L'euro au plus bas depuis onze mois, le Portugal sous pression après la Grèce

 |   |  309  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'euro est retombé sous 1,34 dollar ce mercredi. Le marché continue à s'inquiéter de la crise grecque malgré les perspectives d'un accord sur le sujet entre l'Allemagne et la France. Surtout, il réagit mal à l'abaissement de la note du Portugal par l'agence Fitch. L'euro ne profite pas de la hausse du moral des affaires en Allemagne avec un indice Ifo au plus haut depuis juin 2008.

En pleine cacophonie sur un éventuel plan d'aides européennes à la Grèce, la monnaie européenne connait un nouveau coup de mou. Elle est retombée ce mercredi sous 1,34 dollar et descend même autour de 1,335, au plus bas depuis mai 2009. En quelques jours, elle a perdu plus de 2 cents. A noter que qui dit baisse de l'euro dit hausse du dollar et qui dit hausse du dollar dit baisse du pétrole. A l'ouverture, l'or noir recule de plus de 1 dollar et redescend vers les 80 dollars le baril.

Le marché ne semble pas convaincu par les dernières rumeurs sur un accord franco-allemand pour aider la Grèce dans la perspective du sommet européen de jeudi et vendredi qui permettrait de combiner des aides financières européennes, sans doute sous forme de prêts bilatéraux et des aides venues du FMI, le Fonds monétaire européen.

Les investisseurs réagissent mal en outre à l'annonce par l'agence de notation financière Fitch d'un abaissement de la notation du Portugal de AA à AA- avec une perspective négative.Une nouvelle qui fait également chuter la Bourse.

L'euro ne profite ni de la hausse du moral des affaires en Allemagne avec un indice Ifo au plus haut depuis juin 2008, ni de la bonne tenue des indicateurs des directeurs d'achats européens dans l'industrie et les servicesen mars  (y compris en France).

Les exportateurs européens s'en féliciteront et rappelleront que lors de son introduction, l'euro ne valait que 1,16 dollar. Les experts de BNP Paribas soulignaient récemment que la monnaie européenne pourrait encore baisser en raison de la poursuite de la crise grecque.

Des tensions se font ainsi sentir sur le marché obligataire européen. Les rendements du Portugal sont passés de 4,268% à 4,310%. Ceux de la Grèce sont montés à 6,352% contre 6,305% mardi soir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/03/2010 à 12:28 :
Bonjour,
Longtemps le dollar était à 4.90 (francs) et 4.937.
A 1.33 cela correspond à 4.932.
Rien de bien tragique, ni dans un sens ni dans l'autre. D'autant plus qu'il a été, au début de l'euro, aux environs de 0.90, soit 7.29 (le dollar a connu aussi 2.80, 3.50, plus de 10...).
Chaque niveau a des avantages et des inconvénients. Ne faudrait-il pas le rappeler, plutôt que voir toujours un verre demi-vide?
Bien à vous.
a écrit le 24/03/2010 à 14:41 :
oui il y a de quoi trembler - la 2ème bulle des trader est bien gonflée, et cette foi les Etats ne pourrontrien faire, ce sera donc pire que 1929 ce qui va arriver !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :