Les frais de scolarité augmentent cette année

 |   |  294  mots
Si le prix des fournitures scolaires baisse de 0,27%, les équipements sportifs et les dépenses liées aux assurances scolaires, en hausse de 12%, font monter la facture des familles.
Si le prix des fournitures scolaires baisse de 0,27%, les équipements sportifs et les dépenses liées aux assurances scolaires, en hausse de 12%, font monter la facture des familles. (Crédits : Reuters)
Son coût augmente de 1,35% par rapport à l'année scolaire 2013, a estimé mardi la Confédération syndicale des Familles (CSF). Une hausse qu'elle explique notamment par les prix des équipements sportifs et les dépenses liées aux assurances scolaires, en hausse de 12%.

L'année scolaire 2014 sera en moyenne légèrement plus chère que l'année 2013. Son coût augmente de 1,35%, selon une enquête annuelle de la Confédération syndicale des Familles (CSF), qui intègre les dépenses à la rentrée puis pendant l'année.

Si le prix des fournitures scolaires baisse de 0,27%, les équipements sportifs et les dépenses liées aux assurances scolaires, en hausse de 12%, font monter la facture des familles. À eux seuls, les prix des équipements sportifs pour les lycéens font un bond de 17%.

Des différences notables selon les classes

Pour un élève inscrit en 4e, les frais de scolarité baissent ainsi de 1,51% à 323,06 euros, quand ils montent de 2,68% à 653,27 euros pour un élève inscrit en seconde générale.

La CSF se félicite en revanche qu'une simple déclaration sur l'honneur suffise désormais pour que l'allocation de rentrée scolaire (ARS) soit versée pour les plus de 16 ans, tout en regrettant que celle-ci "oscille seulement de 33,27 euros entre un enfant en primaire et un lycéen" et que les plus de 18 ans en soient exclus.

"Plus les enfants progressent dans leurs études, plus le coût induit par la scolarité contraint le budget familial", note l'association.

28,4% des ressources d'un parent seul de trois enfants au smic

Une famille monoparentale avec trois jeunes enfants, dont le parent travaille au smic, utilisera ainsi 28,4% de ses ressources de septembre pour les dépenses de la rentrée scolaire, allocations comprises.

Mais pour la même famille, si les trois enfants sont âgés de 15 à 20 ans et scolarisés en lycée et dans l'enseignement supérieur, les revenus sont insuffisants pour couvrir les frais engendrés par la rentrée, qui dépassent 110% du budget.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2014 à 11:54 :
Et de nous parler à longueur de colonnes de la déflation qui nous guette? Allez comprendre.
a écrit le 27/08/2014 à 7:29 :
les dotations par enfant sont très largement suffisantes. il n'appartient pas aux français d'assumer la totalité des dépenses que les familles doivent à leurs enfants
a écrit le 27/08/2014 à 7:08 :
Et ce gouvernement a abaissé la part déductibles pour les enfants à charge des personnes qui travaillent et augmenter l'allocation rentrée scolaire de ceux qui ne travaillent pas.
Cette allocation devrait être versée uniquement sous forme de bons d'achat comme le font les comités d'entreprises ... nous sommes hélas dans un pays où le travail n'est pas valorisé ..
a écrit le 27/08/2014 à 5:39 :
"Les frais de scolarité augmentent cette année"

L'allocation de rentrée scolaire aussi, pour la plus grande joie des commerçants et autres fournisseurs !
a écrit le 26/08/2014 à 23:56 :
1.5% sur 200 euros ça vaut pas le cout d en parler !
C est une glace a la plage
a écrit le 26/08/2014 à 20:36 :
Sauf les revenus des français. Et les politicards qui s'amusent entre eux ne travaillent plus pour le développement économique de la France mais pour EUX.
Triste constat qui tue la FRance depuis Trente ans, à petit feu mais surement. Hollande l'achevant car il ne connait rien à rien et ne comprend rien à l'économie.
POUR FAIRE DU SOCIAL ET DU SOCIALISME IL FAUT ETRE RICHE OR HOLLANDE A FINI D'APPAUVRIR L'ECONOMIE FRANCAISE. IL NE PEUT DONC PLUS FAIRE DE SOCIALISME.
a écrit le 26/08/2014 à 16:31 :
Si la famille monoparentale à trois enfants devient la norme alors les finances publiques ne vont pas sortir du rouge.Ne pas assumer l'éducation et l'alimentaire de ses enfants c'est comme mettre son chien à la SPA quand on part en vacances.
a écrit le 26/08/2014 à 16:26 :
La famille monoparentale ou le syndrome du coucou,je pond un oeuf dans le nid des autres qui financent son éducation et moi je suis parti voir

ailleurs
a écrit le 26/08/2014 à 16:08 :
C'est normal chaque année les prix augmentent pour ceux qui ne reçoivent pas la prime. Pour ils autres ils s'en foute ce sont des téléviseurs qu'ils achètent avec cet argent.
a écrit le 26/08/2014 à 15:33 :
l'instruction est obligatoire ,rien ne vous oblige à envoyer vos enfants à l'école pour y apprendre la théorie du genre , et des versions fantaisistes de l'orthographe et de la grammaire.
Réponse de le 27/08/2014 à 11:17 :
Oula...pfff vous en êtes encore à la théorie du genre ? Vous n'avez pas compris qu'il n'a jamais été question de cette théorie à l'Education Nationale ? Que tout a été monté par quelques bas de plafond en manque de visibilité médiatique. Je pense surtout à Copé qui a eu l'intelligence de nous montrer face caméra un livre sur la théorie du genre soit disant conseillé par l'EN et en réalité à peine référencé dans une liste de livre mise en place par une vague association du fin fond de la France. Copé où l'importateur du Fox News Style : plus c'est gros, plus c'est choquant, mieux ca passe auprès des masses crasseuses d'ignorance dont vous faites apparement parti.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :