"Secret des affaires" : le gouvernement renonce

Dénoncée par les journalistes, cette mesure, insérée dans projet de loi sur la croissance en discussion au Parlement, a été abandonnée sur décision de François Hollande.

1 mn

Des dizaines de sociétés de journalistes, agences de presse et sociétés de production ont dénoncé cette semaine une nouvelle arme de dissuasion massive contre le journalisme créée par amendement dans la loi Macron.
Des dizaines de sociétés de journalistes, agences de presse et sociétés de production ont dénoncé cette semaine une "nouvelle arme de dissuasion massive contre le journalisme" créée par amendement dans la loi Macron. (Crédits : CHRISTIAN HARTMANN)

Le projet n'aura pas résisté longtemps à la colère des journalistes. Le gouvernement a finalement décidé de retirer l'instauration d'un "secret des affaires" du projet de loi sur la croissance porté par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, a-t-on appris vendredi 30 janvier de source gouvernementale.

Interrogée vendredi sur le retrait de cette mesure polémique, qui suscitait l'inquiétude de la presse, une source gouvernementale a confirmé à Reuters : "C'est ce qui a été décidé hier soir." Selon Le Monde, qui a révélé cette information, la décision, prise à l'issue de discussions entre François Hollande et Emmanuel Macron, doit être officialisée ce vendredi.

"Devant la polémique grandissante, le président de la République a jugé qu'il n'était 'ni opportun, ni judicieux' de maintenir le projet tel quel", écrit le quotidien, citant un de ses proches.

Une "nouvelle arme de dissuasion massive contre le journalisme"

Des dizaines de sociétés de journalistes, agences de presse et sociétés de production ont dénoncé cette semaine une "nouvelle arme de dissuasion massive contre le journalisme" créée par amendement dans ce texte.

Emmanuel Macron avait promis jeudi 29 janvier d'amender son projet de loi et confirmé qu'un futur texte protégerait les sources journalistiques. Le ministre des Finances, Michel Sapin, et celui du Travail, François Rebsamen, avaient également laissé entendre que le projet serait abandonné.

Lire aussi >> Secret des affaires : Macron promet des retouches pour garantir la liberté d'informer

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 31/01/2015 à 9:55
Signaler
Pourquoi faire cette lois? Après tout elle s'applique déjà; dans quel journal français a t'on entendu Marine Le Pen s'exprimer sur le sujet des terroristes? Si c'est ça la liberté d'expression, mieux vaut l'enlever.

le 02/02/2015 à 14:34
Signaler
C'est un pléonasme... Merci de ne faire des articles que quand il fait quelque chose, ce gouvernement... Il n'y aura pas grand chose à écrire, c'est vrai.

à écrit le 31/01/2015 à 8:58
Signaler
Comment ce gouvernement aurai pu voter une loi allant contre les journalistes alors que ceux ci sont à ses ordres ?

à écrit le 30/01/2015 à 17:31
Signaler
Reste une seule issu Se d'ésabonner de tous les quotidiens Comment pouvez vous dire et écrire que vous ètes libres , et ètre aussi prêt du pouvoir de gauche Il faut vous ressaisir , sinon ce sera la dictature avant la fin du mandat et vous sere...

à écrit le 30/01/2015 à 16:13
Signaler
la loi Macron mue en loi micron !!! Normal que le secret des "affaires" soit bien gardé, sauf les affaires de l' UMP, du trésorier du FN..... et peu d 'autres !!!!!!! les médias ( 99.99 %), sont le premier pouvoir, juste devant la justice !!!...

à écrit le 30/01/2015 à 15:16
Signaler
Trop dangereux de mécontenter les journalistes! Alors on les subventionne grassement, on leur fait des dérogations fiscales énormes, et on se garde bien de mettre dans une loi quelque chose qui pourrait les toucher. Il faut flatter pour ne pas avoir ...

à écrit le 30/01/2015 à 15:13
Signaler
Difficile quand on veut renforcer les leçons de morale et de civisme a l'école d'un côté et de l'autre tout faire pour que les enquêtes sur les "écarts" des puissants et gouvernants soient interdites cela serait assez contradictoire.

à écrit le 30/01/2015 à 12:03
Signaler
on voit le sérieux de la préparation de cette LOI QUI ALLAIT MARQUER la période Hollande...génial l'étude la réflexion et l'analyse par les assemblées... mais c'est surtout la méconnaissance des fonctionnements des gens concernés,je ne prend pas la d...

à écrit le 30/01/2015 à 11:33
Signaler
Ben voyons ! Pour les affaires et les affairistes du gouvernement, c'est bonnet blanc, blanc bonnet. Un recul en arrière désolant, dégoûtant, effarant..

à écrit le 30/01/2015 à 11:28
Signaler
Les journalistes sont puissants. Ils n'ont pas besoin de descendre dans la rue pour obtenir leur liberté d'expression. Le peuple lui est étouffé dans son expression. Nous n'avons plus liberté, égalité fraternité. En FRANCE il y a 2 républiques. Nous ...

le 30/01/2015 à 13:23
Signaler
FAUX ? TOUT N EST DIT MAIS IL RESTES BEAUCOUP DES JOURNALISTES HONNETTE? MAIS LE PROBLEME C EST QUE LEURS PRIVILEGES EN NICHES FICALES ET EN PASSE DROIT EST TROP INPORTANTE???

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.