Rebond des prix de l'immobilier en Grande-Bretagne

En mai, les prix de l'immobilier britannique ont augmenté de 2,6% par rapport en avril. Leur baisse sur un an se réduit donc de 17,7% à 16,3%. Les économistes, eux, tablaient sur un repli de 1%.

1 mn

L'immobilier repart à la hausse en Grande Bretagne. Les prix ont augmenté de 2,6% en mai par rapport en avril, selon le baromètre mensuel publié par la banque Halifax. Cela ramène leur baisse de 17,7% à 16,3% sur un an. Le prix moyen d'un logement est de 158.565 livres (184.130 euros).
Ces chiffres sont contraires aux attentes des analystes qui prévoyaient un repli de 1% des prix au mois de mai, et une chute de 17,2% sur un an, selon une compilation de leurs prévisions établie par la banque Calyon.
La banque mutualiste Nationwide avait déjà annoncé, vendredi 29 mai, un rebond des prix de l'immobilier en mai au Royaume-Unis. Elle avait prévenu qu'ils avaient augmenté de 1,2%. C'est leur deuxième hausse en trois mois, la première (de 0,9%) ayant eu lieu en mars dernier. C'était la première fois qu'ils repassaient dans le vert depuis octobre 2007. Le prix moyen d'un logement était à 150.946 livres (164.000 euros) en mars, repassant ainsi au dessus de la barre symbolique des 150.000 livres, sous laquelle il était tombé en février pour la première fois depuis près de cinq ans.
Du coup, le rythme annuel de baisse est, aujourd'hui, passé de 15% à 11%, son niveau la plus bas depuis neuf mois. Nationwide attribue cette amélioration au manque de nouveaux produits immobiliers proposés sur le marché mais avertit que la hausse du chômage et des conditions de crédit difficiles signifiaient que les prix devraient reprendre leur orientation baissière.
Cette tendance d'une amélioration se retrouve aussi en France, mais très légèrement. La baisse est toujours bien réelle mais elle ralentit. Selon SeLoger.com, les prix des offres de vente de logements anciens, qui avaient reculé de 0,4 % en avril, n'ont baissé que de 0,2 % supplémentaire en mai. Pour Roland Tripard, directeur général du groupe, le marché serait rentré dans une phase de stabilisation. 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.