Retraites complémentaires : les éléments qu'il faut absolument connaître

 |   |  1282  mots
Si rien n'est fait la caisse des cadres (Agirc) pourrait ne plus servir de pensions dès 2018
Si rien n'est fait la caisse des cadres (Agirc) pourrait ne plus servir de pensions dès 2018 (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Les régimes complémentaires de retraite, Agirc et Arrco, pourraient manquer de réserves financières dès 2025, voire 2018 pour la seule Agirc, pour servir les pensions. La Cour des comptes, dans un rapport très complet, dresse la situation exacte et avance quelques suggestions pour sauver ces caisses de retraite.

Dans quelle situation se trouvent réellement les régimes de retraite complémentaire des salariés (Arrco) et des cadres (Agirc) ? Faut-il réellement sonner le tocsin pour assurer leur pérennité ? Des solutions sont-elles (encore) possibles ? La Cour des compte a livré jeudi 18 décembre un volumineux rapport assez exhaustif sur l'avenir des retraites complémentaires pour tenter de répondre à ces interrogations. Etant entendu, comme l'a souligné Didier Migaud, Premier président de la Cour des comptes, qu'il n'appartient pas à cette institution de se substituer aux gestionnaires des régimes - les organisations patronales et syndicales - mais simplement d'émettre des recommandations et de « mettre sur la table » toutes les données possibles pour répondre au défi financier auquel se heurtent l'Arrco et l'Agirc. Tour d'horizon.

Rôle et situation de l'Agirc et de l'Arrco

Ces deux régimes couvrent plus de 18 millions de salariés et près de 12 millions de retraités. Ils versent chaque année plus de 70 milliards de pensions de retraite. Créés respectivement par négociation en 1947 et 1961, les régimes Agirc et Arrco sont gérés et pilotés par les seuls partenaires sociaux (organisations patronales et syndicales). Leurs dépenses annuelles constituent plus de 6,5% des dépenses publiques françaises.
La Cour souligne l'excellente gestion de ces régimes jusqu'à ces dernières années. Ainsi, grâce à des mesures de grandes ampleurs amorcées dès 1993, les deux régimes vont connaître entre 1998 et 2008, onze années d'excédents, c'est-à-dire à encaisser plus de cotisations qu'ils n'ont versé de pension. Ils ont ainsi accumulé plus de 60 milliards d'euros de réserves.
Mais depuis 2009, la situation se dégrade. D'abord en raison du fort ralentissement de la croissance économique et de la montée du chômage. Ceci a eu pour conséquence une progression quasi nulle de la masse salariale. Or les cotisations Agirc/Arrco sont assises sur cette masse salariale. Ensuite, on assiste actuellement au départ en retraite des générations nombreuses de l'après guerre, les fameuses générations du « baby boum ». Ceci entraîne une dégradation structurelle du ratio cotisants/retraités. A l'Agirc et à l'Arrco, il y a actuellement 0,6 retraité pour un cotisant, en 2040, il y aura à l'Arrco 0,8 retraité pour un cotisant et à l'Agirc 0,9 retraité pour un cotisant.

Des perspectives financières très dégradées

Résultat, l'Agirc et l'Arrco sont en déficit depuis 5 ans. En 2013, ce déséquilibre a atteint 4,4 milliards d'euros, soit plus de 6% des dépenses. Pour assurer la continuité de versement des pensions, il a fallu faire appel aux réserves financières. Sinon, les retraités auraient vu le montant de leur pension de retraite très amputé. En effet, pour un salarié rémunéré au cours de sa carrière au niveau du salaire médian (soit actuellement 2.160 euros bruts par mois), la pension de retraite complémentaire représentera un quart de sa pension totale, soit 360 euros par mois. Pour un cadre rémunéré 5.400 bruts par mois, soit le salaire moyen des cadres, la pension de retraite complémentaire représentera 1.400 euros par mois, soit la moitié de la pension totale.
Selon les scénarios de croissance retenus, plus ou moins optimistes, les déficits annuels des régimes pourraient atteindre 4 ou 7... voire 20 milliards d'euros jusqu'en 2040. Dans ces conditions, toujours selon les hypothèses de croissance retenues, l'Arrco pourrait avoir épuisé ses réserves en 2025. Pour l'Agirc, c'est pire, l'absence de réserves pourrait se produire dès 2018... mais avec déjà moins de trois mois d'allocations de réserve dès 2016. Il y a donc le feu.

Quelle mesures décider ?

Patronat et syndicats vont se retrouver en février pour négocier des mesures d'urgence. Ils doivent normalement rendre leur copie à la fin juin. Pour sa part, la Cour des comptes a fait part d'un certain nombre de suggestions pour sauver les régimes.
D'abord, la Cour rappelle que le versement des pensions Agirc ne pourra être assuré après 2017 que si un effort spécifique est demandé aux cadres. Cependant, si les cadres devaient supporter seul cet effort, ils subiraient entre 2015 et 2017, une réduction de plus de 10% du pouvoir d'achat de leurs pensions Agirc.

Pour amortir le choc, la Cour suggère de fusionner l'Agirc et l'Arrco pour permettre une « fongibilité des réserves financières ». Cependant, ceci ne pourra se faire qu'en assurant une égalité de traitement entre cadres et non-cadres. Il faudra donc harmoniser les rendements offerts par les régimes « c'est-à-dire des rapports entre le niveau de la pension obtenue et le montant des cotisations acquittées ».
De même, la Cour s'interroge sur le niveau de pensions. Certes, elle reconnaît que les partenaires sociaux ont  déjà décidé dans un accord de mars 2013 un quasi gel des pensions (revalorisation annuelle inférieure de un point au niveau de l'inflation), via une "clause plancher"... mais avec la très faible inflation actuelle, les économies attendues ne sont pas au rendez-vous. Résultat, les retraités étant très faiblement impactés par cette clause, l'essentiel des efforts actuels reposent sur les salariés puisque les partenaires sociaux avaient aussi décidé une hausse des cotisation retraites complémentaires de 0,1% le 1er janvier 2014 puis de nouveau de 0,1% au 1er janvier 2015. La Cour suggère donc un « nouvel examen » de la « clause plancher »... Façon de dire qu'il ne faut pas s'interdire une baisse des pensions.
Mais c'est sur les conditions de liquidation de la pension que la Cour des comptes avance des recommandations les plus audacieuses. Elle estime  "qu'exclure a priori le fait de différer les départs en retraite limiterait les marges de manœuvre des partenaires sociaux, s'ils s'attachaient à repousser l'horizon d'épuisement des réserves au-delà de 2030".

En d'autres termes, une déconnexion avec les conditions de départ en retraite en vigueur pour le régime général (actuellement fixé à 62 ans) ne devrait donc pas être exclue de l'examen des leviers possibles. Légalement, il est exact que l'âge de liquidation de la retraite complémentaire n'est absolument pas obligé de « coller » à celui nécessaire pour percevoir la retraite de base servie par les Sécurité sociale. Mais, dans les faits, au regard de l'importance de la part servie par les retraites complémentaires dans le montant total de la pension de retraite, cela conduira à retarder de facto le départ à la retraite des salariés.
La Cour des comtes a pris un exemple pratique. Il se fonde sur l'hypothèse d'un recul de l'âge de départ de un an (soit 63 ans au lieu de 62 ans), et d'une prolongation des hausses de cotisations (de 0,1%) et des sous-indexations de pensions jusqu'à 2020. Cela permettrait de repousser l'épuisement des réserves au-delà de 2035, tout en limitant la hausse des taux de cotisation à + 0,9% par rapport à 2013 et la perte de pouvoir d'achat à 7%...

La Cour insiste enfin sur la nécessité de lutter contre la fraude ou erreurs aux cotisations de retraites complémentaire, qui, d'après une étude de l 'Acoss (Sécurité sociale) représenteraient jusqu'à deux milliards d'euros. Elle préconise que les agents de l'Urssaf puissent participer au contrôle.

Le débat va donc s'engager en février entre le patronat et les syndicats. Ils disposent, avec le rapport de la Cour des comptes, de nombreuses données et pistes pour « sauver » les régimes complémentaires qui constituent un pilier important du pacte social français. Nombreux sont ceux qui aimeraient voir se pilier s'effondrer pour laisser la place à un autre régime... par capitalisation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2015 à 9:29 :
Et si l'Etat arrêtait de PIOCHER dans les caisses de retraites SS et autres pour payer les retraites des fonctionnaires qui eux ne cotisent pas à la SS...................!
QUE CEUX QUI CONTESTENT APPORTENT UN DEMENTI A MES PROPOS
Réponse de le 25/05/2016 à 13:46 :
je suis d'accord que tout le monde regarde...( .i r e f mais qui decide pour les retraites du prive ) mais personne n'en parle
a écrit le 02/01/2015 à 18:12 :
ihors de question que le personnel ouvrier paye pour les cadres , ils ont des salaire nettement inferieur et il en est de même pour les retraites
Réponse de le 17/02/2015 à 8:28 :
n'importe quoi !!!
a écrit le 25/12/2014 à 16:24 :
Le fric tuera l'Homme
a écrit le 25/12/2014 à 14:37 :
La revolution de 1789 n'a rien changé. Ce sont toujours les compétents misereux qui travaillent en produisant des richesses, alors que les incompetents ne font rien en entassant des collines de billets de banque. Supprimons donc l'argent devenu un but qu'on entasse, au lieu d'être un moyen facilitant les echanges, source de vie. Qud chacun tra aille
a écrit le 24/12/2014 à 17:57 :
Il faut reconstruire les caisses de retraites sans les partenaires sociaux et défaire complètement la cnav, alors on y arrivera !
Réponse de le 01/01/2015 à 13:28 :
On a vu ce qui s'est passé aux US avec leur fond de pension en 2008 , maintenant à plus de 70 ans certains ont trouvé un job de pompiste ou de femme de chambre .....
Excellent systeme !!
a écrit le 24/12/2014 à 14:12 :
En cette fin de partie de monopoly capitaliste liberale, le fric se trouve chez les 67 individus les plus riches, qui détiennent plus d'argent que les 3,5 milliards les plus pauvres. En conséquence les échanges vont se tarir et avec eux la vie.
a écrit le 24/12/2014 à 13:17 :
Une fois le chaos installé, l'argent deviendra obsolète. Règneront alors machettes et kalachnikovs pour se nourrir
a écrit le 24/12/2014 à 12:26 :
Toutes les exactions s'enregistrent dans l'univers, qui renvoie les retours de bâtons pour maintenir l'equlibre et tout le monde vieillit, avec un peu de chance. Regardez vos 70ans qui arrivent au galop au coin de la rue.
Reservez votre raison, votre tête pour la place du marché et regardez vos aînés avec les yeux du coeur. Ne leur faites pas de mal. Merci
a écrit le 24/12/2014 à 11:42 :
Jetés a la rue, les papys boumeurs n'ayant plus rien a perdre deviendront des papys rambo, des papys mac giver et des papys lupin.
La balle est dans votre camp pour avoir une France sereine.
Les autres communautés observent et jaugent votre courage envers vos aînés. Une France qui se sert des mieux en en comme béquille est perdue. L'histoire nous regarde du haut de ses. Millénaires
Réponse de le 24/12/2014 à 12:15 :
Lire: Une France qui sert des vieux comme béquilles est perdue
a écrit le 23/12/2014 à 11:10 :
Pourquoi exclure de baisser les pensions servies aux retraités actuels ? Ils bénéficient de très bonnes conditions (il n'y a qu'à voir leur niveau de vie) et n'ont finalement cotisé que faiblement durant leur carrière...
Il faut vraiment arrêter de ponctionner les cotisants actuels
Réponse de le 23/12/2014 à 14:05 :
C'est vrai qu'il faut arrêter de ponctionner les actifs, mais il est faux de dire que les retraités actuels ont faiblement cotisé. Toute la génération du baby boom a cotisé durant toute sa carrière bien souvint 40 années et plus . Votre remarque est justifiée pour les générations antérieures qui , c'est le cycle de vie qui le veut, nous quittent chaque années .
Réponse de le 24/12/2014 à 11:31 :
Et quand les retraités actuels ne réussiront plus a a assurer leurs besoins les enfants mettront au bout. Un pays qui tue ses vieux se suicide. Quelle décision courageuse que de maltraiter les personnes âgées. Et dire qu'avant on se levait pour laisser notre place assise aux anciens. La société serait elle devenue lâche au point de se débarrasser de ses ainés en les tuant a petit feu ?
Réponse de le 02/01/2015 à 18:28 :
je suis un de ces retrater qu'il faut ponctionner, daprès vous que font les eunes d'aujourd'huit une grande majorit rien depuis leur sortie de l'école, moi a 14 ans je travaillais et ce ma retraite a 60 ans a été amputée de 6 ans dus a mon premier employeur qui n'a pas payerl ' URSSAF de ce fait même mon service obligatoire en temps que militaire n'a pas été pris en comtpe , puis il y a eu le regroupement des caisses avec le cnro 15ans de BTP avec 45 heures par semaine pour une retraite de 104 euros par mois, alors vous qui avez temps de gueules envers les vieux vous osez venir vous plaindre, vous etes assité depuis votre naissance
a écrit le 23/12/2014 à 8:41 :
Si un choc économique survient à nouveau en 2015, notre système social qui prend l'eau coulera définitivement ; or ce n'est pas une hypothèse improbable.
Nos "élites" n'ont pris en considération que les scénarios optimistes !
La France est soignée avec de la morphine alors que l'infection progresse. Bravo docteur Hollande
a écrit le 23/12/2014 à 8:35 :
Les successeurs de MOIJE et de ses acolytes auront du pain sur la planche : défaire tout ce qui a été baclé et souvent inutile et entreprendre réellement les vraies réformes pour sortir la France du bourbier socialiste.
Du rodéo en perspective mais il faudra du courage, pas comme en 1936.
a écrit le 22/12/2014 à 22:23 :
d'une part il faut équilibrer les comptes par obligation de gestion sinon on va dans le mur, et les variables sont simples et incontournables,
d'autre part il faut mettre à plat le système.
et pourquoi pas un système hybride, on cotise pour une retraite unique à 1200e par ex, at chacun capitalise comme il a envie...
car beaucoup font le choix de tout griller au quotidien, on verra plus tard, et donc c'est la société qui va payer, (nous), d'autres préférent épargner et construire le futur...
pourquoi bosser à fond pour financer ceux qui se moquent sans aucun soucis ?
Réponse de le 22/12/2014 à 22:35 :
Chacun nait nu et meurt quasi nu en laissant se qu'il a construit ici. Souvent la progéniture dilapide le fruit d'une vie en quelques soirées de beuveries, car les enfants ne nous appartiennent pas. Ils viennent à travers nous et ne sont pas à nous.. Ils ont leur propre vie et leurs propres centres d'intérêts. Pourquoi ne pas vaquer gratuitement et consommer gratuitement, au lieu de ce monde de domination soumission emplie de souffrance, dans lequel une poignée dort sous une épaisse couche de billets de banque et la plupart dorment nus sans couverture aucune.. Est ce ce cloaque que nous voulons voir persister ? L'argent est un bon serviteur (pour faciliter les échanges), mais un mauvais maitre qui rend addicte.. Aujourd'hui, tous sont esclaves de l'argent. Ceux qui en ont beaucoup et ont peur de le perdre et en veulent toujours plus et ceux qui n'en ont pas et courent après pour en arracher un peu.. Bon je reviendrai dans 5000 ans pour voir si vous avez fait quelques progres mes chérubins !! :)
a écrit le 22/12/2014 à 22:22 :
Déjà trois faits divers dramatiques en France. Accrochez vos ceintures, nous allons traverser une zone de turbulence intercommunautaire, avec à la clé la disparition de l'argent devenu obsolète !!
a écrit le 22/12/2014 à 22:16 :
c'est bien de chasser les souris, mais il faudrait voir l'éléphant dans le couloir ! les 2 milliards que nous coutent les régimes spéciaux, dont 2 milliards rien qu'en gestion de cette usine à gaz de cas particuliers et textes incompréhensibles !!!!
donc au plus tôt la justice d'un seul régime de travail, de cotisation, de retraite....plutôt que l'injustice des régimes divers avec retraite inversement proportionnelle à la durée horaire hebdo de travail !!!!
et de suite pour tout nouveau recruté sinon l'âbime continue à se creuser !!!
le social c'est pas les idées faussement généreuse, ce sont les résultats !!!
Réponse de le 22/12/2014 à 22:25 :
Selon que tu es riche ou pauvre, on te fera blanc ou noir !!
a écrit le 22/12/2014 à 22:07 :
La revolution, la guerre civile intercommunautaire et le chaos généralisé auront raison du fric qui va devenir obsolète.. Une nouvelle société renaitra de ses cendres !! Avez vous vos panoplies de Rambo pour la guerrilla ?
a écrit le 22/12/2014 à 19:03 :
Bon eh bien, puisque telle est la mentalité des jeunes, avec ma pension de 1500 euros, je vais m'inscrire dans une maison de retraite à 3000 euros !! Les jeunes mettront au bout
a écrit le 22/12/2014 à 16:03 :
Sauf que la productivité par salarié a augmenté de minimum 1,7% par an depuis les 30 ans que Rocard a bloqué les prélèvements qui permettaient d'alimenter les caisses. Donc, la coulage de la retraite par répartition était programmé par ceux qui veulent en profiter. C'est tellement simple... Sécurité sociale, même combat : il "faut" la supprimer. Y'a du fric à se faire, mais pas pour ceux qui cotisent, bien sûr.
Réponse de le 22/12/2014 à 18:17 :
Vous avez raison, la Sécurité Sociale va couler. Pas pour ce que vous dites, mais tout simplement parce qu'elle fonctionne sur des fondements historiques aléatoires.
Le système des retraites par répartition a été fondé sur la solidarité des générations. Les jeunes paient la retraite des vieux, qui ont eux cotisé pendant leur jeunesse pour les vieux d'alors... Mais ce système ne pourra perdurer car des erreurs fondamentales ont été commises lors de sa création. La première se fondait sur une démographie régulièrement en hausse... Ce qui n'a pas été le cas. La seconde erreur est fondée sur une économie expansive régulière et permanente. Ce qui ne s'est historiquement jamais produit ni avant la création de la retraite, ni après. La troisième erreur c'est que les fondateurs du système ont oublié de prévoir, que la société, par ses progrès techniques a entrainé un allongement de la durée de la vie. La gauche à tellement oublié cette réalité qu'elle a abaissé l'âge de la retraite! Une quatrième erreur et celle-là est une bonne chose pour les hommes, mais catastrophique pour les caisses de retraites, c'est que l'Europe est devenue une zone de paix. Adieu les millions de morts, bonjour les déficits. Si on rajoute à cela une politique migratoire de moins en moins contrôlée, mais dont les individus reçoivent des subsides sans avoir jamais cotisé ou peu cotisé dans le meilleur des cas. De plus, ils envoient au pays un pourcentage non négligeable de ce qu'ils touchent, (voir les pub qui circulent actuellement pour envoyer de l'argent en Afrique avec des frais minorés), limitant la réinjection de liquidités dans le circuit économique. Le trou des caisses de retraites ne peut que devenir un gouffre sans fond.
Réponse de le 23/12/2014 à 11:00 :
vous êtes à côté de la plaque vous répétez ce qu'un certain milieu qui profite de la gestion de ce système véhicule en fausses conséquences pour mieux noyer le poisson . Réfléchissez ! informez vous , rien quand regardant certains débats qui ont eu lieu par des gens honnêtes qui eu ont connaissance du système vous verrez que vous êtes très loin .
a écrit le 22/12/2014 à 13:49 :
Souvenez vous de Estrosi et du "Hold up" de 2010 lorsque les caisses de l'Agirc et de l'Arrco ont du "donner" plus de 6 milliards à l'Ircantec (caisse de retraite des élus et postiers) sous prétexte du passage de la Poste en S.A . On s'est fait plumer ! Et les syndicats, surreprésentés dans le public, n'ont pas pipe mot. ! Ce n'est pas "que" des pb de gestion, l'Etat à rafle le magot il y a 4 ans mais chutt. ! Laissons nous étriller. !
a écrit le 22/12/2014 à 12:37 :
Solution: 40 millions de citoyens dans les rues et pas uniquement 10% des retraités comme c'est l'habitude dans les manifs. Les 90% attendant que ça tombe tout chaud tout cuit dans le bec !! 40 millions de citoyens dans les rues car ça les concerne tous (tout le monde devient vieux avec de la chance) et c'est ce qu'on appelle la solidarité entre moutons emplis d'Amour. Merci.
Réponse de le 22/12/2014 à 14:21 :
Ne pas trop rêver; A coup d'articles sur la faillite du système personne ne sera dans la rue même avec une réduction des pensions de 30% ce que les grecs ont déjà enregistré car anesthésiés; Et prélèvement sur votre compte de 60% pour régler les emprunts aux prêteurs comme pour les chypriotes.
Réponse de le 22/12/2014 à 22:03 :
Sans bravoure ??
Réponse de le 10/12/2016 à 13:37 :
arrètons l'état de piller les caisses complémentaires pour renflouer l'ircantec qui paie la retraite des élus plus qu'ils ne mèritennt il faut rendre la gestion aux retraités du prive mais non a des gens de la fonction public placés par les élus
a écrit le 22/12/2014 à 11:55 :
Pour la retraite de base, on pourrait rester sur le seul système de la répartition. En revanche, pourquoi ne pas imaginer un système par capitalisation pour les retraites complémentaires
uniquement ?.Et puis autre chose, le retraité qu'il vienne du public ou du privé est un retraité,point barre. Egalité de traitement donc!
a écrit le 22/12/2014 à 11:07 :
Il faut que les ouvriers aient la maitrises de la gestion des caisses de retraites et ne pas la laisser sous traiter aux cols blancs . d'où de nombreuses dérivent .
a écrit le 22/12/2014 à 10:08 :
oui, bien sur , il va falloir faire des efforts ....mais soyons réalistes ....
Commençons par taxer les retraités qui partent à l'étranger (portugal-maroc) dépenser leur retraite et diminuer en conséquence la consommation en FRANCE ...
Comment ? par un prélévement à la source avec des controleurs payés à la commission ...
Les actifs actuels ne peuvent continuer à payer des retraites dépensées à l'étranger pour accroitre la consommation de pays étrangers ....
Réponse de le 22/12/2014 à 10:36 :
ah.. ils avaient le droit de payer taxes, tva et autres quand ils étaient en France et ne doivent pas passer leurs jours sous des cieux plus chauds? intéressante vue des choses qui me parait curieuse mais bon, je vais y réfléchir.
Réponse de le 22/12/2014 à 11:40 :
On est dans un système par répartition et non par capitalisation. Par conséquent, ces retraités n'ont pas épargnés leur retraite durant leur vie: ce sont nous actifs actuels qui payons aujourd'hui pour eux. Ce n'est donc pas tout-à fait illogique que l'on en tienne compte lorsque des personnes s'expatrient complètement...
Réponse de le 22/12/2014 à 11:43 :
La raison est simple à ce départ: pour ce qui ont de petites retraites, de l ordre de 1200€, en France, ils survivraient avec les " restos du coeur" etcetc. En partant à l étranger , ils vivent dignement!! Il faut savoir aussi qu il y a des conventions entre la France et certains pays d accueil, et les impôts sont pris à la source!!
Maintenant arrêtez de taper sur les RETRAITÉS qui ont fait de ce pays la 5 eme puissance mondiale jusqu aux années 90, mais posez vous la question combien nous coute notre MONARCHIE et toute la MISERE DU MONDE que l on accueille, nourrit, loge et tentons d éduquer!!!

Réponse de le 22/12/2014 à 11:58 :
Pour éviter cet exil, on pourrait servir une faible part de la pension de retraite en numéraire et le reste en bons d'achat ,type tickets resto. Bons d'achat, essence, électricité, nourriture, restaurant, etc....uniquement utilisables sur le territoire.
Réponse de le 22/12/2014 à 15:27 :
pour éviter ces exils,il suffit de déchoir de leurs droits a la retraite ceux qui s'exilent.la solidarité nationale ne peut s'appliquer a l'étranger,la protection sociale doit s'appliquer aux résidents
Réponse de le 22/12/2014 à 19:01 :
De toutes façons les enfants sont obligés de nourrir leurs vieux indigents !!
Réponse de le 23/12/2014 à 19:34 :
Laissons les vieux se tailler en Thailande, mettre de la thune en Tunisie, picorer en Corée, japper au Japon, chiner en Chine ...et caner au Canada
a écrit le 22/12/2014 à 9:47 :
L ETAT A SAUVE LES REGIMES SECIAUX ET LES CAISSES DES FONCTIONNAIRES . J ESPERE QU IL RESTE DE L ARGENT POUR SAUVER CELLES DES OUVRIERS ET DES CADRES???
Réponse de le 22/12/2014 à 11:02 :
vous mélangez des choses qui ne peuvent être additionnées , pour votre information
l'état cotise pas pour la retraite de ses agents, elle paie directement sur le budget les retraites de ses fonctionnaires . L'état ne pourrait changer les choses en cotisant dans vos caisses et en payant ses agents en retraite .
Réponse de le 24/12/2014 à 11:29 :
JE SAIS QUE CERTAINE CAISSES ONT SERVIE A LETAT D EN SAUVER ET EN CREE D AUTRE? C EST POIQUOI IL EST JUSTE QUE L ETAT REMETTE L ARGENT INPRUNTE OU DETOURNE DANS NOS CAISES???
a écrit le 22/12/2014 à 9:42 :
Je vais me faire des ennemis , mais il se passe quelque chose de grave dans le système , je l'ai constaté avec 2 cas chez 2 de mes amies , à savoir : l'une est au chômage et malade d'une maladie orpheline , son toubib lui "monte" un dossier MDPH qui est accepté , sa maladie est reconnue à 80 % , son handicape ,ne touche ni ses oreilles ni ses yeux , de part de l'acceptation de son dossier , elle ne payera plus la taxe habitation, ni la foncière (elle est proprio), ni la taxe télé , elle a reçu une carte prioritaire en tant qu'handicapée et elle peut cumuler son chômage et la MDPH, ce qui lui fait un revenu net de 950€ chômage + 800€ MDPH , et en plus elle travaille au black pour 400€ par mois .... CHERCHEZ L ERREUR !!!!!!

2 ème cas : une seconde amie qui touche le RSA, elle est convoquée , on va lui supprimer , et là , ON lui propose de monter un dossier MDPH (pour un mal de dos pas handicapant, puisqu'elle fait de la country, de la natation, elle est très sportive , lol !!!) ce qui veut dire qu'an lieu de toucher 450€/mois , elle recevra 800€ environ avec les mêmes avantages que le cas n° 1, et ainsi , elle sortira des statistiques de L ANPE ..... là il faut qu'on m'explique car c'est abuser , c'est mon avis ....!!!! se sont mes amies mais là encore le système est déconnant ....!!!!
Réponse de le 22/12/2014 à 10:18 :
On voit là toute votre amitié apparaître .
Réponse de le 22/12/2014 à 14:30 :
Déjà la MDPH pour une reconnaissance à 80% (ce qu'a ma femme pour une maladie des os) ne donne droit qu'à 600€/mois.

Et même si proposition de monter un dossier il y a, la personne passe devant des spécialistes, qui reçoivent son dossier médical, pour décider si oui ou non il y a lieu de donner.

Donc j'ai vraiment un doute sur vos affirmations, deux amies qui touchent aussi facilement cette allocation ...
a écrit le 22/12/2014 à 8:35 :
Une seule constatation: L'herbe est plus verte dans le pré du voisin. Il y a un siècle, les enfants prenaient en charge leurs ainés. Aujourd'hui, les enfants sont d'accord de prendre en charge la piqure pour les euthanasier.
Réponse de le 22/12/2014 à 8:49 :
Certains provocateurs,manipulés où manipulateurs mais pas tous les enfants...
a écrit le 22/12/2014 à 8:33 :
Rassurez-vous ! MOIJE touchera une retraite de plus de 15000euros nets par mois payé par nos impôts, aprés un quinquenat calamiteux.
C'est ça la "chose" publique française
a écrit le 22/12/2014 à 7:11 :
Cela concerne tout le monde. Le gouvernement est à l'affut des décisions "courageuses" qui seront prises par les partenaires sociaux pour étendre ces mesures "courageuses" (de torturer le peuple) à l'ensemble des retraites hormis les leurs et leurs laquais. Et les jeunes devront subvenir aux besoins de leurs ainés. Alors, on se réveille et on bouge au lieu de râler. Merci chers moutons emplis d'Amour.
a écrit le 22/12/2014 à 6:33 :
C'est quoi la caisse de retraite de GDF SUEZ, ça semble bien géré puisque permettant une retraite chapeau de 21 millions d'euros pour un seul cotisant :))
a écrit le 21/12/2014 à 23:34 :
Le système de retraite est géré par les syndicats de salariés et le patronat. Pour les premiers, le seul crédo est d'assoir les cotisations sur les salaires donc de favoriser ou de militer en faveur des hausses de salaire ou d'embauches. Or, dans la pratique, on se rend compte que cela n'est plus tenable du fait de la mondialisation et de l'européanisation de l'économie, beaucoup d'entreprises faisant fabriquer en Europe centrale(ou en Chine) à bas coût entrainant une limitation des rémunérations proposées en France et des licenciements en masse, la bonne santé de ce système est donc liée étroitement à celle du marché du travail national . En "Hollande"(aux Pays Bas) le système repose sur la capitalisation et génère un milliard d'euros d'excédent...alors ne pourrait on pas abandonner un peu ses principes idéologiques et inclure une petite partie de capitalisation afin de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier?!
Réponse de le 22/12/2014 à 9:35 :
et quand les bourses plongent il se passe quoi ???
Réponse de le 22/12/2014 à 10:42 :
capitalisation cad on remet son fric entre les mains de gérants privés cad des banques? oh la la.. ca n'ira pas bien non plus.
a écrit le 21/12/2014 à 23:06 :
LES RETRAITES VOTES BEAUCOUP SI NOS ELITES NE TROUVENT PAS DE SOLUTION ACSEPTABLE NOUS LES CHANGERONS???
a écrit le 21/12/2014 à 21:08 :
Je pense que les caisses de retraites et la caisse pour la formation professionnel ont les mêmes problèmes de suivi .
a écrit le 21/12/2014 à 18:53 :
Quand je pense que nous étions traité d'anti républicain lorsque l'on critiquait le système par répartition...en faillite...
"Gouverner, c'est faire croire .." Napoléon
a écrit le 21/12/2014 à 18:48 :
Z'inquiétez vous pas, grâce un puissant coup du sort, sur la France, celle-ci rebondira jusqu'aux étoiles et pourra enfin croire au père noël ! :-) bande de défaitistes ruinés !
a écrit le 21/12/2014 à 18:22 :
Mr Chanut devrait compléter son article en donnant le détail des comptes ARCO et AGIRC,
montants et provenances des recettes, montants et destinataires des pensions , montants des contributions de solidarité inter régimes et destinataires, dépenses liées à l'intégration a droits à pensions de personnes issues d'autres régimes (exemple : postiers, gaziers, électriciens .....) et autres éventuels , détail également des coûts de gestion et évolution depuis 10 ans ...,montants affectés aux partenaires sociaux au titre de leur contribution de gestion ....
voila quelques éléments qui peuvent éclairer les salariés affiliés à ces régimes et leur donner des arguments pour juger du bien fondé de l'analyse et préconisations de la Cour des Comptes .
Réponse de le 21/12/2014 à 19:40 :
tout à fait d'accord!!!!!Ce serait très intéressant!!!
Faisons confiance à notre gouvernement pour nous enfumer un peut plus !!!!!!!
Réponse de le 21/12/2014 à 20:57 :
pour vivre heureux vivons caché .
a écrit le 21/12/2014 à 16:28 :
ils ne seront plus LA pour des années et pas en FRANCE et oui la DANGER!!!
a écrit le 21/12/2014 à 14:51 :
J'ai entendu que si 40 millions de Français déposaient chacun 50kg de solides, sur la route en face de chez lui, dans la nuit du 3 mars 2014, eh bien, le 4 mars, il y aurait 2 millions de tonnes des solides sur les routes de France. Pouvez vous confirmer ? Merci.
Réponse de le 21/12/2014 à 17:50 :
P't'ête ben qu'oui, ptète ben qu'non
a écrit le 21/12/2014 à 14:45 :
Merci M. Giscard d'Estaing, gendre Schneider (electrique), d'avoir interdit en 1973, à la France d'aller chercher l'argent à la banque de France; Le pot de vin fut il bon ?
Réponse de le 21/12/2014 à 16:51 :
Exact loi de janvier 1973 dite "" loi pompidou , giscard , rothschild ""
a écrit le 21/12/2014 à 14:41 :
En 1960, il fallait une dizaine de gars pour décharger un camion. Aujourd'hui le chauffeur du camion le fait tout seul avec son fenwick intégré au camion. Depuis 1970 la productivité des entreprises a augmenté tout en diminuant le nombre de travailleurs et en augmentant le chômage. Où est passé le bénéfice de ces gains de productivité ? Elle est passée dans les 67 individus les plus riches du monde qui détiennent plus d'argent que les 3,5 milliards les plus pauvres. 7 milliards de moutons emplis d'Amour et endormis triment pour une poignée de bergers malveillants qui rient et défèquent du haut de leur yachts de luxe, dans les lagons bleutés. Continuez à trimer braves moutons et ne changez rien pour eux !!
a écrit le 21/12/2014 à 14:39 :
Bon, bin ça y est, je viens de détruire un emploi, en délestant mon budjet de 200 euros d'assurances diverses ! snif !! je pleure à cause de vous Messieurs les nantis !!
a écrit le 21/12/2014 à 14:38 :
RETRAITES NORMALES, RETRAITES COMPLéMENTAIRES
On a beau vous ponctionner beaucoup on ne vous donnera pas grand chose.
Pourquoi ?
Voyez vous-mêmes les rendements bancaire et la progression du solide (rendements immobiliers en placements) et vous comprendrez vos futurs malheurs.
Réponse de le 21/12/2014 à 15:57 :
Les malheureux vont devenir des Arsene Lupin :))
Réponse de le 22/12/2014 à 9:19 :
la constatation de glandu_preside est malheureusement exacte, vous avez beau cotiser (en vous privant de ce patrimoine) pour une retraite et une complémentaire et quand sera venu le moment d'en profiter vous serez malheureusement à poil.
Ce sera le sort de la majorité à qui l'on offrira le bouillon de 11 heures dans les hospices pour que les socialistes puissent s'en débarrasser.
a écrit le 21/12/2014 à 13:51 :
Ce qui est gênant c'est de voir qu'une nouvelle fois on tape sur les retraités alors que ces générations ont cotisé bien plus longtemps que les générations actuelles ou futures.
Ce qui est gênant c'est de voir que PERSONNE ne nous parle de réformes pour les régimes spéciaux alors que ceux-ci plombent les régimes AGIRC-ARRCO (l'inclusion du régime des salariés de EDF-GDF coûte à l'AGIRC-ARRCO la bagatelle de 1 milliard 200 millions !)
Personne pour envisager de déterminer non plus un âge légal de départ en retraite, mais un nombre d'années de cotisation pour bénéficier d'une retraite à taux plein !
Bref comme toujours on vise des solutions de facilité mais personne pour avoir le courage de prendre les bonnes résolutions ! Désespérant !
Réponse de le 21/12/2014 à 17:13 :
" ces générations ont cotisé bien plus longtemps que les générations actuelles ou futures. "

Revois ton argumentaire, tu es à côté de la plaque.

ET par contre, moi (trentenaire), je reproche aux retraités actuels d'avoir accepté sans sourcilier d'entrer dans un système qui les mettrait une fois à la retraite à la charge de leurs enfants, sans se préoccuper le moins du monde de savoir si leurs enfants auraient les moyens de les assumer.

Aujourd'hui, on n'a plus les moyens. Dommage pour vous, il fallait réagir avant. Mais il est hors de question qu'on vienne encore nous ponctionner pour que vous continuyez à toucher votre pension. On n'a pas à tenir un promesse que quelqu'un d'autre vous a faite il y a 40 ans.

La génération du baby boom a érigé le laxisme en modèle de vie, mai 68 en a été l'apothéose. On en subit tous aujourd'hui les conséquences. Alors assumez vos actes et vos opinion, nous, on a assez donné.
Réponse de le 21/12/2014 à 18:44 :
Nous avons financé en conséquence au cours de notre activité ,a ce jour nous avons les fruits ,de ce fait les jeunes a ce jour doivent aussi participer afin d'assurer la retraite d'autrui ,et un jour des jeunes cotiserons pour vous ;arrêter de prendre pour cible les retraités tous loin s'en faut ont le SMIC en retraite,regardé les régimes spéciaux et consorts qui ont des déficits de plusieurs milliards et c'est tous les contribuables qui remboursent.
Réponse de le 21/12/2014 à 19:44 :
|||Subvention d'équilibre versée par l'Etat
( en 2012, source : CCSS)

> SNCF : 3,3 milliards
> mines : 1,37
> ouvriers de l'Etat : 1,27
> marins : 0,88
> RATP : 0,59
Réponse de le 21/12/2014 à 23:40 :
"vous avez travaillé plus longtemps" dites vous que les générations actuelles mais au temps du plein emploi où il suffisait de répondre à une annonce ou de se présenter dans une entreprise pour être accueilli à bras ouverts et embauché de suite, il n'était pas compliqué de travailler et de cotiser d'autant qu'à cette époque les cotisations étaient faibles. Aujourd'hui, les salariés du privé qui ont des carrières pleines sont presque des cas extraordinaires! Alors certes vous avez peut etre cotisé plus longtemps: mais à quel taux et dans quel contexte économique ?!!! N'oubliez pas que ce sont les cotisants actuels(donc les salariés) qui financent votre retraite...
a écrit le 21/12/2014 à 13:31 :
En 1960, il fallait une dizaine de gars pour décharger un camion. Aujourd'hui le chauffeur du camion le fait tout seul avec son fenwick intégré au camion. Depuis 1970 la productivité des entreprises a augmenté tout en diminuant le nombre de travailleurs et en augmentant le chômage. Où est passé le bénéfice de ces gains de productivité ? Elle est passée dans les 67 individus les plus riches du minde qui détiennent plus d'argent que les 3,5 milliards les plus pauvres. 7 milliards de moutons emplis d'Amour et endormis triment pour une poignée de bergers malveillants qui rient et défèquent du haut de leur yachts de luxe, dans les lagons bleutés. Continuez à trimer braves moutons et ne changez rien pour eux !!
Réponse de le 22/12/2014 à 14:39 :
depuis 1960 les robots ont remplacé des milliers de travailleurs. Non assujettis aux prélèvement sur salaires qu'ils ne touchent pas les caisses se vident inversement à la courbe du chômage. Donc ne rien repenser du monde du travail et de la répartition du résultat (robots inclus) c'est être un politique imprévoyant ou corrompu.
a écrit le 21/12/2014 à 13:20 :
La petite mamy avec sa petite pension de 800 euros par mois, dans sa maison de retraite à 3000 euros mensuels, s'en fiche !!
Allez y les jeunes, tapez sur les vieux, comme des lâches. Vous mettrez au bout pour vos parents âgés. Parce que les politiques et fonctionnaires payés par les contribuables et se servant dans les caisses de retraites du privé, sauront vous trouver pour subvenir aux besoins de vos ayeux !!
a écrit le 21/12/2014 à 12:54 :
la part du budget de la france pour le remboursement de sa dette devient de plus en plus grand.. il n y a donc plus de fric pour boucher les trous. les comptes doivent être équilibrés partout; aussi ceux des retraites. et oui, les retraites sont des dépenses.. même si certains pensent qu'il y a quelque part du fric disponible qui aurait du rembourser leurs soit-disant placements retraites: il faut réduire les dépenses.l auto hypnose franchouillarde, qui faisait croire que tout allait continuer comme au temps de tonton, arrive à sa fin.
Réponse de le 21/12/2014 à 14:43 :
Salut Floppy
Renseignez vous donc d ou viens la ""dette de la france"" .Lisez donc la loi de JANVIER 1973 dite :""LOI POMPIDOU,GISCARD ,ROTHSCHILD"" et qui a ete reprise et transcrite dans le traité de ""MAASTRICHT""
Les retraites ne sont pas des depenses mais une RECUPERATION d une partie de l épargne de toute une vie de labeur
On pourrais aussi vous retenir 15 ou 20 % sur votre épargne personnelle
pourquoi pas? apres tout ce n est pas une idée plus saugrenu que les votre non
Défendez votre pain comme les vieux l on fait
a écrit le 21/12/2014 à 12:29 :
Depuis 40 ans la France est gouvernée par des incompétents. Les élus ne pensent qu'a eux et comment se faire réélire. Chez les socialistes qui sont très proches des communistes ils ne connaissent que le mot TAXE encore et toujours plus. Même en Russie les habitants sont moins taxés. Nous devons quitter la France avant que les cinglés du gouvernement nous confisque tout.
a écrit le 21/12/2014 à 12:27 :
Ok pour une remise à plat du calcul du calcul des retraites AGIRC/ ARCO mais quid de retraites des Régimes spéciaux notamment ceux de nos élus députés, sénateurs, députés européens et fonctionnaires , sncf etc...
Réponse de le 21/12/2014 à 15:09 :
TAXER TAXER recette des socialos pour gaver tout cette clique d inutiles ponctionnaires politiques cancer de notre FRANCE
a écrit le 21/12/2014 à 12:07 :
il suffirait de taxer de 1% l'ensemble des assurances vies en France pour équilibrer tous les régimes!qu'est ce qu'on attend?
Réponse de le 21/12/2014 à 12:19 :
il faut s'attaquer à l'organisation et à la gestion des caisses retraites c'est à dire écarter ceux qui s'en occupent actuellement , et on aura des marges importantes de redressement de ces caisses et l'on pourra évincer également le COR très couteux ces messieurs .
Réponse de le 21/12/2014 à 12:36 :
L'assurance vie est un moyen d'améliorer sa pension de retraite: une forme de retraite par capitalisation qui ne dit pas son nom.
Vous trouvez que les produits financiers ne sont pas assez taxés aujourd'hui?
Mais peut-être n'en avez vous aucun?
a écrit le 21/12/2014 à 11:55 :
La vérité est ailleurs le fond du problème reste avant tout la mort programme de notre système de retraite place aux retraites par capitalisation la part belle au capitalisme et a la fin d une belle idée que l on pouvait se faire de notre France le pays se meurt et les français assistent a la débâcle sans réagir .......
a écrit le 21/12/2014 à 11:42 :
ATTENTION AUX FAUTES D'ORTHOGRAPHE:

" Sinon, les retraités auraient vu le montant de leur pensions de retrait très amputé. "
"PENSIONS" DOIT ÊTRE ÉCRIT SANS "S". Il faut lire pension de "retraite" et non "retrait"

"Résultat, les retraités étant très faiblement impacté par cette clause,"
"impacté" doit comporté un "S" soit: "impactés".

"Mais c'est sur les conditions de liquidation de la pension que la Cour des comptes avancent des recommandations les plus audacieuses."
"avancent" doit être conjugué au singulier, soit "la cour des comptes avance".
Réponse de le 21/12/2014 à 12:23 :
votre réplique est mal venue , tout le monde à compris qu'il s'agit d'une coquille un oubli du S à leur . Tout le monde sait qu'il y a plusieurs pensions perçues , n'importe quoi et méchant .
Réponse de le 22/12/2014 à 14:39 :
"impacté" doit comporté un "S" soit: "impactés".

Et comporté doit s'écrire comporter, tjs marrant de voir des gens corriger et faire des fautes eux-même ...
a écrit le 21/12/2014 à 11:11 :
Et pourquoi pas de la capitalisation ?
La répartition non régulée comme en France (régulée signifiant "correction des excès") conduit à sacrifier les générations à venir. C'est l'escroquerie mitterandienne, qui a consisté à mettre la retraite à 60 ans. A l'époque, ce sont les classes creuses nées après 1920 qui en ont profité, mais on savait que ce ne serait pas généralisable.
Et quoi qu'en dise Majo0è, les régimes spéciaux ne sont pas des régimes par répartition, ils sont payés par les contribuables / cotisants ./ usagers ...
Un seul bon système de base : le même pour tous, tenant compte des cotisations réellement versées et de la durée probable de retraite.
a écrit le 21/12/2014 à 10:29 :
J'en ai assez de lire vos commentaires sur les fonctionnaires qui piquent l'argent du privé.... Réfléchissez et faites la part des choses. Il y a fonctionnaires et fonctionnaires, ceux qui sont en bas de l'échelle et qui sont tous aussi mal lotis que les salariés du privé et les HAUTS FONCTIONNAIRES (députés, ministres, chefs de cabinet, préfets, etc ), ceux qui profitent et engloutissent les cotisations et touchent des pensions de retraite 10 fois plus importantes que le commun des mortels. La pension d'un fonctionnaire lambda est calculée sur les 6 derniers mois mais sur son traitement de base indiciaire qui est malheureusement guère mieux que vos salaires du privé. Ils partent au même âge légal qu'un salarié du privé. Ils bossent plus de 35 H semaine et sont mis sous pression permanente au même titre que le privé. Et je peux vous assurer que leur retraite est aussi maigre que celles du privé et pour eux pas de retraite complémentaire ..... Ne mélangez pas non plus les régimes spéciaux (EDF, SNCF) qui n'ont rien à voir avec le fonctionnaire lambda. Pour retrouver un équilibre :
Donnez du boulot à tous ceux qui en cherche, plus de cotisations, plus d'impôt sur les revenus, plus de pouvoir d'achat.
Réduisez les revenus sociaux pour ceux qui vivent en parasites et qui n'ont aucune intention de se lever le matin pour aller bosser parce qu'ils perdraient des revenus et des aides.
En faite, REDONNEZ DE LA VALEUR AU TRAVAIL
Réponse de le 21/12/2014 à 11:41 :
Bravo, bis, ter, bien envoyé, et pan dans les dents !
Réponse de le 23/12/2014 à 9:56 :
Toute les etudes montrent que les fonctionnaire partent plus tot que leur confreres du privés
Je suis pour un systeme unique pour public et privés ( sauf armée)
On pourrait vraiment parler d'egalité au moins
a écrit le 21/12/2014 à 10:15 :
votre article me semble manquer de précisions...;je vérifie car le système est assez compliqué,la masse salariale??? non une partie a partir du plafond pour les cadres... enfin deux cotisations,;.. ensuite nous avons déja nous les cadres a la retraite eté sanctionné en 2011 simple augmentation de 0.83 donc personne n'a de mémoire... ensuite il y a des variations et deux plafonds un sur lequel on cotise (pour la retraite générale...) et un sur lequel on a le calcul de sa retaite;.. exemple j'ai toujours été au dessus du plafond j'ai toutes mes années, ma retraite sesuso 1044 ... euros un plafond secu supérieur a 3 500 j'ai donc 30 % du plafond; je vous enverrai la copie de mes ex bulletin de salaire et mon calcul de retraite.... c'est la grande arnaque et le grand mensonge de tous et surtout des médias.... comme le plafond secuso augmente la base de calcul des retraites complémentaires en cas de stagnation du salaire se reduit.... on prédomine le maintien et le soutient d ela retraite générale (j'ai été trés pres des gestionnaires de l'agirc... qui faisaient le gros dos et se taissaient sur l'évolution démographique) francais vous avez la memoire courte....
a écrit le 21/12/2014 à 9:57 :
"Nombreux sont ceux qui aimeraient voir se pilier s'effondrer pour laisser la place à un autre régime... par capitalisation."...Et "niquer" tout le monde.
Réponse de le 21/12/2014 à 12:51 :
Si vous n'avez rien a dire d’intéressant, merci de ne pas nous le faire savoir.
a écrit le 21/12/2014 à 9:39 :
Boujour à tous,
En 1982, j'étais alors secrétaire du CE d'une entreprise de 450 personnes et nous parlions déjà de la situation critique des finances des caisses de retraite à l'horizon de l'an 2000 à cause du papy boom. Notre représentant syndical avait abordé ce sujet très sérieusement.
Nous sommes en 2014 et je constate comme beaucoup ce qui s'annonce.
Si depuis plus de 30 ans les partenaires sociaux, gérants et garants du système, savaient, pourquoi n'ont-ils pas pris immédiatement des mesures de gestion dites de "bon père de famille" pour prévoir cette période difficile ??
Comme d'habitude chez nous, on applique la politique de l'autruche et un jour on met tout le monde au pied du mur pour agir de manière radicale car bien sûr vous comprenez "on ne peut plus faire autrement".
Je dénonce donc la responsabilité entière des partenaires sociaux dans cette situation qui nous concerne tous.
Joyeux Noël à vous.
Réponse de le 21/12/2014 à 9:48 :
+100
Réponse de le 21/12/2014 à 12:25 :
Je ne pense pas que les partenaires sociaux aient mal gérés le régime des retraites complémentaires.
Je n'en dirai pas autant pour les gouvernements successifs, en particulier la dernière réforme pour les "carrières longues" et celle qui augmente le nombre de trimestres minimum nécessaires pour le taux plein sans reculer l'âge minimum.
Ces deux stupidités de l'actuel gouvernement me font définitivement "virer ma cuti".
Réponse de le 21/12/2014 à 17:02 :
Bonjour Chantal
Ce n est qu en parti vrais car
le fameux papy boum devait ce situer 2005 - 2009
non seulement le desastre ne sait pas produit , mais l ARRCO faisait entre 3,5 et 5 milliards an d excédant Et comme je l ai deja dit de taxer 1% sur le dividende des actionnaires representerait 1,6 milliard ( 40,7milliards de dividende au 2 eme trimestre) soit 30 % de plus valu sur 1 an
Réponse de le 22/12/2014 à 10:34 :
Il y a bien eu un plan Jospin en 2001 qui devais prendre sur les bénéfices pour être mis sur un plan d'épargne en vue de cette échéance. Il se montait à 35 Milliards en 2011 donc largement de quoi assumer le "déficit". Ces économies ont étés empruntées et dilapidée par Eric Woerth
Le Fonds de réserve des retraites a suscité les attaques les plus virulentes. Instauré par Lionel Jospin et censé aider à passer le pic de déséquilibre démographique entre cotisants et pensionnés, à partir de 2020, le FRR a été finalement utilisé pour éponger les déficits des années suivantes, en attendant l'équilibre promis par le gouvernement en 2018. Le hold-up sur le Fonds de réserve des retraites a pénalisé les générations futures.
a écrit le 21/12/2014 à 9:31 :
On avance souvent 3 leviers pour « régler » le problème du déficit AGIRC ARRCO.L’augmentation des cotisations , l’augmentation de la durée de cotisation et la baisse des pensions ( à noter que ce dernier levier est déjà utilisé insidieusement par le gel des pensions et l’augmentation de la valeur d’achat du point !)
Mais on peut faire preuve d’originalité en trouvant d’autres leviers . Parlons de l’Agirc puisque c’est elle qui est sur la sellette.
Les cadres du privé cotisent à l’Arrco à hauteur de 9.63% ( toutes cotisations confondues , base, AGFF et CET) sur la tranche 1 des salaires , limitée à 3129 € par mois en 2014. Ils cotisent bien sûr à l’Agirc à hauteur 22.98 % ( toutes cotisations confondues, base , AGFF, CET) sur la tranche B des salaires, c'est-à-dire entre 3129 € et 12 516 € de salaire brut par mois en 2014, a savoir 9387 €.
A partir d'un salaire mensuel brut supérieur à 7500 €, instituons 2 taux de cotisation sur la tranche B22.98 % jusqu’à 7500 et 30% au-delà, avec un prix d’achat du point plus élevé . Cette sur-cotisation ne toucherait que les cadres supérieurs et les cadres bénéficiant de salaires confortables. Bien souvent cette catégorie bénéficie par ailleurs de retraite chapeau ou de retraite sur la tranche C non obligatoires .
On peut également s’interroger sur le maintien des majorations familiales accordées aux retraités qui ont élevé 3 enfants et plus , cette majoration, justifiée par le passé, n’a plus sa raison d’être . Le gouvernement l’a d’ailleurs fiscalisée cette année
On peut aussi intervenir sur les pensions de réversion et mettre en place la règle de non cumul comme le Régime Général . Si un jour les régimes complémentaires fusionneront avec le Régime Général, ce dernier ne se gênera pas pour aligner les règles .
Je n’ose pas parler non plus d’une cotisation de solidarité sur les retraites dépassant un certain seuil.
L’harmonisation de tous les Régimes il faut y penser, mais il y a urgence à sauver le Régime par répartition en attendant des jours meilleurs et revenir aux excédents . Ce n’est pas aux non cadres de faire les frais de l’opération.
C’est un retraité cadre qui fait ce constat .
Réponse de le 21/12/2014 à 12:04 :
C'est NON!
Réponse de le 21/12/2014 à 12:17 :
Les enfants, ça coûte cher à élever, parfois jusqu'à 23 ans et plus. Ceux qui n'en ont pas peuvent économiser tout cet argent pendant leur carrière pour améliorer largement leur pension de retraite.
De plus, nos enfants, ce sont eux qui participeront à la charge de nos retraites demain. Que serait l'avenir sans enfants?
Ne touchons plus à cet avantage largement rogné et sagement stabilisé par la dernière réforme!
Réponse de le 21/12/2014 à 23:49 :
"salaire mensuel brut supérieur à 7500 euros": je crois que vous vous trompez de pays, vous devez parler de la Suisse ou du Luxembourg. Les salaires supérieurs à 7500 euros en France représentent une minorité de salariés(cadres supérieurs de grandes entreprises ou hauts fonctionnaires, patrons rémunérés,députés et autres élus) ce n'est pas en taxant ce petit nombre davantage que vous boucherez les trous!
Réponse de le 22/12/2014 à 9:39 :
Vos commentaires sont ridicules, permettez moi ! D'abord la la loi sur les carrières longues est une bonne réforme (créé par Fillon mais là vous n'avez rien dit) vous n'êtes pas concernés, ça se voit ! quand aux enfants qui coûtent cher à élever vous touchez le fond !!!!! Je suis célibataire petit cadre et je paye un maximum d'impots mon loyer à moi tout seul.......je ne peux économiser grand chose pour ma retraite......Vous avez une famille avec des enfants 2 salaires faites le calcul ! Votre analyse est d''un simplisme enfantin.
Réponse de le 23/12/2014 à 14:09 :
La remarque de Bonjourchezvous est justifiée, taxer les salaires supérieurs à 7500 € ne comblera pas le déficit . Je n'ai pas exploré toutes les pistes, c'est simplement une réaction à chaud . Je reste toutefois convaincu qu'il faudra "élargir" l'assiette de cotisation pour s'en sortir. Le salaire comme unique assiette ne suffit plus ;
a écrit le 21/12/2014 à 9:14 :
Dans cet article il y a les 3 chiffres importants pour l'AGIRC :
- Les réserves : 60 Md€
- Les retraites annuelles versées : 70 Md€
- Le déficit annuel : 4 Md€ en 2014, plus les années suivantes.
On voit qu'il faut agir mais cela ne semble pas insurmontable
a écrit le 21/12/2014 à 8:58 :
notre pays , grace à l'europe va bientot explosé , même l'allemagne ne résistera pas.
nous sommes l'europe du bordel organisé, et tout le monde se rempli les poches et ensuite va habiter dans un pays voisin pour ne pas payer d'impots et de cotisations. En attendant des millions d'étrangers sans qualifications entre en europe pour bénéficier des avantages sociaux que personne ne veut cotiser. On tourne en rond mais on arrive au bout , l'explosion est imminente
Réponse de le 21/12/2014 à 11:53 :
l'europe n'est pas responsable de la gestion catastrophique de l'etat francais, de la secu, et des regimes de retraites
on a bien compris que vous cherchiez la solution ultime qui resoud les pbs : ' l'inflation pour tous' ( mais seulement a condition que vous ne soyez pas concerne, hein)
pour l'explosion imminente je partage cependant votre point de vue
a écrit le 21/12/2014 à 8:51 :
Gestion à court terme, aucune vision à long terme...
Il faut virer tous ces parasites qui nous sucent et nous enfument en permanence, n'est il pas !
a écrit le 21/12/2014 à 8:19 :
Mais bien sûr, la seule solution proposée, c'est la baisse des indemnités.

Autre solution que je propose: créer 5 millions d'emplois, c'est ce qui règlera tous nos problèmes.
a écrit le 21/12/2014 à 7:28 :
L'Etat joue au chat et à la souris, il faudrait déjà que le régime de retraite des fonctionnaires et des entreprises publiques s'auto suffisent car pour le privé c'est la triple peine : il cotise pour lui, pour les fonctionnaires (rappelons que le fonctionnement de l'Etat est payé par...le privé), et les entreprises publiques (dont le privé paie le fonctionnement et l'existence). Ensuite l'Etat a bien ponctionné comme bon lui semble dans les caisses de retraite (et de sécurité sociale) du privé sans jamais le rembourser ! ou avec tellement de retard qu'effectivement ces caisses sont en en difficulté (un peu comme Disney et les petits fournisseurs : on attend qu'ils effectuent les travaux pour qu'ils s'endettent, et on ne les paiera jamais car ils mettront la clef sous la porte). Idem Agirc/Arcco l'Etat est un voleur et un menteur. Est ce normal de payer 3 fois pour les autres ? Je pense que nous ne sommes plus dans la solidarité mais dans le racket organisé. (tiens, ça me rappelle un certain sondage sur les impôts)....
Réponse de le 21/12/2014 à 12:31 :
Arrêtons de taper sur les fonctionnaires.Ceux qui le font, ne savent pas en général quelle est la situation exacte des fonctionnaires actifs et de ceux à la retraite.
Le taux de remplacement chez les fonctionnaires (rapport entre la pension et le revenu d'activité) n'est pas supérieur à celui du privé, et parfois même très inférieur du fait de la non prise en compte des primes dans le calcul des pensions!
a écrit le 21/12/2014 à 6:37 :
Voici la solution : la baisse des pensions
Les jeunes sont pris pour les des pions

Les boomers ont gagné au loto de l'immobilier
Ça leur fera les pieds

Le PS veut augmenter la durée de cotisation
On est encore pris pour des ....
Réponse de le 21/12/2014 à 8:39 :
Pauvre de vous !
Les boomers, comme vous dites, et dont je fais partie ont commencé à travailler très jeunes pour la plupart, pour mon cas à 16 ans, cotisé un max pendant 44 ans, travaillé 63 heures semaine dans ma jeunesse et 45 heures semaine en fin de carrière, et non pas 35 heres comme aujourd'hui. Je vous signale que nos retenues salariales ont servi a payer les pensions des retraités lorsque j'étais salarié. J'espère un jour lire un tel commentaire d'un salarié lorsque vous-même serez a la retraite.
a écrit le 21/12/2014 à 6:20 :
L'ARCO était excédentaire il y a quelques années, ce qui aurait justifié le transfert de 4milliards du privé au secours de la caisse de retraite des fonctionnaires ! Et voilà un trou à combler toujours au détriment du privé ! Combien touche le PDG et ses acolytes de l'ARCO ?
a écrit le 21/12/2014 à 2:43 :
Bonsoir
Ce que je trouve de surprenant : Les departs en retraite des années 2005 a 2009 ( les fameuses années baby boum) devaient faire exploser le systeme, non seulement ça na pas été le cas mais il y avait des excédants .
A savoir aussi que beaucoup de cette generation sont tout de meme partis a 60 ans avec plus des 160 trimestres ( 173 pour ma part) et on ne faisait pas 35 h
Peut etre une solution pour ne pas augmenter les cotisations ni retarder l age de depart.
Si l on taxe de 1 % le dividende distribuer aux actionnaires on bouche le trou .
A savoir la France (qui arrive de trés trés loin devant tous les pays pour les dividendes) a verse pour le 2eme trimestre 2014 la somme de 40,7 milliards
donc a 1 % ça fait 0,407 milliards x par 4 trimestres =1,63 milliard
A savoir que ces 40,7millards représente une plus valu de 30% sur 1 an donc tres loin du 1% du livret A
PS: pour les chiffres que j avance voir :rapport Henderson Global Investors ( au 30 juin 2014
a écrit le 20/12/2014 à 22:49 :
Avec la baisse du pouvoir d'achat generalisée, il faut s'attendre à une élévation du chômage, pendant que les yachts de luxe privés continueront à voguer dans les lagons bleus en les polluant !!
a écrit le 20/12/2014 à 22:34 :
Capitzlisme = argent trés mal réparti. Certains ont une trés épaisse couverture et la plupart dorment nus non couverts et tout le monde meut nu en laissant les collines de billets de banque ici .
a écrit le 20/12/2014 à 22:29 :
Selon la presse; les 67 individus les plus riches du monde possèdent plus d'argent que les 3,5 milliards les plus pauvres (la moitie de la planète démographique). Nous sommes donc dans une partie de monopoly finissante où une poignée râfle toutes les richesses et quand il n'en restera plus qu'un qui possedera tout. Tout le monde mourra car il n'y aura plus d' échange (au delà de l'argent, il y a les echanges, c'est pour cela que l'argent a été inventé d'ailleurs) , ni pour le ou la poignée de riches ni pour les démunis. Est ce là le monde que vous voulez ? Le seul moyen de relancer la partie de monopoly est de donner de l'argent aux joueurs, sinon, tout le monde ccoouuiiccc !! J'invite tous les travailleurs moutons emplis d'Amour et endormis, à se sentir en état de légitime défense !!
Réponse de le 20/12/2014 à 22:48 :
Si vous pouviez etre entendu !! je ne comprends pas cette masse de moutons qui s endors avec flamby le bisounours ou nico 1er qui promettait plus ??
Réponse de le 21/12/2014 à 9:18 :
Cent fois raison hélas. Mais on préfère attendre sye le peuple fasse sa révolution plutôt sue de prendre des décisions de justice sociake. Un seul exemple : un patron du CAC 40 qui gagne 400 fois le plus faible salaire de son groupe continue à s' augmenter sans vergogne et à pleurer que les salaires en France sont trop élèvés. Vite une guillotine @
a écrit le 20/12/2014 à 22:13 :
Bravo M. Migaud qui émargez sans doute plus de 10000 euros mensuels de revenus payés par les contribuables. Facile de gérer l'argent des autres dans ces conditions. J'ai déjà pris les devants. Mon budjet est comme une Montgolfiere.; Si on me coupe le gaz, je jette par dessus la nacelle du lest de consommation, pour la maintenir en vol.. Du lest de consommation, c'est à dire des emplois, des échanges, donc de la VIE. Vous êtes anti-VIE M. Migaud. Vous voulez tuer la France en tuant 20 millions de retraités qui constituent 20% de la France. Essayez de tuer 20% des cellules de votre corps et je vous garantis que vous ne passez pas l'hiver !!
Réponse de le 21/12/2014 à 7:38 :
En quoi Mr Migaud est-il responsable ?
a écrit le 20/12/2014 à 22:03 :
Tous les travailleurs (public ou privé) sont concernés, car le gouvernement surveille de près les decisions qui seront prises par les partenaires sociaux, en matiere de retraites complémentaires du privé pour étendre ses mesures "courageuses" à toutes les retraites, sauf celles des politiques, régime spéciaux, actionnaires, rentiers et autres nantis !! L'arnaque du millénaire en somme !!
a écrit le 20/12/2014 à 21:58 :
Seuls les lâches s'attaquent aux vieux !!
Quelle honte, de mon temps on se levait pour laisser une place assise aux personnes âgées. Un pays qui maltraite ses ainés est un pays qui se suicide !!
Réponse de le 21/12/2014 à 7:02 :
"La France maltraite ses aînés" .....................vous êtes sérieux ?!?!???
Réponse de le 21/12/2014 à 9:21 :
Nos aînés ont sacrifiés notre jeunesse qui paye pour eux leurs retraites et les loyers des rentiers ex soixante-huitards
Réponse de le 21/12/2014 à 10:33 :
un pays qui abandonne ses enfants est un pays qui se suicide.....c est plutot ca.
Réponse de le 21/12/2014 à 20:59 :
@xian
Sauf que contrairement a avant, aujourd'hui les "vieux" vivent plus longtemps (et les fonctionnaires encore plus) et en bonne sante.
Ils sont aussi beaucoup plus nombreux qu'avant (1.3 actif par retraite contre 3 actifs avant).
Enfin les retraites d'aujourd'hui ont un niveau de vie souvent superieur aux actifs.
Bref les "vieux" d'aujourd'hui et de d'avant sont bien differents ...
a écrit le 20/12/2014 à 21:38 :
Le fiasco français continue. La grande arnaque étatique dans toute sa splendeur. La moitié du pays travaille pour l'autre moitié qui donne des leçons de socialisme. Les jeunes partiront. Madoff a déclaré aux juges avoir construit son système sur celui des retraites français. Seuls les fonctionnaires obligatoirement de gauche son pris en compte et protégés. Vive la France !
a écrit le 20/12/2014 à 20:21 :
C'est pas compliqué : On ne dépense pas plus que les cotisations encaissées.

déficit de 6% => on baisse les pensions complémentaires de 6%

On ne travaillera pas jusqu'à 150 ans et les cotisations handicapent la compétitivité de la France.

la France est championne du monde en terme de pourcentage du PIB consacré aux retraités (sans compter la sécu qui bénéficie surtout aux personnes âgées)
Réponse de le 20/12/2014 à 20:35 :
3 mensonges de votre part.
Compétitivité pour quoi faire ? Seul 10-15% du travail en france est en compétition.
Pourquoi obliger les 85% autres à devenir compétitif ?

Se payer sa santé, sa retraite, son chomage par cotisation ou de sa poche, il faut de toute façon se la payer.
Cela a toujours un cout et en France on a choisit de mutualiser ce cout par les cotisation.
Mais le système du chacun pour soi doit mieux vous convenir.

Barrer vous aux Etats-Unis ou en Angleterre pour vivre le miracle du chacun pour soi qui crée encore plus de pauvres jeunes et vieux qu'en France.
Réponse de le 20/12/2014 à 22:17 :
Ne vous inquietez pas, vos 70 ans arrivent au galop.. Regardez au coin de la rue, on les aperçoit déjà.
Réponse de le 20/12/2014 à 22:58 :
Nous avons cotisé pour nos retraites pendant 45 ans, et nos retraités ont reçu leur retraite pendant ce temps, mais aujourd'hui vous les jeunes êtes incapable d'en faire autant.
j'assure ma voiture et le jour d'un choc , on me dit qu'on a pas d'argent et on ne paie pas. Bravo
Réponse de le 21/12/2014 à 6:46 :
1) Pourquoi nous parle t on de compétitivité ? Car le problème numéro un de la France n'est pas le chômage, c'est sa balance commerciale déficitaire

2) "Se la payer de toute façon" : retraite or répétition implique un équilibre entre actifs et retraités. Or en France, la génération des boomers part tôt à la retraite et les gens sont bien payés : résultat la retraite par répartition va exploser. C'est un problème de pyramide des âges.

3) aller aux États Unis : pourquoi pas. Y en a marre de se faire arnaquer par nos vieux dans ce pays
Réponse de le 21/12/2014 à 11:12 :
"Seul 10-15% du travail en france est en compétition. " : Phrase sournoise? Le reste est déjà délocalisé?
"Se payer sa santé, sa retraite, son chomage par cotisation ou de sa poche, il faut de toute façon se la payer. " : On peut laisser les jeunes payer sinon. Né après 1974, ils cotiseront plus longtemps : Surtout, ne touchons pas aux 51% de français nés avant 74 : Ils forment le gros de l'électorat! Puis, ils aident leurs enfants!
a écrit le 20/12/2014 à 19:50 :
sachez que ce sont des "organismes" régis par le code de la mutualité ..... code du commerce ..... libre choix ....
a écrit le 20/12/2014 à 19:47 :
On parle des comptes publiques de retraite, certains n'ont pas de retraite, les chômeurs à cause de l'Etat alors qu'on augmente la fonction publique, et qu'il faut payer pour les fonctionnaires.
Ainsi les salariés précaires sont considérés comme des esclaves... à quand la révolution des contrats?
Il n'y a pas de baisses de dépenses ni de réformes du 1000 feuilles?
Quel Etat au monde pratique une politique de destruction économique?

On entend dire qu'on aurait égaré 600 millions d'euros, les comptes publics sont donc faussés? Pouvez-vous expliquer ce qu'est un régime bananier?
Réponse de le 21/12/2014 à 7:07 :
république bananière

péjorativement pays centre-américain vivant en partie de la culture de la banane par les compagnies américaines
Dictionnaire Français
Réponse de le 21/12/2014 à 9:59 :
Pourquoi retarder l' âge de la retraite, avec tout ce chômage, laissons les jeunes prendre le relais en leur donnant du travail et donc des cotisations pour les caisses. Et tous ceux qui ont travaillé toute leur vie et qui sont décédés avant de profiter de leur retraite où est allé l' argent ? OU VA L'ARGENT ? Il y a des retraites "chapeau", des sommes gigantesques versées et en parallèle nos retraités qui ne peuvent même pas manger !!! Quelle incohérence, sans parler des détournements de fonds, des privilèges etc ....pour certains ....
a écrit le 20/12/2014 à 19:23 :
Vous écrivez que 1.400 euros par mois correspond à la moitié de la pension totale : j'ai des doutes, il n'est pas possible d'avoir (pour l'autre moitié) une retraire CNAV de 1400 €.
Réponse de le 21/12/2014 à 7:00 :
Bonjour phil "":juste pour info""

Montant maximum

Le montant de la pension de retraite de base ne peut dépasser 50 % du plafond de la sécurité sociale (soit, par exemple, 1 564,50 € par mois en 2014).

Toutefois, vous pouvez dépasser ce maximum si vous bénéficiez du droit à majoration de votre pension.

Le montant de la pension de retraite perçu au titre de la retraite complémentaire permet également de dépasser ce montant maximum.
Réponse de le 21/12/2014 à 11:58 :
@phil : la retraite maximum CNAV est de 1564 euros par mois en 2014 . A mon sens c est une anarque de poser aujourd hui le débat sur les régimes complémentaires qui ont toujours été excédentaires et sont déficitaires de 5 milliards aujourd hui du fait de la crise ( à comparer avec les 35 milliards versés aux fonctionnaires) .FH a un engagement d inversion de courbe du chômage , faisons lui confiance et réparons d une vraie réforme des régimes de retraite , mise à plat des régimes , des la reprise.
a écrit le 20/12/2014 à 19:21 :
Les comptes de la république sont farfelus... les retraites ne sont pas financées?
On veut la peau du peuple français?
On fait l'euthanasie social?

A QUAND L'APPLICATION DE MAASTRICHE ET LE REMBOURSEMENT DE LA DETTE PAR LES BOOMERS?
a écrit le 20/12/2014 à 19:18 :
On nous publie le nombre de fonctionnaires augmente... mais on augmente aussi les chômeurs. On appelle cela justice?
On nous parle des comptes de retraite, on entend dire 700 à 1000 miliards non financés... pourquoi l'Etat ne veut pas que les franças aient une retraite?
L'Etat vole la retraite aux français! Il escroque les salariés des entreprises alors que les fonctionnaires ponctionnent leurs caisses.
Et l'argic paye pour des fonctionnaires EDF qui ont 1 euro de cotisation pour 3 de retraite...
on appelle cela la justice?
Les fonctionnaires sont des rentiers privilégiés sur le dos des salariés précaires.
Ainsi les boomers cassent la France et empêchent 60% de diplômés d'accéder à la vie active.
A quand une pétition pour le respect du travail?
Pourquoi paierait-on des retraites à des feignants notoires qui démolissent l'économie?
Réponse de le 21/12/2014 à 9:46 :
@Marc = pourquoi et bien parce que ce sont eux qui ont payé votre mise en place avec LEURs impôts...vous croyez que votre hôpital de naissance, votre école, votre université et tout le reste a été payé avec l'air du temps.....en ajoutant un peu je dirais et ils ont même financés le câble cuivre ou la fibre de l'ADSL - merci France Telecoms - qui vous permet de dire des bêtises pareilles...
a écrit le 20/12/2014 à 18:55 :
Effectivement, ceux qui décident (et qui vont se réunir à compter de février prochain) sont des personnes qui dépendent du secteur public. C'est un comble !!! On n'est pas près d'avoir le rapprochement privé/public. Et après, tout les politiques (et les journalistes d'ailleurs !) sont surpris de l'évolution du vote FN.
a écrit le 20/12/2014 à 18:42 :
on nous roule dans la farine encore une fois . Que l'on mette les comptes sur la place publique et on trouvera la solution .
a écrit le 20/12/2014 à 18:41 :
Les retraites de réversion pour les complémentaires sont trop élevées et ce, sans conditions de revenus ni de versements de cotisations.
Réponse de le 20/12/2014 à 20:34 :
Pour les salariés du privés, les retraites de revérsion sont soumises à des conditions de revenus et d'âge du conjoint survivant.
a écrit le 20/12/2014 à 18:40 :
Il faut financer les retraites par une taxe sur l'énergie. Nous devons appliquer cette solution avant 2035. Bonne chance!
Réponse de le 20/12/2014 à 22:18 :
Vous vous éclairez à la bougie et faites vos courses à la supérette en caddy c'est ça? Taxons plutôt les bougies et indirectement le Vatican, l'état le plus riche au monde. Qu'en pense le pape François?
Réponse de le 21/12/2014 à 9:28 :
Une taxe sur l'énergie pour financer la retraite par répartition serait en effet plus intelligente que des cotisations qui nous feront aller dans le mur (ce que personne ne veut entendre)...mais à mon avis c'est moins simple et moins efficace pour l'économie française que la TVA
a écrit le 20/12/2014 à 18:19 :
Le système étatique étant injuste et pourri, il y aura des détournements légaux de fonds en faveur des fonctionnaires. Les cotisants devront être solidaires au nom du vivre-ensemble en plus d'être patriotes. Espérons que la vaseline ne sera pas trop chère....
a écrit le 20/12/2014 à 17:58 :
Première mesure ne plus financer les retraites SNCFet les autres régimes qui ont été absorbe avec une soulte
Arrêter le financement d'associations syndicales et patronales
Supprimer le budget communication
Ensuite remettre le départ a 65 ans au plus tot
a écrit le 20/12/2014 à 17:46 :
Pourquoi faire un commentaire,les cartes sont déjà jouées d’avance! regardez par exemple la retraite des cheminots qui partent en moyenne à 55 ans et dont leurs caisses sont déficitaires se plus de 3 Milliards d'euros par an ! Et le privé lui doit partir à 62 ans et aider à combler le déficit.de la SNCF.
Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres! J'ai entendu dire que le PS prônait dans ses discours l'égalité, la justice........;
Paroles et paroles!
Réponse de le 21/12/2014 à 8:45 :
la retraite des cheminots est payée par le cpr , caisse indépendante SNCF qui remplace la secu. Avant de parler on se renseigne .
a écrit le 20/12/2014 à 15:44 :
les caisses de retraites Agirc et Arrco devraient faire le ménage chez elles d'abord ! syndicats et multiples associations vivent comme des sangsues sur le dos de ces caisses . D'ailleurs partout ou les syndicats mettent leur nez çà tourne en faillite . Messieurs les salariés du privé ,vous n'avez pas encore compris que les syndicats n'ont contents de couler vos entreprises ,vivent et s'engraissent sur votre dos . Car les syndicalistes pratiquement tous issus de la fonction Publique n'ont jamais touché au moindre privilège des fonctionnaires ( calcul retraite sur le dernier mois de salaire ), et ils n'ont jamais protesté quand vos retraites baissaient par le calcul sur 25 ans !!!!! N'y aurait il pas eu un marchandage entre l'état et les syndicats ? posez vous la question .
Réponse de le 20/12/2014 à 16:46 :
Hein ?
a écrit le 20/12/2014 à 15:19 :
Les placements douteux des caisses de retraites ????????? Madoff
a écrit le 20/12/2014 à 15:03 :
la cour des comptes n'a qu'un regard capitalistique d'une économie libérale.Allons chercher les 543 milliards des banques dans les paradis fiscaux.......................et vous verrez il n'y aura plus de problème.Peuple français réveille toi,toi le peuple de la révolution .Aux armes,malheureusement il faudra en arriver là.
Réponse de le 20/12/2014 à 15:53 :
allez donc analyser les comptes des caisses de retraite et vous allez avoir des surprises .Elles sont gérées par les personnel syndicaux qui sont presque tous fonctionnaires et ce qui s'est passée avec Mr Le Paon à la CGT se passe probablement dans les caisses de retraite .Un journal a mis à jour les très nombreuses associations avec leur lot de président et autres syndicalistes qui vivent comme des sangsues sur le dos des caisses . Il faut bien caser les copains !!!!! Mais là ,silence , les journaleux de gauche se taisent .
Réponse de le 20/12/2014 à 23:34 :
En attendant votre révolution, on continue à sacrifier la jeune génération ? On continue à payer des pensions a des retraités qui se barrent au Portugal ?

Au risque de vous décevoir, la révolution ne sera pas contre les banques mais ce sera celle du conflit d'intérêt inter-générationnel!!

a écrit le 20/12/2014 à 14:38 :
Et si la solution c'etait d'aligner l'age legal de la retraite de la fonction publique sur celle du prive et de verser les retraites uniquement a cet age ?
Réponse de le 20/12/2014 à 16:47 :
absurde!le régime privé est gravement déficitaire.le système public est a l'équilibre.pourquoi favoriser la vice au détriment de la vertu?
Réponse de le 21/12/2014 à 11:26 :
Ah oui, l'état prend à Pierre pour donner à Paul et surtout pour garder une grosse partie du butin, c'est donc ça la vertu !
Réponse de le 21/12/2014 à 13:36 :
comment pouvez vous dire ca , de l'argen test pris tout les ans pour combler le deficit du public
a écrit le 20/12/2014 à 14:25 :
De quoi se mêle la cour des comptes, as t elle été mandaté par le gvt ? Poussons plus loin qu est ce qu elle pense des crèches dans les mairies !!
a écrit le 20/12/2014 à 14:03 :
Mais il commence par en avoir marre de parler sans cesse du déficit de la caisse de retraite du privé ,et celle des régimes spéciaux ( SNCF,EDF.RATP,etc ) qui sont déficitaires tout les ans de plusieurs milliards d'€ chacun c'est bien l’État qui comble celui ci ,donc le privé paye sa retraite et celle du public par ses impots.Il est grand temps que nos politiques mettent tout les Francais sur le même pied d'égalité,mais aucun n'a le courage .Dans le conseil d'orientation des retraites est composé principalement de fonctionnaires le monde ouvrier n'étant pas représenté ,alors les membres de cette institution ne veulent en aucun cas se tirer une balle dans les pieds
Réponse de le 20/12/2014 à 14:24 :
Les fonctionnaires n'ont pas de retraite complémentaire sui représente jusqu'à 1400 ruros mensuels. Mais di vous voulez l'égalité. ..moi je veux bien zussi.
Réponse de le 20/12/2014 à 16:46 :
"une balle dans les pieds". Vous êtes très fort avec une seule balle. Mdr
a écrit le 20/12/2014 à 13:43 :
Est-il vrai que ces caisses paye pour la SNCF ???

On pourrait peut être s'attaquer au vrai probleme de la France avant que. Mme Lepen arrive au pouvoir

Il faudra bien qu'on trouve une solution aux 9 millions de chomeurs
a écrit le 20/12/2014 à 13:43 :
Cela fait des décennies que l'on sait que notre systéme de retraite va dans un mur avec les babyboomers. Si les plus anciens ont perçu trop, qu'ils remboursent. Ce n'est pas au plus jeune génération de payer l'addition.
Réponse de le 20/12/2014 à 15:05 :
avant que les anciens ne remboursent ,il serait deja judicieux que l etat paye ses retraites au lieu de piquer dans la caisse du prive;
Réponse de le 20/12/2014 à 16:08 :
avant de critiquer les anciens commence par faire comme eux comme moi ils ont travailler entre 220 et 320h par moi pas140 ils ont payer plein pot leurs retraites mais regarde plutôt tes amies du gouvernement et dit moi comment ils font en avoir une de député- de directeur d'école- de maire- de conseiller gènéral etc j'ai travailler 44 ans en usine comme ouvrier H Q renseigne toi sur nos revenue respectives et tu verras et comprendras peut-être le déficit sauf si tu partie de ces gent la ou que tu a les même avantages
Réponse de le 20/12/2014 à 16:48 :
As-tu au moins travaillé 70 h et + par semaine comme les "papyboomers" pour osé tenir de tels propos ????
Réponse de le 21/12/2014 à 3:11 :
Bonjour a toi SURPRISE
Moi j ai cotisé 173 trimestres , et des 60 a 70 heures par semaines .Pour ton information ( car tu semble l ignorer ) les années baby boum etaient les années 2005 - 2009 ( ceux qui sont nés en 1945 - 1949 ) et donc pour ces """babyboommers "" comme tu les appelles ça devait etre l explosion
mais non seulement ça n a pas explosé, il y avait des excédents ( entre 3,5 et 5 milliards / an
Et puis les complémentaires c est un peu la caisse d épargne si tout les mois tu y met des sous sous , tu pourras en demander , et au plus tu en met au plus tu peux prétendre en avoir . Ma branche a cotisée a 1 puis 1,5 point de plusque la plus part des autre professions
a écrit le 20/12/2014 à 13:10 :
Quelle que soit la ou les solutions retenues, augmentation des cotisations, baisse des pensions ou autre mode de financement; il faut impérativement arrêter de verser plus que ce qui est encaissé. Sinon les jeunes générations finiront par refuser de payer pour ceux qui sont partis avec la caisse. Comment ? Tout simplement par leur vote; pour un programme qui mettra à plat le système , le privatisera et le rendra strictement capitalistique.
Réponse de le 20/12/2014 à 14:22 :
Ce qui est encaissé (pourcentage de salaires) se contracte nécessairement car la part des salaires dans la valeur ajoutée diminue avec l'automatisation et la mondialisation...et ce qui est distribué (droits à consommer pour les seniors) au contraire suit au moins la valeur ajoutée.Cela veut dire que mécaniquement le système divergera si on ne change pas l'assiette même si on maintient constant le pourcentage de retraités et même si la retraite moyenne n'augmente pas plus vite que la consommation moyenne par français...
Réponse de le 21/12/2014 à 12:55 :
Conclusion: il faut faire cotiser les robots!
a écrit le 20/12/2014 à 12:53 :
Que l'on arrete de ponctionner ces 2 caisses d'un montant 1,5milliard /an, pour financer la retraite SNCF!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 20/12/2014 à 13:12 :
si il n'y avait que la sncf n'oublions pas les fonctionnaires et homme politiques ou on participe
Réponse de le 20/12/2014 à 14:26 :
Hum....les clichés ont la vie dure.
Réponse de le 20/12/2014 à 14:33 :
non ce n'est pas un cliché
Réponse de le 20/12/2014 à 16:19 :
Moi president, moi president. C'est quoi le plan ?
Réponse de le 20/12/2014 à 22:37 :
Que de commentaires irresponsables ...
Vous êtes loin du vrai problème : l'emploi (délocalisation) et les milliards qui s'échangent sur les marchés financiers sans rien cotiser (que des fonctionnaires !)
Un constat s'impose : aucun d’entre-vous ne parle se solidarité ...
C'est une idée de vieux co... ?
Réponse de le 21/12/2014 à 3:05 :
On comprend que la BCE s'alarme de la disparition de l'inflation qui permet de ronger (entre autres) les retraites de façon quasi indolore.
Pendant ce temps, sous couvert de «réchauffisme» on crée des taxes «carboniques»

Il faut virer l'état (La République Nucléaire) qui s'est installé dans notre pays.

Les retraités, dont je fais nouvellement partie, ont de la marge comme par exemple quitter le sol hexagonal pour ne plus payer de CSG/RDS.

Intéressez vous à la décroissance du revenu en France sur les dernières années, une jolie chute amorcée.
Réponse de le 21/12/2014 à 10:09 :
Et tous les députés sont ils solidaires ? les gros salaires sont ils solidaires ? des salaires INDECENTS, "le temps des rois qui se gavaient et du peuple à qui on prenait leur récolte, aujourd'hui c'est la même façon de faire ...." c'est une honte !!! de toute manière cela ne va durer bien longtemps... Il y a trop de misère de par le monde et en parallèle trop de privilèges ...
Réponse de le 21/12/2014 à 10:13 :
Il y en a qui partent à 55 ANS et d'autres à 65 ans !!!
10 ans d'écart OU EST LA COHERENCE ?
Réponse de le 21/12/2014 à 10:29 :
arretons de faire payer nos jeunes. c est maintenant aux retraites actuels de participer a un reel effort. n attenons pas un conflit des generations.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :