Prime d'activité : "il y aura des perdants", met en garde Matignon

 |   |  383  mots
La nouvelle prime d'activité bénéficiera d'une enveloppe d'environ 4 milliards d'euros par an, un montant voisin des sommes jusque-là allouées à la PPE et au RSA activité.
La nouvelle prime d'activité bénéficiera d'une enveloppe d'environ 4 milliards d'euros par an, un montant voisin des sommes jusque-là allouées à la PPE et au RSA activité. (Crédits : Reuters)
Ces "perdants" appartiennent aux ménages les plus aisés, qui aujourd'hui bénéficient en partie de la prime pour l'emploi, a précisé Matignon. Mais la mesure "permettra de donner davantage de pouvoir d'achat aux salariés qui sont au voisinage du Smic".

L'instauration d'une prime d'activité remplaçant le revenu de solidarité active (RSA) activité et la prime pour l'emploi (PPE), annoncée mardi 18 novembre, n'est pas une bonne nouvelle pour tout le monde. Mercredi, Matignon a notamment tenu à préciser à des journalistes:

"Oui, il y aura des perdants, mais qui appartiennent aux ménages les plus aisés dans notre société."

Matignon a toutefois souligné qu'il y aurait aussi "des gagnants", puisque la mesure "permettra de donner davantage de pouvoir d'achat aux salariés qui sont au voisinage du Smic et n'appartiennent pas à ces ménages favorisés".

"Plusieurs millions de personnes" concernées

Aujourd'hui, la PPE bénéficie en partie "à des ménages aisés", selon Matignon: sur les 5,3 millions de bénéficiaires de ce crédit d'impôt, "plus d'un million appartiennent aux 40% des ménages les plus riches, 600.000 aux 30% les plus riches".

Mais "la prime d'activité, demain, ne va plus bénéficier à ces personnes-là", assure-t-il.

En revanche, "pour un salarié célibataire au Smic ou un salarié d'un ménage modeste, la prestation nouvelle lui apportera significativement plus que ce qu'il perçoit aujourd'hui avec la somme PPE-RSA activité".

"Plusieurs millions de personnes" seront concernées.

"On ne fait pas des réformes sur des dispositifs de cette nature sans qu'il y ait des évolutions sur les personnes qui en bénéficient", assume ainsi "totalement" Matignon.

Un examen trimestriel des ressources du ménage

La prime d'activité sera versée mensuellement par le réseau des caisses d'allocations familiales (CAF), à compter du 1er janvier 2016. Les ressources du ménage feront l'objet d'un "examen trimestriel".

"Les modalités qui sont retenues combinent un critère de revenu familial, qui conditionne l'éligibilité à la prime d'activité, et un critère individualisé, qui considère la ou les personnes au Smic qui bénéficient de la prime", explique Matignon.

Les conditions de revenu (plancher et plafond) pour bénéficier de la prime font toutefois partie des paramètres encore à déterminer, en "concertation avec la majorité parlementaire, avec les partenaires sociaux et avec les associations du monde de l'insertion".

La nouvelle prime d'activité bénéficiera d'une enveloppe d'environ 4 milliards d'euros par an, un montant voisin des sommes jusque-là allouées à la PPE et au RSA activité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/01/2016 à 17:16 :
Je sais pas c'est quoi ces conneries qui sont censé aidé les smicards mais j'ai fait la simulation pour leur prime à la noix et avec mon dernier CA de 4000€ et des boulettes (en tant qu'artiste auteur sur 1 an c'est que dalle) j'aurais droit .... 67€ de prime mensuelle. eJe précise que c'est censé remplacer mes 459€ de RSA activité actuels.
Une grosse blague donc, étant donné que je ne sais JAMAIS combien je vais gagner le mois d'après ou dans deux moi, je vois pas comment je suis censé vivre avec 67€ de "prime" lol
SI moi j'ai doit à 67€ je vois pas comment un smicard (qui gagne 2 fois plus que moi) aurait droit à une quelconque prime.
Alors bien sûr il se peut que leur simulateur soit foireux, j'attends donc mon rendez-vous avec le conseil régional qui gère mon dossier ... je me doute bien que je ne vais pas toucher 459€ mais je m'attendais plutôt à 300€, pas à 67 ....
Réponse de le 07/02/2016 à 0:49 :
Inquiétant... Avez-vous eu des nouvelles ?
a écrit le 05/01/2016 à 19:30 :
arreter de parler d'activite de smic....
quand on est proprietaire au smic on a droit a RIEN!!!!!!
a écrit le 20/11/2014 à 21:45 :
Une réforme ou on donne plus qu'avant, c'est que pour le MEDEF et pas pour les Français...
a écrit le 20/11/2014 à 17:29 :
Je ne pense pas faire partie de ce qu'ils appellent les plus aisés mais je n'ai pas de prime pour l'emploi ni crédit d'impôt dans le genre sur ma déclaration. Je ne vois pas qui parmi les aisés touche cette prime. A savoir, j'ai été patron, je ne me suis pas payé pendant 2 ans à cause de la crise, j'ai fait un dossier de RSA, j'attends toujours la réponse.
Donc si je comprends bien, si t'es au smic t'as tout compris. Tu touches partout, tu es exonéré de tout. En revanche, ton voisin qui gagne disons 10 € de plus que toi par an, lui c'est nada !!!!
Où vas-t-on et surtout que ne fairaient-ils pas pour ramener une partie de leur électorat perdu.
Tout ça pour consommer des produits.... chinois !!!
Réponse de le 20/11/2014 à 17:46 :
En effet, le système est pervers. Quand j'ai crée ma société, j'ai bouffé de la vache enragée sans recevoir aucune aide. Je payais des charges et impots monstrueux alors que je vivais sous le seuil de pauvreté, dans la misère noire. Aujourd'hui, je gagne plus de 10 000 €/mois mais j'ai décidé de tout garder pour moi et de ne pas partager. Je remercie ce système à ma façon. Ceux qui veulent plus de justice sociale n'ont qu'a bouffer eux aussi leur tartine de M...
a écrit le 20/11/2014 à 14:37 :
pourquoi ne pas supprimer la PPE?en principe les gens avec peu de revenus bénéficient de larges aides sociales,la PPE est vraiment trop marginale par rapport a ces aides et n'incite pas spécialement a la reprise d'activité.il faut supprimer cette niche fiscale couteuse!
Réponse de le 20/11/2014 à 17:37 :
Tout a fait d'accord. Il faut supprimer toutes les aides sociales qui ne servent qu'a encourager la paresse et l'alcoolisme.
Réponse de le 20/11/2014 à 20:39 :
On pourrait aussi créer un salaire maximum de 6000 euros primes comprises. Comme ça moins de riche finirait dans la drogue et la dépression...
a écrit le 20/11/2014 à 14:19 :
Encore une usine à gaz pour faire du nivellement, par le bas bien sûr, et occuper des fonctionnaires (vérif. des revenus chaque trimestre, on rêve, pourquoi pas chaque semaine ?)
Réponse de le 20/11/2014 à 21:46 :
Oui; vivement mai 68...
Réponse de le 22/04/2015 à 17:02 :
Le RSA a vocation à remplacer toutes les prestations sociales sauf l'APL, ce qui devait faciliter grandement les formalités imposées aux ayant-droit et diminuer la tâche des personnels chargés d'administrer ce prestations; or d'après les textes le régissant le RSA ne peut être obtenu que si le demandeur a déjà effectué les demandes pour toutes les prestations auquel il peut prétendre (d'après le rapport de Christine Boutin le nombre de prestations se monte à cinquante); or dans tous les cas le coût pour la collectivité est le même puisque les prestations perçues sont déduites du RSA; c'est à se demander si les rédacteurs des textes régissant le RSA ont bien compris son principe.
a écrit le 20/11/2014 à 13:28 :
la justice sociale c'est quoi ? on voudrait que le balayeur ait le même salaire que l'ingénieur ou le P.D.G.? C'est vraiment n'importe quoi .Les différences sont nécessaires et indispensables. L'appât du gain est une motivation qui pousse l'individu à se bouger les fesses.
Réponse de le 20/11/2014 à 13:57 :
Cela relève du bon sens, mais cela heurte également la susceptibilités des parasites sociaux qui constituent le coeur de l électorat gauchiste, soit environ 70% de la population française. Le gauchiste ne veut pas qu on lui rappelle qu il est un fainéant sans ambitions.", ca le vexe.
Réponse de le 20/11/2014 à 20:40 :
Je ne savais pas que Hollande avait été élu a 70% des Français...
Réponse de le 21/11/2014 à 8:03 :
Centristes et UMPistes sont en grande parti des socialistes. Il n y a pas de parti libéral en France.
a écrit le 20/11/2014 à 12:39 :
il était temps de supprimer la PPE, en effet la dgfip (LES services des IMPOTS) ne doivent pas être des distributeurs de compléments de revenus comme celà était le cas avec la ppe
Du reste il faut aussi simplifier le nombre d'aides et les regrouper comme celà semble être le cas avec cette "prime activité"
Réponse de le 20/11/2014 à 12:50 :
Toute prime versée par l etat a des effets perverses. C est un peu comme les apl : ca part d un bon sentiment (comme souvent avec les gauchos) mais ca a pour conséquence de faire grimper les loyers. Les primes à l emploi c est pareil, plus vous en versez plus vous justifier des salaires bas pour les individus sans compétences, l entreprise laissant le soin à l etat de payer le complément.
a écrit le 20/11/2014 à 11:06 :
Maintenant on est un sale riche privilégié quand on fait parti des 40% ! Il me tarde que le curseur soit déplacé au 60%, histoire que toutes ces personnes goutent un peu de ce qu'elles ont fait subir aux 20% depuis le début du quinquennat. Après tout, cela se fera avec une objectif de justice sociale : des réformes justes, pour le bien commun (j'ai envi de vomir...), en faisant preuve de solidarité entre les classes sociales et les générations (ca y est, j'ai vomi). La dictature socialiste est là pour le bien de tous.
Réponse de le 20/11/2014 à 11:24 :
rassurez-vous, tout le monde "morfle": car les 20% qui ont été massacrées à ce jour sont bien moins motivés ! Les cadres partent + en vacances par exemple. Leurs entreprises sont donc moins performantes. Donc tout le monde touche moins de primes, moins de Participation, moins d’Intéressement... et l'état perçoit moins d'impôts ! Ce raisonnement pourtant assez basiques, aucun socialiste (fonctionnaire) ne semble le comprendre dans notre beau pays, où une partie de la population des vrais privilégiés vit encore au 19ème siècle)
Réponse de le 20/11/2014 à 13:08 :
100% d'accord.. Toute leur reforme m'ont fait "perdre" 1/12 de mon salaire annuel. Depuis je ralentis au boulot, je consomme moins. Mais Ce qu'il m'ont pris en plus, volontairement je vais le recupere en TVA et CSG. rassurez vous...Je me battais contre des indiens et chinois. Maintenant je travaille avec eux. Quand je serais complement saigné, il faudra bien que je rebonisse, mais plus ici .. encore quelques années.. Vive la revolution silencieuse des forces vives !!!!
Réponse de le 20/11/2014 à 13:27 :
Je suis fonctionnaire et je touche le smic. je n'ai pas pu partir en vacances depuis 7 ans. Je vais au resto 1 à 2 fois par an. Je dois suppléer au non remplacement de 4 collègues (et la charge de travail qui en résulte ferait fuir de nombreux salariés du privé). Alors oui, effectivement j'ai l'impression de vivre au 19ème siècle ; mais surement pas en tant que vrai privilégié...Ou alors nous n'en donnons pas la même définition !
Réponse de le 20/11/2014 à 14:16 :
Il vous reste l'option d'aller travailler dans le privé, et vous verrez si c'est mieux.
Réponse de le 20/11/2014 à 17:55 :
...Sans rire, j'en viens du privé (cdi durant 7 ans...)
a écrit le 20/11/2014 à 11:00 :
Le but n'est pas nouveau. Il s'agit que les bas salaires rattrapent la classe moyenne ! Et RÉCIPROQUEMENT...
Réponse de le 20/11/2014 à 11:53 :
Surtout réciproquement. On voit se dessiner le "il n'y aura pas d'impôts nouveaux en 2015".... Il tiendra peut être parole, mais en "grignotant" les "avantages sociaux" de ceux qui comme vous dites seront au-dessus du smic.
a écrit le 20/11/2014 à 10:51 :
Je félicite ceux qui ont compris quelque chose à cet article...

Flou artistique des auteurs de l'article et du média ???

Volonté des services de presse du premier ministre de laisser flotter un doute sur les "aisés".

Il est vrai que cette "prime" est bien curieuse quant à son application. Mais elle s'adresse à une situation de revenus salariaux la même pour tous les salariés...
a écrit le 20/11/2014 à 10:30 :
Ils seront lésés, mais " dans la justice sociale". Cela leur apprendra à vouloir travailler !
Réponse de le 20/11/2014 à 11:08 :
C'est une réforme "juste", visant un objectif de solidarité verticale et horizontale. En sociali, le bien commun est plus important que la liberté individuelle, il faudra vous y faire de gré ou de force. Dans le pire des cas, des camps de rééducation à la pensée juste seront ouverts pour vous convaincre que vous êtes dans l'erreur.
a écrit le 20/11/2014 à 10:12 :
Moi, j'avais compris que la prime à l'emploi était à l'origine pour compenser le manque de salaire d'une personne qui travaillait à temps partiel (non voulu) par rapport à un temps plein. J'ai été dans ce cas, mais malheureusement, je ne faisait pas assez d'heures, donc pas de primes, tandis que certaines de mes connaissances travaillant à temps plein y avaient droit ? Ou est la justice ?
a écrit le 20/11/2014 à 9:53 :
La justice et l efficacité doivent guider la politique de lutte contre la pauvreté. Il faut arrêter d aider les moyens riches et on sera tous moins taxes.
Réponse de le 20/11/2014 à 11:09 :
La justice ? Quelle justice ? Depuis quand c'est juste de voler l'argent d'une personne pour la donner à une autre, fut elle pauvre ? C'est nouveau ça.
Réponse de le 20/11/2014 à 20:44 :
Et quel droit un patron a de sous payer ces employés et de s'octroyer une augmentation pendant qu'il fige le salaire de tous? Comme Sarkozy en 2012 et Gattaz cette année?
Réponse de le 21/11/2014 à 8:07 :
De quel droit ? Celui de la propriété tout simplement. C est son entreprise, sa création, sa responsabilité, ses décisions. Si un employé n est pas satisfait il peut prendre la porte, mais encore faut il en avoir le courage, surtout quand on a aucune compétence particuliere a proposer.
Réponse de le 21/11/2014 à 18:30 :
Propriétaires??? Là vous parlez des petites et moyennes entreprises; celles qui ont du mal à ne pas mettre la clé sous la porte. Les vrai patrons des grandes firmes sont des employé et ne sont pas propriétaire autrement jamais il toucherais des millions lorsqu'ils sont virés pour leur incompétences...
a écrit le 20/11/2014 à 9:32 :
Les plus aisés vont prendre leur claque habituelle. Ils la méritent !!!!! Justice règne !!!!! Les meilleurs seront punis !!!!! Quand les aisés ne le seront plus, qui paiera pour les pauvres ???? Triste pays....
Réponse de le 22/04/2015 à 17:16 :
Il parait que 68% des personnes qui pourraient prétendre au RSA activité ne le demandent pas; on prétend que c'est parce que les gens ne veulent pas être assistés; mais alors pourquoi demandent-ils les autres prestations sociales? Je pense plutôt que ces personnes ignorent qu'elle peuvent percevoir cette allocation même quand elles travaillent; j'aurais même tendance à penser que les CAF ne mettent aucun empressement à les en informer.
a écrit le 20/11/2014 à 8:02 :
Moins de 10% seront lésés, comme d'habitude! La communication sera toujours la même, et on arrivera à plus de 50% lésés....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :