Le FMI annonce une récession limitée dans la zone euro en 2010

Le Fonds monétaire international (FMI) entrevoit un espoir de redémarrage de l'activité en 2010 pour la zone euro, tout en maintenant sa prévision d'un recul de l'activité pour cette année-là de 0,3%. Il prévoit pour 2009 un recul du PIB 4,8% et s'inquiète de risques de déflation dans les 16 pays de la zone.

2 mn

(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Le Fonds monétaire international ( FMI ) a estimé ce jeudi que la zone euro devrait voir la contraction de son activité "ralentir" en 2009. Ce mouvement serait suivi d'une "reprise modeste" au premier semestre 2010, mais avec de "fortes incertitudes".

Le FMI continue ainsi à tabler dans son rapport annuel sur la zone euro sur un recul de 4,8% du Produit intérieur brut (PIB) en 2009, et sur une récession moins importante en 2010, avec un recul de 0,3% du Produit intérieur brut (PIB).

Ce pronostic est plus pessimiste que celui de la Commission européenne qui table, dans ses dernières prévisions publiées en mai, sur un recul de 4% cette année et de 0,1% l'an prochain.

L'institution financière souligne cependant que "les tensions dans le système financier, les défaillances d'entreprises et la confiance fragile pèsent sur la reprise".

Risque de déflation

Le FMI juge également qu'"un faible risque de déflation", définie comme un recul généralisé et prolongé des prix, signe d'une grave crise économique, "reste présent" dans les 16 pays qui se partage la monnaie européenne.

Il relève que "les larges écarts de production et l'augmentation du chômage pourraient finalement augmenter la pression sur les prix", et que la déflation pourrait par ailleurs intervenir en cas d'une "contraction de l'activité économique plus profonde qu'envisagé".

14 milliards de dollars pour les pays les plus pauvres

Le FMI vient par ailleurs d'annoncer qu'il prêtera 17 milliards de dollars jusqu'en 2014 aux pays les plus pauvres, dont 8 milliards de dollars au cours des deux années à venir. Il s'agit, par ces "mesures sans précédent", de répondre à l'appel lancé par le G20 pour soutenir les pays à bas revenus "durement frappés" par la crise, explique le fonds dans son communiqué.

Il a également annoncé "la suspension" du paiement des intérêts des prêts en cours "pour tous les pays membres à faible revenu jusqu'à la fin de 2011", ce qui devrait permettre aux pays concernés de réallouer ces sommes à d'autres dépenses. En outre, mesure inédite, le FMI va "pendant deux ans faire des prêts à taux d'intérêt zéro", a déclaré le 29 juillet son directeur général, Dominique Strauss-Kahn, sur France 24. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ce mouvement serait suivi d'une "reprise modeste" au premier semestre 2010, mais avec de "fortes incertitudes". Il se mouille pas trop, le père DSK et me fait penser à la météo des Suisses : "Beau temps généralisé avec des averses"

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.