L'application du plan d'économies français mis en doute par Moody's

 |   |  321  mots
Un service de l'agence Moody's pointe des tensions politiques susceptibles de remettre en cause de plan d'économies de 50 milliards d'euros décidés par le gouvernement. (Photo Reuters)
Un service de l'agence Moody's pointe des "tensions politiques" susceptibles de remettre en cause de plan d'économies de 50 milliards d'euros décidés par le gouvernement. (Photo Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Sa cible pour 2014 et 2015, le gouvernement français ne parviendra pas à l'atteindre, juge Moody's Investors Service dans une note publiée lundi soir.

"Même si le déficit est appelé à conserver une trajectoire baissière, le pays n'apparaît pas en mesure d'atteindre ses objectifs budgétaires en 2014 et 2015."

C'est ainsi que Moody's Investors Service, un service de l'agence de notation, juge les perspectives pour l'économie française dans une note publiée lundi soir.

Croissance insuffisante?

Première cause invoquée: une croissance moindre qu'attendu. Fin juin, l'Insee avait dit prévoir pour 2014 une croissance de 0,7% en France, inférieure au chiffre de 1% prévu par le gouvernement. Moody's a de son côté révisé à la baisse ses propres prévisions pour l'économie française: elle table désormais sur une croissance de 0,6% cette année et de 1,3% en 2015, contre respectivement 1% et 1,5% précédemment.

Plan d'économies

Cependant, d'autres explications relèveraient davantage de décisions politiques. Certes, les mesures décidées par le gouvernement français - 50 milliards d'euros d'ici à 2017 - ne sont pas totalement rejetées par l'agence. Celle-ci pointe:

"Dans l'hypothèse où elles seraient pleinement réalisées, ces mesures soutiendraient le profil de crédit de la France."

La France est pour l'instant notée "Aa1" avec une perspective négative.

"Tensions politiques ambiantes"

Toutefois, Moody's estime que parvenir à mettre en place ces réformes représente une tâche "d'autant plus ardue dans un contexte de croissance atone". Elle ajoute:

"Si les nouvelles orientations retenues par le gouvernement français (...) semblent globalement favorables à la compétitivité générale du pays, le risque lié à la mise en oeuvre de ce programme est toutefois significatif du fait de son ampleur sans précédent, des contours encore imprécis d'un grand nombre de mesures, des tensions politiques ambiantes et de la fragilité de la croissance économique."

La Commission européenne doute également de la capacité de la France à ramener l'an prochain son déficit public sous les 3% du produit intérieur brut.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/08/2014 à 14:59 :
la france dépense l'argent qu'elle n'a pas pas, du faux social antisocial qui détruit massivement l'emploi et les politiciens soignent le cancer de l'économie avec des plantes : ces mesurettes qui n’empêchent pas l’hémorragie de la dépense publique inefficace. comme si un ménage surendetté, qui grille le salaire en boite et est en déficit tous les mois, et qui ne touche en rien à ses mauvaises dépenses mais se surendette et accuse l banquier de le ruiner !!! c'est ça la france et ses politiciens de m.... de l'Ecole Nationale d'Abrutissement dont la seule finalité ets de pantoufler à vie dans des ministéres et préfectures avec l'aide du réseau....encore une spécificité française de l'anti-éducation nationale !!
Réponse de le 06/08/2014 à 15:12 :
totalement d'accord avec ce constat évident, les politiciens ne sont que les prédateurs de la nation et on ne fait que subirre cette dictature politico-administrative qui saigne le privé pour alimenter sa soif intarissable de dépenses, avantages, gaspillages
a écrit le 06/08/2014 à 12:39 :
les préteurs savent que le capital des français est de 11 000 milliards, donc ils distribuent gratos la coque des emprunts (taux faibles) aux politiciens léthargiques qui se satisfont de faire du social avec de la dette , et ensuite on passe à la dure : la faillite et jack pot !!! cata pour le peuple, mais tout bénf pour les préteurs et les politiciens au chaud, ces fonctionnaires de la politique à virer d'urgence car ils travaillent contre le peuple !!!
a écrit le 06/08/2014 à 12:34 :
les mesures ne sont pas du tout à la hauteur des enjeux, c'est 200 milliards d'économies de gaspillages, saupoudrages, sureffectifs..qui sont réalisables et eu plus tôt. mais le monde administratif et politique n'a jamais géré ni managé, toute réforme s'accompagne de primes, indemnités...qui font qu'il n'y a pas de gains et que les résultats sont dans une décennie....voire baisse de dépenses mais augmentation globale de la dépense....chacun se sert dans les caisses...il faut accélérer et gérer les réformes, il faut de vrais gestionnaires, pas ces camelots de la foire qui ne traitent rien et envoie le peuple dans la misère, mais misère sociale puisque de gauche !!!!
a écrit le 06/08/2014 à 9:45 :
Le seul fait de ne pas être souverain dans ses décisions, de copier ce que font les autres, amène a être juger par rapport a ceux qui nous entourent!
a écrit le 06/08/2014 à 8:55 :
Les Français à 80% jugent aussi les perspectives négatives de leur économie, et au même taux l'incompétence du Président Normal, mais sûrement pas "Normal sup'" et de ses sbires du Gouvernement.
a écrit le 05/08/2014 à 22:46 :
Si on parle obligations et croissance, on doit parler pacte de stabilité... Ou bien éviction, ou bien dissolution.
a écrit le 05/08/2014 à 22:40 :
Il faudrait que cessent la politique de guerre antisémite et antichrétienne des communistes qui alimente le jiadisme en Irak. C'est une logique d'oppression politique, une agression des fonctionnaires contre la population. C'est l'Etat d'incurie et de non droit, il n'y a pas de pacte républicain... Le déglingage de l'économie poursuit son court avec le chômage qui augmente et l'austérité qui vient. Trop d'Etat tue l'Etat, c'est pourtant simple.
Réponse de le 06/08/2014 à 15:53 :
hohoho Raccourcis saisissants !!! Compte tenu du sujet de l'article,je n'ai pas tout compris, pardonnez moi.
a écrit le 05/08/2014 à 22:33 :
Les histoires d'austérité et d'emploi, c'est que l'Etat et son administration bute la société!
a écrit le 05/08/2014 à 19:11 :
La France c est quoi cohorte de fonctionnaires dans tous les domaines d activités qui ne cessent de gonflés d anne en année ,les plans d économie bidons c est de la rigolade !
a écrit le 05/08/2014 à 18:51 :
Avec le modèle économique Français, même l'esclavagisme ne résoudrait pas le problème... Plus les salariés sont fouettés, moins ils rapportent d'argent.
a écrit le 05/08/2014 à 18:28 :
Donc à vous lire YAKA.
Chiche et vous allez voir ce qui va se passer : manifestations, grèves etc..........
Mais non je déconne on aime les réformes.
a écrit le 05/08/2014 à 18:15 :
Moody's émet des doutes et pourtant la dette française est recherchée par les investisseurs malgré un rendement ridiculement bas (1,5% environ)...Pourquoi?
Réponse de le 05/08/2014 à 20:41 :
les assureurs vie francais sont obliges de prendre de la dette c'est ' la repression financiere'... pour les internationaux, ilspensent que ' quoi qu'il arrive, les allemands vont payer pour sauver l'europe'... et ils se trompent...
Réponse de le 06/08/2014 à 8:41 :
Parce que le patrimoine des ménages est très conséquent, et que ce sera reset sur celui ci quand la France fera défaut(souvenez vous de Chypre);le risque est effectivement faible!
a écrit le 05/08/2014 à 17:38 :
Et pendant ce temps qu'on s'intéresse aux doutes de Moody's à propos de la France (comme quoi !!), la secrétaire d'Etat britannique aux Affaires étrangères, la vénérable Baronne Warsi, démissionne en réaction à la position de Londres sur Gaza, qu'elle qualifie de "moralement indéfendable". Sale temps pour le pion de Washington de son chef, celui nommé David C.
Réponse de le 05/08/2014 à 22:00 :
Je viens de l'apprendre, je suis scié !!! nom de Dieu, l'Europe dégringole plus vite que l'on pourrait imaginer !!!
a écrit le 05/08/2014 à 16:47 :
Moody, c'est l'affaire pendante des obligations vendues à des pseudo vautours, l'histoire de la faillite de l'argentine, voila une politique d'indépendance!
On a des professions réglementées, on tire sur les taxis, les autos écoles, les vétérinaires, on déglingue les salariés en précarité sans réformer les statuts. On défiscalise les riches et on tire sur la société. On réforme le numérus clausus, quid des avocats au barreau à 30 ans au smic, des ingnieurs en emploi alimentaire, des 50% de diplômés en exclusion. Le boomer se moque du monde, il ne fait pas faire de la croissance des emplois, il ne fait que déglinguer l'industrie, l'innovation, et des dettes qui font de l'austérité. Est-ce là le but d'une société, la prime à la paresse, les politiques chômagiste de vampirisme social? On oublie les auto entrepreneurs qui sont des laissés pour compte... greffier 29117 euros de moyenne, médecin généraliste 5666 de moyenne, huissier de justice 6272 de moyenne, mandataire judiciaire 25723 de moyenne, dentiste 6912, médecin spécialiste 6272. Alors le mérite républicain, c'est à la paperasse et à la bétise? Pour la croissance, on fait comme le sénat, on repasse? Et les pdg subventonnés qui vendent à l'étranger, c'est du bon travail, comme la socialisation des pertes bancaires, les 150 milliards non déclarés du public, les retraites edf à 3 de pension pour 1 cotisé... C'est le règne du boomer incapable qui dit aux autres qu'ils ne valent rien, un zozo zozial, le débilisme économique, sur la précarité voire l'exclusion des jeunes!
a écrit le 05/08/2014 à 16:42 :
On a des professions réglementées, on tire sur les taxis, les autos écoles, les vétérinaires, on déglingue les salariés en précarité sans réformer les statuts. On défiscalise les riches et on tire sur la société. On réforme le numérus clausus, quid des avocats au barreau à 30 ans au smic, des ingnieurs en emploi alimentaire, des 50% de diplômés en exclusion. Le boomer se moque du monde, il ne fait pas faire de la croissance des emplois, il ne fait que déglinguer l'industrie, l'innovation, et des dettes qui font de l'austérité. Est-ce là le but d'une société, la prime à la paresse, les politiques chômagiste de vampirisme social? On oublie les auto entrepreneurs qui sont des laissés pour compte... greffier 29117 euros de moyenne, médecin généraliste 5666 de moyenne, huissier de justice 6272 de moyenne, mandataire judiciaire 25723 de moyenne, dentiste 6912, médecin spécialiste 6272. Alors le mérite républicain, c'est à la paperasse et à la bétise? Pour la croissance, on fait comme le sénat, on repasse? Et les pdg subventonnés qui vendent à l'étranger, c'est du bon travail, comme la socialisation des pertes bancaires, les 150 milliards non déclarés du public, les retraites edf à 3 de pension pour 1 cotisé... De la répueblique des mouches!
a écrit le 05/08/2014 à 16:02 :
On fait dans le règne du bête, des faux profs, enseignangnans à 4/20 et des thèses en exclusion. On dit qu'il faut des réseaux pour trouver du travail, pourquoi ne pas faire un réseau diplômé, genre ffi: France forte de l'Intérieur. On parle relancer la France Forte et pas de l'industrie faible? Si on fait une France Faible c'est pour vendre le pays, genre altom? Quid de l'Europe qui subventionne la mise au chômage par la PAC, politique anti croissance chez doux.
Que penser des poles emplois qui proposent à des bac+5 de distribuer des pubs dans les boites aux lettres?
Que penser des relances par la casse?
On parle du bac, c'est une réforme de la bureaucratie, un vrai faux dégraissage du mamouth graisseux faute de muscle. Alors suppression ou bien réforme?
C'est comme la croissance, bon sujet pour le bac... La croissance est-elle d'intérêt général? On subventionne les riches du cinéma et on déglingue les diplômés français... qui parle de croissance?
a écrit le 05/08/2014 à 15:50 :
Moody's ne prend pas un gros risque de se tromper avec la politique que mène la France. Le Gouvernement actuel n'ose pas, autant par idéologie que par peur, engager des réformes de fond sur la baisse des dépenses publiques. On compte toujours sur la croissance pour ne rien faire... Heureusement que l'Allemagne nous a à l'oeil et ne croit plus ce que lui raconte nos politiques.
Quelle tristesse!
Réponse de le 05/08/2014 à 16:45 :
mais vraiment rien à attendre de l'Allemagne.
L'italie, l'Espagne et la France galèrent!
Mais à qui donc profite le crime?
a écrit le 05/08/2014 à 15:25 :
Moody's ferait mieux de se pencher sur la situation réelle US. Là, ils auraient bien d'autres surprises.
a écrit le 05/08/2014 à 15:05 :
On parle des déficits, on oublie qu'on a une baisse du PIB hors inflation, on parle d'un euthanasie de la croissance et d'un malthusianisme funeste. Le bureaucratisme ça ne fonctionne pas: plus y a de fonctionnaires, plus y a de chômeurs. On encourage les milliardaires, les fusions mises au chômage et on tire sur la population. Et le déficit relance l'allemagne, on roule pour qui? On nous dit "perspectives négatives", ce n'est pas sans conséquence... Les précaires n'ont pas de compensation en terme de retraite par rapport aux statuts alors que les jeunes sont à 70 ans, elle est où la justice? Certaines études sont payées, d'autres ne comptent pas dans la retraite alors que certains sont en retraite à 50 ans. On fait des bulles et des relances pets dans l'eau, 40 ans sous la moyenne ocde. La question du déficit pose le problème de l'euro. Alors sommes-nous suicidaires puisqu'on nous publie les naufrageurs... Pouvez-vous commenter les publications: les fonctionnaires contre l'Etat, la cleptocratie, l'inaptocratie. On joue à bureauland?
a écrit le 05/08/2014 à 14:44 :
Pour la question du déficit, on compterait 75% contre les excès de mauvaises dépenses sans résultat. On voit l'Argentine en faillite avec l'histoire des fonds. On dilapide en ronds points inutiles au lieu de remonter l'industrie... par l'innovation d'utilité publique. Sur les dépenses, les agences seraient sceptiques, on postule pour l'austérité? On a un ministre qui a sauté en élections parait-il, on aurait un fou social de type fuhreur qui fait de l'éventrement de la société une politique de sous développement? Les économies seraient des effets d'annonce. On nourrirait le terrorisme des jiyad en Irak avec les persécutions des chrétiens et des juifs, quid des machétistes? On joue à la faucheuse dans les foyers français? Il y aurait une éviction en 17, alors on met la population au bagne, puisqu'on parle routes de la servitude financière, sommes-nous indépendants, comme l'Argentine?
a écrit le 05/08/2014 à 14:24 :
La France est mal dirigée, on ne fait ni croissance ni emplois, c'est le ninisme, le petisme, le nihilisme social. On fait des dettes qui conduisent à l'austérité. La sphère productive égale aux deux tiers de l'Allemagne est étouffée par une bureaucratie supérieure de 10 points de PIB, c'est du pib en carton alors que pmi est toujours déprécié de 15% et ce sont les jeunes qui sont victimes de la bétise instituée par l'Etat. voyez comme en Espagne on s'indigne! On déplore encore à cause de la malbouffe de l'Etat qui ne fait pas son travail, un enfant mort d'infection digestive. C'est ça le but d'une société? Peut-on dénoncer le travail gratuit dans l'administration? Le chômage est-il une avancée sociale? On réforme les taxis mais pas les statuts... Les écarts de niveau de vie montrent une flagrante injustice contre les jeunes actifs, on appelle cela le progrès? Le fonctionnaire totalitaire fait du travail de sape de la croissance... à quand la robolution et la productivité, la compétitivité, les codes quadruplés? C'est pas un Etat, c'est un tas!
a écrit le 05/08/2014 à 14:09 :
Moody's = Un thermomètre qui donne la température de juin quand on est en hiver !
a écrit le 05/08/2014 à 14:06 :
En effet, c'est l'économie de dévaluation des années 80 et une industrie faible... alors on descend le pays en tuant le pouvoir d'achat et l'emploi? L'Etat dessert la société. Les fonctionnaires travaillent moins qu'ailleurs sur le dos des précaires, 50% de diplômés en exclusion, une pénurie de logement et 90% d'embauches en cdd... elle est où la justice quand le but est d'asservir, de démolir et d'en profiter? On tire sur la société en défiscalisant les riches... Le boomster fait son œuvre de démolition du genre humain par le maximum de chômage! On bourse les soins aux séniors, mais pas le McDo aux jeunes? On joue à la finance casino, on parle de mauvaise finances, c'est les finances publiques?
a écrit le 05/08/2014 à 13:47 :
Nous avons un Etat verruqueux qui tue la croissance et l'emploi! C'est du parasitisme social. Nous sommes dans un régime fasciste anti jeune, anti juif, anti chrétien, anti croissance, anti humaniste, anti industrie, anti emploi, une dictature d'une clique terroriste qui prend des groupes pour cible, il existe une poice politique de persécution. On a un petit coco qui descend la société, on parle de sape de la croissance, on oublie les retraites virtuelles, les tva qu'on annonce en augmentation... C'est un Etat qui étouffe la croissance, il ne régule rien, il n'encourage rien, on parle simplification... Maître Aliboron fait la leçon d'économie! On dit 1000 feuilles ou 1000 pattes?
a écrit le 05/08/2014 à 13:11 :
On nous dit que Moody ne croit pas aux baisses de dépenses, elles ont augmenté... ce qui nous pose la question de la démocratie française puisque les sondages montrent une très forte majorité pour les baisses de dépenses, d'impôts, les excès de paperasserie administrative. On oublie nos problèmes industriels, il n'existe pas de moteur dans l'économie française, ni de stratégie de développement, on voit les entreprises filer à l'étranger... Imaginez en Europe qu'il existe des pays dans lesquels un tyran stupide ravage le pays avec sa clique de bas prévôts d'ancien régime et fait des millions de comptes et des millions de chômeurs... pourtant c'est une préoccupation nationale numéro un! Alors le règne de la bétise?
a écrit le 05/08/2014 à 12:57 :
En réalité depuis décembre le gvt est dans la com mais rien ne se fait réellement. La réforme des régions se traduira par une augmentation des dépenses par la mise à niveau des traitements des agents , la production manufacturière va continuer à péricliter donc la France va s'enfoncer tranquillement dans le marasme et à terme sa seule solution sera de reprendre une autonomie monétaire pour faire ce qu'elle sait faire le mieux "faire tourner la planche à billets et dévaluer."en bref un retour au Franc avec un taux du genre 1$= 8 ou 9 ou 10 FF.et alors le réveil va être dur dur!!!!!!!
a écrit le 05/08/2014 à 12:25 :
Oui, la France doit se réformer et s'attaquer au mille-feuille.
Les citoyens français pensaient que la droite allait acter.
L'ex-président, et ses valets, n'ont pas eu le cran d'enclencher les réformes, dommage.
Au contraire, ils ont claqué des centaines de milliards pour des résultats que nous n'avons jamais vu.
D'ou la dette astronomique à la fin du précédent quinquennat.
.
Si la France n'appliquait pas ces mesures d'austérité imposées par l'Allemagne, la croissance de son PIB serait, au minimum, supérieur à 2% par an, de quoi commencer a résorber la chomage.
.
C'est bien le fait de vouloir atteindre les 3% au plus vite qui nous met dans le mur.
L'objectif des 3% c'est bien, mais y'a pas urgence pour obtenir cet objectif.
Nous nous sommes tous endettés un jour ou l'autre, c'est comme cela qu'on progresse.
L'Allemagne peut bien maintenir la France la tête sous l'eau encore un ou deux ans.
Nous verrons bien qui gagnera la bataille économique malgré l'avance que l'Allemagne à prise au détriment d'autres nations européennes, notamment Italie, Espagne et France.
.
Productions industrielles avril/mai.
Allemagne;
Avril -0,3%
Mai -1,8%
France:
Avril +0,3%
Mai -1,7%
.
Si l'Allemagne avait eu la même natalité que la France, entre 2008 et 2013, elle aurait plongé bien plus que la France.
Il faut comparer ce qui est comparable.
Si elle veut marquer l'histoire, Madame Merkel devrait quitter la vie politique le plus rapidement possible.
Elle pourra toujours mettre à son actif les réformes réalisées par son prédécesseur.
Réponse de le 05/08/2014 à 14:09 :
Vous êtes pour les vieilles méthodes qui nous ammener a la ruine

Il va bien falloir réduire les dépenses
Et depuis 2 ans hollande ne fait que de la com

Soutenez les réformes ne chercher pas des excuses a holland
Réponse de le 05/08/2014 à 18:32 :
non, je ai pas dit qu'il ne faut pas réduire les dépenses, mais les infos de Moody's sont sans intérêts, et sans influence, on le connait l'état de la France.
Et les investisseurs aussi qui reviennent tous en force, preuve que l'hexagone a les reins solides. Hollande est un handicapé de la parole qui ne m'intéresse pas. Ceci étant d'autres bossent au gouvernement et essaient avec de faibles moyens de rattraper les errements des 25 années précédentes.
Donc plutôt que de baver, poser vous la question de ce que vous pouvez faire ou proposer pour faire avancer le choses. Ras le bol du french bashing.
Que tout le monde se bouge les fesses.
Et je suis patron de pme qui réussi, et ne me plein pas.
Mon BE est en guerre depuis 10ans et cela fonctionne.
Ceux qui se sont endormis sur leurs lauriers et n'étaient pas assez solides et sécurisés avant la crise, sont seuls responsables de leur situation fragilisée.
Réponse de le 05/08/2014 à 21:32 :
Donnez votre cursus universitaire et professionnel, pour oser denigrer le travail d'experts? Bien sur leur analyse ne va pas dans le sens socialo, mais quand on voit en DEUX ANS, les resultats ou plutot la Ruine de l'autre et de sa bande de profiteurs....bon cursus, que l'on sache Quel genie, nous avons comme contradicteurs. PTDR.
Réponse de le 06/08/2014 à 10:53 :
"Donnez votre cursus universitaire et professionnel"
Mon pauvre, vous êtes lamentable, mais vous seriez surpris.
Le cursus ne fait pas tout, j'ai ~ 40% d'ingés, mais je traite tous mes salariés à égalité. Votre approche est médiocre.
Les meilleurs développeurs ne sont pas forcement les meilleurs matheux.
Le problème, c'est justement ces techno-experts, qui nous expliquent, à un moment, le bon modèle industriel qu'il faut suivre, et puis, quelques années plus tard, font marchent arrière toute, en constatant les dégats, sans pour autant avouer s'être trompés.
.
Experts financiers qui se plantent dans leurs prévisions.
Ils sont très forts, avec leurs logiciels, pour constater, la réalité à l'instant T, rien d'autres.
Les conséquenses de produits vérolés, pas prevues.
Les crises, pas prévues.
Etc...... Du vent.
Un B.E. ou un laboratoire de recherche, ca innove, ca prend des risques, ce ne fait pas que des constats, c'est du concret, des biens en résultent.
Marco
a écrit le 05/08/2014 à 11:47 :
boursier.com le 17/07:
"Fusions-acquisitions : les groupes français sont plus souvent prédateurs que proies !"
"Une balance favorable aux groupes français en 2013"
"Cela ne doit toutefois pas faire oublier que 2014 reste une exception. De 2000 à 2013, la situation a en effet été bien différente. Sur chacune de ces 14 années, le nombre d'opérations françaises à l'étranger a systématiquement dépassé le nombre d'opérations étrangères en France."
"L'an dernier, on a par exemple dénombré 458 acquisitions françaises hors des frontières (outbound) pour 39,7 milliards de dollars, contre 354 opérations inverses (inbound) d'un montant total de 13,8 milliards de dollars."
a écrit le 05/08/2014 à 11:36 :
Il suffit que l'Elysée décide de ne plus vendre les Mistrals à la Russie et tous les doutes de Moody's – comme par miracle – disparaissent dans l'air. On fait un pari ?
a écrit le 05/08/2014 à 11:17 :
Le 17/07, la Tribune:
""Le rendement de la dette de la France à 10 ans a enregistré un nouveau record historique à la baisse jeudi, les investisseurs plébiscitant la dette française en période d'aversion pour le risque. Le taux est descendu à 1,578% en séance sur le marché secondaire où s'échange la dette déjà émise, battant son dernier record en séance de 1,604% le 10 juillet. La veille, il a terminé à 1,615%.""
.
Heureusement que la situation économique française fait peur aux investisseurs?
Moody's:
"La France est pour l'instant notée "Aa1" avec une perspective négative"
Moody's = zéro
Les 3% vont attendre.
-
Mes excuses aux chomeurs, sans-emplois, smicards et autres arnaqués par le système.
25 années de non-choix, ca laisse évidement des traces.
a écrit le 05/08/2014 à 11:13 :
Le plan d'économies est réel:baisse des dotations aux collectivités ou aux CCI.Mais le résultat pour les citoyens sera terrible:compensation par la hausse des impots locaux et de l'ex taxe professionelle
Réponse de le 05/08/2014 à 11:23 :
J'espère que nous en aurons en plus de :
- augmentation des impôts locaux
- augmentation des impôts fonciers
- augmentation de la redevance Tv
- augmentation des parcmètres
- augmentation des droits de mutation
...
La future augmentation des taxes de séjour et surtout une eco taxe .

Je suis friand de taxe écologique. Pas vous ?

J'adore quand pour 100€ de facture énergétique, il y en ait pour 60€ de droits, de contributions, de TVA, d'abonnement, de redevances et d'eco blabla.
a écrit le 05/08/2014 à 11:10 :
Comment peut on mettre la parole de François hollande en doute !!!!
a écrit le 05/08/2014 à 11:04 :
Evidemment ce gouvernement ne fait rien que des effets d'annonces, il n'y a pas d’économies!!
a écrit le 05/08/2014 à 10:57 :
IMPOSIBLE est, et a toujours été Français !!! Rappelez-vous Waterloo !!! En France, tout n'est qu'arrogance.........
a écrit le 05/08/2014 à 10:56 :
2017 vite !!
a écrit le 05/08/2014 à 10:50 :
Devrait être une priorité.
Il ne faut pas attendre 2110 pour tenter de l'inverser Michel.
Michel ?
a écrit le 05/08/2014 à 10:43 :
Avoir un gouvernement aussi inconscient c'est une première pour la France. Même les républiques bananière n'a pas de laxisme de ce niveau. Le Medef n'existe plus, l'opposition est molle et l'économie se delite progressivement. En final, cette gauche ne voulait que le pouvoir et l'argent sans projet de relance économique du pays. Qui impacte rait TOUS les français.
Les RIPOUX sont en place et vont y rester trop longtemps pour créer de lourds dommages (mafieux de retour, amplification du travail au noir, économies parallèles, asphyxie de l'économie, sur taxation délibérée des français pour compenser l'incompétence en gestion de l'état)
a écrit le 05/08/2014 à 10:34 :
Qui est ce monsieur qui parle dans la video ci dessus ????
a écrit le 05/08/2014 à 10:24 :
Je crois qu'on écrit une page de l'histoire de France dont on va se rappeler longtemps.
Réponse de le 05/08/2014 à 10:43 :
Il faut arrêter de critiquer un gouvernement qui réussit tout ce qu'il fait : hausse des impôts, relance, chômage, libération de l'Afrique, guerre à la finance...
a écrit le 05/08/2014 à 10:13 :
Les plans qui ne tiennent pas une semaine sans modification sont également pour bon nombre de français qu'un miroir aux alouettes pardon un miroir politique pas une réalité économqiue car les économies prévues volent en éclat à chaque bruit de députés plus occupés par tenir leur circonscription que par le besoin de changement dans notre pays. Autre fait marquant en marge vouloir imposer l'ex ministre de l'éco à Bruxelles ce n'est pas de la compétence que l'on met en valeur mais encore une fois cette maladie de caser les copains et parfois en m^me temps coquins.
a écrit le 05/08/2014 à 10:12 :
Très futé, Moody's, ils ont compris qu'il n'y a pas de plan, Bravo.
Réponse de le 05/08/2014 à 11:11 :
Ils sont tellement futé qu'ils n'ont pas vu venir la crise et qu'ils allouaient les AAA à Leyman Brosthers. Bravo MoodyS; ces boîtes là ne travaillent que pour leurs intérêts et pour rien d'autre.
Réponse de le 05/08/2014 à 12:50 :
Oui, ce sont des officines créés de toute pièce pour des banques internationales qui donne des prêts aux nations, mais ca veut pas dire pour autant que tout va bien ici.
a écrit le 05/08/2014 à 10:10 :
Elle a le droit à des vacances la croissance. Sinon, ce serait de la discrimination sociale. Moody pourrait le comprendre.
La France respectera ses engagements cette année et jusqu'en 2017. Elle atteindra ses objectifs qui sont, rappelons le :
- une dette : 110%/PIB
- un déficit budgétaire de 3% (mais plus proche de 4%)
- 4 millions de chômeurs cat. A (libérés du travail sera le terme employé)
- une plus grande justice sociale avec une immigration incontrôlée

Moody devrait communiquer ceci aux investisors.
Réponse de le 05/08/2014 à 10:42 :
Regardez donc l'évolution de taux de la France avant de raconter des salades, ils se rapprochent de plus en plus de ceux de l'Allemagne.
Ce qui contredit le " la France est foutue " et autres conneries dans ce genre.
Les investisseurs reviennent massivement en France.
Les Moody's et autres ne valent pas un clou.
Réponse de le 05/08/2014 à 10:47 :
Ajoute 60% de prélèvement obligatoire sur salaire.
"Jour de libération fiscal le 28 juillet".
Réponse de le 05/08/2014 à 11:19 :
Quand on n'a jamais quitté la France pour voir comment cela se passe ailleurs, on raconte n'importe quoi. Quelle est la contrepartie des prélèvement sur salaire, Dans d'autres pays,cela est moindre, mais les assurances médicales par exemple sont aussi plus élevées et on n'assure que les jeunes et les biens portants.
Réponse de le 05/08/2014 à 11:36 :
La Grèce avait été avertie.
Réponse de le 05/08/2014 à 11:39 :
Et pour les chômeurs, on leur envoie une carte postale ?
Allez chez l'ophtalmo rapidement.
Réponse de le 05/08/2014 à 12:06 :
Voir un post au-dessus à 11h17 ou je m'excuse auprès de chômeurs.
Désolé, ratée votre attaque
Bien tentée.
Allez-y, vous avez encore le droit à un essai. LOL
Marco
a écrit le 05/08/2014 à 10:00 :
L'Etat joue encore son rôle d'amortisseur social mais le jour où les groupes de pression et autres corporatismes l'emporteront, je crains pour sa cohésion.
Réponse de le 05/08/2014 à 10:37 :
Ne vous en faites pas : Etat ou pas Etat, avec tous les gens de gauche que nous avons en France dont le discours est qu'ils sont pour partager leur fric, il n'y a aucun problème..
Sans compter que c'est un peu normal que les privilégiés responsables de la ruine de la France tente de corriger leur dégâts.
a écrit le 05/08/2014 à 9:54 :
je le mets en doute ce plan
a écrit le 05/08/2014 à 9:54 :
Je le comprends très bien plus personne, sauf 15% de bobos de gauche croient encore à Flamby et manolo. Le monde entier n'a plus confiance dans les dirigeants incapables de ce pays et ils ont parfaitement raison.
a écrit le 05/08/2014 à 9:46 :
Moody's et la BCE de Merkel nous gonflent.
Réponse de le 05/08/2014 à 9:54 :
Il semble que vous ne payez pas d'impôts sinon ils ne vous gonflerait pas.
Réponse de le 05/08/2014 à 12:00 :
Etonnant cette affirmation gratuite?
Ne vous en déplaise, je paie des impôts, plutôt au dessus de la moyenne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :