Trois nouveaux pays européens sur la liste noire des paradis fiscaux

 |   |  240  mots
L'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) envisage d'élargir sa liste des paradis fiscaux et pays "non coopératifs", visant notamment la Suisse, l'Autriche ou le Luxembourg, révèle ce mercredi La Tribune.

A trois semaines du G20 de Londres, une trentaine de pays sur 84 passés au crible figureraient sur un document dont le G20 pourrait se saisir pour élargir la liste des paradis fiscaux, dont la Suisse, le Luxembourg, l'Autriche, Singapour et Hong Kong, révèle ce mercredi La Tribune. Ces pays viennent s'ajouter à la liste déjà existante des pays "non coopératifs" qui comporte, pour l'Europe, Andorre, le Liechtenstein et Monaco.

En revanche, les îles anglo-normandes ne figureraient pas sur cette liste. Jersey, notamment, multiplie en ce moment les accords de coopération fiscale afin d'éviter l'opprobre. Selon La Tribune, l'île va signer ce jeudi, sans cérémonie, un accord d'échange d'informations fiscales avec Paris, après avoir fait de même avec Londres.

La France et l'Allemagne ont souhaité la semaine dernière que plusieurs institutions dont l'OCDE établissent des listes et des critères avant le G20 afin de limiter les nuisances des paradis fiscaux. La ministre française de l'Economie, Christine Lagarde, avait alors souligné qu'il reviendrait à la Suisse, une fois les critères établis par l'OCDE, de faire "son travail d'introspection" et aux membres du G20 de "déterminer si les critères mettent la Suisse dans une catégorie ou dans l'autre".

Selon La Tribune, qui cite un responsable de Bercy, les membres du G20 réfléchiraient à la publication de la liste, ce que souhaiteraient Paris et Berlin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il va y avoir de l'ambiance l'an prochain à Davos ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pas de pitié pour les enfers fiscaux
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On peut supposer que les commentaires seront publiés vers 21h comme ce fut le cas hier.
Pas la peine d'ouvrir un forum pour s'en occuper aussi mal.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Qu'est ce qui est le plus nuisible ? le paradis ou l'enfer fiscal ? Pourquoi ne met on pas en cause les enfers fiscaux ? Il y a certainement des pays où l'état prélève une part juste sur le PIB et qui sont considérés comme paradis par des pays où l'état étrangle sa population et ses entreprises pour subvenir à ses besoins dispendieux et jamais remis en cause. Sus aux enfers fiscaux.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Soulignons la richesse de ces "paradis fiscaux" qui entourent la France et l'état lamentable des autres pays notamment la France oû la ponction fiscale est reine!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'ai toujours considéré que le Luxembourg était le plus sûr des pays européens et le plus rentable aussi . Et un A.R. même en voiture n'est pas très onéreux , et sur place vous y faites de bonnes affaires . Et je ne pense pas que sa situation changera un jour .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
salut cavabien
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est trés etonnant que jamais personne ne pointe du doigt
ce qui se passe en Angleterre à la City de Londre qui est à mon avis la grande plaque tournante de tous les lavements d'argent .Bizarre...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les choses évoluent dans le bons sens et la mise à l'écart des pays qui coopérent avec les voyous est incontournable
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
France = ridicule !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bravo Oups je partage pleinement ton avis ! Sus aux enfers fiscaux !! Le système politique bolchevique français qui engraisse son électorat fonctionnaire et syndiqués sur le dos du reste des contribuable quitte à paupériser les concitoyens est une honte et l'on devrait d'abord faire la chasse aux enfers fiscaux du type soviétique comme en France.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Avec 2 pays membres de l'Europe considéré comme paradis fiscaux on peut faire confiance à cette même Europe savolonté de mettre à fin à ces paradis. l'important c'est que notre Président est pu faire un jour son show quotidien Parole parole parole comme aurait dit Dalida!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ne nous emballons pas en France, nous avons une infrastructure fonctionnelle. Il suffit de prendre régulièrement le train dans les pays voisins de l'Europe occidentale et c'est le retour 30 ans en arrière. Sauf évidement les lignes que nous leurs avons fourni pour notre usage et encore à condition qu'ils n'aient pas eu à mettre trop la main à la poche car dans ces cas le train repasse à la vitesse des années 70 voir 60. Ce qui souhaite juste un coffre dans leur vie peuvent se faire aussi enfermer dans une banque avec leurs chers billets, tranquille, pas de relations donc pas d'ennuis. Il parait que sur la lune ils ne prélèvent aucun impôt. L'accès est libre, allez y.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et alors ? ca fait longtemps que les luxembourgeois s'en tapent de ce qu'on raconte a leur sujet en france. et pour etre clair, y'a leur premier ministre qui a dit a la radio qu'il n'avait pas a recevoir de lecons en moralité d'un marchand d'armes comme sarkozy...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tydar il ne s'agit pas de s'emballer mais de relater l'écrasement fiscal qui pèse sur les actifs, et en particulier les actifs du privé qui en plus de payer des impôts entretiennent aussi des millions de fonctionnaires en trop. Ce n'est pas le raccourci facile avec nos soi disant train et système social les "meilleurs" du monde, rabâché en permanence sur la TV bolchevique d'état française.
En Irlande les trains sont modernes, et les impôts sur les salaires sont de 6% et sur les entreprises de 12% !! Tellement notre système est bon que personne n'en veut dans le monde, étrange...
Le sujet c'est la pression qu'ose faire l'enfer fiscal français sur un pays souverain n'appliquant pas autant de taxe et de contrôle sur ses citoyens sous prétexte qu'il se pourrait que la Suisse, et les autres, cacheraient non pas des terroristes, mais des personnes qui oseraient mette à l'abri leur argent honnêtement gagné (jusqu'à preuve du contraire dans un état de droit) pour échapper à l'enfer fiscal français. Je dénonce cette agression des pays ultra collectiviste et mafieux, comme la France, mettant la pression sur un pays libre, moins taxé et très démocratique comme la Suisse.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Vive l'Europe qui blanchit l'économie souterraine (le black) et illégale (drogue, armes...). On se sent européen quandon croit faire des affaires. tant pis pourles ravages sur l'économie (moribonde) réelle. Quant à la ponction de l'Etat francais, si on faisait une armée européenne et d'autres projets UE, afin d'éviter des ponctions toujours plus fortes. Sans oublier les augmentations de salaires de nos élus... Pensons aux générations futures !!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
INITIATIVE POPULAIRE

La démocratie a besoin de transparence bancaire


La Suisse est appelée à une plus grande transparence financière à l'égard des administrations étrangères afin que les États étrangers puissent lever plus efficacement leurs impôts.

Les citoyens électeurs des démocraties des États étrangers ont le droit eux aussi de connaître la situation financière des hommes politiques afin de pouvoir exercer leurs droits politiques efficacement.

Il faut donc diffuser les données financières relatives aux hommes politiques d?États étrangers.

Les initiants proposent donc de modifier la Constitution fédérale en y ajoutant un nouvel article 98, alinéa 4 dont le libellé est

4 Elle [La Confédération] peut légiférer sur la communication au public de données détenues par les banques, établissements financiers réglementés et assurances privées, pour autant qu?elles aient trait à des personnes qui sont candidates, exerçent ou ont exerçé à l'étranger des fonctions électives ou des fonctions publiques d'importance. Ces mesures peuvent être étendues aux proches et familiers ainsi qu?à toute entité qui leur est est liée. Elle peut étendre ladite communication aux informations relatives à des périodes antérieures à l?adoption du présent alinéa.

Dispositions transitoires

1 L?assemblée fédérale adopte une loi d?application dans le délai d?une année. Si elle estime ne pas devoir faire usage de cette possibilité elle statue par une loi soumise au référendum facultatif.

2 Si dans un délai d'une année suivant l'adoption de la novelle constitutionnelle l'assemblée fédérale n'a pas statué, le Conseil fédéral peut statuer par voie d'ordonnance.





Pour mémoire

Art. 98 Banques et assurances

1 La Confédération légifère sur les banques et sur les bourses en tenant compte du rôle et du statut particuliers des banques cantonales.
2 Elle peut légiférer sur les services financiers dans d?autres domaines.
3 Elle légifère sur les assurances privées.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Petite remarque : la participation financière du Luxembourg à la construction de la ligne TGV entre Vaires-sur-Marne et Baudrecourt s?est élevée à 117,386 millions d?euros (aux coûts de juin 1997), soit 3,76% du coût total de la ligne (3,125 milliards d?euros).

Mais pour revenir au sujet, tout le monde oublie que le centre « onshore » par excellence est la City of London.

Un exemple concret : L?absence de taxes pour les étrangers non résidents, le statut fiscal de « UK resident non-dom » permet pour un coût de 30?000 livres que seul les revenus générés au Royaume-Uni sont taxés mais ceux en dehors du Royaume-Uni c'est-à-dire à l?étranger sont exemptes de taxes britanniques ou étrangères. Demandez aux grandes fortunes françaises ? comment ils font ?de ce statut ont profité en 2008 environ 110?000 étrangers non résidents de toutes nationalités les plus connus sont Monsieur Mittal, l?ex premier ministre thaïlandais, les milliardaires russes et plein d?autres grandes fortunes moins connus ? Mais ce point n?est pas à l?ordre du jour au G20 ? Monsieur Sarkozy et ses marionnettes de ministres savent très bien pourquoi, c?est un véritable cadeau fiscal pour les grandes fortunes ? les «non-doms», comme on les appelle, évitent ainsi de payer chaque année des milliards d?euros d'impôts ?. J?espère que ceci fasse réfléchir le français moyen et naïf ? avant de taper par exemple sur le Luxembourg comme paradis fiscal ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand tous va mal, il est faut se profiler d?une autre manière, n?est ce pas M. ??.
Plomber une population par des impôts incompréhensibles = diminuer le pouvoir d?achat d?une nation.
Stupidités des un, font bonheur des autres.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bravo Luxo
En plus il y a tous les frontaliers qui sont content de gagner leur fric au Luxembourg et empocher les allocations familiales qui sont nettement plus élevés qu'en France.Si ils resteraient chez eux,il n'y aurait plus de chômage au Lux.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis outrée que l'on s'attaque au Luxembourg à ce point. Plusieurs centaines de milliers de frontaliers Lorrains passent tous les jours la frontière pour aller travailler dans ce pays, pour la plupart dans des banques où NON, LEUR TRAVAIL NE CONSISTE PAS A RECEVOIR DES SACS DE SPORT REMPLIS DE LIASSES DE BILLET ! Si le Luxembourg, il y a quelques années en sentant le déclin de l?industrie sidérurgique, n?avait pas eu l?intelligence et la flexibilité nécessaires pour s?adapter et attirer les activités de gestion d?actif, tous ces frontaliers seraient au chômage ! Parce qu?on ne peut pas dire que le bassin d?emploi lorrain soit folichon. D?autre part, les travailleurs du Luxembourg paient des impôts !!! Pas qu?un peu mais certes moins qu?en France ! Alors sous prétexte que la France est incapable de gérer correctement son budget, on doit taper sur ceux qui le gèrent correctement et sont structurellement en excédent budgétaire ??? Le Luxembourg est un pays parfaitement bien géré où les fonctionnaires ne sont jamais en grève, c?est aussi un petit pays : pourquoi ses habitants verseraient ? ils autant voir plus qu?en France ?

Alors messieurs les dirigeants français, continuer de taper sur le Luxembourg mais alors :
1) essayez au moins de sauver Gandrange
2) tous les frontaliers feront comme moi : en plus de travailler au Luxembourg, ils y vivront. Comme ça ils n?auront plus rien à voir avec ce pourtant beau pays qu?est la France. A bon entendeur.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
faisons une liste noire des enfers fiscaux et demandons la suppression de ces pays !!!!!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il y a encore quelques français lucides comme fabjacky. Mais c'est une exception.
Les français sont très majoritairement formatés et décervelés par plus de 30 ans de socialo-marxisme , TV, radios , presse, Education Nationale, économistes d'Etat, ENA. Ils n'ont pas finis d'accuser la terre entière pour cacher l'échec du système français .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :