100.000 destructions de postes dans le secteur privé en 2013

 |   |  317  mots
Malgré les destructions de postes, la masse salariale du secteur privé a continué de progresser en 2013 (+1,2%). (Photo : Reuters)
Malgré les destructions de postes, la masse salariale du secteur privé a continué de progresser en 2013 (+1,2%). (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
En moyenne en 2013, les entreprises du secteur privé ont employé 17,8 millions de salariés, soit 0,6% de moins que l'année précédente, selon l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale.

100.000. C'est le nombre de postes détruits en 2013 par le secteur privé, arès une stabilisation de l'emploi en 2012, selon des données publiées jeudi par l'Acoss, qui coordonne le réseau des Urssaf.

Les statistiques de l'Acoss portent sur les effectifs salariés du secteur privé non agricole, excluant également les emplois à domicile

Baisse de 0,6% par rapport à 2012

"Les pertes d'emploi sont plus importantes sur les deux premiers trimestres, les effectifs salariés se stabilisant au quatrième trimestre", précise l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale.

Sur l'année passée, les entreprises du secteur privé ont employé en moyenne 17,8 millions de salariés, soit 0,6% de moins que l'année précédente.

L'industrie et la construction toujours en baisse

L'emploi est notamment en recul dans l'intérim, qui a perdu 34.000 postes (-5,6%) en moyenne annuelle. L'ampleur de cette baisse "ne reflète toutefois pas les évolutions enregistrées tout au long de l'année", nuance l'Acoss, qui note qu'au 4e trimestre 2013, l'intérim était en hausse de 3,1% sur un an.

Par secteur d'activité, l'emploi accentue sa dégradation dans l'industrie (-1,3% après -0,4% en 2012) et la construction (-1,9% après -0,9%). Il se stabilise en revanche dans le tertiaire hors intérim, secteur qui représente 70% des emplois du secteur privé.

Masse salariale en hausse

"Les secteurs les mieux orientés sont notamment l'action sociale et l'hébergement médicosocial (+21.000 postes), les activités informatiques (+6.000) et les activités récréatives (+3.000)", selon l'Acoss.

Malgré les destructions de postes, la masse salariale du secteur privé a continué de progresser en 2013 (+1,2%), mais moins rapidement qu'en 2012 (+2,1%). Elle s'élève à 520 milliards d'euros.

Progression du pouvoir d'achat

Sur la même période, le salaire moyen par tête a augmenté de 1,8%, plus rapidement que les prix à la consommation (+0,7%). Par conséquent, le pouvoir d'achat des salariés du privé a progressé de 1,0% en 2013.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/08/2014 à 14:51 :
Pour être complet il faudrait citer les nombreuses analyses qui indiquent une forte augmentation du travail au noir.
L'effet des charges et des obligations sur les les employeurs sont doublement négatifs
Baisse de l'emploi salarié et augmentation du travail au noir
a écrit le 02/08/2014 à 10:22 :
quand on a le record européen d'asphixie par les impôts et charges, il est totalement impossible que l'emploi reprenne, et ce n'est pas un allégement de quelques milliards qui seront suffisants quand on a alourdi les prélèvements de 80 milliards !!!! la solution c'est s'attaquer trés vite aux 200 milliards de mauvaises dépenses publiques, sureffectifs.. de quoi repasser à 3% de croissance et moins de 2 millions de chômeurs, mais les politiciens et administratifs résistent, ils veulent maintenir leurs privilèges même si ça détruit le privé qui les finance ! à virer, ce ne sont que des prédateurs de la société !
Réponse de le 02/08/2014 à 10:27 :
vous avez raison, mais la gauche progressiste réaliste, gestionnaire, courageuse, gestionnaire qui émerge (valls, mandon..) se heurte à la (fausse) gauche idéologique, sectaire, léthargique, dépensière qui fait des mesures antisociales de baisses des prestations, retraites...parce qu'elle ne veut pas faire les économies là où il faut, ces dizaines de milliards que signale la cour des comptes, gaspillages, inefficacité...cette gauche n'est qu'un super syndicat de défense des intérets du monde politico-administratif en détruisant le monde du travail, plus antisocial tu meurs !!!!
a écrit le 01/08/2014 à 15:20 :
A Qand la meme chose dans la fonction publique et les elus ;
Réponse de le 02/08/2014 à 8:18 :
Pour la fonction public c'est en ce moment mais pas les bons... D'ailleurs si vous avez un dossier d'aide pour la CAF, dépêchez vous vus le personnel qui reste votre dossier va s'empiler...
a écrit le 01/08/2014 à 8:09 :
elle est pas belle la reprise???
Réponse de le 01/08/2014 à 10:06 :
Comme "IL" l'avait prédit ...
a écrit le 01/08/2014 à 7:43 :
Nous regardons l'économie de ce pays patiner et couler un peu plus chaque jour. On connaissons les remèdes a ces maux mais personne n'ose les appliquer : flexibilité de l'emploi, réforme profonde du code du travail, baisse des charges, baisse des dépenses publiques, baisse du nombre de fonctionnaires, etc... Que faut il faire pour éviter le pire qui nous attend si ces mesures ne sont pas appliquées dans les années a venir ?
a écrit le 01/08/2014 à 4:49 :
Nous avons mis à la tête de ce pays une entreprise de démolition.
Il est grave d'apprendre que les secteurs les mieux orientés sont les les secteurs de l'action et du médico-social !
a écrit le 31/07/2014 à 19:35 :
C'est encore une fois une réalité pour lui : SON ACTION A DES RÉSULTATS et le premier est LA DESTRUCTION DE L'ÉCONOMIE FRANÇAISE , mais il a oublié de la mettre dans son programme de ´changements ´
Un oubli !!!
Réponse de le 31/07/2014 à 21:58 :
faut grandir.
apprends à t'informer, à réfléchir par toi même, à être constructif.
les boucs émissaires c'est pour les faibles.
Réponse de le 01/08/2014 à 10:12 :
Pas trop dur de se sentir un peu seul ?
Réponse de le 01/08/2014 à 16:13 :
Non. C'est stimulant !
a presto
Réponse de le 02/08/2014 à 8:20 :
Il n'est pas seul. Si ce n'est que pour ma part je ne vois pas ce qui est différent d'avec le droite...
a écrit le 31/07/2014 à 19:26 :
Voila ce qu'on appelle une assemblée qui gouverne contre l'intérêt général et contre la population... on fait la claque au chômage?
a écrit le 31/07/2014 à 19:11 :
La lutte contre le chômage par la méthode Hollande, c'est à dire l'appauvrissement du pays et des entreprises, fonctionne à plein !
a écrit le 31/07/2014 à 19:06 :
On note le système immoral dans lequel on vit: anti jeune et anti croissance. Une sphère administrative trop lourde, une production faible. On note des groupes terroristes antisémites financés par subvention. Les précaires exploités par les fonctionnaires qui travaillent moins qu'ailleurs. La croissance nulle et la défiscalisation, les logements chers et le peu d'ETI... les valeurs foulées au pieds et la démolition de nombre de foyers. A quand la révolution pour la paix publique des humanistes?
a écrit le 31/07/2014 à 18:46 :
Et ce n'est pas fini !!!!!!
a écrit le 31/07/2014 à 18:34 :
Et dans le public? Finalement pour une crise, peu de personne on perdu leur emploi... Pourquoi y a t'il autant de chômeurs?
a écrit le 31/07/2014 à 17:28 :
On nous publie que le chômage augmente, pourquoi l'Etat s'attaque-t-il aux citoyens? On parle d'un travail de sape, on joue au pompier pyromane? On a parlé du pib vice, alors on drogue la population, on détruit les foyers et on s'enrichit par ce biais? Sommes-nous dans un système économique moral? On parle d'un terrorisme institué par l'Etat, des bandes rouges subventionnées voudraient déclencher des attaques contre les juifs en empêchant la protection des citoyens. Pour les chrétiens, on parle de persécutions. Alors si l'ONU s'offusque, on essaierait de déclencher une guerre en France? Sommes-nous pour le chômage du sud et l'élimination sociale de nombreux jeunes? On entend dire plomber le moral, est-ce le but d'une société? On joue à l'escargot de croissance, 40 ans sous la moyenne? On parle d'un sondage pour 2017, on entend le fn qui fait une poussée électorale, seulement sommes-nous dans un Etat de droit? On parle de droits fictifs... Pour les bourses on supprime le mérite et on fait des profs à 4/20? Si l'Etat s'attaque aux citoyens français serons-nous réfugiés politiques contre la police politique violente? L'Europe fait de la destruction du genre humain par la promotion d'ignorants... On parle robolution, alors on dynamite l'économie? On serait sadomazochiste dans l'austérité? On parle d'un encadrement des honoraires, c'est un tableau? Sur quelle profession on tire pendant que les riches sont défiscalisés? Les républicains américains attaqueraient la présidence pour abus de pouvoir, mais les citoyens français ne sont-ils pas écrasés? Alors on fait donner l'orchestre? Les internes déterreraient la hache de guerre, ils jouent aux indiens? Les allemands auraient des hausses de salaire et nous de la tva et des impôts? Alors à quand la révolution pour l'intégration des jeunes et la croissance? La France serait donc antisémite et une folasse de croissance?
a écrit le 31/07/2014 à 11:51 :
Làs, les destructions d'emploi continuent dans les secteurs pouvant améliorer la balance commerciale (industrie essentiellement). Les emplois de service étant en majorité dûs à une circulation de richesse plutôt quà une création de richesse.
Etant dans l'industrie lourde, l'année dernière a été extrêmement ardue et rien de positif à l'horizon.
Réponse de le 31/07/2014 à 14:35 :
comparée à l'Allemagne, cela fait longtemps que la France n'est pas vraiment un grand pays industriel. pas nouveau.
les services nous aident à diminuer le déficit du commerce extérieur avec un excédent autour de 35 milliards. d'ou une balance commerciale de - 26 milliards, et non - 61.
a écrit le 31/07/2014 à 11:35 :
FH : "Il faut savoir faire semblant : le changement, c'est maintenant".
a écrit le 31/07/2014 à 10:56 :
L'OFCE a annoncé fin 2012 qu'avec la politique d'austérité conduite et suivant l'hypothèse de multiplicateur budgétaire qu'on appliquait aux coupes, la France n'arriverait pas à atteindre les 3% de déficit et connaîtrait un taux de chômage de 10 à 11%.
Nous y sommes...qui peut en être surpris ?
En passant il est piquant de constater que ceux qui ont conservé leur emploi dans le privé (quand même la très grande majorité) continuent de voir leur pouvoir d'achat progresser de plus de 1% par an, on doit en être à +5% sur 4 ans, on ne cesse de réclamer des diminutions des charges et taxes qui paraît-il écrasent les entreprises et puis.. Certes, cela doit être très inéquitablement réparti et ceux qui sont au SMIC n'en voient sans doute guère la couleur, mais quand même..alors que les gouvernements successifs ont gelé depuis 2010 la rémunération indiciaire dans la fonction publique de l'Etat, ce qui veut dire bientôt -7% pour ceux qui n'ont eu aucune évolution de carrière, tandis que l'INSEE a calculé qu'en moyenne (effet des promotions compris) cela donnait du -0,8% pour 2011&2012... quand on pense à tous les crachats sur ces salauds de privilégiés de fonction naires...
Réponse de le 31/07/2014 à 11:45 :
Il n'y a pas de politique d'austérité conduite en France: halte à la désinformation! Le budget de l'état continue d'être voté en hausse, années après années.
Le SMIC augmente années après années, donc contrairement à vos mensonges, les salariés au SMIC voient bien leur salaire progresser.
Enfin, la progression des salaires dans la fonction publique ne repose pas que sur le point d'indice, notion inexistante dans le privé d'ailleurs.
Réponse de le 31/07/2014 à 13:41 :
C'est quand même mieux !
Réponse de le 31/07/2014 à 15:34 :
Je confirme que le point d'indice est gelé pour le public. Le salaire brut de mon conjoint n'a pas pris un cent depuis 3 ans. Même la grille d'ancienneté a été modifiée donc 2 ans perdus. Résultat 40€ de net en moins que pour cette année (augmentation des cotisations retraite). Je suis dans le privé et le mien a perdu 50 €.
Alors oui notre pouvoir d'achat doit augmenter puisque les stats le disent.
En effet, malgré un net moindre, nous devons déclarer + au fisc (lol).
a écrit le 31/07/2014 à 10:54 :
mauvaise gestion du privé:trop de "back office",pas assez d'employés sur le terrain ,rémunérations des dirigeants délirantes frisant l'abus de bien sociaux.pas tous ces problèmes dans les collectivités locales qui continuent a soutenir l'emploi
Réponse de le 31/07/2014 à 11:32 :
Allez travailler dans le privé, vous apprendrez des choses ! Régulièrement tous les emplois sont passés au crible avec objectif de réduire les couts et d'améliorer la compétitivité. Ras-le-bol de ces fonctionnaires prétentieux qui ne savent pas qui les paient et qui ne sont jamais jugés sur leur efficacité au travail ou parfois même sur la réalité de leur travail !
Réponse de le 31/07/2014 à 14:19 :
« L'évolution de la masse salariale est affectée par le rythme de déroulement des carrières : celui-ci est aujourd'hui très favorable pour les fonctionnaires des collectivités territoriales.
En effet, dans de nombreuses collectivités, les avancements d'échelon se font systématiquement à l'ancienneté minimale.
De la même manière, les collectivités choisissent fréquemment d'ouvrir les promotions à l'ensemble des agents susceptibles d'être promus.
Des irrégularités ponctuelles mais néanmoins coûteuses ont été observées par les chambres régionales des comptes.
Celles-ci ont également constaté une croissance des dépenses liées à des régimes indemnitaires onéreux voire irréguliers.
De même, l'augmentation des heures supplémentaires apparaît peu maîtrisée.
L'évolution des dépenses de personnel tient également au temps de travail des agents, la durée annuelle étant fréquemment inférieure à la durée réglementaire : une remise en ordre s'impose en ce domaine.
Une meilleure prévention et un meilleur suivi des absences pour raison de santé pourraient également offrir des marges d'économies. »

etc...etc...
Réponse de le 31/07/2014 à 14:30 :
"si la hardiesse et l'esprit d'entreprise paraissent être les qualités dominantes du commerce allemand, la prudence et le souci de sa sécurité paraissent être celles du commerçant français" (Journal des Chambres de Commerce, 1914).
c'était avant l'expansion de l'Etat.
Les entrepreneurs français n'ont pas vraiment l'âme conquérante contrairement à nos voisins. l'esprit entrepreneurial est faible en France, comme le confirme le baromètre EY.

ras le bol des geignards et donneurs de leçons. aucune partie prenante ne peut donner de leçons aux autres.
on travaille ensemble, ou on n'y arrive pas.
Réponse de le 01/08/2014 à 5:29 :
Alors qu'est ce que vous attendez pour vous retrouver les manches et que vous entrepreniez ...
Les donneurs de leçons vous en faites partie!
Réponse de le 01/08/2014 à 10:19 :
Mouais ... Vous nous aviez habitué à mieux ... La preuve, pas autant de commentaires en retour comparé à des post précédents ... Ressaisisez-vous !
a écrit le 31/07/2014 à 10:06 :
Comment l'emploi pourrait il s'améliorer quand l'UMPS a mis en place la machine à les détruire et qui tourne à plein régime . Libre échange sans harmonisation , charges des entreprises exorbitantes , rigidité du code du travail qui rend impossible un licenciement sans se faire étrangler et donc bride l'embauche rendant très difficile l'évolution d'une entreprise en fonction des hausses et des baisses de commandes . Comment ça va finir ?!!! Parce qu'à ce régime le bateau France continue sa descente aux enfers .
a écrit le 31/07/2014 à 10:03 :
c'est ca, l'inversion de la courbe !!!!!!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :