de le 12/07/2014 à 12:11 :
10% = minorité de droite = on s'en fout pour le PS, c'est simple non ?
a écrit le 11/07/2014 à 19:43 :
Je gagne 100 en brut et je touche au mieux 78. Sur cette somme je paie marginalement 45% d'impôt plus une surtaxe. Au mieux il me reste 43 et si je consomme je paie 20% de TVA et peut être des taxes (essence par exemple). Et on voudrait que je consomme ou que je paie des charges sociales pour un emploi à domicile. Pas question et pour financer quoi?
Réponse de le 11/07/2014 à 20:57 :
Vous avez raison : fini la voiture, les restos à étoiles, l'habillement, les dépenses superflues, les vacances en France, le coiffeur (vive la barbe avec une tondeuse à 30 euros......
Réponse de le 11/07/2014 à 21:47 :
Il semble que l'ISF à été oublie
a écrit le 11/07/2014 à 19:21 :
Il est a craindre de grosses surprises en recevant les feuilles d impôt pour la minorité des français qui sont redevables, des hausses de 10% a 30 % sont a venir . Qui pourra faire face ? Il y a des files d attentes a attendre aux services fiscaux avec un risque de fronde fiscale . Le gouvernement doit réagir avant sur toute la grille de l impôt sur le revenu, il aura été prévenu !!!!!
a écrit le 11/07/2014 à 18:40 :
BONNE NOUVELLE POUR LES MENAGES PAUVRES. SI TOUS LES FRAUDEURS PAYEZ LEURS INPOTS TOUS LE MONDE EN PAYERAIS MOINS ? ?? ON APELLE CELA LA SOLIDARITE NATIONNALE ???
Réponse de le 14/07/2014 à 1:32 :
solidarité nationale ou escroquerie nationale ??? et vous pensez une seule seconde que c'est une bonne nouvelle ??? pauvre pigeon !!!!
a écrit le 11/07/2014 à 18:20 :
Je n'arrive plus à saisir ce que les journalistes écrivent : je crois comprendre , surement à tort , qu'une grande majorité des classes moyennes paient moins de 1020 euros d'impot , surprenant !
a écrit le 11/07/2014 à 17:12 :
Et ou trouveras-t-on l'argent pour " "pérenniser" quand les comptes à l'étranger seront régularisés, soit en 2015 ou au maximum en 2016?
a écrit le 11/07/2014 à 16:26 :
Toujours pour les mêmes pendant ce temps les cadres ce font matraquer!
Réponse de le 11/07/2014 à 19:38 :
Pauvre chéri
Réponse de le 11/07/2014 à 20:55 :
Bah oui je sais même plus comment me payer des masseuses lol
a écrit le 11/07/2014 à 16:15 :
Des promesses toujours des promesses! Et après? TIC, TAC, TIC, TAC... 2017 approche!
Réponse de le 11/07/2014 à 19:39 :
Ben pour le coup la réduction de cette année est bien réelle et actée
Réponse de le 12/07/2014 à 7:21 :
on en reparle en septembre quand vous recevrez votre solde à payer
Réponse de le 14/07/2014 à 1:54 :
bien sûr que cette réduction est actée, seul problème, la dette du pays augmente, augmente, augmente, augmente !!!!!
a écrit le 11/07/2014 à 15:57 :
Demain on rase gratis !!
Il essaye de redonner confiance c est de la communication a 2 sous plus personne ne les croit

Et les réformes ??
Réponse de le 11/07/2014 à 16:17 :
De toute façon si ils donnent d'une main ils reprennent de l'autre... Et c'est toujours les même qui payent et les même qui empochent.
a écrit le 11/07/2014 à 15:46 :
le financement n'est toujours pas assure .le redressement fiscal peut etre . c'est comme l'argument que nous rabache tous les gouvernements DEPUIS 10 ANS ?????NOUS ALLONS FAIRE DES GROUPEMENTS D'ACHATS ::::/

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :