Le Sénat retombe dans l'escarcelle de la droite

 |   |  492  mots
La Haute Assemblée du Palais du Luxembourg  (photo) repasse à droite après une parenthèse à gauche de trois ans.
La Haute Assemblée du Palais du Luxembourg (photo) repasse à droite après une parenthèse à gauche de trois ans. (Crédits : reuters.com)
Sans surprise, la gauche a perdu la majorité sénatoriale lors du renouvellement de la moitié de la Haute Assemblée ce 28 septembre. Grâce à la proportionnelle, deux sénateurs Front National entrent pour la première fois au Sénat

Comme prévu, la majorité "de gauche" au Sénat n'aura été qu'une courte parenthèse de trois ans. Le Sénat, sans surprise, a rebasculé à droite  ce dimanche 28 septembre. A priori,  l'UMP et l'UDI enregistraient un gain net de 16 sièges, alors que la majorité sortante de gauche était de sept sièges. Au total, la droite pourrait obtenir au final une majorité de 10 à 20 sièges.

Seule la moitié du Sénat (179 sièges sur 348) était donc renouvelée au cours de ce scrutin, dans 59 départements métropolitains et cinq collectivités d'outre-mer. Quelque 87.000 grands électeurs, pour l'essentiel des conseillers municipaux, votaient.

A 22H00, la droite républicaine totalisait 188 sièges, soit 13 de plus que la majorité absolue (175), la gauche 155 et le FN 2. Le sort de trois sièges (en Guyane, à Saint-Martin et en Polynésie) n'était pas encore connu. Si on ajoute à ces chiffres la répartition politique des 167 sièges non renouvelables, l'UMP, l'UDI et les divers droite totalisent 187 sièges, soit 12 de plus que la majorité absolue (175), la gauche 155 et le FN 2.

Le Front National aura pour la première fois deux sénateurs

Si la victoire de l'UMP était mécaniquement attendue après la vague bleue des municipales de mars 2014, le Front national a lui créé la surprise en faisant pour la première fois son entrée dans la Haute assemblée, avec deux élus: Stéphane Ravier (Bouches-du-Rhône) et David Rachline (Var). Un résultat consécutif à la multiplication des départements où le vote se déroule selon le scrutin proportionnel et non pas majoritaire à deux tours. Au total, 119 sénateurs étaient élus  selon la proportionnelle et 59 selon le scrutin majoritaire.

Selon le PS, si la défaite est bien là pour la gauche, on est "loin des espoirs de la droite et il n'y a pas de vague bleue". "La gauche résiste mieux que l'effet mécanique des résultats des municipales", a-t-on ajouté à la direction du Parti socialiste.

Jean-Michel Baylet (radicaux de gauche) battu

Il n'empêche,  à gauche, les dégâts sont surtout sensibles pour les radicaux de gauche (PRG) et les communistes. Sensation du scrutin, Jean-Michel Baylet, président du PRG (radicaux de gauche) et du conseil général du Tarn-et-Garonne, est battu dans ce département. Anne-Marie Escoffier (PRG), ex-ministre déléguée à la Décentralisation du gouvernement Ayrault, a dû s'incliner dans l'Aveyron.

Secrétaire d'Etat dans ce même gouvernement, le socialiste Thierry Repentin est battu en Savoie.

Le Front de gauche perd trois des cinq sièges qu'il détenait (Allier, Bouches-du-Rhône, Rhône).

On saura mardi 30 septembre qui succèdera à Jean-Pierre Bel (PS) à la présidence du Sénat. Une "primaire" est en effet organisée au sein du groupe UMP qui doit départager les deux principaux candidats, Gérard Larcher, ancien président du Sénat, et Jean-Pierre Raffarin, ancien premier ministre de Jacques Chirac.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/09/2014 à 10:39 :
Mais quand supprimera-t-on cette institution qui nous coûte de l'argent et qui ne sert à rien si ce n'est à engraisser des nantis ! De toute façon c'est l'Assemblée qui a le dernier mot, alors, ouste !
a écrit le 30/09/2014 à 6:14 :
Merci pour ce moment.
a écrit le 29/09/2014 à 14:09 :
IL faut fermer le sénat, économie ? 500 millions/an !
a écrit le 29/09/2014 à 11:59 :
Le Sénat n'a pratiquement jamais été de gauche depuis que le Sénat existe. D'autre part, même le peu de temps récent où il l'a été, l'association tacite entre l'UMP et le Front de Gauche a systématiquement voté contre tous les budgets et toutes les propositions de loi. De fait, un UMP qui remplace un FdG ça ne change rien concrètement pour le gouvernement, ni pour le pays.
a écrit le 29/09/2014 à 11:40 :
Et si on essayait la démocratie, au lieu du gouvernement dit représentatif, juste pour voir ?
a écrit le 29/09/2014 à 11:26 :
le sénat est à droite depuis sa constitution, il aura fallu tout le génie politique de Sarko pour arriver à la faire passer à gauche, et encore timidement, les sénateurs PC et écolo se positionnant plus souvent en adversaire politiques du pouvoir qu'en alliés.

Sinon, on ne peut pas se réjouir qu'un parti qui a détourné plusieurs millions de fonds publics du sénat à des fins d'enrichissements pas très clairs, se retrouve en majorité et en position de bloquer toute évolution positive en matière de transparence des financements politiques.
a écrit le 29/09/2014 à 11:22 :
Il ne nous reste plus qu'à espérer de la part de nos politiciens professionnels un comportement démocratique : l'UMP désigne son candidat mardi, les deux vaincus et leurs amis se soumettent et les centristes, ne présentent pas de candidats et soutiennent par leur vote. Ce scénario n'est pas le plus probable habituellement.
a écrit le 29/09/2014 à 11:20 :
Merci François deux élus FN "graisse" à toi !!!!!!!!!!!!! Navrant !
a écrit le 29/09/2014 à 11:06 :
un vieux système qui est plus que désuet des salaires qui frise l indécence, même un pilote d air France avec toutes les responsabilité touche moins que bon nombre de ces personnes qui vont la pour ce détendre .alors que sa bascule a droite ou a gauche quelle différence a part le mal de mer sarko dit avec ce qu il veut faire , est que personne ne reste dans le giron de l état donc tout ceux qui ont l age de la retraite dehors , et deux mandat pas plus car il coute tres cher a l état
a écrit le 29/09/2014 à 10:31 :
C'est un vrai non événement que ces élections qui n'en sont pas et surtout qui ne servent à rien. Jusqu'à quand va-t-on nous prendre pour des billes?
a écrit le 29/09/2014 à 10:26 :
Le sénat sert à quoi .... sachant que l'assemblée à le dernier mot ???????? Maison de retraite ???
a écrit le 29/09/2014 à 9:36 :
esperons qu'ils vont voter l'abolition de leurs privileges et de tous ces fonctionnaires qui y travaillent EX PRIME DE NUIT DES JARDINIERS? PRIME DE CHAUFFAGE ETC CUMUL MANDAT quand on voit le bazard à marseille n'y a t il pas du travail pour un maire a plein temps
a écrit le 29/09/2014 à 9:15 :
Un coup a gauche, un coup a droite..... et la voiture fini un jour dans le fossé...
a écrit le 29/09/2014 à 8:44 :
vous ne servez à rien sauf nous coûter très chers. En plus, il vous faut des sièges sur mesure pour chacun, vous n'en parlez pas.
Réponse de le 29/09/2014 à 11:17 :
C'est pas qu'ils nous servent a rien. Ma
Réponse de le 29/09/2014 à 11:18 :
C'est pas qu'ils nous servent a rien mais c'est juste qu'ils sont trop nombreux et que le peux qu'ils font ne les servent que eux et pas la population française. En gros il font pas leur travail correctement...
a écrit le 29/09/2014 à 0:52 :
Guérini élu par les élus ça en dit long sur la classe politique du pays
Réponse de le 29/09/2014 à 7:02 :
Et ils s'offusquent quand les Français parlent d'eux comme "tous pourris"!
Pas un ne dénoncera les comportements "malsains" de peur de voir aux prochaines échéances électorales un candidat parachuté par la direction pour sanctionner celui qui l'ouvre.
Réponse de le 29/09/2014 à 8:00 :
En effet, les politicards UMP Nouveau Centre UDI PS ont précipité le système français sur la pente mafieuse vertigineuse
Réponse de le 29/09/2014 à 8:10 :
D'autant que certains socialistes ont une très très haute opinion de eux mêmes, le retour de la droite et de l'élection de membres du FN est interprété comme un recul de la démocratie !
Réponse de le 29/09/2014 à 8:11 :
C est une plaisanterie...???? Enfin j espere mais c est le prix de son silence... Plus pourri que les politiques en France...pas facile...quoique en cherchant bien en Afrique ou autres dictatures qui connaissent l impunite...
a écrit le 28/09/2014 à 23:41 :
Valls a été d'une grande inutilité pour les socialistes, peut-être est-il contreproductif et devrait démissionner ou être limogé par les socialistes courageux ... s'il y en a ?
a écrit le 28/09/2014 à 23:14 :
tout le temps autant de convives ! c'est fout !
a écrit le 28/09/2014 à 23:11 :
guérini , taubira même combat .
a écrit le 28/09/2014 à 22:31 :
Socialisme honteux et inhumain, pire que le capitalisme, va-t-en, grand manipulateur d'hommes...dehors ! Et tes menteurs de serviteurs avec....
Réponse de le 29/09/2014 à 9:28 :
Les anti gauche/droite par leur aveuglement et leur esprit partisan ont supporté une cohorte de politiciens incompétents et beaux parleur depuis des décennies. Ils ont confondu football et gestion du pays. Peut-être préférez vous confier la gestion du pays a ceux qui ont entretenu un business juteux avec Bygmalion et ruinee l'UMP.... Il va falloir apprendre a reconnaître une pomme pourrie avant de croquer dedans!
a écrit le 28/09/2014 à 21:58 :
Fesse droite ou fesse gauche, à l'arrivé c'est le postérieur dans le fauteuil. Elle est où la nécessité?
a écrit le 28/09/2014 à 21:45 :
Où se situe la proportionnelle? A la dernière élection le FN n'était pas en tête?
Réponse de le 28/09/2014 à 21:55 :
La proportionnelle n'était appliquée que pour les départements élisant plus de 3 sénateurs. Et l'élection est faite non directement par le peuple mais par les grands electeurś, c'est à dire les élus. Le FN ayant peu d'élus, sauf dans le sud est et le nord, il se retrouve avec peu de sénateurs.
a écrit le 28/09/2014 à 20:50 :
Scoop: Les français votent à 86.5 pour cent pour la suppression du Sénat.. Ce qui est remarquable, c'est que ce sujet n'intéresse pas les journalistes, pourtant friands de nouveauté. Il y a encore des sujets tabous: le sexe, non, la religion, oui bien sur, et les institutions intouchables: comprenez-vous, c'est la Démocratie qui est en jeu...
Réponse de le 28/09/2014 à 21:25 :
... et aussi la réduction de la dette publique
a écrit le 28/09/2014 à 19:46 :
Quand va t on se débarrasser de cette institution inutile et couteuse?
a écrit le 28/09/2014 à 19:14 :
Résultat attendu depuis les municipales. De toutes faços, tout le monde a compris que cela ne changera rien .... Pas très sain que dans l'électorat s'installe l'idée d'un sénat inutile, et reiuge à privilégiés ...
Réponse de le 28/09/2014 à 19:54 :
C'est pourtant une triste réalité, quand on entend les commentaires des politiques ce qui compte c'est de se faire réélire et c'est tout, la France ils s'en moquent !
a écrit le 28/09/2014 à 19:14 :
Nous avons un president fou de guerre , un premier ministre digne du nazisme, le senat on le rend inoperant par notre pouvoir totalitaire
Réponse de le 28/09/2014 à 19:32 :
La mission historique de flanby, c'est de rendre tous les pouvoirs à la droite. Il faut juste espérer qu'il n'en donnera pas trop au front national...
Réponse de le 29/09/2014 à 11:29 :
Le Front National n'est pas de droite. Au premier tour des élections, il fait cavalier seul et au deuxième, le seul qui compte, il vote pour la gauche.
Réponse de le 29/09/2014 à 11:55 :
N'importe quoi. Je ne sais pas d'où vous sortez ces informations. Au second tour, Sarkozy a fait quatre fois plus de voix chez les électeurs FN que Hollande.
a écrit le 28/09/2014 à 18:53 :
Premier point le sénat n'est pas élu démocratiquement mais par les "grands" électeurs dont certains magouilleurs et corrompus. Deuxième point cette élection n'intéresse pas le citoyen lambda. Troisième point le sénat est inutile car son vote compte pour du beurre. Enfin le sénat est une affaire de magouilleurs politiciens pour planquer les amis ou ceux que l'on souhaite écarter de l'assemblée pour placer des amis dont certains ont des casseroles ou je pense. Les sénateurs sont là pour la monnaie du contribuable mais certainement pas pour la France. Alors à droite ou à gauche on s'enfout seule l'argent violé pour rien n'est plus tolérable dans un pays en déclin.
Réponse de le 28/09/2014 à 19:16 :
L'élection par des grands électeurs est démocratique puisque les grands électeurs sont élus par le peuple. Ce n'est pas un exemple isolé. Le président des États Unis lui même est élu selon ce principe.
Réponse de le 28/09/2014 à 19:39 :
@Ben: c'est le principe de la Ben basculante :-)
Réponse de le 29/09/2014 à 7:42 :
@Ben aucune élection est démocratique sur le plan de la représentativité du peuple car les représentants!!! pour la grande majorité sont élus avec moins de 50 pour cent des inscrits parfois même inférieur à 10 pour cent avec refus de considérer le bulletin blanc comme vote exprimé. Vous confondez démocratie par le peuple et démocratie!!! politique. Je ne considère pas que nos assemblées soient un exemple de démocratie mais la main mise d’une poignée de femmes et d’hommes qui font une allégeance à leur parti ce qui ne peut pas correspondre à une vision de représentativité du citoyen. Comment parler de démocratie lorsqu’un élu à été condamné pour abus de biens sociaux ou pour avoir mis le doigt et parfois le bras dans le pot de confiture. Non une majorité d’élus ne servent pas la France mais se servent. La politique est en fait un copié collé de l’organisation maffieuse car elle s’auto gère sur le plan des sanctions et mais également sur son mode de fonctionnement elle a se pouvoir immense de créer ses propres lois. Je pense que cette situation est la cause essentielle de non gouvernance de notre pays. Cela peut-il durer non mais à quel moment le citoyen dira stop, car cela arrivera le déclin et le non respect des citoyens ont une limite qui approche à grand pas. Bonne journée.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :