La Suède baisse les impôts, l'Allemagne pourrait suivre

 |   |  317  mots
Le gouvernement de centre-droit suédois a annoncé samedi de nouvelles baisses de l'impôt sur le revenu atteignant 10 milliards de couronnes (990 millions d'euros) dans le cadre du budget 2010. Angela Merkel la chancelière chrétienne-démocrate (CDU-CSU) a martelé vendredi que chaque contribuable allemand bénéficiera de réductions d'impôts si elle est réélue le week-end prochain.

A l'heure où en France, le débat fait rage sur d'éventuelles hausses d'impôts, régulièrement démenties par le pouvoir, face à l'envolée du déficit public, d'autres pays européens travaillent au contraire à ... baisser les impôts pour nourrir la reprise.

C'est ainsi ce que vient de décider le gouvernement de centre-droit suédois. Il a annoncé samedi de nouvelles baisses de l'impôt sur le revenu atteignant 10 milliards de couronnes (990 millions d'euros) dans le cadre du budget 2010, afin de stimuler le marché du travail. Chaque salarié suédois économisere ainsi de 200 à 250 couronnes (19,80 à 24,75 euros) chaque mois.

Le plan de baisse d'impôts a en fait été lancé en janvier 2007. Cette mesure en constituera si elle est adoptée par le Parlement, le quatrième volet. Selon l'administration sudéoise du Budget, au total, ce plan aura permis à 99% des salariés à plein temps suédois de bénéficier d'une économie d'impôts d'au moins 1.000 couronnes (99 euros) par mois et même de 1500 couronnes pour les trois quarts.

L'idée de Stockholm est de réduire la fiscalité du travail afin d'inciter les chômeurs à reprendre un emploi, ce qui permettra aux pouvoirs publics d'économiser sur les allocations, très élevées, et jusque là qui pouvaient atteindre le montant d'un salaire après impôts.

L'Allemagne pourrait, elle aussi, réduire les impôts. C'est tout du moins une des promesses électorales d'Angela Merkel la chancelière chrétienne-démocrate (CDU-CSU) qui va affronter les électeurs le week-end prochain outre-Rhin. L'avenir de la coalition avec ses ex adversaires sociaux démocrates (SPD) est en jeu.

Angela Merkel a martelé vendredi que chaque contribuable allemand bénéficiera de réductions d'impôts si elle est réélue. Elle estime que c'est le seul moyen pour alimenter rapidement la reprise économique et nourrir la consommation, élément clé de la croissance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
une bonne idée à déployer en france

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :