L'entrepreneuriat séduit les plus jeunes !

 |   |  375  mots
L'entrepreneuriat, un idéal pour les plus jeunes ?
L'entrepreneuriat, un idéal pour les plus jeunes ? (Crédits : DR)
Selon le baromètre Moovjee/CIC réalisé par OpinionWay, l'envie d'entreprendre des étudiants et des lycéens des filières professionnelles est largement supérieure à celle leurs aînés !

A quelques heures de l'ouverture des portes du Salon des entrepreneurs, qui se tient mardi et mercredi à Paris, le baromètre Moovjee / CIC réalisé par OpinionWay confirme l'appétence des Français, et en particulier des plus jeunes, pour l'entrepreneuriat.
En effet, 34% du millier de lycéens des filières professionnelles et d'étudiants interrogés déclarent leur envie d'entreprendre. Sur ce nombre, les deux tiers souhaitent concrétiser cette envie avant d'avoir 30 ans.

Ce pourcentage est bien plus élevé que celui de la population totale (selon le sondage réalisé par l'institut Think pour le Salon des entrepreneurs, 25% seulement des Français interrogés aimeraient se lancer dans la création d'entreprise).

Quelles sont leurs motivations ? Se créer un emploi, pour échapper au chômage qui frappe plus de 25% des jeunes de 15-24 ans ? Non, apanage de la jeunesse, l'idéalisme prévaut: selon ce baromètre, 52% des jeunes veulent entreprendre pour contribuer au développement économique du pays. Son rôle éventuel de remède ponctuel anticrise n'est souligné que par 19% d'entre eux. Et ils sont 17% à considérer la création d'entreprise comme un vecteur de rayonnement pour la France sur la scène mondiale.

Le rôle éminemment important de l'entourage

Pour les accompagner et les soutenir, les entrepreneurs en herbe, bien conscients que les moyens financiers (73%) et l'expérience (53%) sont des atouts dont ils ne disposent pas, comptent sur ceux de la jeunesse : enthousiasme (43%) et capacité de travail (49%), comme premier capital. Et si ce n'est pas suffisant... ils savent pouvoir compter sur l'appui de leur entourage et l'expérience de leurs aînés (chefs d'entreprise, pour 42% d'entre eux; experts, pour 55%...)

" Plus que jamais, il faut soutenir l'entrepreneuriat des jeunes ! Au Moovjee, 60 % des jeunes entrepreneurs accompagnés sont employeurs après à peine 3 ans d'existence, et ils créent entre 2 et 25 emplois. Prenons une moyenne de 3 emplois créés en 3 ans pour 60% des jeunes entrepreneurs, et nous arrivons à 1,2 million d'emplois créés en 3 ans ! ", s'enthousiasme Dominique Restino, le président fondateur du Moovjee, le Mouvement pour les Jeunes et les Etudiants Entrepreneurs, qui a pour mission d'amener les jeunes à considérer la création et la reprise d'entreprise pendant ou à la sortie de leur formation, du CAP au Bac +5.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :