Recul de la confiance des investisseurs en Allemagne

 |   |  230  mots
Le moral des analystes et investisseurs allemands recule de près de cinq pointsen novembre.
Le moral des analystes et investisseurs allemands recule de près de cinq pointsen novembre. (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'indice de l'institut de conjoncture Zew mesurant la confiance des investisseurs en Allemagne a reculé en novembre pour le deuxième mois consécutif, perdant près de 5 points par rapport à octobre.

Le moral des analystes et investisseurs allemands recule plus que prévu en novembre, perdant près de cinq points par rapport à octobre, a montré ce mardi l'enquête mensuelle de l'institut d'études économiques allemand Zew . Il s'agit de sa deuxième baisse consécutive.

L'indice Zew est ainsi ressorti à 51,1, après 56 en octobre et 57,7 en septembre, et alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une baisse moins forte, à 55. Selon l'institut, les doutes sur les prix et l'emploi expliquent sans doute ce recul. En octobre, l'indice avait affiché une baisse surprise, probablement du fait d'une baisse des exportations.

Le sous-indice Zew sur la situation actuelle en Allemagne s'est en revanche amélioré en novembre, à -65,6 contre -72,2 en octobre, mieux que ce que prédisait le consensus (-70).

C'est l'évolution de la consommation privée qui suscite surtout des inquiétudes, en raison de la remontée attendue des prix et de la situation incertaine du marché du travail, explique l'institut dans son communiqué.

Le moral des consommateurs, qui constitue pour cette année un "soutien essentiel" à l'économie du pays, est de fait reparti à la baisse en novembre, et ce pour la première fois depuis un an. Selon le baromètre de la consommation GFK publié il y a quinze jours, l'indice s'est établi à 4 points en novembre, contre 4,2 points le mois d'avant.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :