François Hollande plus impopulaire que jamais, même chez les socialistes

 |   |  431  mots
La défiance a même gagné une majorité de sympathisants socialistes : 54% (+6) ne lui font pas confiance.
La défiance a même gagné une majorité de sympathisants socialistes : 54% (+6) ne lui font pas confiance. (Crédits : reuters.com)
Le président de la République et son Premier ministre Manuel Valls ont vu leur cote de confiance sévèrement atteinte après le remaniement ministériel fin août. Une majorité des Français estiment que les actions gouvernementales envers les entreprises sont insuffisantes.

Jamais un président de la République n'a été aussi impopulaire dans le "baromètre politique" de TNS Sofres. La cote de confiance de François Hollande est tombée à 13%, soit une chute de 5 points en deux mois, d'après ce sondage réalisé pour le Figaro Magazine, publié jeudi.

Son Premier ministre, Manuel Valls, dévisse de 14 points à 30% de cote de confiance, selon cette enquête d'opinion effectué du 28 août au 1er septembre, soit après le remaniement du gouvernement mais avant la parution du livre de l'ex-première dame Valérie Trierweiler, Merci pour ce moment, pour lequel elle aurait reçu un à-valoir à hauteur de 500.000 euros.

       Opinion : Trierweiler-Hollande: des dégâts irrémédiables ?

Un Français sur 100 fait "tout à fait confiance" à Hollande

Dans le détail, seul 1% (-1) des Français interrogés font "tout à fait confiance" au président de la République "pour résoudre les problèmes qui se posent à la France actuellement", tandis que 12% (-4) lui font "plutôt confiance". À l'inverse 57% (+6) des Français interrogés ne lui font "pas du tout confiance" et 28% (=) "plutôt pas confiance". 2% sont sans opinion.

Perte de confiance chez les socialistes

La défiance a même gagné une majorité de sympathisants socialistes : 54% (+6) ne lui font pas confiance contre 44% (-4) qui croient encore en lui. La plus grande progression d'opinion négative (+12) à 86% est enregistrée chez les sympathisants du Front de Gauche qui talonnent ainsi les sceptiques du centre et de la droite (de 88% à 99%).

Pour Manuel Valls, 2% (-2) des Français lui font "tout à fait confiance", 28% (-12) "plutôt confiance", alors que 40% (+14) ne lui font "pas du tout confiance" et 25% (+1) "plutôt pas confiance". 5% ne se prononcent pas.

Si les sympathisants socialistes sont encore 61% (-9) à lui faire confiance, les mécontents augmentent beaucoup (+11) à 36% mais pas autant qu'à droite et au centre malgré son plaidoyer pro-entreprises devant le Medef.

      Lire Pierre Gattaz dit "bravo" à Manuel Valls

Le gouvernement ne fait "pas assez pour les entreprises"

Pour autant, d'après un autre sondage de l'Institut CSA pour Radio Classique, l'institut Montaigne et Les Échos rendu public jeudi, Manuel Valls et son gouvernement n'en font "pas assez pour les entreprises" pour 63% des Français.

Les salariés du privé et les travailleurs indépendants sont particulièrement convaincus que le gouvernement de Manuel Valls n'en fait pas assez. Ainsi, 71% des salariés du privé et 68% des personnes travaillant à leur compte sont de cet avis, contre 58% des salariés du public. Toutefois, seule une grosse minorité (41%) des sympathisants du Parti socialiste estime l'action gouvernementale envers les entreprises insuffisante.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2014 à 17:39 :
Faut dire que c'est un accident de parcours pour les Français socialistes qui attendaient Dominique.
a écrit le 06/09/2014 à 15:35 :
Il ne serait pas étonnant que les "sans - dents" voient rouge et deviennent sans - culottes avec un appétit féroce pour le flanby au bout d'une pique ... cette situation est de plus en plus carmagnolesque.
Réponse de le 06/09/2014 à 21:28 :
+100
a écrit le 06/09/2014 à 15:32 :
Pour sauver le peu de crédibilité de la fonction présidentielle, il vaudrait mieux inscrire dans la Constitution de la Vème République la possibilité de destituer l'occupant de l'Elysée quand il n'est pas (ou plus) en situation d'assurer ou d'assumer la fonction de Chef de l'Etat, surtout quand la réalité de ses propos et de son action est en contradiction complète avec les propositions de sa campagne bâtie sur des valeurs dites de "gauche"... sans avoir besoin d'évoquer les égarements de sa vie privée, qui bien que privés portent atteinte à la dignité de cette fonction élective donc publique.
a écrit le 06/09/2014 à 9:30 :
Un Président de la République qui se comporte comme un prince d'Arabie Saoudite ne doit pas être surpris du comportement de son ex compagne " Qui sème le vent récolte la tempête" . Je croies que les français devraient le répudier de l'Elysée
Réponse de le 06/09/2014 à 11:31 :
Pourquoi croyez vous qu'il est à l’Élysée? C'est uniquement parce que Sarkozy a été répudier de l’Élysée !
a écrit le 06/09/2014 à 8:41 :
Toujours pas d'annonce sur un projet de loi visant à faire des dommages et des préjudices subis en dentisterie un CRIME DE LÈSE MAJESTÉ ... Et pas davantage sur une politique de santé réaliste à même de réduire les dépenses de santé des français pour ce type de soins ... Monsieur le Président vous avez pourtant toute l'autorité et toute la connaissance du problème pour pouvoir vous y appliquer avec toute la force et le sérieux indispensable.
Réponse de le 06/09/2014 à 13:08 :
mon pauvre ami, quelque chose de bien pour les Français qui ont besoin de dentisterie, il ne le fera jamais! c'était tellement plus simple de faire le "mariage pour tous", dont beaucoup se foutent !!
Réponse de le 06/09/2014 à 21:39 :
C' est tout le problème ... On maintient ce qui est, les privilèges et les lobby et on
satisfait des exigences bidons ... !
a écrit le 06/09/2014 à 6:22 :
Il est bas dans les sondages comme l'était en un peu moins bas Sarkozy et comme le seraient bien d'autres dans le contexte actuel. Pourtant il n'a pas commis d'erreurs notables dans ses options politiques. Il a surtout une mauvaise communication et un style qui peut déplaire. Mais beaucoup de ministre ont fait un bon boulot, de Ségolène à le Drihan en passant par Fabius etc.
Réponse de le 06/09/2014 à 6:40 :
"Pas d'erreurs notables" ? Il n'a tenu aucune de ses promesses électorales. Par ailleurs, il avait dit qu'en dessous de 30% de confiance, il démissionnerait...Il avait promis un retournement économique, une baisse du chômage etc..Ce qui est sûr c'est que le changement c'est pas pour maintenant.
a écrit le 06/09/2014 à 6:18 :
Avec un taux de confiance de 13%, il serait bien avisé de remettre son mandat en jeu. De Gaulle l'a fait...mais vu le peu d'intérêt porté à ses concitoyens, on va devoir se le fader jusqu'au bout. Dans quel état sera la France en 2017 !
a écrit le 06/09/2014 à 5:53 :
Un " petit " bourgeois de " droite " ou de " gauche " est toujours un bourgeois avec sa morale et ses particularités .. - .Aucune différence à faire entre ces deux états - Lorsque vous connaissez ce qu' est la vraie pauvreté, lorsque cet état fait que vous êtes nécessairement dépendants des dogmes et des caprices de l' idéologie, vous ne vous faites en vérité aucune illusion sur la nature de telle ou telle politique ... Vous luttez seul là où ils vous ont laissé encore un peu de liberté pour le faire ... Alors toutes ces prétentions, tout le mépris de ceux qui ont, de tous ceux qui débordent de tout ce que les autres n' ont pas; nous les laissons s' en repaitre ... Leur morale et leurs sermons sont faits de ce même orgueil, de ce même mépris qu' ils (se) partagent en privé ... Nous n' attendons rien d'eux, ils nous sont indifférents ...
a écrit le 05/09/2014 à 21:51 :
la honte de la france un ancien de 1968 bravo mrs hollandes un lotois decus
a écrit le 05/09/2014 à 21:51 :
lorsque je vois dans l entreprise que je viens de quitter (patron malhonnete) 5 salaries et que c est la crise? en 3 ans il a changé tout son parc(vehicule materiel tp) a neuf acheté un batiment 800m2 refait tout son bureau a neuf et acheter un domaine ,la crise a le dos large faut arreter de pleurer les entreprises et s occuper des salariés payés a coup de lance pierre on reste toujours au temps des seigneurs...
Réponse de le 05/09/2014 à 23:10 :
+ 100
Réponse de le 06/09/2014 à 9:24 :
vous avez l'air très fort, créez la votre boîte
Réponse de le 06/09/2014 à 21:33 :
Envoyez la monnaie et je crée sur le champ !
a écrit le 05/09/2014 à 21:06 :
le problème c'est que la classe politique toute entière est nulle et ça c'est vraiment grave !!
qui le dit ????
a écrit le 05/09/2014 à 20:26 :
OUaaaafffff !!! Ah ah ah ah ! m'ourAArrffff ! Oh, oh , oh, eh, eh, Ah, ah, ah ! Ils l'ont voulu, ils l'ont eu...
Réponse de le 05/09/2014 à 23:15 :
ben, vous, vous devriez la mettre en veilleuse "Sarkozy, vous avez fait "le même et le pareil", avec peut-être un peu plus de tocs, mais bon, à l'arrivée c'est kif"kif !
a écrit le 05/09/2014 à 20:03 :
En tant que Young leader de la FAF Hollande a pu monter jusqu'à la Présidence sans grande peine cependant quand la sanction arrive, my boy, elle ne fait pas dans la dentelle.
a écrit le 05/09/2014 à 19:40 :
quand je pense qu'il a fait HEC et Lena pour en arriver la... c dépitant. VIVE FN
Réponse de le 05/09/2014 à 20:03 :
BOF ! faire HEC n'est pas une preuve d'intelligence!
Réponse de le 06/09/2014 à 8:54 :
Enfance bourgeoise, le chemin de l' école et les glaces à la vanille et puis ... HEC ...
Rien de particulier, la suite logique ... Pas de stage en entreprise ou de formation en électricité ... Non ... C' est qu 'ils en ont à revendre des capacités ces gens là ...
La suite tout le monde la connait ...
Réponse de le 06/09/2014 à 13:16 :
on peut n'avoir que très peu de culture, mais "être intelligent "! c'est vrai, ça n'a rien à voir.
Réponse de le 06/09/2014 à 21:25 :
On ne peut que partager votre avis x 100 ...
a écrit le 05/09/2014 à 19:36 :
Un petit chocolat noir Suisse pour se remonter le moral François ?
a écrit le 05/09/2014 à 19:20 :
Le mensonge ne paye pas, heureusement. Mais la mémoire fait parfois défaut aux élections…
a écrit le 05/09/2014 à 19:14 :
Hollande coule le pays avec la complicité des députés socialistes qui s'accrocheront a leurs sièges de députés, quitte mettre tous le monde dans la misère....
a écrit le 05/09/2014 à 18:42 :
la démission est la seule issue digne.. mais la soupe est trop bonne
Réponse de le 05/09/2014 à 20:05 :
Rien de moins sûr que ses boss d'outre-Atlantique veulent qu'il rennonce.
a écrit le 05/09/2014 à 18:04 :
Il faut mobiliser tous les services de l'état pour rechercher ce spécimen unique.
Il en va de la biodiversité électorale.
Réponse de le 05/09/2014 à 18:57 :
La marge d'erreur d'un sondage ,c'est trois a cinq pour cent
Réponse de le 05/09/2014 à 20:07 :
En effet, il y a une erreur, la cote de confiance de François Hollande est à 9 % !!
a écrit le 05/09/2014 à 17:52 :
J'aurai du vivre au moins deux cents ans ! Y' a du boulot !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 05/09/2014 à 17:48 :
Le journaliste : "Est ce que le parcours à mi mandat est réussi ?"
Hollande : "j'ai prévu un pacte de confiance qui s'ajoutera au pacte de simplification adossé au pacte de responsabilité adossé au plan anti cancer. Donc oui, le bilan est globalement positif."
Réponse de le 05/09/2014 à 17:55 :
à vous d'aller voir dans les rues la réalité !
Réponse de le 05/09/2014 à 18:06 :
il faut regarder la vérité en-face !
Réponse de le 05/09/2014 à 19:35 :
Y a des quartiers vraiment sympa qui se développent dans la justice sociale bien entendu : Pablo Picasso à Nanterre, Clichy la garenne ...
Réponse de le 06/09/2014 à 9:40 :
Ou encore, leur société ou leur justice c' est le ghetto + le ghetto + le ghetto etc ...
a écrit le 05/09/2014 à 17:34 :
L'ex-ministre ne remplissait pas ses déclarations de revenus. Comment est-ce possible ?
Réponse de le 06/09/2014 à 5:55 :
C' est très simple à comprendre ...
a écrit le 05/09/2014 à 17:34 :
J'ai une solution radicale pour lui. S'il ose véritablement s'attaquer à ce genre de "pauvres" dossiers dont tout le monde ne se fout pas, il pourrait avoir toutes ses chances pour 2017.
Médiapart : L’ahurissant scandale des tutelles (dont tout le monde se fout)
Arlette : 5241 euros de retraite. Réduite à la soupe populaire : son tuteur lui prend tout. Et la justice laisse faire, nous dit le reportage de France 3.
La mise sous tutelle ou sous curatelle d’une personne, souvent âgée, est un acte grave qui requiert beaucoup d’attention. Or, certaines de ces personnes fragiles sont victimes de leur tuteur, alors qu’il devrait les protéger. La journaliste Alexandra Riguet et une équipe de France 3 ont suivi courageusement, pendant deux ans, plusieurs protégés confrontés à des manœuvres de ces tuteurs. Le reportage était à nouveau diffusé sur France 3 le 30 mars 2012 en pleine élection présidentielle, avec l’espoir (bien mince), qu’il réveillerait les candidats.
Protection ? Mafia serait plus juste
En France, 1 million de personnes sont sous protection de justice. Enfin le mot « protection » n’est peut-être pas tout à fait approprié. Après avoir vu ce documentaire, on se dit que le mot « mafia » serait plus juste.
Selon le reportage, « un peu partout, certaines de ces personnes fragiles sont victimes de tuteurs qui détournent de l’argent… Quelques-uns de ces tuteurs finissent en prison, mais rarement. En effet, pour réaliser les contrôles prévus par la loi, la justice ne dispose que de 80 juges et de 120 greffiers à temps plein (ce qui veut dire 5 000 dossiers à contrôler chaque année par une seule personne !). »
Deux ans d’enquête ont permis de montrer l’un des scandales les plus graves de notre société, un scandale qui laisse tout le monde totalement indifférent. L’équipe du documentaire a décortiqué les manœuvres sordides de ces tuteurs. Certaines personnes qui n’ont aucune raison d’être placées sous tutelle voient leurs biens vendus ou saisis à des prix d’amis pour les acheteurs. Toute une vie d’efforts s’envole en fumée. Ils finissent dans la ruine, et parfois, en meurent. Mais ça, tout le monde s’en fiche, et on est au XXIè siècle !
Ce reportage montre le cas d’Arlette. Avec 5241 euros de retraite, Arlette « meurt de faim » et n’a même pas de quoi manger. Elle doit aller à la soupe populaire. La raison ? Son tuteur lui prend tout. Le reportage donne les noms, les coordonnées, juridictions de rattachement. La justice a-t-elle fait quelque chose ? Non.
Le reportage montre ensuite le cas de Jeanne, propriétaire d’une belle maison. Mise sous tutelle contre son gré, la maison est vendue contre son gré à 60% de sa valeur (la différence n’a pas été perdue pour tout le monde, ne vous inquiétez pas), elle meurt 15 jours plus tard, s’étant laissée dépérir, sans manger ni boire. On la voit avant et après, avec sa fille. On comprend qu’elle va en mourir et c’est ce qui se passe. La justice a-t-elle fait quelque chose ? Rien.
Mais il y a mieux. Cette histoire de l’UDAF de Pau, qui a pendant 20 ans spolié les personnes placées sous sa « protection ». A plusieurs reprises, des plaintes circonstanciées ont été classées sans suite. Il a fallu l’acharnement d’un préfet, Michel Cabane (qui s’explique très clairement) pour qu’enfin une instruction soit ouverte. Et qu’a fait le ministère public ? Il a laissé passer le délai (volontairement ? En échange de quoi ?) et a repris la procédure trois jours après la prescription. Résultat : non lieu et plus de 4 millions d’euros détournés en toute impunité avec la complicité du système judiciaire. Sans doute beaucoup plus nous dit le reportage. On veut bien le croire.
Le médiateur de la République a tenté de son côté de faire adopter des modifications pour renforcer les contrôles sur les gestionnaires de tutelle. Mais toutes ces tentatives ont été vaines. Le médiateur le dit lui-même dans le reportage : le lobby des associations gestionnaires de tutelle, l’UNAF en l’occurrence, est trop puissant. Comment ça « trop puissant » ? Qu’est-ce que cela signifie ? Cela veut-il dire que dans notre pays, on peut spolier des personnes âgées, les ruiner, les faire mourir comme Jeanne, avec la complicité passive de tous les corps de contrôle, élus compris ?
Je n’ose le croire mais je le crains. Je pensais que depuis Balzac, on avait mis fin à ces histoires sordides comme celle du « Curé de Tours ». Mais non, tout continue. Aux vu et au su de tous. Le reportage a beau donner les noms et les adresses des personnes accusées de détournement, d’abus de confiance et d’escroquerie, rien ne se passe.
J’espère seulement que ces tuteurs véreux, que ces juges passifs (et je suis poli), que ces autorités de contrôle opportunément sourdes et aveugles connaîtront sur leurs vieux jours le sort qu’ils ont fait subir à leurs victimes désarmées.
Ce reportage me laisse outré et scandalisé. La France est pire qu’une république bananière. Ça fait plus de 20 ans que ces scandales durent et qu’on ne voit rien venir de sérieux de la part des hommes politiques pour y mettre fin. On va finir par croire qu’ils y ont intérêt. Et que cet intérêt se mesure en monnaie sonnante et trébuchante.
commentaires
04/02/2013, 08:40 | Par Lucas Martin
La question semblera stupide : que faire ?
04/02/2013, 09:12 | Par JoëlMartin en réponse au commentaire de Lucas Martin le 04/02/2013 à 08:40
"La question semblera stupide : que faire ?"
Question au contraire fort pertinente.
Il n'y a pas de solution-miracle sinon cela se saurait et s'appliquerait.
Le législateur pourrait commencer par encadrer bien plus strictement l'activité des tuteurs professionnels et demander aux juges des tutelles de faire mieux leur boulot.
Le hic, c'est que certains tuteurs professionnels sont potes avec certains juges des tutelles.
Voici un témoignage.
Une de mes tantes, atteinte d'alzheimer, avait une confortable retraite de clerc principale d'avoué, et un portefeuille bien géré par des pros, au point que ses dividendes suffisaient à payer la maison de retraite médicalisée. Mon frère aîné avait été nommé tuteur avec l'accord du juge et du reste de la famille. Un jour, nous sommes convoqués chez un nouveau juge des tutelles, lequel nous indique qu'après étude du cas de notre tante, il était judicieux de tout remettre à plat et que dans un souci d'efficacité, il fallait nommer un tuteur profesionnel et changer de gestionnaire de portefeuille. Le magistrat propose des noms. Nous réservons notre réponse car le juge ne peut passer outre les volontés de la famille qu'en cas de carence dans la gestion des biens de la personne sous tutelle, ce qui n'était pas le cas.
Bien nous en a pris. Si nous avions accepté les propositions du juge, cela aurait amputé d'un tiers les revenus de notre tante en honoraires du tuteur professionnel et en diminution des dividendes de notre tante selon l'évaluation du cabinet de gestion proposé, cabinet auquel nous n'avions pas révélé le montant dedits dividendes que le premier cabinet transmettait.
J'ai appris peu après un peu par hasard, que juge, tuteur pro et gestionnaire préconisé étaient du même Rotary-Club de la ville de XXX, club qui m'avait invité à faire une petite conférence-gueuleton sur le contrepet. Ces notables aiment à s'encanailler de temps en temps... Or, je demande toujours dans ce cas les noms des participants à la soirée afin de les "traiter" contrepétuleusement. J'ai ainsi su que les trois larrons de ma tante faisaient partie de ce club...
De toutes façons, nous n'avions pas donné suite aux propositions du magistrat qui n'a pu qu'entériner le maintien du dispositif existant.
Mais quid des infortuné(e)s sous tutelle qui n'ont plus de famille ou dont la famille ne s'occupe plus ?
a écrit le 05/09/2014 à 17:30 :
J'ai une solution radicale pour lui. S'il ose s'attaquer véritablement à ce genre de "pauvres" dossiers dont tout le monde ne se fout pas, il aurait toutes ses chances en 2017.
Médiapart : L’ahurissant scandale des tutelles (dont tout le monde se fout).
Arlette : 5241 euros de retraite. Réduite à la soupe populaire : son tuteur lui prend tout. Et la justice laisse faire, nous dit le reportage de France 3.
La mise sous tutelle ou sous curatelle d’une personne, souvent âgée, est un acte grave qui requiert beaucoup d’attention. Or, certaines de ces personnes fragiles sont victimes de leur tuteur, alors qu’il devrait les protéger. La journaliste Alexandra Riguet et une équipe de France 3 ont suivi courageusement, pendant deux ans, plusieurs protégés confrontés à des manœuvres de ces tuteurs. Le reportage était à nouveau diffusé sur France 3 le 30 mars 2012 en pleine élection présidentielle, avec l’espoir (bien mince), qu’il réveillerait les candidats.
Protection ? Mafia serait plus juste
En France, 1 million de personnes sont sous protection de justice. Enfin le mot « protection » n’est peut-être pas tout à fait approprié. Après avoir vu ce documentaire, on se dit que le mot « mafia » serait plus juste.
Selon le reportage, « un peu partout, certaines de ces personnes fragiles sont victimes de tuteurs qui détournent de l’argent… Quelques-uns de ces tuteurs finissent en prison, mais rarement. En effet, pour réaliser les contrôles prévus par la loi, la justice ne dispose que de 80 juges et de 120 greffiers à temps plein (ce qui veut dire 5 000 dossiers à contrôler chaque année par une seule personne !). »
Deux ans d’enquête ont permis de montrer l’un des scandales les plus graves de notre société, un scandale qui laisse tout le monde totalement indifférent. L’équipe du documentaire a décortiqué les manœuvres sordides de ces tuteurs. Certaines personnes qui n’ont aucune raison d’être placées sous tutelle voient leurs biens vendus ou saisis à des prix d’amis pour les acheteurs. Toute une vie d’efforts s’envole en fumée. Ils finissent dans la ruine, et parfois, en meurent. Mais ça, tout le monde s’en fiche, et on est au XXIè siècle !
Ce reportage montre le cas d’Arlette. Avec 5241 euros de retraite, Arlette « meurt de faim » et n’a même pas de quoi manger. Elle doit aller à la soupe populaire. La raison ? Son tuteur lui prend tout. Le reportage donne les noms, les coordonnées, juridictions de rattachement. La justice a-t-elle fait quelque chose ? Non.
Le reportage montre ensuite le cas de Jeanne, propriétaire d’une belle maison. Mise sous tutelle contre son gré, la maison est vendue contre son gré à 60% de sa valeur (la différence n’a pas été perdue pour tout le monde, ne vous inquiétez pas), elle meurt 15 jours plus tard, s’étant laissée dépérir, sans manger ni boire. On la voit avant et après, avec sa fille. On comprend qu’elle va en mourir et c’est ce qui se passe. La justice a-t-elle fait quelque chose ? Rien.
Mais il y a mieux. Cette histoire de l’UDAF de Pau, qui a pendant 20 ans spolié les personnes placées sous sa « protection ». A plusieurs reprises, des plaintes circonstanciées ont été classées sans suite. Il a fallu l’acharnement d’un préfet, Michel Cabane (qui s’explique très clairement) pour qu’enfin une instruction soit ouverte. Et qu’a fait le ministère public ? Il a laissé passer le délai (volontairement ? En échange de quoi ?) et a repris la procédure trois jours après la prescription. Résultat : non lieu et plus de 4 millions d’euros détournés en toute impunité avec la complicité du système judiciaire. Sans doute beaucoup plus nous dit le reportage. On veut bien le croire.
Le médiateur de la République a tenté de son côté de faire adopter des modifications pour renforcer les contrôles sur les gestionnaires de tutelle. Mais toutes ces tentatives ont été vaines. Le médiateur le dit lui-même dans le reportage : le lobby des associations gestionnaires de tutelle, l’UNAF en l’occurrence, est trop puissant. Comment ça « trop puissant » ? Qu’est-ce que cela signifie ? Cela veut-il dire que dans notre pays, on peut spolier des personnes âgées, les ruiner, les faire mourir comme Jeanne, avec la complicité passive de tous les corps de contrôle, élus compris ?
Je n’ose le croire mais je le crains. Je pensais que depuis Balzac, on avait mis fin à ces histoires sordides comme celle du « Curé de Tours ». Mais non, tout continue. Aux vu et au su de tous. Le reportage a beau donner les noms et les adresses des personnes accusées de détournement, d’abus de confiance et d’escroquerie, rien ne se passe.
J’espère seulement que ces tuteurs véreux, que ces juges passifs (et je suis poli), que ces autorités de contrôle opportunément sourdes et aveugles connaîtront sur leurs vieux jours le sort qu’ils ont fait subir à leurs victimes désarmées.
Ce reportage me laisse outré et scandalisé. La France est pire qu’une république bananière. Ça fait plus de 20 ans que ces scandales durent et qu’on ne voit rien venir de sérieux de la part des hommes politiques pour y mettre fin. On va finir par croire qu’ils y ont intérêt. Et que cet intérêt se mesure en monnaie sonnante et trébuchante.
commentaires
04/02/2013, 08:40 | Par Lucas Martin
La question semblera stupide : que faire ?
04/02/2013, 09:12 | Par JoëlMartin en réponse au commentaire de Lucas Martin le 04/02/2013 à 08:40
"La question semblera stupide : que faire ?"
Question au contraire fort pertinente.
Il n'y a pas de solution-miracle sinon cela se saurait et s'appliquerait.
Le législateur pourrait commencer par encadrer bien plus strictement l'activité des tuteurs professionnels et demander aux juges des tutelles de faire mieux leur boulot.
Le hic, c'est que certains tuteurs professionnels sont potes avec certains juges des tutelles.
Voici un témoignage.
Une de mes tantes, atteinte d'alzheimer, avait une confortable retraite de clerc principale d'avoué, et un portefeuille bien géré par des pros, au point que ses dividendes suffisaient à payer la maison de retraite médicalisée. Mon frère aîné avait été nommé tuteur avec l'accord du juge et du reste de la famille. Un jour, nous sommes convoqués chez un nouveau juge des tutelles, lequel nous indique qu'après étude du cas de notre tante, il était judicieux de tout remettre à plat et que dans un souci d'efficacité, il fallait nommer un tuteur profesionnel et changer de gestionnaire de portefeuille. Le magistrat propose des noms. Nous réservons notre réponse car le juge ne peut passer outre les volontés de la famille qu'en cas de carence dans la gestion des biens de la personne sous tutelle, ce qui n'était pas le cas.
Bien nous en a pris. Si nous avions accepté les propositions du juge, cela aurait amputé d'un tiers les revenus de notre tante en honoraires du tuteur professionnel et en diminution des dividendes de notre tante selon l'évaluation du cabinet de gestion proposé, cabinet auquel nous n'avions pas révélé le montant dedits dividendes que le premier cabinet transmettait.
J'ai appris peu après un peu par hasard, que juge, tuteur pro et gestionnaire préconisé étaient du même Rotary-Club de la ville de XXX, club qui m'avait invité à faire une petite conférence-gueuleton sur le contrepet. Ces notables aiment à s'encanailler de temps en temps... Or, je demande toujours dans ce cas les noms des participants à la soirée afin de les "traiter" contrepétuleusement. J'ai ainsi su que les trois larrons de ma tante faisaient partie de ce club...
De toutes façons, nous n'avions pas donné suite aux propositions du magistrat qui n'a pu qu'entériner le maintien du dispositif existant.
Mais quid des infortuné(e)s sous tutelle qui n'ont plus de famille ou dont la famille ne s'occupe plus ?
a écrit le 05/09/2014 à 17:30 :
Les expédients socialistes habituels (congrès blabla, visites des tombes, promesses irréalistes...) n'opèrent plus.
a écrit le 05/09/2014 à 17:23 :
La goutte d'eau,les 'sans dents', petite blague privée qu'ils disent ces 'amis' en ramant dans tous les médias de moi président, désolé il ne me viendrait pas à l'esprit de me moquer des infirmités physiques de quiconque à mon domicile et de rire en famille de leurs misères... Évidemment je ne sors pas de l'ena moi!!!
Réponse de le 06/09/2014 à 3:50 :
@hugo + 1000 - Cette façon de parler des pauvres à ce niveau de responsabilité
démontre un état d'esprit très particulier ... Une honte absolue en vérité !
Réponse de le 06/09/2014 à 13:14 :
c'est que le président aime les "blagounettes"! c'est comme ça qu'on a dit, lorsqu'il est arrivé au gouvernement...évidemment , fréquenter" l'humoriste" (sic) J .Debouze, n'arrange rien !
a écrit le 05/09/2014 à 16:07 :
l homme qui n aime pas les femmes ni les pauvres, il est bien seul le pauvre petit homme
Réponse de le 05/09/2014 à 16:15 :
Vous n'allez tout de même pas le plaindre ...
Il n'est pas si seul que ça, le bonhomme. En plus, il n'est pas dans la même situation financière que celle dans laquelle il nous a mis avec sa bande de petits copains taxeurs (de droite ou de gauuche, bien sûr ...)
Réponse de le 05/09/2014 à 17:38 :
Beuhhhhhhhhhhh Non c'est pas vrai !!!!!!!!!!!!!


slts.

Jérôme
a écrit le 05/09/2014 à 16:01 :
gouverner est une chose tres dur ,mais ils ne gouvernent pas ils se contente de tout augmenter .hollande devrait démissionner mais de grâce plus de droite non plus au pouvoir car avec tout les casseroles qu ils traine
Réponse de le 05/09/2014 à 17:58 :
c'est p-etre dur, parce que c'est SERIEUX! si on ne se sent pas, on ne se présente pas! on ne peut avoir le "beurre" et l'argent du beurre" !....
a écrit le 05/09/2014 à 15:25 :
Il n'y aurait pas autant de parasites dans ce gouvernement.
a écrit le 05/09/2014 à 15:12 :
Mais que veulent les MEDIAS avec leurs faux sondages. Le pauvre HOLLANDE n'en peut mais. Arrêtez votre curée elle devient puante.
Réponse de le 05/09/2014 à 16:07 :
Il l'a cherché, non ? Quelqu'un lui a mis le couteau sous la gorge pour se présenter aux présidentielles ? Quelqu'un lui a fait promettre des choses qu'il savait de toute façon irréalisables ?
Réponse de le 05/09/2014 à 23:13 :
personne ne force personne...mais le pouvoir, comprenez vous, agrémenté de l'argent....ça appelle " à de belles occasions de carrière....
a écrit le 05/09/2014 à 15:03 :
Deux clowns tristes sans légitimité démocratique bien cramponnés à leur pouvoir artificiel. Des sans-dignité.
a écrit le 05/09/2014 à 14:49 :
C est déjà bien 13% même si ça porte malheur
Vu ces mensonges ces trahisons ces indécisions et son absence de stratégie pour la France c est énorme 13 %
Vivement qu il se barre
a écrit le 05/09/2014 à 14:30 :
Vous avez bien lu, 1% de français lui font tout à fait confiance... Faut il être si con à ce point pour mettre autant de temps à comprendre..qu'il y a erreur de politique et de casting depuis le début....
Réponse de le 05/09/2014 à 21:10 :
Hollande fut élu car une majorité de français était lasse de Sarko qui n'a pas laissé
un pays en forme ! mais beaucoup de chômeurs et plus de croissance ! pour barrer Sarko fallait voter Hollande !!!! d'ailleurs DSK aurait dû avoir sa place on connaît la suite....pauvre France !
a écrit le 05/09/2014 à 14:29 :
Il faut se demander s'il est encore possible de faire pire.
Réponse de le 05/09/2014 à 14:49 :
on est passé à travers !
a écrit le 05/09/2014 à 14:27 :
A chaque fois que je recois ma feuille d'impôt, je rage de penser que cet argent va être mal dépensé (trop de fonctuonnaire, trop d'assistanat, trop de lois, etc..) mais bon dieu quand est ce qu'on va réformer ce pays
Réponse de le 05/09/2014 à 14:42 :
JAMAIS.CE PAYS est gère par des fonctionnaires
....
Réponse de le 05/09/2014 à 15:04 :
Oui JAMAIS car votre argent c'est leur camping-car !
a écrit le 05/09/2014 à 13:54 :
hollanderie= plaisanterie déplacée, de mauvais goût,
exemple" les Sans dents peuvent manger du Flamby"
sans problème!
a écrit le 05/09/2014 à 13:51 :
Il écrit son livre sur son suicide.
a écrit le 05/09/2014 à 13:48 :
What else ?
a écrit le 05/09/2014 à 13:39 :
FLAMBY LES FRANCAIS NE FONT PLUS CONFIANCE A CE GOUVERNEMENT??IL FAUT AVOIR UN MINIMUM DE RESPECT POUR LES FRANCAIS??MORALITE IL FAUT DEMISSIONNER???MERCI POUR CETTE DECISION ???
a écrit le 05/09/2014 à 13:38 :
L'affaire Thévenou : vite sortons une nouvelle affaire Dieudonné, comme en plein épisode Cahusac..l'Unité de la police du second degré est dèjà sur le coup ....le changement c'est maintenant...
a écrit le 05/09/2014 à 13:31 :
13%! la HONTE!......gouverner avec si peu de monde pour vous...?....Eh! ben......
a écrit le 05/09/2014 à 13:25 :
l'édenté du PS mâche et remâche son incurie .
Réponse de le 05/09/2014 à 13:33 :
avec quoi?? ils ont des dents, vous croyez??? MDR !
a écrit le 05/09/2014 à 13:19 :
13% ce n'est pas beaucoup... mais c'est mieux que rien.
Réponse de le 05/09/2014 à 13:32 :
Le FN fait plus, 25% , et ce n'est qu'un début! on parie?? !
a écrit le 05/09/2014 à 13:06 :
en 2011 Flanby disait qu'en dessous de 30% d'opinions favorables on ne pouvait pas gouverner . Frappé d'amnésie Pépère???
Réponse de le 05/09/2014 à 15:50 :
Pa faux !!
Réponse de le 05/09/2014 à 16:10 :
Lui n'est sûrement pas frappé d'amnésie, mais il espèrait que les français le soient ...
a écrit le 05/09/2014 à 13:03 :
Ces sondages mensuels n'ont aucune valeur. Toute politique gouvernementale engendre des mécontents. Donnons du temps à la politique gouvernementale de produire ses effets avant d'en porter notre jugement. La droite au pouvoir en cette période de crise n'en ferait pas mieux
Réponse de le 05/09/2014 à 14:35 :
ce n'est pas un simple sondage, cela confirme tous les autres sondages précédents qui révèlent la même problématique, qui confirment celui là, et qui confirme qu'il n'est pas à sa place et qu'il y a erreur de casting et qu'il est temps qu'il démissionne ..
a écrit le 05/09/2014 à 12:58 :
PLUS AUCUN AUTRE CHOIX
a écrit le 05/09/2014 à 11:53 :
ce qui m'étonne c'est la naiveté des electeurs Français (de tous bords) . Pensaient ils sincèrement qu'une autre politique serait mise enplace après que la France (Sarkozy puis Hollande) ait accepté d'institutionnaliser dans les traités européens une politique économique ? On peut regretter ensuite mais j'ai parfois qu'on regrette en France tout et son contraire : on entendait pleurer sur la dette ... M. Hollande commence à agir et ça fait mal. Et ça ne fait que commencer : les coupes dans les dépenses sociales vont continuer et seront encore plus fortes , les alloc' perçues par les familles françaises seront réduites, les retraites seront gélées...comme cela se passe ailleurs en Europe. C'est le programme des partis conservateurs européens et plus particulièrement de la CDU. IL y a pas eu 36 options : des partis de bords différents dans différents pays d'Europe font tous exactement la même chose.
On aurait pu rêver d'autre chose : que M. Sarkozy aille au clash avec Mme Merkel en 2009 / 2010 mais il a choisi d'avoir son soutien pour les elections donc donnant donnant, on aurait pu souhaiter que fraichement élu Hollande alors dise non ... et comme les autres il a accepté et est rentré dans le rang. Par conviction ? Par dépit ?
en conclusion : ne rêvez pas chers compatriotes car hormis les problèmes personnels de M. Hollande (dont on peut sincèrement se préoccuper bien peu car ily a des choses plus graves en France) l'alternance politique ne fera rien et la politique économique de la France ne bougera pas d'un iota tant qu'aucun leader français n'aura une influence aussi forte que Mme Merkel . Et il n'y en a aucun
Réponse de le 05/09/2014 à 12:52 :
il ny a encore coupe dans les dépenses sociales

aucune rigueur n'a commencé

on parle juste d'une moindre dépense et on vous présente cela comme une baisse de dépense

arrêter de vous faire enfumer par cette mauvaise communication politique faite par cette bande de fraudeurs fiscaux (cahusac, thévenous..au suivant !)
Réponse de le 05/09/2014 à 13:02 :
DANS TOUS LES CAS, AVANT DE DISTRIBUER DE L'ARGENT, IL FAUT LE GAGNER !!!
IL N'Y A PLUS QUE MONTEBOURG ET VOUS A CROIRE AU KEYNESIANISME LES POCHES VIDES !!!
Réponse de le 06/09/2014 à 21:44 :
Ne croyez pas que tout le monde est dupe...
a écrit le 05/09/2014 à 11:51 :
Pour être précis les 1% de rès satisfaits cela correspond à la marge d'erreur des sondages
a écrit le 05/09/2014 à 11:10 :
Hollande est victime d'une campagne médiatique qui l'attaque sur des faits mineurs.La plaisanterie (réussie) des sans dents ou la régularisation tardive des impots d'un secrétaire d'état me semblent bien anodins.la réalité économique,voila ce qui compte,et on s'aperçoit que le pays ne fait pas si mal.Quant aux sondages,précisons qu'Obama est a moins de 20%,les sociétés occidentales repues s'ennuient et cherchent leur bouc émissaire
Réponse de le 05/09/2014 à 11:22 :
Voici les faits objectifs : au pouvoir depuis 40 ans, l' UMP et le PS ont offert aux Français : 2000 milliards de dettes, + 5 millions de chomeurs, + 9 millions de pauvres (dont + 2 millions d'enfants), corruption, négationnisme et politique d'analphabétisation, politique d'immigration massive (+10 millions) et d'insécurité. UMP = PS = UMPS = les fossoyeurs de la France
Réponse de le 05/09/2014 à 11:29 :
illustration des sans dents ( ce qui ne m'étonne pas ) le senat pourtant à gauche depuis trois ans n'a toujurs pas aboli ses priiléges donc socaliste que de nom
Réponse de le 05/09/2014 à 11:29 :
Hollande ne peut être attaqué sur des faits majeurs car il ne fait rien.
Réponse de le 05/09/2014 à 11:52 :
@eluPS: pas si mal??? vous plaisantez j'espère
le déficit qui sera en hausse par rapport à 2013?
aucune réforme de structure? (la mini hausse de cotisation pour toute réforme de retraite?)
l'Angleterre a supprimé 600 000 fonctionnaires et oh surprise: la croissance est là... 3% attendue cette année!
Réponse de le 05/09/2014 à 13:04 :
avec la gauche on a tout de suite droit a des campagnes racistes de haine et d'intolerance envers ceux qui ne partagent pas leurs opinions
Réponse de le 05/09/2014 à 13:45 :
Tout à fait d'accord avec élu PS, le bouquin de VT, on s'en fout, la droite n'a
Réponse de le 05/09/2014 à 15:27 :
J'espère que Hollande continuera son boulot jusqu'en 2017. Après ça, je vous le promets, le ps ne sera plus qu'un mauvais souvenir.
a écrit le 05/09/2014 à 10:51 :
51 des français ont voté pour Hollande tout à fait librement.
On peut douter du jugement de ces personnes, étant donné que ce qui se passe aujourd'hui était prévisible.
Qu'est ce qui changera aux prochaines élections ? "Chat échaudé craint l'eau froide, mais chat stupide reste stupide"
Réponse de le 05/09/2014 à 11:01 :
flanby continue sa mission historique visant à rendre tous les pouvoirs à la droite...
Il faut juste espérer qu'il n'en donne pas trop au front national.
Réponse de le 05/09/2014 à 11:03 :
Et vous pensez que Sarko était mieux ? Aucune réforme des mensonges et des casseroles
J ai voté FH et je le referai

Aujourd'hui il est idem a Sarko
Réponse de le 05/09/2014 à 11:54 :
C'est faux, 51% des Français n'ont pas voté Hollande : c'est 51% des votants pour un des deux candidats. Si on enlève les votes blancs, les abstentionnistes, on doit arriver à même pas 25% des Français ! C'est comme pour les syndicats :il y a un manque de légitimité !
Réponse de le 05/09/2014 à 13:37 :
ben, justement, voter encore pour l'un ou l'autre? mais vous plaisantez, j'espère! vous ne devez pas être franchement mécontent, sinon vous parleriez autrement !!! savez vous ce qu'est L'OVERDOSE?? le TROP PLEIN?? le RAS LE BOL?? ...aparemment non! c'est avec des choix comme ça, qu'on se retrouve toujours comme des cons, avec les mêmes nuls !!!
a écrit le 05/09/2014 à 10:48 :
J'espère qu'il ne l'obtiendra pas virer moi toute cette bande de parasites incapables réputés pour leurs mensonges
a écrit le 05/09/2014 à 10:46 :
J'ai honte d'être représenté au plan international par cet individu. Quand un président de la république se permet le luxe de tomber à 13% de taux de popularité avant parution du livre de son ex concubine, il doit en tirer les conséquences. Il n'est plus audible. Personne ne tient compte de sa parole. La France a perdu tout prestige, nous passons pour des incompétents, des sauteurs, des gens incontrôlables. Quand en outre nous ne tenons pas nos engagements internationaux en matière financière, notamment en ne ramenant pas à 3% notre déficit et en ne réduisant pas les dépenses publiques, le 1er responsable doit en tirer les conséquences, constater son échec personnel devant la nation qui lui a confié un mandat et se retirer. De Gaulle eu cette dignité, Hollande ne l'a pas. La France n'a pas à supporter les fantaisies d'un pantin.
a écrit le 05/09/2014 à 10:21 :
Hollande en premier ministre français de Mme MERKEL ne nous sert à rien, sinon à mettre en pratique au quotidien la longue marche vers son maitre atlantiste, il sera bientôt à zéro %!!
Réponse de le 05/09/2014 à 11:57 :
c'est effectivement Mme Merkel qui a les clés de la maison.... il semble qu'elle commence à bouger. Il serait temps. Et pourvu que nos gouvernements en Europe commence enfin à bouger et à changer de politique. la France doit tenir ses dépenses, le sud arrêter de couper davantage, le Nord dépenser davantage. bref on pilote on organise on coopère plutot que de se tirer systématiquement dans les pattes en Europe
Réponse de le 05/09/2014 à 15:14 :
bah! Mme Merkel, est prête pratiquement à accepter, le "preux Moscovici", alors, vous savez......
a écrit le 05/09/2014 à 10:14 :
Ces présidents ne servent plus à rien à part polluer les débats. Cela a commencé avec Chirac, empiré avec Sarkozy et avec Hollande on touche le fond. Chirac a eu l'intelligence d'aller se cacher au fond d'un bois pendant des années, mais les deux autres ont essayé d'exister. Grave erreur dans un pays qui coupe la tête des monarques. Il faut une sixième république, vite.
Réponse de le 05/09/2014 à 10:47 :
+ 10000
Il faut abolir cette monarchie dévastatrice et la remplacer par une vraie démocratie participative, comme la Suisse, c'est la seule issue possible..!
a écrit le 05/09/2014 à 10:10 :
La seule courbe que François Hollande a su inverser est celle de sa popularité !
Réponse de le 05/09/2014 à 15:30 :
Le pire : c'est la seule chose que "moi président" n'a pas annoncée...
Au moins un sujet sur lequel il n'aurait pas menti ...
a écrit le 05/09/2014 à 10:05 :
Georges Feydeau... est mort .... il aurait un tas d'inspiration's à notre époque ... je crois !
a écrit le 05/09/2014 à 10:00 :
tous les membres de l’opposition ont acheté le bouquin !
a écrit le 05/09/2014 à 9:45 :
Je suis entrain de lire le livre de Valérie sur la plage !
a écrit le 05/09/2014 à 9:27 :
VITE MR LE PRESIDENT?un référendum pou supprimer le sénat, la moitie des députes puis une dissolution et vous sortirez en HOMME D'ETAT
Réponse de le 05/09/2014 à 10:48 :
Il en est bien incapable, ce sont des copains !
a écrit le 05/09/2014 à 9:20 :
On aura aussi bien confirmé une chose c'est que les sympathisants de gauche sont longs à comprendre!!!
Et qu'il en reste encore 13% à la couenne épaisse!
a écrit le 05/09/2014 à 9:19 :
rassembler tous les français : la seule promesse de campagne en voie de réussite totale!
a écrit le 05/09/2014 à 9:18 :
Perso, je pense que 13% c'est déjà pals mal payé, je n'en donnerais pas autant.
a écrit le 05/09/2014 à 9:13 :
Il n'a plus qu'une seule chose à faire : DEGAGER...!!
Il nous mène droit dans le mur, impossible qu'il reste encore pendant 3 ans..!
a écrit le 05/09/2014 à 8:44 :
Suis pas sûr ... Je crois qu'il peut encore faire pire...
Quand je vois les résultats de sa politique, j'en suis convaincu- Malheureusement pour nous.
a écrit le 05/09/2014 à 8:42 :
Il démissionne à combien ?
Vite une affaire Sarkosy !!
Même les plus socialistes de les amis
sont pour son départ et constatent que c'est pire depuis qu'il est là
Si la reprise arrive en Europe il sera capable de dire que c'est lui Moi Francois le premier
a écrit le 05/09/2014 à 8:30 :
aujourd'hui, on se fout de sa popularité et de son gouvernement décadant, ce qu'il faut c'est nu nouveau souffle pour le pays car on ne pourra pas attendre comme ça encore 2 ans et demi...sa démission est la seule chose à espérer pour la France!
a écrit le 05/09/2014 à 8:24 :
on le savait incompétent, on apprend maintenant que c'est un serial menteur..
le pays est à genou et Hollande continue à faire son arrogant. Vite 2017!
a écrit le 05/09/2014 à 8:23 :
Tres étonnant: 13% d'opinion favorable, c'est énorme.
a écrit le 05/09/2014 à 8:03 :
Rien d'étonnant dans ces sondages! Les français, particuliers et entreprises ont été matraqués fiscalement au delà des limites du supportable, au point même que les ministres en charge de cette politique l'ont reconnu... Ils ont mis le pays à genou, avec faillites à répétition et augmentation de la pauvreté. Et tout cela pour rien, car il n'y a aucune amélioration des finances publiques!
Sortir de la sera extrêmement difficile, contraire à l'idéologie marxisante des socialistes. Le Président et son gouvernement en sont-ils capable ? On peut en douter....
Réponse de le 05/09/2014 à 8:15 :
Et encore vous n avez rien vu ; quand la Troïka bolchevique va exiger encore plus d austérité !
a écrit le 05/09/2014 à 8:01 :
Le pire président que la France n'ai jamais eu, toujours avec des idées du 20eme siècle, incapable de changer les choses, et surtout élu avec les voies des immigrés. Honte à la France...
Réponse de le 05/09/2014 à 8:27 :
Non, ce sont des idées du 19 e siècle. Moi Président j'ai les moyens de mettre la France a genoux. Voilà, c'est fait.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :