"C'est sur les classes moyennes seules que se concentrera la totalité de la charge fiscale"

 |   |  212  mots
Le député UMP réagissait à l'annonce du gouvernement concernant une suppression de la première tranche d'imposition.
Le député UMP réagissait à l'annonce du gouvernement concernant une suppression de la première tranche d'imposition. (Crédits : reuters.com)
Pour le député UMP Gilles Carrez, supprimer la première tranche d'imposition va augmenter le poids de la charge fiscale sur les classes moyennes. Et "accentuer l'hyperconcentration de l'impôt sur le revenu" en France.

"Les classes moyennes ont du souci à se faire". Dans un entretien au Figaro ce jeudi 18 septembre, le président UMP de la commission des Finances de l'Assemblée, Gilles Carrez, estime que supprimer la première tranche d'imposition, comme l'a évoqué le gouvernement, "reportera l'effort sur les classes moyennes" :

"Avec la réduction par millions du nombre de contribuables en bas de barème et le départ par dizaines de milliers en haut de barème, les classes moyennes ont du souci à se faire: bientôt, c'est sur elles seules que se concentrera la totalité de la charge fiscale."

Risque accru de pertes fiscales

Pour le député-maire du Val de Marne, cette annonce "exige au plus vite une clarification gouvernementale" puisqu'elle va "accentuer l'hyperconcentration de notre impôt sur le revenu (1% des ménages paie aujourd'hui 45% d'impôt sur le revenu)" et renforcer la "vulnérabilité extrême aux délocalisations ou modifications de comportements des foyers fiscaux les plus aisés".

         Lire Impôts: qui paiera moins en 2015

Le président de la commission des Finances a  également pointé un risque accru de perte de recettes fiscales.

"En 2014, comme en 2013, ce sont 5 à 7 milliards qui vont manquer par rapport aux prévisions, du jamais vu dans notre histoire fiscale."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/09/2014 à 0:58 :
Dilemblue vous oubliez la décote et la prime pour l'emploi. Le seuil d'imposition réel à l'impôt sur le revenu est beaucoup plus élevé et dépasse déjà le niveau du SMIC sans cette nouvelle réduction..
a écrit le 18/09/2014 à 16:43 :
Faut on est toujours imposé avec moins de 1 000 €/mois, imposable a partir de 9890€/an ! Carrez fait de la politique !
a écrit le 18/09/2014 à 16:15 :
Il a raison!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :