"Avec 0% de croissance, il ne faut pas s'attendre à ce que le chômage diminue" (François Rebsamen)

 |   |  308  mots
Le président a chargé son Premier ministre de former une nouvelle équipe, qui sera annoncée mardi et au sein de laquelle François Rebsamen souhaite conserver son poste.
Le président a chargé son Premier ministre de former une nouvelle équipe, qui sera annoncée mardi et au sein de laquelle François Rebsamen "souhaite" conserver son poste. (Crédits : reuters.com)
Le ministre du Travail sortant se montre pessimiste quant aux chiffres de Pôle emploi qui doivent être publiés mercredi.

"Avec 0% de croissance depuis le début de l'année, il ne faut pas s'attendre à ce que - malgré les politiques de l'emploi - le chômage diminue"

Voici ce qu'a déclaré sur les ondes d'Europe 1 le ministre du Travail sortant François Rebsamen, qui était invité lundi à donner "les tendances" pour juillet. Pôle emploi publiera en effet mercredi le nombre d'inscrits sur ses listes à fin juillet, alors que l'exécutif est en pleine zone de turbulence.

Le président a chargé son Premier ministre de former une nouvelle équipe, qui sera annoncée mardi et au sein de laquelle François Rebsamen "souhaite" conserver son poste.

Huit mois de hausse

En juin, la série noire du chômage avait continué avec un huitième mois consécutif de hausse et un nouveau record de 3,398 millions demandeurs d'emploi sans activité en métropole. Autre plus haut historique : le nombre de chômeurs ayant eu une activité réduite. Ils étaient plus de 5 millions en métropole, 5,34 avec l'outre-mer.

Depuis l'élection de François Hollande en mai 2012, la France compte près d'un demi-million de nouveaux demandeurs d'emploi sans activité. Le chef de l'État avait estimé début mai que, sans baisse du chômage, il n'aurait pas la crédibilité nécessaire pour briguer un second mandat.

>> Lire aussi : Hollande doit renoncer à un second mandat

Aucune baisse avant, au mieux, 2015

Alors que la plupart des économistes estiment que seule une croissance annuelle supérieure à 1,5% peut faire refluer le chômage, Michel Sapin, ministre des Finances sortant, n'espère atteindre que 0,5% cette année. Pour 2015, il ne s'attend pas à un chiffre "très supérieur" à 1%.

Conséquence: aucun organisme international ne prévoit de baisse du chômage avant, au mieux, 2015. Le FMI repousse même la perspective d'une décrue "notable" à 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2014 à 9:26 :
Ah bon ? Mais alors les annonces du 1/2 juillet c'est pour rire ?
a écrit le 26/08/2014 à 22:38 :
Aux Etats-Unis le pib par tête est plus élevé de 30%... alors on est des bons? La première démocratie au monde, les USA fonctionne mieux et en Europe le modèle c'est l'Allemagne, la France c'est Vercingétorix la poule gauloise, désolé mon pdg fait la poule! Les impôts relancent le chômage, l'adage est clair trop d'impôts tuent l'impôt, le déficit augmente et voila le chômage, vive jack l'éventreur social. Vive l'austérité des obligations vendues à l'étranger! On aurait des Dr Denfer, des faust (bons menteurs), des minimois, on joue à la momie et à sa malédiction? On parle d'un cancer... de grands corps malades, alors on passe sur le billard ou au corbillard par gangrène sociale? On aurait le FN en tête en 2017... alors est-ce une révolte ou bien Roland qui souffre et qui souffle dans son corps? A quand la francisque dans les dépenses? ON EST MOUS DE L' EX-CROISSANCE! La pondéralité de l'Etat étouffe la société... On est bons dans la crise!
a écrit le 26/08/2014 à 22:02 :
Bureauland ça ne marche pas... pas de croissance, mais du chômage, c'est funeste comme système. C'est la route de la servitude financière! C'est comme le bac, ça sert à quoi, à embéter le monde? Et L'Europe c'est pas du suicide collectif.... les victimes se comptent par millions! Crétinland!
a écrit le 26/08/2014 à 21:21 :
ce dont on doit parler c'est de notre système esclavagiste. Les salariés précaires sont exploités par des fonctionnaires feignants privilégiés. Ils éliminent 50% des diplômés. Il existe dans la fonction publique française des fonctionnaires terroristes subventionnés et des organisations non représentatives. Le système des boomers est immoral il y a une dette à payer! Ce dont on doit parler c'est du système économique de suicide collectif qu'on a mis en place. Si 42% des français se disent révoltés, c'est peu dire que la politique de chômage est un désastre. On parle de l'offre, c'est des effets d'annonce... Pouvez-vous commenter dans a presse le "spectre de la faillite". Alors on veut mettre l'Etat en faillite comme on désindustrialise? On traite les citoyens français comme des déjections, en grèce c'est 20% de salaire en moins avec une moyenne de 800... on appelle cela des régimes démocratiques: c'est une tyrannie européenne d'une clique de monstres et de bourreaux. Pouvez-vous expliquer l'emploi sous-qualifié alimentaire, par exemple une maîtrise scientifique est employé à mi temps en cdd précaire à faire préparateur d'expériences. A quoi ça sert, on emploie les gens en dépit du bon sens. Mr le professeur raconte des bétises! Et que dire des avocats en état d'esclavages, à 60h pour le smic... Et que dire des vraies fausses retraites sans fonds? Que dire de la vente des entreprises à l'étranger? C'est du bon travail? Et pour le logement, on parle de débloquer des terrains, alors l'Etat est contre le logement, c'est de la balle! A quoi ça sert les rapports inutiles et les traités type Maastricht qu'on renie, à payer du bureaucrate européen à ne rien faire? Voila un régime fascisant anti jeune et anti croissance! Au maquis! Il existe en europe des putes politiques!
Réponse de le 26/08/2014 à 22:22 :
Harcèlement administratif et abus de pouvoir! C'est la politique à la moto crotte, ls crottoirs sont sales!
a écrit le 26/08/2014 à 20:57 :
Avec 0% d'objectifs atteints, il ne faut pas s'attendre à ce que l'on vote pour toi la prochaine fois !!
a écrit le 26/08/2014 à 19:13 :
Nous le voyons bien Rebsamen est inutile, très négligent, arrogant, il ne travaille pas, il fait des commentaires infantiles.
a écrit le 26/08/2014 à 17:28 :
le chomage de masse a toujours été une AUBAINE pour les entreprises: pourquoi?

parce que c'est extremement simple: elles patrons ont plus de pouvoir et peuvent se permettre d'embaucher à plus bas salaire, voire au smic , des bacs + 2 avec 5 ans d'experience, de mettre plus de pression aux employés sous peine d'etre virés, car elles savent que ces employes auront du mal a retrouver un autre emploi....

Bref on se demande si Hollande ne fait pas expres de faire exploser le chomage car il semble sous la tutel des grands patrons!
Réponse de le 26/08/2014 à 19:07 :
l'aubaine pour les entreprises est de faire croître leur marché ce qui signifie embaucher. Pour un entrepreneur sa réussite est avant tout la prospérité de son outil de travail . Croire que le chômage est un bon point pour les entrepreneurs voilà un idée qui tue notre pays. Le Président quelqu'il soit doit avant tout faire tout pour les entreprises autant nationales qu'internationales soient en position de force dans la compétition des marchés le reste du blabla, cela passe par un mot que les français refusent de valider COMPETITIVITE;
a écrit le 26/08/2014 à 16:40 :
A cause de la fonction publique française, nombre de jeunes diplômés 50% n'ont pas accès à la vie active: ni croissance, ni emploi et logement cher. On pourrait faire des plans de départ. C'est bidonland! Une nullité de croissance cette Europe! Et quelle prochaine entreprise on vend? Nous avons des institutions non représentatives, c'est un système oppressif du genre humain qui agit contre l'intérêt général.
Réponse de le 26/08/2014 à 16:51 :
+ 1000
Réponse de le 26/08/2014 à 18:02 :
+10000 pour Marc.
Encore et toujours, le mille-feuille territorial qui ne cesse d’augmenter malgré les sonnettes d’alarme concernant son inefficacité et sa contre-productivité. Dans la fonction publique territoriale, je sais de quoi je parle, des familles entières ont été recrutées sur critères politiques, syndicaux, amicaux. Les compétences …mais c’est quoi une compétence ?
Ces personnes que vous retrouvez en face de vous, vous expliqueront du haut de leur bureau qu’avec un master 2 en sciences éco, le mieux pour vous c’est une formation bidon assurée par une agence du conseil général. « On a un accord ».
Quand on voit que l’immigration de peuplement ne cesse de s’accroitre, la bombe sociale à retardement s’attise mais la France « d’en haut » et l’aristocratie territoriale n’en ont strictement rien à faire.
a écrit le 26/08/2014 à 16:36 :
Le déficit relance la croissance, de qui se moque-t-on? Et l'Europe c'est l'emploi? Nous avons une bureaucratie qui démolit la société... Les pays en croissance ont dégraissé... alors on joue la loose?
Réponse de le 26/08/2014 à 16:57 :
l'Europe nous a fait de belles propositions pour nous "charmer", au début, et puis, elle se présente comme une tentacule qui n'apporte que chômage, et désarroi...
a écrit le 26/08/2014 à 16:30 :
Vous parlez de la croissance nulle, vous oubliez que l'Etat français conduit des politiques antisémites puisqu'il existe des organisations d'Etat non représentative et subventionnées qui font de l'incitation au terrorisme alors qu'il existerait des jiadistes rouges qui déclenchent des guerres et qui en irak se font bombarder... le régime français est immoral! On fait des emplois cachés qui sont pas sur des critères d'utilité publique. c'est un régime bidon, on parle même de bidonville et on ne construit pas, parce qu'on considère l'être humain comme un polluant anti écologique dont on se débarasse par le chômage... on fait des numérus clausus scandaleux, par exemple des avocats au barreau auraient le smic pour 60 heures à 30 ans... C'est honteux! qu'on rembourse les dettes!
a écrit le 26/08/2014 à 16:21 :
Nous avons des actualités chargées: pouvez-vous commenter les sondages sur la dissolution? On annonce de plus une diminution des mises en chantier... est-ce le but d'une société puisqu'on dit qu'il faut débloquer des terrains. Alors l'administration est contre l'emploi, contre le logement, pour le chômage et la pénurie... ainsi on maximise le chômage 500 000 de moins, des sacrifiés de la République des commémorations, et 500 000 ne seraient pas pourvus. A quoi ça sert les rapports croissances, c'est encore un gaspillage administratif.
C'est un Etat cher et improductif... qui distribue des prébendes comme par exemple les calculs des retraites, les taux préférentiels pour les fonctionnaires parce qu'ils sont fonctionnaires, les taux de cotisations plus faibles pour des feignants qui exploitent les salariés précaires. Plus y a de fonx, plus y a de chômage! On fait une politique de dette et on sape l'industrie, est-ce une bonne politique? On élimine socialement parlant entre 25 et 50% des jeunes, on appelle cela régime social? Pas de politique d'offre... alors pourquoi ne faisons-nous pas d'ETI? On parle du délabrement de certaines entreprises, pourquoi l'Etat ne fait pas son travail? C'est un Etat qui tue l'activité, alors sommes-nous suicidaires? L'Euro baisse, le PMI est plombé, on appelle cela une relance? Il y aurait 42% de français qui se disent révoltés... une paille! C'est un système foireux de vampirisme social qui emploie les gens en démit du bon sens. On emploie des ingénieurs à faire gratte-papier en emploi administratif de gestionnaire en classe de 5ème... c'est n'importe quoi. C'est un Etat bourreau de la société! Il existe de l'arbitraire, certains qui ont passé des concours publics ont été éliminés pour raison de réseaux occultes. On fait des coups dans le dos et des parjures. Il existe des fausses démocraties à la Moubarak qui sont détournées par des cliques malfaisantes. Nous avons affaire à la promotion des cons. Le mérite républicain quelle est la définition? Les boomers sont des sauterelles esclavagistes des jeunes, il existe dans l'administration des gens qu'on a forcé au travail gratuit. Le banquier central parle de réformes de structures, on ne fait que du conjoncturel. On réforme les taxis, mais pas les statuts... Alors on fait la claque au chômage?
a écrit le 26/08/2014 à 16:11 :
Avec un matraquage fiscal comme jamais encore c'est surtout la croissance du chômage qui a de beaux jours devant elle.
a écrit le 26/08/2014 à 14:40 :
Réflexion économique stupide s'il en est. Lier sur un schéma ancien le taux de croissance avec le chômage fait montre d'une apathie économique désespérante. Il n'est pas question de dire qu'un faible taux favorise l'emploi mais il est possible d'envisager justement parce que la problématique est connue depuis des années, des processus créateurs à faible croissance. De fait, la spéculation financière de ces dernières années ajoutée ensuite à la croyance folle d'une "reprise" rapide comme à l'"habitude" des vieux schémas de naphtaline ont laissé nos politiques dans le dédain de la réflexion économique qui s'appuie sur l'idée d'un progrès "naturel" comme l'est aussi dans leur esprit le phénomène du chômage. On pense alors lutter selon la rengaine "contre" le chômage en faisant soit une politique de l'offre soit une relance spéculatrice supposées chacune et à tour de rôle stabiliser automatiquement le chômage à son niveau naturel. Mais chassez, sollicitez, le naturel il revient au galop. Le taux acceptable est ainsi passé de 3 à 6 puis à 9 et ne cesse de monter. Les plans intermédiaires n'ayant eux pour seule justification qu'un ajustement temporaire ou selon la vision socialiste une subvention réelle aux entreprises mais déguisée, faisant baisser le coup de la main d'oeuvre. Rien n'est exploré pour rendre liberté et autonomie par le travail aux citoyens comme la Constitution l'oblige pourtant au gouvernement. Rien. Seule la vision purement financière, la financiarisation de l'état prédomine et le chômage n'est qu'une variable dont les amortisseurs sociaux sont les béquilles. Une honte républicaine s'il faut en ajouter. D'autant que la problématique de l'emploi pour tous ou "la fin du chômage" est accessible. Peut être y voit-on l'imaginaire qui perdurerait d'une économie de marché désormais inexistante ? Ou bien la contenance d'un mouvement revendicatif que l'on ne saurait pas maîtriser ? Quoiqu'il en soit, la France a choisi le chômage et donne le mauvais exemple au reste du monde.
a écrit le 26/08/2014 à 12:32 :
il ne dit que la vérité!les français ne veulent pas l'entendre,ils s'arqueboutent sur leurs deux mois de congés payés,leur sécu gratuite et leurs allocations diverses!si les français ne font plus d'effort ,le chomage ne peut qu'augmenter!
Réponse de le 26/08/2014 à 12:40 :
Les français n'ont plus d'efforts à faire.
Les efforts, c'est aux élus eux-même de les faire.
Par exemple, les élus pourraient proposer de renoncer à 6 mois d'indemnités pour montrer qu'ils font un effort. En dessous de ça, ce ne sera qu'une pichenette par rapport à ce qu'on nous demande.
Le PS a été élu pour faire une politique économique autre que celle de Sarkozy, pas pour la continuer.
Réponse de le 26/08/2014 à 13:06 :
A quand les efforts du coté des élus...
Réponse de le 26/08/2014 à 16:35 :
MANU7681 demander un effort aux élus est avant tout symbolique, même si cela a son importance, car la situation catastrophique de la France demande des milliards. Le pb n'est pas de savoir si le PS fait une politique de M. Sarkozy qui était assez proche de celle de M. Hollande ou l'inverse,n'en déplaise à beaucoup à droite. Pour sortir ce merveilleux pays de son marasme il ne faut pas penser à 2017, 2022 pour les quinquas, à titre personnel , mais exclusivement à la France, et là il faut du courage car tous les régimes sociaux devront être mis à la diète par exemple baisser le nombre de mois d’indemnité du chômage, plafonner ce dernier à 3000 maximum, revoir le système d’attribution de toutes les aides de la CAF pour les impôts oser parler de revenu global et non de salaire ce qui implique de tenir compte des allocs, entrée scolaire, APL, prime pour l’emploi…… Faire tourner les fonctionnaires à l’intérieur de la fonction publique ce qui veut dire revoir la grille des salaires, limiter l’embauche de fonctionnaires, augmenter la durée de cotisation des retraites et uniformiser ces dernières y compris la CSG, revoir le budget de l’Education Nationale environ 5 milliards, c’est-à-dire tailler dans le vif des fonctions non enseignantes qui représentent environ le tiers des salariés de l’EN supprimer la moitie des académies , revoir les cartes scolaires revoir le bac « obligatoire »….. supprimer les s/préfectures etc etc. Enfin remettre de l’ordre dans les aides aux entreprises revoir la répartition de la formation professionnelle un gouffre qui n’ apporte aucune solution au pb de compétences ou de créativité des salariés. Un chiffre montre la déroute de la formation mais également de l’indemnité du chômage les deux réunis représentent plus de 63 milliards divisez ce chiffre par environ 6 millions de chômeurs et vous verrez le désastre de ce gaspillage. Ni la gauche et encore moins les populistes type M. Montebourg ou Mélenchon auront le courage de dire stop il faut tout repenser et bannir ces mots idiots sans aucun sens économique gauche/ droite, le seul sens pour eux capter par des mensonges le bulletin de vote et grossir la dette et le chômage, La droite tout aussi incompétente et aussi dans la ligne de capter du bulletin, tellement préoccupée par ses petites magouilles personnelles, ne parlons de la populiste Mme Le Pen dont je ne suis pas sur qu’elle sache lire un bilan. Tous ses comédiens de la politique qui nous jouent une mauvaise pièce à qui fera le mieux dans la dette et le chômage, loin de dire stop le système doit être entièrement réformé. Mais si nos hommes politiques ont une grande responsabilité le Medef mais également nos syndicats ont eux aussi cette responsabilité. Nos trois institutions, politique patronat et syndicats participent au déclin économique de la France ils sont les seuls et unique responsable de notre situation économique mais également démocratique car l‘abstention premier parti de France montre que notre pays n‘est plus en phase avec la démocratie que le citoyen ne participe plus à la responsabilité de la Cité, il en a été exclu par nos institutions obsolètes qui ont confisqué le pouvoir à leur fin personnelle ou communautaire. Comment changer il faut que le discours soit clair, sans efforts, sans larmes période extrêmement difficile de plusieurs années, notre pays s’enfoncera un peu plus. Relancer la croissance est un leurre de courte durée, le bilan sera un cauchemar. Nous l’avons testé au début des années 80 nos voisins ont largement profité de notre relance et nous avons eu comme gain une explosion de notre déficit commercial et une augmentation très sensible de notre dette et toujours une croissance du chômage nous sommes à plus de 9 pour cent en moyenne depuis des années droite et gauche confondues. Les politiciens aiment la France car elle est leur tremplin bancaire pour eux bien sur mais également pour leur famille et amis, la France pour eux est un accessoire dans leur réussite personnelle par une fierté de servir ce PAYS. Enfin nos hommes politiques ont trouvé les responsables l’Europe et la BCE mais jamais eux trouvez vous pas cela plus que louche?????.
Réponse de le 26/08/2014 à 16:52 :
MARRE de vos provocations!!
a écrit le 26/08/2014 à 12:00 :
Quel triste personnage sans idées avec comme seule ambition de garder son poste et continuer son arrogance !!

Il aurait pu faire la flexisecurite modifier le code du travail ect ..

Ils ne font rien et le navire coule !!!

Virez tous ces bons a rien !
a écrit le 26/08/2014 à 11:27 :
A quoi servez-vous M. REBSAMEN ? Si c'est pour nous dire ce que nous savons déjà vous ne servez à rien. Vous n'avez pas mieux à faire que quémander votre poste de ministre ? Votre rôle est d'utiliser tous les moyens à votre disposition pour faire baisser le chômage sinon démissionnez !
a écrit le 26/08/2014 à 11:12 :
Inutile. Et arrogant.
a écrit le 26/08/2014 à 11:04 :
Avec 200.000 immigrés légaux et un nombre inconnu, mais du même ordre, d'illégaux en plus par an, à 0% de croissance, le chômage devrait même continuer à augmenter et les salaires à stagner (c'est à dire à baisser) pour les emplois les moins qualifiés.
a écrit le 26/08/2014 à 10:45 :
C'est la création d'emplois qui crée la croissance. Et pour créer des emplois, il faut investir, réduire le cout du travail et vendre la production.
a écrit le 26/08/2014 à 9:50 :
François Rebsamen nous confirme qu'il n'est qu'un commentateur sans grand talent, mais avec le cout exhorbitant d'un statut honorifique de ministre inactif et très imrpoductif.
Réponse de le 26/08/2014 à 11:13 :
+ 100. Simplement sans action positive
a écrit le 26/08/2014 à 9:49 :
avec Hollande et la politique menée, il n'y a pas de raison que le chomage diminue...c'est plutot cela qu'il aurait du dire!
Réponse de le 26/08/2014 à 11:05 :
s'il dit ça on va encore avoir droit à une démission du gvt.
en ce qui me concerne je souhaiterais qu'il n'y en ait pas .Cela éviterait au moins les conneries.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :