Le commerce de détail à la peine en 2013, comme en 2012

 |   |  584  mots
La boulangerie fait partie des secteurs qui voient ses ventes reculer
La boulangerie fait partie des secteurs qui voient ses ventes reculer (Crédits : reuters.com)
En 2013, les ventes du commerce de détail et de l’artisanat commercial (boulangeries, pâtisseries, charcuteries) ont reculé pour la seconde année consécutive selon l’Insee. Deux secteurs seulement engrangent des bénéfices : la santé (+2,2%) et les transports (+1%). Les pharmaciens affichent toujours les niveaux de revenus les plus élevés.

Bis repetita. En 2013, les ventes TTC du commerce de détail et de l'artisanat commercial (boulangeries, pâtisseries, charcuteries) ont reculé, comme en 2012. L'année dernière, les ventes ont baissé de 0,7% pour s'élever à 489 milliards d'euros TTC. Autre constante : les ventes sont plus dynamiques dans le secteur non alimentaire (+0,2 %) que dans l'alimentaire (-1,5 %).

Précisément, les ventes des magasins d'alimentation spécialisée et d'artisanat commercial ont diminué de 1,8%, à un rythme un peu moins important qu'en 2012. Quant au commerce et à la réparation automobile, la tendance est identique : les ventes ont reculé de 3,3%, après une année 2012 particulièrement difficile (-6,6%).

Le chiffre d'affaires et le résultat régressent

Sans réelle surprise, l'étude menée par la FCGA sur les exercices clos en 2013 de 200.000 entreprises du commerce de détail, de l'artisanat commercial, des services et du bâtiment artisanal confirme cet essoufflement. Premier enseignement : toutes activités confondues, le chiffre d'affaires des petites entreprises régresse de 0,4% en 2013, tandis que le résultat moyen enregistre un recul de 1,1%. Sur les 11 secteurs d'activité analysés par la FCGA, seulement deux affichent un volume d'activité en progression : le transport (+1,8%) et le commerce de détail alimentaire (+1,1%).

La morosité de la conjoncture immobilière a un impact

L'équipement de la personne (-3,5%), l'équipement de la maison (-2,7%) et le secteur culture et loisirs (-2,2%) sont particulièrement affaiblis par la baisse des dépenses de consommation des ménages. Selon l'Insee, les détaillants en autres équipements du foyer (meubles, électroménager...) " souffrent d'une conjoncture immobilière morose. Le faible dynamisme du pouvoir d'achat est également peu propice à l'acquisition de biens durables ". Moins atteints, mais tout de même dans le rouge : les services (-1,2%), l'hôtellerie-restauration (-0,7%), la beauté-esthétique (-0,2%) et l'artisanat du bâtiment (-0,2%) sont néanmoins aussi dans le rouge.

" La baisse générale d'activité que l'on constate est bien évidemment relative à la crise, à la baisse du pouvoir d'achat et à la montée constante du chômage. Autre constat d'évidence, la grande distribution, les grandes enseignes plutôt situées dans l'entrée et le bas de gamme, exposées à une concurrence "farouche" et permanente, influent sur ce résultat négatif ", explique Francis Palombi, le président de la Confédération des commerçants de France.

Les résultats chutent

Assez logiquement, les résultats courants nets des petites entreprises, Après déduction des charges sociales de l'entreprise et avant impôt sont fortement impactés par la dégradation de l'activité. Les trois plus fortes baisses de bénéfices concernent : l'équipement de la personne (-7,4%), l'équipement de la maison (-4,2%), l'hôtellerie-restauration (-3%), la beauté-esthétique (-2,3%), la culture et les loisirs (-2%), les services (-1,2%). "Deux secteurs seulement engrangent des bénéfices supplémentaires : la santé (+2,2%) et les transports (+1%)", observe la FCGA.

Qui affiche les revenus les plus élevés ?

Cette enquête précise également le niveau de revenus des professionnels. Qui affiche les résultats les plus élevés ? Les pharmaciens d'officine avec 146.500 euros de revenus annuels, suivis par les opticiens (66.800 euros), les ambulanciers et les taxis-ambulances (55.585 euros), les prothésistes-dentaires (47.300 euros), les débitants de tabacs-jeux-journaux (44.800 euros), les cafetiers et débitants de tabacs-jeux (43.500 euros), les bouchers (39.000 euros). En bas de tableau, les trois professions qui ont les revenus les plus modestes sont les coiffeurs à domicile (10.500 euros), les toiletteurs animaliers(12.200 euros) et les exploitants de mercerie (14.100 euros)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/11/2014 à 13:53 :
brillante demonstration pour dire que les prochaines taxes vont concerner les opticiens et les pharmas, et que ca sera juste et reenchante !
a écrit le 02/11/2014 à 11:06 :
Plus d’impôts et taxes tuent la consommation, mais il faut bien vivre, les professions de santé et les métiers de bouche de qualité continueront de tirer leur épingle du jeu.... Pour la santé, ce sont malheureusement les labos pharmaceutiques qui vendent leurs produits trop cher.
a écrit le 01/11/2014 à 19:34 :
C EST VRAIS LES GRAND CENTRE COMMERCIAUX ON T DEJA TUE LE PETIT COMMERCE A VENTE UNIQUE ?SEUL S EN SORTE CEUX QUI VENDENT UN PEUT DE TOUT. ELOIGNE DES GRANDE VILLES OU METROPOLES???
a écrit le 01/11/2014 à 17:16 :
Les vrais bons boulangers se font rares de nos jours. C'est à se demander s'ils n'ont pas été formés par correspondance.
a écrit le 01/11/2014 à 15:27 :
Il faut faire des choix: soit on consomme, soit on paie les impots et taxes !
a écrit le 01/11/2014 à 14:59 :
C'est le drame franco-français ou une poignée de gaulois souhaitent à tout prix rester maître de leur petite boutique plutôt que s'allier pour conquérir de nouveaux marchés à l'ère de la mondialisation. Vive la stratégie de l'échec!
Réponse de le 01/11/2014 à 17:01 :
la mondialisation, c'est de la M...DE !!
Réponse de le 02/11/2014 à 17:46 :
la mondialisation de la me?? alors n'utilise pas l'encre ni le papier ni la roue car des inventions étrangères !!! il faudrait interdire toutes les inventions étrangères aux gens comme toi et les mettre dans une grotte.
Réponse de le 02/11/2014 à 21:57 :
Surtout venant d'un gars qui commente sur Internet (inventé les les américains) en utilisant un pc ou une tablette (microsoft)...Sans la mondialisation, on ferait du minitel inventé par les PTT.
a écrit le 01/11/2014 à 14:25 :
Normal, on ne peut plus consomer, on paie des impôts et de plus gattaz souhaite un peu plus précariser les salariés en les mettant tous en cdd, licenciable sans avoir de donner de raison. Ce n est donc que le début....
Réponse de le 01/11/2014 à 17:23 :
et PERSONNE ne bouge! vous trouvez cela" NORMAL"?????? on se laisse mener à l'ABATTOIR, contents, résignés, MAIS GROGNONS, com d'hab! c'est tout ce que l'on sait faire! AFFLIGENT !!
a écrit le 01/11/2014 à 14:24 :
Pour la pâtisserie, il y a un malaise car cuire des produits surgelés tout prêts et identiques d'un endroit à l'autre, c'est un peu 'léger' niveau artisanat. Il faut bien vivre, la vraie pâtisserie coûte cher mais dans ce cas là, une grande surface ou une boutique en ville, quelle différence ? Un grand pâtissier à Paris jette sa production à 16h30 car elle est "rassise", disons trop ancienne donc moins bonne. Un puriste.
Les marchands de tabac touchent des compensations quand les prix des cigarettes augmentent, qu'ils habitent près d'une frontière ou non (pas impactés pareil, les ventes ne s'écroulent pas), tant mieux pour eux !! Je tousse (pas fumeur).
Les marchands de lunettes, il y en a de plus en plus mais ça semble "rentable" vu que leurs commerces se maintiennent. tant mieux pour eux. Faut que je change les miennes, ça fait 6 ans, myopie stable, presbytie croissante) ! Je vais faire le tour de la ville pour comparer les prix, sans paire supplémentaire pour un euro, pas besoin.
a écrit le 01/11/2014 à 13:07 :
Que valent les statistiques de l'INSEE ???? par rapport a nos achats de tout les jours : très peu........
a écrit le 01/11/2014 à 13:02 :
Nous sommes le 1 11 14 date prevue par le pouvoir socialiste/repressif devait avoir le controle sur les commentaires mettant en cause ce pouvoir ?, le pouvoir a t'il recule ?
Réponse de le 01/11/2014 à 14:14 :
"le controle sur les commentaires mettant en cause ce pouvoir" ? Nous ne sommes pas encore le 1er avril... Y a pas non plus marqué "Poutine".
Par contre, ils prennent la main sur les commentaires critiquant les adversaires, en les modérant, atténuant, réduisant à un murmure ! Beaux joueurs, non ?
a écrit le 01/11/2014 à 12:27 :
Je voulais acheter un beau tapis quand on m'a dit le prix (30 000 euros) j'ai toussé, mais quand on m'a dit qu'il il y avait 5 000 euros de TVA dans le prix, j'ai pris mes jambes à mon cou et je suis parti en conservant mes 30 000 euros par devers moi
Réponse de le 01/11/2014 à 13:12 :
Et vous n'aviez que 30 000 Euros..?? Songez à améliorer vos bas revenus...
Réponse de le 01/11/2014 à 17:32 :
vous avez eu raison! un peu cher pour un tapis!!!!!!
a écrit le 01/11/2014 à 12:24 :
Donc il va falloir faire la peau des pharmaciens car je suis pour le nivellemnt par le bas, le très très bas. Regardez-moi.
Signé : François Hollande
Réponse de le 01/11/2014 à 12:33 :
non, pourquoi? !par contre c'est ceux qui se lèvent le plus le C..l, comme les petits boulangers, etc qui touchent ENCORE le moins! vous avez vu des pharmaciens fatigués par leur travail et horaires, vous???? ! par contre les petits commerçants, pas pareil! !actuellement, ceux qui en font le moins, touchent le plus !! y a qu'à voir les politiques!! pas la peine d'en dire plus !!
Réponse de le 01/11/2014 à 13:15 :
Y'a du Sarko dans l'air, le regard de travers, t'as pas la fraude qui te sert,..
Réponse de le 19/11/2014 à 19:15 :
Les pharmacien ont un doctorat (bac+6) et font souvent du 8h-20h... il faut comparer avec les dentistes et medecins

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :