Le PIB américain a chuté de 6,2% au dernier trimestre 2008

L'activité outre-Atlantique a plongé fin 2008 deux fois plus vite qu'initialement annoncé. Les Etats-Unis sont en récession marquée. Et en janvier, les commandes de biens durables piquent encore du nez.

Le département (ministère) américain du Commerce a annoncé ce vendredi que le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis a chuté au quatrième trimestre de 6,2% en rythme annuel - plus forte baisse depuis 1982 - par rapport au précédent contre 3,8% initialement annoncé. Les économistes craignaient un chiffre plus mauvais qu'annoncé mais pas de cette ampleur puisqu'ils prévoyaient un recul de 5,4%.

Au troisième trimestre, le PIB américain avait déjà reculé de 0,5% au troisième trimestre. Cela officialise donc l'entrée des Etats-Unis en récession, marquée par deux trimestres consécutifs de baisse du PIB. Une première outre-Atlantique depuis la récession de l'automne-hiver 1990-1991.

Du coup, la croissance américaine pour l'ensemble de l'année 2008 a été plus basse que prévu, à 1,1% (14.265 milliards de dollars) contre 1,3% annoncé initialement et 2% en 2007. Il faut remonter à 2001 avec 0,8% pour trouver une croissance américaine si basse.

Le département du commerce indique que "les sources de faiblesse de l'activité ont été les mêmes que celles indiquées lors de la première estimation". Il souligne "un ralentissement net des exportations, une poursuite de la baisse des dépenses des ménages, une réduction encore plus forte de l'investissement des entreprises, et une baisse continue du marché immobilier".

Et l'année 2009 ne commence pas bien avec en janvier, une chute pour le sixième mois consécutif des commandes de biens durables aux Etats-Unis, de 5,2% à 163,8 milliards de dollars, leur plus bas niveau depuis décembre 2002. La chute de décembre a été revue à la hausse de 3% à 4,6%. L'indice des perspectives économique à un horizon d'un an chute à 31 en février contre 47 en janvier. En première estimation, il était au plus bas record de 27.

Par ailleurs, l'indice de confiance des consommateurs de l'université du Michigan a nettement reculé au mois de février, passant de 61,2 à 56,3. La première estimation était de 56,2 et les analystes tablaient sur un indice de 56. Il est au plus bas depuis l'indice de 55,3 de novembre 2008.

Enfin, l'indice PMi des directeurs d'achats de la région de Chicago est ressorti à 34,2, contre 33,3 en janvier et 33 attendu par les économistes. L'activité économique de la région s'est donc contractée en février (un indice de 50 marquant la frontière entre une croissance et un ralentissement de l'activité), mais moins fortement que prévu.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.