Le "grand plan numérique" pour l'école en trois points

 |   |  449  mots
Le chef de l'Etat s'est rendu au lycée Louise Michel (longtemps surnommé Louise Misère par les élèves) à Clichy-sous-Bois pour annoncer son plan numérique.
Le chef de l'Etat s'est rendu au lycée Louise Michel (longtemps surnommé Louise Misère par les élèves) à Clichy-sous-Bois pour annoncer son "plan numérique". (Crédits : reuters.com)
François Hollande lance le coup d'envoi de l'année scolaire 2014-2015 en promettant des mesures pour moderniser l'école. Au programme: très haut débit, numérisation des livres, et formation des professeurs.

Rentrée des classes pour le chef de l'Etat. Cette année, il a choisi Clichy-sous-Bois pour détailler ce mardi 2 septembre son "grand plan numérique" pour l'école annoncé le 14 juillet. Il a évoqué sans les chiffrer les trois grands axes de ce programme en précisant que "bien sûr (...)  nous aurons besoin des collectivités locales pour accompagner ce processus."

En voici les principaux points:

  • A)"Assurer l'arrivée du très haut débit" à l'école

Au mois de juillet, l'ancien ministre de l'Education national Benoit Hamon, depuis remplacé par Najat Vallaud-Belkacem, avait indiqué que plus d'un tiers des 54.000 écoles de France n'étaient pas reliées à Internet haut débit.

Outre le haut débit, le gouvernement veut équiper 70% des écoliers et collégiens d'ici 2020.

  • B) Aider les éditeurs à numériser les contenus

Parmi les mesures annoncées par François Hollande, l'une d'elles consistera à faire en sorte "que les éditeurs de livres puissent (...) mettre les contenus sous forme numérique de manière à ce que chacun puisse y accéder". Aucune indication de méthode, ni les montants alloués à cette mesures n'ont pour l'instant été indiqués.

Des expérimentations ont déjà eu lieu, entre 2009 et 2014. Des "manuels" numériques, enrichis  ont été mis à la disposition d'élèves dans 12 académies auprès d'élèves de 6e et 5e d'abord puis de 4e et 3e ensuite dans les matières suivantes: histoire-géographie, langues vivantes, SVT (sciences de la vie et de la terre) et mathématiques.

  • C) "Former les enseignants"

"L'État mettra aussi tous ses moyens pour former les enseignants", a promis le chef de l'Etat. Des programmes existent déjà: un certificat spécifique appelé certificat informatique et internet de niveau 2 "enseignant" est attribué dans le cadre du master. Ensuite, les enseignants déjà en poste peuvent disposer de programmes de formation dans le cadre d'un dispositif appelé "pairform@ance".

Quelques réactions

Sur les réseaux sociaux, ces annonces étaient reçues avec circonspection, de nombreuses réactions,  émanant notamment de la presse, pointant l'aspect quelque peu redondant de ce nouveau plan numérique, qui suit plusieurs programmes partageant les mêmes ambitions. Quelques exemples:

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2014 à 21:58 :
et a quand l’éjection de cet ahuri?
a écrit le 03/09/2014 à 16:02 :
Avec les annonces bidon de Hollande,....je crains le pire.
a écrit le 03/09/2014 à 14:28 :
du numérique pour les sans-dents? Est-ce bien raisonnable??
a écrit le 03/09/2014 à 10:53 :
TRES BONNE IDES ? LA FRANCE EST TRES EN RETARD ? ON PEUT DESORME FORME DES EDUTIANTS CHEZ EUX COMME ON PEUT FAIRE TRAVAILLEZ DES GENS CHEZ EUX ??LE NUMERIQUE ET L INFORMATIQUE A ENCORE BEAUCOUP DE PLACE A PRENDRE DANS LES ECONOMIES DE DEMAIN??? MOINS DE TRANSPORT ET DACCIDENT MOINS DE STRES MOINS DE BUREAUX ???
a écrit le 03/09/2014 à 10:45 :
C'est bien les grands plans, mais quand ils sont menés par les collectivités locales, c'est la porte ouverte à toutes les inepties...parent de deux enfants en maternelle primaire réseau RRS (ex-zep), l'école attend toujours son premier tableau électronique (je parle pas du haut débit !!) alors que la plupart des autres écoles de la commune en ont un où deux...et certaines communes avoisinantes quatre !!!! La volonté de nos élus locaux pour l'éducation 2.0 de nos enfants semble à géométrie variable !!!!!!
a écrit le 02/09/2014 à 22:06 :
Ah la belle excuse que le très haut débit, qui ne sert à rien d'autre que de subventionner sans le dire les utilisateurs de ces infrastructures. Le reste, c'est de l'enfumage et de la vision constructiviste. En retard d'une guerre et encore.
a écrit le 02/09/2014 à 21:31 :
Sur la photo on ne dirait pas qu'il est si nul
a écrit le 02/09/2014 à 21:30 :
Pipo1er à encore frappe
a écrit le 02/09/2014 à 20:01 :
Il s'agit en fait du grand plan CHIMERIQUE, une spécialité de notre "président" de pacotille.
a écrit le 02/09/2014 à 18:15 :
"Aider des éditeurs à numériser les contenus" encore un président qui agite le mulot. Comme si le fait de transformer le fichier source et à le mettre en ligne était un exploit coûteux. Il aurait bien besoin, en plus du reste, d'une initiation à l'informatique...il faut dire que quant on voit les ministres à la sortie du conseil avec leurs jolis petits dossiers bleus sous le bras (le bleu doit être plus photogénique), on se dit que gouv.2.0 c'est pas gagné.
a écrit le 02/09/2014 à 16:19 :
Avant de lire sur ordinateur il faudrait déjà que nos enfant apprennent à lire écrire et parler correctement car le niveau ne cesse de baisser et au vu des dernières mesures prises et de celles à venir nous avons du souci à nous faire!!!!
Réponse de le 02/09/2014 à 19:32 :
En effet. L'informatique que je pratique depuis 30 ans m'a au moins appris une chose : toute bonne informatique commence par tout mettre sur papier. Sinon, c'est du virtuel manipulatoire.
a écrit le 02/09/2014 à 14:54 :
Microsoft se frotte déjà les mains. Comme pour l'armée avec les milliers de licences...
a écrit le 02/09/2014 à 14:40 :
Chacun y va de sa déclaration mais quelles réalisations verrons nous derrière et qui paiera ?
a écrit le 02/09/2014 à 14:20 :
peut on moderniser l'école en la coupant en deux ,l'éducation nationale et le communes
qui fait quoi .,SANS DOUTE COMME A LA SNCF ? des wagons trop larges pour les gares
Réponse de le 03/09/2014 à 9:37 :
"des wagons trop larges pour les gares" j'espère que, si vous étiez à la SNCF, vous n'auriez pas commandé des wagons qui vont avec les quais de plus de 100 ans ! Il faudrait des rallonges pour les quais modernes. Remettre tout d'aplomb, tout uniforme, c'est pas une bonne idée ?? (Couteuse mais une fois POUR TOUTE)
a écrit le 02/09/2014 à 14:13 :
Toujours du fric. Et qui va payer ??? L'état français ? avec quel argent ? les économies sur le fonctionnement de l'administration française ? en supprimant tous les appartements et voitures de fonctions. En payant moins les sénateurs et députés ????
Réponse de le 02/09/2014 à 14:20 :
Ils vont faire une taxe sur les points d'interrogations inutiles. Préparez vous à sentir passer la douloureuse.
Réponse de le 02/09/2014 à 14:54 :
En voilà, je participe au développement de la taxe sur les points d'interrogation : ?????????????????????????????????????????????????????????????? pour diminuer notre douleur potentielle. En attendant, l'enfumage continue et la France n'est plus géré.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :